Partagez | 
 

 Renard découvrant le monde et un port.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akiji Kitsune
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 20

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Renard découvrant le monde et un port.   Ven 19 Mai - 18:12

Pour découvrir ce nouveau monde qui s’offrait à moi, il fallait que je parte le découvrir de mes propres yeux. Mon premier voyage m’amena dans l’un des royaumes voisins de Verde. Ce Royaume était celui des jeux, Rosa. Pourquoi ce royaume, me demanderiez-vous, et bien je suis parti d’un simple constat, que j’avais fait durant mes 200 ans dans le monde où je vivais avant. Dans endroit où l’on trouve des jeux d’argents, on trouve tout ce que l’on veut tant que l’on y met le prix. Du moins c’est comme ça que fonctionné dans mon monde mais je pense que c’est pareil ici. Par contre, il y a autre chose qui rentre également dans ce simple constat… Qui dit jeux d’argent, dit marchandise rare et varié mais cela signifie également qu’il faut une personne aux commandes de tout cela, voire plusieurs personnes.

Et franchement, je n’ai pas évité la guerre qui se déroule à Verde, pour me retrouver à avoir des ennuis avec des bandits ou groupes criminels. Du moins je n’espérais ne pas trop attirer l’attention donc j’allais plutôt la jouer fin et me faire passer pour un simple voyageur, sans vraiment attribut spécial. Je ne sais pas ce qui est rare ou pas dans ce monde et je n’ai pas envie de devenir de la marchandise.

Depuis que j’étais arrivé dans ce royaume, je n’observais que de l’opulence et tous les travers des hommes, rien qui ne vaille vraiment d’intérêt et à force de parcourir ce royaume, je finis par atteindre l’une de ces frontières et celle-ci est tout simplement la mer.

« Bon je crois que j’ai finis par me perdre. Franchement c’est quoi ce Royaume avec que des casinos, il n’y a pas un simple magasin où l’on peut trouver des objets et des renseignements. Mais voyons le bon côté des choses, je suis tombé sur le port et il semble plutôt grand. Je sans doute pouvoir trouver des infos et peut-être un bateau. »

Je me dirigeai vers des marins qui déchargé des marchandises pour leur demander des infos, quand je me fis interpeller par une jeune femme :

« Jeune femme – Dit le masqué ça ne te dirait pas de rentrer à l’intérieur et de me montrer ton visage en privé ?
Akiji – Non désolé je ne suis pas intéressé et j’ai pas le moindre de sous. Après tout je ne suis qu’un simple voyageur.
Jeune femme – Pff. C’est ce qu’ils disent tous. »

Pour ce qui est de passer un peu inaperçus, mon masque ne m’aidait pas trop mais je ne pouvais pas vraiment l’enlever. J’espérais que je n’allais pas me faire interpeller une nouvelle fois. Je repris donc mon chemin vers les marins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Mer 24 Mai - 10:27

Rencontrer le masque

Rosa, magnifique royaume, merveilleux pays, où tous les rêves sont permis, tant que vous en avez la chance bien entendu. C’est ce qu’ils pourront tous vous annoncer, qu’il soit beau, moche, petit, grand, pauvre ou riche, la chance fait tout dans ce monde. Ma chance ? Elle a disparut depuis bien longtemps, trois ans maintenant ? Non, bien plus, je n’en ai jamais vraiment eux à partir de ces événements tragiques. Mais tout remonte il y a si longtemps, que cette histoire se déroulerait au passé si je devais vous la contez aujourd’hui. Hors, le passé est fait pour être enterré, alors continuons notre travail et faisons comme si toutes ses pensées, n’étaient rien d’autre qu’un coup du destin.

« Ma, je vous assure que si vous me faîtes tomber une de ces caisses, vous allez le payer cher ! »
« Vous entendez il boss ? Grouillez-vous les gars et faîtes attention ! »


Rose, mon fidèle bras droit, m’accompagnait. Et plus encore, elle me servait de transport. Une femme peluche aux attributs de rhinocéros. Sa taille dépasse facilement les trois mètres de haut, de quoi impressionné n’importe qui en ces terres merveilleuses. Sa musculature ainsi que ses capacités physiques vont avec cette taille, une force démesurée qui n’a servit que rarement fort heureusement. Nous sommes si respecter en ces terres, que seuls quelques gangs résistants persistent à vouloir nous affronter. Pour le moment, nous sommes les rois de la ville, et j’en suis le parrain. Moi, le grand Delfino Madeleine ! Oui, la peluche entre les seins de la demoiselle. Oui, c’est bien moi, vous êtes jaloux n’est-ce pas ? Moi qui ne suit qu’une simple peluche, sans la capacité de me mouvoir, ni même de sentir ou encore de pouvoir faire quoi que se soit d’autre que de parler, voir et entendre, j’ai une place qui vous fait rêver à tous.

Aujourd’hui, les affaires tournées bien. Bob est venu me faire son rapport, les cargaisons d’armes venant de Blu et de Giallo sont arrivées. Nous pourrons ainsi défendre le royaume de façon convenable si jamais l’empereur décide de jeter son dévolu de notre côté. Ma, je me sens désolé pour toutes ces personnes qui se sont jetés dans la guerre, malheureusement, je ne peux me permettre de sacrifier du temps dans cette guerre et puis, j’ai aussi confiance dans ces gars. Je suis certain qu’ils parviendront à mettre cet ennemi en déroute, foi de dauphin.

Une autre personne vint à ma rencontre aujourd’hui alors que nous nous occupions d’organiser nos affaires à l’un des bars des docks. Il s’agissait de Mécanichien, notre mécanicien et bricoleur en tout genre. Je lui ai demandé il y a plusieurs semaines de nous produire en masse des mines magiques, afin de piéger l’ennemi de divers assauts. Nous ne sommes jamais trop sûrs de ce qu’il risque de se passer. Et puis, même si nous ne les utilisions pas, il sera pratique d’avoir ce genre d’appareil face à des adversaires un peu trop collant. Alors qu’il me faisait part de ses recherches et productions, il m’annonça aussi une petite nouvelle journalière plutôt intéressante.

« Il boss, en venant jusqu’ici, j’ai vu un homme portant un masque assez étrange se balader en ville. Il semblait se diriger vers les docks. »
« Ma, cela doit encore être un tout jeune aventurier. Ma, il veut se donner un air derrière son masque. »

« Peut être a-t-il regardé trop de films ou de dessins animés à la télévision il boss, reprit la grande Rose, nous devrions peut être allé à sa rencontre avant qu’il ne lui arrive quelque chose ? »
« Où qu’il fasse quelque chose. Je suis désolé, je ne suis pas trop en confiance avec ce genre de personne, si vous voulez mon avis, on devrait vite s’en débarrasser. »
« Ma, je m’occupe de tout cela. Ma, Mécanichien, tu as fais du bon boulot, je te remercie de ton soutient à la famille, tu peux aller te reposer pour aujourd’hui. »

« Je vous remercie il boss. Il partit immédiatement après, la fatigue se voyait sur son regard, son flair avait peut être du bon, mais actuellement, il devait se reposer, ses émotions ont prit le dessus sur sa raison. »
« Ma, quand à nous, nous devrions aller à la rencontre de ce personnage masqué. »
« A vos ordres il boss ! »


Après avoir régler l’addition au bar, nous entamions notre avancée dans les ports. Notre but étant de retrouvé ce personnage masqué. Cela ne devrait pas être compliqué. Par communication magique, je pouvais facilement passer un coup de fil à tous mes gars placés sur la place en question. Ma, il me fallait juste quelques informations, pas besoin d’alerter toute la ville, juste pour une personne en particulier. Si celle-ci est sympathique, alors nous pourrions boire un verre ensemble, j’apprendrais à le connaître et peut être me sera-t-il utile. Dans l’autre cas, ma, je pense qu’il n’aimerait pas entendre ce qu’il va lui arriver.

Une clope dans un trou au niveau de ma présumé bouche, des lunettes de soleil et un borsalino sur mesure, tout le monde s’écartait sur mon passage. On me connait, on me reconnait, on me respecte, car je suis le grand dauphin, parrain de la mafia de Rosa. Le gérant de la famille Madeleine, Delfino ! Ma, je ne sais pas s’il s’écarte de moi ou plutôt de l’immensité de Rose qui fait presque trembler le sol à chacun de ses pas. Disons que c’est assez amusant tout de même de penser qu’ils me connaissent tous. Ce qui n’est pas vraiment le cas, mais inutile de continuer sur des détails. Nous voici en fasse de cet homme masqué. La première réaction de Rose, fut d’aller immédiatement à sa rencontre, je n’avais pas besoin d’élever la voix pour qu’elle le comprenne, c’était après tout, normal de réaliser une telle action. Alors qu’elle était en fasse de lui, de sa taille imposante, elle entama la discussion.

« Excusez-moi, monsieur une de mes connaissances aimerez vous parler. »
« Ma, même si c’est difficile, vous allez devoir regarder dans sa seconde paire d’yeux. Ma, si vous voyez ce que je veux dire. »


Et oui, je n’avais pas changé de place, j’étais toujours au même endroit, placé entre la poitrine imposante, de ce monstre gris et rose imposant. Je me demande quel sera la réaction de ce petit renard, face à ses deux nouvelles rencontres d’un genre nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiji Kitsune
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 20

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Ven 2 Juin - 16:28

J'étais tout prêt des marins mais je remarqua que les autres personnes, qui étaient sur la quai, s'écartaient du passage de quelqu'un. J’aperçus une créature grise et rose, qui était assez imposant, chose particulière elle avait une corne métallique. Lorsqu'elle me vit, elle se dirigea vers moi. Avant qu'elle n'arrive en face de moi, je marmonna :

"Et merde, on dirait que j'ai attiré l'attention. J'espère que je ne vais pas avoir de problème et vus le gabarit de ce qui arrive dans ma direction, va falloir rester tranquille."

Une fois qu'elle fut bien en face de moi elle entama la discussion et une autre la suivis :

« Excusez-moi, monsieur une de mes connaissances aimerez vous parler. »
« Ma, même si c’est difficile, vous allez devoir regarder dans sa seconde paire d’yeux. Ma, si vous voyez ce que je veux dire. »

J'avais levé la tête vers son visage lorsqu'elle m'adressa la parole mais je m'arrêta au niveau de sa poitrine vus que la seconde voix me l'avait indiqué. Au niveau de sa poitrine, il y avait un dauphin mais il était étrange. Il avait un chapeau, des lunettes de soleil et une cigarette à la bouche, enfin "bouche" plutôt une sorte de trou. Mais son aspect me paraissait étrange.
J'allais évité de les ignorer et puis ça aller être compliqué de le faire. Et puis avec tout les curieux qui nous fixaient, ça donner une ambiance assez pesante et étrange à cette scène.

"Vous voulez me parler ? J'espère que je ne vous ai pas causé de tord. Mais j'aimerais savoir une petite chose avant vous êtes qui, au juste ?"

Ils n'avaient pas l'air menaçant mais je préférais rester sur me garde, car on ne sait jamais à quoi pense les gens. Juste avant que j'obtiennes une réponse, je rajouta simplement :

"Ah et juste un truc avant que l'on commence toute discussion, je ne suis pas important et si c'est mon masque qui vous intrigue. C'est simple, vous y touchez et c'est la fin. Ce n'est pas une menace, juste un avertissement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Sam 3 Juin - 15:19

Ma t'es moche !

Wow, wow, wow, je crois qu’il n’a pas bien saisit qui nous sommes, il vient de le demander de toute manière. Bon, il est peut être vraiment nouveau, mais ses grands airs me font penser exactement à ce que l’on parler plus tôt avec Mécanichien. Encore un qui voulait se la jouer avec un masque et des menaces. Ah, non, avertissement. Enfin, il ne sait vraiment pas à qui il parle. Sans bouger, après tout je ne le peux pas, je suis une peluche je vous rappel, je répondais et me présenter à ce jeune homme un peu trop prétentieux.

« Ma, je suis le grand parrain de la famille Madeleine. Ma, les gens m’appel Il boss, ma je suis Delfino Madeleine. Ma, tu comprends mieux maintenant ou t’es vraiment un nouveau ? »
« Ce qu’il boss veut dire par là, c’est qu’il vous demande si vous venez tout juste d’arriver dans notre monde ? »


Elle est si douce malgré sa carrure, si elle n’était pas intervenue j’aurais jeté un froid dans la conversation. Et croyez-moi, je sais ce que c’est qu’un froid. Quand vous êtes mis dans la machine à laver sous des températures frôlant le zéro par erreur, vous en sortez en un nouvel homme. Il ne voulait donc pas que l’on touche à son masque, une menace ou un avertissement, dans les deux cas, il venait malheureusement d’éveiller ma curiosité. Et il ne faut pas éveiller la curiosité du grand parrain, sinon on se retrouve à avoir de gros problèmes au derrière, si vous voyez ce que je veux dire.

Alors que Rose continuer d’essayer de le mettre en confiance, lui expliquant deux trois choses par rapport à Rosa et à ses quartiers. Comme par exemple que les docks noirs sont principalement traverser par les travailleurs, ouvriers et marchands, et que voir un aventurier est assez rare par ici, voilà pourquoi il a facilement attiré l’attention sur lui. Elle continue en lui demandant ce qu’il faisait ou cherchait ici, soit, ce pourquoi nous étions venues le voir en premier lieu. Mais moi, ceci ne m’intéresser plus, je n’avais qu’une chose en tête.

« Ma, tu mets un masque parce que toutes les femmes disent que t’es moche c’est ça ? Ma, tu n’as pas la carrure du parrain ça se comprend. Ma, vas-y garde ton masque, je veux plus du tout voir ta tronche de français. »

Bien sûr, ce qui suivit était prévisible venant de la part de Rose qui compressa légèrement sa poitrine pour m’empêcher dans dire plus. En soit, je cherche les embrouilles, je le sais très bien, mais c’est toujours amusant de voir comment réagisse les gens à ce genre de chose. Le pauvre petit, j’espère que son assurance couvre les frais de viol public, parce que s’il tente quoi que se soit ici, ça risque de vite dégénérer si vous voyez ce que je veux dire. Pour le moment, je profitais de ma position pour simplement narguer le masqué. Ma, j’espère qu’il répondra tout de même à Rose et qu’il n’ignorera pas cette belle dame parce que j’ai craché mon venin de dauphin. Cela n’a aucun sens ? Ma, je vous emmerde.

[HRP : Désolé, je change tout le temps de couleur pour ces deux là car j'arrive pas à me décider quelle couleur correspond bien sans que cela ne soit cancer à lire XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiji Kitsune
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 20

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Sam 3 Juin - 23:06

Après mon avertissement, on put commencer la discussion, certes j'avais amplifier l'ambiance pas très rassurante avec mon avertissement, qui était plus ressentis par une menace mais bon on ne sait à quoi pense réellement une personne. Et cela quelque soit sa nature. Donc ce cher étrange dauphin pris la parole :

« Ma, je suis le grand parrain de la famille Madeleine. Ma, les gens m’appel Il boss, ma je suis Delfino Madeleine. Ma, tu comprends mieux maintenant ou t’es vraiment un nouveau ? »

Et cette chère dame, qui portait donc entre ses seins le parrain de la mafia local, reprit :

« Ce qu’il boss veut dire par là, c’est qu’il vous demande si vous venez tout juste d’arriver dans notre monde ? »

Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu d'humeur taquine mais il fallait mieux que je la garde pour moi. Je voulais éviter de plus provoquer ces chères personnes qui étaient devant moi et me bloquaient le passage. Car franchement "Le grand parrain" vus sa taille et "il boss" comme surnom je me demandais s'il travaillait beaucoup. Bon après ce petit moment de sourire caché par mon masque je répondis à leur question :

"Et bien oui, je suis un peu un nouveau dans ce monde et pour ton savoir cher Delfino, je comprends parfaite votre position dans cette région du monde et de ce royaume en particulier."

Suite à ma réponse, je discuta avec cette chère Rose, oui c'était le nom de cette grande créature, qui était plutôt aimable et rassurante. Surtout par rapport à son patron. Elle m'expliqua que les docks noirs étaient principalement traverser par les travailleurs, ouvriers et marchands, et que voir un aventurier était assez rare par ici, voilà pourquoi j'avais attiré l’attention. Par la suite, elle me demanda la raison de ma venus dans ce lieu, plutôt inapproprié aux aventuriers. Ce dont je répondis simplement :

"Je cherche simplement un endroit où partir à l'aventure et si possible un endroit comme un magasin pour trouver des renseignements sur le monde. Mais je me suis perdus sur ces docks, d'où ma présence. Et je suis bien désolé de vous avoir dérangé par mon arriver soudaine mais voyez-vous, j'allais vers ces marins pour leur demandé des renseignements. Car comme chacun le sait, un homme, qui parcours les mers, voit plusieurs fois le monde et connait ainsi les secrets l'entourant."

Je termina tranquillement cette discussion quand ce Delfino reprit la parole :

" Ma, tu mets un masque parce que toutes les femmes disent que t’es moche c’est ça ? Ma, tu n’as pas la carrure du parrain ça se comprend. Ma, vas-y garde ton masque, je veux plus du tout voir ta tronche de français."

La raison de mon masque, ce "grand" parrain c'était juste arrêté à ce détail de mon apparence. S'il connaissait la raison, il ne ferrait pas le fière comme il le fait. Je lui répondis calmement sans oublier de petites pics :

"Si les femmes disent que je suis moche, c'est leur avis car elles n'ont peut-être pas une l'occasion d'observer mon visage. Je ne me sens pas obligé d'être mis entre les seins d'une chère dame pour avoir de l'importance, car c'est assez irrespectueux pour celle-ci. La carrure d'un parrain, cet art des yakusas *soupir*, je suis même sur qu'ils ont plus de valeur que toi. Et personnellement le banditismes n'est pas d'une grande importance pour moi. Je ne sais pas si c'est une insulte car je ne connais pas de français mais pourquoi ce juger sur le physique. Et oui je compte bien garder mon masque."

Je termina ce petit discours, prononcé de manière assez forte pour que l'on m'entende bien, sur un ton calme et posé comme avait commencé cette discussion. Bien évidement, ma main droite était proche de mon katana pour prévenir de toutes tentatives d'attaque. Même si l'option de ne pas combattre m'allait parfaitement.

[HRP : C'est pas grave x) ça ne me gêne pas ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Mar 20 Juin - 14:13

Tension

Le parrain boudait légèrement face à ce personnage qui ne veut pas retirer son masque. Le fait de subir des retours ne le touché guère, après tout, quand vous commencez il faut s’attendre à ce genre de réaction. Il n’arrêtait pas de penser à ce masque, c’était bête selon lui, pourquoi ne pas se montrer ? Cela attire encore plus les regards, donc pour la discrétion c’est raté. Cela cache le visage, donc impossible de charmer une jeune demoiselle avec ceci sur la tête. Et encore pire que tout, il le voyait extrêmement méfiant alors que notre parrain ne voulait que discuter. Lorsqu’il remarqua qu’il caressait le fourreau de sa lame du bout des doigts, il comprit pour de bon à quel genre de personnage il avait à faire.

« Ma, dis donc, tu n’es pas drôle toi. Ma, nous sommes venus te parler car nous pensions que tu étais perdu, et toi tu nous menace par les paroles, puis maintenant par le geste ? Ma, je crois que tu devrais très sincèrement renoncer à ton geste, ou crois moi, il t’arrivera des problèmes. »

La voix du dauphin jusqu’à maintenant comique et délirante, avec ce petit accent abusif qui lui sied parfaitement, venait de disparaître. Remplacé par une voix sérieuse et grave, portante et sombre. L’homme au masque s’attend à une attaque du parrain, il se prépare face à ce potentiel événement, alors qu’autour de lui, personne ne bouge. Ils se sont tous stoppés suite à la discussion entre les deux protagonistes de cette rencontre. Puis ils repartirent à leur occupation, comme si ce genre de chose arrivait tous les jours dans leur vie. Les passants et travailleurs connaissent tous le parrain de la famille Madeleine, il est l’un des chefs les plus influents dans la société sombre de Rosa. Certains sur le port le détestent et voudrait prendre sa place au sein de chef de famille. D’autres le respectent, et se sont engagés à aider la famille Madeleine coûte que coûte. D’autres encore restent neutre face à cette situation, ils sont content d’être protégé et d’avoir un travail, et ils remercient le parrain pour ceci. Mais tous savent une chose, Delfino Madeleine n’est pas à prendre à la légère.

L’ambiance venait de se changer en quelques instants, la tension présente est immense. Rose reste silencieuse, les dernières paroles du parrain lui ont fait comprendre la situation. L’homme en face d’eux semblait du genre qu’avait décrit Mécanichien. Fait-il partie d’un gang ? Est-ce un subterfuge pour atteindre la vie du parrain ? Toutes ces questions se faufilaient au coin de son esprit, mais elle restait concentrer sur le moindre mouvement de la part de son potentiel futur adversaire. Afin de casser la tension ambiante, le parrain reprit la parole.

« Ma, maintenant dit moi, préfères-tu avoir un allié de puissance ? Ou un ennemi qui remuera ciel et terre pour te dénicher ? Ma, je suis patient, tu peux prendre le temps pour répondre. Ma, tu peux même partir si tu le désires. Ma, tu peux aussi venir au bar boire un coup avec nous. »

[HRP : Désolé du temps de réponse, entre différentes choses je n'ai pas eut le temps de m'occuper de mes RPs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiji Kitsune
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 20

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Ven 23 Juin - 21:43

Ce Delfino remarqua le fait que ma main droite se posait sur le fourreau de mon katana, car je prenais une posture défensive, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Il prit un ton différent, ce ton était moins joyeux et bonne humeur, c’était un ton sérieux et grave :

« Ma, dis donc, tu n’es pas drôle toi. Ma, nous sommes venus te parler car nous pensions que tu étais perdu, et toi tu nous menace par les paroles, puis maintenant par le geste ? Ma, je crois que tu devrais très sincèrement renoncer à ton geste, ou crois-moi, il t’arrivera des problèmes. »

Cette chère Rose resta silencieuse et immobile après les derniers mots du parrain, la tension monta de nouveaux. Les personnes qui regardaient repartirent comme si cela faisait partis intégrants de leur vie. Je pensai alors que leur vie devait bien être sombre, mais bon s’ils ne font rien c’est que soit ils y sont obligés et non pas le choix, soit ils s’y sont habitués. Ce petit parrain ne me faisait pas peur mais sa seconde était imposante et l’avoir en ennemis était une mauvaise idée. Puis Delfino brisa le court silence qui c’était installé :

« Ma, maintenant dit moi, préfères-tu avoir un allié de puissance ? Ou un ennemi qui remuera ciel et terre pour te dénicher ? Ma, je suis patient, tu peux prendre le temps pour répondre. Ma, tu peux même partir si tu le désires. Ma, tu peux aussi venir au bar boire un coup avec nous. »

Un allié, un ennemi ? ce genre de question n’était pas dans mon intérêt. Pour l’instant je ne voulais ni l’un, ni l’autre car chacun apporte des problèmes et des conflits. Je souffrais déjà d’un conflit intérieur alors je me passerais bien de ce genre de problème qu’entraine le choix d’un camp. Tournais les talons maintenant, drôle d’idée alors je lui répondis mais sur un ton plus calme, je l’avais suffisamment poussé dans par les paroles :

« Si vous prenez mes piques comme des menaces, je m’en fiche. Même si c’est vous qui avez commencer sans que l’on ne connaisse, mais passons. Si vous prenais mon geste vers mon katana comme menace et bien, je vous prie de m’excuser car c’est tout simplement un geste de préparation défensif. On ne connait jamais une personne à fond, ni ses intentions car elle put mentir. Alors la prudence est devise lorsque des inconnus vous aborde. »

Je pris une petite pause, certains marins c’étaient arrêté pour observer la scène vue que l’on était à quelques mètres d’eux. Ils étaient plutôt passifs sur la situation, je me demandai quels genres de marchandises ils transportaient, mais je verrais bien après. Si j’ai le temps. Je repris donc la parole :

« Un allié ou un ennemi ? Je préfère rester passif dans ce genre de débat. Je protège ce dont je crois bon de protégé. Admettons que dans un certain futur, qui j’espère pour nos deux parties n’arrivera pas, vous vous en prenez à ce que je protège alors nous serons ennemis. Mais si nous trouvons un intérêt à collaborer alors nous serons alliés.  Pour mon masque, je vais vous expliquer quelques petites choses. Le masque représente une forme de sécurité car notre visage n’est pas visible. Mais pour certains cela représente plus un mur qui les protège du monde extérieur ou bien ce masque est un mur pour enfermer quelque chose et donc protéger le monde extérieur. Pour votre gouverne, je rentre dans le 3ème cas et il me sert également de deuil. »

Je terminai tranquillement ma phrase, j’avais pris un ton très neutre pour cette deuxième partie de discussion.  L’air pris une odeur étrange, comme s’il se chargeait en humidité et en sel. JE me dis que c’était tout à fait normal vus que nous étions au bord de la mer. Et là une bourrasque arriva et fis s’enlever la capuche. Ce qui dévoila mes cheveux orange aux pointes noires et blanches ainsi que mes oreilles de renards. Et bien évidement par réaction en chaîne, un frisson parcourra mes oreilles ce qui fis bouger mes queues de renards… Là discrétion dans un lieu citadin n’était pas mon fort, je regrettais la forêt.

« Bon et bien on dirait que le temps à voulus que je dévoile mes particularités corporelles… Foutus vent. »

Cette phrase avait un ton amer et limité agacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   Mar 27 Juin - 18:54

Tous différents

« Ma, des piques ? Ma, de quoi tu parles ? Ma, je parle de ce que tu as dis par rapport à ton masque à notre rencontre. Ma, tu sais quoi ? Laisses tomber pour ça. »

La suite par contre était bien trop philosophique pour moi. En vrai, je lui ai simplement posé une question, je n’ai pas compris pourquoi il part dans de tels explications, j’ai l’impression d’entendre ce genre de personne qui s’oblige à utilise de belles lettres pour se sentir au-dessus des autres. De la plèbe comme moi entre autre. Bon, en vérité, je m’en fiche que se soit un intello, je suis amis avec plusieurs personnes comme ceci. Personnellement, je n’ai pas la langue avec beaucoup de vocabulaire, mais je m’en suffis.

Rose se déstressa légèrement avec la suite des événements. Notre homme n’était donc pas un ennemi, c’était la seule chose que j’avais compris dans son discours à vrai dire. Pour le truc du masque, j’ai toujours cru que c’était pour les supers-héros afin de cacher son identité, ou pour les enfants lors de la fête des horreurs. Enfin, je ne vois toujours pas l’utilité de le porter en un jour neutre comme celui-ci. Ma, on s’en fou à vrai dire n’est-ce pas ?

Par contre, je ne savais comment réagir par rapport à ce qu’il venait d’ajouter en dernier. Le vent à soulever sa capuche, d’accord, je pense que ça à soulever aussi la jupe de ma partenaire et j’aurais aimé être en dessous à ce moment. Mais, pourquoi cela semble le perturber ? Voir littéralement, l’embêter ? Encore un mystère que je ne pourrais résoudre. J’imagine qu’il se pense comme reclus de la société parce qu’il est ainsi ? Il faudrait peut être que quelqu’un de sage lui explique que dans notre monde, c’est assez différent.

« Ma, attends, tu te caches car tu es un renard ? Ma, t’es bête ou t’es bête ? Ma, je suis une peluche et ma partenaire aussi, même si cela ne se voit pas. Ma, où est le problème d’être différent dans ce monde ? »

Je ne pense pas être quelqu’un mauvais de nature, quand je vois ceux qui se jettent à la gorge des autres pour un simple mauvais regard, alors que même si l’on me menace, je ne fais que réagir par la parole. Ma, c’est vrai que parfois, le ton que j’aborde quand je parle aux gens peut être un peu vulgaire, voir très, mais est-ce si grave ? Ici, ce n’était qu’une simple question, sincèrement, rien de mauvais derrière tout cela, j’essayais juste de lui faire comprendre que je m’en fichais s’il était un renard, un poisson ou encore une tête de b***. Bon, le dernier choix serait un peu étrange, et j’imagine que cela serait difficile de vivre ainsi. Ma, je veux dire, regardez autour de vous, dans ce monde, personne n’est identique et pourtant nous sommes tous liés par une chose, notre passé qui nous a guidé jusqu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renard découvrant le monde et un port.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renard découvrant le monde et un port.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: RosaTitre :: Les docks noirs-
Sauter vers: