Partagez | 
 

 Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : "Attendez ! Je prépare ma future comédie musicale !"

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Mar 27 Juin - 21:54

Musique d'Ambiance:
 

Au belle Rosa ! Oh ma rose ! Oh mon amour !
Belle cité que tu es !
Tu es la rose !
La plus belle fleur du monde des Rêves !
Mais, tu possèdes des piques,
Des piques qui dévoilent ta véritable nature
Derrière tes beaux pétales rouges,
Tu caches ta longue tige verte,
Cette tige qui descend vers tes racines
Et qui sont garnis de piques !
Des piques qui écorchent toutes les personnes qui tenteront de t’attraper !
Car malgré ta beauté,
Tu es comparable à une veuve noire
Une demoiselle qui attend son mari dans une belle prairie verte,
Cachant en réalité derrière,
Telle une rose,
Une lame qui brille d’une bien étrange lumière.
De plus, tu as pris racines sur une terre,
Une terre dangereuse,
Boueuse,
Sale,
Putride,
Mouvante,
Et incertaine.
Sur cette Terre dangereuse, tu es devenu la perle rare,
Le faux phare qui guide les voyageurs,
Les emmenant certainement dans une contemplation,
Une contemplation et une curiosité qui les écorchera petit à petit,
Avant de les faire tuer sous ton poison,
Tu aspiras leurs rêves et leurs désirs.
Car tu es cette Rose,
Ma belle Rosa.

Ce soir, j’ai un rendez-vous,
Un rendez-vous assez spécial,
Ce rendez-vous n’est pas illuminé par l’amour,
Mais, par l’argent et la route de la fortune.
Tandis que j’avançais dans la longue route,
La route de la fortune menant aux Rêves,
Rêves menant aussi aux cauchemars,
Cauchemars cohabitant avec les Rêves,
Rêve cachant le cauchemar,
Car !
Que serait les Rêves sans les cauchemars ?
Sans désespoir,
Pas d’Espoir.
Sans misère,
Pas de Richesse.
Sans échec,
Pas de Réussite.

Rosa !
Tu es la parfaite fusion entre rêves et cauchemars.
Voilà, les raisons de mon amour !
Comprends-tu ?!
Même si tu ne la veux pas,
Je serais toujours-là !
Mais, comme tu le dit si bien,
Pour conquérir ton cœur de pétale,
Il faut avoir beaucoup de chances.
La chance dicte tout !
Le Hasard est le maître des lieux !
Je le sais ! Oh ! Mon amour !

GoldRoad !
Roue de la fortune !
Me voilà !
J’avance d’un pas léger,
Fortune, gloire, célébrité,
Misère, Infortune et malchance sont au rendez-vous dans tes pavées d’or !
L’or !
L’or !
Objet qui a été tant de convoitise par tant de peuples et de personnes !
Mais, qui les a entraînés dans le fond !
Fond comparable à la misère du mendiant.

J’avance,
J’avance,
Je marche,
Je danse,
Je joue,
Je chante !

Derrière mon apparence,
Mon Travestissement,
Mon déguisement noir,
Noir comme tes piques,
J’avançais dans ta direction !

Chapeau,
Costard,
Petit cache.
J’avançais vers un Casino,
Je pénétrais les lieux,
Admirant l'architecture et l'ambiance de l'endroit.
Tandis que je continuais d'avancer,
En grimpant les escaliers,
Un couloir !
Où on pouvait observer une porte
Une grande porte en bois.

Deux !
Deux hommes !
Surveillant l’entrée !
Entrée !
Ou porte de sortie ?

Peu importe !
Une voix !
Je les entends !
Je les entends au fond de mon oreille,
Traversant le Conduit,
Tapotant le Tympan,
Telle une porte
Tirant vers le sens auditifs,
Elle avance,
Avançant dans les nerfs,
Et arrivant finalement au cerveau.

Deux voix !
Deux hommes !
Deux êtres humains !
L’un petit, gros, chauve et pâle
L’autre grand, chevelu, mince et bronzé.
Tous les deux protégeaient la porte d’entrée,
Avec tout simplement leurs drôles de costumes en orange, vert et violet.

D’une voix
Emplit de doute,
Le petit, gros, chauve et pâle annoncèrent à mes oreilles :


Musique d'Ambiance:
 

Le Premier garde : Halte ! Je vous prie, si vous ne voulez point d’ennuis, qu’il est préférable de dévoiler votre identité et de, par obligation, de vous présenter. Il s'agit d'une simple prévention monsieur.

L’Inconnu : Oh ! Je m’en excuse mon brave monsieur, je crois, si vous le souhaitez bien, *donne la lettre au premier garde*, de me laisser passer, si vous le permettez. Messire Delfino souhaite se tenir tête à tête avec ma personne.

Le Premier Garde *lit attentivement la lettre* : Oh bien ! Sans vouloir vous dérangez un peu plus, je vous ferais remarquer que vous êtes en retard.

L’Inconnu : Mille excuses.

Le Premier Garde : Dépêchez-vous ! Messire Delfino n’a pas toujours la patience d’un Moine.

L’Inconnu *se tourne vers le public* : Je suis désolé de ne point vous l’avoir dévoilé au début de mes sonnets, mais j’ai donné un rendez-vous avec le messire Delfino. Afin de pouvoir accepter son invitation, j’ai dû, par obligation, un peu mentir. Vous pouvez le constater cher public, mais je ne suis plus le Gentilhomme Van Cardo Minthran. Ce petit déguisement, costume noir, chapeau et petit cache-visage m’oblige à être discret. Tant de chevaliers et Héros en veulent à ma personne. Ce travestissement a été plus ou moins été obligatoire pour pouvoir assurer la survie de ma personne.

Oh ! La sorcellerie d’illusion ?!

Oui, je me suis quand même assuré de prendre un visage inconnu grâce à mes enchantements, mais j’ai décidé, pour assurer toujours ma survie, mais surtout pour imposer ma personne auprès des autres malfrats et autres Seigneurs, un déguisement, des vêtements qui en impose et qui inspire sans nul doute, la crainte et le respect.

Et bien ! Je crois que nous y sommes bientôt arrivés ! Après avoir traversé et regarder avec envie, l’architecture impressionnante, les belles statues, les jolies pots et autres décors somptueux.

Je pus observer de loin, une autre porte, une porte emplit d’or, de cristaux et de joyaux se dresser devant moi. Les deux bougres qui m’accompagnaient décidèrent de tapoter poliment la porte, peut-être que leur souverain se tient dans ces lieux ?


Le Premier garde : Messire Delfino ! Il est là ! L’invité surprise est belle et bien arrivé comme convenu, malgré son retard.

*La porte s’ouvre et nos trois personnages entrent dans le bureau*

L’Inconnu *avançant d’un pas léger en direction du bureau* : Bien le bonjour messire Delfino ! Oh ! J’ai oublié juste un petit détail ! Je me présente, je suis celui qu’on surnomme « Le Baron », je ne suis qu’un humble gentilhomme d’affaire qui souhaite s’entretenir tête à tête avec vous. Je suis venu, après un très long voyage, vous demander la construction de mon, si vous le permettez, de mon beau casino dans les grandes et belles rues du GoaldRoad, je suis également venu pour vous demander autres choses, mais je pense, à mon humble avis, que nous verrons cela un tout petit peu plus tard.

Le Déguisement d'Aldrim :
 

_________________
Petit message d'Aldrim:
 


Thème d'Aldrim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Mar 29 Aoû - 13:27

Il padrino


Aujourd’hui, permettez-moi de vous présenter où et comment se tient notre parrain adoré de tous. Le grand, le magnifique, Delfino Madeleine. Habille sur son trente-et-un, ce merveilleux, que dis-je, sublime homme à la gentillesse mémorable, se trouve positionner sur un fauteuil de cuir blanc, aux côtés de ses deux plus proches acolytes, Rose et l’Epervier.

Pour le petit dauphin, toujours aussi simple, son chapeau italien, le borsalino, positionné légèrement en avant sur son crâne, un costume de soirée taillé sur mesure pour monsieur Madeleine, une rose rouge dans l’une des poches du costume. Un cigare à la bouche, placé dans un trou de son doux pelage, ses lunettes délicatement placés sur son museau. Il était parfait, de quoi faire chavirer toutes les plus belles filles de la contrée. Malgré tout, même ainsi, il sait qu’il n’aura jamais celle qu’il aime. Ah, douce Juliette, je suis ton Roméo qui viendra à ton balcon pour te déclarer sa flamme. Ce doux et merveilleux flambeaux que tu refuseras une fois de plus, je sombrerais dans l’abime et l’oublie avant de revenir, plus déterminé que jamais ! Oui, le parrain à parfois un air très poétique et tendance aux rêves.

Rose, elle, habillé dans un grand costume d’homme, cravate noire, entouré autour du cou à la manière des hommes en noirs. Un pantalon ni trop large, ni trop fin, le juste le milieu, ce que l’on nommerait de parfait. Sa corne brillante sur le dessus de son crâne, de couleur rosée et pimpante, elle est assise à la droite du parrain, toute souriante, une bouteille de champagne pétillante à la main, n’attendant que l’invité pour servir ce doux ce doux nectar qu’est la liqueur d’envie.

L’Epervier, à la gauche du plus excentrique des dauphins, n’a pas changé, il est comme à son habitude. Il a fait néanmoins l’effort d’ajouter un petit nœud papillon tout autant d’ébène qu’est la blancheur de son col de coton. Son long chapeau cachant son visage, il ne dit mot, et ne dira mot au cours de toute cette soirée qui promet d’être exaltante.

Pourquoi sont-ils ainsi ? Ils accueillent un invité, quelqu’un venu parler d’affaire, mais aussi un anonyme. Quelqu’un de l’ombre, dont ils n’ont jamais entendu parler. Il faut toujours faire bonne impression devant les nouveaux, leur montrer la délicieuse vie de Rosa. Rencontrer un prétendant au plus profond de la misère, proche des quartiers gris, ne le mettraient pas en confiance. Non, pour rencontrer un tel personnage, il fallait choisir des goûts de luxes. Le parrain à alors décider de se rendre à l’un des plus beaux casinos de la route d’or et de luxure. Dans la salle privé qu’il a commandé, où lustre de cristal, et parquet d’or brillant attendent les invités les plus téméraires à rencontrer celui que l’on nomme, le parrain de tout Rosa.

La porte s’ouvrit après que l’on ait poliment frappé à la porte. Quelle douce mélodie, vous ne trouvez pas ? Ce son, lorsque vous savez que vos invités sont arrivés, que votre rôle prend enfin tout son sens. Celui qui se fait appeler, le Baron, est donc un homme d’une telle stature. Habillé de noir, d’un imperméable aux couleurs épices les plus sombres, le voici donc, celui qui veut rencontrer Delfino Madeleine.

« Ma, benvenuti a tu, mio amico. Ma, prends place, il y a un fauteuil spécialement pour toi. Ma, Rose, sert à boire je te prie. »
« Tout de suite il boss ! »


Enfin Rose pouvait servir dans les flutes, le champagne. Elle n’attendait que cela, c’était comme si une simple action l’excité à ce point, impressionnant non ? Non, c’est Rosa, nous sommes tous attaché à ce genre de goût de luxe, nous en devenons fada. Incapable de contrôler de simples pulsions, qui d’un regard extérieur, paraissent des plus ridicules. Et pourtant, la géante avait tant hâte de pouvoir faire coulée ce délicieux nectar pétillant dans ces verres de cristal qu’elle en était toute émoussée. Mais revenons aux choses sérieuses. Delfino, sous ses paroles sérieuses, tout en profitant de l’occasion, répondit à son invité après avoir demandé aux deux gardes de partir vérifier que personne n’essai de tricher à l’étage d’en dessous.

« Ma, ouvrir un casino n’est pas chose facile, ma, je peux t’arranger cela en échange d’un pourcentage sur ton chiffre d’affaire. Ma, en échange, je te promets, que tu n’auras aucun problème avec les gangs ennemis et tes affaires tourneront pour le mieux. Ma, par contre, dice tu il boss quanto tu ai ? »
« Il boss vous demande combien vous pouvez déboursez pour l’ouverture du casino, Rose reprit après Delfino pour expliquer plus en détails le procédé d'acquisition. C’est très important pour savoir où vous pourrez l’ouvrir précisément sur la Gold Road et pour les installations etc. Si vous avez votre propre mains d’œuvres, il faut aussi l’annoncer al padrino, elle restait le plus poli possible, tout en gardant son regard en direction de celui du Baron. Toutes ces choses sont très importantes, alors je vous prie de ne pas mentir il Barone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : "Attendez ! Je prépare ma future comédie musicale !"

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Mer 30 Aoû - 21:36

Thème du Rp:
 

Delphino Madeleine : Ma, benvenuti a tu, mio amico. Ma, prends place, il y a un fauteuil spécialement pour toi. Ma, Rose, sert à boire je te prie.

Rose : Tout de suite il boss !

Le Baron : Votre réputation vous précède Delphino Madeleine, grand parrain de la généreuse, grande et puissante Mafia de Rosa.

*Se tournant vers Rose*

Merci pour ce doux breuvage demoiselle.

*Buvant le verre de champagne calmement*

Bien, je vous écoute attentivement messire Delphino Madeleine.

Delphino Madeleine : Ma, ouvrir un casino n’est pas chose facile, ma, je peux t’arranger cela en échange d’un pourcentage sur ton chiffre d’affaire. Ma, en échange, je te promets, que tu n’auras aucun problème avec les gangs ennemis et tes affaires tourneront pour le mieux. Ma, par contre, dice tu il boss quanto tu ai ?

Rose : Il boss vous demande combien vous pouvez déboursez pour l’ouverture du casino. C’est très important pour savoir où vous pourrez l’ouvrir précisément sur la Gold Road et pour les installations etc. Si vous avez votre propre mains d’œuvres, il faut aussi l’annoncer al padrino. Toutes ces choses sont très importantes, alors je vous prie de ne pas mentir il Barone.

Le Baron *terminant son breuvage* : Oh ! Bien sûr ! J’ai suffisamment de moyens pour pouvoir financer mon humble, respectueux et modeste casino. Je respecterai vos lois et vous pourrez si cela vous satisfait messire, piocher dans une partie de mes recettes de ma future « petite demeure ».

*Reprenant un nouveau verre de champagne*

Pour les détails plus ou moins administratifs, je vous demanderai messire Delphino et demoiselle Rose de venir voir mon cher ami et compagnon, Michael Douglass.

Michael Douglass *arrivant dans la pièce calmement avec la carte d’invitation*

Apparence de Michael Douglass :
 

Le Baron *buvant une partie de son verre* : Voici Michael Douglass. Bien que d’apparence, il n’est qu’un petit chat noir en costume cravate qui se tient seulement sur ses pattes arrières, c’est un individu qui connaît beaucoup de choses sur le commerce, le monde de la finance et l’économie. Je suis sûr que vous arriverez très bien à vous entendre avec lui.

Michael Douglass *baissant légèrement au niveau du buste* : C’est un grand honneur et un privilège de rencontrer celui qu’on surnomme le "Grand Parrain".

Le Baron *terminant son verre de champagne* : Oh ! Ah oui ! J’oubliai quelque chose !

Michael Douglass *dépose une grande valise sur la table et l’ouvre en grand. Celle-ci dévoile une grande rangée de lingot d’or* : Je crois que ceci sera suffisant pour pouvoir payer, si vous le permettez, l’addition de notre futur et humble casino. Si vous vous demandez : Dans quel lieu sera construite cette humble demeure, nous pensons, mon ami, ainsi que moi à une zone relativement connue, mais assez proche, je pense que vous allez un peu vous poser des questions, du quartier gris.

Le Baron *se tournant vers le public* : Mon cher public, si vous vous demandez d’où tiennent les origines de ces lingots d’or, la réponse est assez simple : C’était à la base des bijoux et des trésors originaires d’Arancioni, que j’ai plus ou moins emprunté au peuple orange *léger sourire*. Ils ont par la suite été fondu et transformer en lingot. Bien sûr ! Ces lingots d’or ne représentent même pas un millième du trésor total d’Arancioni qui a été emprunté en ma personne.

*Se tournant vers Delphino Madeleine*

Cependant, je souhaite également payer d’autres projets et d’autres installations au sein de votre humble et puissant royaume.

*Reprenant légèrement son souffle*

Si vous le permettez mon brave, je rêve de construire un cirque, une petite arène où les hommes et les femmes pourront se divertir en voyant des spectacles de cirques, des pièces de théâtres ou d’opéras, mais également des combats de gladiateurs. De plus, certains membres du public et n’importe quel individu pourra participer, s’ils le souhaitent, en comprenant bien sûr les risques. Qu’en pensez-vous messire Delphino Madeleine et demoiselle Rose ?

_________________
Petit message d'Aldrim:
 


Thème d'Aldrim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Lun 4 Sep - 21:44

Le devoir de protéger ceux qu'on aime

Un fervent homme d’affaire venait de rejoindre la pièce, accompagnait de sa lettre d’invitation, très certainement la même que celle du baron, où alors tout ceci était prévu à l’avance. Peut être, je n’ai pas les données de ce délicieux événements. Ce petit chat trainait avec lui une grande mallette, elle semblait assez lourde, elle devait contenir beaucoup de chose, et très certainement des précieuses. Delfino ne fut en rien surpris de part la quantité d’or, il en a déjà vu bien plus au cours de ses trois années à parcourir les terres de pierres de Rosa. Rose elle était tout émerveillée par les éclats de l’or sur la table.

Néanmoins, autant l’oiseau, que la géante et le parrain sérieux, réagir fasse à la position du casino en question. Proche des quartiers gris, sur une côte néanmoins assez populaire ? Que voulez tenter cet homme ? Il allait perdre son temps à vouloir se mettre si proche de la misère. Même le dauphin n’était pas sûr de pouvoir protéger un bâtiment si riche fasse à la misère si proche des quartiers défavorisés. Avant même que la discussion n’aille plus loin, le baron continua de faire profiter aux oreilles des mafieux, de ses projets pour l’avenir de son casino. Un cirque, un opéra, et j’en passe j’imagine, il devait avoir certainement d’autres projets en tête.

« Ma, cette question, vous l’aviez deviné, ma, pourquoi si prêt des quartiers gris ? Ma, qu’avez-vous en tête il barone ? »

Le parrain était sérieux, les quartiers gris sont pour lui une nouvelle source d’inspiration, un nouveau but, depuis sa rencontre avec Juliette, il a drastiquement changé, devenue quelqu’un de bon et de généreux. Il a même fait ouvrir il y a peu, un orphelinat pour recueillir les enfants perdus dans ce pays de cendres et de poussières, les protégeant tout en leur apprenant les bases de la société, l’histoire courte, mais néanmoins intéressante de notre monde et aussi, divers cours d’éducation classique à n’importe quelle société un temps soit peut intelligent. Et il ne compte pas s’arrêter là, alors, de voir qu’un homme d’affaire décide de se placer si proche de son nouveau terrain à protéger, rien d’étrange à le voir sur la défensive.

Il n’y eut pas de suite au dialogue, attendant patiemment la réponse de son client, Delfino restait silencieux. Rose et l’Epervier faisait de même, doutant d’une fourberie dans les plans de ce Baron. Que va-t-il répondre ? Tous étaient préparer au pire, mais peut être pas à la terrible réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : "Attendez ! Je prépare ma future comédie musicale !"

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Mar 5 Sep - 20:59

Delphino : Ma, cette question, vous l’aviez deviné, ma, pourquoi si prêt des quartiers gris ? Ma, qu’avez-vous en tête il barone ?

Le Baron *se tournant vers le public* : Je ressens malheureusement une forme de doute à travers ses paroles de gentleman, je constate également que la délicieuse demoizelle, ainsi que son autre homme de main se méfient énormément de ma personne. En même temps ! Je ne peux points leur donner torts bien évidemment. Cependant, bien que j'ai de grands projets, que j'expliquerai un peu plus tard, je vais tout de même être le plus « honnête possible », tout en, bien sûr, camoufler mon véritable visage.

*se tournant en direction de Delphino*

Oh ! Et le casino se situerait évidemment non loin des docks noirs pour accéder à l'océan et au port. En fait, je cherche une zone de tampon entre ces trois zones. Ce qui m'intéresse dans le quartier gris, c'est de redonner une nouvelle chance, avec le cœur à la main, à ces individus vivant dans ce pauvre quartier. Je souhaite engager du personnel au sein de ces quartiers pour leur offrir un avenir plus serein et meilleur, que ce qu'ils connaissent en ce moment et malheureusement à l'heure actuelle. Bien que je possède déjà quelques employés, j'aime beaucoup les nouvelles, surtout quand elles viennent de milieu défavorisé ou difficile.

*S'arrêtant pendant un bref moment pour prendre une voix calme*

Lorsqu'on offre une nouvelle chance, une chance de pouvoir s'émanciper, une chance d'accomplir un rêve ou un but en soit, la personne saura travailler et être reconnaissante. Qu'est-ce qui serait le mieux ? Laisser ces pauvres gens livrer à des gangsters sans foi ni loi, au risque de finir de basculer comme eux ou tout simplement leur donner une chance, une chance de leur offrir un nouvel avenir. Surtout que vous savez comme moi que la chance est très importante au sein de Rosa, je souhaite être le joker qui offre un bonus pour ceux qui souhaitent changer.

Je peux parfaitement comprendre qu'un gentleman comme vous, mais surtout un grand parrain puisse se méfier de moi ou craindre pour ma sécurité, mais je ne souhaite tout simplement offrir une nouvelle chance à ces individus au sein de Rosa, car que faisons-nous dans ce monde ?

Nous ne sommes pas tombés au hasard, car non ! Nous avons tous un talent en nous, même ceux qui ne le pensent pas et qui pensent qu'ils ne sont que des bons à rien. Non ! Nous ne sommes pas tous comme ça.

Bien sûr ! Il est vrai que je souhaite également profiter d'une nouvelle main d'œuvre, que vous pensez peu coûteuse, mais je sais être un patron paternaliste. Mes hommes et moi, nous pouvons nous défendre, nous étions à la base des aventuriers qui ont bravé de nombreux dangers et nous le sommes encore. Donc, vous n'avez rien à craindre pour ma sécurité et celles de mes compagnons. D'ailleurs, je compte également apprendre aux nouveaux employés comment se défendre dans ce monde merveilleux, mais qui est tout de même dangereux.

D'ailleurs, mon dicton me dit : « Un employé heureux et serviable sera mille fois plus productifs, qu'un pauvre salarié à bout de souffle qui est à la limite esclave. »


*se tournant en direction du public*

Oui ! Vous ne rêvez pas, je souhaite donner un nouvel avenir à ces pauvres gens vivants dans le quartier gris, je ne vous mens pas. Je veux qu'ils réussissent à s'en tirer et à devenir plus fort. Toutefois, je ne vous mens pas, bien que cette dernière possède une bonne façade, elle peut cacher une forme de noirceurs que peu de monde arriverait à douter de ce que c'est …

_________________
Petit message d'Aldrim:
 


Thème d'Aldrim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delfino Madeleine
Rosa - Rang 1
Rosa - Rang 1
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 28/09/2016

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Ven 8 Sep - 16:49

Signature du contrat

Ses paroles, ce tact, cette façon de jouer avec les mots tout en coordonnant les émotions de son interlocuteur et ses propres intérêts. Ce genre de personne, je ne peux qu’applaudir, un vrai danger cet homme mais en même temps quelqu’un me donnant véritablement l’envie de le rencontrer. Comme vous le savez déjà jeunes aventuriers, je ne suis pas bon ni gentil, je suis neutre et ne fait qu’observer les actions des autres. Parfois m’alliant avec le bien, d’autrefois contournant certains principes moraux pour rejoindre le mal. Il n’y a pas de barrière, je vais là où bon me semble d’être et je l’ai toujours bien fait remarqué. Mais ici, Aldrim, ou du moins, le Baron, venait de parvenir à rassurer quasi entièrement, le parrain de la famille Madeleine.

Rose, était complètement rassurée, quasi déjà prête à se rendre sur les lieux pour trouver un emplacement pour le futur casino de monsieur le Baron et ses camarades de cirque. Elle pensait que c’était une troupe d’artistes ambulants qui décidaient de s’installer à Rosa tout en usant des coutumes locales pour faire plus d’audiences. Par ce principe, le choix du casino en couverture était parfait selon elle.

Delfino était d’accord, redevenu plus calme après les interactions de monsieur le Baron. Mais il n’était pas aussi naïf que son bras droit, mademoiselle Rose, il savait que le Baron voulait cette place pour son propre profit, proche des docks noirs pour des marchandises très certainement illégales, des passages plus ou moins douteux à travers les royaumes. Enfin, cela est tout à fait normal pour un patron dans le royaume rose de la chance et de la fortune. Rassuré, notre parrain accepta la proposition de notre cher Baron.

« Ma, perfecto, dans ce cas. Ma, je vous aiderais à obtenir ce que vous rechercher. Ma, d’abord je vous priais de signer ce contrat que mon bras gauche va vous soumettre. »

Néanmoins, lorsque l’Epervier se dirigea vers le Baron d’un simple battement d’aile, avant de se laisser retomber sur la table de verre et d’or devant lui. Posé sur ses pattes fines à l’extrémité plus coupante que des lames de rasoirs, il tendit de son bec, le contrat en question. Mais le regard qu’il adressa au client, n’avait rien de sympathique. Sur les trois, il semblait celui qui avait le plus de doute, qui considérait ce nouvel arrivant, comme une véritable menace, un intrus à Rosa. Un de plus, qui ferait couler notre monde dans la décadence. Son regard, il déterminait bien ce que l’oiseau avait en tête, le moindre faux pas, le moindre problème, il serait mit au courant. La suite, vous ne préférez pas l’entendre.

Il retourna se poser sur le bord du canapé, à gauche de la peluche dauphin. Sur le contrat, il y avait d’inscrit plusieurs causes et effets, notamment l’explication de différentes règles de respects et de confiances. Delfino et ses hommes, se devaient d’aider à la protection du lieu acheté, mais en échange, ces hommes auraient le droit d’entrer ouvertement à l’intérieur du bâtiment sous l’ordre d’un des trois plus haut gradé de la famille, soit l’Epervier, Rose et Delfino Madeleine lui-même. Le parrain, promet de faire une certaine publicité au bâtiment, du moins, dans la possibilité de la zone d’action de celui-ci, afin que cela n’empiète pas sur les affaires des autres contractants. Le signataire doit refuser toutes autres offres venant d’autres gangs, si cela venait à ce savoir, la famille Madeleine retirerait toutes ses offres et deviendraient ennemi du dit lieu. En échange de la protection et de divers autres services, ainsi que de l’emplacement, l’entreprise doit reverser dix pourcent de son chiffre d’affaire à la famille Madeleine.

« Ma, ne vous en faîtes pas, nous sommes réglo dans la famiglia. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldrim
Malva (Effroi) - Rang 4
Malva (Effroi) - Rang 4
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : "Attendez ! Je prépare ma future comédie musicale !"

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprit.

MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   Jeu 21 Sep - 22:11

Thème du Rp:
 

Delfino : Ma, perfecto, dans ce cas. Ma, je vous aiderais à obtenir ce que vous rechercher. Ma, d’abord je vous priais de signer ce contrat que mon bras gauche va vous soumettre.

Le Baron *se tournant vers le public* : Hey ! Je mérite bien un petit oscar pour cette interprétation !  J’en mérite un ! Non ? N’est-ce pas ?! Allez ! Juste un petit ! Bon bein dommage !

*se tournant vers Delfino et Rose*

Je vous remercie d’avoir accepté mes requêtes, j’en suis éternellement reconnaissant et j’obéirais à vos lois comme prévu. Si vous avez des ennuis, je serais prêt à vous aider.

*se tournant à nouveau vers le public*

Oh ! J’adore ces moments où les gens commencent à me flatter. Regardez-les ! J’ai conquérir leur cœur et leur esprit comme un homme politique dont je ne citerais pas le nom. D’ailleurs, en parlant d’homme politique, il est vrai … que j’ai plus ou moins menti … et que je les ai plus ou moins … vous voyez où je veux en venir ...

Mais, honnêtement ! J’ai beaucoup de respect pour ce Delfino ! Regardez cet homme ! Il a tellement de l’oseï ! Il inspire par sa seule prestance une aura de respect, de crainte et surtout de classe ! Bordel, ce mec est un véritable top model, regardez ce beau dauphin ! Cette belle peluche ! Bordel j’ai une « censuré » !

Enfin, bref ! Nous allons reprendre notre petite narration.

Continuant à me laver avec les flatteries de Delfino et de Rose, je vis l’autre individu qui se nommait l’Epervier me dévisager avec son regard bien « glaçant ».

Face à ce regard, je n’avais qu’une seule envie, une envie forte ! Vous me connaissez cher public ! Face à ce genre de personne, je n’ai qu’une seule envie : les répondre gentiment avec courtoisie à ma manière. Enfin ! Si vous voyez où je veux en venir …

Mais, j'essayais tout de même ! Pour le bien de cet accord entre Delfino et moi. De ne point me laisser tenter

Puis, c’est alors que j’entendis à nouveau Delfino me déclarer à nouveau.


Delfino : Ma, ne vous en faîtes pas, nous sommes réglo dans la famiglia.

Le Baron *se tournant vers Delfino* : Je n’en doute point mon cher, j’accepte avec bienveillance et amitié de signer votre contrat. En signant ce contrat, je suis plus ou moins lié à votre famille, certes je n’en fais pas partie, mais disons que je suis en quelque sorte un proche, une connaissance qui a un petit lien avec elle. Bien sûr ! Je m’excuse de me répéter, mais si vous avez besoin d’aide, je serais prêt à vous aider, si je suis disponible. Si ce n’est malheureusement pas le cas pour diverses raisons, ce sera mon cher ami Michael Douglass, qui j'en suis sûr acceptera de vous prêter main forte.

Michael Douglass : Bien sûr ! En signant ce contrat, je m’engage volontairement à vous aider messire.

Le Baron *signant le contrat avec sa petite signature* : Messire Delphino, puis-je vous montrer ma petite troupe, cette troupe qui se chargera de gérer le casino, avec évidemment et comme je l’ai promis les futurs employés originaires des quartiers gris. Je vous demande, si vous l’acceptez bien avec générosité de venir me suivre vers l’extérieur, mes petits amis vont vous offrir une belle petite surprise.

*se tournant à nouveau vers le public*

D’un pas léger, nous décidâmes de nous lever de nos chaises pour partir en direction de la porte. Longeant les escaliers, les salles et les couloirs du casino, nous finîmes par apercevoir l’architecture et les rues très richement décorés du Goald Road au bout de l’entrée. Mais, alors que nous venons à peine de déposer nos pas vers l’extérieur, une étrange mélodie, une musique commença à retentir au loin.

*se tournant en direction de Delfino et de ses camarades*

Mesdames et messieurs, je vous présente ma grande troupe, l’orchestre des « Rêves Eternels » !

Thème de la Troupe:
 

La Troupe *se rapproche de plus en plus avant de jouer avec des instruments et des costumes traditionnels d’Arabie* : Venez voir ! L’hôtel Baronne !
Quelle classe ! L’hôtel Baronne !

Bande de veinards,
Approchez du bazar.
Vous allez voir,
C' que vous allez voir.
Venez applaudir, acclamer notre Superstar !
Fêtez ce grand jour,
Clochettes et tambours,
Venez jouer avec l'idole !

Hôtel Baronne, Sa Seigneurie,
Ali al Baronne.
Laissez-vous emporter !
Soyez ravis !
Pas de panique, on se calme !
Venez dansez et chantez !
Venez voir le plus beau spectacle de Yume !

Hôtel Baronne, plus chaleureux,
Je n'en connais pas !
Qui vous porte de bonté,
À tous les étages.
Il a donné aux plus pauvres,
Tout seul avec sa chance !
La richesse et le bonheur ! C’est lui ! C’est l’Hôtel Baronne !

Hôtel Baronne, oui c'est bien là !
Ali al Baronne !
Quelle palace, c'est magnifique,
C’est somptueux !
Il y a du monde au balcon,
Moi j'ai du voile au menton.
Et tout le monde danse et chante pour Hôtel Baronne.

Venez voir ses deux cents statues d’or.
C'est payant, et pourtant, c'est gratuit.
Richesse et Bonheur sont avec lui,
Fiers de le servir, c'est le plus grand,
On lui obéit, et chacun donnerait sa vie,
Pour l’Eternel Rêve... Vive l’Hôtel Baronne !

Hôtel Baronne, oui c'est bien lui,
Ali Al Baronne, est ici, pour la place,
Si jolie.
Voilà pourquoi, en cortège,
Ce gentleman vous demande.

Avec trente aventuriers qui jouent les acrobates,
Des danseuses et puis des musiciens, au son des clairons.
Ses quarante gentlemans, sa batterie de chefs,
Ses chanteurs qui crient,
Venez voir ! L’Hôtel Baronne !


Le Baron *se tournant vers Delfino et ses compagnons* : Alors, qu’est-ce que vous en avez pensé ? C'était génial ! N'est-ce pas ? Avouez ! C’était tout de même impressionnant !

*se tournant vers le public*

J’y ai mis tout mon cœur à faire cette comédie musicale ! Eh ! En plus, faire ce genre de truc, cela peut facilement convaincre n’importe qui, même ceux qui sont les plus pessimistes.

_________________
Petit message d'Aldrim:
 


Thème d'Aldrim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh ma belle Rosa ! [Pv Delfino]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Rosa
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: RosaTitre :: Gold Road-
Sauter vers: