Partagez | 
 

 Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Dim 21 Aoû - 21:52

L'entraînement commence

Quelques jours avant de partir pour l’expédition, j’ai décidé de prendre Without sous mon aile et de l’emmener au second étage de la tour de cristal. Dans l’arène du courage, non pas pour lui faire affronter un champion, mais pour l’entraîner. Pourquoi l’entraîner ? C’est simple, il s’agit de mon fils, même adoptif, il reste l’une des personnes que j’aime le plus dans tous l’univers et bien au-delà. Je le considère comme mon véritable fils, et étant donné les futurs évènements et les nombreux monstres qui courent à l’extérieur, je ne voudrais pas qu’il soit sans défense face aux dangers. Pour le moment, Error et Ink l’aident comme ils peuvent, bien que l’un d’eux soit plus une plaie pour Without qu’autre chose, mais il est toujours là quand il en a besoin. Je veux qu’il réussisse à se débrouiller seul à l’avenir, car ses deux collègues ne seront pas toujours là.

Que pourrais-je lui apprendre ? Difficile choix n’est-ce pas ? En effet, l’art du combat est subtil, et si une voie ne correspond pas à son propriétaire, alors elle ne lui sera d’aucune utilité. Plusieurs choix s’offraient à moi, la savate, qui est l’art d’utiliser son corps pour désarmer ses adversaires. Cet art pourrait lui être très utile vu qu’il ne maîtrise aucune arme. Une arme ? C’est alors que me venue cette idée, lui enseigner non pas un art martial, mais un art bien plus précis et que l’on pourrait nommer de sport.

« Je vais t’enseigner l’escrime Without, tu verras, je suis certain que cela risque de te plaire. »

En vérité, ce n’était pas vraiment comme cela que ceci c’est passé. Vous allez rire, mais dans le passé, il y a très longtemps, j’étais champion d’escrime, puis vint un fatidique jour. Je me suis alors détourné de ce chemin, j’en ai connu nombre de problèmes. Le sport n’est pas qu’un défouloir physique, il permet aussi de se vider l’esprit et un certain repos. Je me suis alors remis à faire du sport, musculation, exercice physique en tout genre, endurance mais bien sûr, l’art du combat. Puis, je me remis à l’escrime, et c’est il y a quelques jours que la Créatrice me posa nombre de questions à ce sujet, Without qui écouter la discussion, me demanda de l’entraîner pour devenir plus fort, l’entraîner à l’escrime.

« Choisit ton arme fils. »

Différentes armes composent l’escrime, précisément trois. Le sabre, tranchant et efficace face à des guerriers légers, possédant une garde avancé pour protéger les mains, organes primaires du sabreur. L’épée, l’arme classique de tous les guerriers et épéistes, elle permet de trancher comme de piquer, mais aucune véritable précision n’est demander, je la qualifie d’arme pour débutant si c’est pour vous dire. Et finalement, le fleuret, l’arme meurtrière mais qui demande un entraînement important et régulier, une précision de chirurgien pour une technique de samouraï. Personnellement, mon choix s’est tourné vers le fleuret, vous en voyez directement la répercutions sur mes paroles et mes explications. Je dénigre deux merveilleuses créations qui on demander l’imagination et la création. Une fois que Without aura choisit son arme, je lui montrerais comment il devra s’entraîner pendant mon absence, mais je lui apprendrais aussi les bases du combat armé. Un fleuret accroché à ma ceinture, sa lame était d’un bleu quelque peu rouillé par le temps. Même avec tout l’entretient que j’y mets, le temps bouleverse la matière. Un autre vieil ami qui finira par disparaître lui aussi.

_________________

-You think, you have power over me ?-


Dernière édition par Dead le Ven 30 Sep - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Dim 21 Aoû - 22:39

Ce choix semblait facile, mais une fois lancé dedans, je ne pouvais plus reculer, et je ne devais surtout pas reculer. Ca allait être dur, long, mais j'étais déterminé malgré tout à m'améliorer afin de ne plus dépendre ma survie d'Error et Ink. J'avais parlé plusieurs fois avec Maman et elle m'avait à un moment donné raconté quelques exploits de Dead dans le passé. Son V de la Victoire, Pourquoi il avait les cheveux longs, et surtout, l'histoire qui m'avait le plus intéressé : Son talent à l'escrime. Je ne connaissais pas bien ce sport qui me parut comme une illumination pourtant à ce moment précis.

Je lui avais demandé d'en parler à Dead, car je voulais qu'il m'enseigne cette art et son savoir. Elle m'avait bien avertie qu'il ne serait pas tendre même avec moi, mais je savais à quoi m'en tenir. Je suis un homme (niveau sexe) après tout, je suis pas une chochotte ! (Oh si.) Hey ! Je ne t'ai pas demandé ton avis ! (Il n'a pas tort tu sais...) Mais arrêtez tous les deux !

Ils n'avaient décidèment pas foi en mon progrès. Mais je n'allais pas rester sur leur jugement, et le jour vint où Dead accepta de me prendre en apprentissage dans l'arène du deuxième étage. Cette arène était vaste, et j'avais un frisson de me dire que j'allais pour la première fois de ma vie apprendre à me battre et mettre les enseignements à excécution. Je me tournais vers Dead, en petit soldat en plomb.

Choisir mon arme? Parcequ'il y a plusieurs types d'armes à l'escrime? Oh lala, ça va être compliqué de choisir alors celle qui me conviendra le mieux. J'avais reçu les informations sur chacune des trois lames que Dead m'avançait, et celle-ci deviendrait ma nouvelle partenaire pour peut-être la fin de mes jours, je devais être minutieux dans le choix.

Le Sabre, L'épée, je les observais sans plus de considérations. Mais lorsque je vis à la ceinture de Dead son fleuret d'un reflet bleuté, une certaine envie d'imiter mon aîné me vint, et de toute façon c'est cette lame que je préférais.

Deux portails s'ouvrirent à côté de moi, Ink et Error étaient venus. Error fit un signe à Dead qu'ils n'étaient pas là pour se châmailler, et les deux s'assirent miraculeusement côte à côte pour m'observer m'entraîner (et certainement bien se moquer de moi dès que j'échouerais). Les voix dans ma tête étaient désagréables et le son de la lumière de même, mais je me concentrais en plongeant mon regard dans celui de mon père adoptif, prêt à le suivre, même si je n'ai pas du tout le niveau.

"Je suis prêt."

Je tenais ma lame à deux mains et un peu n'importe comment, et Error n'hésita pas à ricaner dans sa barbe tandis que Ink lui donna un coup de coude pour lui rappeler que ça n'avait pas encore commencé, c'était normal que je me trompe immèdiatement. Ink n'était certainement pas là pour se moquer de moi, juste par curiosité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mar 23 Aoû - 20:55

Salut et position

Prêt, non pas encore, nous n’avons pas commencé jeune aventurier. Une petite démonstration ou un entraînement ne se fera que lorsque tu auras appris le respect de l’escrime. La main désarmée dans le dos, poing fermé, lame levée vers le ciel. C’est ainsi que l’on salut ceux qui sont morts au combat, on salut l’au-delà et nos ancêtres qui ont écrit les secrets de l’art que nous pratiquons aujourd’hui. Toujours la même position, regarde droit dans les yeux de ton adversaire, la coquille de l’arme au niveau de ton menton, la lame traversant ton visage, le séparant en deux parts symétriques. C’est ainsi que l’on salut son adversaire, lui prouvant notre respect par ce geste, notre regard indique que nous ne le sous-estimerons ni ne le surestimons. Pour finir, la main venant descendre en diagonale vers le sol, position extérieur. C’est ainsi que l’on salut la terre qui nous porte et qui sera le terrain de notre affrontement, nous la saluons pour la remercier de nous laisser vivre ce merveilleux combats.

« Voilà le salut de l’escrime, c’est la première chose que tu dois apprendre. Bien entendu, il n’est pas obligatoire à chaque situation. Ne le fait que face à quelqu’un que tu juges digne de respect, un traître, un lâche ou encore un vantard n’a pas le droit de recevoir un tel honneur. »

Error et Ink nous accompagnaient dans cet entraînement, il ne me dérangeait guère malgré les quelques embrouilles que j’ai eux avec le plus noir des deux.  Je sais aussi que d’autres personnages nous observent, malgré que celles-ci ne soient pas présentes dans cette pièce avec nous. Ils lisent les lignes d’une histoire, s’imaginant le monde qui nous entoure, rêvant de nous rejoindre un jour, de véritables mais futurs aventuriers. Une fois que Without comprit le sens et la manière d’exécuter le salut de l’escrime, je venais me plaçais parallèle à lui pour lui montrer la position parfaite de l’escrimeur. En théorie bien sûr, tenir cette position tout en se déplaçant est impossible, il y aura toujours des décalages.

De côté, la main armée du côté le plus proche de l’ennemi pour le terroriser de la pointe de la lame, plus grand danger à ses yeux. C’est une sorte d’intimidation afin de tenir l’adversaire à l’écart. Le pied du côté armé se doit d’être dans le même alignement que notre vision et notre lame, directement vers l’adversaire, pour la même raison que précédemment. Pour ce qui est du bras armé, il faut qu’il soit semi-avancé de façon à pouvoir déclencher une attaque fulgurante et imprévisible. S’il est trop allongé, l’attaque perdra de sa détente et de sa portée. S’il est trop raccourcit, l’attaque sera lente et perdra de sa surprise. La lame du fleuret doit être légèrement relevé comparais au bras qui doit être droit, il s’agit d’éviter à ce que l’ennemi ne puisse vous atteindre même traverser par la lame. Pour ce qui est de l’arrière à présent. Le pied du fond doit être perpendiculaire à la position du premier, soit dans l’axe traversant votre corps, il permet un appuie et une meilleure détente lors des attaques, en claire, il évite de trébucher. Et pour le corps, comme dit précédemment, plus vous êtes face à votre adversaire, plus vous lui montrer une cible facile, il faut donc être le plus de côté et laisser le moins de zone sans protection. Un véritable escrimeur n’a besoin que de protection du côté armé, l’autre côté ne doit jamais subir de dégât.

« A quoi sert le second bras vas-tu me demander ? Certains le trouvent inutiles, des prétentieux, il le bloque alors simplement derrière leur dos, fermant le poing comme lors du salut, ils n’ont pas compris qu’ils étaient dans un véritable combat. Quand à moi, je le place ainsi, levé vers l’arrière. Lorsque tu attaqueras, il faudra le baisser rapidement, il permet une légère accélération néanmoins très importante pour traverser son adversaire. Tu comprends jusque là ? Après nous allons tenter des déplacements suivit et quelques attaques. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mer 24 Aoû - 13:31

Dead avait fait un geste de haut en bas avec des arrêts brefs entre deux. Il appelait ça le salut et m'en expliquait la signification très belle et magique à mes yeux. J'essayais de faire de même mais il me fallait plusieurs essais avant de parvenir à en faire un assez bien dans la forme. Je n'en oublierais pas que celà fait partie de la beauté du match et pas question de commencer un combat sans. Sauf si l'ennemi ne mérite pas que je lui fasse l'honneur d'un beau combat.

J'en avais les os tremblant de palpitation, tenir une arme dans mes mains, la déplacer...Ca me faisait l'effet d'être en sécurité, et l'apprentissage que j'allais recevoir allait encore plus me rendre serein. Je ne prêtais plus attention à Ink et Error qui ne faisaient pas de bruits, très observateurs de mon évolution (ou de mon échec futur.)

Dead prit une position que je devais reprendre pour chaque combat, chaque geste de son corps était nécessaire à parfaire mon esquive, ma défense, et mon attaque d'un coup. Son pied, je recopiais sa forme, le fait qu'il soit perpendiculaire, retiré derrière lui. Son bras ne tenant pas l'arme légèrement levé et en arrière aussi...L'autre bras n'était pas totalement tendu, pour pouvoir allonger l'arme et ainsi attaquer. Si le bras était entièrement tendu, je ne pourrais pas attaquer convenablement et je donnerais avantage à l'ennemi.

Il ne fallait pas brûler les étapes, tout commence par un salut et une position approprié, sans ça je suis voué à perdre. Tout ne peut pas se faire uniquement sur l'attaque, je dois prêter attention à ne pas être attaqué aussi. Être un squelette ne fait pas de moi un immortel, au contraire. Etant magique, je pourrais être tué par une vulgaire chute si je le voulais.

Je l'écoutais parler et me donner les conseils, me reprenant parfois sur ma position légèrement déformé de la sienne, mais ça viendra avec l'entraînement ça aussi ! Il me parlait alors du bras relevé en arrière. C'est vrai ça en fait, à quoi sert-il d'être levé ainsi alors qu'on pourrait en faire quelque chose comme saisir l'ennemi, ou le mettre dans le dos pour plus d'élégance? Il me donna sa réponse.

« ...Quand à moi, je le place ainsi, levé vers l’arrière. Lorsque tu attaqueras, il faudra le baisser rapidement, il permet une légère accélération néanmoins très importante pour traverser son adversaire. Tu comprends jusque là ? Après nous allons tenter des déplacements suivit et quelques attaques. »

Intéressant ! J'étais très concentré et admiratif. J'essayais avant qu'il ne me montre comment faire, histoire de voir si j'étais sur la bonne voie de ma supposition. Je faisais des avancés et des reculs, en hésitant à me déplacer sur les côtés, je le faisais, car j'ignorais comment fonctionnait les combats en escrime. Après quoi, je ne faisais qu'avançais ma lame avec ma légère détente, visant le vide, parfois vers les deux guignoles pour faire le malin alors que je n'étais qu'un débutant.

"Est-ce que je suis sur la bonne voie?"

Demandais-je entre deux hallètements, ce que j'avais chaud dans cette veste longue ! En plus je marchais dessus tout le temps ! J'ai finis par la retirer et la laisser à Ink ainsi que mon écharpe, ah! C'est bien mieux pour combattre ! J'étais donc dans un T-shirt avec une étoile dessus banal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Ven 26 Aoû - 12:16

Presque parfait, mais des détails manque

Jusque là, tout était parfait, Without même pour un débutant faisait de son mieux pour reproduire mes mouvements et ma position, il y a encore du travail mais c’est un bon début. Je le voyais s’amuser à faire les mouvements avant même que je ne lui montre, il se débrouille plutôt bien, je suis fier de lui. Il ne se déplace pas sur les côtés, c’est très bien, il faut apprendre à marcher avant d’apprendre à courir. Malheureusement pour lui, il a fait une chose qui m’a déplus. Je m’approchais de lui alors qu’il se déshabillait, retirant ses longs vêtements. Il reçut une légère tape sur l’arrière du crâne de ma part avant que je n’explique cet acte.

« Pourquoi tu retires tes vêtements ? Tu crois que l’adversaire va attendre que tu te mettes à ton aise pour t’attaquer ? Allez, remet moi ça tout de suite et que ça saute ! »

Sévère ? Moi ? Vous n’avez pas vu ce que je suis capable de faire faire à quelqu’un pour l’entraîner, pour le moment il ne subit que le pré-échauffement de l’échauffement, qui nous amènera à l’échauffement de l’échauffement et ainsi de suite. Devenir fort, cela ne se fait pas en un jour. Il m’a fallut une année entière pour pouvoir maîtriser les bases, puis quatre ans pour les perfectionner et six ans en plus pour pouvoir dire que je suis un bon escrimeur. Pour devenir un maître, il m’a fallut énormément de temps et d’heures d’entraînement. J’ai préparé pour Without une série d’entraînement difficile et de nombreux exercices pour améliorer sa condition physique. S’il suit tout ce que je lui dirais de faire à la lettre pendant plusieurs mois, il devrait atteindre le niveau que j’ai atteins en dix ans en seulement un an.

La suite de l’entraînement allé se faire plus difficile, mais tout d’abord, continuons sur les bases. Je me plaçais en face de lui, dans une garde différente de celle qu’il faut adopter normalement. Mes jambes ne sont pas fléchis, mais mon corps est toujours en profil face à Without, il possède une cible très réduite. Je souris en attendant qu’il se place en garde en face de moi avec la position demandé. Une fois cela fait, je reprenais sur mes paroles.

« Tu te débrouilles bien, tu as une certaine logique et ta marche, bien que très basique encore, reste un très bon point pour ton niveau actuel. Du coup je ne vais pas encore m’attarder sur cela. La prochaine étape, tu pourras te déplacer comme tu le désires sur l’arène, ton but et de m’atteindre au moins une fois avec la pointe de ta lame, ne t’en fais pas, il y a une protection, ou mouche dans le jargon de l’escrime, tu ne me feras pas mal. Deuxième chose, je ne bougerais pas mes jambes, j’userais simplement du basculement de mon corps et de ma lame pour paraît à chacun de tes assauts. Tu t’en sens capable ? »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Ven 26 Aoû - 14:28

Bleh ! Ses mots semblaient durs comme du pain rassit mais il n'avait pas tort. Je me rhabillais rapidement sous les rires d'Errors qu'Ink n'arrivait pas à faire taire et je bleuissais de gêne. Il me faudra faire très attention à mon manteau, si je marche dessus je suis bon à me faire embrocher bêtement. Mais j'aime trop ce manteau pour l'échanger avec un autre.

Je m'étais remis en place en essayant d'oublier ce petit moment désagréable. Dis toi que ce n'est que le début d'une longue série d'erreurs que tu feras et où on te tapperas sur le bout des doigts osseux. Dead s'était placé en face de moi et je croisais son regard. Il me mettait déjà une abominable pression. J'étais une fourmi à côté de lui. Devais-je reproduire sa position? J'attendais ses instructions avant de me faire encore tirer les oreilles (c'est une expression, j'ai pas d'oreilles.)

Il jugeait déjà de mes petites bases et semblait satisfait globalement de mes premiers pas dans le monde de l'escrime. Je l'écoutais parler en retenant les phrases clefs. Je ne pense pas qu'il se répétera.

M'en sentir capable? Je crus un instant que j'allais faillir. Le toucher? C'est un peu énorme pour un début non? J'en avais déjà des sueurs d'un malaise. Je n'y parviendrais pas! Mais une voix bugguée me huant car il voyait bien ma peur me fit gonfler les joues et le torse pour un prêt-à-tout face à Dead.

"J'en serais largement capable!"

Je regardais du coin de l'oeil le corbeau railleur qui ne m'en croyait pas apte. On verra bien ! Je me mettais en position d'attaque, ne tendant pas totalement le bras et gardant le regard sur Dead. Il était grand, mais avait-ce son importance dans le combat? Je suis sûr que même les plus petits peuvent réussir à toucher les grands.

Il avait l'oeil vif et il me parera facilement si je lui laisse le temps de visualiser ma cible sur son corps. Je devais lui faire peur entre guillemets, lui faire douter de mon coup, l'arnaquer! Je suis certain qu'il pouvait ressentir ma terrible pression...

Je le fixais de mon regard, ainsi mes yeux ne basculeraient pas sur un point de son corps, mais que c'était ardu, je croyais voir un ange aux ailes interminables et aux yeux rouges qui me surmontait de son regard.

C'est partit. Je rapprochais ma lame de façon à faire une poussée plus ou moins vive faite sur le fer de Dead dans le but de l'écarter ou le faire réagir. Ce geste assez brusque me laisserait quelques secondes très courtes pour tenter une attaque un peu hasardeuse vu que je m'y connaissais pas. Je détendais ma jambe arrière combinée avec une projection de ma jambe avant pour porter une attaque avec la pointe de ma lame sur Dead.

Je suis persuadé d'échouer, mais je voulais lui montrer que sa taille ne me faisait pas peur et pour clouer le bec d'Error.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Ven 26 Aoû - 14:28

Le membre 'Without' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 29 Aoû - 14:34

Persévère, tu y arriveras !

Les  rires du corbeau s’entende comme des railleries aux oreilles de Without, celui qui n’apprécie pas l’espace est entrain de se moquer de lui, le huant, le critiquant, il n’y arrivera jamais. Je crois en lui, je sais qu’il est capable de grande chose, mais je sais aussi qu’il a encore énormément de mal avec certaine chose. J’espère que tu comprendras mon fils, que dans le monde, ceux qui connaissent les abysses, ne peuvent pas connaître pire, ils ne peuvent que monter vers le haut. Alors que ceux qui sont nés au sommet, on toujours peur des ténèbres, et lorsqu’ils sombrent, leur cri de détresse résonne bien plus grand que nous. Alors que celui qui a gravit tous les échelons, a apprit de la peine et des défaites, il sait la douleur qu’elles engendrent et ne crie plus jamais, ils sont plus dur que le cristal de la tour.

Sa réponse est comme une liberté à mes yeux, je vois enfin cette flamme qui brûle. Une flamme bleu posé sur son cœur, cette flamme, il s’agit de l’espoir qui grandit en lui. Petit à petit, surement, mais simplement, elle deviendra grande si on sait en prendre soin. Le corbeau continue ses moqueries, prêt à défaire ce nouveau sentiment qui né, mais l’espoir ne s’éteint jamais, une simple étincelle fait repartir ce brasier gigantesque. Dans un sourire, ignorant les propos du corbeau, je laissais transmettre une simple phrase pour le jeune aventurier en face de moi.

« Je n’en doute point. »

Comme promit, je ne bougeais pas, restant sur place, laissant le squelette tourner autour de moi. Peut être est-il impressionné ? Je ne pourrais le savoir, je sens en lui que de nombreuses choses se passent. Il réfléchit, il est perturbé, tous ses sentiments se propagent dans son corps, mais il résiste. Le courage amené par l’espoir le rend grand, il se tient droit devant l’immense pression qui règne dans cette arène. Je ne suis peut pas si effrayant pour certain, mais tous reconnaisse cette aura une fois qu’elle se déverse. Elle les provoque, elle les pousse à vouloir m’atteindre, mon aura leur demande de me suivre, même au-delà de leur limite, rejoindre l’aventure et devenir l’un des plus grands. Enfin il attaque ! Un léger coup sur la moitié de ma lame, décalant de quelques centimètres celle-ci. Ce n’est pas une attaque, la manière de frapper le montre, il est encore débutant, la force mit dans le premier coup démontrait d’une feinte. Pour l’effrayer, je comptais avancer ma lame vers la sienne, sans bouger mes jambes, je dévirais tout de même sa lame. Mais bien sûr, comme prévue plus tôt, il ne s’agissait que d’une feinte, sa véritable attaque est pour maintenant. Je basculais le haut de mon corps légèrement en arrière, sa fente traversa le corps du moi passé, mais le moi présent se trouvais juste à côté de Without. J’use alors du bord de ma lame, le prenant derrière les genoux avec ma coquille afin de le faire tomber au sol. A peine eut-il le temps de se rendre compte que son attaque avait échoué que je m’exclamais.

« Relève-toi et recommence. Ta feinte était classique, tu es encore débutant, tu n’utilises donc qu’un coup léger pour tenter de dévier ma lame lorsqu’il s’agit d’une feinte alors que tu aurais mis toute ta force dans le coup pour attaquer véritablement. Il ne doit pas y avoir de différence entre la prise de fer d’une attaque et d’une feinte, trouve un juste milieu qui sera suffisant pour perturber ton adversaire sans user de toute ta force et te retrouver sans défense si tu échoues. »

Il se releva, recommença à réfléchir et attaqua une nouvelle fois. Mieux, mais pas encore assez. Il retomba suite à ma parade, je lui demande de recommencer. Et ainsi de suite, cela une dizaine de fois. Jusqu’au moment où il tenta une nouvelle attaque. Cette fois-ci, bien mieux placer, mon esquive n’aurait pas été suffisante, je décalais alors ma lame pour contrer la sienne, une prise de fer totale. Il ne m’a pas encore touché, mais cette fois-ci, il n’est pas tombé suite à ma parade. C’est un très bon résultat. Un long sourire se dessina, sur moi de sûr, mais peut être sur lui aussi.

« Très bien, mais pas encore suffisant, donne plus d’élan et de surprise à ton attaque, rend la unique grâce à ta propre imagination. Les phrases que je t’inculque ne te servirons pas à chaque fois, je te donne la recette d’un plat, à toi d’y ajouter les épices. »

De ma lame, je pousse fort contre la sienne pour le faire reculer. Une fois assez loin, je me positionnais, cette fois-ci sous une véritable position d’escrimeur, les jambes fléchit, attendant la lame de mon adversaire. Il ne devait pas hésiter à attaquer, je ne fais que parer depuis le début. Une nouvelle série d’attaque, cette fois encore paré, mais toujours je l’encourageais à recommencer. Il fatigue, il s’essouffle, je suis encore en parfaite forme. Combien d’essaie sans aucune pause fait-il ? Je n’en sais rien, j’ai arrêté de compter depuis bien longtemps. Je suis obligé de me concentrer pour parer ses attaques, je n’ai pas à divaguer sur des chiffres.

« Alors ? Donne-toi à fond pour celle-ci et touche-moi Without ! »

Une dernière attaque suffit. Cette attaque qu’il réalisa, une légère prise de fer, tournant autour de ma lame, un parfait cercle simple et discret, tout juste suffisant pour perturber mon état et ma lame. Je décale mon fleuret pour venir parer l’attaque suivante. Mais il ne s’agissait que d’une feinte. Un mouvement attendue pourtant, je basculai mon corps en arrière comme pour sa toute première attaque, évitant ainsi la pointe de son arme. Et non, malheureusement pour moi, la lame était tourné dans mon sens, la pointe me toucha, je tombai par terre et resta allongé au sol dans l’incompréhension. Un sourire, puis un rire vint, je riais aux éclats d’une joie immense.

« Tu m’as touché ? Bravo ! Je n’attendais pas moins de toi ! »

Une fois relevé, je souris à mon adversaire, me plaçant devant lui à quelques pas pour le saluer. Le saluer correctement comme un bon escrimeur le ferait. J’étais heureux, très heureux, un jeune aventurier qui deviendra grand, sa flamme n’a cessé d’évolué tout au long du combat pour devenir un brasier sur le dernier moment. J’espère qu’il se sent fier, il a touché le plus grand aventurier et un maître de l’escrime dans les règles de l’art. J’observais alors l’heure, l’horloge placée sur l’un des murs de l’arène me le permettait. En réalité, je ne m’attendais pas à ce que l’entraînement est duré toute la journée, il est plus de vingt-et-une heure, nous n’avons d’ailleurs pas encore dîné.

« Nous remettrons l’entraînement demain soir, j’ai plusieurs choses à faire demain matin. Sache qu’à présent, tu devras t’entraîner sur les bases chaque jour, ainsi qu’un entraînement d’endurance de plusieurs minutes. Je te ferais un emploie du temps pour toi. Au moins deux heures par jour d’entraînement t’attende, et lorsque tu ne fais rien, tu devras en faire aussi. Mais avant tout, je dois te féliciter pour ta première séance avec moi. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 29 Aoû - 15:23

J'avais évidèmment échoué. J'ai vu la terre venir m'embrasser le visage dans la douleur et la fatigue plusieurs fois. Sa voix me disait de recommencer, et j'obéissais en changeant légèrement de tactique à chaque conseil qu'il me donnait. J'étais sale, mes os devaient bientôt être de la même couleur que mon manteau, et je suais comme pas permit. Mais je n'abandonnais pas, pas maintenant. Certainement jamais. J'ai voulu me lancer la dedans, les grands héros n'ont pas commencés tout parfaits (Sauf les Marys Sues mais c'est une autre histoire). Je haletais très fort sans m'arrêter d'attaquer. Être un squelette ne m'interdit pas d'avoir des comportements humains. Après tout je suis un squelette magique moi.

La musique était étrange, entre les croisements de fer, les rires d'Error durant mes chutes, les quelques encouragements de Ink... Elle me donnait la force de continuer même si elle ne valait pas mieux qu'une fourchette dans une assiette ou des ongles sur un tableau. Ne pas s'arrêter, perséverer....J'allais finir par l'atteindre non? Malgré la fatigue, je poussais encore et toujours dans mes réserves en ne pensant pas à la douleur qui émanait de mes membres durant mes attaques. Je tombais, et je me relevais tout aussi vite pour me remettre à croiser le fer.

Dead n'arrêtait pas de m'encourager de façon autoritaire à continuer. J'avais la Détermination! ...Pourquoi ce mot en particulier? Je sais pas vraiment, c'est sortit tout seul. Là c'était l'Ultime Ultimatum. J'en avais beaucoup appris sur mes erreurs durant mes attaques et là, j'avais une nouvelle idée pour l'attaquer, et ce serait la bonne! Et je n'y croyais toujours pas, respirant bruyamment en étant au dessus de Dead, la pointe de mon fleuret sur lui. Je l'avais touché. J'ai dû remèdier à beaucoup de technique mais...J'avais réussis l'exercice! Par chance ou parceque j'avais enfin acquis quelque chose? Peu importe, j'en reculais sans savoir répondre, incapable de ne faire autre chose que de respirer fort.

Il semblait très fier de moi et j'entendais Ink qui m'applaudissait de son côté alors qu'Error ne disait rien. Je me sentais vraiment fatigué car je ne suis pas habitué à ce genre d'entraînement au point que je me sentais très mal. Je n'avais pas vu l'heure passer et il faisait déjà nuit. J'écoutais Dead en restant concentré sur ce qu'il disait car c'était important. Je suivrais tout ce qu'il me demandera sans problèmes. Je n'ai que ça à faire après tout, je n'ai pas encore vraiment de choses à faire sur Yume No Sekai donc je peux me permettre de m'améliorer.

J'hochais la tête, me retenant de tomber à la renverse. Vivement que le temps m'aide à m'habituer à ce mode de vie nouveau. J'étais personnellement rentré accompagné des deux autres pour le dîner de maman. Elle m'avait demandé si tout s'était bien passé et me fit prendre un bain après mangé car j'étais extrêmement sale. Ink avait finit par retourner avec Error dans l'Anti-Void après m'avoir félicité (Sauf Error).

Nourri, Lavé, et j'étais déjà étalé en pyjama dans mon lit. Je crois que je suis tombé immèdiatement endormi. Quelle rude journée, mais ça ne me décourageait pas pour autant ! A la fenêtre j'entendais un doux bourdonement d'un bourdon qui volait près de la tour. C'était agréable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mar 30 Aoû - 17:32

Le départ

Malgré que le repas préparé par la plus magnifique de toute soit délicieux, que la soirée fut d’une merveille absolue, je ne vais pas en parler ici. Tout simplement car je n’ai pas envie d’en parler, que c’est ma vie privée et que vous vous en foutez très certainement. Le lendemain matin, j’attendais Without aux aurores, le soleil venait à peine de se lever que j’étais déjà au pied de la tour de cristal, là où nous nous sommes donnés rendez-vous hier soir. J’ai quelque chose à faire et je vais devoir partir pour plusieurs jours, surement plusieurs mois, c’est pour cela que je veux qu’il s’entraîne de son côté pendant que je suis absent. Je lui ai préparé trois emploies du temps différent, il pourra en suivre un des trois à son choix.

« Te voilà enfin, j’ai faillit attendre. »

Il était arrivé, surement encore endormit par la fatigue d’hier, mais ce n’était qu’un échauffement à tout ceci. Un véritable aventurier doit savoir surmonter certaines épreuves, mais la fatigue est la plus difficile d’entre elle. Au début, j’avais énormément de mal à ne pas dormir tous les jours, à présent j’arrive à compenser un manque de sommeil d’une semaine en une seule nuit. Pratique, mais pourtant très stressant. A la fin de la semaine je deviens très, comment dire ? Agité ? C’est bien le mot. Accompagné d’un sac sur une seule de mes épaules et de trois parchemins différents dans mes poches, et avec Without qui nous a rejoints, nous sommes prêts pour commencer l’entraînement qui durera deux mois environ.

« Tout d’abord bonjour, comment as-tu dormis ? Ensuite, prépare-toi, car à partir d’aujourd’hui tu vas devoir t’entraîner d’arrache pied pendant plus de deux mois. Je t’ai préparé plusieurs emplois du temps, les voici. Tu en choisiras un et tu le suivras à la lettre. »

Le premier emploi du temps se trouvait être le plus léger, pour atteindre le niveau que j’espéré, il lui faudra un an entier. Il ne faut pas croire que parce qu’il est le plus léger, il est facile, bien au contraire. L’entraînement à l’escrime porte sur une heure entière par jour où Without doit s’entraîner aux bases que je lui ai enseignées. Position, déplacement et attaque, sans oublier de maîtriser parfaitement le salut. Un second entraînement vient le rejoindre, une heure d’endurance et de physique par jour, sauf le dernier jour de la semaine qui est destiné à un repos physique. Dans cet entraînement, il y a un quarante minutes de course et vingt minutes divisées entre abdominaux et pompes. Il est un squelette et ne peut donc pas développer ses muscles, mais ces exercices lui serviront pour améliorer ses capacités et le temps qu’il peut combattre, qui est l’une de ses plus grands faiblesses à l’heure actuelle. Pour le troisième élément, il s’agit de la connaissance, un corps sain dans un esprit sain. Il devra en apprendre sur ce monde, en parlant à ses habitants, en vivant diverses aventures, en voyageant. Les différentes heures et jours de repos sont aussi indiqués.

Le deuxième emploi du temps est plus corsé que le précédent. Il demande un mental d’acier pour résister à la fatigue et au diverses attentes. Pareil que précédemment, un entraînement d’escrime basé sur deux heures par jours mais accompagné d’un entraînement spéciale qui consiste à devoir tenir contre un arbre en position de chaise pendant plus d’une heure, il s’agit du but qu’il devra atteindre lorsque je serais de retour. Pour l’entraînement physique, toujours identique au précédent, une heure seulement. Troisième chose, l’aventure, toujours aussi présentes afin qu’il se cultive. Les heures de repos sont identiques, mais aucun jour de repos, seulement quelques heures par jour en plus du repos nocturne. S’il suit cet entraînement à la lettre, il obtiendra le résultat que j’attends de lui en plusieurs mois.

Pour finir, le dernier plan d’entraînement. Ardu n’est pas le mot à donner à celui-ci, il est quasi impossible pour ceux qui n’en ont pas la détermination. Neufs heures de repos par jour en comptant les heures de songe, très peu mais juste ce qu’il faut pour avoir un parfait repos et restaurer ses forces. Chaque jour, s’entraîner aux bases de l’escrimer et le faire à chaque temps libre de la journée. Deux heures complètes d’entraînement physique et endurant qui aura pour but qu’il tienne face à moi jusqu’à ce que je commence à haleter.  Son niveau d’escrime sera parfait au niveau des bases, il ne me restera plus qu’à lui enseigner l’art du combat et diverses techniques impressionnantes. Pour ce qui est de l’entraînement de culture, il se déroulera bien plus longtemps qu’il ne le pense. Je veux qu’il visite chaque lieu du continent, je veux qu’il découvre toutes les merveilles actuelles de Yume no Sekai, chaque zone de chaque royaume devront être vue par ses yeux. S’il suit ce chemin, deux mois lui suffira pour atteindre le résultat que j’attends de lui.

« N’hésite pas à changer d’emploi du temps en cours de route, et si tu as des questions posent les maintenant mon fils, tu ne pourras pas le faire après. Oh, et petit détails qui à son importance. Le jour où tu penseras être prêt, fait le moi savoir, nous nous affronterons alors dans un véritable combat d’escrime dans l’arène du courage. Si tu gagnes, tu recevras ceci. »

Ma lame, c’est exact, s’il parvient à vaincre le grand Dead à l’escrime, alors il obtiendra le fleuret à la lame bleuté. Ce fleuret m’a suivit depuis de nombreuses années, je pense qu’il est grand temps qu’il change de main. Je suis par ailleurs certain qu’il en fera bon usage, mais avant tout, il devra me vaincre. Un jour peut être, mais ce n’est pas encore prêt d’arriver sans être méchant. A présent je dois partir pour Blu, une expédition de recherches m’a beaucoup intéressé, j’ai plusieurs détails à régler avant d’y participer et je dois me dépêcher.

« A présent, je te dis au revoir fiston. J’espère que tu sauras m’épater à mon retour mais n’en fais pas trop non plus. Et surtout, bonne chance. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mer 31 Aoû - 11:46

De très bon matin, j'avais été extirpé de mon lit et de mon rêve comme d'habitude étrange, mais rien d'important. Mes deux partenaires semblaient pressés de voir la suite de mon entraînement. Après avoir mangé de quoi me mettre d'assaut, je sortais en dehors de la tour pour me faire de nouveau sermonner. Bleh, j'ai pas mis tant de temps que ça quand même... Je bâillais encore aux aurores mais je restais néanmoins interessé par ses paroles. Comment avais-je dormi? Je fus obligé de faire la blague :

"Ben...Allongé?"

Après quoi je pus admirer les trois emplois du temps que j'allais devoir trier pour choisir celui avec lequel je commencerais, sachant que je pourrais changer en court de route (Je ne préfère pas personnellement pour ne pas perdre un rythme de vie qui m'attend bientôt). Les emplois montaient en difficultés, mais le troisième me parut le plus intéressant même si j'allais en faire des nuits blanches.Selon cet emploi du temps en question, il me fallait la détermination pour y venir à bout, car c'est 9 heures de repos par jours, donc si on dort 8 heures par nuit c'est juste une heure de repos et c'est pas beaucoup. Chaque jour, s'entraîner aux bases de l'escrime et le faire dès que possible. Il voulait qu'à son retour je sois capable de lui tenir tête jusqu'à ce qu'il fatigue. C'est un défi très consciencieux, mais je le ferais, quitte à pleurer à la limite de vouloir abandonner.Il fallait aussi un entraînement de la matière grise en visitant Yume No Sekai. Il aime vraiment les voyages et l'aventure. Maman en soupire parfois car il rouspete de ceux qui parlent trop de quelque chose mais parfois je la vois se crisper du mot "aventurier" tant il sort de la bouche de mon père. Je comptais le faire, sinon pourquoi vouloir devenir le plus grand aventurier?

J'ignore si j'arriverais à réaliser cet exploit en deux mois de temps avant qu'il ne revienne, mais je devais essayer. Il me parlait alors de notre future sérieux combat si je le désirais (Pas pour le moment merci Papa mais je tiens à mes dents) et de ma récompense en cas de succès du suivi de l'emploi du temps : Son Fleuret? Je ne pouvais accepter une telle récompense, c'est sa lame, pas la mienne.

"Ton histoire est gravée dans cette lame, je ne pourrais accepter un tel présent alors que la lame que je tiens actuellement m'aura accompagnée avec acharnement dans mon entraînement Dead... Elle a son histoire à tracer à mes côtés, je ne peux me permettre que la tienne soit séparée de son maître avec qui elle a fait tant d'aventures. Garde là pour m'affronter avec, tu serais certainement ridicule accompagné d'une autre lame."

Je souriais dans un air de moquerie gentil mais j'étais sincère et j'espèrais ne pas lui faire de peine, mais je voulais sincèrement croiser le fer avec cette lame bleue, mais pas de par ma main. Celle que je tiens actuellement, c'est la première, c'est celle qui a touché Dead après ce long combat de tentatives ratées. Je n'ai pas envie de lâcher cey objet qui a déjà pour moi de belles valeurs.

Dead était partit pour son expédition et je me retrouvais seul en face de la tour, tandis que le soleil venait gentiment me saluer, et sonner le début de mon entraînement. Pas de temps à perdre! Je trotinnais en serrant mon fleuret dans ma main vers le deuxième étage avant de commencer à m'entraîner. Je ferais une ellypse, mais sachez que je me suis bien entraîné. Au début dans le vide, puis sur des objets, mais comme maman hurlait que je cassais des choses j'ai pris des mannequins, puis Ink accepta de devenir mon partenaire de combat. Il ne savait certes pas l'escrime, mais une cible movible était intéressante à affronter pour voir mes réactions quand aux réflexes inconnus et inattendus de l'ennemi. Dead est quelqu'un cachant bien son jeu, je ne dois pas me faire prendre par surprise par un coup que j'ignore de sa part. Chaque jour je revenais couvert de sueur, et cette fois-ci j'avais bien pensé avant de partir à l'entraînement de laisser mon manteau et mon écharpe dans ma chambre. Celà faisait deux semaines que nous nous affrontions moi et Ink, et il voyait combien j'étais déjà rompu. Il voulait cesser mais j'insistais, continuant de l'attaquer en puisant dans mon espoir.

Après deux semaines, je pensais m'entraîner un peu partout sur Yume No Sekai, ainsi, je pouvais visiter, dormir dans d'autres lieux, rencontrer et affronter des gens qui ne sont évidèmment pas de ma taille. Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron ! Un Sac de camping sur le dos et mon fleuret à mon ceinturon, je partais alors à l'aventure en faisant un petit tour de chaque royaume. Et comme j'ai envie de faire chier, je vais décrire ce que j'ai fait à chaque endroit précisemment.

Bianchi : Le Froid glacial, le blizzard gênant la vue et la force du vent qui vous contredit quand vous marchez, perdu dans la neige. Je frappais de coups d'estoc dans les colones de glaces de cavernes du Royaume blanc alors que j'avais très froid et que mes os étaient frigorifiés et durs à bouger. Une jeune femme de Bianchi m'avait invité à dormir chez elle pour la nuit en me trouvant ainsi en pleine tempête de neige à ne plus trouver mon chemin. Comme quoi ils n'ont pas tous un coeur de glace.

Rosso : Changement de température, la chaleur, la fatigue arrivant vite, les risques de mortalité surelevé. J'étais fatigué et je ne désirais qu'arrêter de marcher après ces kilomètres sans véhicules pour devenir un vrai aventurier. Mais je continuais, affrontant les joyeux lurons survivants du coin qui voulaient jouer à la baguarre. Encore heureux, aucun d'entre eux ne cassa mon fleuret, et ils m'ont payés un verre de grenadine après ça pendant mon unique heure de repos. Vraiment de chouettes gens pour un royaume si hostile.

Arancionni : Affronter des hommes bêtes était important, ils étaient aussi fourbes que puissants, et revenait à la loi du plus fort. J'ai certes perdu quasi tous mes combats, mais ils ont apprécié ma témérité alors que je défiais des Lions et des Alligators avec ma seule lame comme partenaire face à des crocs et des griffes. Après quoi une jeune lapine me fit un câlin pour avoir récupéré sa poupée de viles singes criminels. J'avais réussit quelque chose quand même et ce câlin m'avait remit du courage dans le coeur.

Verde : C'est sa forêt que je me mettais au défi de traverser. Je me faisais souvent aggressé par des plantes sauvages qui n'hésitaient pas à m'immobiliser par tous les moyens pour faire de moi un repas mais mon fleuret me sauva toujours (de justesse) de ces mauvaises situations. J'étais par contre à un moment donné trop fatigué pour avancer et je crus être finit, en proie à une plante carnivore qui m'avait attrapé, mais un homme de Verde vint à ma rescousse par chance et je pus profiter d'une nuit dans le parfum et la beauté de Verde.

Rosa : Ce Royaume ne me disait rien qui vaille, mais j'avais pu défendre ces gens du quartier gris qui avaient des ennuis avec des gens riches insupportables et mal élevés, toujours obligés de rabaisser les autres. Je fus évidèmment tabassé pour avoir joué les robins des bois mais je m'en étais relevé plus fort que jamais. Mon heure de repos fut pour aller au parc descartes et me faire un petit plaisir en gagnant une partie de chamboule tout pour gagner une peluche de Bourdon. Tiens, ça me rappelait quelque chose.

Giallo : Son désert infini visuellement parlant me donnait du fil à retordre car la luminosité et la chaleur tapante me donnait envie de m'écrouler au soleil, en plus de mes voix, en plus de Ink et Error qui se battaient encore...Raaah! Je courais en me tenant la tête avant de me cogner à un arbre que je n'avais pas vu...En plein désert?! Je devais surement délirer...Non, j'avais trouvé un oasis! Je pus profiter de mon heure de repos pour boire et rencontrer un Giallois passant par là avec sa flûte et son vase : Il était charmeur de serpent, même si c'est moi qu'il avait charmé pour le coup, je trouvais celà fantastique!

Blu : Cet endroit était le moins hostile que j'avais rencontré jusque ici. J'en avais profité pour retourner voir le Docteur Fantasia pour qu'il m'indique où trouver Noise Master, après tout je le vois maintenant comme un ami et je voulais voir si je pouvais m'entraîner avec lui. J'avais pu voir les nombreuses technologies de Blu et pouvoir même rencontrer des créateurs de machines fiers de pouvoir m'expliquer leurs petits bijoux. Après quoi dans le plus grand secret, j'ai retrouvé Noise Master dans sa cachette du moment pour qu'il me voit s'entraîner face à l'un de ses robots. Il fut semble-t-il ravi de me revoir et n'hésita pas à me demander ce que ça faisait d'entendre la lumière. Ben c'est pas pire que d'entendre les voix des autres timelines à vrai dire.

Indaco : J'ai eu du mal à rejoindre Indaco et ça faisait partit de mon entraînement personnel à mon endurance et ma tenacité. Une fois arrivé, je regrettais mon ascension après m'être rappelé que j'étais un Nero et qu'ici ça les chassaient. Je me suis longuement battu (plutôt défendu) face aux gens d'Indaco avant de perdre et de me faire capturé pour rencontrer Momiji avec qui j'ai dû m'expliquer. Elle avait bien comprit que j'étais différent, rien qu'à mon regard. Et j'avais pu profiter d'une ballade en Indaco plus calmement que tout à l'heure.

Malva : Le Pays où je suis le mieux vu en tant que squelette. Je m'entraînais alors avec ceux qui voulaient bien m'aider, même si ils avaient bien plus d'expériences que moi. J'étais même retourné au lieu où j'avais rencontré mon ami Amirilia pour caresser les araignées de la guardienne de Malva qui avaient survécues en petit nombre et que j'avais pu apprivoiser. Je m'étais pris une heure de repos pour admirer les cerisiers en silence, attrapant au vol un petit pétale. Je me sentais comme ce petit pétale, volant aux quatres coins de ce monde.

Et je revins après un mois et une semaine entiers à la maison dans le plus grand des calmes. Maman s'était inquiétée pour moi et n'a pas attendu une seule seconde de me laver et de me nourrir. Je me sentais étrangement bien, j'avais tant fait, et plus j'avais voyagé, et plus je ressentais moins la fatigue, au point que de faire Malva jusqu'ici, même si ça me prit longtemps, me parut plus aisé qu'à mon départ. J'avais appris tant de choses auprès de chaque royaume, des astuces, des connaissances. Je savais les modes de vies et les choses importantes de chaque couleur de Yume No Sekai. Il ne me restait plus qu'une semaine alors. Je ne me sentais pas encore prêt et il ne me restait déjà qu'une semaine?!

Je me levais d'un bond de la table pour fuir dans l'arène et m'entraîner. Error était déjà là, caressant un fleuret dans ses mains. Il voulait m'affronter, mais dans un combat à mort. Je crois que je n'ai jamais autant souffert de ma vie. Pas de pauses, pas de fuite envisageable. Error m'avait coincé pour un combat où si je cédais à la défaite, il me tuerait de sa lame. Il profite de l'absence de Dead pour me martyriser après avoir réussit à empêcher Ink de l'entraver dans son plan.

J'haletais de toutes mes forces en parant ses coups, reculant, esquivant, gardant les yeux rivés sur lui et ses coups bas. Il maniait son fleuret comme moi, il nous avaient bien observé en réalité. Une semaine entière passa ainsi, je me sentais vraiment piégé comme un rat, le dernier jour, j'avais des cernes squelettiques, les os extrêmement douloureux et ma voix incapable de produire le moindre son, même celui de respirer. Il était tout autant épuisé que moi, on était dans un combat silencieux avec nos lames se frappant de tant à autres, et Ink qui semblait ne pas pouvoir intervenir, bloqué dans l'Anti-Void à cause de son collocataire désagréable.

Un dernier coup allait définir le vainqueur, et je parvins à le toucher, avant de m'effrondrer lourdement sur le sol sur le ventre, à encore manger la terre. J'entendais qu'Error était tombé à la renverse sur le dos, lui aussi. Nous étions incapables de communiquer, mais je me doutais qu'il devait se dire qu'il avait gâché une semaine à tenter de me tuer pour échouer. Je perdais lentement connaissance, en manque de tout : Air, repos, nourriture, eau. Même en étant un squelette, je croyais que j'allais disparaître comme j'avais été crée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Ven 2 Sep - 11:30

Changement d'idéologie

Deux mois se sont écoulés, l’expédition se termina pour moi et je rentrais à la tour de cristal. Deux longs mois bien exténuant, mais tout aussi amusant. Quelques jours de repos me feraient le plus grand bien, mais j’ai promis à quelqu’un de l’aider, et surtout de l’entraîner. Mon fils m’attend à la tour de cristal pour continuer son entraînement, mettre un terme à ces deux longs mois infernaux qu’il a due subir. J’espère que rien de grave ne lui est arrivé et aussi qu’il n’a pas trop poussé sur ses capacités. J’ai surement l’air d’un père indigne, j’en ai conscience, mais je m’inquiète énormément pour mes enfants et ma famille. On ne change pas un homme aussi facilement, et la retraite est encore loin devant moi si vous voulez mon avis. Je suis encore jeune, enfin peut être plus vraiment depuis des millénaires, mais ce n’est pas grave, c’est le mental qui compte.

Qu’elle ne fut pas ma surprise, de trouver à mon arrivé, Without au sol, tenant faiblement entre ses doigts le fleuret que je lui ai offert pour ses premiers pas dans l’escrime. Je me souviens encore de ce moment où il avait refusé mon cadeau. A vrai dire, je ne savais pas où me mettre au début, j’avais presque honte d’avoir suggérer une telle chose. Le petit squelette avait entièrement raison, cette lame m’appartient, je ne devrais pas m’en séparer pour l’offrir à quelqu’un d’autre. Sa première lame est pour lui un symbole, il m’a touché avec pour la première fois dans cette arène. Pour le coup, tu as le plus grand de tous mes respects, Without. Le corps de son partenaire mégalomane, Error, se trouvait un peu plus loin, lui aussi dans le même état. Non, plusieurs choses sont différentes de chez Without. J’observais ses articulations et ses os, ils étaient épuisés, exténués, son corps était devenue complètement moue, sans aucune force. Qu’a-t-il fait pendant ces deux mois ? Ces cernes sont gigantesques, comment sont-elles parvenues à tâché le visage de mon enfant ?

Un souvenir, une légère impression de déjà-vu, moi me débrouillant vaillamment pour lui prouver que j’étais le plus courageux de tous. Affrontant vent et tempêtes plusieurs jours à la suite, ne l’écoutant guère et me reposant à peine. Je ne dormais presque plus, je devenais hyperactif et emplie d’une certaine folie. La nuit, je voyais des choses bougées, les ombres m’effrayer, la solitude me prenait sous la gorge, mais je n’abandonnais pas. Je repoussais de très loin, les limites de mon corps frêle et fragile. Des semaines entières avec seulement quelques heures de repos, il a vécu les mêmes choses que celle que j’ai pu faire dans le passé. Une aventure dangereuse pour le corps et l’esprit, pour repousser les limites de tout ce que l’on pourrait imaginer. Il est devenu un véritable aventurier. De plus, il a surmonté ses peurs et affronter le destructeur de timelines, Error Sans. Etant donné leur état ce combat devait être long et exténuant.

« Bravo Without, je suis fier de toi. »

Je l’emmenais dormir dans sa chambre pour l’aider à aller mieux. Je m’assis même à son chevet pour veiller sur lui en même temps que je câlinais les bébés de quelques mois. Mes trois enfants, Cynthia, petite fille avec un grand avenir, elle ressemble beaucoup à sa mère, une magnifique petite fille. Grim, il n’y a pas à dire grand-chose, c’est son père tout craché, je suis certain qu’il sera un vaillant petit garçon qui protégera sa sœur. Et le plus grand, Without, le petit squelette qui au départ n’était qu’un caprice de la grande Créatrice, puis je m’y suis attaché, et j’ai pu le connaître. A présent, il fait partie de ma famille, il est le grand frère de la troupe et il sera très certainement l’un des plus grands aventuriers que ce monde est connu. Parfois, l’on me dit que je fais des bêtises, c’est vrai, comme tout le monde je ne suis pas parfait. J’ai mes défauts et mes erreurs, j’essais de faire au mieux pour rattraper les choses, ou de compenser ses défauts par des qualités. Ce monde, les aventuriers en sont les premiers, il n’y en a pas d’autres. La tour de cristal possède une histoire, comme les nombreuses civilisations que j’ai amenées, mais ce monde, de la main de la Créatrice, il est comme un nouveau-né qui montre le bout de son museau. Les royaumes, les conquêtes, les victoires mais aussi les défaites, elles sont là, la véritable histoire de ce merveilleux monde que l’on nomme Yume no Sekai.

Trois jours ont passés depuis que Without affronta Error, il lui fallait du temps pour récupérer des forces et se reposer de cet horrible combat. J’en profitais alors pour préparer l’arène et d’aider les différents personnages qui s’y trouvent. Du mieux que je pouvais, j’aidais le jardinier, j’allais nourrir les kiwis au pied de la tour de cristal. J’ai même réussis on ne sait comment à soulever Astro pour libérer le Genkaku emprisonné en dessous. Pour vous dire à quel point j’ai travaillé dur, il m’a fallut une journée entière pour réussir cet exploit. Mais dans mes travaux, j’avais oublié le plus important, l’un de ceux qui devait se faire au plus vite. D’une course effrénée, je me dirigeais vers le sommet de la tour de cristal pour discuter avec celle que j’aime le plus au monde, ma Créatrice. Une fois en face d’elle, j’avais du mal à parler, ce que je voulais lui dire, ce que je voulais que l’on fasse, c’était si compliqué que les mots ne voulaient sortir de ma bouche. Sa beauté m’hypnotisait, j’avais énormément de problème lié à la timidité, je le savais, mais impossible d’y remédier.

« J’ai quelque chose à te dire. Grâce à ceux que j’ai rencontrés dans ce monde, grâce aux enfants mais surtout à toi, j’ai pu comprendre quelque chose. Arrêtons de nous cacher et de parler de ces règles, amusons nous tous les deux et partons à l’aventure nous aussi, d’accord ? »

Je voulais que nous arrêtions cette règle, de ne pas intervenir lorsque cela nous plaît. En restant raisonnable bien entendu, je suis certain que nous pourrons donner de merveilleux rêves à tous ceux qui en ont besoin. Mais je voulais surtout, partir à l’aventure avec celle que j’aime, ce qui serait le plus beaux rêves à mes yeux. Au moins une journée, ou même plus, mais une aventure ensemble, cela fait si longtemps que je n’ai pas voyagé avec quelqu’un à mes côtés. Mais avant tout, je devais tenir ma promesse. J’embrassai alors tendrement la plus magnifique de toute avant de courir vers l’arène du courage pour terminer l’entraînement de mon jeune apprenti. Il était prêt, s’échauffant déjà avant le véritable combat.

« Trois jours que tu dors, j’imagine que tu as dormi allongé et comme un bébé. Mais à présent, je vais juger moi-même de ce qu’à donner ton entraînement. Cette fois-ci, cela sera un combat d’escrime authentique, bien sûr, nous avons toujours les mouches pour éviter de nous blesser, mais aujourd’hui, je me déplacerais comme je le veux et j’attaquerais aussi. Le premier qui arrivera à cinq points gagnera le combat, mais ne t’en fais pas, je te donnerais des conseils pour t’améliorer au cours de tout l’entraînement. Maintenant, montre-moi ce que tu as appris. En garde Without ! »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Dim 4 Sep - 10:51

Je m'étais littéralement évanoui avec toute la douleur m'envahissant. Mon dernier souvenir avant le néant était de me sentir soulever en entendant la voix partenelle me féliciter. Après quoi je me rappelle avoir eut le rictus de sourire paisiblement, puis le noir complet.

Du côté de Ink, hors de la narration du petit squelette, il récupèra Error malgré leur rivalité et veilla sur lui à sa façon, au sein de l'Anti-Void.

Reprenons à Without !

Combien de temps avais-je dormi? Combien de temps avais-je rêvé d'oiseaux de toutes les couleurs et de toutes les formes volant ainsi, disparaîssant, apparaîssant, je ne me rappelais plus de la forme de ceux qui disparaîssaient, comme si je ne les avais jamais vu. Certains me rappelaient des gens provenant des histoires de Papa. L'oiseau Bleu était le plus beau, battant des ailes, si naturel et libre. Il était venu se poser près de moi pour m'observer, tout curieux. Je voulais le toucher mais ses plumes étaient des flammes bleues quand on les caressait.

Je m'étais alors doucement réveillé suite à ça. J'étais dans mon lit, à admirer le plafond et la lumière du jour. C'était si calme et reposant après ce que j'avais vécu. Mes os étaient encore dans l'envie de repos, mais j'étais éveillé et je voulais me lever. J'avais faim, soif, je me sentais sale et bouillant, ce fut le moment idéal pour règler tous mes besoins. Maman m'a fait un gros câlin en me voyant et semblait tout aussi fière de moi que Papa. Sur le coup, j'avais encore une partie de mon esprit qui dormait mentalement, donc c'était comme écouter quelqu'un les oreilles bouchées.

Elle m'avait pourtant expliquée ce qu'avait fait Papa le temps de mon Coma et je fus tout à coup intéressé. Wow, il semblait vachement motivé depuis son retour, j'avais tant à lui dire.

Je pensais le trouver à l'arène, je descendais alors là-bas, en retombant sur Ink qui me souriait, mais où était Error?

"Il n'est pas venu, tu te doute de pourquoi, mais j'ai vu tes progrès, tu es terriblement courageux ! Tu as la Détermination!"

Il semblait enchanté pour moi et je lui répondis silencieusement par un sourire patient.

------

Du côté de la Créatrice...

Après que Without fut partit tout beau tout propre, satisfaisant ses parents de son évolution, je fus attaquée par un Dead sauvage qui avait l'air de bugguer à la limite de l'Error 404. Il me demandait quelque chose qui me surprit, mais en même temps, je n'avais rien à dire non là dedans. Si il voulait, je le suivais, à condition qu'il me protège. Mais qui s'occuperais des enfants? Certainement nos chers guardiens, et Without les aidera très certainement, c'est un grand frère exemplaire, je le sais.

"Tu sais, tes règles, en vrai je les torchais depuis belle lurette, donc je te suivrais comme bon te semble, juste, ne me laisse jamais seule dehors, d'accord?..."

Avec mes phobies, j'allais devenir folle si il me laissait à la merci de la solitude dans les grandes foules. Après quoi il m'embrassa tendrement et je le laissais faire en fermant les yeux. Qu'il est beau et gentil, un véritable ange. Même si mon amour est scindé en deux, elle n'oublie personne.

Je le laissais partir à toute allure à son tour vers l'arène, aaah, les hommes de cette maison, je vous jure, toujours en train de courir après l'aventure et la bataille.


-------

Je m'echauffais en attendant après le paternel, observé par Ink qui était assis au sol à admirer la phase finale de mon entraînement impitoyable. J'en avais vu des vertes et des pas mûrs mais les rencontres que j'ai fait ne m'a pas fait regretter mon choix. Ink me fit signe de la main de me retourner et je pus constater l'apparition de Dead. Je souriais péniblement en le saluant de la main. Il me répondit des choses que je voulais savoir.

Trois jours??? C'est énorme! Enfin, après 7 jours sans dormir, c'est rien mais bon. Il reprit la blague que je lui avais jeté il y a deux mois de celà. Oh oui comme un bébé, et je ne dirais pa non pour repartir ronfler tiens.

Mais ce n'était pas le moment, j'allais affronter pire qu'Error. Un véritable professionnel ayant une expérience sur des milliers d'années.

Le Combat Ultime, je devais en être digne ! Je me redressais, droit comme un piqué, et je fis le salut envers le ciel avant de me positionner en combattant d'escrime, fixant dans les yeux le grand Dead. Jamais vous n'aurez vu un combat avec autant de pression.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 5 Sep - 12:48

La pression monte

De même que Without, je projetais la lame de mon fleuret vers le ciel pour saluer tous les guerriers précédents. Je scindais mon visage en deux pour lui témoigner mon respect, je tranchais vers le sol pour remercier l’arène d’accueillir ce combat. Le combat n’était plus à l’attente, impossible de reculer, ni pour lui, ni pour moi. La pression était grande, surtout pour lui, je le ressentais, il avait énormément de mal mais il tenait bon, un courage grand l’anime, il peut le faire, j’en suis certain. La position de garde suivit, ma main droite, celle tenant la lame se plaçant dans la lignée de mon bras, perpendiculaire aux lignes invisibles que je me trace. La pointe se trouve juste au niveau de ma vision, légèrement levé pour créer un pieu si jamais l’adversaire se sent trop téméraire à m’approcher. Légèrement relâché, souple, elle tangue un peu pour laisser croire à une faible corpulence de ma part, mais au moment de l’attaque, elle se durcira et deviendra plus solide que le métal. Cette liaison relié à un corps de profil, montrant le moins de cible possible à mon adversaire. Dans la lignée des épaules, mon bras gauche, levé vers l’arrière, il donnera une impulsion conséquente à mon assaut. Plus que mes jambes, légèrement fléchit, se plaçant sur une ligne invisible. Chaque rayon du cercle de la zone est une ligne que je peux utiliser, me déplaçant d’un côté ou de l’autre, bougeant au grès de mes envies, me déplaçant, laissant croire à une ouverture pour mieux mordre, relâcher mes jambes, les rendre moins fléchit. En bref, tout un jeu de bluff pour lui faire le plus peur possible.

Un jeu de chat et de renard, le plus rapide ou le plus fort ne gagne pas forcément. Le plus rusé l’emportera sur les deux autres, tentant des instants de détresse de l’adversaire, ou jouant sur sa trop grande confiance en soit. Il ne faut pas se dénigrer, ni être trop vantard, un juste milieu qu’il faut comprendre et trouver. Au fil de mes déplacements, je me rapprochais, tapant du bout de ma lame sur sa pointe, l’écartant le plus possible de ma zone. Je veux voir ses réactions. Puis une première attaque de ma part, une simple tentative pour l’effrayer à nouveau, le faire reculer. Qu’il pare ou qu’il esquive cela n’a pas d’importance. S’il pare, je reculerais, l’invitant à se jeter dans ma toile d’araignée. S’il ne fait que reculer, je foncerais dans une fente bien plus allongée pour le toucher pour de bon cette fois-ci. Dans les deux cas, cela se jouera sur un tempo bien précis, pourrais-je le réaliser dans les temps ?

En même temps que le combat se déroulait, je me rappelais de ce que me disais la Créatrice au sommet de la tour de cristal. Dans la matinée, celle-ci me demandé de ne pas la laisser seul lorsque nous sortirons. Elle a peur de la foule, je le sais et jamais je ne la laisserais seul. Ce combat à beau être un entraînement pour Without, je ne me retiendrais pas, je suis à fond et j’irais au maximum de mes capacités. C’est autant à lui qu’à moi, de prouver de quoi nous sommes capable. Pour lui, c’est de se prouver à lui-même qu’il s’est amélioré, pour moi c’est tout autre. Si je perds ici, serais-je capable de défendre mon amour lors de nos aventures ? J’ai toujours réussis à m’en sortir seul, mais protéger quelqu’un est différent, je ne peux donc me permettre de perdre ce combat. Désolé pour toi Without. Fiston, tu vas devoir subir l’escrime la plus abracadabrantesque que tu ne pourras jamais apercevoir de ta vie, celle du clown squelettique, le grand Dead.

[HRP : C'est à toi de choisir comment se déroule l'attaque en fonction de ce que fera Without, s'il tente d'esquiver alors Dead use d'une fente immédiatement après. Sinon, le deuxième cas, comme tu l'as lus, il pare et attaque et Dead recule pour le toucher en reculant]

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 5 Sep - 12:48

Le membre 'Dead' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mar 6 Sep - 0:41

Sa position en disait long sur ce qu'il comptait faire. En deux mois de temps j'avais appris beaucoup mais malgré que je soupçonnais une rapidité affolante de sa part, je ne connaissais aucunement les techniques de Dead, lui seul en a le secret. Donc il fallait être attentif et ne pas le laisser reproduir ses attaques deux fois durant tout le combat. Il s'approchait de moi comme un oiseau vers sa proie. Je devais me dévier de la trajectoire de ses serres accérées en prenant compte chacun de ses gestes. Mes yeux tremblaient à force de tout observer en même temps. Il pouvait m'attaquer à n'importe quel moment.

Puis il le fit et je ne parvins pas à maîtriser mes réflexes avec la pression intense, et évidemment j'esquivais bêtement avant de me faire une première fois touché. Quelle erreure impardonnable. Il n'y avait plus que 4 coups à me donner et j'avais perdu. J'en serrais les poings, perdre aussi rapidement dès le début, je me sentais ridicule! Il fallait que je reprenne le dessus.

Je me rappelais alors de mon trajet au travers de Bianchi. Le Froid, la glace, la couleur blanche de partout. Pour moi le blanc et le noir sont des couleurs, et j'apprécie ainsi ma façon de penser. Je pris une grande inspiration, puis je m'arrêtais net de bouger. J'étais comme figé dans la glace, peut-être dans l'espace-temps? Mais j'étais si immobile que j'espèrais en perturber Dead avant d'appuyer sur ma jambe arrière brutalement pour l'attaquer.

Je ne vous décrirais pas mon coup car la Créatrice n'a aucune notion de l'escrime, mais dites vous que c'est digne d'un professionnel, et je ne peux remercier que Dead de m'avoir poussé à bout jusqu'ici. Dead saura vous décrire de par son imagination et son expérience fortuné un coup badass qu'il saura certainement dévier avec élégance.

Mais je me rappelais aussi de mon entraînement à Rosso, et dans un Ora Ora Ora, je mitraillais les fentes vers Dead, qu'il les parent toutes si il le veut ! J'avais le rouge écarlate de Rosso bouillonant en moi lors de mon action !

Puis me vint Arancionni et sa fourberie. Je frappais du pied le sol et la poussière s'envola illico. Nous étions dans un moment aveugle pour l'un et l'autre, mais je sentais mon coeur de cristal battre en moi si fort d'une excitation d'adrénaline. Je me mis en garde, et je laissais à Dead le tour de jouer ses pions sur son échiquier. Il ne me touchera pas deux fois de suite, ça non ! J'essayais d'être aux aguets, à l'écoute, au son. Je m'arrêtais de respirer (de toute façon avec la poussière c'est pas super) pour espèrer entendre une fraction de seconde qui pourrait me sauver la vie tant Dead est un dangereux personnage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mar 6 Sep - 0:41

Le membre 'Without' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mer 7 Sep - 11:39

L'élève peut-il surpasser le maître ?

Victoire, premier coup donné, la première touche me revient. Mais ce n’est pas le moment de se laisser aller, le combat continu. Je lui sers un sourire et un duel de regard, simplement en tant qu’amical, c’est pour le poussé à donner le meilleur de soit même. La première touche ne veut rien dire, rare sont les combats qui se sont terminés en un seul coup. Je lui donnais aussi quelques conseils pour l’aider à mieux tirer, tirer est d’ailleurs le verbe utilisé pour parler d’un combat d’escrimeur. Mes conseils étaient simple, il réfléchit beaucoup trop, il lui faut prendre du recul après le combat, c’est très bien de réfléchir à toutes les possibilités, mais seuls certains génies peuvent le faire en aussi peu de temps. De plus, il avait oublié un détail, c’est le fait que je peux apercevoir ses agressivités et son jeu lorsqu’il réfléchit. Je peux lire en lui comme un livre ouvert, ses émotions se troublent un peu, mais tout cela n’est guère mauvais, bien au contraire, il est très doué.

« N’oublie pas une chose, chaque combat est différent, tu ne pourras utiliser les mêmes techniques à chaque fois, il faut être créatif et s’adapter à son adversaire. Ici, tu réfléchis beaucoup trop, tu dois développer des mécanismes sans forcément réfléchir, parade, riposte, reculer à quel moment, avancer immédiatement, ce sont les choses que tu dois encore perfectionner mais sinon tu t’es énormément amélioré. Mais trêve de bavardage, le combat continue. En garde ! »

Il écouta mes conseils à ce que je voyais à présent. Un changement brut d’attitude, se gelant comme l’eau aux plus basses températures. Aucune onde n’affluait dans son corps, l’air se crispé et c’était comme si le temps s’était arrêté pour lui. C’était perturbant, il ne réfléchissait même plus, une véritable statue. Les seuls mots que je pouvais apercevoir vibrait dans son esprit été le nom d’un royaume, les glaces éternelles de Bianchi. Il a tout compris, tout ce que j’aurais pu lui apprendre n’aurait fait que briser son originalité et sa créativité. Il aurait tenté de me recopier autant qu’il le pouvait, alors que le monde des rêves lui a apprit bien plus que tout ce que j’aurais pu lui apprendre. Je tournais autour de lui, tel un vautour, prêt à dévorer le cadavre d’une proie laisser par un prédateur. Un véritable charognard affamé étant donné l’état de sa prochaine victime. Un léger coup sur sa lame pour le réveiller me fit comprendre mon erreur. Je m’étais trop rapprocher, sa lame décrivit un cercle pour se retrouver au-dessus de la mienne, rendant ma prise de fer inutile. Mais ce n’est pas tout, tout cela se faisait alors que son état d’hibernation se terminait. Utilisant le bras dans son dos pour une vitesse amélioré, avançant sa jambe avant pour une allonge bien plus impressionnante. Sa pointe  était particulièrement dangereuse et sa vitesse est concrètement devenue impressionnante grâce à son entraînement. Je reculais par reflex en partant sur une parade septime, levant sa lame vers le haut et basculant le haut de mon corps en arrière pour éviter toute représaille de cette lame.

J’avais tords, la première attaque avait échoué, mais il continua, changeant son calme froid par le grondement des volcans de Rosso. Les différents série de coups n’avaient pas de logique ni de but concret hormis de m’atteindre. Le tempo était saccadé, impossible de prévoir où les attaque parviennent. Une parade, une esquive, je dansais au milieu de sa lame, mais c’était déjà trop tard, il m’avait touché une fois. Puis une seconde fois dans sa continuation avant qu’il ne fasse voler un nuage de poussière sur toute l’arène. Bien joué Without, tu m’impressionnes, les royaumes de Yume no Sekai sont ta force, tu es un véritable aventurier à présent. Je riais alors que le nuage nous empêchait mutuellement de nous observer. La poussière opaque soulevait par le petit squelette, cachait ma présence, la bulle d’eau tout autour de l’arène causé une réverbération du son, empêchant de savoir d’où ma voix venait.

« Bravo Without, mais je ne vais pas me laisser faire crois-moi. Tu m’as touché deux fois alors que je ne t’ai touché qu’une fois. J’espère que tu as d’autres techniques en réserves, car moi aussi j’ai les miennes. J’ai bien aimé ton petit jeu avec les royaumes, je vais alors t’imiter à ma façon. En garde, prêt ? Allez ! »

Bianchi est déjà placé, un calme plat, une neige infinie, impossible de comprendre où se trouvait son adversaire. Le palace aux mille miroirs, par où va venir l’attaque ? Par l’endroit le plus fourbe possible. Derrière toi ? Perdue ! En haut ? Trop facile. Non, juste devant toi, alors que jamais tu ne t’y serais attendu, la lame perça le nuage de poussière pour venir tenter une attaque. Elle échoua, mais cela me permit de comprendre ta position. Je bougeais dans ce nuage, rapidement, puis lentement, cachant au plus possible pour éviter qu’il ne trouve ma position exacte. Les sons sont étranges ici, cela me donne un avantage concret du fait de ma capacité d’empathie. La lame traçait des contours, tranchant la poussière de par et d’autre, frappant tantôt la lame de Without, tantôt la garde de celle-ci. Mais on va passer au niveau supérieur. Rosso ! Une explosion, une énorme pression en suivit alors que je m’extirpais totalement du nuage de poussière créé. J’ai déjà expliqué tout cela lors de l’une de mes aventures, mais en quelque sorte, mon empathie me permet de ressentir et de comprendre mieux que quiconque les émotions, mais elle me permet aussi de mieux les distribuer autour de moi. Ce n’est pas un pouvoir surnaturelle, mon corps est ainsi depuis ma naissance. Après tout, l’âme combattante vit au fond de moi. Comment Without réagira-t-il face à cette énorme pression mais aussi à la fente la plus formidable, que j’ai à lui proposé. Vitesse, force et technique, un combo qui m’a fallut de nombreuses années pour connaître parfaitement quel quantité de chacun user pour le parfait équilibre.

[HRP : Osef des dés pour les prochains postes on fait des trucs badass èAé]

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Jeu 8 Sep - 18:49

Je l'avais eu deux fois, je m'impressionais moi-même mais je ne devais pas m'en arrêter là, le combat était loin d'être achevé. Dead me félicitait pour mes deux touches contre son unique touche, mais une sensation me disait que j'allais maintenant me prendre une dérouillée admirable. Non ! Ne pensons pas ainsi, il y a toujours une chance de parvenir à mes fins, n'est-ce pas?

A vrai dire, avec le nuage de poussière que j'avais formé, j'étais en réalité tout aussi handicapé, je devais avoir des yeux partout alors qu'il était à la limite de l'omnipotence dans ce combat. Il sait très certainement où je me trouve. J'essayais de l'entendre, mais je ne pourrais discerner que le son de la lumière, sinon j'ai la même oreille que les humains, j'entends au même niveau. Il aurait fallu un calme digne de Malva pour me permettre de l'entendre.

Il me mettait vraiment dans une mauvaise passe et me tournait autour comme un lion autour d'une gazelle. Mais mon fleuret devait être l'allusion de mes cornes de proie pour contre attaquer le prédateur. Malheureusement une pression d'enfer vint à se créer, Est-ce Dead qui fait ça?? Wow, je me sentais comme terrorisé, ma lame voulait m'échapper des mains, mais je la tenais au plus fort que j'en étais capable.

Par contre il fut capable de me toucher, et nous en étions donc à égalité. J'esquivais à la suite comme je pouvais, allons, tu ne t'es pas encore inspiré de tous les royaumes que tu as visité!

Verde, le calme et la zen attitude, c'est ça qu'il me fallait pour m'apaiser de la pression de Dead ! Je reprenais mon calme en repensant à ce que j'avais vécu là-bas, ce que j'avais vu, les sons, les odeurs, les paysages apaisants, et la tremblote qui me persécutait finit par s'envoler doucement, et dans une Position à la Jojo, je déclarais :

"Muda Muda Muda!"

Royaume suivant, à mon tour d'attaquer avant qu'il n'en soit capable ! Rosa, c'est un jeu de hasard, un coup de chance bien ou mal heureux ! Je lançais ma lame dans les airs dans un lancé capable de l'obliger à partir en trajectoire vers le haut, mais aussi vers l'avant, pour glisser entre les jambes de Dead dans un glissement de terrain avant de récupèrer ma lame et tenter ma chance à la roulette russe. Il n'y a bien qu'une chance sur deux de réussir !

Le royaume de Giallo, la musique, les pas de danse, une esquive digne des plus grands. Que Dead essaie de m'atteindre, je danserais en funambule sur le fil du combat, sans me désarmer pour autant et en lui résistant dans la grâce de l'art jaune.

Ink m'encourageait, je l'entendais d'ici, ce fut une motivation supplémentaire, de se savoir soutenu par quelqu'un. Pour le nombre de fois où l'autre m'a vu comme une erreur...Je prouverais que mon physique ne fait pas de moi une stupide AU parmi tant d'autres! Je suis Without! Le Squelette au sourire bizarre et disciple de Dead!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 12 Sep - 11:27

Acrobatie et danse synchronisée

On continue donc, Verde c’est cela Without ? Un calme pouvant apaiser les plus terribles bêtes, tu veux te remettre de cette horrible pesanteur que j’ai créée. Qu’est-ce que cela fait de ressentir une aura aussi noir se déversait en une fraction de seconde. Je n’ai en rien une aura aussi noir, mais j’ai appris à user de mes dons de naissances, une capacité que beaucoup d’êtres possèdent, mais que seuls certains parviennent à imaginer possible. Inutile, c’est ce que nous allons voir petit squelette, pourras-tu continuer le combat alors que l’ombre de la Mort trône sur l’arène à présent ? Tout ceci n’est que métaphore bien entendu, mais imaginons cela pour nous donner un peu plus de passion dans ce combat.

Le royaume de la chance te sourira-t-il ? Quand à moi, je vais t’imiter, le royaume de la chance me permettra aussi de savoir si je parviens à te toucher. Tu veux projeter ta lame loin derrière moi, je l’entends entre les lignes, mais pourquoi cela ? Tu cours alors, tu fonce vers moi et tu glisses pour passer derrière moi. Très intéressant, j’apprécie beaucoup comment tu as tourné cette action, mais à moi de t’étonner. Rosa, la chance, une définition que j’ai bien souvent recluse du fond de mes pensées, elle n’existe pas. C’est en partie vrai, mais une partie de faux existe. Pour avoir de la chance, il faut la provoquer jeune disciple, et pour provoquer la chance, il faut faire les choses les plus improbables possible et y croire. Je jetai alors ma lame vers le ciel pour qu’elle atterrisse derrière moi. Ce n’était pas tout, sans observer la position de la lame, ni celle de Without, je m’imaginais la situation, me prouvant que celle-ci est possible. Sa lame va tomber en première, se plantant dans le sol. Il va tenter de la récupérer pour ensuite se fendre dans mon dos, usant de mon étonnement comme son arme. Malheureusement pour lui, ma lame va tomber juste au moment où il va tenter de la prendre, le perturbant complètement, j’agirais alors.

D’un retournement de ma cape noire, je fonçais moi aussi dans la direction des lames, là où le son s’est causé. Que mon imagination est suffit, ou que la malchance ne fut avec moi, dans les deux cas, cette action sera magnifique. Without, même perturbé, récupère sa lame, il attaque. Je récupère la mienne juste au moment où il faut parer. Je tente une riposte, il esquive dans un pas de danse majestueux. On part sur Giallo maintenant ? Impressionnant. Les coups s’enchaînent, les lames s’heurtent dans un bruit mélodieux de musique. Without danse au fil de ses sons, esquivant par limite, ou par talent chacun de mes coups. A chacun de ses pas, il tente une contre attaque, je dévie sa lame, le combat continue, aucune nouvelle touche n’est encore placé, nous sommes insaisissable l’un et l’autre. Le royaume des arts, la danse est une belle façon d’interprété celui-ci. Beaucoup pense que la danse n’amène rien à l’art du combat, ce qui est totalement faux, les mouvements et l’agilité permettent aux danseurs d’éviter toutes les attaques et d’agir avec plusieurs coups d’avances sur les autres. Plus jamais vous ne verrez ce sport de la même façon après cela. Mais, de mon côté, j’ai préféré apprendre, les acrobaties et l’art du cirque.

Parade quarte, j’enroule sa lame de la mienne, le bloquant dans ses mouvements. Je saute en exécutant une vrille carpé retourné dans les airs. En quelque sorte, ma tête se trouve en direction du sol et je tourne sur moi-même, mes bras proche de mon torse. La lame de Without se fait alors emportée dans le tourbillon que je produis. Dans un dernier geste, en retrouvant mon équilibre, j’éjecte sa lame au loin. Elle viendra se planter dans la roche. Quand à moi, je retombais pieds à terre, tenant ma lame en direction de Without et le touchant juste entre les deux yeux, mais de façon très légère. Un sourire se dessine sur mon visage avant que je ne m’exprime.

« Trois à deux, mais rien est encore jouer. J’ai adoré tes dernières techniques, majestueuses, mais j’ai les miennes aussi mon fils. Aller, va chercher ton fleuret que l’on se remette en garde. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mar 13 Sep - 19:01

Dead m'avait paré avec beauté et pour le coup mes techniques semblaient, selon moi, moins l'impressioner vu qu'il ne me laissait aucun angle mort, et la roue n'avait pas tourné pour moi, tout mes plans tombaient à l'eau. Il était encore plus agile que moi, il réinterprétait mes attaques à sa sauce avec une meilleure stratégie. C'était assez délicat pour le coup, j'étais dans de beaux draps et il fallait me ressaisir vite.

Il m'avait désarmé littéralement et je me retrouvait sans fleuret. Trois à Deux, disait-il, mais rien n'était encore terminé. Je repris mon fleuret sans répondre pour garder mon air pour les prochains coups à venir et je me remettais immèdiatement en garde. J'avais un début de fatigue qui se faisait ressentir, c'était bien pire qu'Error, il commence déjà à m'épuiser alors qu'Error a dû prendre une semaine complète pour me mettre dans un état lamentable. Dead ne mettrait pas une journée à peine...

Il aimait mes techniques que j'avais cru déséspèrantes mais je n'allais pas m'en arrêter en si bon chemin, il me reste des royaumes à m'inspirer après tout ! Je suis de nouveau le premier à porter le coup? Voyons, que nous reste-t-il? Blu ! Sa technologie ne m'aidera pas, je n'ai que ce que m'a intégré (malgré moi) NoiseMaster à l'arrière du crâne, pour esquiver la lumière vu que je l'entends. Mais quoi d'autre? Je me rappelais de V.H, le gardien de Blu, je l'avais vu affronter Dead dans l'arène de loin, discrètement, quelle classe! Je me rappelais au mieux de ses gestes, et je fis un tour de montre avec ma lame avant d'effectuer un Tic Tac, c'est Maman qui m'en a parlé et je crois que Papa aussi.

Pourrais-je le surprendre avec ça? Verra-t-il la référence? Après quoi, peu importe le résultat, je laissais la lame me guider sur quelques croisement de fers avec Dead, je me sentais comme...Un gardien, un protecteur qui veut défendre ses convictions, comme à Indaco, à partir de là, je me basais sur ma défense, pas question qu'il ne me touche, je l'esquiverais, je le bloquerais, je le désarmerais s'il m'approche.

Et pour finir, le dernier royaume, celui de Malva, là où j'ai rencontrée Armilia, les petites araignées...Là où tout a vraiment commencé pour moi. Je me sentais immortel, éternel, je pus l'épater une seule fois en positionant ma main devant sa lame lors d'une attaque, celle-ci passa entre deux doigts osseux, une terrible prise de risque exquise que la mort m'aurait trouvée séduisante. Une provocation, comme si j'étais intouchable.

Combien de points avais-je marqué? 1, 2? Voir même Zéro qui sait. Mais...Que ferais-je après comme techniques?! Non, ne panique pas, tu vas trouver! Use...Use de ton imagination ! Je continuais le combat tout en y réfléchissant ardemment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mer 14 Sep - 16:55

Tu es fort, mais je suis le meilleur

A quel point vais-je devoir être fier de toi mon fils ? Je ne sais quoi dire devant ceci, je n’ai pas les mots pour expliquer mon ressenti. Un véritable honneur, une technique si vieille, je l’avais presque oublié. Cette position, ces mouvements de lame, ces déplacements, il ne peut y avoir de doute. Je suis entrain de subir ma propre botte secrète, le tic tac infernale de l’horloge ralentie, je suis dans le pont entre réalité et illusion. Le temps semble comme s’arrêter, pourtant il ne s’agit que d’une idée, de mon esprit qui se remet en mémoire chacune des données que je viens d’emmagasiner aussi vite. Le moment d’utilisation était lui aussi parfait, cette technique cherche surtout à provoquer le mental de l’adversaire, de le mettre à l’épreuve. Une telle touche ne peut être évitée par quelqu’un qui se croit vainqueur, et je crois que malheureusement, c’était mon cas à ce moment. Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer, une de mes phrases préférées à cette époque, remonter un total de six points pour pouvoir gagner, c’était ce que je faisais à l’époque.

Je secoue ma tête pour revenir à la réalité, tenter ne serait-ce que d’arrêter sa lame, même si je savais qu’il était trop tard. Je vins placer ma lame en position de quarte, le tic tac de l’aiguille se détourna pour s’élancer, la lame s’écartant sur le côté dans un angle imparable. Je ne pouvais qu’esquiver à ce moment, mais à quoi bon, c’était bien trop beau pour vouloir ne serait-ce que gâcher ce moment. Envers tout le respect que je dois à mon adversaire et à Without, cette attaque est un véritable hommage qu’il me fait, je ne peux l’esquiver. L’estoc vint frapper contre mon épaule, trois touches égalité. Je reculais, afin de me remettre en garde correctement suite à toute cette distorsion de mon esprit. Captons l’énergie de Verde à notre tour, usons de son harmonie pour mettre le chaos dans l’esprit de l’adversaire. Ma lame à la verticale, proche de mon visage, je fermais les yeux pour me concentrais, Without en profite pour venir tenter une nouvelle attaque. Je pare une fois d’un coup vif sur la sienne, ouvrant les yeux très brièvement avant de les refermer, pour donner l’illusion d’une harmonie parfaite qui n’est qu’un tour de passe-passe. Je recommence la même action, encore et encore, parfois attaquant, me faisant parer à mon tour, et parfois défendant, parant chacun des assauts.

Il ne semble pas perdre son contrôle, sa lame est encore en parfaite position, un échec dans le chaos. Mais j’ai permis à mon corps de retrouver une certaine harmonie. On continue, il y a plein de royaume que je n’ai pas encore visité de mon côté. De nouveaux échanges de fer se produisait pendant que je réfléchissais à quoi produire comme technique loufoque. Continuant mes acrobaties pendant qu’il continuait sa danse. Un combat magistral, opposant l’élève et le maître. Je l’entends réfléchir, mais petit à petit, ses pensées disparaissent, elles ne deviennent plus que mécanisme, il est entrain d’approcher dangereusement de mon niveau. Il me faut élever le mien, prenons de la hauteur. Indaco, le royaume céleste, je m’éloigne de lui pour revenir à pleine vitesse, sautant en plaçant ma lame vers l’avant, je vais peut être lui faire mal, mais ça lui apprendra le métier, mon coup et rapide, et même s’il me pare, l’élan fera que je le toucherais. Et pourtant, ce n’était pas le cas, je n’en pouvais plus, il m’étonnait, il m’impressionnait, la confiance qu’il faut pour exécuter une pareille action. Il venait de me toucher, bloquant mon fleuret entre deux de ses doigts squelettiques, l’élan ne servit ainsi à rien, il dévia ma lame grâce à l’angle produit entre sa main. La sienne vient en même temps me toucher à nouveau.

« Alors c’est à ce point que tu t’es amélioré ? Je dois dire que je suis véritablement impressionné. Mais sache une chose, la dernière touche et toujours la plus difficile à placer, le combat continue. En garde ! »

L’élève a dépassé le maître ? Pas encore, j’ai tout un arsenal de technique à proposer. Quatre à trois, je perds l’avantage, il faut que je réussisse un dernier coup, mais je ne peux pas me permettre d’échouer. Quelque chose d’imparable, quelque chose qu’il ne pourra esquiver ? La pression que j’exerce ne sers plus à grand-chose, elle me fatigue pour rien, je suis entrain de m’essouffler doucement. Un flash, une bride de mémoire qui ressurgit.
C’est lorsque le combat semble perdu, que l’on reconnait un véritable escrimeur.
Cette phrase, je l’ai entendu une seule fois dans ma vie, mais elle a laissé comme une marque au fer rouge dans ma mémoire, je ne l’oublierais jamais. Il me reste encore deux royaumes à visiter, Blu et Malva. Commençons par le royaume de mon vieil ami, un empereur, inatteignable, basé sur une défense parfaite. Mais une attaque mortelle, j’approchais de Without, usant d’une autre de mes bottes secrètes. Celle-ci, tu l’as peut être entendu, je ne lui ai jamais donné de nom, alors autant le faire aujourd’hui. Etant donné qu’il s’agit d’une marche et d’une position différente de tout ce que je t’ai appris jusqu’à maintenant, tu seras peut être perturbé, perturbé comme lorsque le pauvre paysan reçoit la visite de l’empereur. Appelons donc cela, la marche de l’empereur. Je m’élançais, mais dans un style différent, sautant de droite à gauche, des pas chassés très rapide, ne me déplaçant pas tout droit mais en diagonale à chacun de mes mouvements. Ma vitesse me permettra de me placer loin de ta lame, mes bras, me permettront de repousser ta lame. Et si tu tentes tout de même malgré tout de vouloir parer une prochaine attaque, je serais déjà derrière toi à cause de mes mouvements, il ne me reste plus qu’à asséner le coup pour revenir à égalité.

« Tu es fort Without, mais, je suis le meilleur ! »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Mer 14 Sep - 18:31

Je l'avais touché deux fois ! J'entendais inconsciemment les cris de soutien d'Ink qui m'encourageait, plus qu'un point! Mais ça ne signifie rien, il m'arrache encore deux points avant que je n'ai pu réussir et il a gagné! Il a sa chance, j'ai déjà visité mes apprentissages de chaque royaume, je n'ai plus rien en résèrves de surprise, et évidemment son coup très surprenant remit nos points à égalité. Le dernier qui touche, gagne. Mais que faire? Me voilà en position fortement délicate et il devait le ressentir dans une certaine inquiètude montant doucement en moi. Il avait raison, il restait le meilleur.

Notre combat continuait alors que je me défendais de moins en moins bien mais sans me faire toucher, j'avais lentement peur, incapable de réfléchir à mes prochains coups, bloqué dans la défense. Il en vient à un moment où sa lame allait me toucher de plein fouet car je ne savais plus, j'étais confus. Et là, que s'était-il passé?

"Il reste un endroit que tu n'as pas mentionné dans ton périple."


Quoi? Qui? Où? Quand? Pourquoi pensais-je soudainement celà?

"Où te trouves-tu actuellement, enfant de cristal?"

A ces mots, mon corps vint à relâcher une incroyable énergie que je ne me connaissais pas, repoussant Dead dans un souffle de tempête sans plus de violence. Mon corps brillait, translucide et brillant, comme du cristal. Ma lame était en train de me suivre dans ma transformation et mon réflexe, comme si l'aventurier en moi s'était finalement réveillé, je fonçais vers Dead dans un coup que je m'étais inventé à l'instant, ma dernière botte secrète !

En guardant ma position d'escrimeur, j'avais approché Dead d'un pas chassé unique mais large dans le saut en longueur, pour attérir juste en dessous de son menton, en pas chassé, mon corps était encore moins facile à viser vu que Dead devait se forcer à pivoter vers moi. Ma lame allait le toucher mais ma texture de cristal redevient brutalement d'os, et , grand maladroit que je suis, je tombais sur Dead mais mon fleuret tomba de ma main pour rouler plus loin. Par contre, en faisant chuter Dead, je sentais dans mes habits la lame qui était entrée, mais elle n'avait fait que passer entre mes os.

Bref, j'avais perdu. Je soufflais, couvert de sueur, cette force si brutale, comment je l'avais fait apparaître? En pensant à la tour de cristal? J'avais beau y repenser, plus rien ne me revenait. Peut-être n'était-ce qu'un aperçu de mon potentiel... Dans tous les cas, je me sentais comme un bout de viande sur sa brochette en observant le visage de mon père très près du mien, et je bleuissais surtout de gêne. J'avais été ridicule, pas vrai? Je ne peux même pas le fuir bloqué dans cette position encore plus humiliante.

Incapable de sortir une quelconque phrase, je tournais les yeux pour ne plus affronter ces yeux vérons dont l'un possèdais une couleur que je n'avais jamais vu et qui dérangeait mon esprit n'admettant qu'un certain nuancier de couleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Lun 26 Sep - 12:49

Cristal flamboyant

De la quiétude, un sentiment grimpant doucement dans son corps. Ses jambes s’en remplissent doucement, non, Without, reprend tes esprits, tu ne vas pas t’effondrer à la fin tout de même ? Mes attaques, toujours au même niveau, se rapprocher dangereusement de leur cible. Without faiblissait, mais pas à cause d’un manque d’endurance ou d’entraînement, il faiblissait à cause de la pression du match. L’égalité parfaite, sur une dernière touche tout peut changer, c’est al mort subite. Certaines personnes sont apeurés à cette idée, de se dire que le combat va peut être se finir alors qu’ils sont allés aussi loin. Depuis que je suis jeune, j’ai toujours ressentis l’inverse. Lorsque la limite de temps se rapproche, que les scores sont parfaitement identiques, à la limite de la victoire, un sentiment de plaisir m’envahit alors, un second souffle se prépare, j’espère pour toi que tu pourras l’arrêter mon fils.

Alors que ma lame commençait à accélérer, alors que ma pointe allait le traverser, un miracle se produit. Le corps de Without se mit à libérer une grande quantité d’énergie. Une tempête de lumière et un souffle violent me repoussa un peu plus loin. Qu’était-ce ? Ce fut bref, mais pendant un léger moment, un livre apparut dans son cœur, remplissant le dernier emplacement qu’il possédait. Je n’ai eut le temps de lire le titre. Son corps s’était modifié, devenue de cristal multicolore, brillant de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, non, de tous les royaumes de Yume no Sekai. J’étais en garde, bien que sa confiance soit revenue à son état habituel, comme expliquer plus tôt, mon corps est entrain de prendre du plaisir, de s’amuser et de nouvelles forces m’envahissent alors. Tu n’es pas le seul à avoir un secret comme celui-ci fiston.

Sa technique était rapide et parfaitement exécuter. Profitant de sa petite taille, il se plaça au plus proche de moi, impossible de fuir, sa lame m’atteindrait directement car je serais dans sa ligne de mire. Rester trop proche est aussi un problème, je ne peux pas l’atteindre comme je le voudrais. Une seule solution, pivotée sur moi-même pour me placer de dos et ainsi le prendre à revers dans son élan. Pendant un léger moment, une étincelle se fit, une flamme bleue pouvant s’apercevoir très légèrement avant qu’elle ne disparaisse en même temps que Without et moi-même, tombèrent à la renverse suite à une maladresse de sa part.

Tout c’était arrêté si rapidement. L’adrénaline retomber, la rage de vaincre et le potentiel du combat disparut aussi. Ma lame avait par reflexe était placé devant lui, une habitude lorsque quelqu’un tombe sur vous. Cela eut pour effet ma victoire sur une dernière touche. Je n’en suis que peux fier, j’annoncerais plus tard à Without une égalité, et non une victoire ou une défait de l’un de nous deux. Ce combat été merveilleux, je suis heureux de pouvoir participer à de telles expériences avec mon propre fils, même si nous ne sommes liés par le sang, je le considère réellement comme tel. Bloquer sur ma lame et contre moi, après quelques minutes de galère pour sortir de là, nous étions à nouveau debout. Un long sourire s’apparenta alors sur mon visage, il ne me restait plus qu’à lui dire une seule chose.

« Félicitation Without, tu t’es très bien battue. Ton entraînement a porté ses fruits et te voilà digne d’être un grand aventurier. Je dirais même plus, tu te rapproches même du titre, du plus grand aventurier du monde des rêves, le plus grand aventurier de Yume no Sekai. Je n’ai plus rien à t’enseigner, mais n’hésite pas à me demander conseil si tu en as besoin, ou même, de demander un match retour. »

Je pense que l’histoire est terminée pour aujourd’hui, le livre se referme et le conte fabuleux se termine. Yume no Sekai est grand, très grand, bien plus que les aventuriers ne le pensent. Ils leur restent dans de choses à découvrir, j’ai hâte que leurs aventures continuent. Mais pour le moment, nous devrons nous concentrer sur le danger actuel. Comment les aventuriers vont-ils faire pour mettre en défaite, l’empereur de Yume no Sekai ?

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite, Breuvage d'Hermès, Pendentif Boîte à Musique.

MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   Ven 30 Sep - 17:43

Ce fut un vrai puzzle de nous relever avec ma nouvelle maladresse, mais le combat venait de s'achever ici. Si c'était un combat à mort, j'aurais la tête qui servirait déjà de trophée à mon adversaire. Mais Dead, pour l'occasion ici présente, me souriait de tout son long et m'annonça tout fièrement qu'il était fier de mon entraînement et de ce combat que j'avais mené contre lui. Il voit en  moi un grand aventurier, ça me gênerait d'être le plus grand, je veux juste être parmi les plus grands. Être au sommet n'est pas forcément intéressant. On se sent obligé de repose sur ses acquis vu que personne ne nous surpasse plus pour nous faire la morale. J'ai encore beaucoup à apprendre et je le sais. Pas forcément sur l'escrime, mais sur tout autour de moi. Je lui souriais à mon tour d'un sourire enfantin. Soulagé que c'était enfin finit, je rangeais mon beau fleuret épuisé dans mon ceinturon et je trottinais pour quitter l'arène et rejoindre Maman au sommet de la tour.

J'étais heureux et comblé, enfin j'avais réussit quelque chose de bien. Ink me félicitait à son tour en me tapotant l'épaule, me soutenant en bon camarade. A l'inverse, Error ne se montra pas une seule fois de la soirée et ne reparla plus jamais de notre combat en bon lâche qu'il est.

Je rampais dans mes couvertures une fois la nuit tombée et je fermais lentement mes yeux en admirant les lunes de Yume No Sekai dehors. L'Aventure continue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon fils, tu deviendras le plus grand aventurier [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rp mission avec Célia Mizu] Le Grand aventurier Valentin part en mission... mais pas tout seul... Jerenn il veut pas
» Njal Stormbreaker, le géant au grand coeur (Terminé - Attente de validation)
» (mission) Les effluves du grand large ! [Terminé]
» Une leçon X avec grand-père (Victor) (Attention sujet Hot)
» Entre mère et fils [Mission rang B - Temari & Shikadai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: La tour de cristalTitre :: Deuxième étage-
Sauter vers: