Partagez | 
 

 Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mar 23 Fév - 21:40

Quelqu'un avec qui discuter ?

Mon aventure ne s’arrêtait pas ici, je ne voulais pas m’arrêter en si bon chemin. Peut être n’aurais-je jamais dû m’arrêter de partir à la découverte du monde, même un monde que je connais. Je me suis enfermé et reclus de tous. Une tour de cristal inaccessible comme ce qu’il se trouve au fond de moi, un cœur de pierre qui s’est éteint il y a longtemps et rêvant encore au jour où il recommencera à battre. Peut être ce jour arrivera plus rapidement que je ne l’aurais imaginé. Je ne vois pas le futur, je ne préfère pas le voir, j’imagine simplement chaque suite à une histoire qui vient de commencer. Un monde que j’ai créé, mais des personnes dont je ne connais rien, j’ai peut être trouvé une nouvelle aventure, mais une fois qu’elle sera terminé, que ferais-je ensuite ? Je ne veux pas remplir un tonneau percé, mais c’est pourtant ce que je suis, mon cœur en demande toujours plus, il demande toujours plus de sensation et mon esprit plus d’imagination.

C’est ainsi qu’un pauvre homme marchait seul entre les montagnes du royaume orange, comment a-t-il pu arriver ici alors que peu de temps avant il était au fin fond des terres des morts ? Mystère, mais je peux simplement vous assurez, qu’il connaissait un raccourcit. A ce jour, combien de personnes pensent avoir découvert quelque chose d’important sur ce monde ? Nous serions tous étonné de connaître les plus grandes découvertes actuelles des aventuriers, même des plus grands aucun d’entre eux n’a encore pu découvrir le moindre secret. Il pense tout savoir sur cette face squelettique qui me sert de masque, il pense tout savoir, se basant sur des principes qui ne valent même pas un simple centime pour moi. Une pièce d’or ? Mais qu’est ce dans une montagne d’or ? C’est pour cela que pendant cinq mois, pendant cinq longs mois, il ne s’était rien passé. Un simple être se reposant dans sa tour, enfermé jusqu’à demain et méditant sur ce qu’il fera le jour suivant.

Surement, tant de chose on changeait en si peu de temps, je suis certain que la Créatrice avait prédit la montée en pouvoir du jeune roi, Monokuma. Après tout, pourquoi aurait-elle prit le temps de parler avec lui après la rencontre au pied de la tour ? Elle qui d’habitude si effrayer des autres, pourquoi avoir prit le temps de lui parler ? Elle le savait, elle sait d’ailleurs tout ce qu’il va se passer, mais rien ne lui permet de l’assurer. J’ai toujours décidé de changer le futur, de changer les choses, mais à chaque fois, cela me faisait simplement retomber à la case départ. Un être qui malgré tous ses efforts ne peut rien changer, alors pourquoi essayer ? Autant ne rien faire et vivre une vie paisible. Mais ce n’est pas dans ma nature. Je suis plus bestial, ce royaume me conviendrait bien, mais je ne suis pas un tyran malgré les apparences. Vous êtes si loin de la vérité, jeunes aventuriers, un simple masque ne fait pas l’homme qui se tient derrière, il peut sourire pour vous, alors qu’il pleure derrière.

Mais laissons de côté le passé et ce qu’il renferme, essayons encore aujourd’hui de nous placer sur le présent. La vallée des animaux, une grande étendue d’herbe et de roche entourée par les montagnes. Les falaises aux loups et la chaîne de montagne du pic de l’aigle. Utopia, la capitale des hommes bêtes n’est pas si loin quand on y pense, je pourrais même tomber sur l’un d’entre eux, mais je n’en ai guère envie. Deux mains dans les poches, mon instinct me permettant d’avancer sans que je n’ai à y réfléchir, vers où me guidera-t-il cette fois-ci ? Où trouverais-je ma prochaine rencontre ? Qui sera-t-elle ? Et à qui vais-je devoir à nouveau écrire une aventure ? Une maison ? Mes pas s’étaient arrêté face à un porte faîte de bois qui donné sur une petite maison de vois. Une maison un peu en élévation comparait au reste de la vallée, mais la vue est superbe. Une petite clairière avec quelques arbres en fond, un pont de vois permettant de traverser la rivière si je reviens sur mes pas. Il n’y a pas à dire, je suis chez un arancionien, m’a main à y couper. Mais il semble vivre en reclus de la société, peut être aurais-je une personne avec qui discuter ce soir étoilé.


Dernière édition par Dead le Mer 27 Avr - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mar 23 Fév - 22:29

Ça faisait quoi maintenant ? Deux jours ? Une semaine ? Deux mois ? J'avais perdu le compte du nombre de jours dans lequel je me trouvais ici mais au moins je continuais de survivre et j'avais même fini par réussir à utiliser mon pouvoir même si c'était encore une création à l'état brut, mais c'était déjà un bon début pour quelqu'un qui n'arrivait pas encore à gérer la force de son corps naissant. J'ai dû apprendre à survivre en pleine nature par mes propres moyens, me trouver de l'eau, chasser, éviter l'hypothermie pendant les nuits froides ou par les tempêtes. Malheureusement j'ai dû triché plusieurs fois en prenant ma forme originelle sinon j'aurais été tuer dès les premiers instants à cause des prédateurs qui se trouvent dans le coin. Mais le principal était que je commençais enfin à m'adapter.

Pour les soirs où j'étais trop faible physiquement, je me réfugiais dans une sorte de chalet juste en dessous du pic de l'aigle pour pouvoir récupérer et me détendre un peu les nerfs pour les jours où mes bois sont trop massifs. J'étais seul dans un coin reclus de la société et c'était parfait pour pouvoir gagner en force par ses propres moyens. C'était l'exercice idéal pour moi, mais évidemment qui veut dire seul veut aussi dire survivre et il fallait faire en sorte de pouvoir assurer mes soins et du repos si besoin est, d'où l'importance de ce chalet vide. En tout cas, je ne savais pas qu'il l'avait construit mais ça tombait à pic.

En ce moment même je me trouvais juste au dessus de ce chalet, à vrai dire j'étais dans ma forme originelle de grand cerf à la peau grise foncée et au muscles apparents et à l'air libre, avec un crâne de cerf en guise de visage tout en ayant des bois acérés prêts à empaler ses proies. À vrai dire je n'étais pas dans cet état pour chasser ou pour attaquer qui que ce soit. Étant donné que j'arrivais désormais à utiliser mon pouvoir sous ma forme humaine, il fallait que j'apprenne à l'utiliser sous ma forme normale. C'était beaucoup plus compliqué vu qu'un grand corps implique une création plus large et solide mais je commençais à arriver. Actuellement je me trouvais à trente mètres en hauteur, c'était le maximum que j'avais réussi à atteindre.

Du moins c'est ce que j'ai pensé quand j'ai chuté parce que je n'avais pas réussit à mettre en forme une énième plate forme. L'atterrissage allait faire un sacré grabuge et probablement faire fuir toutes les proies que je me réservais pour clore la soirée. Lorsque seulement dix mètres me séparaient du sol, je voyais une petite silhouette se dressait devant mon habitation temporaire. Il n'avait pas l'air d'être un habitant d'Arancioni, d'ailleurs il ressemblait même à un humain, une personne qui est venu clandestinement dans mon royaume ? Non, pas tant qu'il y aura toujours ces risques d'attentats. Pas tant que je serais encore vivant.

BLAAAAAM


Alors que la secousse faisait fuir les oiseaux et animaux aux alentours et le son se répercutait en écho au creux de la montagne. J'étais replié sur moi même pour amortir le choc et éviter une blessure stupide. Et alors que je me relevais et me redressais fièrement, je fixais l'humain droit dans les yeux et lui lança alors une phrase de bienvenue sur un ton terrifiant.

- Toi qui n'appartient pas à ce royaume... Dit-il sur un ton froid. Qui es-tu ? Rajouta-t-il sur un ton limite meurtrier.

Il venait d'arriver dans l'univers de Yume No Sekai, il ne connaissait pas encore tous les habitants d'Arancioni et il voulait éviter de créer une mort inutile que ce soit le visiteur ou lui même. Mais il devait bien commencer à se faire connaître et à faire comprendre quel était son raisonnement et son but dans ce nouvel endroit qu'est chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mer 24 Fév - 18:41



Visite des Terres Arancioniennes
Avec: Dead et Shiro Oni


Je venais d'être nommer premier roi de Nero depuis la création de ce monde, Roi d'une bande de malfrat ou autres incompétents incapables de se trier dans les archétypes des régions colorées. J'avais plus l'impression d'avoir reçu une punition ou quelque chose comme ça, comme si j'avais pas assez de challenge comme ça. Mais ça n'est pas grave je relève tout défi lancé dans ce monde après tout je ne peux que réussir. Ça n'est pas comme si quelques faiblards avec ou sans capacité pouvaient m'effrayer.

Il était temps pour moi de finir l'exploration de ce monde. Je connaissais la plupart des territoires, il me restait trois endroit à découvrir, les cités sous-marines de Blu, les riches ruelles de Rosa et enfin les terres animales d'Arancioni. Direction la terre la plus proche... Un coup d’œil à gauche, un coup d’œil à droite, la mer de Blu n'était même pas visible depuis les contrées Malva, par élimination il ne restait que le pays Arancionien. Les terres du Roi Monokuma, cet espèce d'ourson noir et blanc, je me demandais bien comment il se portait depuis notre dernière et première rencontre. Une chose était sûre c'était que, d'après les rapports des seules personnes dans mon royaume me prêtant allégeance, il était devenu puissant, bien trop puissant pour que je puisse l'affronter.

Avant de faire un petit "coucou" dans la cité de mon copain nounours, il me fallait franchir la vallée des animaux, un lieux pas tant dangereux si on ne faisait pas trop attention à certaines bêtes y résidant. Au fur et à mesure que je m'avançais dans ces lieux, j’apercevais comme une silhouette au loin, une sorte d'animal géant sûrement. Il me rapprochait prudemment, on savait jamais ce qu'il pouvait arriver, surtout dans ce monde de fou. D'un coup l'animal fut forcé de réduire son immense taille de quelque mètre, suite à une chute dans un vacarme tremblant, il restait tout de même massif. Maintenant à quelques bon mètres de la créature je me rendis compte qu'elle était doté d'intelligence comme beaucoup des animaux de ce pays, mais je remarquai surtout qu'elle n'était pas seule. Quel monde de cinglé, encore plus que le mien.

La scène qui se déroulait devant moi était plutôt unique. Un humanoïde d'à peu près ma taille, face à une sorte de monstre de la taille d'un bâtiment de mon monde en train de lui poser une question agressivement. Je décidai juste de me montrer mais de rester calme en observant, je voudrais quand même pas me faire écraser par cette chose, surtout qu'en tant "qu'ennemi public" en quelque sorte, il risque de pas vraiment m'apprécier. Je me contentai de faire un signe de main en signe de bonjour aux deux personnes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mer 24 Fév - 20:46

Qui suis-je ?

Un tremblement de terre ? Non, quelque chose vient de tomber, ce n’est pas bien grave, elle n’a pas dû se faire trop mal vu la puissance du choc. Le choc a surement assassiné cette pauvre chose au premier contacte avec la pierre qui nous entoure. Je me trompe peut être, mais je crois sentir le souffle d’une bête contre ma nuque, c’était si rapide que cela de me repérer ? Apparemment je ne suis pas le bienvenue ici si j’en crois le type de souffle qu’affiche cette bête, mais après tout, je suis ici comme chez moi, alors, la seule chose qui me venait à l’esprit était tout simplement de tourner la tête d’un quart pour pouvoir observer droit dans les yeux, cette bête gargantuesque et surement dangereuse se trouvant à présent face à moi. Un œil d’une couleur que tu ne pourrais décrire t’observe alors, enfant d’Arancioni, heureusement pour toi, cet œil est caché par mes mèches de cheveux. Cette couleur t’apparait donc blanc, heureusement pour toi, sinon je pense que tu n’aurais pas eut la même réaction face à mon regard. Mais, attendez, quoi ?

« Comment sais-tu que je n’appartiens pas à ce royaume ? »

Puis, je me posais la question, où j’étais en ce moment, cela n’avait pas semblé clair à mon cerveau au début. Mince et oui, finalement c’est logique, je suis ressemblant à quelque chose d’humanoïde sans attributs bestial hormis peut être ma mentalité comme expliqué plus tôt. Mais après cette rapide réflexion, je comprenais donc l’interpellation de cette jeune personne. Est-ce que ce serait la personne avec qui j’ai envie de discuter ? Est-ce donc à cette personne que mon cœur m’a guidé pour pouvoir à nouveau m’exprimer ? Depuis Malva, j’ai fais un parcours honorable jusqu’ici afin de parler avec quelqu’un. Mais je dois le remercier et lui rendre cet honneur, il vient de me réveiller pour de bon, ce n’est pas très malin de marcher ou courir, ou du moins se déplacer en fermant les yeux pour se reposer. Etonnement, je pense que la personne qui lit ses lignes se demande de quoi je parle, si celle-ci possède les souvenirs adéquat elle rira de plus belle. Finissons de briser le quatrième mur et reprenons où nous en étions.

Tient ? Je peux dire que je ne m’attendais pas à sa venue ici. Notre jeune nouveau roi nous fait le plaisir de nous observer. Le roi des voleurs, chef respecté ou non par son peuple, peuple qui finalement n’est bien plus que l’anarchie en grande pompe. Nero, as-tu choisis de devenir mauvais ou simplement est-ce les autres qui te l’ont imposé ? Ton choix s’est stoppé à même ses phrases, je m’en souviendrais de ton arrivé ici. J’eux simplement un petit rictus avant de m’avouer à cette bête, surement que la personne indiscrète dans ses pensées, étonné de ce spectacle, nous rejoindra après mes quelques paroles. Pourquoi le cacher ici ? Si je le fais, je risque plus d’être en danger qu’autre chose.

« Bienvenue à toi dans ce monde jeune aventurier. Tu dois surement déjà connaître ses paroles n’est-ce pas ? Réfléchis bien, tu les as déjà entendus quelque part, du moins, vous les avez déjà entendus quelque part. »
Mon regard se tourna lentement vers là d’où j’entendais les pensées de mon cher ami et jeune roi sans terre.
« Inutile de le signifier, mais vous savez très bien que je suis Dead, l’un des deux Ultimes de ce monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Dim 28 Fév - 15:25

[size=16]La situation était plus que précaire, mais Shiro faisait en sorte de ne pas céder à la panique de se retrouver en face d'un potentiel ennemi bien plus fort que lui. Il devait dégager un air bestial et assoiffé de sang sous sa forme originelle pour au moins réussir à ralentir cette personne qui avait intégré les frontières d'Arancioni dans le plus grand des calmes. D'autant plus qu'il avait lui même avoué qu'il n'appartenait pas à ce royaume ce qui prouvait qu'il se moquait de se retrouver ici ou n'importe où ailleurs. Cette personne devait sûrement être assez forte pour pouvoir voyager n'importe où sans avoir la crainte de mourir.

- Comment sais-tu que je n'appartiens pas à ce royaume ?

À cette question, le gigantesque animal rapprochait sa gueule du corps de l'humain et renifla un coup au point que les vêtements de ce dernier partait en direction des nasaux de la bête. Après ce qu'il semblait être une analyse, il répondait sur un ton effrayant.

- Tu n'as aucun attribut physique animal même sous ta forme humanoïde, tu n'as pas l'odeur d'un animal mais le plus curieux c'est que tu n'as pas l'odeur d'un humain non plus... Qui es-tu ?

Cette chose... Elle était plus petite et pourtant plus effrayante que Shiro. Rien avait l'air de le surprendre mise à part le fait que le Cerf squelettique géant avait compris qu'il n'était pas d'ici. Mais alors qu'une tension commençait à naître doucement, une autre personne se dirigeait vers nous et malheureusement lui aussi dégageait une pression assez importante. Était-ce l'instinct animal de Shiro qui lui expliquait que ces deux personnes étaient dangereuses ou alors était-ce simplement une question de bon sens de ce méfier ? Peut-être était-ce un allié de la personne qui se trouvait en face de lui ? Mais bizarrement il en doutait énormément. Et alors que l'autre venait doucement vers nous, l'humain aux cheveux long prit la parole.

« Bienvenue à toi dans ce monde jeune aventurier. Tu dois surement déjà connaître ses paroles n’est-ce pas ? Réfléchis bien, tu les as déjà entendus quelque part, du moins, vous les avez déjà entendus quelque part. »
Mon regard se tourna lentement vers là d’où j’entendais les pensées de mon cher ami et jeune roi sans terre.
« Inutile de le signifier, mais vous savez très bien que je suis Dead, l’un des deux Ultimes de ce monde. »

Non ce n'était pas possible... Dead se trouvait en face de moi ? Mais pourtant ce n'était qu'une créature sans peau et sans chair, un simple squelette... Shiro n'y croyait qu'à moitié et pour s'en assurer il n'y avait qu'une seule solution.

Vieille image de Shiro totalement useless:
 

Le défi était lancé, qu'allait-il répondre ?

[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Dim 6 Mar - 2:27



Visite des Terres Arancioniennes
Avec: Dead et Shiro Oni


"Bienvenue à toi dans ce monde jeune aventurier. Tu dois surement déjà connaître ses paroles n’est-ce pas ? Réfléchis bien, tu les as déjà entendus quelque part, du moins, vous les avez déjà entendus quelque part."

La petite silhouette venant de parler se tourna vers moi en me lançant quelque chose qui validait totalement ce que je pensais.

"Inutile de le signifier, mais vous savez très bien que je suis Dead, l’un des deux Ultimes de ce monde."

Cet homme était bien la personne qui m'avait accueilli ici avec un style plus humanoïde. Un sourire se dessinait sur mon visage, un sourire tournant vite à un rire. Ce satané personnage il n'y aucun fun à se promener dans ce monde s'il est toujours là. Je m'étais mis sur mes gardes et avais joué le gentil pour rien.

Pendant ce temps là, la bête géante était en train de réfléchir, peu de temps après elle lâcha une phrase totalement incompréhensible pour moi et pas seulement moi d'ailleurs.  

"C'est marrant ce que tu dis quand même parce que j'ai rien compris en fait."

Je me tournai à présent vers Dead sans vraiment regarder sa réaction suite à la phrase de notre grand ami à côté de nous.

"Décidément il faut croire ce qu'on dit, on ne peut pas échapper à la mort. Cette forme vous va bien, même si ça surprend un peu de vous voir comme ça, si vous n'aviez pas parlé je pense que je ne vous aurais pas reconnu."

Cette situation commençait à devenir spéciale et je ne me sentais pas vraiment bienvenu ici. Quelque chose me disait de partir et que je n'avais rien à gagner à rester ici, mais quelque chose me disait également de rester et cette raison inconnue était bien plus forte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Lun 7 Mar - 11:34

Changeons les rôles

Pourquoi ? A peine je le voyais échouez dans sa tentative de parler dans une autre langue qu’il commença à écrire sur le sol dans le langage de ce monde. Sincèrement, ce langage est superbe pour des aventures, mais pour le parler, tout le monde le parle ici, seuls certains arrivent à le lire après plusieurs jours d’efforts grâce aux textes que j’ai laissé. Pendant qu’il écrivait sur le sol ce qu’il voulait écrire, je me tournais alors vers cette autre personne. Par ailleurs, si vous voulez le savoir je connais déjà sa phrase vu qu’il se concentre pour l’écrire et la pense. Ses émotions sont dans le doute mais sincèrement, je ne comprends pas vraiment pourquoi douter. Je suis peut être un menteur ? Selon les évènements et selon la situation se serait le cas, mais ici je cherche simplement quelqu’un avec qui discuter, pas pour me prendre la tête. Mais bien sûr, notre cher ami, le jeune roi sans terre n’a pas sa langue dans sa poche lui. Alors que cette phrase était tourné au dérisoire, à la simple moquerie de ce que venait de dire notre jeune démon, je ne pouvais m’empêcher de rire. Un rire qui reste pour le moins sonore, pas un rire retenue, un bon rire comme il est rare d’en entendre. Après quelques secondes de rire, effaçant de mon visage les quelques larmes qui en coulait, j’étais tourné de façon à observer les deux personnages devant moi. Tout d’abord le démon qui continuait d’écrire sa phrase sur le sol ainsi que le jeune Morino qui m’accordait donc sa parole. Je préfère cela, pour une fois que j’exprime clairement qui je suis, je m’attendais pas à autant de doutes que cela, mais il vient d’arriver dans ce monde, je peux donc comprendre.

« Finalement, j’aurais préféré rester dans le mensonge. Je témoigne vérité, tu comprends doute. Qu’est-ce qu’il peut te dire que je suis bien Dead l’ultime squelettique ? Demande à notre ami ici présent, bien que je doute qu’il ne te réponde. »

Un nouveau rire s’échappait de ma gorge alors que je venais de me rappeler de quelque chose. Avec toute ce manque d’agitation, j’en avais oublié les bonnes manières et certains de mes devoirs. Après tout, nous avons un récent roi parmi nous. Si je me souviens bien, je l’avais gardé avec moi. Surement ridicule à leurs yeux, je leur laissais le temps de parler entre eux. Chercher quelque chose n’est pas compliqué, sauf quand vous avez autant de poche que ce blouson en possède. Finalement le voilà ! Le monde, l’univers, tout ceci est bien mystérieux, même pour ma part après tout ce que j’ai lu, je n’en suis qu’à me rendre compte que ce que j’aspire est bien trop grand pour être compris par un seul homme, ou même par toute la vie dans l’univers. J’ai échoué, mais voilà une chose que j’ai comprise. L’essence même de la connaissance se base sur une imagination débordante, plus vous imaginez, plus vous créez. Ce qui signifie que d’autres choses arrivent, d’autres évènements, d’autres possibilités, d’autres horizons, tout peut arriver. Après tout, l’univers est tellement grand qu’il y aura toujours une chance pour trouver quelque chose, même si celle-ci semble la plus absurde que vous connaissez. Il y a bien un roi mort dans ses toilettes, donc pourquoi pas des animaux qui communiquent avec intelligence et respect de l’autre ? Ne se contraignant pas seulement avec les règles de la nature ? Vous me comprenez ? Si c’est le cas, alors vous irez loin dans ce monde que je vous ai offert. Enfin sortis de l’une de mes nombrables poches, le voici et directement entre les mains de notre cher ami, le roi de Nero.

« Petit cadeau pour avoir atteint le respect d’un squelette, jeune aventurier. C’est ce que certain appel un sac infini, il n’y a pas de fond et tu pourras y plonger la main autant de fois que tu veux pour y récupérer les billes qu’il y a à l’intérieur. Tu vas me demander, que font-elles de spécial ? Je te laisse imaginer leur capacité. »

Les capacités de ses munitions composées du sable que je porte ? Aucune idée, je pense que tu le sais mieux que moi. Non pas l’aventurier en face de moi, mais celui que je ne vois pas mais dont la présence n’est pas à oublier. Tu me vois toi ? Ou m’imagines-tu seulement ? Si la deuxième solution est la vraie, alors tu n’auras pas de mal pour comprendre les capacités de ces munitions que j’ai offert à cet aventurier. Mais ne restons pas sur un brin de sérieux, retournons au positif un peu. Quelques pas de danse en arrière pour reculer et paraître tout joyeux, ils sont habitués au spectacle que je leur montre alors continuer même sans la tenue du personnage. Je ne suis pas un clown qui n’a pas de sourire, mon nez rouge, je le garde à chacun de mes spectacles et même où je vous ne me voyez pas, je reste ce clown sans visage et sans couleur que vous connaissez sous le nom de Dead.

« Alors jeunes aventurier, à présent, puis-je vous poser des questions ? Inversons les rôles pour une fois non ? Surtout qu’ici je me trouve en face d’un expert de longue date et d’un tout nouveau qui vient d’arriver. »
Je m’assis sur le sol, tout simplement en tailleur pour entamer la discussion.
« Alors, alors, que vais-je bien pouvoir vous poser comme question ? Je sais ! Vous aimez ma tour ? Non, je rigole, ce n’est pas la bonne question, je voulais dire, appréciez-vous ce monde ? Répondez honnêtement je vous pris, je verrais si vous me mentez dans tous les cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mar 15 Mar - 1:19

La réaction de ces deux protagonistes ne prenant pas vraiment aux sérieux la tentative de Shiro pour s'assurer d'une information ne faisait que doucement l'énerver de secondes en secondes. Alors que ses cornes avaient grandis de quelques millimètres et qu'une veine gonflait tout doucement sur son front, un soudain mal de crâne lui avait prit. Non pas maintenant, il ne fallait pas qu'il cède à ses pulsions et ce pour plusieurs raisons... Il avait du mal à l'admettre mais il était trop faible, beaucoup trop récent dans ce monde et par dessus tout... Sa mauvaise chute et sa tension laissait des empreintes rouges sur ses vêtements blancs immaculés. En effet une blessure qu'une bête avait réussi à lui infliger s'était rouverte.

Il était temps de faire quelque chose. Tant pis si les deux autres comprenaient que Shiro n'était pas en état de combattre et de protéger ses terres. Il écarta les deux extrémités de sa veste blanche et releva son tee-shirt blanc épongeant son sang pour montrer à la vue de tous les trois trous de chairs assez éloignés les uns des autres au niveau de son torse. Les plaies étaient béantes et pourtant il n'avait aucune trace de suture. C'était très étonnant de voir qu'avec cette absence de soin il avait réussi à rester en vie et afin de pouvoir garder ses aptitudes secrètes pendant que ses cornes prenaient peu à peu de l'ampleur il se tourna afin de se mettre dos aux protagonistes, il attendait quelques secondes et se retourna en rabaissant ses hauts.

Ça y est, la blessure ne saignait plus, du moins elle ne saignait pas abondamment et ce n'était plus un cas urgent à traiter. Au moment où il suivait à nouveau la discussion, l'un des ultimes de ce monde reprit la parole.

« Alors jeunes aventurier, à présent, puis-je vous poser des questions ? Inversons les rôles pour une fois non ? Surtout qu’ici je me trouve en face d’un expert de longue date et d’un tout nouveau qui vient d’arriver. »
Je m’assis sur le sol, tout simplement en tailleur pour entamer la discussion.

« Alors, alors, que vais-je bien pouvoir vous poser comme question ? Je sais ! Vous aimez ma tour ? Non, je rigole, ce n’est pas la bonne question, je voulais dire, appréciez-vous ce monde ? Répondez honnêtement je vous pris, je verrais si vous me mentez dans tous les cas. »

Mentir ? À quoi cela lui servirait ? Et quelle était cette question si peu intéressante ? Comme il l'avait dit plutôt, l'homme en blanc était nouveau... Alors la réponse était évidente.

- Mise à part quelques parties d'Arancioni je ne connais rien de ce monde alors non je ne l'apprécie pas mais j'apprends à le découvrir pour me sentir comme chez moi et me renforcer pour que ce souhait se produise.

Sans accorder un seul regard à l'autre Roi, il lui laissait la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Jeu 21 Avr - 0:05



Visite des Terres Arancioniennes
Avec: Dead et Shiro Oni

"Finalement, j’aurais préféré rester dans le mensonge. Je témoigne vérité, tu comprends doute. Qu’est-ce qu’il peut te dire que je suis bien Dead l’ultime squelettique ? Demande à notre ami ici présent, bien que je doute qu’il ne te réponde."

Dead l'ultime avait totalement raison, je n'avais aucun intérêt à répondre à répondre à ce type surtout que lui c'était contenté de m'ignorer et de parler dans une langue inconnue. Ce n'était pas comme ça qu'il allait survivre dans ce monde, Dead nous donnait peut-être une seconde chance mais il n'était pas notre baby-sitter. Et si un jour tu avais peur dans un monde comme celui-ci dans lequel tu pourrais y trouver toute sorte d'ennemi tu aurais de grande chance d'y laisser ta peau mon coco.

"Je me demande si ce qui est le plus drôle dans l'histoire est l'attitude de ce type ou bien le fait que vous disiez la vérité et que je ne répondrai pas à une question aussi évidente."

Pendant un moment qui me paru une éternité, Dead chercha quelque chose dans ses nombreuse poches afin de me tendre un petit objet. Qu'est ce que c'était ? Ça ressemblait à une bourse mais Dead n'allait pas me donner de l'argent, il n'y avait vraiment aucun intérêt et je ne l'aurais de toute façon pas accepté. Mais ce sachet m'attirait.

"Petit cadeau pour avoir atteint le respect d’un squelette, jeune aventurier. C’est ce que certain appel un sac infini, il n’y a pas de fond et tu pourras y plonger la main autant de fois que tu veux pour y récupérer les billes qu’il y a à l’intérieur. Tu vas me demander, que font-elles de spécial ? Je te laisse imaginer leur capacité."

Un cadeau digne de mon rang, mais surtout certainement le don le plus utile de ma vie. Avec ça je pourrai facilement dominer ma faction, enfin dominer n'est pas le mot, il faudrait plus parler de remise dans le droit chemin.

"Merci Dead, je vous dois beaucoup et encore une fois vous me récompensez pour je ne sais quelle raison. Un jour je vous rendrai toutes ces faveurs, j'ignore encore comment, mais ça arrivera."

Cette conversation ressemblait un peu à une discussion entre personnes coincées, mais cette fois-ci c'était différent l'autre personne ne voulait apparemment pas m'adresser la parole et je ne savais pas vraiment quoi dire à Dead. Lui par contre savait quoi nous dire, mais sans oublier la courte blague de sa part.

"Appréciez-vous ce monde ? Répondez honnêtement je vous pris, je verrais si vous me mentez dans tous les cas."

Je le suivis dans son mouvement et m'assis également non loin de lui, attendant ce que la bête avait à dire... Après une réponse brève de sa part ce fut à mon tour de parler de mon expérience.

"Je dois dire que c'est une question compliquée, ce monde est le pire dans lequel j'aurais pu vivre mais en même temps le meilleur ou presque. Bien sûr c'est le pire pour sa dangerosité, regardez à peine arrivé depuis peu j'aurais pu mourir de faim, j'ai failli mourir noyer, pire encore tué par un ours, ou même par un requin géant. Certes j'ai survécu à tout ça mais quand même. Après Yume no Sekai est une des meilleures expériences que j'aurais pu avoir j'ai rencontré des personnes hors du commun et je me suis ouvert au monde moi qui était totalement renfermé. Et aujourd'hui je me rends compte qu'il y a quelque chose que je dois faire dans mon monde d'origine mais il m'est difficile d'y retourner... Alors je dois dire que j'apprécie ce monde mais avant de pouvoir en profiter à cent pour cents je vais devoir le quitter quelques instants...  "

En plein milieu de mon discours je me levai et serra mon poing en direction de Dead.

"Mais de toute façon il m'est impossible de le quitter, ce que je vois dans certains de mes rêves ne sont pas des illusions, mais pas des réalités non plus. M'enfin je ne suis peut-être pas le mieux placé pour parler de ça, étant donné qu'il y a quelque temps encore je pensais que la magie n'existait pas, c'est drôle n'est-ce pas ?"

Je retombais enfin au sol dans un simple soupir. L'avenir seul sait ce qu'il adviendra de moi dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Ven 22 Avr - 13:50

Rien est impossible pour un véritable aventurier

Une tension se faisait sentir, directement venue de ce géant auparavant, à présent homme biche. Amusant, il semblerait que ce jeune homme est une capacité restreinte à supporter mes blagues. Tant pis, s’il s’énerve, cela risque d’être amusant. Bien que je ne sois pas si puissant que les aventuriers ne le disent, je ne pense pas avoir vraiment de mal à m’occuper de ce bestiau s’il se met en colère. La colère est un mauvais chemin jusqu’à la victoire. Souvent, cela fait tomber dans une profonde défaite, du moins, lorsque l’on ne sait la canaliser. La colère fait plier la force brute, mais l’élégance d’une cigogne fera plier cet être dénué de paix. Combien de personnes ont perdus sous l’effet d’une haine intense ? Je ne pourrais dire, sous la rage, l’effet de surprise devient notre principale faiblesse, foncer tête baissé sur le toréador qui vous attends son épée pointer vers vous est la plus mauvaise des idées. Je m’égare du sujet, mais je dois dire que quelqu’un qui s’énerve pour si peu est assez ennuyant, c’est le genre de personnes avec lequel on ne passe pas souvent du bon temps.

Après mes questions, ses deux aventuriers me répondirent chacun leur tour. L’un n’ayant pas encore cherché au-delà des frontières du royaume orange ne me donné pas vraiment de véritable sentiment. Dommage, il va falloir que je cherche encore quelqu’un d’autre pour pouvoir répondre à cette question. C’était tout de même amusant, d’un côté j’ai l’impression de voir quelqu’un forcé à rester ici et de l’autre un vieil ami avec qui je pourrais rire et chanter. Peut être est-ce le cas ? Toi qui lit ses lignes tu dois surement comprendre de quoi je parle, tu me connais surement mieux que quiconque. Tout de même, je me demande encore pourquoi ce jeune roi veut tant que cela me rendre l’appareil, il n’a pas compris que c’est déjà fait ? Répondre à ma question avec autant de plaisir et d’envie m’avait très largement remboursé de ces ridicules faveurs. Mais pourquoi devrais-je vous expliquer mon ressentis à ces réponses ? Etrangement, il m’avait libéré d’une certaine épine dans le cœur. Depuis ces cinq mois de calme, je ne m’attendais pas à voir à nouveau des aventuriers de ce galon. J’en suis d’ailleurs impressionné, il me lance même un défi à ça façon. Je riais d’ailleurs, un rire entre la joie et le sadisme. Je m’arrêtai ensuite avant de prendre un air plus que sérieux, un air sombre.

« Rien n’est impossible dans ce monde cher ami. Il y aura toujours un moyen de réaliser ses rêves, voilà pourquoi il est nommé Yume no Sekai. Je suis certain que tu réussiras à trouver un moyen de rentrer chez-toi, mais cela m’étonnerait fortement que tu ne veuilles y rester. »
Je marquais une très légère pause, le temps de me relever.
« Le jour où tu réussiras à rentrer, n’hésite pas à m’appeler. J’aimerais voir ça de mes propres yeux. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mar 26 Avr - 22:01



Bienvenu !
Avec: Dead

Ma réponse avait l'air d'avoir eu l'effet escompté. Il riait, c'est parfait, il était prêt à entendre la suite. Mais avant ça il devait bien avoir quelque chose à dire, au moins une petite critique...

"Rien n’est impossible dans ce monde cher ami. Il y aura toujours un moyen de réaliser ses rêves, voilà pourquoi il est nommé Yume no Sekai. Je suis certain que tu réussiras à trouver un moyen de rentrer chez-toi, mais cela m’étonnerait fortement que tu ne veuilles y rester."

Il se leva, avec moins de fougue que je ne l'avais fait, mais... avec bien plus de prestance.

"Le jour où tu réussiras à rentrer, n’hésite pas à m’appeler. J’aimerais voir ça de mes propres yeux."

Si je parvenais un jour à rentrer chez moi, croyez moi, je n'y resterais sûrement pas plus d'une journée. J'en profiterais seulement pour ramener la personne la plus chère à mes yeux, la kidnapper de sa vie ennuyeuse qui se trouvait être la même que la mienne.

Je m'allongeai sur le sol, ça n'était pas vraiment confortable mais ça me rappelait mes première nuit dans ce monde, lorsque je pensais encore être dans un rêve, piégé dans un profond sommeil après un combat acharné, dans le but de défendre l'honneur de ma bien aimée. Mais ici, nous n'étions pas dans un rêve, autant que nous n'étions pas dans la réalité, ce lieu est beaucoup trop complexe pour être réel.

"J'y penserai, je sais pas encore comment ça pourrait être possible, maiis on sait jamais."

Je me remis dans une position assise et regardait le personne en face de moi, il respecterait presque tout de l'aventurier basique, son style et sa façon de parler, tout ou presque.
Ça me rappelait alors ce que je voulais lui dire lorsque je me suis allongé, un chose dont je voulais lui parler depuis quelque temps maintenant. Il m'a amené dans un monde ou je pouvais m'amuser alors autant faire de ce monde un endroit où il le pourrait aussi.

"Vous vous souvenez ce jour ? Le jour où vous avez fait votre première apparition avec cette femme devant moi et tous les autres ? Ce jour là je ne comprenais pas vraiment le sens de vos mots... J'étais perdu et pire, j'avais perdu la chose la plus chère à mes yeux. Mais petit à petit je me suis rendu compte de quelque chose, ce monde est un bac à sable pour moi. C'est sûrement la plus grande découverte intérieure que j'ai faite, et pour ça je vais aussi vous dire bienvenue, bienvenue dans le monde que vous régissez, je vais faire en sorte que vous vous amusiez le plus possible ici. Ça n'est pas moi qui devrait dire ça mais j'y tenais depuis que j'ai compris que je ne dormais pas."

Tous ce que je venais de dire n'avait pas vraiment de sens, mais avait beaucoup de signification à mes yeux. Je ne voulais pas qu'il devienne comme les "chefs" de mon monde, ils étaient venus à s'ennuyer et isoler des villes comme la mienne pour s'amuser.
Je me rallongeai comme je l'avais fait juste auparavant, je n'avais plus vraiment grand chose à dire, en même temps c'était déjà très étonnant de ma part de parler autant, mais cette personne mérite mon respect pour une quelconque raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   Mer 27 Avr - 14:04

Aucun titre ne peut assez bien décrire cette réponse

Je m’apprêtais à partir, de même que le faisait cette aventurier dont je ne connaissais toujours pas le nom. Aventurier d’Arancioni, peut être qu’un jour le verrais-je m’épater, ou peut être que jamais nous ne nous reverrons. Depuis quelques instants debout, je voyais que ce cher Morino avait autre chose à ajouter, je l’observais alors avec attention. Une dernière parole de sagesse ? Ou serait-ce tout simplement un autre au-revoir ? Assis devant cette personne que certains considèrent au dessus de tout, lui me parlait d’égal à égal, comme je l’ai toujours espéré pour n’importe qui. Malgré les apparences, je ne suis pas bien différents des autres, j’ai moi aussi mes sentiments, mes moments de colères et mes moments de chagrin. Moi aussi j’éprouve la joie, bien qu’elle se fasse de plus en plus rare dans ce monde. Je ne parle pas de Yume no Sekai, loin de là, mais du monde ne lui-même, de l’univers tout entier. Lorsque l’on se retrouve ainsi à ne plus savoir aimer quelque chose, on se demande même si un jour on gouttera à nouveau à se plaisir. Celui qui est le plus fort, ne connait plus l’extase d’un combat, il ne sait plus ce que c’est que d’avoir du plaisir et finit par s’ennuyer. Je pense que c’est un peu ce qu’il m’arrive.

Le jeune roi de Nero me parlait donc du passé, passé que je connais très bien, les livres me décrivent eux aussi devant ses aventuriers. Le tout premier jour, où nous avons accueillit les premiers colons dans ce nouveau monde, accueillit ces jeunes gens à bras ouverts afin qu’ils s’amusent, que leur ancienne vit soit oublié et que celle-ci ne soit que paix et confort. Une vie d’aventure, où le rebondissement se fait à chaque moment, guetter le moindre danger mais surtout et par-dessus tout, s’amuser et oublier les problèmes. Voilà ce qu’est un véritable aventurier à mes yeux. J’aimerais le lui dire, mais ce serait trop facile, il ne comprenait pas vraiment au début, c’est compréhensible. Etre lâcher dans ce monde sans indice, sans rien à quoi se raccrocher, tout est difficile au début, mais une fois habituer tout devient indescriptible, la beauté de ce monde vous submerge. Mais je suis finalement heureux qu’au moins l’un des premiers ait compris le sens que je donne à l’aventure. Il continua ensuite son discours.

« Qu’as-tu dis à l’instant ? »

Aucun mot ne me venait, je ne savais pas quoi dire ni comment interagir à nouveau. Un aventurier, vient de me souhaiter la bienvenue, dans ce monde ? De faire en sorte que je m’amuse ? Depuis bien longtemps, les émotions affluaient, je ne contrôlais plus rien, une véritable joie. Cette joie c’est déjà ouverte en présence de cette jeune femme au nom si distinctif, Quatre. Mais ce n’était qu’un simple indice, je ne l’avais pas entièrement entendu de cette oreille, ici, il l’a dit clairement. Sans qu’il ne le sache surement, il vient de faire bouger le cœur d’un pauvre squelette. Enfin, quelqu’un d’autre a put enfin refaire surgir cette émotion d’une façon réel. Deux personnes ont été capable d’un tel exploit depuis la nuit des temps, deux personnes et pas des moindres, la seconde vous la connaissez tous, voilà pourquoi je lui ai tendu la main. Mais, venant d’un aventurier après tout ce que les autres ont fait jusqu’à maintenant, je ne m’y serais jamais attendu. J’étais encore étonné de cette annonce, ma main vint retirer l’eau coulant sur mes joues et je m’enfuis à l’aide du vent sous un revers de ma cape, disparaissant de sa vue en ne répondant que par ses simples paroles.

« Merci, mon ami. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelqu'un avec qui discuter ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stand up all Night Long! [Dante & Lysandre]
» Flirter avec le danger [TERMINÉ]
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: Arancioni :: Vallée des animaux-
Sauter vers: