Partagez | 
 

 Le grand saut [ft Dead]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Le grand saut [ft Dead]   Dim 3 Juin - 18:45



Tanzo est déjà parti en quête de défis. Je l’ai clairement interdit de me rejoindre. Cette marque de l’histoire n’appartient qu’à moi et moi seul. J'ai d'ailleurs récupéré Mark v.III et l'ai détruit. Je ne peux laisser quelqu'un en possession de mon savoir sans que j'en sois en plein contrôle. Il n'a pas été dur de lui reprendre par la force au vue de son inexpérience et de la version totalement dépassé de l'armure.

Une fois seul dans le grand hangar, je regarde ma création. La construction est enfin achevée, Mark v.IV également. Je contemple ce monstre de ma bassesse.  Il ne reste plus qu’à s’équiper et faire le premier pas pensai-je.

Je monte faiblement dans l’ascenseur fébrile, j’ai peur, je ne porte pas d’armure, il n’y a que moi. J’y arrive enfin, la porte s’ouvre devant mes yeux. Il fait noir, je ne distingue que l’emplacement pour mes pieds. J’avance lentement vers mon but. Je m’en rapproche de plus en plus, aujourd’hui je serai le cerveau d’une machine, mais plus tard je ne formerai plus qu’une seule et même entité avec l’une d’elle.
Je regarde une dernière fois mon corps si humain, si faible et pourtant si nécessaire. Il est temps de montrer ce que ce simple corps peut donner. Je ne m’arrêterai devant rien et ne succomberai pas.

J’installe mes pieds dans les deux réceptacles métalliques au sol.

-Enclenchement du programme Over Sea.

Programme lancé.



Des lumières s’allument une par une autour de moi. Je cligne des yeux à cause de ces dernières. Je ne vois encore rien à par un dôme de métal autour de moi. Un scan rétinien vient près de mes yeux pour confirmer mon appartenance à ce corps. Après vérification, des bras articulés sortent de toute part. Ils ont chacun des pièces à ajouter. Ils commencent par les jambes. Mark v.IV est fine, légère, maniable mais aussi impulsive, abrupte et colérique. Mon nouveau corps se forme. Il me complète. Tous les boulons se serrent, mes implantations intraveineuses se placent dans ma colonne vertébrale, mes bras et mon torse, mes implants de contrôle sont activés par micro-décharge à travers mon système nerveux. Je ressens chacune des parties de l’armure devenir ma seconde peau. Le casque se referme, je respire enfin comme à mon habitude.

Porteur équipé de l’armure de contrôle Mark v.IV. Veuillez-vous diriger vers le poste de contrôle de Striker.

Je sors de l’emplacement de départ et me dirige vers l’endroit indiqué. A l’instant ou je pose mes pieds et insert mes bras dans les gantelets blancs, je suis suspendu à ceux-ci pour les derniers réglages. Telle la position de l’Homme de Vitruve, des parcelles de mon dos, de mes bras et de mes jambes s’ouvrent pour y faire entrer les câbles qui me relieront à Striker. Des seringues de plusieurs centimètres se plantent les unes après les autres dans mon corps de chair. La douleur est insoutenable et brûlante. Je sens tous mes muscles se faire étreindre par les plaques de fer.

Injection du liquide de fusion.

Un fluide bleu commence à parcourir les câbles d’implantation. Je sais que la douleur de mes muscles n’est rien comparé à celle qui va suivre. Au moment même où le liquide entre en contact avec mon corps j’hurle d’effroi. Je vois la mort me prendre dans ses bras et me bercer jusqu’au rivage infini. Je tombe inconscient pendant la procédure. Malgré cela, le programme n’est pas encore fini et continue de me préparer au contrôle de Striker.

Calcul de centrage pour implantation cérébrale.

Il s’agit de la dernière étape, un pique va me percer le crane pour venir relier le tout dernier élément de contrôle. Une micro perceuse se place derrière moi, elle commence à pénétrer ma boîte crânienne. Ça y est, mon cerveau est à l’air libre. Le pique revient et se place entre mes deux hémisphères laissant derrière lui un câble fin relié au dôme me recouvrant. Je rouvre les yeux, la douleur a disparu. Je suis totalement connecté à Striker.

Placement des sources d’énergies.

Le cœur de Striker se basant sur un modèle nucléaire prend sa place dans le torse du titan. Les pierres d’énergie qui étaient en ma possession deviennent une partie du torse de Mark v.IV.

Allumage des machines.
Connexion du cerveau porteur au cerveau Striker.

Une impulsion électrique traverse ma tête alors que je me redresse prestement. En rouvrant les yeux, je ne me vois plus à l’intérieur de Striker, mais suis désormais sa propre vision. Je vois les portes du hangar créées par Djinn juste devant moi. Je ne peux encore pas tourner la tête ni mes membres mais je sais que c’est l’heure tant attendue.

Connexion des membres porteur aux membres Striker.

Je tombe légèrement, pliant mes genoux. J’ai le souffle lourd et difficile.

Demande de réponse du porteur.

-Je vais bien, j’ai juste un peu de mal à m’adapter.

Réponse enregistrée. Souhaitez-vous enclencher la séquence de calibrage?

-Tout à fait, faisons cela.

Je n’arrive quasiment pas à parler. Je n’ai pas l’impression que ma voix m’appartient. Après tout, je suis un corps de 300 mètres de haut dépourvu de parole. Et pourtant, la voix vient bel et bien de moi, de mon corps présent dans la tête de Striker. C’est difficile à croire, même pour moi. J’ai réussi à implanter mon cerveau dans un corps que j’ai créé, tout en restant un corps et un esprit humain. La relation est complexe, toutefois, je sais ce que je fais.

Calibrage en cours.

Je vois flou, mais cela devient de plus en plus net. Je peux enfin tourner ma tête, je vois mes mains bouger comme je le veux. Je regarde le sol et fais un pas avant de revenir à l’endroit initial.

Calibrage des mouvements et de la vision opérationnels.
Calibrage des armements.


Je tente de déployer la lame de mon bras gauche et celle-ci sort comme je le demande dans des cliquetis harmonieux. Le bout de la lame s’arrête au niveau de ma cheville alors que je la manie un peu. Je ne ressens aucune résistance de poids. Tout est parfait. Je me concentre et fait apparaître un bouclier énergétique tout autour de moi créant comme une seconde peau à Striker cependant bien plus résistante. J’ordonne enfin d’ouvrir le sas à missiles. Mon torse s’ouvre en deux et 9 missiles sont prêts à être utilisés. Je les range calmement dans leur emplacement.

Il est temps de me propulser dans cet océan glacial.

-Ouverture du hangar! Allumage des propulseurs dorsaux! On s’en va!

Les portes invisibles d’extérieurs s’ouvrent. Je marche vers la plage et m’enfonce peu à peu dans l’eau. J’utilise mes deux propulseurs pour plonger et je m’enfonce dans ces eaux pour y revenir tel un héros ayant découvert les plus grands secrets de ce monde.

Striker:
 

_________________
Mark's theme
Mark's voice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : A l'aventure !

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Le grand saut [ft Dead]   Ven 8 Juin - 14:01

L'aventure t'appelle


La vie est faîtes ainsi. Les jeunes deviennent vieux. Les petits deviennent grands. Les faibles deviennent forts. Les choses changent, il faut l’accepter, faire avec et aller de l’avant. Car il y a bien une chose qui ne change jamais malgré le temps, le lieu, indépendant de la vie elle-même. Cette chose, je vous le donne dans le mille, il s’agit de l’aventure !

Peut importe qui nous sommes, peut importe d’où nous venons, peut importe où nous allons, nous sommes tous liés par une seule et même chose. Vouloir vivre de merveilleuses choses afin que notre vie ne devienne pas simplement qu’une ligne continue et sans rebondissement. Nous voulons que les choses bougent autour de nous, jusqu’à ce que la vie nous rattrape du moins. C’est ce qui est arrivé à beaucoup, même les plus grands. Moi ? Je n’en sais rien, je suis trop bête peut être, beaucoup trop entêté et stupide. J’ai quelque chose qui m’ait chère, une vie de famille, une merveilleuse femme, des enfants qui se portent à merveille. Alors pourquoi ne suis-je pas satisfait de tout cela ? Pourquoi ne puis-je pas me satisfaire de cela ? Pourquoi me faut-il plus ? Car je suis un aventurier c’est cela ? Car je ne peux pas me dire que je dois m’arrêter ? Car il y a encore tant de chose à découvrir ? Je veux savoir !

Les portes s’ouvrent enfin, le merveilleux géant est entrain de naître. Il est prêt. Combien de temps travaille-t-il ici en secret ? Plusieurs mois peut-être ? Pour ma part, je le tiens à l’œil depuis au moins un mois entier. Je l’ai accompagné pendant cette épreuve, en restant silencieux, en observant son travail. L’épaulant légèrement lorsqu’il ne s’y attendait pas. Les nuits blanches à passer entrain de resserrer des boulons, à vérifier chaque centimètres, que dis-je, millimètres carré de construction. Les fois où il s’assoupissait de fatigue, je travaillais alors. Enfilant mon établi et l’aider à produire cette merveille, sans qu’il ne s’en rende jamais compte. Mais même malgré mon aide, je dois vous avouer que je ne suis que peu confiant de sa victoire sur ce qui l’attend.

« Bonne chance à toi, jeune aventurier. Puisse ta bonne étoile te protéger des dangers qui t’attendent. »

L’Ultime aventurier s’en alla alors, tournant le dos à ce jeune homme plein d’ambitions, de courages et de rêves. Il espérait que tout se passerait bien pour lui. Car après tout, il y a des choses bien pires que l’Empereur qui rode dans ces eaux.

Le voyage put commencer. Le robot s’avançait alors dans l’eau. Les petits poissons effrayaient tout d’abord, fuyaient la bête de métal. Sur son sillage, il brisa bien entendu plusieurs constructions naturelles, comme des coraux, etc. Ce qui je dois avouer m’attriste un peu, mais disons que c’est un prix à payer que j’accepte pour cette fois.

Plusieurs minutes après son départ, les poissons était devenus curieux, ils venaient toucher la carcasse métallique, profitaient de son sillage afin de se déplacer plus rapidement et en toute sécurité. Le robot fut enfin entièrement immergé, les profondeurs devenaient enfin suffisamment importante pour que le monde sous-marin, émerveille ses yeux d’enfant. Un spectacle sublime, la forêt des coraux est vraiment un lieu paradisiaque. On pouvait observer tout un tas de créature de mondes totalement inconnus et différents les uns les autres. Un poisson de cristal, des reptiles sillonnant les fonds marins en marchand au fond de l’océan, des plantes de toutes les couleurs, un spectacle si sublime que nul ne pourrait tomber amoureux d’une telle vision.

Néanmoins, à la limite de la forêt, le danger se fit ressentir. D’étranges échos parvinrent jusqu’à la carcasse de métal. Des prédateurs bien plus dangereux que tout ce qu’il n’a jamais affronté. Un mosasaure est peut être dangereux seul, mais en groupe, il serait largement capable de faire couler cette création qui a demandé tant de labeur et de travail. A présent jeune aventurier, tu entres dans l’Horloge, l’océan entourant le continent de l’Onirique. J’espère que tu es prêt, car au-delà de cette limite, plus rien ne te protège.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
 
Le grand saut [ft Dead]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Grand Saut [Voûte Etoilée]
» Je fais le grand saut dès le premier jour |Urgent - Mia | => Fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Le retour du Grand Saut ! [Libre]
» Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]
» Le grand saut // Narcisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: BluTitre :: Horloge-
Sauter vers: