Partagez | 
 

 ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Psyche

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 31

MessageSujet: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Mar 23 Fév - 12:08

''I'll ease your mind if you give me the chance''

ft. LE PREMIER ETAGE

Pour que le monde soit juste
Ce qu'il a voulu être!
Psyche


Psyche avait pris une grande décision aujourd'hui. Il sautilla sur place pendant un long moment, juste devant la grande porte du premier étage de la tour. Il ne savait pas pourquoi mais il n'avait plus aucun souvenir de l'autre fois où il était venu. Il n'avait sûrement pas été assez fort pour s'en rendre compte? Aucune idée, aucune idée, son cerveau n'était pas à ce moment là. Il n'était pas dans l'optique même de se poser ce genre de questions. Il devait penser à autre chose que le passé, il devait avancer. Comme Alexandre machin, il devait faire un pas après l'autre et avancer toujours plus en avant. Il eut un grand sourire heureux  C'était sa mission, et s'il l'acceptait, et il l'acceptait, il devait aller voir tout ce qui se trouvait devant lui!

Et aujourd'hui, il avait affaire à un gros morceau, la tour de cristal. Qui avait dit que Dead n'avait plus de quoi à montrer son gabarit? Celui-ci avait un niveau plutôt incroyable. Et c'est bien pour cela qu'il devait le faire en plusieurs fois. Il allait se rendre au premier étage. Il allait en découvrir autant que possible. Et peu importe ce qu'on lui en disait. Il soupira. Petit aventurier, tu dois faire attention à toi dans ce monde trop grand. Il s'étira d'un côté puis de l'autre.

Ses systèmes semblaient tous avoir du mal à bouger. Boudyou, qu'allait-t-il bien pouvoir faire pour décompresser tout son système? Il ne pouvait pas se calmer. Il était trop excité. Il gonfla les joues. Bon, il devait faire quelque chose... Et quoi de mieux que la musique pour débloquer de grands coups de stress? Rien est la bonne réponse. Il planta ses deux pieds dans la terre, ses mains devant lui, puis les écarta vers le ciel. Une chanson rapide est motivante ferait l'affaire.

Il avait trouvé:

''Nee nee papa wain choudai
Nee nee mama Nee nee mama ''


Il continuait de sautiller devant la tour tout en agitant les mains et les bras à la façon d'une petite poule. Il rougissait un peu en hésitant encore à s'engager dans cette fameuse tour. Mais bon, que risquait-t-il... Regretter. Et s'il n'y allait pas? Regretter encore plus.

''Mukashi no tabeta boroneeze no
Ano aji ga wasurerarenainda ''


Il ferma les yeux et amena un bras devant son visage. Il se bloqua au sol et commença tranquillement à monter sa voix. Il était totalement pris dans la chanson et ses questions mentales avaient commencé à disparaître une à une.

''Marukaite chikyuu
Marukaite chikyuu
Marukaite chikyuu
Boku Psyche ! ''


Il avait rouvert les yeux et sourit à nouveau alors que ses deux bras étaient redescendus vers le sol et qu'il avait tenu la note sans problème. Il mit ses mains sur la porte, presque dans une position de kamehameha et reprit le couplet qu'il restait pour se convaincre qu'il faisait le bon choix.

''Aa hitofude de
Mieru subarashii sekai
Nagagutsu de kanpai da ''


Oui, il y avait tant de magnifique choses dans le monde, il ne devait pas céder ainsi à la panique. Cette tour ne lui apporterait que des bonnes choses. Il avait confiance en ce monde, il avait confiance en la beauté et la rareté des nouveautés. Il sourit grandement. Et en même temps qu'il poussa les portes du premier étage de la tour de cristal, il acheva la chansonnette:

''LIBERTYYYY!''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Mar 23 Fév - 15:48

Une douce musique

Le doux bruit du vent sifflant entre les arbres, les doux sons des ondulations de la rivière, la douce musique du calme de la nature. Quelques petits oiseaux chantant et voletant entre les branchages de la végétation. Quelques criquets s’ajoutant pour parfaire l’ambiance, le son de la vie s’écoule paisiblement dans cet étrange lieu entre espace et temps. Où nous trouvons nous exactement ? Dans la demeure de l’enfant, là où gardien de la vie animalière sommes présent, là où nous devons être et là où nous nous avions promit une place. Gardien des animaux sommes ici chez nous, nous pouvons nous reposer et être libre après ce long combat que nous avions commencé. Première épreuve dévoilé aux aventuriers, la tour de cristal à ouvert ses portes vers un nouveau monde à explorer, mais personne n’a véritablement encore posé les pieds ici jusqu’à aujourd’hui.

Ce n’est pas mon lien étroit avec la vie qui m’a permit de le pressentir, il s’agit de mon instinct animalier. Que pensez-vous ? Que nous avions obtenue nos pouvoirs et avons gagné ce côté bestial si merveilleux ? Ou préférez-vous penser le contraire, des animaux gagnant une raison ? Je vous laisse juger par vous-mêmes et découvrir avec moi la vérité de cet étage. Sur une pierre, au milieu de la rivière, médite une jeune fille à la chevelure couleur nature, vos capillaires sont si fin comparais au miens jeune aventurier. Seulement les miens abritent la vie, ils sont composé de feuilles douces et libérant un parfum délicieux et si attirant. Tu ne te souviendras pas qui je suis à l’aide de tes yeux, mais grâce à ce qui est au profond de toi, ton cœur te guidera et t’expliquera qui je suis.

Doucement, alors que la brise soufflé, je t’écoutais perturber ce silence, derrière la porte, une vois résonnait, chantante et mélodieuse. Cette mélodie te donne la force de surmonter tes peurs et aller au bout de tes rêves ? Dans ce cas souvient toi de ses paroles, ils te guideront jusqu’au sommet si tu gardes avec toi cette envie d’aventure. Les choses sont en équilibres, ton corps et ton esprit sont en communion absolue, tu pousses alors la porte te menant vers ce nouveau monde qui t’attend. Ne ressens-tu pas alors, un certain sentiment de nostalgie t’enivrer ? Quel est-il ? Si tu viens jusqu’à moi je t’en dirais plus sur cet endroit mystique. Tu à plusieurs choix s’offrant à toi, à peine entrer, c’est pourtant cela l’aventure. Une forêt au couleur de l’arc-en-ciel se trouve devant toi, les feuilles des arbres prenant la couleur du gardien le plus proche. Cela donne parfois un effet assez spécial mais un spectacle qui reste et restera merveilleux.

Il y a ce chemin un peu sableux menant jusqu'au potager, où tu peux faire comme les précédents aventuriers et avancer rapidement à travers les arbres jusqu’au perchoir. Mais il te reste un dernier chemin, ce chemin guidé par le cours d’eau qui s’étend doucement à travers les arbres, serpentant entre chaque tronc, parsemé de quelques pierres en bordure comme au centre. Un peu plus loin tu peux observer de dos, ce qui semble être un petit arbre, mais finalement, tu t’aperçois très rapidement que cette pousse est en réalité une jeune femme portant comme un arbre à sa cime, des feuilles et autres brindilles. Mais ce que tu remarques surtout, se sont ces deux bois trônant sur sa tête, deux bois que tu peux observer et contempler avant que ce visage ne se tourne vers toi, comme pour t’accueillir dans ce lieu si calme. Il te sourit avant de te faire un simple geste de la main pour te saluer, une amie à toi n’est-ce pas ? Tu t’en souviens maintenant ? Psyche, j’ai déjà entendu ta voix une fois et j’ai été heureux de l’entendre une nouvelle fois. J’espère que tu me comprendras, même si je suis lié à la vie, il m’est difficile de communiquer comme toi, mais ceci est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Psyche

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Mer 24 Fév - 12:18

''I'll ease your mind if you give me the chance''

ft. LE PREMIER ETAGE

Pour que le monde soit juste
Ce qu'il a voulu être!
Psyche


Psyche regarda les différents chemins qui se présentaient devant lui. Il leva la main et bougea dans sa vision un de ses programmes pour l'activer en tant que carte. Il hocha la tête alors que ce petit module s'ajouta en haut à droite de sa vision. Merci Blue pour ses améliorations techniques internes. Il sourit malgré lui puis se devait de choisir. Déjà, il n'était pas venu pour prendre une zone ressemblante à celle qu'il avait le plus visité. Il ne prendrait pas le coin sablé, c'était une assurance.

Ensuite, il regarda les arbres. Il eut un léger rire, il était bien trop lourd pour passer au dessus et passer entre n'était pas une idée qui lui plaisait. Ce serait une agression envers ce paysage non? Et il ne voulait agresser personne, il ne voulait pas se montrer ici comme une menace mais bien comme une personne pacifiste. Fermant les yeux, il agrandit ses systèmes respiratoires. Parfait.

Il ne restait donc que le dernier chemin. Ses cheveux noirs connurent une douce brise qui les redressa légèrement. Il se sentit légèrement idiot à fixer cette petite rivière mais... Il y avait quelque chose au bout... Comme si quelqu'un l'attendait. Ce n'était qu'un pressentiment, alors y croire. On ne croyait déjà pas les humains quand il les disait, pourquoi le croire lui qui était un pauvre Robot qui rêvait? Il avança quand même.

Ses pas commencèrent doucement. Il était assez peu sûr de lui et la vie de Yume no Sekai lui avait appris à se méfier de ce genre de chose.

''From the sky, I look down upon
There is no need to be lonely anymore,
Strongly, powerfully wake me up.
Use the desire as fuel to burn my heart.

Faraway from the earth, shining planet.
If you raise your head up, notes, songs and sounds
Would walk through you slowly ''



Évidemment, sa voix avait pris le pied sur ses pensées et ses sentiments. C'était après tout la façon de s'exprimer qu'il connaissait le mieux. Il avança donc en rythme avec son chant et sauta d'une pierre à l'autre. Il s'arrêta un instant sur un des rochers. Il avait une nouvelle fois l'impression que sa chanson atteignait quelqu'un. Et ce n'était pas seulement par les impulsions, les sentiments qu'il y avait en elle... Non, on l'écoutait.

''It is Just like a shooting star.
No matter where, Escape.
The journey is getting started F・L・Y now.

The silver earrings are, being shining there
Make you dizzying and searching for light
The scene I’ve saw it in the dream「Pick me up」 She said
Without gravity, now S・K・Y high. ''



Il releva les yeux vers le ciel de cet endroit. Est-ce que c'était possible que Dead ou la Créatrice observent les aventuriers qui rentraient dans la tour de cristal grâce à des caméras ou des pouvoirs qui lui étaient inconnus? Est-ce que ce sentiment venait d'eux? Non, Dead avait un regard cynique et triste sur le monde, la Créatrice était douce mais détachée. Là, on aurait dit que toute la nature le regardait. Mais au fur et à mesure que le chemin avançait il sentait de plus en plus cette présence. Il essaya de se souvenir qui cela pouvait être... Il l'avait déjà rencontré.

''When I hold on that hand, it’s smaller than I thought.
Why the world is so soft like the cloud?
The body temperature with No reason
There is nothing I would need anymore.

There will be a change tomorrow. Follow me
If you hold my hand tightly. the street, the stars and me,
Would be only your things forever. ''



Psyche était de plus en plus curieux et impatient d'arriver. Il avait accéléré. De loin, il finit par remarquer un grand arbre. Qu'est-ce? Il cligna des yeux... Un arbre... Un arbre... Mais bien plus puissant que les autres, il ne le sentait pas mais le voyait clairement. Il déglutit et continua à avancer plus calmement. Il se demandait de quelle écorce fut fait ce végétal... Il était si... Comme le cerf de cette fois-ci... Naturia.

''It is just like a shooting star.
No matter where, Escape.
The journey is getting started F・L・Y now.

Bring you to the other side, behind of the moon. I said.
I say goodbye S・K・Y high.

Someday
Squared the hands just as a camera, try to catch it someday.
『Almost, I can feel the night is almost gone. ''



Il fit les derniers pas et commença à mieux voir. C'était une très belle femme. Il rougit un peu de cette splendeur et hésitait même à finir sa chanson. Il ne voulait pas la déranger mais... visiblement, elle ne lui en voulait pas d'être arrivé ici en chantant, elle semblait même... satisfaite. Il se demandait si... c'était normal qu'elle lui fasse penser à un cerf. Il décida de finir.

''It is just like a shooting star.
No matter where, Escape.
The journey is getting started F・L・Y now.

F・L・Y the shadow of the little bear.
now and high gets ahead of this
S・K・Y , just like the wind.
Infinity Rise ''


L’androïde finit là sa musique, il avait fermé les yeux sous l'intensité et les rouvrit. Il s'approcha de la belle personne et la regarda curieusement. Il eut un doux sourire enfantin. Il était tellement curieux... Et si elle était bien Naturia... Alors il le serait encore plus...

''...Bonjour... Je suis Psyche... Est-ce que vous... êtes... Naturia?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Jeu 25 Fév - 19:14

Il n'y a rien

Une rencontre si douce, si paisible, deux pacifiste l’un en face de l’autre. D’avance, nous savions tous qu’aucun combat ne sera ici, pourquoi il y en aurait-il eut un ? Le sentiment de supériorité ? Une vengeance ? Un duel face à face avec ceux qui était affronté autrefois de façon très illégale ? Tant de projet que certaines personnes auraient mis à bien. Mais ici ce n’était pas le cas, deux regards se croisant pour une simple voix s’exprimant. Si ce cher être robotique savait, je me demande qu’elle type de façade prendrait-il ? Il restait tout de même déboussolé devant cette jeune femme aux couleurs de la nature, aux couleurs de Verde.

Alors qu’il continuait de chanter, elle le regardait, assis paisiblement sur une pierre, l’eau de la rivière coulant doucement autour d’elle. Le bout de ses pieds trempant délicatement dans l’eau fraîche voir quelque peu froide selon les points de vues. Mais ici, ni l’un ni l’autre ne serait dérangé par une petite trempette. Alors que Psyche continuait sa chanson, la jeune femme au bois de cerf l’écoutait, fermant doucement les yeux, lui faisant une totale confiance. Ce simple moment était si apaisant, vous auriez aimé être présent avec eux. Le robot chanteur qui continuait doucement sa symphonie, faisait briller son cœur et le sien, alors qu’autour, toute la nature doucement produisait des sons en accompagnements. Un chef d’orchestre guidant arbre et vent autour de lui, la nature est comme les êtres humains, elle possède une conscience et des oreilles. Elle vous écoute et vous entend, mais elle communique aussi, prenait le temps d’écouter jeunes aventuriers, certains secrets vous en seront libérés.

Puis, le spectacle s’arrêta, c’était finit, le chant comme la musique de la forêt en fond s’était arrêté en synchronisation parfaite. Une simple liaison et d’écoute entre un être bruyant et la nature si calme. Une coopération entre deux mondes différents, si différents que finalement, ils se complètent tout deux. Le jeune robot s’approchait à présent, de plus en plus, curieux et surement étonné si j’en crois son visage à ce moment. Doucement, comme un enfant il se présenta et demanda à la jeune femme au bord de l’eau si elle était bien la gardienne du royaume de l’équilibre, la gardienne de Verde, Naturia. Elle afficha un sourire paisible avant d’acquiescer doucement d’un simple geste de la tête. Tout aussi calmement que la nature autour d’elle bouge grâce au vent, elle se leva de son perchoir l’empêchant d’être dans le ruisseau coulant doucement. L’eau arrivait jusqu’au milieu de ses tibias, son regard affichait un petit mécontentement avec le frais plus intense qu’avec une simple caresse des ondulations. Se rapprochant du rivage, rejoignant son compagnon chanteur. Mais, jeune demoiselle n’a plus besoin d’un narrateur pour continuer son aventure, votre cher ami squelettique va donc se retirer ici maintenant et vous laisser continuer votre lecture.

Pied nue sur l’herbe de la rive après m’être éloigné des roches humides du bord du ruisseau, nos deux énergies se confrontèrent de plus prêt à présent. A notre dernière rencontre, le paisible Psyche n’était pas aussi grand que cela, il était même bien plus petit que moi. Pourtant ici, la différence entre la hauteur de son corps et le mien n’est pas à prendre à la légère. Mes bois atteignent une hauteur que d’autres qualifieraient d’honnêtes, mais il dépasse à peine le robot chanteur que j’ai rencontré il y a bien longtemps. J’ai tant de chose à te dire mais aucun moyen de te le communiquer, tu vas devoir trouver un autre moyen de m’écouter. Mais, dis moi, es-tu capable de comprendre le vent ? De comprendre ce qu’il permet à ma famille et à mes amis ? Si tu le peux, tu peux m’entendre. Mais tu n’en es pas capable, écouter le vent en étant si jeune. J’espérais simplement que tu puisses comprendre ce qu’il m’est arrivé, pourras-tu comprendre Psyche ? Pourquoi je n’ai fait qu’attendre quelqu’un de bon pour tout simplement accepter un véritable combat ? Pourquoi je t’ai écouté toi ? Regarde plus loin que mes lèvres et mes dents, tu ne vois rien ? C’est normal, car il n’y a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Psyche

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Lun 29 Fév - 16:52

''I'll ease your mind if you give me the chance''

ft. LE PREMIER ETAGE

Pour que le monde soit juste
Ce qu'il a voulu être!
Psyche


Le corps entier de Psyche trembla... Privé de voix... Privé de voix... Elle était privée de sa voix. Il eut une vague de douleur pour elle. Elle ne pouvait pas parler. Elle ne pouvait pas chanter. Elle ne pouvait pas s'exprimer au monde comme elle le voudrait. Doucement. Il s'avança vers elle... Il se mit à genoux pour prendre ce petit corps contre le sien doucement. Il la serra contre lui. Il sentit l'huile de son mécanisme sortir peu à peu de ses yeux. Ses yeux de rose numérique ne pouvaient se calmer, ne pouvait s'empêcher de pleurer pour cette enfant, si pure... qu'on avait laissé sans les mots pour décrire le beau monde qu'elle voyait.

''… C'est... C'est tragique...''

Pour quelqu'un dont la voix était tout... Dont son essence même se raccrochait à la voix... Il avait du mal à concevoir une chose plus horrible. Il en pleurait sans arriver à se calmer de lui-même... Ses pleures durèrent bien plus qu'il ne l'aurait cru. Une bonne dizaine de minutes alors qu'il réfléchissait, alors qu'il pensait pour cette créature qu'il avait eu si peur d'avoir tué... Il s'en voulait, cette bataille, il n'avait voulu que communiquer, que l'arrêter... Il se sentait si mal de ne pas avoir pu faire autre chose...

Il finit par y laisser les dernières larmes... Il reprit le souffle dont il n'avait pas besoin, copie conforme d'un comportement humain. Puis il regarda cette petite demoiselle. Elle était jolie, elle méritait beaucoup... Il lui donnerait tout ce dont elle avait besoin mais... Le seule moyen qu'il connaissait pour donner une voix était... la robotique. Et il était hors de question de mêler la biologie et la technologie. Il ne voulait pas enticher la beauté de Naturia.

''Que puis-je faire pour toi...''

Il ferma les yeux... Le vent... Le vent semblait comme... Passer les sentiments de Naturia, comme essayer de lui parvenir... Il garda les yeux fermés à quelques centimètres du petit corps. Il passa peu à peu en transe. Ses bras agirent comme par automatisme alors que sa voix commençaient à chanter avec le monde autours de lui, avec le vent, avec le bruit qu'il entendait de celui-ci avec les mots que la jeune être de nature ne pouvait prononcer... Il chanta.

'' Pourquoi le ciel est-il si bleu ? 
Comme s’il ne connaissait rien de la tristesse
Sans hésiter, il sombre toujours vers de nouveaux lendemains

Je suis née alors qu’il me manquait la vie
Dans ce monde ou la douleur existe aussi
Dans ces choses qui nous font sourire
Tu as effleuré mon cœur qui était tombé en morceaux

Avec une force pure
Nous irons ensemble vers le futur ''


Psyche ne s'entendait pas. Il ne savait même plus que c'était lui qui chantait. Il ne faisait que répéter que donner ce qu'il entendait de ce vent. Il bougeait par automatisme. Est-ce que ses systèmes avaient à ce point été imprégnés par la volonté de son âme à aider son amie? Est-ce qu'il voulait la voir sourire, lui montrer que même sans voix, elle pouvait chanter... Elle pouvait donner de ses pensées à travers lui. Il donna de lui-même pour que traverse la pensée de la demoiselle. Il n'était actuellement plus qu'une voix, ce qu'elle n'avait pas.

''Le ciel est grand, le vent chante
Tu as fait le rêve
Qu’un jour les hommes finiraient par atteindre
Le bonheur
Avec tes yeux d’enfants tu y croyais
Je resterai auprès de toi
Jusqu’à ce que l’on franchisse la forêt gelée
Pour ne pas que tes yeux se perdent
Dans le chagrin du monde ''


Que faire quand on ne contrôle pas... Quand on chante avec un amour profond pour le monde et la vie, pour l'espoir. Il se faisait transcender par cette personne bien plus pure que lui. Il se sentait bien aussi, comme bercé par un don nouveau qui lui donnait envie d'aller de l'avant... Étrangement, il se dit à cet instant, que quoi qu'il arrive, il reviendrait voir Naturia. Elle était de tout Yume no Sekai... celle qui lui ressemblait le plus, celle qui lui ressemblait le moins. Etait-t-elle... son amie?

''Pourquoi la seule lumière que l’on ne peut atteindre
Juge-t-elle toujours au-dessus de tout
Les hommes qui partent vers des lendemains difficiles
Avec une éblouissante droiture

J’ai caressé silencieusement ton dos glacé
Parce que plus personne ne croyait en la tendresse du monde
Toi plus que quiconque, tu as su resté brave

J’ai vécu
En laissant le vent dans le ciel me guider vers l’avenir  ''


Les yeux roses du robot avaient fini par se rouvrir dans ceux magnifiques de la demoiselle. Il était pris dans cette mélodie et ne se rendit pas compte qu'il mettait son front sur celui de la nature. Il finit sa chanson avec une douceur exemplaire. Il était heureux, vraiment heureux... d'avoir chanter ce que lui soufflait le vent. Cette musique lui était de plus inconnue, il la rajouterait à sa playlist.

''Ou reposent les rêves de ceux
Qui ont cessé d’exister un jour ? 
Sur le rivage ou les vagues se brisent et se retirent
Tu croyais qu’ils se transformeraient en fragments de lumières
Les sentiments qui rejoignent les ténèbres
Brulent entièrement
Si nous nous laissons guider par cette lumière
Le monde se mettra de nouveau à rêver

Le ciel est grand, le vent chante
Tous ces cris
Retourneront
Dans les souvenirs auxquels tu aspirais
En de tendres échos ''


Quand finit la chanson, il redressa ses lèvres et embrassa doucement le front de la créature. Un robot qui n'est que voix et la Nature qui n'a pas de son...Quel duo étrange... Et pourtant.

''Le vent que tu souffles chante magnifiquement bien Naturia... Acceptes-tu d'être... mon amie?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Mar 1 Mar - 18:15

Le jeu des démons et le chant des anges

La biche au bois de cerf sourit alors pour donner à son interlocuteur un message différent, afin que son état d’âme ne s’éternise pas. Oui, c’était tragique, mais le passé et à laisser derrière soit et elle n’a pas choisit de récupérer sa voix, non, elle a préféré demander autre chose en échange de son rôle de gardien. Il continua néanmoins à vouloir apaiser la gardienne, tenter de l’aider, voir de la guérir. La voix et le chant était tout pour lui, elle pouvait très bien le voir dans ses yeux et dans ses paroles. Alors, elle ne fit qu’un simple geste, un doux mouvement à l’aide de ses mains, un geste pour une demande, une demande de chanson avec laquelle elle pourrait à nouveau écouter la magnifique voix de cet être si différent d’elle. Un être chanteur et non pas silencieux, un être de ferraille et non de nature, mais cela ne la dérangé pas, son simple souhait de l’écouter se réalisa alors et de nouveau, un apaisement absolue se ressentais en dehors du gardien de la nature. Elle reprit alors doucement le contrôle autour d’eux, doucement, obligeant les arbres à suivre sont mouvements mais sans jamais les forcer, leur demandant simplement de bien vouloir suivre le rythme musical de son ami robotique. Elle, dansait au centre de ce chant majestueux et du son merveilleux que la nature produisait grâce au doux vent soufflant ici même.

Alors que ces sons tournaient, viraient et s’envolaient dans les airs tel une danse symphonique, la forêt émit alors un nouveau éclat nostalgique. Les souvenirs de chacun remontaient à la surface, comme des bulles s’envolant doucement dans les airs. Alors que Psyche chantait, il devait ressentir en lui de doux souvenir, les souvenirs d’une vie heureuse, d’un moment où en lui tout était parfait. Naturia se souvint aussi de cette période, de cette période où elle pouvait vivre sans aucune crainte. Princesse de la forêt, auprès de son père et de sa mère. Une vie animale, une vie instinctive, sans besoin hors les primordiaux, aucun besoin de puissance ni d’autre chose. Elle vivait paisiblement jusqu’à la venue de ses êtres, êtres démoniaques, tuant non pour manger simplement, se nourrir était le dernier cadé de leur soucis, il jouait avec la vie de la population de la forêt. Abatant tour après tour sa famille, ceux qui étaient ses amis, ses voisins, toutes les personnes qu’elle aurait pu connaître et apprécier si elle pouvait l’être comme elle l’est aujourd’hui.

Ses souvenirs étaient bien avant cette période, mais faire remonter de doux souvenirs fait aussi ressurgir les horribles cauchemars de notre vie, ce qui a fait que tout à basculer. Un jour, alors que les animaux n’étaient plus nombreux, les trois horribles monstres ne trouvaient plus assez de gibier, leur soif de sang n’était plus satisfaite. Les quelques animaux craignaient alors un danger et se réfugièrent loin, très loin, ils tentèrent de partir vers d’autres contrées. Mais où aller lorsque votre monde entier n’est qu’une immense forêt et que les flammes se rapprochent ? Ces monstres avaient créé un incendie d’une taille incommensurable, brûlant avec ce qui semblait être du carburant la moindre petite brindille verte. Des explosions, le crépitement des flammes, tout était un véritable cauchemar mais le pire de tout est bien de voir sa famille mourir devant soit. Son père, puis sa mère abattue de sang-froid par plusieurs coups de plombs dans le corps, il ne restait plus que la pauvre petite princesse. Seul, face à ces trois démons, elle s’y opposa alors que ses bois n’avaient qu’à peine poussé. La pauvre bête n’aurait jamais pu affronter ces êtres maléfiques et démoniaques venus des confins des enfers. Ce "jeu" comme il était appelé, était tout simplement d’arriver dans un monde et de causer le plus de mort possible. Chaque équipe doit choisir un lieu où se rendre, un monde à massacrer jusqu’à ce que plus rien existe, des démons venant de l’enfer et ne voulant que destruction au prit de millions de vie pour leur simple amusement.

La suite, ne vous sera pas compter tout de suite, je préfère vous laissez garder la surprise. Et puis, voilà que la musique est déjà finit. Le jeune Psyche s’approcha alors de la petite gardienne, fébrile mais calme et paisible. Il la prenait dans ses bras avant de l’embrasser doucement sur le front. Une signification cachée derrière qu’elle ne comprenait pas véritablement, mais elle apprit aujourd’hui, qu’il y avait de nombreux langages dont la voix était inutile pour communiquer. Elle sourit alors et prit la main de Psyche après ses dernières paroles. Cet endroit merveilleux est bien plus grand qu’il ne le pensait, elle voulait lui montrer tant de chose à découvrir ici. Elle courut alors devant lui, tenant sa main métallique, guidant le jeune aventurier sur ce chemin. Un chemin qui le mènera à coup sûr vers une grande aventure. Il n’y a malheureusement pas de trésor à la clef, si ce n’est, le trésor de quelques mystères et de l’histoire des gardiens de Yume no Sekai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Psyche

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   Sam 26 Mar - 11:49

''I'll ease your mind if you give me the chance''

ft. LE PREMIER ETAGE

Pour que le monde soit juste
Ce qu'il a voulu être!
Psyche


Psyche serra la main de la petite demoiselle avec un calme qui ressemblait à celui que pouvait dégager les anges. Il se laissait transcender dans la lumière du lieu, dans un nouveau monde qu'il n'avait pas encore imaginer. Les aventures lui plaisaient, mais plus que cela, il appréciait découvrir. Peu importe que ce soit un nouveau programme en lui ou un nouveau mot. Il aimait découvrir. La recherche était une partie de la découverte et il se sentait honoré que la jolie gardienne le guide.

Il ferma les yeux pour se concentrer sur les sons de l'endroit. Il y avait très peu de bruits et sûrement que toutes les personnes de cet endroit avaient entendu ses chants. Il s'en fichait assez. Il aimait chanter pour tout le monde et l'art était fait pour que chacun le voit, l'entende. En général... Il y avait toujours des parties qu'un artistes ne montraient pas. Il songea à la note dans sa poche droite. Ces chansons qui apparaissaient comme par miracle, ils se demandaient si un jour il saurait. La personne qu'il entend parfois à son oreille, la main dans sa poche, ce bras qui entoure son torse avec précaution... est-ce des dysfonctionnements de son système? Il ne savait pas, même le programme Blu n'avait su lui répondre.

En soit, il y avait autant de mystère qu'il y avait de pensées. Partant du principe que même penser pouvait être un mystère... Lui par exemple, suivant les mythes sur la robotique qu'il connaissait grâce à une classification de ses documents internes: il ne devrait pas penser, ni rêver. Dans ce cas comment pouvait-t-il vivre dans un monde dit celui des rêves? Il ne savait pas, ne pouvait pas comprendre ni savoir... il lui suffisait de se dire ''c'est vrai'' et d'y croire. C'était ainsi que fonctionnait ce monde, par volonté.

Il se demandait si un jour, il pourrait entendre la voix même de cet endroit. Est-ce un rêve trop lointain?

Il sourit doucement et serra encore un peu plus la main de son ami. Il avait déjà retrouvé une personne qu'il avait cru morte... Tout pouvait devenir possible dans ce cas. Il sourit encore plus. Elle le guidait vers des endroits moins vus non?

''… Je suis content que tu me guides dans ton monde.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead   

Revenir en haut Aller en bas
 
''I'll ease your mind if you give me the chance'' ft. Dead
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» armani rivael ► dj, ease my mind
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» 1.04 Where is my mind ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: La tour de cristalTitre :: Premier étage-
Sauter vers: