Partagez | 
 

 The Cry of the Spider -Feat Kotei-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 27 Aoû - 11:08


Aaaah, doux sanctuaire de la barrière, comme tu m'as manqué ! Ta présence, ton image, je n'en avais plus que de vagues souvenirs depuis que j'avais été séparée de toi. Prisonnière d'un pauvre ahuri à cause d'une petite peste, tch, mais tout cela est derrière moi. Ces nécromanciens n'avaient pas que du mauvais, enfin...Pour moi !

J'avais repris une forme humanoïde comme chacun de mes compagnons gardiens. J'étais la dernière bien en retard à avoir accédée à cette forme. C'est un peu rageant en soi.Je m'étais jurée de prendre ma revanche sur Wukuri, mais quelque chose de plus important m'était venu à l'esprit au même moment : Mes enfants.

Je m'étais précipitée dans les galeries maintenant plus mortelles que Malva elle-même. Elles puaient le malheur et les sanglots. J'en avais même de la répugnance, tandis que j'avançais, les toiles étaient maintenant rares, comme si mes chéris n'avaient pas réussis à se nourrir convenablement pour survivre, à moins que d'autres aventuriers n'aient continué de les massacrer en mon involontaire absence...

Marchant de pas résonnants, je resserais mes nombreux poings d'un air colérique et haineux envers ces aventuriers. Ils auront bon m'accuser des crimes, je ne leur donnerais jamais raison.

Oooh, enfin, mes enfants, mes pauvres chéris...Mes amours, mes bébés...Que vous ont-ils fait...Vous êtes si maigres, si peu nombreux...Vous vous êtes nourris des cadavres de vos frères et soeurs pour survivre, incapables de battre un seul aventurier... J'ai si mal pour vous, mes morceaux de moi-même. Je m'abaisse à leur niveau pour en câliner un maximum, ils avaient besoin du réconfort de maman, et je voyais dans leurs nombreux yeux que mon retour était tout ce qu'il y avait de plus incroyable pour eux. Ils avaient failli perdre espoir.

On vous a mit à mal, mes petits, mais je suis de retour, et vous allez vous sentir mieux dorénavant. J'étais ressortit pour chasser une créature de type animal qui rôdait sur Malva à proximité de notre galerie pour en rapporter la chair à a vingtaine de mes bébés restants...Sur des milliers...Mon dieu, j'ai si mal.

Je me relève doucement en les laissant se repaître comme des bêtes sauvages qui n'ont pas goûté à la chair fraîche depuis des siècles, et je commence à investir de nouveau les lieux. Toiles d'araignées, os de cadavres d'animaux pour le moment, et bientôt ce sera ceux d'aventuriers qui ne s'attendaient pas à mon retour, surtout que mon aventure avec Wukuri m'a apprit néanmoins des choses qui me rendent encore plus dangereuse.

J'avais prit quelques jours, voir une semaine entière à retrouver le contrôle des lieux et de voir le poids de mes petits revenir à la normal. Pour avoir de nouveau de nombreux petits, il me faudra féconder un nouveau mâle... Mais cette histoire est personnelle, donc reprenons à cette fin de semaine.

J'étais dans mes soutterains,à réfléchir à mes petits plans, quand une voix s'éleva à l'extérieur. Quelqu'un arrivait ici. Eh beh, les aventuriers ne tardent pas à arriver dans nos gueules ! Je priais à mes chéris de se cacher et je fis de même, m'accrochant au plafond et observant ce qui arrivait.

Hu? Eh beh, c'est pas avec ça qu'on va se faire un repas digne de ce nom...Mais attends, je le reconnais, c'est le petit squelette qui a côtoyé quelques fois Wukuri? Une vraie baltringue haute comme trois pommes. Je l'observais venir avec de la viande dans les mains, parlant avec deux êtres qui le suivaient. L'un m'était familier par sa forme arachnoïde et la deuxième m'était inconnue. Trop brillant à mon goût de toute façon.

Il déposa la viande en déclarant qu'il était désolé du retard qu'il avait prit pour leur ramener celà, expliquant l'histoire de la guerre et de sa suite avant de chercher du regard mes petits qui résistaient à la tentation de sortir pour s'approcher de la viande animale que leur proposait la petite chose.

Il comptait partir en voyant que personne ne venait et j'écoutais attentivement la discussion qu'il avait avec ses partenaires. Ils disaient qu'ils allaient retrouver quelqu'un afin de parler d'une quête ou deux à réaliser ensemble...

Ce nom...Je le reconnais... Je pensais avec l'empereur que ce n'était qu'un coïncidence de visage, mais là, je suis certaine d'avoir affaire à quelqu'un que j'ai rencontré dans le passé. Kotei...

Fuhuhu, tant de bon souvenirs avec celui-là, j'avais brisé ses rêves et ses espoirs avec des mots, c'était le bon vieux temps où j'avais encore plein pouvoir sur Malva. Il est donc revenu de sa grande dépression sur les chemins de l'aventure? L'envie me poussait à l'inviter à venir ici, mais il me connaît, et jamais il ne viendra sans raisons, il craindrait ce que je pourrais lui faire de nouveau subir.

Que faire alors? Moi j'ai très envie de voir comment ce rejeton a évolué depuis le temps. Il était si fragile à l'époque, l'est-il encore? Dans mes réflexions, je n'écoutais plus la conversation des trois petits gars jusqu'à entendre de la bouche du petit squelette :

"Kotei est mon meilleur ami, quoi qu'il arrive maintenant, heh!"


Tout en rouspétant sûrement l'arachnide qui l'avait offensé sur le sujet.

Eh bien voilà, j'ai trouvé ma solution pour amener Kotei ici.

Un appât.

________________________

La Créatrice contacta Kotei. Celà fait deux jours que Without et ses compagnons n'ont pas refaits surface. Elle a observé où ils étaient, et malheureusement, elle n'a aucun droit d'intervenir sur ce monde même si c'est la guerre, et c'est ce pourquoi elle confia sa découverte à Kotei.

Yuyuko les avaient vaincu dans un combat acharné et les retenaient maintenant dans ses souterrains qui avaient repris autant de puissance que dans le passé, et dieu sait ce qu'elle leur fera.

Elle regardait Kotei, désolée de lui demander une si lourde tâche, mais si Yuyuko voit que son plan ne marche pas, elle fera le pire sans remords.

A toi de jouer, Kotei.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 27 Aoû - 13:55

Le retour du mal

Plusieurs fois, je suis passé devant. C’était si beau et pourtant si triste. Quelque chose qui n’était pas éphémère, qui ne le resterait jamais. Mes doigts glissaient sur cette paroi étrange, transparente. Pouvait-il m’entendre ?  Moi je l’entends, rêver. Il ne respire pas, mais ne meurt pas, il est dans un état de transe. Toute chose est éphémère, existante ou non, tout à une fin, sauf ces cristaux. Cette prison, beaucoup sont enfermés ici, tu n’es pas le seul. Des créations trop dangereuses pour les mondes extérieurs, immédiatement enfermé à la source, la germe n’eut le temps d’éclore, les livres ne peuvent être libérer. Celui qui ferait une telle chose ne plongerait pas seulement sa vie dans le mal, mais le monde entier. Curieuse prophétie n’est-ce pas ? Et toi, qu’en penses-tu ?

« Mon ami. »

Lui qui se trouve à l’intérieur de ce cristal, la prison, au fin fond de la bibliothèque, là où personne ne pourra jamais se rendre. Ici sont enfermés les plus grands supplices de l’existence. Les créatures aux pouvoirs démesurées à la naissance, dont les vies ont immédiatement été enfermées ici, afin de protéger les mondes. Et si j’en libérais un ? Ne serait-ce qu’un seul ? Est-ce que cela pousserait-il les aventuriers à s’alliés de nouveau ? Non, ne t’en fais pas, je ne suis pas bête à ce point. Libérez ces créatures marqueraient un point définitif à ma conscience morale. Mais, je ne peux m’empêcher de vouloir les libérer. La création est merveilleuse, mais la fin est tout aussi magnifique. Les choses éphémères doivent avoir une fin éclatante, pour qu’on les garde à jamais en mémoire.

Je sais, je viens ici pour une chose et une seule, et je dois respecter ma parole en plus de cela. Ce cristal, cette prison mauve à côté d’une prison orange, amusant n’est-ce pas ? Pourquoi vous trouvez-vous à côté tous les deux ? Vous n’avez rien en commun. Ah, je suis bête, c’est moi qui vous aie rangé ainsi. Enfin, désolé pour toi Grimmjow, mais ce n’est pas toi que je viens chercher, tu devras encore vivre un petit moment ce cauchemar. Celui que je viens libérer n’est autre que ton voisin.

« Comment vas-tu ? Moi ? Parfaitement bien, si on peut le dire ainsi. Je viens pour te libérer. »




Deux semaines plus tard, dans une des nombreuses salles de la tour de cristal, le héro du passé, ennemi d’aujourd’hui, est entrain de lire un livre, se nourrissant des lettres inscrites à l’intérieur. Peut être trouvera-t-il une réponse qu’il recherche ? Non, bien sûr, son cœur ne peut accueillir aucun autre livre, il en est un lui-même après tout. Un livre. Un simple objet auquel on a donné une histoire pour le faire se sentir plus en sécurité. Est-ce que tout ce qu’il a vécu n’est que mensonge ? Ou cela s’est-il véritablement passé ? Je vous laisse le choix de l’imaginer.

Lui qui observe les pages inscrites d’encre, il n’eut vent de la présence de la Créatrice qu’après l’énoncé de sa voix. Posé sur le sol du premier étage, de la nostalgique forêt, il releva ses yeux légèrement troublé par cette arrivée inattendue. La discussion fut rapide, claire et précise. Without est en danger, Yuyuko est de retour et plus puissante que jamais. Comment est-ce possible ? Facile, l’araignée gardienne du royaume mauve n’a jamais eut le droit à sa réincarnation, aujourd’hui, ce droit fut consumé.

Notre héro se releva, enfila sa veste déchirée par les entraînements. Son nouvel accoutrement lui sied bien plus que l’ancien. A présent, on pourrait vraiment dire, qu’il est un aventurier. Mais, cela ne fait pas encore de lui un héro. Pourras-tu le redevenir ? Kotei Seishin.

Il fallut un jour complet pour notre ami à rejoindre le sanctuaire de la barrière. A sa ceinture, deux fioles dont le contenue ne sera révélé qu’en temps voulut. Une bourse remplie d’une poudre verdoyante, une gourde, un jeu de carte et tout un tas de chose. Il portait sur lui, tout ce qu’avait besoin un aventurier pour passer le temps et se débrouiller en milieu sauvage. En plus d’une chose, ses bandages de fer qu’il range précieusement dans l’une des poches de sa veste.

Il se stoppa en face de l’entrée du sanctuaire, non loin de la galerie de la terrible araignée. C’est ici que les choses ont commencés à se compliquer. C’est ici qu’il a perdu tout contrôle sur ce qu’il était. C’est ici que notre héro est devenue l’ennemi publique numéro un. Caché sous sa capuche, il a traversé deux royaumes sans montrer une seule fois son visage, évitant gardes et patrouilles. Il est détestait, et ça, il le sait très bien. Mais il changera ceci, il fera en sorte de parvenir à se faire apprécier, comme il l’a toujours voulut. Ou alors, restera-t-il un perdant toute sa vie ? Son apparence se rapproche de prêt à celle d’un autre perdant.

« Il est temps de devenir un véritable héro ! »

Il posa son pied à l’entrée de la grotte, il est prêt pour son combat, avec ses plus grandes peurs. Son pire cauchemar, ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 27 Aoû - 14:46

Trois jours. Il a mit trois jours pour venir à moi. C'est dans les temps, me direz-vous, le temps qu'on s'inquiète des disparus et qu'on envoie la personne la plus proche de la petite chose...Je suis plutôt sûre que la Créatrice y est pour quelque chose au final. Elle aurait pu envoyer n'importe qui, Wukuri, VH, mais non, elle l'envoie lui...J'ai parfois la sensation de jouer aux échecs avec elle dans le plus grand des silences.

Je regardais mes petits chéris se déplacer sur les parois de la cavernes pour aller se cacher. Et je m'éloignais doucement, m'enfonçant dans mes galeries. Elles sont nombreuses, il y a de quoi s'y perdre. Mais moi je reconnais chaque endroit. J'avais laissé derrière moi dans la caverne principal les deux idiots, je n'ai pas besoin d'eux. Et ils sont assez affaiblis pour ne pas pouvoir aider mon très cher aventurier durant cette fooolle aventure !

Ils étaient attachés dos à dos, couverts de blessures et fatigués par les divers manques de leurs systèmes immunitaires. Néanmoins conscients, ils discustaient faiblement entre eux pour tenter de se détacher pour la énième fois. Mes chéris ne craignaient pas Kotei grâce à mes mots, je les ais convaincus qu'il était plus fragile qu'une feuille et qu'ils n'avaient pas à le craindre.

Elles l'observaient entrer, et ma voix, s'élevant à travers les galeries en écho sans que je ne me montre, annonçait à Kotei :

"Eh bien eh bien, heureuse que tu sois venu à ma petite fête ! Tous les invités sont là, il y a moi, il y a toi, il y a mes enfants, et l'invité d'honneur !"

Je lâchais un petit rire amusé qui résonnait longuement, heureuse de contrôler la situation.

"Je veux déjà voir où tu en es, passe mes enfants, et retrouve moi dans mon labyrinthe de galeries, moi et ton petit compagnon t'attendent avec impatience ! Ne me déçois pas comme tu l'as déjà fait, hein ! A la revoyure !"

Je me tue finalement et m'éloignait d'avantage dans l'obscurité des couloirs entoilés.

Ego et Abus n'en pouvaient plus, ça se sentait, ils relevèrent les yeux vers Kotei et lui défendirent à haute voix d'approcher d'eux. Ils pouvaient voir les nombreux yeux des bêtes autour qui n'attendaient que de ronger Kotei jusqu'à l'os. Autant par la Nyctalopie que la Lumière presque maintenant inexistante d'Abus qui se vidait de son énergie pour tenir éloigné les monstres.

Mais ces deux là sont impossible aussi à manger, ils ressemblent bizarrement à leur troisième compagnon, on dirait presque un club de cadavres fragiles.

Si il passe à un certain niveau, mes chéris vont couvrir de toile la sortie pour qu'il ne puisse pas penser à sortir, ni que quelqu'un ne s'incruste à l'improviste. Je pouvais voir aux travers des yeux de mes enfants, et j'attendais d'admirer l'évolution du gamin.

En tout cas, il n'a pas changé son apparence de victime, tehehe...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Mar 29 Aoû - 12:28

Je ne peux pas perdre !

La voix de Yuyuko résonnait, non pas seulement dans la galerie, mais aussi au creux de son cœur. Kotei ne supportait plus cette voix, elle lui faisait faire des cauchemars encore aujourd’hui. Cette personne contre qui il a lutté, son dernier combat avant le désastre. Même les dizaines de duels face à Nova n’était pas aussi horrible, la douleur subit par les flammes, n’eut jamais raison de la détermination du petit garçon. Mais cette voix, ces mots venimeux, il n’a sût y résister. Mais aujourd’hui, c’est différent. Pourquoi cela ? Car même si Kotei est faible, fragile, incapable de vaincre un tel monstre, aujourd’hui, il ne peut pas perdre ! Son ami est en danger, son seul ami, celui qui croit en lui, il n’en a pas le droit, peut importe ce qu’il se passera, il n’abandonnera jamais, il se relèvera, encore et encore jusqu’à être parvenue à sauver celui qui l’aime pour ce qu’il est.

Mais avant de s’enfoncer dans les profondeurs, il doit s’occuper des autres Without. Ces deux compagnons, Abus et Ego. Comment parvenir à les sortir de là ? Il observe derrière lui un bref instant, la galerie ne possède qu’une seule sortie, et n’en possédera plus dans les instants suivants. Il n’était pas bête, c’était son seul atout dans ce combat d’ailleurs, son intelligence et sa capacité de prévoir à l’avance les actions adverses. A peine il passera le point de non-retour, que les araignées viendront bouchés la sortie. Il ne pourra pas les sauver, ils sont trop faibles, même les aider maintenant ne reviendrait pas à les sortir d’affaire. A-t-il seulement un moyen de les aider ? Pas vraiment, mais les laisser dans cette situation les mènera à un danger bien plus grand, la mort.

Titillant une de ses fioles, il réfléchissait. Non, c’était trop tôt, l’utiliser maintenant ruinerait toutes ses chances de surprises pour les prochains obstacles. Il doit se débrouiller tout seul ici, sans l’aide de ses préparations. De nombreuses araignées les entourent, mais tant qu’il est dans la lumière, elle ne semble pas bouger. La pénombre est peut être une façon de se protéger. Il se souvenait que lors de son dernier passage, les enfants de la gardienne étaient faibles, fragiles, elles avaient énormément perdues en force vitale. Mais depuis son retour, il craint qu’elles aient reprit du poil de la bête. Encore une fois, il n’avait pas beaucoup de chance de gagner, il n’en avait pour ainsi dire aucune, tout se reposait presque sur de la chance ici. Mais ! Sachez une chose que j’ai appris au cours de mes nombreuses aventures, la chance se provoque, et il faut un certain talent pour ça et toujours miser le tout pour le tout !

« On va voir si je suis incapable de devenir le héro dont j’ai toujours rêvé ! »

Il fonce, sans distinction, attendant les premières réactions des araignées. Son but ? Très simple, éviter le plus d’attaque possible et rejoindre la lumière d’Abus. Il semblerait que les petites bêtes n’apprécient pas beaucoup ce halo qui l’entoure, il pourra profiter de ce bref moment de répits afin d’utiliser la toile fraîche qu’il a récupérer à l’entrée. Que compte-t-il en faire ? Nous le saurons si tout ce passe comme prévue.

[HRP : Je te laisse attaquer Kotei, ici je n’ai aucun dé à faire pour le moment XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Mar 29 Aoû - 19:09

Les araignées allaient lui sauter dessus mais la lumière vers laquelle se dirigeait Kotei les faisaient hésiter malgré les ordres de leur mère. Si Kotei arrive à porté du duo, il se rendra compte qu'Abus n'a plus la force de tenir et que la lumière s'éteint alors, laissant uniquement des filets de lumières du soleil ça et là pour éclairer les milliers d'yeux qui se ruent sur Kotei pour l'attaquer en vague, crocs en avant. ils sont toujours une vingtaine, mais elles sont emplis de détermination de par leur mère revenue à eux.

Tandis qu'on lance un dé sur ce début de combat extrêment rude, moi, Yuyuko, vait vous raconter brièvement ce qu'il s'est passé avec le trio afin de combler les lignes. Je suis sûre que vous avez tous hâte de m'écouter raconter comment j'ai massacré ces petites choses impuissantes.

_____________

Dites vous que par rapport au combat de Kotei, j'étais directement venu vers ces trois là pour les menacer, les empêchant de partir de la caverne. Je vais les citer par des petits surnoms pour que vous suiviez. L'escrimeur a braqué sa lame devant moi en reconnaissant de par les récits de sa mère la plus cruelle des gardiennes. Au moins je n'avais pas à me présenter, ma réputation va au délà de mes attentes.

L'araignée trouva amusant de faire remarquer qu'il ressemblait beaucoup à ma personne, et il n'avait pas faux. Mais notre différence était notre puissance. L'Illuminé s'alluma pour faire fuir mes enfants face à la lumière trop puissante dans leurs petits yeux de nyctalopes, mais moi, ayant supporté Wukuri, je ne craignais plus ce genre de petits tours de passe passe.

Première attaque de ma part, je balaye de mes pattes l'Illuminé sur plusieurs mètres afin d'attirer mes enfants à moi et l'escrimeur chercha à m'attaquer. Je bloquais sa lame avec deux mains, l'empêchant de me planter. Oups, dommage pour toi, gamin.

Je l'envoie valser vu qu'il refuse de lâcher sa lame et l'araignée a profité de ma disctraction pour se cacher. Il est plus futé que les deux autres, mais ça ne marchera pas avec moi. Je restais droite à le guetter de tout côtés.

Puis des liens de couleur mauve se ressèrent sur moi alors qu'il se tenait dans mon dos, prêt à me compresser dans ses fils. Pas mal, mais je suis une vraie araignée à côté de toi. Et dès loi, d'un mouvement de main, j'avais défait ses fils et une corde à linge dans son visage dans une retournée des plus saisissantes.

J'émanais une aura mortelle, comme l'araignée que je suis, et ma bouche laissa sortir un acide que j'expulsais sur l'araignée qu'il esquiva en roulant aussi loin que possible. Mais plus il était loin de la lumière, et plus il s'exposa à mes enfants qui le prirent en guet-apens. Le temps qu'il se débatte, je me retournais vers l'escrimeur qui me faisait de nouveau face. C'est vrai que je ne lui avais quasiment rien fait.

Dégainant un os pointu d'un cadavre animal accroché dans les toiles, une partie d'escrime se joua entre nous. Je n'étais pas fair play, ne faisant pas d'escrime,et mes nombreux bras jouaient beaucoup dans le combat en le neutralisant pour prendre le dessus. Il en prenait plein la tête mais il tenait bon le bougre. Il avait même réussit à me mettre plusieurs coups, mais ce n'était plus rien à mes yeux depuis que j'avais évoluée.

Un cri de douleur de la part de l'araignée et l'escrimeur perdit sa concentration pour se retourner, inquiet, et ce fut son erreur fatale. Je ne vais pas vous décrire l'avalanche de coups qu'il prit de la part de l'os, de mes poings, de l'acide, et d'une maltraitance suivant gratuite pour lui faire comprendre qu'être altruiste n'est pas bon pour soi.

Je l'avais mit en assez mauvais état pour pouvoir observer une araignée neutralisée et une lumière qui s'était relevée et semblée ne pas savoir quoi faire. Alors comme ça on a juste le pouvoir de briller? Pauvre chou...

Je vous laisse imaginer combien la suite a été un ridicule spectacle pour ses compagnons qui observaient sans pouvoir agir la pauvre lumière souffrir.

L'escrimeur s'était néanmoins relevé comme pour me défier alors qu'il ne ressemblait plus à rien, respirant aussi fort qu'un dragon. Il m'attaquait encore avec des forces dont j'ignorais la provenance et il parvint à encore me toucher au niveau d'une jambe. Grr ! J'allais l'expédier en enfer mais mes enfants me rappelèrent son utilité actuel et je me calmais lentement en le regardant dans les yeux.

Il avait changé de couleur, il était plus transparent dans l'ossature. Il m'attaqua de nouveau et je fus contrainte de riposter mais ce fut comme si je ne lui avais rien fait. Il avait un regard très sérieux et empli d'une magie dont je n'avais jamais eu affaire. Il ne ressentait plus les coups que je lui portais, aussi forts étaient-ils. J'avais presque cru que j'allais perdre à la dernière seconde après tout ce combat qui traînait en longueur et qui augmentait en puissance, mais il a finit par retrouver brutalement sa texture d'os avant de chuter dans mes bras, yeux creux, littéralement dans le coma.

Je restais sur un genou, blessée de toutes parts et étonnée de ce qu'il venait d'arriver dans la minute précédente. Mais au bout de trois jours maintenant, j'ai guéris.

_______________

J'observais ce squelette tout en regardant aussi mes enfants se ruant sur Kotei. Si ils sont fait du même bois, alors Kotei ne me décevra pas cette fois-ci.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Mar 29 Aoû - 19:09

Le membre 'La Créatrice' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Lun 4 Sep - 22:08

La fuite !

Que faire ? J’avais une idée, mais elle était dangereuse. Je fonce, mais je ne suis sûr de rien, simplement d’une puissante force que l’on nomme le courage. J’avais peur, c’est vrai, mais je dois venir en aide à ces personnes en dangers, quittent à y laisser ma propre vie. Les araignées, comme prévue, s’attaquent à ma personne, tentant de leurs crocs et mandibules d’arracher des parties du livre. Le papier malheureusement, ne se laissera pas atteindre si facilement. Je plonge au sein de la mêlée, usant du corps bien trop imposant de ces créatures pour les dépasser. Leur temps de demi-tour est si important, qu’il me permet de préparer mon plan.

J’essaie de gagner un peu de temps ainsi, et part chance, cela à fonctionner. Entre mes mains, la soie que j’ai récupérer sur les parois de la galerie des arachnides. Avec ça, je vais pouvoir me déplacer à leur manière. De plus, même faible, la lumière me protégera, je peux l’utiliser et augmenter, même faiblement, sa puissance grâce à mes bandages de métal. La réflexion dans ceux-ci les effrayera peut être suffisamment longtemps pour que je puisse les libérer

Notre héro essayait du mieux qu’il pouvait de s’en sortir. Pourtant, la mise était de cent contre un, tout le monde pensait à sa défaite. Quoi de plus normal lorsque l’on affronte un adversaire plus grand, plus fort et bien plus nombreux que soit ? Que nous reste-t-il donc ? L’intelligence ? Malheureusement la terrible araignée a déjà prévue de nombreuses façons de torturer notre petit aventurier. Il n’a aucun avantage à lui, plus fragile que du verre, plus faible que la brise, que peut-il faire fasse à un ennemi ? Fuir ? Exactement !

La soie qu’il avait récoltée était encore assez frais pour coller, placé sur chacune de ses mains, il grimpa sur les murs, puis le plafond et se déplaça ainsi pour attirer les araignées à lui. Les pousser à s’éloigner du duo étrange enfermé, ligoté et bloqué au fond de ce couloir sans issue. Derrière lui, il avait laissé une dague à Abus et Ego pendant qu’il éblouissait les multiples yeux avec ses bandages, en espérant qu’ils puissent l’utiliser pour se délivrer. Pour le moment, il devait fuir les araignées, les traîner avec lui le plus loin possible, pour les affronter, mais sans jamais porter de coup fatale. Il n’était pas de ce genre d’aventurier.

« Suivez-moi petites araignées ! Je suis certain que vous avez faim n’est-ce pas ? Je n’ai pas l’air appétissant ? Venez essayer de m’attraper ! »

Il s’enfonçait dans les galeries, en espérant y survivre. Bien sûr, après avoir profité de son petit effet de surprise, il descendit du plafond pour se mettre à courir, bien plus pratique et rapide pour s’enfuir. Son seul atout pour le moment, la fuite, qui reste après tout, la meilleure défense possible !

[HRP : Dé d'action pour savoir si Abus et Ego peuvent réussir à s'en sortir avec la dague ou si une araignée a remarqué l'action de Kotei.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Lun 4 Sep - 22:08

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Mar 5 Sep - 0:18

Eh non très cher Kotei, pourquoi cela n'a pas marché? Car je l'avais vu personnellement, et j'ai avertit une de mes enfants de rester sur place quand les autres s'étaient mises à ta poursuite afin qu'elle éloigne cette dague de mes deux prisonniers. Malgré que même libres ils soient trop faibles pour se battre, je veux les garder encore un peu dans cet état d'humiliation.

Tu as peut-être réussi ton coup de fuir, mais tu es suivit de près et tu n'as pas pu libérer les deux étrangers. Je caressais la texture osseuse qui était sur le crâne de cette demi-portion, assise à côté de lui, tout en osbservant par les yeux de mes enfants la course effrénée. On aurait dit une vague de 19 araignées qui poursuivait Kotei en perdant néanmoins doucement leur souffle. Même les araignées doivent faire des pauses, surtout des enfants.

Je leur fis signe de s'arrêter sous peine qu'elles soient incapables de rien jusqu'à la fin, et Kotei avait je dirais une dizaine de minutes avant qu'elles ne repartent le chasser. Ce qui fait que je n'avais plus de visions sur lui. Que c'est ennuyeux. J'en faisais même une tête gênée dont les yeux bougaient fébrilement à la recherche d'une potentielle idée.

Il arrive dans les boyaux de la caverne. C'est un labyrinthe pour quiconque y entre et seule moi connaît le chemin. M'approchant de mon entrée à moi, ma voix fit écho jusqu'à Kotei sans qu'il ne puisse néanmoins savoir d'où provenait la voix.

"On peut jouer à chat si ça t'arrange. Je vais venir te chercher dans les boyaux. Si tu arrives dans la salle finale sans me tomber dessus, je t'offrirais un combat fair play, sur la tête de mes enfants."

Je ne déconnais plus.

"Mais si je te trouve, je t'abats immédiatement et tu auras tout perdu : Ton honneur, ta vie, tes talents, tes amis, ta chance d'être un héro aux yeux de tous."

J'entrais alors dans les boyaux en chantant Cry of the Banshee, ma voix résonnant dans tous les tunnels tandis que mes pas étaient pourtant aussi doux qu'une araignée. Personne n'entend les araignées venir, ce qui fait de nous de véritables tueuses.

Et le pire, c'est que si dans 10 minutes il n'est pas sortit de là, mes chéris vont venir finir le travail à ma place car elles pourront se séparer sur 20 tunnels pour le dénicher.

J'avançais très lentement pour m'amuser un peu. Je ne crains absolument pas Kotei que je pourrais bien achever avec mon souffle tant il est faible. Si je me pressais pour le trouver, il n'aurait aucune chance de survivre et je n'aurais pas été très amusante non plus.

Ne t'en fais donc pas pour ton ami, il est juste sagement assis sur mon trône, juste bloqué dessus par des chaînes et non des toiles comme tu aurais pu le penser car ces chaînes font parties de mes dernières créations avant de perdre totalement mon corps métallique. Autant leur faire honneur, elles sont faites avec de la toile de métal, n'est-ce pas trop badass? Certes, le squelette est dans un état très comateux mais il n'est pas mort. Du moins, pas encore, mais les minutes tournent, et j'ai l'impression de jouer à chat avec un papillon, vous savez, cet insecte fragile qui ne vit que deux jours et meurt à peine vous lui touchez les ailes...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 8 Sep - 16:52

Si c'est fairplay, je meurs

Les conduits les plus froids et les plus dangereux que je n’ai jamais pu observer. Ces nombreuses galeries labyrinthiques, bien plus problématiques que ce qui se trouve au dessus de nous en ce moment même. Le sanctuaire de la barrière est connu pour être un lieu où les êtres vivants se perdent facilement, où ils meurent avant même d’avoir espérer atteindre la sortie. Aucune nourriture, aucune source d’eau. Vous êtes destinés à traîner dans les couloirs jusqu’à votre lente et horrible mort. Mais ici, bien pire encore, les araignées viendront vous chercher, je n’avais pas le moindre champ d’action.

Hormis un seul. Je peux voir et prédire, que toutes les torches posées lors de mon avènement en tant qu’empereur ont été retirées. Ce qui est tout a fait normal, j’en suis même fier, mais il y a quelque chose qu’elles ne pourront pas retirer, et que je suis certain que la reine à huit pattes n’a pas eut le temps d’éliminer. Les galeries creusées par mes hommes pour voler la vie, des vivants trop curieux pour se rendre dans le sanctuaire de la barrière. Je peux les utiliser à mon avantage, ou peut être même, tendre des pièges à la créature. Facile de deviner les divers lieux, il s’agit de ceux ayant la terre retournée la plus récemment. J’avançais dans la pénombre complète, à quatre pattes pour pouvoir toucher le sol se trouvant à mes pieds et trouver ces dits lieux.

Les paroles de l’arachnide sont glaciales, froides et horribles. Transperçant, c’est le mot que je recherchais. Elle sait qui je suis, mes capacités et ma faiblesse. Ma grande faiblesse, ce qui m’a couté de plonger le monde dans une terrible guerre. Mais, il y a une chose que j’ai appris à présent, mes limites, ce que je suis réellement capable de faire et ce que je ne peux pas faire. Connaître ses limites, c’est savoir à l’avance ce que nous sommes capable de prouver en combattant, ou même par de simples réflexions. Affronter l’araignée de face, même simplement une de ses enfants, est quelque chose d’impossible pour moi. Mais, tenter de traverser les galeries qu’elle pense connaître par cœur, ma faible carrure et condition, feront qu’elle ne se méfiera pas de ce que je lui tends.

Un combat fairplay ? Non merci ! J’en mourrais dans les secondes qui suivraient. Mais ici, je suis capable du mieux comme du pire. Je possède tout un tas de chose sur moi, même si j’ai perdu ma dague, donc je ne pourrais plus m’échapper comme je voulais que le duo le fasse. Mais, j’ai bien précisé que je possède, une gourde, un set de cartes de tarot à jouer et deux fioles dont le liquide n’a pas encore été expliqué. Que contiennent-elles ? Certaines choses que j’ai apprises au côté de celui qui se fait nommer, Dead, l’un des deux Ultimes de ce monde. La chimie est une science merveilleuse n’est-ce pas ?

Dans la pénombre, il me fallait de la lumière, un moyen d’attirer ma terrible adversaire. Une torche serait suffisante. Je rallumais donc, l’une des torches avec l’aide de quelques allumettes que je transporte avec moi ; règle numéro trois des aventuriers, toujours avoir des allumettes sur soit afin d’allumer un feu de camp. Et au sol, je plaçais une fiole, contenant un liquide particulièrement inflammable. Au moindre choc, celui-ci prendra feu et explosera. Je crois que son nom était nitroglycérine. Cachant la fiole avec plusieurs cartes de jeu et de la terre fraîche, il sera impossible pour Yuyuko de parvenir à dénicher ce piège, du moins, je l’espère. Pour le moment, je restais dans la lumière, à observer chaque tunnel. Au moindre mouvement de l’un d’eux, je m’éjecterais dans l’un de ces amis identiques à mes yeux. Si elle se dépêche, elle tombera sur le piège. Je ne peux plus que croiser les doigts à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 8 Sep - 16:52

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 10 Sep - 22:33

J'avançais en plongeant mes pieds dans la terre, de longs pas lourds presque silencieux, mais ma présence se faisait ressentir, comme quand une mouche coincée sur une toile connaît son destin en sentant les vibrations de la toile. Mon corps séduisant balançait de droite à gauche dans mes mouvements, mes longs bras caressant le haut du tunnel que je traversais. Longue, puissante, terrifiante, le type d'araignée qu'on n'aime point croiser. Que j'aimais être le prédateur, quand vous êtes en haut de la chaîne alimentaire, de qui pourriez-vous bien avoir peur?

Tiens? Une vague de lumière au loin. Je m'arrêtais un instant pour la scruter sans bruits. Elle semble si petite, mais elle ne m'effraies pas, depuis que je suis sortie avec Wukuri, je ne crains plus cette vague brillante qui normalement perce mes yeux et ceux de mes enfants comme des aiguilles.

J'attendais encore, avant de finalement prendre le risque, car si il est là-bas, ou même si c'est un leurre, la lumière gênera l'arrivée de mes enfants, je devais l'éteindre. Mais je n'allais pas vite pour rejoindre cette source de chaleur en si petite quantité. Et une fois arrivée, je vis la lumière fuir mais j'avais marché sur quelque chose qui explosa comme un pétard sous mes pieds. J'en fis un bond à m'accrocher au plafond tel un chat ou une grenouille mais je repris vite mes esprits en voyant l'arnaque une fois dévoilée et explosée.

Ça m'avait mit un peu en pétard sans mauvais jeux de mots. Descendant, je lâchais un hurlement si redoutable que mes enfants ont repris de l'énergie pour se précipiter dans les différents boyaux pour retrouver Kotei. Il n'allait pas m'avoir comme ça ! Mais je l'avais perdu de vue, et je ne me pressais pas de peur de prendre la mauvaise direction, j'avançais à chaque intersection en fouinant du regard, mais je pense que la chasse allait encore durer un peu.

Derrière chaque tunnel que je passais, je formais une toile d'araignée. Comme ça, j'étais sûre que Kotei n'allait pas s'en sortir aussi aisément. Et tandis que j'observais dans le regard de mes enfants, l'une d'elle, malheureusement la plus petite, tomba sur Kotei. Seule et faible, elle ne pouvait pas vraiment l'affronter, mais elle a tout de même essayé en se jetant sur sa jambe, poussant des petits cris amusants qui me firent rougir en me disant que ma petite chérie a encore du travail avant d'être une véritable guerrière.

Je n'arrivais pas à déterminer sa position d'ici, c'est étrange... Je continuais néanmoins ma route dans l'espoir de les retrouver, croisant de temps à autre l'une de mes fifilles qui me disaient rien à signaler dans leurs coins.



Tandis qu'il sommeillait, sans énergie. Quand il ouvrait lentement les yeux, il soufflait et les refermaient avant de replonger dans les ténèbres d'un cauchemar qui reboucle, assis sur ce trône. Un trône...Pourquoi un trône?...Il n'est même pas un enfant biologique des Ultimes, il triche, il n'a pas sa place, ce n'est pas un prince. Mérite-t-il toute cette attention qu'on lui porte? Il voyait milles regards sur lui, le jugeant pour maintes choses. Mais surtout parce qu’il devait ses privilèges à son statut. Non, c'est faux, ils mentent ! Il s'est battu pour obtenir certaines choses, il ne veut pas être sous le feu des projecteurs!...

Il revoyait encore la guerre, le sang, les larmes, la peur, SA peur...

Et tant qu'il était prisonnier dans la réalité, il l'était aussi dans ses cauchemars.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 15 Sep - 18:56

Pris au piège

Le déclique, l’explosion, tout était parfait, mais je sais que ce ne sera pas suffisant pour vaincre ma pire Némésis. Combien de temps ai-je rêvé de pouvoir de vaincre de mes propres moyens ? Je sais que l’Empereur avait une haine envers toi, à la base, il avait voulut te ressusciter juste pour te faire payer, te voir mourir une nouvelle fois. N’est-ce pas là une preuve d’importance à ses yeux ? Pour l’avoir vu de si près pendant si longtemps, je peux t’assurer que ma santé mentale en a légèrement chaviré. Voilà pourquoi je ne veux plus utiliser mon pouvoir, je ne serais pas capable d’en assumer les conséquences.

Les araignées ont très certainement commencées à partir à ma recherche. Je n’aurais bientôt plus aucun échappatoire, Yuyuko va finir par tomber sur moi, et là, se sera peut être la fin. Mais je ne peux pas abandonner tout de suite, pas encore, il est trop tôt. Ce hurlement strident quelques secondes plus tôt, il montre la colère de la gardienne, j’ai peut être un peu abusé sur le choix de mes armes, mais je n’ai pas le choix. Une fiole, une unique fiole contenant encore un breuvage mystère. Le reste, ne me sera d’aucune utilité, hormis ma gourde, mais je préfère si possible ne pas l’utiliser.

Je place un arrêt dans mon voyage en enfer, je ne vois plus rien, absolument aucune source de lumière ne me tends la main. Dans la pénombre complète, il m’est impossible de m’orienter. Je serais donc obliger de sacrifier le secret de ma position pour ma sureté. Mince ! Pourquoi tout doit être si compliqué ? Ai-je le moindre moyen de réussir à m’enfuir ? Peut être, il y a bien un moyen de jouer avec les nerfs de mon adversaire, mais combien de temps ceci durera ? Peut être pas assez. Mais je dois essayer.

Je cherche au sol une des torches très certainement encore ici, je l’allume à l’aide de mes allumettes et tentent par la force, de l’encastrer légèrement dans la terre ou tout autre creux possibles d’accès. Ensuite, je fonce dans l’autre direction, peut être cela bernera-t-il l’araignée ? Je ne sais pas, surtout que je suis obligé de réaliser cela à plusieurs reprises afin de garder une bonne vision dans l’antre de la gardienne mauve.

L’ex-empereur tentait par divers moyen, de se conserver une certaine capacité de survie. Usant des torches pour tromper les araignées sur son passage. Parfois allant du côté de la position de la torche, d’autre fois mimant des traces sur le sol en frottant sa chaussure sur la terre, d’autre fois n’allumant aucune torche, prenant le risque de tomber sur une araignée dans le noir. Il en croisa d’ailleurs une, toute petite, mais elle représentait tout de même un danger si elle se mettait à ameuter les autres. Il prit donc la fuite, le plus rapidement qu’il le put. Jusqu’à arriver à une funeste impasse.

Non ! De la toile d’araignée ? Yuyuko est passée par là. Et je me retrouve coince, il n’y a qu’un seul chemin possible, revenir en arrière. Seulement. Il alluma sa dernière allumette, se retournant doucement vers le corridor qui lui faisait face. Sur son visage, une terrible expression, une peur bleue l’enlaça de ses griffes venimeuses. Dans le noir, il y avait peut être une araignée qui lui faisait face. Cette araignée sera peut être son terrible adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 15 Sep - 23:28

Evidemment, mes enfants étaient perdus, trop de lumière à droite et à gauche, elles cherchaient à esquiver les lumières en passant par les tunnels qu'elles pouvaient rejoindre, et ça donnait un triste effet comique qui me donnait envie de me frapper vivement le front en voyant leur vision confuse. Celle qui avait vu Kotei avait réussi à s'accrocher à lui sans qu'il ne le remarque et s'était infiltré dans une poche à attendre un moment intéressant pour attaquer son grand ennemi. Mais ne voyant plus trop ce qu'elle faisait, j'en revenais à moi-même.

Tu ne m'échapperas pas, Kotei, et tu le sais pertinemment. Tu n'as pas le niveau que tu essaies de me faire croire. Tu malmènes mes enfants, mais moi tu ne m'auras pas avec de vulgaires bouts de bois enflammés.

Je prends mon temps à venir détruire chaque torche afin que mes enfants n'aient plus à être bloqués par tes enfantillages, mais ce temps est perdu à ta recherche, c'est ennuyeux. Il avait mit de ses traces partout, quand j'observais le sol, et son stratagème mettait vraiment en mal mes enfants.

Mais on ne dupe pas la reine des pièges. Qui est l'araignée ici, bout de papier ambulant? Tu vas bientôt comprendre comment fonctionne un véritable piège.

Tandis que Kotei fait face à une toile l'empêchant d'aller plus loin, et enfin il comprit son rôle de moucheron. Et tandis que sa dernière allumette va bientôt l'abandonner, la petite sort de la poche et vient de nouveau lui faire face malgré la lumière qui lui brûle les yeux, poussant des petits bruits ridicules à peine effrayant.

Mais le terrible adversaire se tenait derrière Kotei, après avoir vu où il était grâce à sa fifille.

"Trouvé."

Je soufflais sur l'allumette en me penchant sur le petit Kotei qui faisait trois fois moins ma taille, et ainsi allait le jeu. Vous connaissez le conte de la mouche et de l'araignée? Normal, mais vous allez vite comprendre ce qu'il va se passer. J'allais le mordre afin de l'empoisonner et de rendre son corps immobile.

Mais fallait-il que je l'atteigne, les aventuriers ont plus d'un tour dans leur sac après tout.

De l'autre côté de la caverne, seuls, deux créatures attaché râlent en essayant de se libérer :

"Droite, non ! Ton autre droite ! Bouge ton poignet ! Aïe doucement avec mon bras ! Mais bon sang tu vas arrêter de gigoter et me laisser défaire ça oui?!"


Et ça se chamaillaient gaiement à bout de force.

Et à l'autre extrémité, le cauchemar s'amplifiait, et dans une tentative de s'extirper des ténèbres, un cri de détresse puissant et aigu résonna dans les tunnels, avant de replonger dans les limbes de l'Araignée Malvienne.

Et en entendant ce cri, je savais qu'il luttait, mais qu'il allait finir par ne plus y arriver, ce n'est qu'une question de temps avant le coma éternel.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 15 Sep - 23:28

Le membre 'La Créatrice' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 22 Sep - 22:48

Courir, toujours courir !

Et moi qui pensais devoir affronter une araignée. C’était tout sauf ceci. Elle avait bien changée depuis notre dernière rencontre. Une simple seconde me permit de l’observer. Une terrible, horrible, impressionnante silhouette obscure. Une taille gigantesque, elle se tenait légèrement recroquevillé pour avancer dans les galeries, usant de ses nombreux bras comme des pattes d’araignées. Cela semblerait bien moins effrayant pour certain, pourtant dans un duel jusqu’à la mort comme celui-ci, des mains humaines sont bien plus dangereuses que des pattes d’arachnides. Avec ses doigts, elle pouvait m’attraper, m’empêcher de fuir, de bouger.

Attraper une mouche au creux de votre main, elle ne pourra pas fuir. Se débattre ou tenter de résister est futile, elle devrait plutôt se laisser mourir. Mais l’instinct de survie la pousse à tenter, à ne pas abandonner. A l’heure actuelle, dans le noir le plus complet, notre jeune aventurier avait presque abandonné tout espoir. Il s’était jeté entre les jambes de la gardienne dans un élan de survie. La peur se dessinait sur ses yeux, toutes ses préparations tombèrent à l’eau, il croyait se battre face à une araignée, pas face à une humaine. Est-ce que son dernier atout fonctionnera encore ? Oui, ça devrait fonctionner.

Alors qu’il fuyait la gigantesque araignée, il y pensait. Elle est humanoïde, mais cela ne change pas son espèce. Si cela fonctionne comme pour les autres gardiens, elle doit conserver des traits d’arachnides de son espèce. La lumière ne semble plus l’affecter pourtant, il s’arrêta alors de réfléchir lorsqu’un cri venue des entrailles de l’enfer surgit. Un cri d’appel à l’aide, un jeune garçon se débat pour sa liberté.

« Without ? Tient bon j’arrive ! »

Il hurlait pour réconforter son ami, mais en vérité, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il faisait à présent. Hurler ainsi, alors que toutes les araignées sont à sa recherche en plus de la mère qui se trouve à ses trousses, ce n’était peut être pas le meilleur choix au monde. Il fonce à travers les ténèbres, il ne voit pas la moindre chose dans l’obscurité, heurtant parfois des murs, se frappant contre la roche, il pourrait même cogner une araignée sans s’en rendre compte. Mais il ne devait surtout pas arrêter, Yuyuko était derrière lui, il en était certain. Il entendait ses pas dans sa tête, sa voix résonnait, il en avait peur, terriblement peur.

L’effroi grondait en lui alors que son cœur battait de plus en plus vite. D’ailleurs, qu’est-ce que le cœur de Kotei ? Il n’est pas humain après tout, comment fonctionne cette pompe en lui ? Son cœur est bien plus philosophique que matériel. Ce n’est pas un organe, mais ce que vous humain, appelez avoir des émotions. Les émotions de Kotei sont son cœur, ce qui fait que la peur, accélère ses pulsions, le rend patraque et l’empêche de réfléchir convenablement. Il devait se ressaisir, il le savait, mais il n’y pouvait rien, la peur était bien trop grande.

Pourtant, ne pas abandonner l’a mené directement, à la salle de torture où le pauvre squelette se trouvait. Dans quel état était-il ? Pouvait-il ne serait-ce que le voir ? Y-a-t-il de la lumière ici ? Je laisse le soin à ma douce et tendre de nous laisser savoir dans quel pétrin se trouve actuellement Kotei Seishin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Sam 23 Sep - 15:02

A priori Kotei avait l'intention de retrouver son ami suite à ce cri de détresse. Il s'était rué dans les ténèbres et le pire c'est que cette fuite aussi brutale était efficace. J'ai ordonnée à mes enfants de me retrouver dans une galerie précise, avant de les inviter à me suivre jusqu'à la salle finale. Je me disais à moi même :"Il est déjà arrivé".

Et en effet, c'était le cas. Je l'en félicite, je serais donc on ne peut plus fairplay avec lui en combat. Par exemple, on ne frappe pas un homme à terre, et d'autres lois morales. Mais uniquement parceque je tiens ma parole. Je sais tricher, mais je sais aussi être sincère.

Et cette salle finale, parlons-en. Lorsqu'on sort du tunnel, on tombe sur une grande surface, un espace immense et dont la voix résonne à en faire trembler les stalactites plus haut, qui, s'ils craquaient, seraient des armes mortelles.

Dans les tons des ténèbres, seul un unique rayon de lumière filtrée se déposait sur le trône, comme par hasard, pour afficher son hôte malgré lui, dans un état de faiblesse total. Les murs et la roches étaient teinté d'un bleu nuit avec la lumière filtrée bleue. La pièce était apaisante malgré le reste de la caverne, malgré l'obscurité. Elle donnait envie de se reposer...Eternellement.

Je m'étais arrêtée avec mes chéris auprès de Kotei une fois dans la pièce et je passais à côté sans l'aggresser, tout en expliquant, ma voix résonnant dans la pièce si large qu'elle fait la taille probablement en largeur d'une maison banale.

"Bien joué à toi, chose promise, chose dûe."

Et je vins jusqu'au trône pour observer de plus près mon ôtage. Il arrive au bout du rouleau, comme si il se tenait à la bordure d'une falaise. Il va finir par lâcher. Mais ça, je ne le disais pas à Kotei, et je me relevais de mon observation pour lui annoncer la fin de cette aventure sinistre :

"Maintenant, je vais t'offrir une mort noble, pas comme la première fois, quand j'ai tenté de te tuer de manière sale. Mes yeux sont emplis de curiosité, tu penses avoir des pouvoirs au delà des miens? Au sein de Malva, il n'y a qu'une vraie puissance, donc maintenant, regarde moi et fais face aux ténèbres avec moi. "

Oui je suis très poète, mais j'ai entendu ces mots en squattant avec Wukuri.

J'étais devenue très sérieuse et mes yeux se plissèrent alors que mes bras s'ouvraient comme des ailes dans mon dos pour se préparer à une probable contre-attaque. Mes enfants étaient seulement spectacteurs et s'accrochaient sur les murs pour nous observer dans ce cirque soutterain.

Without respire encore à priori, ça se voit à sa bouche qui fait de très faibles mouvements, et parfois sa tête chute de droite à gauche. Plus le temps passe, plus il ralenti. Il ne finira pas ne plus avoir la force de respirer.

Je ne craignais pas le courroux de la Créatrice, j'assume pleinement cet affront. Maintenant Kotei, montre moi ce que c'est, un vrai aventurier.

(Tu peux attaquer en premier ! )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 29 Sep - 11:31

Le bon perdant

Pour la grande partie des gens, il faut du courage pour affronter quelque chose d’effrayant. Pour d’autres, le courage s’obtient en affrontant ses peurs. Et d’autres encore, pensent que le courage n’est qu’une chose abstraite qui n’intervient pas dans nos choix, un simple mot posé sur un phénomène. Sur un plan scientifique, le courage n’est rien, ce n’est que des réactions chimiques dans votre cerveau. Votre crâne subis de grande dose d’adrénaline lorsque vous avez peur, vous permettant ainsi de moins ressentir douleurs et peines. Ainsi, petit à petit, des actions que l’on pensait impossible deviennent réalité, car notre peur est étouffée par cette dose d’adrénaline trop grande.

Arrêtons quelques instants avec ces termes scientifiques pour revenir à un récit romanesque, de courage, d’aventures et de gloire. L’Empereur se trouvait face à ses plus grandes peurs. Celle qui l’a déjà vaincu de part de simples paroles. Celle qui est parvenue, tout en restant dans l’ombre, à créer la plus grande catastrophe de notre monde. Pourtant, elle n’en est pas la faute, une simple raison. Kotei ne lui en voulait point, au contraire, il s’excuserait auprès d’elle si la situation n’était pas celle-ci. Pour s’excuser, que certains la voit en mal, alors qu’elle n’a fait qu’être ce qu’elle est.

Tu as toujours été ainsi, représentant à merveille Malva. La poésie, les versets de l’enfer s’émanent hors de tes crocs. Tu m’effraie gardienne pourpre, telle le poison, tu as envenimé mon cœur et mon âme. Tu as brisé ce que j’étais, et anéantie mon futur. Et malgré tout cela, je te pardonne. Nous avons tous le droit à une seconde chance n’est-ce pas ? Ici, je suis le seul fautif, je ne me bas pas contre toi pour une quelconque vengeance. Je me bats contre toi, car, j’ai un ami à sauver.

Il aurait voulut lui répondre ceci, mais il n’en avait pas le cran. Peut être était-ce mieux ainsi. Le silence est parfois plus utile qu’un long discours. Les intentions se ressentent alors auprès des gestes, du regard et de l’âme. Une mort des plus belles ? Mourir au combat ? Epargne-moi tes histoires s’il te plait, se disait-il à lui-même. Si je meurs ici, qui sauvera Without ? Il ne pouvait pas perdre, il ne devait pas perdre, il croyait en lui, alors il ne devait pas le décevoir. Pas maintenant, pas si prêt du but.

« Yuyuko. Tu m’as déjà vaincu, et je n’ai jamais gagné le moindre combat jusqu’à présent. Echecs sur échecs, j’ai traîné mon corps, ce boulet attaché à ma cheville, et je le traîne encore. Perdre, ne me fait pas peur. Car, quand tu es au fond du gouffre, tu ne peux que remonter ! »

Il fonça sans aucunes hésitations vers la gardienne. L’araignée de Malva sera-t-elle surprise de cette action ? J’imagine qu’elle pouvait voir à sa ceinture, les divers accessoires qu’il a amenés jusqu’ici. Est-ce qu’elle se doutera de quelque chose ? Actuellement, Kotei ne semble pas avoir de plan, il fonce vers Yuyuko en prenant une pierre sur le chemin qui le sépare de la terrible créature. Il saute et tente d’atteindre son visage pour éclater la pierre contre celui-ci. Est-ce qu’il y a une raison à cette attaque désespérée ? N’oubliez pas que si vous pensez avoir un coup de plus, l’empereur lui, en a cinq supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 29 Sep - 11:31

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 1 Oct - 12:15

« Yuyuko. Tu m’as déjà vaincu, et je n’ai jamais gagné le moindre combat jusqu’à présent. Échecs sur échecs, j’ai traîné mon corps, ce boulet attaché à ma cheville, et je le traîne encore. Perdre, ne me fait pas peur. Car, quand tu es au fond du gouffre, tu ne peux que remonter ! »

Ouais, ça dépend si t'es mort en fait. Car si je te tue, tu reste au fond du gouffre et on rajoute la terre par dessus pour t'enterrer.

Bon, disons juste mon ressentiment du moment en un mot...

AIE !!!!

MAIS IL M'A FAIT MAL LE CON !!!


Je m'étais bouffé un bon gros caillou dans le faciès et je n'avais pas apprécié. J'avais reculé sur plusieurs mètres en utilisant mes bras pour ne pas perdre l'équilibre et brâiller comme un monstre à en faire trembler les murs. Les vibrations parcourrurent les murs jusqu'aux stalactictes et plusieurs chutèrent autour de nous. Les plus solides ne se brisèrent pas et s'enfoncèrent dans le sol.

Les autres explosèrent dans des éclats, ils traversaient les rayons de lumières et celà donnait une certaine beauté à mon cri. J'étais amochée, il avait brisée mon bas de masque, laissant apparaître tout mon visage, avec mes dents poitues.

Un peu de sang mauve coulait de mes lèvres et du coin droit de mon front. Je lèchais le sang en respirant bruyamment de colère montant quand un stalactite vint à chuter juste au dessus du trône. Mon bras eu le réflexe de rattraper le stalactite qui frôla de très près le cadavre sur le trône.

Sur le coup, je me suis surprise à le faire. Car je n'ai pas eu  de raisons, comme si je l'avais...Protégé? Non, ce n'est pas ça, je ne veux pas que ce soit ça, je n'ai pas le cœur à sauver ce...Gamin. Peut-être est-ce son âge qui m'a fait réagir comme l'instinct maternel?

Au final, j'ai décidé de trouver une bonne excuse à mon acte. Si il meurt maintenant, Kotei n'a plus de raisons de rester et je n'ai pas l'intention que ce combat s'achève sur une humiliation, MON humiliation !

Ce stalactite que j'avais rattrapé, je fis un tour sur moi-même avant de le jeter avec violence sur Kotei. J'avais utilisé tout mes bras pour la force afin qu'il comprenne sa douleur.

Mais le coup que j'ai prit me déstabilise un peu, je risque de mal viser, ma vision est encore troublée. J'entends mes enfants qui m'encouragent en poussant des petits bruits. Je ne peux pas perdre. Si je perds encore une fois comme avec Wukuri, mes enfants...Mes enfants...

Non ! Pas deux fois ! Peu importe combien je suis un monstre, combien je dévore de chairs, combien je suis égoïste, je ne lâcherais pas mes importances !

Mon bas de visage machouquait de la toile pour la suite à venir, mais avant je pouvais le cacher, là, ça se voit clairement que je projette mon crime.

Je lui déclarais d'ailleurs au même moment que mes actions :

"J'utiliserais ton cadavre pour écrire l'histoire de la vraie Reine de Malva ! Moi!"

Très prétentieux de ma part, mais j'aime ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 1 Oct - 12:15

Le membre 'La Créatrice' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 6 Oct - 19:02

Le tout pour le tout !

Pas mal pour un perdant n’est-ce pas ? Et pourtant, ce n’était pas vraiment ce que comptait faire notre jeune ami. La raison de sa première attaque, était destinée à montrer une certaine intention à notre araignée, l’obliger à focaliser son attention sur l’objet brillant à sa ceinture, malheureusement, la réussite de cette attaque a complètement détournée son attention. L’Empereur se sentit légèrement bête sur le moment, ne pensant pas qu’il atteindrait sa terrible adversaire, mais en réalité, elle ne semblait pas plaisanter en lui demandant de porter le premier coup. Kotei était complètement perturbé dans son propre geste qu’il en oublie de focaliser son attention sur le squelette.

Son objectif principal, sauver mon fils en soit. Je devrais peut être intervenir ? Non, je crois que je me ferais taper sur les doigts par une magnifique demoiselle si je tentais de faire quoi que se soit. Le déséquilibre de la gardienne mauve la fit heurter les murs, brisant la roche et certains stalactites du plafond commencé doucement à se détacher, à tomber sur cette arène de fortune dans les profondeurs les plus déroutantes. Se dirigeant vers son objectif, notre aventurier évita de justesse l’un de ces pics rocheux, sautant sur le côté alors que la roche se brisa en éclat au contact du sol. Fragilisant la structure complète de l’arène.

Son regard ne se détourna pas de celui qui était son seul et unique ami. Without, il allait se faire fracasser le crâne. Un funeste destin qui n’a plus aucun moyen de le sauver. Kotei s’apprêtait à hurler de torpeur alors que le pic se fit rattraper par une main colossale. La reine de Malva, la reine de métal, appelée-la comme vous voulez, mais Yuyuko venait de sauver le petit squelette. J’hésite à préciser une chose, serait-ce mas bien-aimée qui ait agit pour sauver notre enfant ? Ou alors serait-ce simplement l’instinct maternel de l’araignée qui a fait surface pendant un court instant ? En tout cas, tout ceci ne fut qu’un très bref instant.

La seconde d’après, le pic rocheux traversa de part en part, le corps de papier de notre aventurier. La roche projetait, le traversa sans même s’arrêtait, brisant cuir, papier et libérant une giclée d’encre depuis le dos de l’enfant. La douleur fut intense, mais instantanée, il n’eut le temps d’hurler. Tombant à genoux au sol, ses yeux devinrent vides. Une attaque suffit pour l’achever, vous le savez déjà, je n’ai pas besoin de me répéter plus que cela. Profitant de la situation pour ajouter des compliments à sa personne, la narcissique araignée préparait déjà ses prochains desseins. Mais est-ce que l’aventurier peut ne serait-ce que continuer son combat ? Il n’a plus aucune chance de gagner à ce niveau-là de la partie.

Le trou béant dans son torse n’arrange pas les choses, pourra-t-il se déplacer correctement ? Non, il ne le peut plus, ne serait-ce que bouger finalement. L’encre se vide sur le sol, ce n’est plus qu’une question de temps avant que Kotei ne fasse partie de l’histoire. Serait-ce, ce qui est gravé sur les pages de ce livre ? Un pauvre enfant démunie de toutes capacités à sauver ceux qu’il aime et apprécie ? Ne pourra-t-il jamais devenir le héro dont il a toujours rêvé ?

Yuyuko avait raison la première fois. Ses rêves sont inaccessibles, jamais il ne sera capable ne serait-ce que s’agripper à ce qu’il convoite. Jamais il n’atteindra la cheville des noms dont il a idolâtré. Anumeh Kherkzs, Monokuma, Aéris Maven, Miyuko Sakurai, Juliette, Lica Kirisame, Berserker, Morino Ryoushi, Momiji Inubashiri, et malgré tout ce qu’il a pu dire, Wukuri Supirittsu. Ces dix personnes, devenus rois des royaumes, se sont des héros, des aventuriers, tout ce qu’il ne sera jamais.

Non, pas encore ! Kotei Seishin, il s’était relevait, son corps commençant petit à petit à se reconstituer comme à l’époque. Qu’avait-il fait ? A ses pieds se trouvaient la gourde qu’il possédait en plus des deux fioles chimiques. Débouchonné, on pouvait observer une légère fumée s’échapper de l’objet. Se dirigeant jusqu’au sourire de l’Empereur. Se sourire qui ne disparait jamais, même dans la peur, la colère, la tristesse, il sourira toujours. Dans la plus terrible des situations, il sourit, c’est ce qui lui donne du courage.

« Je ne comptais plus utiliser mon pouvoir avant un moment. Mais là, je n’ai pas le choix, il faut que je sauve Without ! »

Son corps en parfait état, il était prêt à continuer. Malheureusement, à présent que ce joker est utilisé, l’Empereur est sans défense. Une prochaine attaque dans le genre, et ce sera finit pour lui. Comment compte-t-il faire pour vaincre la terrible araignée dans ce cas ? Il n’avait pas d’autre choix, il fallait que cela fonctionne. C’était sa dernière chance ! Il prit en main la dernière fiole, il avait une idée derrière la tête. Dangereuse, certes, mais c’est sa dernière chance. Il fonça tout en décapsulant le tube à essaie chimique.

Que contient-il ? Les araignées doivent très certainement le sentir, elles doivent très certainement être effrayées que par cette simple odeur. Ce qu’a préparé Kotei pendant ces trois jours de voyages pour atteindre la tanière de l’araignée. Il y avait un explosif, mais aussi cet insecticide très puissant. Araignée géante ou non, ce genre de liquide est la plus terrible des souffrances, le gaz émanant est terriblement toxique, il ne pourra pas tuer la gardienne mauve, mais suffisante pour l’affaiblir. Pourtant, son but est tout autre, la faire reculer comme précédemment, afin qu’elle fasse s’effondrer de nouveau stalactite sur l’arène. Objectif ? Faire effondrer la structure !

« Pour devenir reine tu devras détrôner l’Empereur Yuyuko ! »

[HRP : Dé d’attaque et de défense classique pour le jet de la fiole sur Yuyuko. / Dé d’action valable uniquement si le dé d’attaque fonctionne. Si "Raté" rien de plus ne se produit. Si "Normal" les stalactites font s’effondrer la structure. Si "Parfait", en plus de faire s’effondrer la structure, un stalactite heurte Yuyuko dans la chute]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Ven 6 Oct - 19:02

Le membre 'Kotei Seishin' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 8 Oct - 20:17

Puh.

J'avais failli le vaincre mais il s'est relevé, muni de la même détermination que ce gamin. Mes enfants semblaient vraiment impressionnés de voir quelqu'un d'aussi résistant après l'attaque qu'il avait prit. Mon regard s'assombri et je me mis sur mes gardes, et je fus bien de le faire, car le voici me fonçant dessus.

Il ne pense qu'à sauver Without, notre combat n'est qu'une option. Je n'ai rien à dire là dessus, je ne suis pas juge de ce qui est bien ou mal, moi qui dévore des aventuriers sans vergogne.

Il m'avait attaqué avec cette fiole que ma main a rattrapé sans même que je ne bouge, et mes autres bras ont saisis Kotei au passage pour l'emprisonner contre moi. Ayant 6 bras, 5 le maintenait prisonnier.

Je pense que tu as une nouvelle fois perdu, Kotei. Le papier, quel défaut pathétique. J'observais la fiole que j'avais arrêté de justesse, et l'odeur m'en pourrissait les narines. Malheureusement je devais garder ça à la main, trop dangereux si je laisse ça par terre.

J'approchais mon visage de celui de Kotei d'un air très effrayant. Après tout, il était actuellement à ma merci. Un combat ne dure jamais vraiment longtemps en réalité, et ici l'inégalité était visible.

Je me demande si ces stupides ultimes vont intervenir ou non. Après tout, qu'est-ce qui m'empêcherait de te tuer? Toi, et cet escrimeur, abandonné aux charmes de Malva, la terre des morts?

Certes, il ne mourra pas, mais son réveil sera aussi improbable à donner. Il finit par lâcher prise, engloutit par les ténèbres. Finalement à la merci des cauchemars hantant encore ces lieux avec effroi.

...

Prisonnier de ma toile, j'ai décidé que l'agonie de Kotei n'en sera que plus longue. Au centre de ma plus belle oeuvre que j'avais tissée telle une broderie, il était face au trône, et je les abandonnais ici pour la nuit, alors que mes petits chéris étaient partis retrouver les deux autres prisonniers qui n'avaient pas pu aller plus loin. On les laissa dans cette pièce, je ne voulais pas gâcher le petit tête à tête entre un cadavre et un bout de papier collé dans une toile.

Est-ce qu'au moins le squelette l'entendait encore? Je n'en ai pas la moindre idée. Adossée derrière le mur de la salle après quelques heures, je restais là à écouter si il y avait du bruit. Je n'avais rien d'autre à faire, mes enfants ont déjà mangés et les jours ralentissent à mes yeux.

Je caressais encore ma mâchoire dans un râle silencieux. Il m'a fait mal tout de même, j'en avais encore les dents sensibles. Je fermais ensuite les yeux, et mon tout se concentra sur les sons.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   Dim 15 Oct - 11:06

Un véritable héro ?

Bloqué, attrapé, tout était terminé. Without inconscient, incapable de se mouvoir, sa carte piège ne pouvait être utilisé. Son ultime attaque, ne pourra donc rien réaliser ici, bloquer par la terrible force de l’araignée, l’Empereur avait de nouveau perdu. Que lui arriverait-il ? Que va-t-il se produire ? Est-ce que Without est encore en vie ? Il se posait de nombreuses questions plus dramatiques les unes que les autres.

Yuyuko ne prit même pas le temps de l’achever, préférant le laisser à son agonie, face à son échec. Il avait beau hurler, se débattre comme il le pouvait, rien n’y faisait. Il était prit au piège de la toile malveillante. Telle la mouche trop arrogante, il avait finit sa course au beau milieu du purgatoire. C’est ainsi que tout cela va se finir ? C’est ainsi que Kotei Seishin, l’aventurier, va rendre son dernier souffle ? Que pouvait-il espérer d’autre ? Un miracle ? Non, il ne croit pas en c’est choses-là.

Les secondes et les minutes passèrent. Sur sa toile, pendue au sommet du vide, le livre n’avait rien d’autre à faire, que d’observer le corps inerte de son seul ami. Il se débâtait de nouveau en repensant à sa défaite, il refusait d’accepter, surtout cette défaite en particulier. Il refuse de l’admettre, pas aujourd’hui, ni demain, il ne veut plus jamais perdre pour un ami ! Il est un héro, se répétait-il en boucle dans ses pensées, je ne peux pas perdre ce combat !

Il avait beau être dans la pire des situations, il ne voulait pas abandonner. Pas une nouvelle fois, il ne cédera pas aux abysses, il ne fera pas cet affront à tous ceux qui se sont battus pour lui rendre sa liberté. Sans plus aucune force, il s’arrêta de bouger, incapable de réaliser le moindre mouvement. La fatigue grimpe, il n’est plus capable d’hurler comme il le faisait. Si ce n’est pour une seule chose. Cela ne lui était jamais venu en tête auparavant. Mais aujourd’hui, l’idée avait traversée son esprit.

Un héro se battra-t-il corps et âmes jusqu’au bout en sachant que cela mettra la vie d’autres personnes en jeu ? Qu’est-ce qu’un héro au final. Quelqu’un qui affronte et vainc tous ses ennemis peut importe les conséquences ? Ou est-ce qu’un héro est celui qui protège ses semblables, ses amis, le monde entier en essayant de réaliser l’exploit, qu’aucune vie ne soit retiré ? Cette question, un loup ce l’était posé il y a bien longtemps. Qu’est-ce qui est le mieux ? Vaincre le mal, ou l’empêcher de faire plus de dégât.

L’enfant sur sa toile, prit une grande inspiration, puis il expira doucement. Il réalisa cette action plusieurs fois afin de se préparer mentalement, mais aussi d’accepter qu’aujourd’hui, il avait perdu. Il tourna son regard vers son ami, une dernière fois. Désolé Without, murmura-t-il, je ne suis pas le héro que tu aurais pu espérer. Et finalement, il se mit à hurler à plein poumon, en usant de ses dernières forces.

« Yuyuko ! J’accepte ma défaite ! Fais ce que tu veux de moi mais libère Without et ses camarades ! Je ferais absolument tout ce que tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Cry of the Spider -Feat Kotei-   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Cry of the Spider -Feat Kotei-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kotei 2010
» [IMPORTANT] demande pour le dossier du kotei 2011
» Kotei 2011 ?
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Kotei 2011!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: MalvaTitre :: Sanctuaire de la barrière-
Sauter vers: