Partagez | 
 

 WANTED : petit animal perdu [QUETE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Sam 5 Aoû - 20:01

Il n’y a pas de vent, une chance. Nous marchons encore dans ce désert immense depuis maintenant 2 jours et 13 minutes. Nous gravissons les dunes, les une après les autres sans perdre notre allure. C’est alors qu’en descendant une de ces montagnes de sable, nous tombons nez à nez avec une sorte d’abri de fortune en plein milieu de nulle part. Nous nous approchons prudemment.
"Scanne l’intérieur et repère d’éventuels occupants."
Scanner terminé. Un occupant. Source énergétique identique à la pierre trouvée à Verde.
"Intéressant" pensais-je.

Nous avançons de plus belle vers cet amas de déchets formant une protection contre les tempêtes j’imagine. Nous entendons des gémissements accompagnés de quelques pleurs étouffés. Nous arrivons à l’entrée et constatons la scène. Une jeune fille est en train de pleurer toutes les larmes de son corps à genoux sur une sorte de tapis modeste. Immédiatement nous remarquons aussi les dizaines de sources d’énergie gisant sur sa table au fond de la pièce. Elles sont magnifiques, d’un jaune luisant et majestueux. Mais un détail me vient en tête, la pierre que nous avons ramassé à Verde était verte, alors que celles-ci sont d’un jaune orangé. La localisation aurait-elle quelque chose à voir avec l’énergie des pierres? Il est vrai que nous avons changé de royaume entre temps, si je me souviens de ce qu’avait dis le barman à CarboTown, il doit s’agir de Giallo. Le dernier royaume à traverser avant de rejoindre Blu. Notre quête va bientôt prendre fin. De plus, ces sources d’énergies pourront nous être très utiles, nous les intégrerons sûrement à l’armure pour développer de nouvelles capacités ou améliorer celles déjà existantes.

A peine avais-je eu le temps d’y songer que la jeune fille saute à notre cou en remerciant les cieux d’avoir envoyé un aventurier. Nous n’avons pas le temps de nous présenter qu’elle nous explique son malheur. Son pauvre petit animal de compagnie s’est échappé dans le désert, probablement à la recherche de nourriture, en effet, vu l’état de ce taudis, cela ne m’étonne pas qu’il soit allé chasser. Nous l’écoutons en enregistrant ses mots pour nous souvenir de l’apparence de l’animal ainsi que d’autres informations. Deux cornes, des sortes de nageoires sur les pattes avant, de la fourrure partout, et une queue de dragon. Je me demande bien quelles sortes de magie pratiquent les gens de ce monde qu’est Yume No Sekai, mais il semblerait que ce ne soit pas très au point. Ou alors ils essayent des mélanges inopinés. Passons, apparemment elle ne peut aller le retrouver car ses "pouvoirs" ne sont pas assez puissants ou utiles pour ce genre de situation. Encore une fois, nous prouverons que des pouvoirs sont inutiles quand nous possédons la technologie. Enfin, quand nous aurons atteint Blu, cette preuve sera d’autant plus indubitable. Laissant de côté mes objectifs pour le moment, je songe à autre chose. Il aurait été, je pense, bien plus facile de lui décocher une simple flèche dans la tête non? Heureusement pour elle, nous ne sommes pas un malfrat. De plus nous ne connaissons pas l’étendue de ses "pouvoirs". Dans le doute, autant l’aider, puisque ceci pourrait nous faire avancer vers notre quête ultime.

Lorsqu’elle eut fini ses explications elle ne formula qu’une seule question.
"J’espère avoir été assez claire pour votre recherche, mais je peux vous demander votre nom?"
"Vos explications ont été limpides, et nous sommes Mark, ainsi nous nous permettons de vous renvoyer la question."
"Enchantée Mark, je suis Taïma" répondit-elle un peu troublée par notre réponse.
"De même. Bien, avant de partir à la recherche de votre ami, pouvez-vous nous confier une de ces affaires, une des moins encombrantes je vous prie."
Elle a l’air hésitante et se retourne pour farfouiller dans son logis. Après avoir crier "Je l’ai!", elle revient vers nous et nous tend une sorte de foulard.
"Genko l’a toujours autour du cou normalement, mais pourquoi vous avez besoin de ça?"
"Genko", s’est donc comme cela qu’elle l’a appelé, souvenons-nous en. "Nous en avons besoin pour le pister. Bien maintenant nous partons, nous reviendrons avec votre animal soyez-en sûre." Nous nous retournons et partons avec le foulard dans les mains. Nous l’entendons hurler derrière nous "Merci! Et bonne chance!" Nous n’avons nul besoin de chance, nous sommes parés à toute éventualité. Faisons un rapide état de l'armure. Tout est opérationnel et cette petite pause a permis aux circuits de refroidissement de se "reposer" si je puis dire. Pourtant, nous ne devons pas nous arrêter pour des pauses. Nous repartons sous le soleil cuisant de ce désert et les régulateurs de températures reprennent leur travail qu’ils font d’ailleurs à merveille.

"Commence dès maintenant une analyse de traces d’ADN sur ce foulard comme un poil et repère sur les grains de sable une ADN identique laissée par les coussinets ou les je ne sais quoi de cette créature."
Analyse en cours.
J’espère que le vent n’a pas dégradé l’état des grains de sables portant l’ADN ou qu’ils ne sont pas partis au loin.
ADN animal trouvée. Recherche de traces dans l’environnement.
"Taïma nous a dit qu’il s’agissait d’un Mirage. Je te prie de l’ajouter à la base de données."
Enregistrement à la base de données effectué. Traces d’ADN détectées.
"Change la couleur des grains de sables portant l’ADN par du bleu visible."
Changement des composantes couleurs.

Un chemin commence donc à se dessiner face à nous. Malheureusement nous ne le voyons pas sur des kilomètres à la ronde mais à dix mètres devant nous. Nous devons donc nous hâter avant que le vent ne projette ce sable sur une direction totalement opposée à celle que nous désirons. Nous entamons alors notre parcours à la recherche de ce fuyard. Les empreintes sont très brèves. Nous n’apercevons qu’une simple petite ligne de sable bleutée dans l’entièreté de ce désert, toutefois nous n’abandonnerons pas car à la clef se trouve une récompense digne de ce nom.

Cela fait désormais 33 minutes que nous sommes sur les traces de cet animal et toujours aucun signe d’épuisement de la part du traqué. La ligne est toujours continue et emprunte la direction Nord-Ouest.
Détection d’un objet métallique à 25 mètres droit devant.
"Donne moi un aperçu 3D de cet objet."
Aperçu 3D en cours.
On dirait une espèce de lampe, comme dans les films de génie de mon ancien monde. Qu’est-ce que cette babiole fait ici? Personne ne serait assez fou pour laisser tomber une relique quelle qu’elle soit, enfin c’est mon avis. Peut-être que cette lampe n’a absolument aucune valeur ici.

Nous continuons notre chemin de sable bleu et arrivons à quelques mètres de la lampe. Nous la ramassons en passant sans nous arrêter pour autant. Nous l'observons sous tous les angles, elle est dans un bon état. D'après son poids et une rapide analyse du métal, nous pouvons assurer qu'elle est en or massif. Nous remarquons toutefois une petite éraflure sur le côté gauche. Nous essayons de gratter légèrement dans un espoir que ce soit seulement du sable coincé sur la paroi, car si elle est intacte, nous pourrions la refondre et potentiellement utilisé le métal pour les circuits de l'armure.

_________________
Mark's theme
Mark's voice



Dernière édition par Mark le Dim 6 Aoû - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Dim 6 Aoû - 1:54

-Donc tu vois cette Sylvie je me disais que tu pourrais la convaincre de...

-Je l'ai déjà dit, je ne peux pas influencer les sentiments...

-Bon d'accord d'accord pas Sylvie... Mais j'avoue que si la p'tite Virginie me faisait des avances... 

-Je ne peux pas forcer les sentiments des gens...

-Ha mais tu pourrais pas essayé sur Mathilda? 

-SENTIMENTS. MOI. PEUX PAS.

-Ça va pas la peine de monter sur tes grands chevaux... Dernière offre : Emilie.

-Emilie? Sérieusement? La vieille décharnée qui tenait la taverne dans laquelle on a passé la semaine?

-Mais non soit pas dégueu!! Pas elle! Non moi je te parle de la Emilie qu'on a croisé au parc, tu sais la blonde?

-Emilie... Au parc... Rassures moi t'es conscient qu'elle devait pas avoir plus de 11 ans? 

-Oui oooooh ça va, c'est à cet âge là que ça commence!

-Ok. T'as gagné je me casse, bonne chance avec la garde.

S'en était trop, 1 mois! Ça faisait un mois que Djinn avait pour maître ce pochetron sans avenir et ce pauvre crétin n'était pas fichu de choisir un voeu qui entrait dans les propositions que lui faisait le génie! 

-"Gnagnagna je souhaites qu'une top model tombe amoureuse de moi!" Tu parles! Vu ta tronche ça dépasse ma puissance ça! Et de loin! Marmonnait Djinn dans sa barbe tandis que la lampe était en chute libre. En effet, dès l'instant où le génie avait rompu son contrat avec son maître, la lampe s'était projetée vers les cieux avant de plonger en piqué vers une destination aléatoire. Bien évidemment, il n'est pas toujours aussi simple de rompre un contrat de génie. Pour cela, le maître ne doit pas avoir choisit son vœu et ce pendant une longue période, ensuite, il est possible de rompre le contrat si le maître en question s'obstine à réclamer un vœu interdit. Dans le cas présent, les deux cas de figures étaient présents, une occasion en or pour Djinn de se congédier de ce maître bas-de-gamme. Suite à ce léger accrochage, le génie lui-même ne sut pas où la lampe avait atterrie. Il ressentait simplement des mouvements. Comme si on le transportait. Visiblement, il avait été chargé sur une sorte de caravane, probablement marchande, puisque les mouvements ne s'arrêtaient quasiment jamais.

 Derrière ce mystère se cachait Malazak-le-vénal, marchant ambulant qui parcourait le côté Ouest du continent à la recherche de richesse, enfin, il vendait surtout la moindre babiole qu'il trouvait par terre. Un beau jour, tandis qu'il faisait un peu de ménage dans son stock, il remarqua le petit défaut sur le côté de la lampe, une petite éraflure qui allait bien évidemment faire baisser la valeur de l'objet à la vente... A moins qu'il ne camoufle ce détail. Armé d'un chiffon et d'un peu de vernis à bois, il tenta l'expérience et commença à frotter la lampe. La suite se devine, dans un magnifique spectacle multicolore, Djinn fit son entré en scène tout sourire et très enthousiaste à l'idée de servir de nouveau, il se présenta et énonça les règles à son nouveau maître qui ne tarda pas à faire son vœux.

-Je souhaites avoir une infinité de vœux! 

-Ça ne fonctionne pas vraiment comme ça...

-Une infinité de génies!

-Je...

-Une infinité de lampes de génies!

Se massant calmement les yeux, Djinn prit sur lui pour ne pas tout simplement exploser.

-Ok bravo, super, très original, c'est vrai que c'est pas duuuu tooooout les demandes que je reçois à chaque fois, tu dois vraaaaaiment être très intelligent pour avoir trouvé ça toooooout seul je me trompe? Mettons, tu as trois œufs, tu peux donc faire un gâteau, mais tu veux deux gâteaux, donc il te faut plus d’œufs, problème : tu ne peux pas utiliser des œufs pour faire d'autres œufs! capiche?!

-Heu...

-Donc on va reprendre gentiment, tu veux quoi? Dis moi ce que tu veux qu'on en finisse parce là que je commence vraiment à fatiguer.

-Ho ça va pas la peine de t'énerver, je voulais juste tester tes limites et apparemment elles sont vraiment basses... Bon alors un vœu... un vœu... Laisses moi réfléchir...

-Accordé! Aller salut ciao!!

-Hein? NON ATTENDS!!

En un clin d’œil, la lampe était repartie vers les cieux. Le coup classique du tic de langage! Ce n'était pas très honnête, mais avec des petits malins de ce genre, Djinn était sans pitié. Le petit artefact fit donc son chemin dans les airs jusqu'à venir se planter dans une matière friable, on aurait dit du sable, était-ce du sable? Apparemment, Djinn allait devoir prendre son mal en patience avant de d'avoir la réponse à sa question. Plus jours passèrent sans que personne ne ramasse la lampe, l'ennui millénaire allait-il de nouveau frapper le génie? Apparemment... Si personne ne daigne ramasser l’artefact.





 Et pourtant, contre toute attente, un mouvement sorti l'entité de sa torpeur, quelqu'un venait de soulever la lampe! Aller... Aller... Juste un petit effort... Un peu de curiosité bon sang... OUI!! Il l'a frotté! Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, nous avons un vainqueur!! La lampe se mit à vibrer, chaque seconde les mouvements étaient plus intenses, finalement hors de contrôle lampe se mit comme à flotter dans le vide, une étrange fumée s'échappant du bec et du réservoir. Puis finalement, dans un brouhaha sonore comme visuel, au milieu des bruits d'explosions et des déferlements de couleur, une immense entité s'extirpa de l'artefact.

Comme émergeant d'un nuage sortant du bec de la lampe, le haut du corps de ce qui ressemblait à un homme flottait dans les airs. Bras tendus vers le ciel, celui-ci semblait rugir d'une voix écrasante.

-Qui a posé ses mains sur la lampe?! Qui m'a réveillé de mon sommeil?! Qui a osé me faire face?!

L'imposante créature se redressa dans une position bien plus naturel avec vitesse tandis que sa voix prenait un ton très enjoué, précédé par un large sourire amical évidemment.

-Parce qu'il faut vraiment que je félicite ce brave gars! Vous pouvez pas savoir ce qu'on s'ennuuuuuie là dedans, un enfer vraiment, tourner en rond c'est une chose, mais a force de compter les coins je deviens maboule moi!... Mais attends voir... On est dans un désert? Génial! J'en avais encore jamais vu dans ce monde-ci! Ça ressemble à la maison, je me sens comme chez moi! Il tourna le regard vers l'étrange personne qui se tenait face à lui, à ses pieds, la lampe était retombé dans le sable.

-Ho, je crois que j'ai trouvé la personne que je cherchais! Félicitations, je te dirais bien que c'est ton jour de chance mais c'est mieux que ça! Moi c'est Djinn, génie de la lampe, enchanté! Enfin, oui la lampe est enchantée, mais là pour le coup c'est moi qui suis enchanté de te rencontrer, enfin c'est un expression, enfin bref je suis très heureux de te connaître, c'est quoi ton p'tit nom? Dit-il en lui tendant la main, main évidemment disproportionnée, mais avec laquelle il était toujours possible de faire une sorte de poignée.

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Dim 6 Aoû - 3:24

A peine avons nous eu le temps de frotter légèrement la lampe qu’une fumée grisâtre en sortait sans modération. La fumée emplit l’air autour de nous, nous lâchons par surprise la lampe et tombons à la renverse, pendant qu’elle lévite toute seule dans les airs comme par magie. Un homme à la musculature imposante en sortit dans un cri grave et rugissant.

"Qui a posé ses mains sur la lampe?! Qui m'a réveillé de mon sommeil?! Qui a osé me faire face?! Parce qu'il faut vraiment que je félicite ce brave gars! Vous pouvez pas savoir ce qu'on s'ennuuuuuie là dedans, un enfer vraiment, tourner en rond c'est une chose, mais a force de compter les coins je deviens maboule moi!... Mais attends voir... On est dans un désert? Génial! J'en avais encore jamais vu dans ce monde-ci! Ça ressemble à la maison, je me sens comme chez moi! Ho, je crois que j'ai trouvé la personne que je cherchais! Félicitations, je te dirais bien que c'est ton jour de chance mais c'est mieux que ça! Moi c'est Djinn, génie de la lampe, enchanté! Enfin, oui la lampe est enchantée, mais là pour le coup c'est moi qui suis enchanté de te rencontrer, enfin c'est un expression, enfin bref je suis très heureux de te connaître, c'est quoi ton p'tit nom?"



Nous regardons avec stupeur ce demi-homme tout droit sorti d’un dessin animé pour enfant. Pour être certain que ce nous voyons, je désactive le filtre visuel de l’armure et constate de mes propres yeux cette apparition. L’homme -ou le génie semble-t-il- est bel et bien devant nous à tendre la main gigantesque pour nous saluer. J’écarquille les yeux n’y croyant pas. Je demande à l’armure de vérifier mon état de santé, souffrais-je d’un mirage dû à la chaleur? Non tout va bien, je ne subis aucun trouble. Alors le génie est bien réel… Cela me perturbe en effet, nous n’avons jamais eu à faire avec ce genre de personne ou de magie. En vérité nous n’avons encore croisé aucune magie véritable. De ce fait, je reste sous le choc quelques secondes, assis dans le sable, à regarder nos jambes. Qu’est-ce qu’il nous arrive? Dans quel monde suis-je alors tombé? Toutes ces histoires de pouvoirs que nous avons entendu avant, je pensais que ce n’était que des expériences étranges, comme cet homme chat au bar, ces hommes-animaux dans Verde ou encore le médecin bionique venu de Blu. Tout cela aurait pu être de simples résultats ratés d’expériences plus folles et plus tordues les unes que les autres. Ces pierres que nous avons vu et celle que nous portons à l’heure actuelle dans le stockage de l’armure, je pensais qu’il ne s’agissait que d’une source nouvelle d’énergie, bien plus puissante que l’uranium. Mais ce… ce génie qui se tient devant nous est-il la preuve que toutes mes pensées sont fausses et que le monde dans lequel nous sommes est bien plus profond et dangereux que je le pensais? Pourquoi maintenant? Pourquoi quand enfin, mon génie scientifique peut s’exprimer dans sa plus grande splendeur, quelque chose de bien plus puissant se dresse devant lui? Pourquoi cette armure que je m’efforce d’améliorer de jours en jours avec de nouveaux projets chaque secondes, pourquoi devrait-elle être si faible par rapport à quelque chose qui la surpasse totalement?

En repensant à toutes ces informations s’étant jeter sur mon esprit et l’ayant dévorer, je ferme les yeux et tente de me résonner. L’armure se désactive totalement, et tous nos systèmes passent en économie d’énergie. Notre cœur énergétique s’éteint, preuve que le porteur a perdu le contrôle de l’armure. Mark est alors une proie. Même un scorpion inoffensif pourrait avoir raison de lui et de l’armure. C’est alors que nous sentons quelque chose nous soulever. Lorsque mes yeux s’ouvrent de nouveau je constate que nous sommes allongés dans un sofa rouge bordeaux, avec deux coussins rouges également et avec des ponpons dorés aux coins, qui nous soutiennent la tête. Le génie est assis en face de nous sur un fauteuil moelleux à souhait dans les tons vert pastel. Sa lampe est posée au sol, à moitié enfouie dans le sable et lui se tient ici, des petites lunettes sur le bout du nez, un calepin et un crayon en main, ainsi que sa fumée qui se sépare en deux pour former deux espèces de jambes qui se croisent comme n’importe qui d’autre. Il nous adresse donc la parole avec un ton compréhensif et plutôt délicat.
"Je sais que c’est un choc pour vous, alors on va commencer par votre enfance. Est-ce que vous mangiez des mouches vers les 3-4 ans?"

Les systèmes se réactivent, notre cœur énergétique se remet à briller de nouveau et nous nous relevons brutalement et restons debout devant le génie. Je le regarde droit dans les yeux. Je suis certain que ce Djinn pouvait voir mes propres yeux, je le sais, mais je n’ai pas le choix, je veux m’assurer que ce qui se déroule devant moi n’est pas une défaillance de l’armure. J’allais lui poser une question, mais je me retiens au dernier moment car la stupidité de cette dernière aurait été immanquable. En effet, rien ne sert de lui demander qui il est puisqu’il s’est déjà présenté. D’où vient-il? Cela m’importe-t-il vraiment? Que fait-il ici? En ai-je quelque chose à faire au bout du compte? Je décide d’agir, seul mon instinct est responsable des échanges et des dialogues qui vont suivre. Mon adrénaline est trop importante à ce moment précis, mon armure m’en avertie mais nous n’y pouvons rien.
"Nous sommes Mark" dis-je en tendant la main vers Djinn.

Le bras métallique ne tremble pas, il contient mes tremblements internes. L’armure ne transpire pas, elle garde ma température corporelle stable. La voix robotique ne vacille pas, elle retranscrit tous mes mots sans émotion. Le génie me serre la main en retour, par politesse je présume. Nous la gardons serrée pendant quelques instants, un lourd silence s’installe entre les interlocuteurs. Nous finissons par lâcher prise, je regarde ma main de métal qui émet des cliquetis à chaque mouvement. Je ne suis pas terrifié, l’armure ne fléchit pas. Je regarde encore une fois l’homme puis mes mains et les referme doucement. Je ferme les yeux. L’armure fais alors apparaître un message holographique devant mes paupières. La lumière bleue me fait rouvrir les yeux. La quête. Nous devons remplir notre quête. Je lance un regard sérieux à Djinn.
"Referme les capteurs visuels et retrace l’animal, on repart."
Commande enregistrée.

Ce que devait voir le génie est une lumière bleue luminescente jaillir de mes deux yeux.
"Nous partons et vous venez avec nous, nous vous expliquerons en route."
"Redirige 60% de l’énergie dans les membres inférieurs."précisai-je à l'armure.

Nous prenons appui et bondissons en avant en saisissant la lampe à la volée. Le génie nous accompagnera si nous prenons la lampe avec nous et nous aurons probablement besoin de lui. Nous courrons alors à travers le désert en direction de Genko.

_________________
Mark's theme
Mark's voice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Lun 7 Aoû - 0:26

Oui c'est toujours un choc la première fois qu'on croise un génie, forcément ça fait bizarre de voir une entité magique de base, mais alors un génie... Un peu d'humour permet généralement d'alléger la situation, quand on se rend compte que Djinn est un type plutôt sympa on est forcément plus détendu. Cependant, dans le cas présent, ça n'avait pas l'air d'être bien simple pour le nouveau maître de comprendre ce qu'il avait en face de lui. Même le numéro du psy ne l'avait pas fait réagir immédiatement, étonnant ça... Il fallut attendre un moment avant de voir ce drôle de personnage se lever et tendre la main au génie.

"Nous sommes Mark"

"non moi c'est Djinn" avait envie de lui répondre le génie, cependant il se retenu, maintenant que le nouveau maître s'était décidé à parler il serait malvenu de le couper. Mais pourquoi parlait-il encore de "nous"? Il parlait comme ce sale môme que Djinn avait rencontré à Bianchi, ce mioche qui était reparti bredouille d'ailleurs, c'était satisfaisant, très satisfaisant de repenser à cette victoire inestimable. Ce tic de dialogue devait être une nouvelle mode chez la jeunesse, encore une expression qui disparaîtra dès l'instant où un vieux maladroit voudra avoir l'air cool et l'utilisera.

Mais en parlant du maître quel était cet accoutrement? Une armure? Ça semblait lourd, et c'était quoi le problème avec ses yeux? Il avaient l'air tout ce qu'il y a de plus normal et l'instant d'après voilà qu'ils se mettent à luire d'une lumière bleutée, avec quel drôle d'énergumène le génie était-il tombé? Inutile de faire la fine bouche, vu ce qu'il avait connu avant, aucune chance de tombé sur pire... Si? Ce "Mark" n'avait pas l'air méchant en plus, il s'était poliment présenté et ne s'était pas jeté sur un souhait interdit dès l'apparition de Djinn, il ne devait pas y a voir grand chose à craindre de lui.

"Nous partons et vous venez avec nous, nous vous expliquerons en route."

D'un bon il s'était saisit de la lampe et le voilà maintenant qui filait à travers le désert, le génie derrière lui. Au moins lui il ne perdait pas de temps!

-Et bien, en voilà un geste cavalier grand fou! S'amusa le génie en allongeant ses cils et en battant des paupières, la voix exagérément féminine. Tu pourrais au moins m'inviter à dîner avant!

D'un glissement de main sur le visage, Djinn redonna à ses cils une longueur normale et reprit une attitude correcte.

-Non plus sérieusement, tu peux me tutoyer hein y a pas de mal, après tout tu es mon maître! Je veux bien t'aider, c'est même ma mission, mais on doit faire quoi au juste? Et puis tu ne voudrais pas savoir ce que tu as gagné? Tu ne veux pas savoir ce que je peux t'apporter, maître?

"Nous suivons une piste et nous allons mener à bien une mission qu'une jeune femme nous a confié. Nous allons retrouver pour elle un animal, un Mirage s'appelant Genko et vous et votre magie aller nous y aider. Je ne sais pas encore comment ni quand ni où mais vous pourrez tout à fait remplir votre rôle de génie. En parlant de ça, nous serions ravi d'apprendre ce que vous avez à nous offrir."

Une mission? Retrouver un animal? Depuis quand on appelle des guerriers en super-armure pour un chat disparu? Pourquoi pas après tout, qui sait ce qui se trouvait dans ce désert, une fois, dans son ancien monde, Djinn avait vu un scorpion à trois têtes! Enfin, il n'était pas vraiment sûr ce à quoi ressemblait une tête de scorpion à la base, mais il l'avait vu! Donc il allait aider son maître dans une mission, maître qui d'ailleurs s'obstinait à la vouvoyer. Bon, si ça peut lui faire plaisir, qu'il fasse comme il le sente, c'était lui le maître! Mais la mission avait beau être amusante, c'était bien la question qui était le plat principal du buffet que Mark venait d'offrir à Djinn.


-Ce que je peux t'offrir? Hoho mais tu n'as pas idée... Je peux te donner tout ce que tu désires! Bon alors mettons les choses aux clairs, il y a un règlement, primo je ne peux t'offrir qu'un seul vœu, tu t'attendais sûrement à trois et j'en suis vraiment désolé, j'aimerais sincèrement t'en donner deux de plus mais depuis mon arrivé dans ce monde ma magie semble... restreinte, mais ne t'en fais pas je peux tout de même exaucé n'importe lequel de tes souhaits! Sauf bien sûr les interdits.

Sortant de nul part, ce qui ressemblait à un sabre trancha d'un coup net la tête du génie avant de disparaître aussitôt. La tête roula sur le sol devant Mark avant de le regarder sans le moindre soucis.

-Je ne peux pas tuer les gens, la mort c'est pas mon truc, impossible pour moi de mettre fin à une vie en claquant des doigts! 

La tête disparue dans un éclat de fumée avant de réapparaître bien vissée sur les épaules du génie comme si de rien n'était.

-Dans le même thème impossible pour moi de ramener les morts à la vie, de toute façon ça tourne toujours mal ce genre d'histoire, HOUPLA! S'écria-t-il en rangeant sous son turban une main zombifiée qui tentait de s'en échapper.

-Enfin, dernière interdiction et pas des moindres... Djinn plaça ses mains devant lui, instantanément, elles se changèrent en marionnettes-chaussettes. Celle-ci commencèrent alors à se faire des petits bisous et des câlins chaleureux. Impossible pour moi de forcer les sentiments de quelqu'un, désolé l'ami, mais si tu es amoureux, il va falloir se servir de la bonne vieille méthode, moi je ne mêle pas de ça... Dit-il tandis que l'une des chaussettes se vit pousser un petit bras à l'aide duquel elle gifla l'autre marionnette avant de lui tourner le dos. 

-Ceci mis à part tu as droit à tout, dans la limite de mon pouvoir bien sûr. Continua Djinn en faisant disparaître les chaussettes. Je me demande bien ce qui pourrait te faire plaisir... Est-ce tu voudrais... la fortune?

Le sable semblait l'espace d'un instant bien plus dur, bien moins friable, si Mark y jetait un œil, il constaterait qu'il marchait littéralement sur de l'or! Des pièces d'or partout autour de lui! 

-Ou alors le luxe? Une vie de roi hein? Une de vie de... château... Un palais! Que dirais-tu d'un palais?

Dans un claquement de doigt, les pièces cédèrent leur place au sable tandis qu'au loin s'élevant hors des dunes, pointant vers les cieux, un gigantesque palais aux courbes orientales. Il était magnifique, luxueux! 

-Ou alors tu recherches peut-être toi aussi un animal de compagnie?

Un rugissement titanesque résonna dans le désert.

-Je l'ai appelé Merguez, mais tu peux changer le nom si tu veux le garder!

Surgissant de derrière le palais, un immense dragon aux allures rougeâtres tournait autour de la structure, jusqu'à venir faire des allers-retours au dessus de la tête de Mark et Djinn.

-Une créature de ce genre peut être sous tes ordres si tu le désires! C'est ton choix c'est ton souhait! 

Claquant du doigt, le génie fit tout disparaître autour d'eux dans un éclat de fumée, tout était redevenu normal dans le désert, comme si rien ne s'était produit.

-En bref, tout ce qui te passes par la tête, possession, pouvoir, connaissance, richesse etc etc... Je suis là pour te faire plaisir mon pote! Tes désires sont mes ordres! 

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Lun 7 Aoû - 2:29

"Ce que je peux t'offrir? Hoho mais tu n'as pas idée... Je peux te donner tout ce que tu désires! Bon alors mettons les choses aux clairs, il y a un règlement, primo je ne peux t'offrir qu'un seul vœu, tu t'attendais sûrement à trois et j'en suis vraiment désolé, j'aimerais sincèrement t'en donner deux de plus mais depuis mon arrivé dans ce monde ma magie semble... restreinte, mais ne t'en fais pas je peux tout de même exaucé n'importe lequel de tes souhaits! Sauf bien sûr les interdits."

Mark se stoppe net en entendant ses paroles pour écouter attentivement le génie. Une décapitation en direct, une main vivante sortant d’un turban, des mains qui se changent en chaussette. Je n’y crois pas, je reste bouche bée devant ces tour de passe-passe.

Taux de stress en augmentation, veuillez vous détendre pour ne pas risquer d’altérer votre état de santé

Je désactive une nouvelle fois nos capteurs visuels. Nous sentons un sol dur, nous baissons la tête et constatons avec merveille que le sable s’est transformé en pièces d’or. Nous n’avons pas le temps de les toucher qu’elles s’évaporent en laissant du sable. Nous nous relevons lentement alors que j’ai des étoiles pétillantes dans les yeux. Je n’arrive plus à entendre correctement Djinn, ses mots paraissent distordus, sans aucun sens, comme un large brouhaha.

Taux de stress beaucoup trop élevé, chargement d’une musique relaxante pour le porteur



Je ne fais même plus attention à ce que peux me dire l’armure. Je ne peux plus l’entendre. Tout se mélange. Nous regardons pourtant au loin, alors que notre compagnon de route s’est changé pour adopter une tenue de soirée noire, chemise blanche et rose rouge dans la poche de la veste. Il nous indique un palais royal, digne des plus grands sultans qu’il n’y ai jamais existé dans notre monde. Soudain, un dragon rouge s’envole derrière le palais et approche à une vitesse impressionnante. Il nous survole désormais. Puis tout disparaît, tout s’efface dans un écran de fumée. Je regarde Djinn et le voit qui attend probablement une réponse de ma part puisqu’il ne parle plus. Je le vois, mais je me sens partir. Toute cette incompréhension, toutes ces apparitions, toute cette magie. S’en est bien trop que je ne puis supporter en de si brefs instants. Mes yeux sont brillants, le génie peut y remarquer des étoiles s’il y parvient avant qu’ils ne se ferment.

Haut parleurs activés. "Le porteur s’évanouit, crise d’angoisse diagnostiquée. Injection de calmants, pronostique vital non engagé."



Je ne me sens pas tombé en arrière, toutefois, l’armure a bien heurtée violemment le sol. Il s’agit de plus d’une tonne de mécanique s’écrasant dans le sable. Nous étions quasiment entièrement recouvert de ce sable chaud. Personnellement, je tombe dans le vide, je vois la lumière à travers les trous des yeux de l’armure. Ils deviennent ridiculement petit. Je me heurte à quelque chose. Malgré la hauteur, je ne ressens aucune douleur. Je constate que je n’ai plus mon armure. Je ne porte que mes vêtements quotidiens. Je regarde mes pieds, je vois le sol très loin de moi, mais la gravité n’est pas présente apparemment puisque je ne tombe pas. Je remarque également de la fumée plus bas, et on dirait des abdominaux, mais de très grandes tailles. Comme si j’avais rapetissé jusqu’à quelques centimètres. Je tente de me retourner pour observer au dessus de moi. Je vois une tête, un visage familier. C’est un homme à première vue. Une barbe bien coupée, des traits puissants, et un couvre chef des plus anodins. Il s’agit d’un turban jaune? Je me redresse et regarde d’un air ahuri le corps sur lequel j’ai atterri. Djinn? Un géant? Quelque chose agrippe par le col. Je me vois transporté jusque devant son visage.

"Eh bien alors on ne se sent pas bien? On voudrait peut-être un petit rafraîchissement?"

Je ne peux pas parler, je le veux mais mes lèvres refusent de bouger quand tout à coup je tombe à nouveau. Je vois la main de Djinn qui me lâche. Je plonge dans un liquide transparent, probablement de l’eau. Je sombre sans pouvoir me mouvoir. C’est comme si j’étais prisonnier de son emprise. Comme si un pouvoir métaphysique s’était emparé de mon être. J’entends de nouveau sa voix dans ma tête et je vois sa tête apparaître tout autour de moi des dizaines de fois et de toutes les couleurs.

"Oh non, soyons réaliste voyons. Vous ce qu’il vous faut c’est du sérieux."

Le verre gargantuesque se change en fumée et me voilà assis à un bureau avec des tonnes de papiers et de schémas sur la table devant moi. C’est étrange, cela me rappelle quelque chose. Mon bureau? Je feuillette rapidement les papiers et constate que c’est bien mes documents, la machine à voyager dans l’espace. Je saisis tout dans mes mains pour les toucher et confirmer leur existence. Mais tout s’écroule et s’effondre en poussière. Je me frappe la tête contre mon bureau. La douleur est de retour, c’est indubitable. Je me frotte le front alors que mon système nerveux répond au choc avec brillau.

"Monsieur Mark, répondez à la question je vous prie et arrêtez de dormir dans mon cours, dernier avertissement!"

Le génie est encore là, est-ce lui qui me maltraite ainsi? Est-ce à lui que je dois toutes ces mésaventures toujours plus absurdes? Ce ne peut être Djinn, c’est homme à tout à fait l’air d’un bon bougre. De plus il m’offre un vœu. Mais je n’ai jamais cru à la magie. Je regarde alors le tableau à craie présent derrière le génie déguisé  en professeur d’université car je n’ai rien de mieux à faire. Ce sont mes projets, mes idées, ce que je veux améliorer pour l’armure qui sont présents sur ce tableau vert. De la nanotechnologie, des circuits imprimés, des nouvelles sources d’énergies, tout est présent sur le tableau qui ne cesse de s’étendre à mesure que je le lis. Je veux… Je veux… parler. Mais je ne peux pas, aucun mots sort de ma bouche.

"Vous déniez répondre? Vous l’aurez voulu!"

Le demi-homme déchire ses vêtements en grandissant de plusieurs mètres, il continue, il fait la taille d’un immeuble de 6 étages, et continue encore. Il dépasse sûrement les 300 mètres de haut. Il s’arrête enfin et tend son bras vers le ciel. La foudre s’abat à grands coups d’éclairs sur sa paume qui éclairent tel un phare en pleine tempête. Sa main fonce alors vers moi qui n’ai que mes bras pour protéger. Le coup m’écrase sur le sol. Ça fait mal, je ne sens qu’un horrible mal de crâne, mais il est intense.

"Alors MARK, vous allez peut-être me répondre maintenant? Vous allez enfin répondre à ma demande!"

Mais de quelle question cet homme parle-t-il? Il n’en a énoncé aucune, et c’est bien cela le problème. Enfin, le plus gros reste tout de même que je ne peux m’exprimer.

"Dépêchez-vous Mark! Votre état de santé se dégrade, vos poumons ne vont pas tarder à s’arrêter de fonctionner."

De quoi parle-t-il? Il est en colère et me hurle dessus, devrais-je savoir à qui j’ai à faire ou ce que je dois dire pour me libérer de cet enfer?! Rien ne me viens à l’esprit, pourtant je dois m’adapter, réfléchir, réfléchir, réfléchir, je le fais tout le temps pourquoi n’y arriverais-je pas ici?! Je m’arrache les cheveux alors que Djinn a repris sa vraie forme, enfin celle dans laquelle il s’était présenté à moi. Il attend les bras croisés en face de moi.

"Répondez-moi Mark, pourquoi êtes-vous le plus puissant?"

La question, c’est celle-ci. Que veut-elle dire? Je… Je… Je ne sais pas quoi répondre. Je tombe à genoux de désespoir. LAISSEZ-MOI PARTIR D’ICI! Aucun son n’arrive encore à sortir. Suis-je réellement à l’article de la mort? Est-ce ainsi que je vais décéder, après avoir été subjugué par un génie sorti d’une lampe trouvée dans le désert? Ce Djinn s’approche de moi en volant et un énorme sabre à la main. Je sais ce qu’il va advenir de tête si je ne fais rien. Trouver une solution, éviter la mort, contrer un génie surpuissant. Comment faire? Une révélation. Une frisson a traversé mon corps comme une balle aurait traversé mon crâne. Je me lève lentement et avec difficulté devant Djinn arborant fièrement son sabre aiguisé.

"Avez-vous enfin la réponse monsieur Mark?"

Je m’efforce de parler mais je ne peux toujours pas. Je n’y mets pas assez du mien. Je n’arrive pas à prendre le dessus sur cette affreusité. Il approche de moi en rigolant et en armant le sabre. Vite, je dois le dire, je sais quoi répondre! Le sabre s’abat sur moi.

"CE N’EST PAS MOI!"

Le génie s’arrête dans son action. La lame est à seulement quelques millimètres de ma nuque. Ai-je pu parler? Cette sensation relevait-elle vraiment de la parole? Je me suis extrêmement perturbé par ce qu’il vient de se passer, et fais quelques pas dans la direction opposée au génie maléfique. Ai-je bien répondu? Si oui, alors pourquoi suis-je encore ici? J’observe mes mains dans un espoir de reconnaissance mais rien n’y fais, je suis toujours aussi démuni et piégé dans ce lieu de torture. Un chuchotement parvient à mon oreille.

"Vous n’avez pas répondu à ma question."

Je sens une lame me percé le torse. J’ai le souffle couper, je n’arrive pas à articuler. Je dois pourtant… y parvenir… "Je ne…" Je tousse du sang et m’étouffe avec mon propre fluide. "Je ne suis…  pas le plus puissant."

La douleur cinglante de la lame diminue rapidement. Je regarde mon ventre et remarque qu’il n’y a plus rien. Je suis sain et sauf, aucun trou dans mon abdomen. Je me retourne et ne voit plus personne, simplement un sol en dalle en train de s’écrouler devant moi et je vais tomber encore une fois. Je sombre une fois de plus dans les abysses, je heurte un tableau de craie qui se brise en mille, un autre et une autre encore. Je traverse ainsi des dizaines de mètres de profondeur pour enfin rouvrir les yeux et voir Djinn me frapper au visage. Je suis de nouveau dans l’armure. J’attrape d’un  mouvement brusque le bras de Djinn.

"C’est moi Mark, je vais bien arrêtez de me gifler ainsi!"

Haut-parleurs activés. "La vie du porteur n’est plus en danger. Suivi médical nécessaire."

_________________
Mark's theme
Mark's voice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Lun 7 Aoû - 4:19

Héhé forcément qu'il reste sans voix, il faut dire que les pouvoirs de Djinn sont impressionnants... Enfin il pourrait quand même dire quelque chose, ça en devint presque vexant là... 

Haut parleurs activés. "Le porteur s’évanouit, crise d’angoisse diagnostiquée. Injection de calmants, pronostique vital non engagé."

-Quéquidit? 

L'armure tomba en arrière droite comme un piquet, elle s'écrasa lourdement sur le sol. Un long silence gela un instant la situation.

-Mark? Hésita Djinn après quelques secondes de doutes. 

Aucune réponse.

Crise d'angoisse? Évanouissement? Non impossible... Il n'aurait quand même pas... Ça ne serait pas à cause de... 



-Ho non! Non! Non! Nonononoononononononononononononononononononononononononononon! J'ai foiré là, j'ai bien bien foiré là... Peut-être qu'il suffit juste de...

Prenant l'armure par les épaules, le génie la replaça sur ses pieds, elle tenu ainsi quelques petites secondes avant de retomber lourdement en arrière, il recommença l'opération 3 à 4 fois avant de se rendre compte que ça ne changerait absolument rien.

-Ça maaaaarche paaaas!! Respire Djinn, respire, ça va bien se passer, il a juste fait un petit malaise, faut pas paniquer, faut pas paniquer, ne panique pas, ne panique pas, ne panique pas...

"Pronostique vitale engagée. Le souffle du porteur s'est arrêté."

-JE PANIQUE!! JE PANIQUE!! JE PANIQUE!!

Il lui fallait une solution et vite! Il devait a tout prix réanimer son pauvre maître mais comment? Djinn ne connaît rien en réanimation! Justement! Il ne sait pas réanimé les morts! Mort? Non! Il ne fallait pas parler de mort dans un moment pareil! De toute façon Mark n'allait pas mourir hein? Une solution, une solution... UNE SOLUTION! D'un sérieux légendaire, le génie pointa l'armure du doigt.

-Bouges pas je reviens!

Puis il décolla vers le ciel, disparaissant à l'horizon, utilisant sa magie pour s'envoler le plus rapidement possible, il arriva finalement là où il le voulait il y avait un cabinet de médecin dans un village non loin du désert, une chance! Déboulant à toute vitesse dans la salle d'attente, Djinn s'adressa à la vieille dame rachitique et aux airs repoussants qui tenait ce qui s'apparentait à l'accueil.

-J'ai besoin d'aide vite! Mon maître est complètement inconscient dans le désert il...

-Quel est votre numéro monsieur?

-Pardon?

-Le numéro sur votre ticket monsieur, si vous souhaitez consulter le docteur Cerarien vous devez prendre un ticket et attendre votre tour. Répondit la vieille dame de sa voix monocorde et dénuée d'expression.

Il n'y avait absolument personne dans la salle d'attente.
Djinn arracha à la va-vite un ticket.

-Voilà j'ai un ticket je...

-Le numéro 44.

C'était bien le numéro inscrit sur le ticket de Djinn.

-Oui c'est moi je n'ai vraiment pas le temps je...

-Bonjour monsieur.

-Oui bonjour j'ai absolument besoin de...

-Pour quelle raison souhaitez-vous voir le docteur Cerarien?

-Mon maître est inconscient dans le désert et je...

-Désolé monsieur mais vous aller devoir repasser plus tard, le docteur Cerarien est en congé aujourd'hui.

-RAAAAAAAAH!! Enragea le génie, il fit demi-tour si vite que le bureau de l'accueil s'en renversa. En un battement de cil, le revoilà qui était devant l'armure inanimée.

D'un coup sec le génie retira son turban avant de plonger son bras dedans jusqu'à l'épaule, fouillant dans le couvre-chef comme dans un sac de toile.

-Heu... Alors... de quoi il a besoin? JE SUIS GÉNIE PAS MÉDECIN!!

Il sorti de son chapeau divers objets tous plus diverses les uns que les autres, un parapluie, un livre, une table, douze tourtes à la viande, une petit géranium, une voiture modèle renault kangoo, une télévision et...

-J'AI!!

Une petite boîte jaune tenait dans la paume du génie qui s'empressa de l'ouvrir et d'en sortir les petits comprimés blancs.

-Une bonne dose de dolipranes ça devrait le faire non? Dit en plaquant les médicaments sur le visages de l'armure.

Il tapota ainsi plusieurs fois, frottant même les comprimés sur le visage du casque dans l'espoir d'y trouver une fente.

"Le cœur du porteur s'est arrêté."

-JE PANIQUE BEAUCOUP UN PEU LA QUAND MÊME!!

Il ne pouvait pas laisser son nouveau maître mourir! Il venait à peine de se rencontré, sans parler du déshonneur qui écraserait n'importe quel génie qui tuerait son maître avant même qu'il n'ai prononcé ses vœux! Ce n'était pas négociable!! Mark ne devait pas mourir! Il ne pouvait pas mourir!

Les indexs tendus vers le ciel, il les frotta l'un contre l'autre jusqu'à ce qu'une petite étincelle ne se fasse remarqué, tout y était il pouvait y aller!

-CHARGE!

Il posa le bout des doigts sur la poitrine de l'armure, espérant relancer le cœur de Mark... Aucun effet, il retenta plusieurs fois, rien.

-Mais c'est pas vrai!! 

S'en était trop, il ne lui restait qu'une solution, une solution extrême utilisée par les génies en cas d'extrême urgence. Flottant au dessus de Mark comme si il était à califourchon sur lui, Djinn propulsa le revers de sa main sur la tête de l'armure, puis fit le trajet retour et recommença, encore et encore et encore.

-Tu *SBAFF* vas pas *SBAFF* me lâcher *SBAFF* maintenant!! *SBAFF* Je te rappelles *SBAFF* que tu *SBAFF* a encore *SBAFF* un vœu *SBAFF* à exaucer *SBAFF*!!

Et enfin, après toutes ces tentatives infructueuses, le miracle se produisit.

"C’est moi Mark, je vais bien arrêtez de me gifler ainsi!"


Dans sa joie le génie secoua l'armure d'avant en arrière en balbutant des mots incompréhensibles tant il était partagé entre enthousiasme et sanglot. Au final il parvint à articuler à un rythme effréné ces quelques phrases :

-Je suis tellement content, j'ai vraiment cru que t'allais mourir j'ai pas compris ce qu'il s'est passé j'ai eu peur d'avoir fait quelque chose de mal je voulais pas tuer mon maître ça se fait pas et pis t'aurais pas été très content si t'étais mort et puis je voulais pas que tu meurs d'un coup comme ça j'ai eu peur moi! Mais ça va? Tu te sens bien? Tu veux boire quelque chose? Manger? T'as mal quelque part? Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider? Je suis tellement désolé je voulais juste te faire une démonstration j'aurais jamais cru que ça pourrait te faire ça!

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Lun 7 Aoû - 17:12



"Je suis tellement content, j'ai vraiment cru que t'allais mourir j'ai pas compris ce qu'il s'est passé j'ai eu peur d'avoir fait quelque chose de mal je voulais pas tuer mon maître ça se fait pas et pis t'aurais pas été très content si t'étais mort et puis je voulais pas que tu meurs d'un coup comme ça j'ai eu peur moi! Mais ça va? Tu te sens bien? Tu veux boire quelque chose? Manger? T'as mal quelque part? Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider? Je suis tellement désolé je voulais juste te faire une démonstration j'aurais jamais cru que ça pourrait te faire ça!"

Je me relève péniblement encore un peu sous le choc de ce qui vient de se passer. Djinn a l’air extrêmement content de me revoir vivant. Je regarde rapidement les données de mon état de santé au cours des dernières minutes. En effet l’armure ne faisait pas tout pour le calmer. J’observe en accéléré les actions de Djinn car l’armure a enregistré la vidéo. Je le vois me remettre debout, partir et revenir, tenter de me faire ingérer des médicaments, essayer un défibrillateur, et finalement les grandes claques dans un dernier espoir. Cela faisait très longtemps que quelqu’un ne s’était soucié autant de moi. Pourquoi a-t-il tenté tout cela? Il aurait pu simplement partir avec sa lampe. Mais il est resté pour moi. Je le regarde alors sans les filtres de l’armure. Je ne pleure pas, l’armure est étanche. Je prends dans mes bras métalliques ce génie.

"Merci Djinn, vous m’avez fièrement aidé, je vous en suis reconnaissant."

Je reprends mes esprits et repense de nouveau à ce mal de crâne. Je me frotte la tête. Mes articulations sont recouvertes de sable. J’ai du mal à me mouvoir. Heureusement j’ai de quoi pallier à cela.

"Armure, je te laisse t’occuper de mes maux de tête, et par la même occasion active la procédure de nettoyage et de recalibrage."



L’armure se mit droite comme un i, les bras le long du corps. Ces derniers se soulèvent doucement afin que mon corps soit en T. Je préviens alors le génie.

"Je vous conseille de vous écarter, je ne sais pas ce qui peut arriver à des gens à proximité lors de cette procédure."

Haut parleur toujours actifs. Procédure de nettoyage et de recalibrage en cours.

Tout commence par les pieds, les systèmes de vissage s’annulent pour désolidariser toutes les parties de l’armure sans jamais laisser apparaître un seul bout du corps du porteur. Les bouts de métal recouvrant mon corps se dévissent et se revissent en aspirant vers l’intérieur de l’armure absolument tous les grains de sable gênant. Des jets de vapeur sortent partout de l’armure, des étincelles peuvent être aperçu au détour d’une articulation, des claquements de serrage, des flammes bleues de 15 centimètres sortent des flancs de l’armure.

Nettoyage de l’armure terminé. Expulsion des déchets.

De l’intérieur, on ne remarque rien de spécial, simplement quelques petits frissons de temps à autre mais de l’extérieur cela peut faire un peu peur quand nous n’y sommes pas habitué. En effet un énorme vrombissement venant des entrailles de l’armure n’est pas forcément rassurant. Enfin, par les mêmes trous d’où étaient sorties les flammes, une épaisse vapeur brûlante s’en échappe et projette avec elle des milliers de grains de sable.

Nettoyage complet de l’armure terminé. Procédure de recalibrage en cours.

C’est ma partie préférée dans l’assemblage d’une armure, le calibrage des armes et des mouvements. Commençons par la vision, cela me semble le plus logique.

"Met à jour les capteurs visuels pour qu’ils soient adaptés à ma vision."

Djinn doit sûrement se poser des questions, pourtant tout est normal. Les grands yeux bleus de l’armure tournent un peu sur eux-même, grossissent, se rapetissent pour finalement ne plus bouger. Le calibrage de la vision est parfait. Les mouvements maintenant. Je fait des cercles avec mes bras et remarque avec bonheur que tout va bien, aucun soucis n’est à détecter, les articulations supérieures sont en parfait état. Je fais donc un pas en avant en levant le genou bien haut et répète cette action pour l’autre jambe. Je bloque mes jambes et vrille au maximum mon dos, dans un sens puis dans l’autre. Tout est bon, plus que les armes.

Intégrité de l’armure 100%. Calibrage des armes en cours.

Je prépare mon arbalète qui sort de son emplacement et se déplie dans un clac résonnant. La visée laser est un bon moyen de savoir où vous tirez, c’est pourquoi je l’ai intégré à l’armure. Je vise une dune de sable à quelques dizaines de mètres.

Impact de la flèche à 36,72 mètres.

Je tire et la flèche s’enfonce dans le sable à l’endroit prévu.

Décalage par rapport à la visée laser, 0,2 millimètres.

Un coup propre, net et précis. Il faudra que nous récupérions cette flèche en partant. Avant-dernier gadget, le décharge d’énergie. Je peux la gaspiller car je les batteries se rechargeront vite grâce au soleil de plomb.

Décharge parée.

Je tend ma main droite vers une autre dune, celle-ci à plus d’une centaine de mètres, et tire avec un léger recul. La dune se fait transpercer par le rayon. L’espace d’un instant nous avons pu voir le trou à travers toute la dune. Normalement, si nous faisons bien attention, il devrait y avoir des grains de sable changé en verre dans cette dune à cause de la chaleur mais nous n’avons pas le temps pour ça. Il ne manque plus qu’à tester notre force brute. Je regarde le sol avec ambition, je regarde une dune loin devant nous. Un simple calcul et je lance mon poing sur le sol avec un maximum de violence. Mon poing s’enfonce de 10 centimètres mais rien ne se passe. Je regarde la dune et compte doucement, 1, 2, 3 et 4. A cet instant la dune de sable explose et s’effondre sur elle-même. Pas de pouvoirs ou de je ne sais quoi, juste un calcul d’où l’onde de choc parviendra.

Je me relève et avance vers Djinn.

"C’est bon, nous sommes prêt, nous pouvons y aller, d’après mes capteurs l’animal n’est plus très loin."

Nous partons alors finir cette mission qui s’étend sur à l’heure actuelle plusieurs heures. Après une vingtaine de minutes de marche nous tombons sur une dizaine de lézards aussi imposants que l’armure, certains plongent leur pattes dans une sorte de crevasse. J’active ma vision thermique. J’observe les environs, ils sont tous là, aucun ne se cache dans le sable. Enfin je regarde vers la crevasse qui fait s’engouffrer le sable et je comprends la raison de leur agitation. Un animal est prisonnier sur une petite corniche dans la crevasse. Heureusement pour lui, il est assez loin de ces énormes bêtes. Mais mon armure m’interrompt.

ADN de Mirage détectée.

Je n’y crois pas, le Mirage que nous cherchons, c’est celui qui est coincé. Je ne laisserais personne se mettre en travers de ma quête. Je lance un dernier regard à Djinn.

"Nous nous retrouvons tout à l’heure."



Je ne lui laisse pas le temps de répondre et m’élance en courant vers ces créatures. Je n’ai pas peur, j’ai déjà affronté un lézard bien plus gros que cela sans équipement adéquat. Les lourds bruits de pas dans le sable les averti, ils m’ont repéré. Tant pis, je continue de courir vers ces prédateurs de malheur. Trois se retournent vers moi, les deux premiers foncent en courant comme s’ils glissaient sur le sable pendant que l’autre ouvre sa gueule qui commence à s’illuminer.

Décharge d’énergie adverse en cours.

Ces bêtes sont capables de lancer des rayons d’énergie? Cela tombe bien, moi aussi. Je me précipite sur le premier en sautant poing en avant alors qu’il tentait de me mordre. Il vole en arrière et je retombe sur mes deux jambes. L’autre lézard me mord le bras gauche et tente de rouler sur le côté pour me l’arracher. Je désactive ce qui maintient mon articulation de l’épaule et il se met à faire des roulades avec mon bras mécanique tournant autour de celui de chair. L’animal perturbé s’arrête en lâchant prise de stupeur et j’en profite pour lui écraser la tête avec un coup de pied magistral. Son camarade est-il toujours vivant?

Le choc a fissuré l’os du crâne de l’animal, état : décédé.

Je me reconcentre sur celui qui voulait me carboniser avec un jet d’énergie. Je n’ai le temps que d’armer mon rayon et de tirer. Les deux rayons se percutent et une déflagration surgit. Mon armure me protège des dégâts et je vois tout normalement grâce aux adaptateurs visuels alors qu’un éclair blanc sévit toujours. Quand tout redevient normal, je suis déjà sur le dos du monstre et attrape sa gueule pendant qu’il lance une nouvelle vague d’énergie. Je le fais tourner vers ses compagnons qui ne lui viennent pas en aide et le rayon part. Il coupe ainsi en deux, deux de ses acolytes. Il n’en reste plus que cinq. Je devrais pouvoir me débrouiller. Après cette action contre son camp, je me saisis d’une des épines qui gisent sur son dos et l’arrache violemment. Je la plante alors dans sa gorge et saute en l’air. Dans le même instant j’active l’arbalète et l’armure calcule toutes les trajectoires pour que chacune des cinq flèche de mon carquois robotique traversent le corps de ces bêtes en passant par la bouche. Les lézards hurlent dans ma direction et ainsi toutes les flèches partent une par une au fond de leur gosier. Je retombe au sol avec fracas et vérifie leur état.

Les flèches ont transpercés les poumons des animaux, état : proche de la mort, agonie.

Il n’y a plus de danger. Il me reste deux décharges d’énergie, tout semble s’être déroulé au mieux.

Nouvel opposant détecté.

Alors il en reste un. Il s’était caché sous le sable, c’est pourquoi ma vision thermique n’a pas pu le repéré.

_________________
Mark's theme
Mark's voice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Lun 7 Aoû - 22:28

"Merci Djinn, vous m’avez fièrement aidé, je vous en suis reconnaissant."

Wow, c'était surprenant ce câlin surprise, mais qu'est-ce qui s'était passé? Pourquoi Mark s'était-il évanoui si brusquement? Une insolation? C'était quoi toutes ces histoires d'arrêt cardiaque etc? 

"Armure, je te laisse t’occuper de mes maux de tête, et par la même occasion active la procédure de nettoyage et de recalibrage."

Le voilà qui se met à danser maintenant... Enfin danser c'est vite dit, ce n'est pas une position très pratique les  bras tendus comme ça. C'est nécessaire pour le "recalibrage"?

"Je vous conseille de vous écarter, je ne sais pas ce qui peut arriver à des gens à proximité lors de cette procédure."

Écoutant les conseils de son maître, Djinn tira du bout des doigts sur son petit nuage qui lui servait de jambes, attirant ainsi avec lui la lampe qui était au bout. Qu'était-il sur le point de voir?

L'armure se mit à remuer, des pièces se déplaçaient c'était toute une machinerie qui s'activait! Tout le sable qui la salissait se faisait littéralement aspiré à l'intérieur... Mais ce n'est pas vraiment comme ça qu'on nettoie une armure, il le sait? Les saletés sont supposés aller vers l'extérieur, pas l'intérieur...

Visiblement  c'était le génie qui n'était pas assez informé, car voilà que l'armure se mit à souffler du sable dans de grand jet de vapeur. Djinn était un peu perdu, il ne comprenait pas vraiment comment fonctionnait cette technologie, de toute façon, il n'avait jamais eut besoin d'objet high-tech, il se débrouillait très bien avec sa magie. Tout ce qu'il trouva à dire fut :

-Alors là ça me coupe le souffle! Tandis que des rires pré-enregistrés résonnaient dans le désert alors qu'un générique défila à toute vitesse devant le génie dans une petite musique loufoque.

L'armure avait-elle été endommagée? Parce que là c'était un vrai redémarrage, toutes ces fonctionnalités qu'il fallait tester c'était très impressionnant. Et tout ça, des armes? Wow c'est qu'il était équipé le nouveau maître! La fléchette par-ci, le choc sur le sol par-là. C'est qu'il nous a même fait péter deux dunes, avait-il vraiment besoin d'un génie ce gars là?

"C’est bon, nous sommes prêt, nous pouvons y aller, d’après mes capteurs l’animal n’est plus très loin."

Djinn était tranquillement allongé sur un transat, des lunettes de soleil sur le nez et une noix de coco fendue en deux en guise de rafraîchissement, avec une paille et une petite ombrelle bien sûr, on ne fait pas les choses a moitié ici. Baissant un instant ses lunettes pour écouter son maître, Djinn se releva en faisant disparaître tout son attirail. L'animal, c'est vrai ils avaient une quête! Il fallait donc retrouver la créature de compagnie d'une jeune femme, rien de bien compliqué jusque là.

 Ainsi donc ils prirent la route, vingt minutes passèrent alors que le génie et son maître discutaient, abordant divers sujets. Soudain, ils furent surpris de voir une dizaines de gros lézards se bousculer autour d'une crevasse. Djinn qui connaissait bien le désert se doutait de ce qui causait cette agitation. Généralement quand une dizaine de prédateur jouent des coudes autour d'un seul point, c'est qu'il y a une petite proie qui s'y cache. A tout les coups, il s'agissait surement de l'animal qu'ils recherchaient.

"Nous nous retrouvons tout à l’heure."

Que... Quoi? A parce que...? D'accord. Très bien non non il y a pas de soucis puisque visiblement on a pas besoin d'un génie pour s'occuper de 10 léza... Ho... Ha... En effet d'accord. Ha non mais c'est un massacre en fait. Bon... Et Djinn dans tout ça, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire?

Ambiance et musique:
 

-Bonsoir, bonsoir mesdames et messieurs et bienvenue dans cette nouvelle édition du championnat international de bastonnade bien saucée! Et oui ce soir le CIBBS est de retour pour vous en faire voir de toute les couleurs! Je suis Hector Djinn votre présentateur et je suis aux côtés de Phil Djinn, bonsoir Phil!

-Oui bonsoir Hector ça fait vraiment plaisir de participer au retour du tournoi avec vous!

Assis à une petite table de jury, deux djinns en costume commentaient l'action, leurs traits étaient légèrement modifiés pour qu'ils ressemblent en tout point à des commentateurs de catch.

-Alors Phil qu'avons nous aujourd'hui sur le ring?

-A ma gauche, 1m90, 1,3 tonne, c'est clairement ce qu'on pourrait appeler un beau bébé! J'ai nommé le challenger Mark,maître du génie de la lampe!

Une foule de djinns en délire apparut derrière des barrières de sécurité, acclamant l'homme en armure.

-Tandis qu'à ma droite, d'une taille que je n'ai pas vérifié pour un poids dont je me fous complètement, 10 lézards du désert! 

à l'opposé de la foule, sur une petite chaise en plastique, un seul Djinn, qui semblait visiblement s'ennuyer agitait un petit fanion.

-La cloche sonne Phil! Ça y est le combat est lancé! On dirait bien que Mark s'est avancé pour tenter une approche, va-t-il essayé de convaincre les lézards de le laisser passer?

-HO NON IL EST PAS LA POUR PARLER!! IL EST PAS LA POUR PARLER!

-Mais qui a dit qu'ils allaient parler?! PAR DESSUS LA TROISIÈME CORDE!! Un lézard en moins ce soir! J'en connais une qui sera contente quand son fils lui ramènera un sac à main pour la fête des mères!

-En parlant de famille Hector voilà qu'un lézard n'a pas apprécier le coup que s'est pris son frangin et se JETTE SUR LE BRAS DE MARK IL VA LE DÉCHIQUETER!!

-Mais le challenger à réussit à stopper l'hémorragie avant même qu'elle ne commence! Le bras tourne tout seul sans que l'athlète ne semble en souffrir le moins du monde sans doute un tour de passe-passe lié à l'armure ET C'EST LE PIED!!

-JE N'AI JAMAIS VU CA DE TOUTE MA CARRIÈRE LE CRANE A TOTALEMENT CÉDÉ SOUS LA PUISSANCE DU CHOC!!

-Je vous avais prévenu Phil, c'est un combat éblouissant que nous commentons ce soir!

-Éblouissant c'est le cas de le dire regardez un peu ce lézard avec la gueule ouverte! Il va lui balancer un rayon laser! C'est autorisé ça?

-Ha rien n'interdit l'usage de laser, du moins pas selon l'arbitre, le match le continu!

-Holalalalalala mais quel réflexe de la part de Mark! Un laser pour contrer un laser! C'est de la science-fiction!

-Mais où il est? Où est-il?! MAIS REGARDEZ MOI CA IL EST JUSTE DERRIÈRE LE LÉZARD!! ET IL L'ATTRAPE!! IL L'ATTRAPE!

-LA FAMEUSE LUGE IRLANDAISE! Une technique sensationne-HOOOOOO!!! UNE DOUBLE ÉLIMINATION!! Cet homme n'a pas le temps!

-Il s'est servit de la puissance de ses ennemis pour écraser ses ennemis! Magistral! HOOOO! Et il ne s'arrête pas là! L'épine à travers la gueule tout ce sang c'est fabuleux!

-Mais... MAIS QUE FAIT-IL? HO NON IL NE VA PAS LE FAIRE? IL NE VA PAS LE FAIRE?!

-IL LE FAIT!! CE SAUT!! ET C'EST LE BOL DE CÉRÉALES THAÏLANDAIS!! LES FLÈCHES SONT VENUES S'ENFONCER DANS LES GORGES DES LÉZARDS!!

-TROIS... DEUX... UN... AUCUN NE SE RELÈVE NOUS AVONS NOTRE NOUVEAU CHAMPION MESSIEURS DAMES!! LE CHALLENGER MARK EST MAINTENANT DEVENU LE CHAMPION DU CIBBS!!! 

-La foule est en délire! C'est fantastique! Merci d'avoir suivit cet événement, ce grand moment de sport, on se retrouve donc après la pub avec Felix Djinn pour l'after et l'analyse de match, merci encore et à vous les studios!

Malgré tout ce beau spectacle, il semblait qu'un lézard ai été plus malin que les autres, il s'était caché dans le sable et était sur le point d'attaquer Mark dans le dos. Dommage pour le prédateur, un génie doit protéger son maître. Le public disparut, les commentateurs aussi, seul restait Djinn, apparaissant dans le dos de Mark, habillé en golfeur un club à la main.

musique:
 

Remuant un peu les fesses pour bien se placer, Djinn donna un puissant coup de club dans le nez du lézard qui s'envola a travers les cieux, on ne le revit plus jamais après ça.

-Hole in one!

Dans un *pouf* de fumée une voiturette de golf apparut, à son volant Djinn et à côté de lui Mark, confortablement installé.

-J'ai toujours aimé ces p'tits engins!

Filant sur le sable, la voiturette s'arrêta prêt de la crevasse. Djinn y plongea et constata qu'effectivement la petite créature s'y était réfugiée, calmement il l'attrapa et la ramena à la surface, la déposant dans la voiturette, sur les genoux de Mark.

-Et voilà! Je te laisses me guider pour le retour hein, je ne sais pas où on va moi, Ha et aussi il faudrait que tu réfléchisses à propos de ton vœu, tu ne m'as toujours rien demandé. Enfin on a le temps tu me diras, ramenons déjà ce petit bestio chez lui.

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark
Rosso (Matéria) - Rang 4
Rosso (Matéria) - Rang 4
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 14/08/2016

Inventaire
Objet: Un Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Mar 8 Aoû - 2:14

Avant même que je n’ai le temps de me défendre j’entends Djinn juste derrière moi.

"Hole in one!"

Je me retourne lentement et au moment où j’aperçois Djinn, nous nous retrouvons dans une voiturette de golf avec le génie en chauffeur. Ce siège est incroyablement confortable. J'observe mon acolyte avec une certaine incompréhension.

"J'ai toujours aimé ces p'tits engins!"

Djinn nous conduit à côté de la crevasse, y descend et remonte avec dans ses mains le Mirage tant désiré. Il le pose délicatement sur mes genoux.

"Et voilà! Je te laisses me guider pour le retour hein, je ne sais pas où on va moi, Ha et aussi il faudrait que tu réfléchisses à propos de ton vœu, tu ne m'as toujours rien demandé. Enfin on a le temps tu me diras, ramenons déjà ce petit bestio chez lui."

Je place l’animal doucement sur la banquette arrière.



Djinn met le contact et un énorme vrombissement vient de l’avant de la voiture. On aurait dit un réacteur d’avion tant le son était grave et percutant. J’entends des parties mécaniques s’entrechoquer sous mes pieds. Je ne suis absolument pas rassuré par ce moyen de transport. J’attache doucement ma ceinture de sécurité et regarde devant moi en attendant le départ. J’avale ma salive alors que l’armure me prévient que mon taux de stress commence à devenir élevé. Je tente alors de me calmer. J’inspire… et expire…  calmement me rappelant ce qu’il s’est passé tout à l’heure. Après avoir réussit à reprendre mes esprits je sursaute de peur car le génie donne deux coups de klaxons sourds et  enfonce l’accélérateur. Nous roulons seulement depuis quelques secondes et je remarque que cette simple petite voiture révèle une puissance de moteur incroyable pourtant, c’est comme si nous étions à très basse allure. En effet, nous franchissons les dunes une par unes sans perdre de l’allure et sans sentir le moindre choc. Mes indicateurs me disent que nous roulons à une vitesse proche de 200 km/h. Nous sommes intrépides, nous dominons ce désert. Nous entendons rugir ce moteur tel un jaguar en colère. Je suis pris d’une dose adrénaline fulgurante et détache ma ceinture en criant.

"Fonce Djinn, fonce met le turbo!"

Je regarde sur le côté du véhicule et voit avec stupéfaction des jantes en aluminium aussi brillantes que le soleil ainsi que des stickers de flamme sur les flancs. Quelle drôle de décoration pour une simple voiture de golf mais je n’y fais pas attention, cette sensation de danger m’anime pendant quelques instants. Je me redresse et mes yeux se posent sur deux dés rose en mousse se balançant au rétroviseur. Je me retourne doucement vers mon conducteur d’un air dépité.

"Djiiiiiiiiiiin?"

Le génie avait totalement changé d’apparence. Des gants de conduite en cuir, une chemise rouge avec des poils de torse dépassant de celle-ci. En remontant vers son visage, je vois qu’il a désormais une moustache imposante, un cure-dent au coin des lèvres, de grosse lunettes d’aviateur, une casquette dont la marque ressemble à ces vieilles marques de bière de mon monde antérieur et pour finir tout cet attirail, il a maintenant une coupe mulet. On peut voir aussi ses oreilles pointues, probablement une marque de fabrique des génies. L'adrénaline se dissipe et je me calme.

Je regarde une nouvelle fois devant moi en déposant mes mains sur mes genoux et repense à tout cela. Soudain je me souviens du vœu. Oui ce vœu, je dois en choisir un. Mais je refuse catégoriquement une amélioration d’armure que je n’aurais pas forgée moi-même ou encore la richesse, pourquoi en aurais-je besoin? Un palais royal ou un animal féerique? Quel intérêt quand nous possédons une armure qui répond à tous nos besoins? A moins que…

"Djinn, je sais quel est mon vœu mais tout d’abord j’aimerais vous poser une question. Quel est pour vous un grand espace de rangement?" disais-je en regardant le génie.

"Alors déjà certainement pas ça!" s’écrit-il en montrant la lampe avant de la balancer en arrière. La lampe est toujours relier à son bas du corps et c'est pourquoi je l'observe rebondir derrière le véhicule pendant que mon chauffeur me parle.

"Ensuite je ne sais pas trop j'imagine que ça dépend de ce qu'on veut ranger dedans? Un petit 100m cube peut-être ça me semble honnête? Sauf si tu veux plus?"

"Cela me va, alors marché conclu. Je souhaite que devant nous, sous des tonnes de sable, apparaisse une place de 100 mètres cube de vide. Vous n’oublierez pas évidemment un système sur le haut de cette énorme caisse vide -pour l’instant- pour qu’elle s’ouvre à ma volonté. Et si je peux me le permettre, quelque chose qui empêche le sable de tomber à l’intérieur quand elle s’ouvre?"

"YES! NOUS AVONS UN VOEU! Alors ne bouge pas je te fais ça tout de suite."



Je cligne des yeux sans croire à ce que je vois. A-t-il? Non... Si...  Il a sauté de la voiture. Je plaque ma main sur mon visage.

"Il va me tuer..."

J’entends de nouveau le génie et le voit en dehors de la voiture parlant à ses propres main sur le volant.

"Bon je vous laisse gérer hein!"

Ce n’est pas vrai, maintenant ce sont ses mains qui conduisent… Il revient encore une fois.

"Et surtout vous regardez la route!"

Il redisparu en courant derrière une dune énorme et ses mains se virent pousser une paire d’yeux pour… Pour regarder la route comme il l’avait demandé. Cet homme est des plus incroyables…

Je regarde les alentours et le découvre au sommet d’une dune gigantesque et vers laquelle nous nous dirigeons. Il avait encore changé de vêtements, cette fois il s’agit d’une sorte de toge accompagnée d’une longue barbe blanche lui arrivant jusqu'au torse, un bâton dans la main et des plaques de pierre dans l'autre.Je ne sais pas comment mais j’ai réussi à entendre ses paroles.

"AINSI SA VOLONTE A ETE PRONONCEE! SOUS LES ORDRES DE MON MAITRE QUE CETTE MER (DE SABLE) SE SEPARE EN DEUX."

Alors je vois le sable s’ouvrir alors que la voiturette s’est arrêtée à côté. Djinn refait le tour de la dune et arrive devant moi.

"Et voilà le travail tu veux visiter?"

Je ne pouvais plus parler, j’étais réellement choqué par la grandeur des pouvoirs de cet homme.
"Ou-oui, je veux bien." réussis-je à dire.

La place que je lui avais demandée était là, 100 mètres cubes de vide. Des tonnes de sable remplacée par du vide et des murs en acier très résistant.

"Alors? Satisfait? Je sais pas trop ce que tu veux en faire, mais pour le coup je me suis arrangé pour que tu ai la place de mettre ce que tu veux! regarde là par exemple, des statues, des grandes statues! Et là une allée de palmier, avec des danseuses comme ça -il se mit à danser en remuant le bassin- tumtutumtutututumtutum et là -il pointe alors le sol du doigt- un pitit géranium... Bon après faut imaginer hein! Enfin bref tu fais ce que tu en veux!"

Je remercie une nouvelle fois ce génie. Et maintenant je vais poser un mouchard pour pouvoir retrouver cet endroit bien plus que facilement. Je tends ma main paume vers le ciel en face de Djinn et voilà qui en sort une sorte de petite araignée bionique. Celle-ci saute et vient se poser à l’endroit exact que le génie avait pointé du doigt. Elle se referme sur elle-même et un petit voyant bleu commence à clignoter. Alors une fois toutes les deux secondes, un hologramme de géranium dans un pot apparaissait.

"C’est vrai que c’est pas mal ici."

Djinn se tapota les joues "Ohhhhhhhh."

Après une scène d’adieu, Djinn me ramena sur le sable et partit. Je me retourne portant dans mes bras Genko et constate que la fille qui m’avait confié ma mission avait assisté à cette séparation du sable en deux et de l’apparition de ma cave secrète. Mais à peine eus-je le de m’expliquer qu’elle pris son petit animal en main en me remerciant mille fois. Comme si elle avait tout oublié à partir de l’instant où elle avait retrouver son petit protéger.

_________________
Mark's theme
Mark's voice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Mar 8 Aoû - 18:37

Une belle démonstration de puissance brute, séparer le désert en deux comme du beurre pour faire une jolie petite cave, enfin petite, 100 mètres cube tout de même! Pour ce qui était de la voiturette, elle manquait de puissance, si l'homme en armure et le génie voulaient être rentré à l'heure pour le couscous, il valait mieux appuyer sur le champignon, pour ça, rien de mieux qu'un peu de customisation. Mark semblait avoir apprécié, il s'était lâché d'ailleurs! Allant jusqu'à tutoyer le génie! Un nouveau sourire gagné par Djinn, une victoire de plus! 

Après tout il était un Djinn joyeux, ce qui était une chance en soit, certains de ses cousins étaient bien différents, après tout, si le génie aime tant son métier, c'est son opinion, mais d'autres ne le partage pas. Certains génies voient en cette lampe une véritable prison, une cage dorée et sombre dans la déprime la plus totale, se mettant au service des autres par dépit.

 D'autres encore, les plus dangereux, y voient une forme d'esclavage et vont jusqu'à jurer de se venger le jour où la liberté leur tendra les bras, massacrant tout ceux qui se sont servit d'eux et mettant à genoux les peuples qui ne les vénères pas encore. Djinn n'était clairement pas de cet avis, rendre heureux les gens n'est-il pas la plus belle des professions? Le rire est un chant aux oreilles du génie et la joie est une véritable drogue! C'est le sourire aux lèvres qu'il faisait son travail, et qu'il en tirait une immense satisfaction!

Qu'il est bon de réaliser un vœu! C'est là le véritable but d'un génie, la raison de vivre de la noble race des Djinns! Sans compter que le maître avait l'air content de ce que le génie lui avait fait! Une belle cave avec les exactes dimensions demandées! Et... Et qu'est-ce qu'il fait? Qu'est-ce que c'est-y que ce petit bitonio? Ça se balade tout seul en plus et...HOOOO! Le pitit géranium! Il avait prit le pitit géranium! Il avait aimé l'idée du génie!

"C’est vrai que c’est pas mal ici."

"Ohhhhhhhh."

Une idée de génie cette jolie petite plante verte! Enfin, oui une idée de génie puisque... Enfin bref la jolie petite plante serait parfaitement à sa place.

Le plus important dans l'histoire, c'était la satisfaction de Mark. Mais maintenant que son vœu avait réalisé, Djinn allait devoir partir, c'est bien triste à dire mais le choix n'est pas le sien, il doit partir, d'autres gens attendent de recevoir un vœu eux aussi.

-Heureux que ça te plaises, mais maintenant il va être temps pour moi de partir.

-Je me doute, c'était un plaisir de faire votre connaissance Djinn. J'espère que nous nous reverrons un jour.

-J'espère bien oui! De toute façon je te dois encore 2 vœux techniquement, alors crois bien que si on se retrouve je paierais ma dette!

-C'est très aimable de votre part. Cependant il faudra arriver à me retrouver car j'aurais probablement changé d'armure entre temps.

La remarque amusa le génie.

-Tu sais Mark, je pense que certaines personnes sont faites pour se rencontrer, et donc pour se retrouver, on se reverra c'est sûr! Et puis qui sait? J'aurais peut-être changé de tête moi aussi!

Après tout, il pouvait être qui il voulait, avoir le visage qu'il voulait! C'était ça aussi être un génie, il avait choisi cette apparence musculeuse, virile, barbue et ce sourire d’Apollon, cette peau de caramel, mais il aurait très bien pu choisir d'avoir le corps d'une jeune femme fine blonde à la peau de porcelaine, bien que ça ne corresponde pas à sa personnalité, il en était capable! La seul limite d'un génie c'est son imagination! Le génie avait beaucoup aimé cette petite aventure, ça n'avait pas duré très longtemps mais il s'était bien amusé, et puis le vœu de son maître n'avait pas été une demande ridicule, une immense cave dans le désert, avouez ça à de la gueule!

 Djinn était curieux de savoir quel serait le prochain qu'il aurait à exaucé, tout ça allait bien sûr dépendre de qui serait le prochain à frotter la lampe, quelqu'un de sérieux, il fallait absolument que ça soit quelqu'un de sérieux, pas question de devoir supporter un maître incompétent pas foutu de réfléchir deux minutes à un vœu correct! Pour l'instant il était encore avec Mark qui lui était bien sérieux, mais il fallait maintenant se dire au revoir, quels vœux l'homme en armure demandera pour leur prochaine rencontre? Il ferait bien d'y réfléchir!

-Aller, remontons, je suis sûr que ton employeuse attend son animal avec impatience!

Attrapant son maître par l'épaule, Djinn s'envola avec lui pour remonter à la surface, ils étaient maintenant sur le sable chaud du désert. Le soleil illuminait l'environnement avec une intensité propre à ce genre de climat et la lampe ressemblait à une véritable petite étoile perdue dans cet océan.

-Je me demande bien où je vais atterrir cette fois? Un p'tit tour en ville? La plage peut-être, bah je verrais bien quand j'y serais... Se demanda le génie en se grattant le menton.

Il se tourna ensuite vers Mark et lui offrit une chaleureuse accolade.

-C'était un plaisir de te servir Mark! J'ai hâte de te retrouver! A la revoyure!

Dit-il en se vaporisant doucement jusqu'à être totalement rentré dans la lampe. Celle-ci resta alors immobile quelques secondes. Quelques sons étaient malgré tout perceptibles, comme si l'on frappait une pierre sur une surface métallique. Le rythme du bruit accéléra et la lampe se mit à se vibrer, secouant le sable qui l'entourait, de la vapeur s'accumulait sous le socle, les vibrations étaient de plus en plus violentes. 

Soudainement, dans une grand bruit d'explosion et de feu d'artifice, la lampe décolla à travers les cieux laissant derrière elle des étincelles et des traînées multicolores jusqu'à perte de vue, ça y est, il était parti, il allait maintenant atterrir ailleurs sur le continent, mais où? telle était la question, et surtout...

qui allait avoir le courage de frotter la lampe?

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Mer 9 Aoû - 13:46

Voici maintenant le retour du verdict de la quête ! OwO Vous me connaissez, ne prenez aucunement en mal le jugement que je vais porter, ce n'est pas une critique mais surtout mon point de vue ! OwO

Les points forts :

-J'ai appréciée votre coordination entre les réponses, ça rendait le tout limpide et sans faux raccord !

-Djinn, tu m'as juste fait rire et sourire tout le long du rp, tu te crois fort?? D:<

-Réponses soignées et recherche de réponses détaillées !

-Quête finie dans les temps, GG à vous deux !


Les Points faibles selon la Créa :

-3 réponses sur le contexte imposé de base sur les 10 réponses. J'ai patienté un moment de pouvoir voir comment ça allait se passer, j'aurais aimé en voir plus à ce niveau là ! >u<"

-Je sais que Mark est un combattant, mais n'hésitez pas à trouver d'autres issues que le combat simple ! O3O

____________________________________________________

Et donc comme promis, Voici ce que tu m'as demandé ! La fameuse pierre. Une pierre d'éclat jaune complète ! (Pierre de Connaissance). Si tu veux plus d'explications sur la pierre, Dead t'invite à le contacter par lettre ou par invitation en face à face ^w^

Pour le Djinn, c'est à moi maintenant d'exaucer un voeu selon mes limites ! (Viens prendre des cours avec moi poto je peux t'aider à power up sisi t'inquiètes)

Voici mes propositions :

-35 golds

-Une nouvelle compétence : Accepter ou non un voeu.

-Une pierre comme Mark !



(J'ai rien changé è_é)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   Mer 9 Aoû - 15:39

Oui je me crois fort ê▼e! 

Ensuite merci beaucoup! Je vais prendre la compétence s'il vous please!

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WANTED : petit animal perdu [QUETE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
WANTED : petit animal perdu [QUETE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: GialloTitre :: Désert de didgeridoo-
Sauter vers: