Partagez | 
 

 "Longue vie au roi" [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kotei Seishin

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: "Longue vie au roi" [Terminé]   Jeu 8 Sep - 21:30

Utopia à portée de main

Les deux heures sont quasi passé, il ne reste plus que quelques minutes avant que le monde ne connaisse une guerre du fond des âges, une guerre qui résonnera à travers Yume no Sekai, comme un changement. L’empereur montrera désormais sa violence, il sera connue de tout le monde des rêves, mais pourront-ils faire quelque chose pour l’arrêter ? Peut être qu’il est déjà trop tard, que la bataille ne s’arrêtera pas de si tôt, qu’aucune civilisation ne pourra mettre fin aux actions de Kotei Seishin, empereur et maître du royaume des morts. L’empereur à la couleur pourpre, pourpre comme le poison qui coule dans ses veines, mais est-ce simplement de sa faute ? Cessons ici, les murs ont des oreilles, je ne voudrais pas que l’histoire bascule à cause de ma langue fourchue. A quelques kilomètres d’Utopia, l’armée des morts avançaient.

Que faire ? Il est trop tard, les vivants qui s’étaient préparé, ceux qui avaient creusé des tranchés en moins d’un jour, ceux qui étaient épuisés de cette journée épouvantable à préparé leur défense. Que voyait-il ? La Mort approché, de derrière des collines, surgissaient les premiers soldats du démon. Une ligne couvrant plusieurs centaines de mètres, cette ligne, elle s’agrandissait. A vue d’œil, ils étaient des milliers de fois plus nombreux que les Arancioniens. Ils s’arrêtaient alors au sommet de la colline, ne déclenchant pas encore d’attaque, les deux heures n’étaient pas encore passé, il manquait juste un petit détail. Et ce fut là ! La limite de temps que l’empereur avait donné à Aldrim pour réveiller la bête, elle s’était écoulée. Un léger soupire se dessina sur celui qui était leur chef, mais impossible de savoir qui il était dans cette masse. L’attaque sera ordonné comme prévu, avec ou sans sa pièce d’échiquier. Mais pourtant, alors que le cri des spectres, les loups hurlants au levé du soleil pour lancer l’assaut, alors que le cliquetis des squelettes se préparaient à résonner jusqu’au front, c’est un cri bien plus puissant que nous entendîmes. A ce jour, signé par le sang des vivants, Ulraghjan, la vouivre scellé s’est réveillé. Son rugissement puissant traversa le royaume d’Arancioni alors qu’un sourire se dessina sur toute l’armée mortuaire.

« A l’assaut ! »

Un cri de guerre, il releva le cœur de ses guerriers pour leur donner force et courage, affrontant et défiant la mort une nouvelle fois. Leur seule crainte ? De faire un score plus pittoresque que leurs voisins, un but et un seul, le massacre, causer le plus de morts dans les troupes adverses. De même que, leur force s’était agrandit, poursuivit par les flammes précédentes, les Léons avaient dessiné un chemin parfait pour eux, obligeant les soldats à se défendre une première fois face à ces adversaires animales. Le plan du roi s’était retourné contre lui, ses soldats n’avaient pas réussit à échapper aux éclaireurs de l’empereur, et ils avaient échoué dans leur mission. Ni d’une, ni de deux, celui qui tout le monde craint aujourd’hui, lança un ordre, un seul. Créer la pagaille dans la vallée en usant des flammes magiques pour envoyer à leur hôte, un cadeau de remerciement. La première charge se fit donc, au cours de laquelle autant les Arancioniens que les Malviens subiront des pertes, plus ou moins grandes en fonctions de chacune. Pour les petits détails statistiques, vingt milles combattants hommes bêtes se trouvent en face de l’empereur. Dix milles environs se trouvent être des soldats entraînés et véritablement apte au combat. Les dix mille autres, sont des volontaires pour affronter les armées des morts. Du côté de Kotei, ils possèdent sur le terrain actuel, soixante-dix mille points, dont trois pièces maîtresses. La pièce de l’empereur, Kotei Seishin lui-même. La pièce du cavalier, le général de ses armées et chevaucheur d’Ulraghjan, Aldrim, maître de l’ordre de l’hélice. Pourtant, des pions sont encore cachés de la vision des Arancioniens, des renforts possibles ? Personne ne le sait, mais le combat démarre à présent. Peut être que je devrais moi aussi m’y rendre ?
[HRP : La participation au RP doit se trouver être logique en fonction du temps et des différentes actions de vos personnages. Aucun personnages ne peut avoir reçut de message de détresse d'Utopia et être sur le champ de bataille à cause du cours laps de temps entre l'arrivée de l'empereur à Nadiria et son avancé jusqu'à Utopia. Inutile de lancé des dés pour les actions des soldats, les dés seront joués avant chacune de mes réponses en fonction des bonus et malus que vous obtenez de vos actions. A présent jeunes aventuriers, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 10 Sep - 16:19

La grande Faucheuse venait nous prendre comme du blé au milieu d'un champ, en fait, on pouvait voir ça comme la fin, la fin du grand rêve et la fin de tout, mais en vérité, de quoi était-ce la fin ? La fin de la suprématie Arancionienne, la fin de tout espoir de mettre à bien les plans du roi orange avant un long moment. Positionné sur le haut des tranchées il regardait l'horizon rosé qui se levait comme un voile venant recouvrir les yeux des futurs damnés tandis que tout les soldats se tenaient derrière les protections de fortunes. Lorsque les premières secousses se firent entendre, on put entendre quelques chuchotements d’incompréhension dans l'armée, les soldats tournaient la tête de gauche à droite en regardant leur camarade, une petite phrase ressortait du lot "Ils arrivent...".  Le roi dégaina son sabre et le leva au ciel en regardant ses hommes, c'était la fin d'un rêve, c'était la fin des rêves, en fait, c'était la fin tout court. En tant que spectatrice extérieur je ne voyais aucun moyen de sortir de cette fatalité, car au final, tout est dans le mot, Fatalité.

- MES FRÈRES ! IL NE NOUS RESTE QUE TRÈS PEU DE TEMPS ALORS ECOUTEZ MOI BIEN. Cria-t-il pour attirer l'attention de son publique. TOUT CE QU'IL RESTE DE NOTRE ROYAUME ET DE NOTRE CIVILISATION, C'EST CE QUE VOUS VOYEZ AUTOUR DE VOUS. NOTRE PEUPLE EST LE MAÎTRE D'UNE DESTINÉE PLEINE DE PROMESSE ET D'UNE PUISSANCE SANS AUCUNE LIMITE. Il serra les poings. NOTRE ORGUEIL ET NOTRE RELÂCHEMENT NOUS ONT FAIT FAILLIR A CETTE TÂCHE SACRÉE ET NOUS ONT CONDUIT ICI. NOTRE SUPÉRIORITÉ A FINIT PAR NOUS ATTIRER LES FOUDRES DE LA MORT ELLE MÊME.  

MAIS SI NOUS NOUS BATTONS ICI ET MAINTENANT, C'EST POUR MONTRER QUE NOTRE HISTOIRE N'EST PAS ACHEVÉ ! SOYEZ FORT DANS LES COMBATS A VENIR ET SOUTENEZ VOUS LES UNS LES AUTRES COMME SI VOUS N’ÉTIEZ QU'UNE SEULE ENTITÉ !

FRAPPONS SI FORT QUE LES FLAMMES DE CETTE BATAILLE ÉCLAIRENT YUME NO SEKAI POUR DES MILLÉNAIRES, LAISSONS Y UNE TRACE ÉTERNELLE.
 


Un cri de guerre hétérogène devint alors d'une homogénéité inquiétante, chacun allait de son cri jusqu'à finir par un cri commun sans aucune forme ni limite, ce n'était que des décibels envoyées pour faire trembler toute la ville fantôme. Il y avait ce Tatou dans les rangs qui criait aussi.
"LE PREMIER QUI MEURT ET QUI N'A PAS DE SANG SUR SON ÉPÉE JE BOUFFE SON CADAVRE." Utopia était prête à tomber au prix d'un combat sanglant. Les hommes oiseaux de bombardements et ceux dit chasseurs étaient prêt au combat, les mitrailleuses attendaient l'ennemi pour lancer leur salves de balles et les arquebusiers attendaient le bon moment pour tirer des lignes de munitions dévastatrices. L'artillerie elle était prête à tirer ses obus. Il n'y a pas de gagnant dans une guerre, il n'y a que des morts inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 10 Sep - 18:09

Quel était cette sensation? Quel était ce sentiment déchirant? Non ce n'était pas de la peur... C'était bien pire que cela... Wukuri contemplait les soldats autour de lui, les hommes et femmes qui avaient jurés de défendre Utopia, son regard balayait les troupes avec une idée en tête : "combien seront encore debout à la fin de ce carnage?". Le sang allait coulé comme il n'avait jamais coulé sur ce monde, du moins, depuis leur arrivée.

 L'Archidruide de Verde avait réunit une petite armée, suffisante pour apporter une petite aide à Utopia, mais pas assez pour laisser le royaume vert sans défenses. Le temps manquait et les combattants de Verde ne pourrait arriver avant la bataille. Il envoya un oiseau à Rosso, porteur d'un message à l'attention de la reine rouge, l'informant du drame qui était sur le point de se jouer et des conséquences. L'Archidruide donna donc des ordres clairs aux commandants et chevaucha son hippogriffe seul jusqu'à Utopia, par prudence, il se tenait à l'écart de la progression des morts, cependant, depuis le ciel, cet épais nuage de poussière n'avait rien de rassurant, tel un lame de fond, il allait s'abattre sur la capitale et la vie allait s'y éteindre comme elle y était apparut, comme un éclair.

 Il arriva à Utopia et demanda à voir immédiatement Monokuma, l'attitude du souverain orange était bien la seule chose rassurante dans cette situation. Celui-ci refusait de baisser les bras, il avait un esprit guerrier et allait emmener ses hommes jusqu'au bout. Les deux rois discutèrent un long moment de ce qui pourrait arriver et cherchèrent plusieurs solutions et stratégies.

 Puis vint le moment fatidique, l'odeur du sang hantait déjà l'Archidruide alors que la bataille n'avait pas encore commencée. La mort lui tendrait peut-être à lui aussi les bras aujourd'hui, en hommage à son défunt maître, Wukuri s'appliqua des peintures de guerres, cette tradition n'appartenait pas au peuple vert, mais elle appartenait au chaman, comme un héritage de celui qui lui avait tout apprit. Du bout des doigts il dessina des inscriptions autour de son œil gauche tandis qu'il représenta une tête de lion sur son torse. Plus tard, il se trouvait aux côtés de Monokuma lorsque celui-ci fit son discours.

 Wukuri se sentait emporté par toute cette énergie, par ces cris de guerre, si bien qu'il se prêta lui-même au jeu, levant le poing vers le ciel au rythme des hurlements guerriers. Puis le temps passa et finalement, au loin, on pouvait enfin apercevoir la marche des morts, plus impressionnante encore que ce que le chaman avait vu depuis les cieux. Il posa sa main sur l'épaule de Monokuma.

-Tes hommes et moi-même attendons tes ordres... Montre leur qu'on arrache pas à l'aigle son nid sans se faire crever les yeux...

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 10 Sep - 18:30

Pas le temps de Niaiser !



Il avait courru un long moment au travers de la plaine séparant la Tour du Royaume orange. Il avait fait au plus vite à peine la Créatrice l'en avait informé. Son adversaire, son rival à ses yeux, était attaqué par un Malva incontrôlabe au sien d'Arancionni. Il n'avait été mit au courant que peu de jours avant et avait tout préparé pour foncer vers la ville d'Utopia sous sa forme de vieil homme au corps de militaire solide et au style de steampunk.

Il entra par l'arrière de la ville vis à vis de là où devait arriver l'envahisseur et surfant sur quelques centimètres d'eau, il glissait vers le Roi Monokuma qu'il avait remarqué dans la foule qui s'apprêtait à accepter une guerre monstrueuse. V.H savait ce que c'était, la guerre, la peur, les bruits, le sang et la boue, l'air vicié et le manque intense de sommeil. Il ne voulait pas que ça se reproduise, et il serait prêt à prêter main forte au Roi. Mais il avait un fond si doux, si bon, que il ne tuerait pas l'ennemi, il l'enverrait loin, loin d'ici à l'aide de ses vagues, car il n'avait pas le moindre vice, et il était le pacifiste au grand coeur que les gens maltraitent parcequ'il est ridicule.

Il s'arrêta au niveau du Roi et lui fit un vif salut en se stoppant de sa glissade.

"Monokuma ! Tu te rappelle de moi? Le guardien de Blu ! Je viens vous aider, car pas question qu'une guerre ne se fasse...Et que mon rival ne meurt avant que nous ayons eut notre revanche !"

Il souriait d'une légèreté digne de sa personne, mais il restait néanmoins sérieux face à la situation de grave danger. Il y avait aussi Wukuri semblait-il, il le connaissait grâce à Nova et savait qu'il avait de grandes valeurs à démontrer et sa présence était un honneur. V.H le salua tout autant en redressant son chapeau, de sa figure déterminée.

Pour ceux qui n'ont jamais vu V.H sous sa forme de vieux :
 

"Le Requin rejoint le combat ! "

Son eau se déployait déjà doucement autour de lui.

"Qui d'autres nous rejoindra? Combien de royaumes peuvent encore arriver?"

Demander qui était l'ennemi principal était certainement trop long à expliquer et il ne voulait pas faire gâcher son temps aux rois.

"Dites moi quoi faire, quand et où vous voulez."

Après quoi il arrêtait de parler et il regardait vers le paysage. Son coeur battait la chamade comme lors de sa guerre, l'horloge tournait doucement, et trois liquides couleront autant de V.H que de Yume No Sekai : Le sang, par la guerre, les larmes, par la souffrance, et l'encre, par l'histoire marquée à jamais en chacun de nous.
______________________
"Papa, Papa! Qu'est-ce que c'est, la Guerre?

-Eh bien ma chérie, c'est assez difficile à expliquer... C'est lorsque deux choses ne s'entendent pas, et elles veulent se châmailler pour avoir raison. "
_______________________
Ca a l'air tellement plus innocent quand on explique celà à un enfant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : Auprès de l'Empereur de Yume no Sekai !

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 10 Sep - 20:27

PNJ Eradan



Les morts commencèrent à pousser des cris de terreurs qui faisaient froid dans le dos. Les voilà ! Ils arrivent, la grande faucheuse arrive pour faire sa récolte du matin. L'armée des morts est prête, ils sont-là, la question n'est pas de savoir si vous allez gagner, mais combien de temps, vous allez tenir ?  Une heure, deux heures, plusieurs jours, peu importe ! Vous allez perdre et votre royaume ne sera plus qu'un tas de cendre. Le peuple Arancionien sera zombifié ou réduit en esclavage.

Je suis le commandant Eradan, soldat de l'armée de Kotei et membre de l'ordre de l'hélice. Ancien Neronien qui a accepté d'offrir ses services au plus offrant. On m'a confié la tâche de commander quelques troupes de l'armée de l'Empereur. Je commande une légion de dix mille soldats. Je ne suis pas un commandant particulièrement puissant, je n'ai pas de véritables pouvoirs, ni de capacités surnaturelles. J'ai tout simplement, une arbalète, des carreaux, une épée et c'est tout. Enfin, si ! J'ai bien quelques poisons et deux ou trois petits couteaux. Voilà !

Mmm … Ces derniers se sont retranchés derrière des tranchées. Bonne tactique ! Mais, cela ne servira à rien. Toutefois, avant que nous partions au combat, je voulais faire un petit truc.

Je décidais de me retourner en direction du vice-général, Gordum Ramsay ou « El Tigré ». Celui qui secondait le général Aldrim en attendant qu'il arrive. D'un ton calme, je lui demandais :

« Vous avez les prisonniers Arancioniens ? »

« Bien sûr, nous les avons amenés. Nous avons fait diverses expériences sur eux, nos savants ont pu leur transmettre un virus mortel. De plus, certains possèdent de véritables bombes à l'intérieur de leur corps qu'il suffit juste d'actionner. »

« Où avez-vous trouvé ces bombes ? Et comment vous avez fait ? »

« Tous les prisonnier n'ont pas une bombe à l'intérieur de leur corps, seuls quelques dizaines en ont véritablement, ces bombes ont été trouvées dans la réserve d'arme à Nadiria. Pour ce qui est du « comment on a fait pour leur intégrer à l'intérieur de leur corps », je dirais tout simplement la chirurgie. »

« Parfait ! Rappelez-moi leur nombre ? »

« Ils sont environ 700. Ces derniers seront envoyés en première ligne pour faire office de « bouclier ». On verra bien si les soldats vont tirer. »

Après cet échange, je décidais d'aller à la rencontre de ces prisonniers Arancioniens, ces derniers avaient le visage mutilés et défigurés. Alors qu'ils étaient rassemblés en colonne, j'ordonnais de les libérer. Toutefois, avant de les libérer, je leur dis en pointant la direction d'Utopia :

« Vous voyez cette ville ! Vous allez courir en direction de cette dernière ! Vous continuez sans vous arrêter, si vous êtes attachés à votre misérable vie. Par contre, j'aurais une petite question, qu'est-ce qu'ils vont faire vos camarades ? Nous verrons cela très bientôt. »

Une fois libérée, ces derniers comme des lapins qu'on lâche tels des gibiers pour une partie de chasse couraient en direction d'Utopia. Alors que ces derniers continuaient de courir en direction des portes de la capitale, Kotei ordonna à l'ensemble de l'armée :

« A l'assaut ! »

Bien ! Pour résumer ! Nous avons Utopia et les "gentils" défenseurs. Au milieu, les prisonniers Arancioniens qui sont de véritables kamikazes biologiques ou explosifs. Et derrière, il y a l'armée de Kotei.

D'ailleurs, en parlant de l'armée des morts, nous avons profité du pillage de Nadiria pour prendre quelques canons. Ils ne sont pas aussi perfectionnés que ceux de nos adversaires et ils sont beaucoup moins nombreux, mais leur présence ne doit pas être négligé. Nous possédons une bonne rangée de canons du 19 èmes siècles, quelques mitrailleuses et une poignée de canons « modernes ».

Tandis que les morts commencèrent à charger, j'ordonnais à l'artillerie de se mettre en position et de commencer à viser les tranchés de nos adversaires.

Bien ! Nous sommes déjà dans un bon début ! Nous avons quelques canons, des prisonniers kamikazes, une armée de près de cent mille morts, l'Empereur et le général Aldrim qui n'est pas encore arrivé dans bataille avec la fameuse "bête".

D'un ton provocateur, je décidais de saisir une sorte de microphone pour déclarer à Monokuma et à l'ensemble de ces soldats :

« Monokuma ! Je sais où tu te caches ! Vient ici espèce d'enculer ! Qu'est-ce que tu vas faire ? Nous sommes plus nombreux que ton peuple ! Que vont faire tes soldats se battre ? Tu sais que la plupart des morts sont des Arancioniens ressuscités. Tu vois ces  prisonniers fonçant vers toi ! Que vas-tu faire les sauver ou les tuer ? Telle est la grande question. Cela ne doit pas êtres agréable d'avoir les sangs de son peuple entre ses mains. »

Tandis que je m'arrêtais un moment pour reprendre toujours du même ton :

« J'ai massacré ton peuple ! J'ai violé des femmes et des enfants ! J'ai torturé de nombreux Arancioniens ! Je les ai obligés de voir leurs proches mourir sous leurs yeux avant qu'ils finissent par renaître en spectre sans vie ! Et bien plus encore ! Et tu sais quoi ?! Je n'ai aucun problème pour dormir le soir. »

Alors que j'éteignais mon microphone, j'ordonnais à l'artillerie de tirer en direction des tranchées :

« Feux ! »

La bataille venait de commencer et elle annonçait une pluie sanglante pour le peuple d'Arancioni. Les zombis, les spectres, les vivants de l'ordre de l'hélice et bien plus encore foncent en direction de la capitale des hommes bêtes.

Bien ! Maintenant, on va se demander, que va faire Monokuma face à des prisonniers Arancioniens qui sont de la chair à canon et qui font offices de boucliers humains ? Ils sont de véritables kamikazes bactériologiques ou explosifs ! Va-t-il les tuer ? Les secourir ? Nous allons le savoir très bientôt. Pour l'instant, laissons le temps aux doutes et à la peur de planer dans les rangs de nos ennemis.

Je n'ai plus qu'une chose à dire :

Place au spectacle !

_________________


Thème d'Aldrim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 11 Sep - 9:50

Un oublie terrible

Du côté d’Utopia, les soldats étaient prêt, écoutant le discours de leur chef d’armée. Monokuma avait raison, mais j’ai tellement entendu de fois ce genre de discours, cela en devient lassant à force. Il chemine les mêmes pas que ses ancêtres, cette bataille semble perdue d’avance, affronter l’empereur et toute son armée avec si peu de force, c’est se jeter dans la gueule du loup. Des oiseaux prêts pour bombarder des mixtures chimiques depuis les airs, j’espère que la vouivre ne leur jettera pas un froid. Des soldats armés d’armes à feux, des véhicules, des installations d’artilleries, tout est fait pour défendre la ville. Même des hommes poissons se trouvent poster au niveau de la rivière, attendant le moindre mouvement pour agir. Des cris de guerre résonnaient dans la place, derrière les murs de terres des tranchés. Pourtant, tous ont oubliés un petit détail, mais j’y reviendrais plus tard.

Deux grosses pointures ont rejoints les rangs de Monokuma et de ses alliés. Wukuri Supirittsu, maître de l’équilibre, roi de Verde, il se trouve accompagné d’une poignée de cinq mille hommes, c’est peu, mais Verde ne pouvait fournir mieux en cas d’attaque à Gaëa. Il faut protéger l’Yggdrasil en priorité, sinon, Yume no Sekai est perdue. Cinq mille hommes supplémentaires se tiennent au combat, ils ont été portés par des montures magiques, mais est-ce que le chemin ne les aurait pas fatigués ? Ils n’ont pas eut de possibilité de repos, la raison d’un acte si soudain, une attaque surprise qui se fit en une rapidité éclair. Voilà tout pour Verde, mais il y a bien mieux. La représentation des animaux de Blu, le gardien Verankere Hai, l’un des deux gardiens les plus puissants de Yume no Sekai. Le vieil horloger est arrivé sur le champ de bataille. Ancien militaire, ce monde ne lui est pas inconnue, il saura surement quoi faire pour contrecarrer les plans de l’empereur. Ou peut être pas.

Les kamikazes Arancioniens se sont lancés vers les tranchées. Cette action est horrible, obligé frères et sœurs de s’entretuer, mais je garde mes larmes pour plus tard. Après tout, tous les habitants de Yume no Sekai sont frères et sœurs dans l’âme, tous des aventuriers, même si certain en montre le contraire. Je ne viserais personne aujourd’hui, je ne suis pas là pour ça. Moi-même j’ai mes tords, je l’avoue et j’en prends conscience. Mais je vais enfin agir, après tout ce temps à se cacher derrière un masque, pourquoi ne pas revivre une véritable aventure ? La dernière fut ma demande auprès de la magnifique et merveilleuse Créatrice. Loin, derrière un endroit sûr où je ne pouvais observer ce qu’il se déroulait, je vais continuer de vous conter cette histoire écrite avec le sang et les larmes.

Explosions, coup de feux, les tranchées en prenaient un coup. Certains Arancioniens refusaient de tirer sur leurs amis, familles adoptives et même des personnes encore vivantes. Certains ne sont que volontaires après tout, ils n’ont jamais été entraîné à la guerre. Des dégâts se faisaient sentir proche de la ligne gigantesque creusé par des Arancioniens. Une fois le nuage épais, produit par les explosions, c’était retiré, les troupes de Monokuma pouvait observer avec effroi la charge des morts, mais aussi les tirs de cannons qui résonnaient. Leurs armes ont été volés, l’esprit de Nadiria se trouve dans cette bataille, mais du mauvais côté. Les tirs faisaient des victimes dans les rangs adverses, mais moindres que celle causé par les hommes bêtes. A présent, il n’y a plus leurs amis, ils peuvent avancer et vaincre. Ils reprenaient l’avantage, affrontant les monstres en face d’eux. Malheureusement pour eux, d’autres vivants se cachent dans les rangs de l’empereur, les tuer une fois ne sera pas suffisant, sont pouvoirs lui permet de les faire revenir sur le champ de bataille, encore plus coriace qu’ils ne l’étaient avant.

La guerre, une confrontation de force, d’esprit, mais aussi d’intelligence. Je parlais d’un petit détail important tout à l’heure, ne l’auriez vous pas oublié ? Monokuma a protégé mer, monts et vallées, même les airs sont sous sa dominance aujourd’hui. Mais un point persiste, un trou de souris qu’il n’a pas envisagé. Derrière les tranchés, des tremblements se faisaient sentir sous les pieds des guerriers orange. Que se passe-t-il ? Qui a causé pareil chose ? Un cri fut poussé alors, un personnage plus malin que ses compères.

« Ils arrivent sous nos pieds ! »

Trop tard, les piliers sous la terre fut scinder, emportant plusieurs  bâtiments et soldats avec eux. Des trous d’une circonférence de plusieurs dizaines de mètres venaient d’apparaître un peu partout dans la ville d’Utopia, par lesquels s’éjectaient des morts armés jusqu’aux dents. Les vingt mille soldats que personnes n’avaient aperçus jusqu’à maintenant se trouvaient sous terre, creusant depuis plusieurs jours, plusieurs semaines, pour atteindre la capitale à ce moment précis. Coup de chance ? Ou simple génie de la part de celui que l’on nomme empereur. Ceux qui doutent encore de ses capacités stratégiques devront vite changer d’avis. Dans les rangs d’Utopia, cinq mille Arancioniens volontaires sont tombés au combat, ajoutant cinq milles soldats à la mort. Du côté de Kotei, mille vivants se sont fait arracher à leur vie, rejoignant les rangs infernaux et épouvantables, devenant de simples marionnettes faîtes pour combattre. Mais aussi deux milles précédant Arancioniens et morts de Malva, sont tombés.

[HRP : Résultat du premier tour, Utopia tombe de 25k à 20k de soldat, les morts ont perdus 4k de soldats, mais on récupérer 6k en retirant la vie des vivants. Ce qui monte leur rang à 95k. Comme déjà expliqué dans mon derniers postes, inutiles de faire des lancés de dés pour les armées, vos choix seront comptabilisé dans le lancé de dé que je fais à chaque tours. Par contre, une action d’un de vos personnages précis devra être accompagné de lancé de dé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 2:39

Alors c'était ça la guerre? C'était ça la mort et le sang à foison? Les Arancioniens se retrouvaient obligés de tirer sur leur propre peuple. Qui pouvait être assez fourbe et assez monstrueux pour utiliser des prisonniers pour faire office de bombes humaines? Wukuri se surprit à penser à Gaëa : que ferait-il si il se retrouvait dans la même situation?

 Comment réagir face à la charge des siens, en sachant qu'ils sont condamnés? Comment combattre un ennemi qui utilise votre propre peuple pour vous attaquer? Malgré ça ils avaient toujours l'avantage du terrain, ils pouvaient encore s'en sortir! Monokuma avait protéger tous les accès de la ville ciel, terre et mer étaient sous contrôle, mais hélas, les sous-terrains ne l'étaient pas.

« Ils arrivent sous nos pieds ! »

Des trous béants perçaient la capitale, des flots de morts s'en échappaient, c'était réellement l'apocalypse qui courrait sur le royaume orange. L'Archidruide était perdu dans ce chaos sans nom. Comment vaincre?

 Comment lutter? Ils sont partout! Non ce n'était plus une question de vaincre, c'était une question de survivre, il fallait combattre, pour chaque mort Arancionien, il fallait abattre deux sous-fifres de Kotei, c'était la règle! Wukuri invoqua l'esprit de l'aigle, le dessus de son corps se couvrit de plumes rouges et l'aigle majestueux apparut au dessus de lui.

 Le moine adressa un regard à Monokuma, un regard plein de compassion, de peur et de persévérance. Tant d'émotion contradictoire que le druide ressentait à cet instant précis.

-Vis comme un roi... Mais bats-toi comme un empereur.

 D'un hochement de tête, il signala qu'il se jetait dans la mêlée. Planant au dessus des zones de combat, il tournoyait en propulsant sur ses ennemis des plumes aux pointes acérées qui venait se planter dans le corps des morts. Il devait en abattre le plus possible et aider l'armée Arancionienne à progresser. Ils devaient tenir, Verde était en route.

[Dé d'action pour estimer l'efficacité du bombardement de plumes]

_________________

IT'S A GIRL!


Dernière édition par Wukuri Supirittsu le Dim 18 Sep - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 2:39

Le membre 'Wukuri Supirittsu' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 10:35

Le dégout s'était emparé du roi bicolore, non pas un dégout de la défaite, mais une déglutissement réel venant de la stratégie adverse, "quel espèce d'enfoiré" pensa t-il, en regardant d'abord ses soldats attaquer d'autre Arancionien avant de voir l'armée des morts sortir sous les pieds de l'armée orange avancée, et pourtant... Il regarda l'autre moitié qui était dans la ville, à bloquer les rues avec des débris ou a former des lignes de fantassins à l'aide de lance et de long bouclier. Il leur donna l'ordre de rester et d'attendre de loin, cela aurait été un piège de s'enfoncer dans la mêlée à un tel moment.

- Bats toi comme un empereur... De tel mots venant du roi vert le firent tilter, il empoigna alors son sabre de rage et entra dans la mêlée au même moment que lui, il fallait attirer l'attention et permettre aux troupes de se recentrer. Du coup, le roi bicolore utilisa sa magie lumineuse pour créer une large lame horizontale qu'il dirigeait vers l'armée du grand empereur de Yume No Sekai, il espérait pouvoir tourner les troupes nécromantiques contre lui...

Pendant ce temps, les troupes aux lances flammes tentaient de contrôler les troues depuis lesquels les troupes morts vivantes sortaient en masse.



Le héros de Cuisine No Sekai


Un tatou était au cœur du champ de bataille depuis plusieurs minutes déjà, il donnait des coups de griffes monumentaux et écrasait des squelettes tout en envoyant en arrière ses alliés blessé. Peut être que Jean Pierre Tatou était plus que ce qu'il prétendait -de la merde-. Lorsqu'il vit les troues béants apparaître derrière les troupes de tranchées, sa réaction fut vive et expéditive. Il commença à courir vers l'un d'eux avant de se mettre en boule, en somme, une partie de golf allait se faire et une fois dans la galerie sous terres, le tatou allait faire un carnage.

[Dé d'action pour l'acte héroique de Jean pierre Tatou]
Revenir en haut Aller en bas
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 10:35

Le membre 'Monokuma' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 11:42

Je me penche en avant, afin de passer la tête derrière le mur et inspecter la rue : pas âme qui vive. Parfait. A pas rapide, longeant les bâtiments de près sur le côté gauche, je me dépêche de la traverser. Il ne me reste guère de temps pour sortir de la ville : j’entends déjà l’arrivée bruyante de l’armée ennemie au loin. Mais j’y suis presque, je ne suis plus loin de la bordure méridionale, et je vais enfin pouvoir me perdre dans la nature, jeter mon uniforme, et me faire passer pour une simple voyageuse en fuite.

Les autres avaient obéi sans broncher quand l’ambassadeur leur a ordonné de rester défendre la ville avec lui, et ils devaient déjà être postés bien gentiment dans leurs tranchées comme quatorze petits lemmings. Moi, ce n’est pas mes affaires. Mon boulot était bien clair pourtant, on avait le deal, c’était écrit noir sur blanc sur le contrat ! « Le signataire s’engage à protéger, de sa vie si nécessaire, et en vertu de la juridiction du pays hébergeur sauf si celui-ci est l’agresseur, le fonctionnaire ambassadeur ainsi que tout personnel de l’ambassade affiliée. » On avait parlé de protéger sa vie, pas de couvrir son suicide… Donc hey, c’est pas moi qui ai brisé les règles la première coco, c’est pas notre rôle d’agiter héroïquement un étendard sur le champs de bataille. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais accepté ce boulot ! Et vivre au quotidien entouré de ces créatures dégueulasses, c’est déjà donner bien assez. Donc ciao, ce fut un plaisir, certains d’entre vous étaient même plutôt mignons, mais apparemment vraiment cons, moi je me casse.



Continuant sans m’arrêter ma progression à travers ce dédale, je fais bien gaffe à ne croiser personne. C’est qu’ils sont assez sanguins dans le coin, si une de ces choses autochtones me voit et comprend ce que je fais, je serais pas étonnée qu’il veuille me déboîter la tête voire me traîner jusqu’à la ligne de front ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai gardé mon fusil d’assaut.

Soudain, un immense vacarme retentit dans mon dos, plus fort encore que le bruit de l’armée en marche : la charge a commencé. J’entends des hurlements, des coups de feu, et même des explosions au loin… Bon sang, faut que je me magne le cul moi! Je presse le pas, avançant au pas de course. Les bâtiments deviennent plus petits et espacés, j’y suis presque… Un tremblement se fait sentir dans mes jambes malgré leur course, une fissure… Une fissure se creuse au sol ! Immédiatement je sprinte, presque par réflexe de survie, ou par peur, j’en sais rien ! Et le sol s’affaisse derrière moi, s’effondre, un large trou béant apparaît là où je me tenais quelques secondes plus tôt. Je cherche pas à comprendre, je me retourne et cours, je cours pour ma vie, pour sortir de ce merdier sans nom, j’en ai marre ! Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ? Et voilà que je me mets à chialer putain, tu parles d’une guerrière ! Et je cours, sans cesse, sans un regard en arrière. Qu’est-ce que… Des putains de fantômes apparaissent dans les rues de tous côtés, comment étaient-ils déjà là eux ?
Et surtout, qu’étaient-ils ? Y’en a un qui s’est retourné vers moi, m’a regardé droit dans les yeux… Ce n’était pas seulement son apparence translucide qui faisait ça, c’était tout, son regard, son… essence… vide. Il était vide. Je sens comme une envie de gerber sur le coup, mes tripes me remontent. Je sais pas pourquoi, mais contempler ce vide me provoque une sensation de dégoût physique viscéral.

Il avance vers moi. Je reprends mes esprits. J’attrape mon arme, cherche fébrilement la gâchette, appuie comme je le peux, tire… Totalement à côté, mon esprit est si embrouillé que je n’ai même pas visé. Je retente, tremblante, tire une rafale, je lui ai fauché les jambes ! Je crois… Des bras fantomatiques m’attrapent par derrière ! Je me débats en criant, m’agitant n’importe comment. Dans la confusion je n’arrive plus à réfléchir, je ne pense plus, je m’agite et crie en tirant à l’aveuglette. Celui qui m’avait attrapé m’a lâché, je donne un coup de pied pour en repousser un autre, fauche une ligne d’une rafale de balles, frappe, tire, tombe, me relève, et… Et froid.

Froid.

Juste, froid.

Le feu qui agitait mon esprit s’estompe, il devient plus clair, je peux… penser. Je regarde mon ventre, baissant lentement la tête. La pointe d’une longue épée en sort. Une épée transparente. Et elle est si froide…
L’épée se retire doucement, et se replante dans mon dos une deuxième fois, mais je ne sens plus rien. Je peux tout juste voir les autres se jeter sur moi, m’attraper, me frapper, m’écharper, mais plus aucune douleur.

Et je vous hais.

Je vous hais, tous.
Je te hais connard d’ambassadeur.
Je te hais connard d’empereur.
Je vous hais connards de fantômes.
Je vous hais. C’est tout ce qu’il me reste. Je n’arrive plus à penser, plus à sentir, je vais crever. Mais je sais toujours que je vous hais, et je vous haïrai jusqu’à ce que je sois morte pour de bon.
Putain !
Mais crevez aussi ordures, crevez !
CREVEZ !
De mes dernières forces j’attrape mes deux grenades de mes deux mains, les amène à ma bouche et tire les goupilles avec mes dents.









Crevez.

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 19:53

Personne n'avait fait attention à V.H, mais vous le connaissez déjà, toujours le sourire aux lèvres et ce n'était pas cette ignorance massive qu'on lui avait porté qui allait le déstabiliser. Le pire était à venir en plus de tout celà, quand les morts vivants apparaissaient sous leurs pieds. Ils avaient creusés, l'idée était brillante, inattendue, mais si mortelle pour l'équipe adverse à celle des macabés.

Comment avaient réagis Wukuri et Monokuma à cette première vague? Wukuri s'était élancé le premier sous une forme d'oiseau très sauvage et offensive. Et Monokuma suivit le mouvement après que Wukuri l'eut répondu d'une phrase qui avait sû motiver l'homme bicolore à combattre. Pourquoi V.H ressentait quelque chose de tragique en observant cet homme séparé en deux couleurs distinctes? Le blanc du néant, un vide dans son coeur, et le noir, celui de son esprit se broyant dans le noir, le cafard comme on dit.

V.H l'avait perçu, cette peine, comme un aura. Mais que pouvait-il y faire à part regarder? Il dégaina sa lame d'eau et ne prêtait pas attention aux rois comme ils n'ont pas prêtés attention à lui, si il ne recevait pas d'ordres, il combattra comme il l'entendra!

Il prenait l'eau du ciel dans une pluie torrentielle au dessus d'Utopia, et arrêtant chaque goutte pour l'amasser dans une énorme boule d'eau, l'envoya vers les morts vivants pour les enfermer dans la bulle d'eau et les envoyer loin d'ici. Combien V.H pensait-il pouvoir dégager de morts vivants? Le temps qu'ils reviennent, la guerre sera finie, et un des deux camps aura gagné. Ses muscles se contractaient pendant qu'il s'apprêtait à créer tout celà et s'excécuta.

Ce n'était qu'un début, il jura d'utiliser toutes ses capacités s'il le faut pour sortir Utopia de là. Chaque civil en danger il défendra, mais personne ne sera blessée par sa lame. Peu importe, que Monokuma lui crache dessus, que chacun lui lance une pierre, si vous pensez lui faire du mal, c'est que vous ne le connaissez pas assez.

Si il échouait pour ce tour, ça ne veut pas dire qu'il n'avait pas réussit à attraper qui que ce soit, mais que ce tour, il n'attaquerait pas afin d'emmagaziner tant d'eau que sa bulle deviendra vague pour s'écraser au prochain tour sur les morts vivants loins des civils.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 18 Sep - 19:53

Le membre 'La Créatrice' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Kotei Seishin

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Lun 19 Sep - 11:14

Cœurs brisés

Sans l’aide du maître de l’équilibre, le roi orange serait déjà perdu, son cœur vacille, même sans mes capacités empathique je peux le sentir. Mais, au diable de tout cela, la défaite sera de toute façon totale. Les morts vivants continuent leur marche et leur carnage, la ville tombe en ruine, les trous béants leur on permit de prendre de vitesse l’armée Arancionienne, il se déplace vers le palais. Pourquoi faire ? Pour prendre de la hauteur, à partir de ce moment, la guerre sera définitivement terminée. Sur le front, les hommes bêtes donnés tout ce qu’il pouvait pour repousser la menace de Malva, certains chercher des yeux où se trouvait l’auteur de cette mascarade. Malheureusement, ils ne purent trouver le maître, ou l’empereur. Pourquoi ? Car il y a bien trop d’hommes et de femmes différentes, d’espèces différentes et de style différent. Qui pouvait-il être ? Personne ne connait son visage. Personne ? Non, un homme peut faire la différence, cet homme, il s’agit du roi de Verde qui connait le visage de Kotei Seishin, l’empereur Malvien.

L’empereur marche, il est proche du front, sans l’être vraiment. Ses mouvements, la seule chose qu’il fait s’est échappé aux grands nombres, il se déplace en touchant des hommes bêtes, les faisant chavirer et trébucher. Une fois au sol, c’était comme si l’âme d’Atlas était en eux. Un poids immense les empêchant de se relever, les écrasant au sol. Il ne restait plus qu’à achever ces pauvres soldats. Des plumes tranchantes, fines comme des lames de rasoir venaient s’abattre sur l’armée des morts. Les dégâts sont réels du fait de la masse impressionnante, mais peu tombèrent suite à cet assaut de l’aigle dans le ciel. Kotei tourna son regard vers le ciel, observant l’homme aux esprits, il sait qui il est, il connait sa force et ses capacités. Dans un élan de la main, il indiqua très brièvement à un groupe des troupes de s’occuper de lui. Des spectres sans jambe, sans armes, se dirigent vers lui. Ils le poursuivent alors qu’ils n’ont rien de bien dangereux ? Pourtant, c’est le cas, très brièvement, si le jeune Wukuri dirige son regard vers eux, il pourra apercevoir une goutte d’un liquide pourpre tomber. Ce liquide est un poison paralysant, leurs ongles acérés sont capables de percé une peau sans armure afin d’y injecter le poison. Si le poison entre dans son corps, celui-ci se figera lentement au cours du combat, jusqu’à ce qu’un drame ne survienne.

D’un autre côté, de l’autre côté du front plus exactement, un aventurier court à travers la capitale orange, elle fuit, mais se fait rapidement rattrapé par la meute de morts vivants. Plusieurs assauts vinrent finalement à bout de ce soldat, mais celui-ci n’avait pas dit son dernier mot. Dans un souffle explosif, il lança ses représailles mais aussi ses derniers mots. Un meurtre post-mortem. Peut être que c’est une solution pour fuir l’homme qui ramène les morts à la vie, bien sûr que non. Cette action courageuse et merveilleuse, d’un homme ou d’une femme qui se souleva malgré tout contre ses adversaires, n’aura été que partie remise. Son esprit s’évanouissant, fila à travers les plaines d’Arancioni. C’est alors qu’elle se réveilla parmi d’autres hommes bêtes, parmi d’autres soldats. Au centre d’une place bien étrange, dont le sol est recouvert de pages vierges aux tailles démesurées. Au centre de cette place, flottant et émettant une lumière violette vive à répétition de coup, comme les battements d’un cœur. C’est alors que les pages se déchirent, les aventuriers tombent alors dans un cri de terreur vers une bouche qui les dévorera. Puis, souvenir de bataille, leur corps fantomatique revient à la guerre pour se soumettre aux ordres de l’empereur Kotei. Ils doivent alors affronter leurs camarades, leurs frères et leurs amis. Impossible de fuir, et la douleur intense des sentiments brisés, pourfend le cœur de ses aventuriers, qui ne peuvent que regarder avec horreur qu’ils affrontent leurs précédents alliés.

Un homme, non, un tatou, non, un homme tatou, fonce vers les galeries creusées par les morts-vivants. Il veut tenter un strike, rentrer à l’intérieur et faire un véritable carnage. Allez ! Vas-y la boule de bowling, et ne manque pas une quille. Ou quelque chose comme cela. Cela ne se passa malheureusement pas comme prévu, l’empereur avait déjà réfléchit à cette idée, à que des personnes assez folle, voudrait utiliser les trous pour prendre l’avantage. Des filets de pêche récupéré à Nadiria et expédié immédiatement vers les galeries après la bataille, bloquèrent la balle. Les fils ne sont pas assez résistant pour le retenir à leur niveau, mais en tirant dessus et les traversant, il s’emmêla à l’intérieur. S’il continue, il se bloquera complètement et il ne pourra rien faire face aux esprits de feus qui allume le barbecue à l’heure actuelle, les galeries vont commencer à brûler de l’intérieur, un feu infernale va se déclarer alors que tous les morts vivants fuient vers la lumière du jour pour prendre part à la bataille. Lumière ? Ah non, il commence à pleuvoir.

Mais j’en oublie le meilleur, le grand gardien de Blu. Le requin a plus d’un tour dans son sac, cela se voit dans son regard, sa première attaque fit mouche dans les rangs adverses, mais les squelettes repoussent l’eau pour la traverser et affronter encore et toujours, défier la mort et combattre à nouveau. Peut être que sa prochaine action se fera terrible, voir puissante, mais je me demande si elle aura lieu. Mon corps tremble, mon cœur se meurt de ce que je vois. J’en ai les larmes aux yeux. J’avais récupéré l’âme d’une personne sublime il y a plusieurs années, une personne que je pensais et qui devait, avoir le droit à une seconde chance. Tout comme son mari. Elle se dresse devant lui, les larmes aux yeux, elle ne peut désobéir à son maître à présent, elle doit tous les tuer.

« Phillipe, fuit, je t’en supplie. »

Se sont les mots qui purent être entendu et uniquement entendu par celui qui se trouvait confronter à son passé. Je n’aurais jamais pensé que cette situation puisse arriver un jour, une grande aventurière, une merveilleuse écrivaine, qui de son encre se forme des larmes acides. Les larmes noires étaient entrain de brûler sa peau alors qu’elle attaquait sans relâche le pauvre gardien. Je ne pourrais jamais assez m’excuser pour te dire à quel point, je suis désolé, Verankere Hai, le vieil horloger, non Phillipe, désolé de te faire subir cela. Un regard se posait sur cette scène, il tenta une énième fois d’arrêter le massacre, mais son esprit est loin, ses membres ne lui commandent plus, se sont eux qui le commandent. Il fuit alors à nouveau, dans la masse de la guerre, affrontant une nouvelle fois, les Arancioniens. Deborah qui affronte Phillipe, une rencontre, que je jugeais bon de retrouver un jour, mais pas dans ces conditions.

C’est un massacre, cette fois-ci, les aventuriers n’ont pu faire quasi aucun dégât dans l’armée adverse. La plupart des pertes sont des vivants Malviens, ils deviennent alors des êtres mortuaires retournant au combat comme si de rien était. Les pertes Arancioniennes sont assez conséquentes bien que plus faible que lors du premier assaut. Trois mille soldats sont tombés au combat. La bataille prend un tournant à un seul sens, encore dix-sept mille soldats possibles pour le camp de la défense contre quatre-vingt-quinze mille guerrier attaquant la capitale Utopia. La guerre va-t-elle continuer encore longtemps ? Une personne pourrait le savoir, mais son cœur ne décide pas de vouloir faire quoi que se soit en ce moment.

[HRP : Premier jet attaque/défense pour connaître l'attaque des spectres sur Wukuri, second jet attaque/défense pour Jean-Pierre-Tatou, troisième jet attaque/défense pour les dégâts que subit ou faire subir Kotei et le jet d'action sert à connaître en combien de temps l'armée derrière les lignes de front atteignent le palais d'Utopia (Raté : Trois tours / Normal : Deux tours / Parfait : Un tour)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Lun 19 Sep - 11:14

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Mar 20 Sep - 0:37

Dans ce combat sanglant, dans cette bataille insensé, le sang coulait, mais la pluie l'accompagna bientôt, un être s'était joint à la bataille, une aide non négligeable car ce jour là un gardien avait décidé de venir défendre un royaume qui pourtant n'était pas le sien.

 Des trombes d'eau s’abattaient sur le champ de bataille, V.H. usait de son pouvoir grandiose pour mettre fin à la bataille sans blesser qui que ce soit, son cœur était noble mais ne dépassait-il pas la raison? Les avis sur la question diverges et au final, nul n'a réellement raison. Cette guerre est bien la plaie et de ce monde, ce monde qui souffre d'une telle violence, de tant de morts inutiles.

 Depuis les cieux Wukuri pouvait apercevoir l'étendu de l'armée "impériale". Cette vague de mort qui avançait inlassablement et qui allait traverser les portes d'Utopia d'une minute à l'autre. C'est en contemplant l'immensité de cette menace que ses souvenirs le ramenèrent à ce qu'il avait entendu sous la tour de cristal : "Le porteur de la clé ne peut pas se séparer des morts qu'il a relevés". "L'empereur" était là, dans cette masse. Il lui suffirait de le trouver et il pourrait peut-être tenter quelque chose.

-Que les yeux de la chouette me guide!

Son corps évolua une nouvelle fois, les plumes acérées de l'aigle disparurent pour laisser place à celles de la chouette. En invoquant cet esprit, Wukuri pour analyser la situation avec un angle de vue parfait. Le "scan" de la chouette lui permettait de connaître le nombre d'ennemi mais aussi de les identifier, après quelques secondes de recherche, finalement...

-Te voilà...

Il était là, pour la première fois, Wukuri le voyait clairement, "L'Empereur" était au milieu de la masse plus bas. Toute l'attention du druide était concentrée sur le chef des morts, si bien qu'il ne vit pas arriver les esprits volant qui se jetèrent sur lui. Les ongles tranchants des esprits se plantèrent douloureusement sous la peau de son bras et une vive sensation de brûlure l'envahit soudainement. 

*Du... Du poison!* Réagit Yuyuko dans l'esprit du druide.

*Mortel?*

*Je ne suis pas sûre... Paralysant on dirait...*

*Alors je vais avoir moins de temps que prévu...*

*Qu'est-ce que tu comptes fai...*

Avant que Yuyuko n'ait le luxe de finir, Wukuri invoqua l'esprit de l'ours. Sa masse musculaire tripla presque de volume tandis que sa peau devint bleutée et que des tatouages runiques se dessinèrent sur son corps.

 Frappant à plusieurs reprise, il réussit à se dégager quelques secondes de l'emprise des esprits volants dans sa chute libre. Il tombait dans le vide mais rien n'était laissé au hasard, il n'avait pas adopté la forme de l'ours simplement pour se défaire de l'emprise des spectres mais pour une tout autre chose, le poing en avant, il fonçait sur sa cible à toute allure, prêt à en découdre.

-KOTEI!!!

Son hurlement résonna à travers le champ de bataille. Un cri mêlant hargne, rage, et incompréhension. L'Archidruide savait dans quoi il s'engageait et savait aussi ce qu'il avait à faire si il perdait l'avantage. La chute lui donnait une inertie magistrale, le point d'impact serait sans le moindre doute un véritable cratère, au nom de toutes les vies innocentes que Kotei avait volé, Wukuri allait lui faire payer le prix fort.

_________________

IT'S A GIRL!


Dernière édition par Wukuri Supirittsu le Mer 21 Sep - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Mar 20 Sep - 0:37

Le membre 'Wukuri Supirittsu' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : Auprès de l'Empereur de Yume no Sekai !

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 24 Sep - 22:36

Les morts continuaient d'avancer, les Arancioniens étaient pris au piège, l'armée « impériale » avait réussi à s'engouffrer dans les profondeurs pour attaquer à revers l'ennemi. Plusieurs héros se distinguèrent durant la bataille, nous avons le roi orange, le roi vert, le gardien de Blu et divers soldats ou recrus qui combattaient aux côtés de ces derniers.

Alors que la bataille faisait rage, je vis un étrange tatou foncer en direction des morts-vivants se situant dans les tunnels souterrains. Toutefois, son action échoua. Face cela, les soldats de Kotei tentèrent de l'immobiliser avec des filets. Hélas, l'action de ces derniers échoua également.

Tandis que j'ordonnais toujours à l'artillerie lourde de continuer de tirer en direction des tranchées de la ville, le vice-général Gordum Tigré déclara à haute voix en voyant ce tatou au loin :

« Je me charge de ce dernier ! »

« Mais, ce dernier se trouve à l'intérieur de la ville, les balles et les tirs des soldats orange ne vous laisseront pas passer ! »

« Je trouverais un moyen ! Je veux tuer ce misérable de mes propres mains ! »

« Qu'est-ce qu'il vous a fait pour que vous soyez de cette humeur ! »

« C'est personnel. »

Finissant avec ses quelques mots, celui-ci décida de quitter la zone pour se rendre directement sur-le-champ de bataille.

Pendant ce temps, je demandais à un membre de l'ordre de l'hélice (un guerrier vêtu d'une armure lourde) :

« Quelles sont les pertes ennemis ? Ainsi que les nôtres ? »

« Nous n'avons pas les chiffres exact, mais nous avons perdu une bonne partie des ressuscités. Fort heureusement, les pertes de l'ennemi grossi toujours nos rangs. Sans oublier les légions qui sont sortis des galeries souterraines, ils ont dû faire un énorme carnage ! »

« Parfait ! Il est temps de se bouger le cul ! »

Mais, alors que je sortais mon épée de mon fourreau, j'oubliais plusieurs détails importants. Très rapidement, d'une voix légèrement grave, j'ordonnais à l'artillerie lourde :

« Est-ce que vous avez de l'acide ou des produits chimiques ? »

« Bien sûr commandant ! Nous avons pu piquer quelques armes et produits chimiques à Nadirir, déclara le guerrier en armure lourde. »

« Parfait ! Vous allez balancer de l'acide sur la tranchée droite de l'ennemi ! Pour la gauche ! J'ai ma petite idée ! »

Pendant quelques instants, je m'arrêtais un moment pour reprendre mon souffle. Puis, je désignais la tranchée gauche avec mon bras droit avant de reprendre d'un ton légèrement grave :

« Vous allez balancer quelques morts-vivants et des carcasses d'animaux infectés dans les tranchées ! »

« Mais, monsieur ! S'exclama un archer squelette. »

« Obéissez ! Les kamikazes seront des ressuscités, ils ne connaissent pas la peur et la douleur. Ils ne sont pas comme vous soldat. »

Sans plus tarder, les hommes exécutèrent rapidement les ordres, on préparait l'acide et on demandait à quelques morts-vivants ressuscités de se placer sur des catapultes et des trébuchets. Les cadavres d'animaux infectés étaient les sujets de cobayes des expériences d'Aldrim. Ces derniers étaient infectés par un champignon parasite et ils risquaient de faire pas mal de dégâts dans les rangs de l'ennemi. Une fois cela tout préparé, j'ordonnais de faire feux et de lancer les ressuscités et les carcasses en direction des tranchées.


Pendant ce temps, dans le champ de bataille …

La guerre faisait rage, l'armée « impérial » et la résistance Arancionienne combattait dans les rues et dans les pleines de la cité. Les tranchées n'allaient pas tarder à tomber !

Le vice-général avançait, les Arancioniens le prirent pour un allier à cause de son apparence homme-bête. Toutefois, ils rendirent très vite compte que ce n'était pas le cas.

Les soldats orange remarquaient aussi quelques choses d'étrange chez lui …

Un soldat orange complètement fou sortit de ses tranchées tenta de charger en direction du vice-général. L'homme tigre n'a pas eu de difficulté à saisir sa gorge entre ses mains et à le lever. Soudain ! Ce dernier planta ses doigts dans son cou. Puis, il commença à aspirer son sang petit à petit. Finalement, il fut vidé de son sang et jeté à quelques mètres avant de ressusciter en spectre sans vie.

Vous l'aurez remarqué, il n'était plus « mortel ». D'ailleurs, ce dernier déclara à haute voix :

« Du sang ! Plus de sang pour ma cuisine ! Je remercie encore mon maître de m'avoir offert l'immortalité ! »

Les yeux de Gordum viraient aux rouges et il se lâchait les canines et les crocs.

Ce dernier était suivi par plusieurs dizaines de soldats Malviens, de ressuscités et de membres de l'ordre de l'hélice. D'ailleurs, il se retourna vers eux. Puis, il commença à porter son regard sur des membres de l'ordre « spéciaux ». Ces derniers faisaient dans les plus de deux mètres de hauts. Ils étaient aux nombre de douze. Mais, c'était leur apparence et leur corpulence qui les rendait spécial.

Ces derniers étaient torse-nu, ils portaient divers masques étranges et la marque de l'ordre sur leur torse. Ils étaient couverts de cicatrices. Mais, ils étaient surtout défigurés ou difformes. On pouvait lire une rage intense.

Le vice-général les regarda en pointant son bras droit en direction de la ville avant de déclarer d'un ton grave :

« Exterminez-les ! »

Sans plus tarder, ces derniers exécutèrent ses ordres. Tel des chiens enragés, ils sortirent leurs armes lourdes et ils commencèrent à charger. Les tirs des balles les touchaient, mais ils semblaient résisté, malgré les blessures qui les infligeaient.

Une fois dans les tranchées, ils commencèrent à combattre sous l'emprise de la rage les soldats orange.

Les guerriers difformes:
 


Puis, c'est alors que quelque chose d'étrange fit son apparition …

Soudain ! Une voix sortit de nulle part cria :

« KOTEI ! »

Cette voix venait tout droit du ciel et en regardant attentivement sa forme, on pouvait reconnaître la forme et le visage du roi de Verde. Ce dernier fonçait à toute vitesse en direction de l'Empereur.

Très rapidement, Gordum eut le réflexe de se retourner, L'Empereur se trouvait seulement à quelques mètres de lui, il l'avait suivi au loin pour le rejoindre. Voyant le roi Wukuri foncé en direction de Kotei, il décida de sortir quelques grains de riz de sa poche. Il commença à viser le roi vert avec ses derniers avant de crier à haute voix :

« Bande de crétins ! Protégez l'Empereur ! »

Disant ces derniers mots, il décida de tirer ses grains riz. Ces derniers étaient lancés tels des balles et elles avaient la capacité de faire les mêmes dégâts. Le but était de distraire le roi vert pour que les autres puissent avoir le temps de secourir l'Empereur, mais aussi de pouvoir le blesser.

Voyons voir si la chance est avec lui !

Puis, c'est alors qu'au même moment, une ombre apparut dans le ciel, deux énormes ailes firent leur apparition derrière les nuages et un cri grave et puissant secoua toute la région. Aldrim et Ulraghjan étaient arrivés !

[HRP] Dé attaque/défense pour les tirs de Gordum sur Wukuri et dé d’action pour savoir si les soldats de l’Empereur parviennent à le sauver à temps. [HRP]

_________________


Thème d'Aldrim:
 


Dernière édition par Aldrim le Sam 24 Sep - 23:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Sam 24 Sep - 22:36

Le membre 'Aldrim' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 25 Sep - 12:38

Il eut assez de puissance, et sa bulle, non, ce mini océan qu'il avait rassemblé à l'aide de sa pluie, et de sa concentration, sa condensation. Chaque petite goutte avait son importance, car rassemblée, elle formait une arme de destruction autant que de douceur. Il allait balayer ces morts-vivants, mais sans commettre de meurtres. L'eau déferla alors en esquivant les arancionniens dans de serpentifs zigzags, fonçant vers les Malviens, les poussant, soulevant avec l'eau déferlante pour en envoyer une certaine masse voler loin d'Utopia. V.H sentait son sang remuer dans ses veines, et la force de l'eau qu'il conduisait, ses membres se couvrant lentement de veines gonflées, tenant bon contre vent et marée, telle est l'expression adaptée.

(Le Dé d'action désignera la quantité de Malvien qui a été balayée vu qu'au tour précèdent il a chargé et a donc un dé d'attaque normal, si il rate, l'eau ne parviendra pas à balayer les Malviens, mais elle sera une entrave à leur marche).

Qu'importe ce que faisait les autres dorénavant, il avait sa cause à réaliser et même si il n'était pas vu ni comme un héros ni même comme une aide, il se voyait presque comme un roadie, il vous assiste, mais il n'apparaît pas devant les caméras, acclamé par la foule. Non, il n'est que votre ombre, capable de vous venir en aide avant de replonger dans les ténèbres, le sourire satisfait aux lèvres.

Une fois son attaque faite, il se redressa en haletant un peu, mais il n'en était pas déjà abattu pour autant ! Il avait encore tant à montrer, et sa détermination en briserait plus d'un. Il comptait partir à l'assaut de nouveau avec une nouvelle technique mais quelque chose l'arrêta dans sa foulée.

(Conseil : Mettez une musique triste et émouvante sur cette scène.)

Qui est cette femme, là, parmi les morts et les cadavres ambulants, teintée de cette même couleur fade qu'est le mauve? Pourquoi semblait-elle si familière à l'Horloger? Il s'était brusquement stoppé dans sa course pour croiser son regard. Tant de souvenirs, comme une montre qu'on remonte, lui revenait en tête à ce moment précis.

...Deborah?

C'était elle, son nom, ses formes, sa voix, quand elle lui demandait alors de fuir, tant en ayant prononcé le prénom du gardien bleu. Il eut un frisson, et son cœur accélérait alors qu'il ne pouvait plus rien faire. Ce regard l'avait pétrifié, que ce soit l'amour, ou la stupeur. Elle était devenue une Malvienne, et elle était là depuis tout ce temps? Et V.H ne l'avait jamais su. Ils foulaient la même terre sans se voir, sans même se ressentir.

V.H ne pouvait s'empêcher de sourire, tremblant de tous ses membres, ses bras se levant lentement, tendus vers sa bien-aimée. Il ne parvenait pas à articuler, il était trop ému, il voulait juste la serrer dans ses bras, il avait besoin de ce réconfort en ces temps cruels. Mais évidemment, elle n'était pas du bon côté de la guerre qui faisait rage, surtout qu'elle tenait sur ses jambes! Alors qu'elle avait perdu l'usage de celles-ci après un accident violent...C'était si magnifique aux yeux de l'Horloger que de la voir se mouvoir ainsi quand dans le passé elle n'avait jamais cessé de souhaiter un jour pouvoir de nouveau courir et sauter comme tout le monde.

Mais ici, Elle n'avait pas le choix que de lui faire du mal.

Les larmes de la femme n'étaient pas aussi claires que celles que V.H laissait couler, elles étaient sales, corrompues, acides et dangereuses. Rongeant la peau de la Malvienne comme son coeur est rongée par la détresse. Mais Phillipe, lui, ne se défendait pas.

Il laissait son corps se faire détruire, tendant les bras sur les côtés, le sourire aux lèvres, les yeux fermés et le regard baissé, la partie haute de son visage cachée par son chapeau, et ses larmes qui se mélangeaient à l'eau de pluie, à son sang qui coulait, et aux larmes de sa bien-aimée. Il prenait la rouée de coup sans broncher, par amour. Il savait qu'il ne faisait pas la bonne chose, que les Arancionniens allaient le châtier pour ne pas les avoir secouru quand il le pouvait. Mais son cœur, son beau cœur cristallin, ne répondait plus qu'à l'amour.

Il prit même la jeune femme dans ses bras, la laissant le détruire au corps à corps. Tant de drame et d'injustices n'est-ce pas? Certains diront que cet homme est la bonté et l'innocence à toutes épreuves, d'autres diront qu'il n'est qu'un pauvre idiot qui ne sait juger le bien et le mal. Dans tous les cas, il était actuellement heureux, de la ressentir contre lui, le poison de l'acide infiltrant son corps lui importait peu maintenant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 25 Sep - 12:38

Le membre 'La Créatrice' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Kotei Seishin

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 25 Sep - 14:43

L'empereur est défait

Une bombe, une explosion, de l’acide se déverse dans les tranchées, les hommes bêtes ne peuvent que reculer, ils se font acculés par l’armée bien trop puissante en face d’eux. Ils sont trop faibles pour tenir tête au monde de Malva, au monde des morts. Ils n’étaient pas assez préparés, trop peu de temps, ou simplement un génie supérieur aux autres se trouvaient dans le camp adverse ? Plusieurs hommes de talents militaires se trouvaient sur le champ de bataille, mais malheureusement, les talents mauves, semblent plus compétent que les talents orange. Les idées de l’empereur sont déjà bien impressionnante quand on y pense, plusieurs mois de préparations, plusieurs mois de réflexion, plus d’un an qu’il observe les aventuriers de Yume no Sekai afin de savoir quoi faire face à chacun d’entre eux. Rajoutons à cela, que ses idées manquant de perfection viennent être amélioré par les ordres d’Aldrim, le général et chef de l’ordre de l’hélice. Cet homme est lui aussi un dangereux démon, un esprit vif est sûr, il semble lui aussi doté d’un talent ingénieux, bien plus minutieux dans les détails, ce qui vient combler son manque de connaissance sur le monde des rêves.

Mais observer cela, là, tout de suite, maintenant ! Le jeune archidruide, repoussant les spectres, ignorant les effets du poison qui petit à petit vont bloquer son corps. Sous les traits de la puissance de l’ours, il plonge de sa hauteur pour venir écraser son poing contre le corps de Kotei Seishin. Des billes, non, des grains de riz vinrent frapper le roi de Verde. Quelques giclés de sang, mais la témérité et la détermination du jeune moine, permit de continuer son mouvement. Son poing traversant l’épaule et les côtes du jeune homme. Un trou béant se forma dans sa poitrine, il tomba au sol. Des soldats squelettiques vinrent tenter d’aider Kotei, mais cela fut un peu trop tard. Sans attendre, ils se jetèrent sur l’assassin de leur roi. Pourquoi diable la guerre continuait alors ? Si c’était bien ce qu’il avait décrit des pouvoirs de la clef des morts, la bataille devrait s’arrêter ici et maintenant ? Un rapide coup d’œil au point du druide devrait vous mettre la puce à l’oreille. Pas de sang, mais des pages de livres ? Des pages sur lesquels sont retranscrits une histoire, mais pas le temps de lire, les pages disparaissent alors que l’empereur se relève. Un sourire plus long que naturel vient alors se dessiner sur son visage, son sourire n’a rien de réel, il n’a rien d’humain. Les traits de son visage se déforment pour laisser à sa mâchoire prendre des proportions démoniaques, sont sourire remontent plus haut que son regard.

« Vous croyez que nous serions si simple à vaincre ? Pauvre chou, vous allez payer cet affront. »

A qui s’adressait-il en parlant de nous ? Et plus intéressant, qui visait-il en parlant de vous ? Wukuri Supirittsu ? Non, rien de tout cela. Il visait très certainement les soldats qui ont cru une seule seconde, que leur maître allait mourir par le simple coup du druide. A cause de ces mauvais pantins, tous les regards vont à présent se tourner vers lui, il est découvert, il ne peut plus se cacher. Alors autant brûler les marionnettes sans fils, elles ne servent à rien si elles ne font pas ce que vous leur demander de faire. Sous le contrôle de la clef, les squelettes durent s’agenouiller, manger la terre du sol pendant que la bataille faisait rage autour d’eux. L’empereur posa ensuite son regard sur le jeune moine, enfin, deux grands aventuriers de deux camps différents, se trouvaient l’un face à l’autre. Peut être a-t-il décidé de contre-attaquer tout de suite, de profiter de la mésentente entre les troupes et le chef ? Aucune idée, mais ce que pu voir Wukuri à ce moment, ces qu’au fond de ses yeux, une personne appelait à l’aide, frappant contre la paroi comme un miroir, voulant sortir de ce cauchemar.

Le combat continuera ici, mais il ne peut se terminer maintenant, le poison paralysant continue à faire effet, il ne reste plus beaucoup de temps au jeune Wukuri à combattre. Vaincre Kotei Seishin, sera peut être plus dur qu’il ne l’espérait, le trou se refermait peu à peu alors que les pages reformait son corps. Un être fait de pages de livres ? Seul son crâne semble différent. Non, en réalité, il n’est pas différent, il fallait simplement le remarqué, tout son corps est fait de pages de livres, un esprit étrange dîtes-moi. Il y a forcément un moyen de le vaincre, mais ce ne sera pas demain la veille. Prenant une pose intéressante, ses deux bras croisés, un peu de profil face à Wukuri. Sa main gauche devant son visage, tenant une mèche de cheveux entre ses doigts. L’autre main, pointant de son index le jeune archidruide, il recommença à parler.

« Nous pensons qu’il ne te reste plus que cinq minutes à tenir avant que le poison ne devienne trop dangereux pour ton corps. Nous pourrions nous tromper, peut être que ton corps supportera mieux les effets du poison que nous l’espérions, ou alors au contraire, tu tomberas plus vite genoux à terre. »

Sans lui-même attaquer, les squelettes au sol ressuent l’ordre de tenter une attaque au ras du sol contre l’adversaire de leur maître. Leurs lances viendront perforer les jambes de celui-ci, l’empêchant très certainement de fuir, mais le bloquant aussi suffisamment longtemps, pour que leur maître puisse assister à une certaine fatigue dans le corps de la victime. Les dés du destin sont jeté, j’espère pour toi mon jeune ami que tu n’y passeras pas.

Un son de cor résonne, qu’est-ce ? D’où provient-il ? Mais bien sûr, il s’agit des renforts venus de Verde, à dos de diverses montures, comme à pied, ils sont venus aider les hommes bêtes face à l’armée de l’empereur. Mais suffiront-ils à faire la différence ? Ils ne sont qu’une poignée d’homme face à la gigantesque armée des morts. Je placerais un nombre proche des cinq milles personnes venues pour aider. Est-ce véritablement suffisant ? Nous le verrons bien, dans tous les cas, cela redonne de l’espoir aux troupes et les guerriers orange, foncent de plus belle dans la bataille.

Les cartes se jouent tour à tour, certaines combinaisons furent inutiles, d’autres placèrent un grand intérêt dans ce combat. Est-ce véritablement une guerre ? Malgré que je déteste cette métaphore, je dois dire que j’assiste en ce moment, à un jeu d’échec. Chaque pion à pourtant ici son importance, chaque aventurier à son rôle à jouer, chacun d’entre eux, peut modifier le cours de la bataille. Mais il est trop tard pour rêver d’utopie. La distopie est à présent à bout de souffle, elle montre ses dernières lueurs d’espoir, ou sombre-t-elle dans le désespoir ? L’arrivé du dragon Ulraghjan, ainsi que le général Aldrim, prouve peut être que la bataille va se terminer maintenant ? Guerrier ailé, priez pour survivre au souffle glacial du maître dragon. D’un autre côté, les soldats placés derrière les tranchés, avancent encore, la tenaille est complète, les tranchés sont bientôt prises, aucune défense dans leur dos, ils doivent faire face à deux fronts en même temps. Les morts vivants approchent du palais, ils n’y sont qu’à quelques centaines de mètres. La bataille se révèlent être un véritable carnage. Cinq mille pertes orange pour seulement trois mille pertes pourpres. Les troupes des morts vivants se font plus nombreuses, comme je l’avais prédis, cette bataille est malheureusement à sens unique.

[HRP : Dé d'attaque en direction de Wukuri et de l’attaque des squelettes, le dé d’action va en direction du temps que mettra le poison à fonctionner. "Raté", il faudra alors deux tours pour que les effets le bloquent, "Normal" un tour complet, "Parfait" le poison fera effet à sa prochaine réponse.]




Un pauvre idiot

Le requin est en difficulté, non, je ne peux pas l’interpréter comme ceci. Le requin ne combat pas, il se laisse meurtrie par les larmes et les coups subits. Son corps ne bouge pas, il ne peut pas bouger face à ce drame. Tourmenter entre bonheur et malheur, autant d’un côté que de l’autre, on espère que ce combat s’achève. Pourquoi continuer à se battre ? Il vient de retrouver celle qui l’aime, celle-ci à même retrouver ses jambes, elle peut courir et rire, alors pourquoi des larmes coulent-elles sur son si doux visage ? Ses vêtements, il est celui d’une aventurière, un grappin à sa ceinture, tout de cuir et de soie légère, solidifié par des métaux de Rosso. Pourquoi se trouve-t-elle ici ? Il faudrait en faire la demande à ce clown de squelette, mais celui-ci ne fait que pleurer à l’heure actuelle. Il n’est pas présent au moment de l’attaque, il s’en veut d’une certaine façon.

L’encre que produit la jeune Déborah frappe à plusieurs reprises le corps du vieil horloger. Les coups pleuvent sur son corps comme il pleut en ce moment même sur le champ de bataille. Elle ne peut s’arrêter malgré qu’elle ne souhaite que cela. L’eau produit par le ciel, l’encre de la machine frappant contre le papier, celui-ci saignant des coups qu’il subit. Les trois liquides se mélangent et n’en forment plus qu’un. Le mélange du sang, de l’encre et de l’eau, c’est exactement ce qu’est la composition même des pouvoirs du gardien bleu. Il est calme comme l’eau, pouvant être un vrai torrent de puissance face à l’adversité, il ne tombe jamais, il ne plie jamais. L’encre représentant l’écrivaine, les histoires d’une merveilleuses aventures, de personnages toujours resplendissant de joie et auquel on s’attache énormément, mais l’encre représente avant tout sa femme. Finalement le sang, celui qui tombe lorsque la guerre arrive, celui qui coule lorsque des problèmes se créaient, celui qui touche la mort de sa famille, mais celui qui est aussi à l’origine du massacre causé par sa fille. Est-ce véritablement sa faute ? Je me le demande, je pris pour que cela ne soit le cas, mais je n’ai pas pu la sauver comme elle. L’accident horrible dans le feu infernal, si seulement il possédait l’eau à ce moment, il aurait pu sauver leur vie.

Une étreinte d’amour, une passion profonde. L’horloger, tenant surement à peine sur ses pieds, poussé par l’espoir et l’amour. Beaucoup ne le savent pas, mais je suis l’oiseau de l’espoir, celui qui continue de croire à un monde meilleur même lorsque tout semble perdu. Même si je n’en ai pas le droit, je vais déroger aux règles pour cette fois, je ne peux pas laisser le monde continuer ainsi. Je ne veux plus voir cela. Les écrits ne peuvent rester ainsi. Un bruit d’une page déchiré se fait entendre. Les grattements de la plume sur le papier s’en suivirent. Qu’est-ce que je fais ? Pourquoi est-ce que je fais cela ? Je n’en ai pas le droit, les règles me l’interdisent. Malgré tout, je veux le faire. Ce monde m’a apprit une chose, que tout est possible. Ces aventuriers m’en ont apprise une autre, que les règles sont faîtes pour être transgresser. Ce passé, je ne veux pas qu’il existe.

« L’amour que se portait les deux êtres, permit alors au charme de la clef de se rompre. La femme d’encre et l’homme devant elle, son aimant, son bien aimé, s’enlacèrent alors dans un merveilleux moment de beauté. Entouré d’une bulle de feu, protéger par les ailes d’un oiseau, le temps semblait s’être arrêté pour eux. »

C’est ce qui fut changer dans le cours de l’histoire, pour vous, tout se sera passé comme je l’ai écris, vous n’aurez aucun souvenir de ce qui s’est réellement passé. Après tout, ce n’est pas la peine, il n’y a pas besoin de savoir cela. La beauté de ce moment sera suffisante à me faire pardonner. Le livre se referme, des gouttes frappent la couverture de celui-ci et je le replace ensuite à l’intérieur de l’étagère, à sa place destiné. Peut être dans quelques jours, une semaine, vous saurez la suite de cette histoire. Pour le moment, laissons l’amour et les rêves faire leur travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Dim 25 Sep - 14:43

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Jeu 29 Sep - 3:11

les grains de riz explosifs l'avaient bel et bien atteint, mais jamais il ne se résignerait, jamais il ne changerait de trajectoire, son corps tout entier n'avait qu'une volonté : abattre Kotei et mettre fin à ce chaos. Finalement il arriva à porter de sa cible, et il sentit son bras s'enfoncer dans l'épaule de son adversaire comme dans du beurre.

 La violence de l'attaque ne pouvait être que fatale, Wukuri se releva lentement et d'un coup sec, il retira son bras du corps meurtri de Kotei et vit tout autour de lui des squelette charger vers lui, combattant comme il le pouvait, les maintenant à distance et écrasant ceux qui s'approchait d'un peu trop prêt. Pourquoi ne tombait-ils pas en poussière? Pourquoi la guerre n'était pas terminé? Parce l'Empereur n'était pas tombé, pas encore...

« Vous croyez que nous serions si simple à vaincre ? Pauvre chou, vous allez payer cet affront. »

Ces pages, ce sourire, qu'est-ce que ça signifiait? Qui était-il? Qui était ce démon? Qu'était-il exactement?! Toute la situation était bien intrigante... Pourtant ce qui capta l'attention du druide fut cette étrange image dans le fond de ses yeux. Le temps semblait s'être figé un instant, le temps pour le chaman de comprendre ce qui était en train de se passer. Qui était cet inconnu qui semblait prit au piège? Quel horreur la folie de Kotei avait-elle encore causé?

 Nul temps pour penser à ça, voilà que les guerriers squelettes, plaqués au sol quelques instants plus tôt par les ordres de leur chef, se mettent à ramper à toute vitesse vers le moine avant de tendre vers lui leurs lances acérées. Par un réflexe qui lui sauva la vie, Wukuri fit un petit saut en l'air avant de retomber lourdement le point en avant là où il avait sauté.

 L'onde de choc dispersa les os de quelques squelettes et maintenu les autres à bonne distance. En revanche, Wukuri pouvait sentir tous ses muscles se contracter contre sa volonté,  le poison commençait à agir, les mouvements du druide se faisait moins précis, obscurcit par la rigidité de ses muscles.

« Nous pensons qu’il ne te reste plus que cinq minutes à tenir avant que le poison ne devienne trop dangereux pour ton corps. Nous pourrions nous tromper, peut être que ton corps supportera mieux les effets du poison que nous l’espérions, ou alors au contraire, tu tomberas plus vite genoux à terre. »

Cette pose! Il osait! C'était bien là de la provocation pure et dure! Mais il en fallait plus pour abattre la motivation de l'Archidruide qui n'allait rien lâcher, aujourd'hui, c'était son corps contre son esprit. D'un geste sec mais efficace,il passa son bras droit dans son dos, par dessus le trapèze tandis que son autre bras, paume vers le bas, se tendait du côté de ses hanches. Il devait rester concentré, ne pas plier sous la pression et surtout garder espoir. 

-J'ai moi aussi longtemps parler de moi ainsi... Mais "nous" avons appris de nos erreurs et JE t'assures que je m'en porte à ravir, tu devrais faire de même... Mais si je meurs ici, si dans 10 minutes je t'ai pas vaincu, alors je veux mourir informé, dit moi pourquoi tu fais ça?! 

Lorsque "l'empereur" eût fini de lui répondre, il avait déjà invoqué l'esprit du tigre et comptait bien profiter des quelques minutes dont il disposait, d'un coup rapide sur les lances des squelettes étendus au sol, il se fit saigner les phalanges avant de se jeter sur le génocidaire. Les veines sur les bras de Wukuri gonflèrent soudainement et une petite vapeur s'échappait des plaies de ses mains alors que le sang qui coulait prenait une teinte violacée, puis clairement mauve, le poison de Yuyuko imbibait ses mains et coulait le long de ses griffes. Le liquide visqueux et acide pourrait peut-être se montrer efficace contre du papier qui sait? 

-TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA !!!

Justement, il entendit résonner au loin la corne de brume de la garde d'émeraude. Les renforts étaient là, de menus renforts, certes, mais des renforts à ne pas négliger, et à ne pas sous estimer. La charge de la garde verte à travers le champ de bataille résonna comme un hymne à l'espoir pour les guerriers débordés d'Utopia. Pendant ce temps, l'armée des morts se vit offrir un cadeau inespéré et un adversaire terrifiant : Un grand Dragons des glaces.

-Ulraghjan... Murmura Wukuri alors qu'il était au corps à corps avec Kotei, il avait entendu ce nom et avait vu ce dragon, sous la tour, on le lui avait montrer.

Dans les cieux, un groupement de gardes d'émeraude chevauchait des hippogriffes et avait prit pour cible le dragon et son cavalier, accompagnées de quelques hommes oiseaux Arancioniens, ils combattaient ensemble dans les nuages.

Un véritable ballet se mit en place là haut. Les gardes concentrèrent leur magie et lancèrent sur le dragon des rayons tanto d'harmonie, tanto de chaos, le but n'était pas forcément de percer les écailles du dragon, bien que si cela venait à arriver ils viseraient le point sensible, mais était aussi de désarçonner le cavalier. Les tirs de fusil des hommes-oiseaux virent s'ajouter à la chorale morbide de cet affrontement aérien, mais dans tout ça réellement, qui s'en sortira le mieux?

 Pendant ce temps au sol, les gardes d'émeraudes progressaient à travers les lignes ennemis, comment faisaient-ils? Ils utilisaient un champignon verdéen aux propriétés étonnante, une fois projeter violemment sur le sol, il faisait éclater dans un rayon de 5 mètres un épais nuage de spores, semblable à de la fumée, chaque soldat avançait en brisant l'un de ces champignons créant ainsi le chaos dans les repères ennemis, les gardes avaient appris à se repérer via les énergies, car les yeux ne reflètent que la surface des choses, profitant de la fumée, il avançait au milieu des troupes de morts, en tuant le plus de soldats possible au passage, pour trouver un endroit où ils pourraient rejoindre la résistance d'Arancioni.


[Premier dé : Wukuri vs Kotei/Deuxième dé : Gardes vs dragon]

_________________

IT'S A GIRL!


Dernière édition par Wukuri Supirittsu le Jeu 29 Sep - 19:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   Jeu 29 Sep - 3:11

Le membre 'Wukuri Supirittsu' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Longue vie au roi" [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Longue vie au roi" [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La solitude est à l'esprit ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu'elle est trop longue, quoique nécessaire. - Terminé
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: ArancioniTitre :: Utopia-
Sauter vers: