Partagez | 
 

 La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)   Lun 22 Fév - 19:44

La plus apaisante des mélodies peut aussi devenir la plus effrayante des dissonances...

Mélodie du Guerrier : La mélodie du Guerrier est une mélodie d'attaque, quand je la joue, une lame d'énergie est projetée de mon instrument de musique, le guzheng, cette lame énergétique est horizontale, enfin, dans le même sens que mon instrument. Cette attaque peut atteindre jusqu'à 10 mètres de longueur et elle inflige des dégâts physiques et magiques (Si on parle de dégâts physiques, l'attaque coupera l'adversaire qui serait humain et ect... Si on parle de dégâts magiques, l'attaque frappera et ne coupera pas le fantôme ou autre...) Les dégâts bien sûr seront plus ou moins élevés selon les dés~!

Mélodie du Repos : Cette mélodie est des plus apaisantes, elle est capable de soigner les blessures, ralentir un peu le poison, stopper certaines hémorragies (Si t'as un trou dans le ventre et que ça saigne vraiment beaucoup, cette mélodie ne pourra rien pour toi pour le moment.) Cette mélodie n'est utilisable que deux fois par rp, sachant que la deuxième utilisation sera un peu moins puissante que la première, les soins varieront selon les dés et selon la blessure qui doit être soignée.

Mélodie du Courage : C'est ce genre de mélodie qui vous donne envie de vous surpasser, faire mieux que tout le monde, elle vous donne des frissons et en plus elle vous donne un bonus ! Si cette mélodie réussit, elle peut augmenter vos lancés de dés ! (Si le dé est raté pour la mélodie, il ne se passe rien, si il est réussit ou parfait, la mélodie se lance en augmentant le dé de la personne choisie, le fait que le dé de la mélodie du courage soit réussit ou imparable ne change rien par rapport à l'augmentation du dé) :

-Mélodie du Courage ratée : Il ne se passe rien.
-Mélodie du courage réussie ou parfaite : Le dé de la personne choisie est augmenté et passe de "Raté" à "réussit", de "réussit" à "Parfait, mais pas de "parfait" à "imparable".

Cette Mélodie ne peut être utilisée qu'une seule fois par rp, que ce soit sur moi, ou sur quelqu'un d'autre.


Ailes d'ange et de démon : J'ai la capacité de voler, avec tout le temps que j'ai passé à m'entraîner, je suis capable de voler de manière quasi illimitée à une vitesse de 35 km/h et encore ça c'est si je prends de l'élans, et à une bien plus grande vitesse pendant 10 minutes  seulement (Mais il y aura toujours un moment ou je finirais par m'épuiser et il me sera impossible de voler de nouveau sans m'être reposée.)

Mon bras est celui d'un dragon !! : Ce bras est juste plus puissant que mon bras droit, en gros mes coup avec mon bras gauche sont juste plus puissant que si je donnais un coup avec mon bras droite, et je peux aussi griffer avec ma gauche, ces griffes sont utiles quand il sagit de couper de la viande, c'est super tranchant ! Avec la lueur bleu sur le dos de ma main gauche je peux aussi écrire dans les airs~. (inconvénient : Il faut faire attention à ne pas couper les cordes de mon guzheng en jouant, il me faut de la concentration pour ça.)

Zero : Après mon combat contre le gardien de Bianchi, Zero, j'ai obtenu sa résistance au froid, mais en contrepartie je suis plus sensible à la chaleur.

Silenz : Le poison du serpent géant de Giallo est... Extrêmement douloureux... Après mon combat contre Silenz, j'ai obtenu de son poison, d'après Dead ça nous donnerait une résistance à plusieurs poisons mais en même temps ça nous brûlera l'estomac quelques semaines... J'ai souffert, mais au moins maintenant je suis plus résistante face à ça.

Lumière d'Iridian : Iridian lors de notre périple moi et mon groupe dans le gouffre des hurlements m'a offert un grand cadeau, un peu de sa lumière. Grâce à sa lumière, je suis capable de projeter des boules de feu dorée avec mon bras gauche.

Stats (345 pts +5 au charisme) et 30 pts à répartir sur l'énergie et la vitalité :

Vitalité : 10
Énergie : 20
Force : 45
Magie : 65
Maîtrise : 45
Connaissances : 60
Mental : 30
Agilité : 30
Charisme : 75


Dernière édition par Aéris Maven le Dim 30 Avr - 18:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)   Mar 28 Juin - 6:00

PNJ :



...Je savais pas à quoi m'attendre cette nuit là...
...Je ne savais pas que cette enquête finirait comme ça si vite...
...Je ne savais pas qu'il y avait tant de problèmes auxquelles j'aurais pu être la solution...


Nom : Je m'appelle Sebastian.
Âge : 39 ans.
Genre : Homme.
Origine/Race/Espèce : Je suis un humain.
Royaume : Je serais de Giallo.
Rang et spécialisation : Je suis encore en tout en bas de l'échelon, donc rang 1.
Pouvoirs/Capacités/Armes : Je suis équipé d'un Colt Peacemaker, ainsi que d'un couteau qui appartenait autrefois à ma femme. J'ai aussi sur moi du papier, un crayon de bois et une gomme, un stylo plume noir, mon appareil photo, mes munitions et bien entendu... Mon masque en toile, au cas ou... Je suis aussi capable de me battre à main nues, du style "Vous voyez les barreaux de cette prison ? -*tords le barreaux à main nues*". Le reste de mon arsenal est resté chez moi, en dessous de mon sous-sol, si quelqu'un veut se servir...
Colt Peacemaker:
 
Couteau:
 


Physique : Je suis un homme d'un mètre quatre vingt cinq pour environ quatre vingt dix kilos, je suis assez musclé, j'ai les yeux bruns, les cheveux mi-long noirs que je plaque souvent en arrière, et un peu de barbe, ça repousse vite et tant mieux, j'aime bien avoir la barbe de trois jours. J'ai souvent un chapeau sur la tête, ce fameux "chapeau de l'inspecteur" comme certains romans Français le décrivent, ainsi que cet imperméable beige souvent mouillé par la pluie, protégeant ma chemise blanche et mon gilet de chemise noir. Mon pantalon est noir lui aussi, et je porte des mocassins de la même couleur. J'ai aussi une paire de gants blancs, au cas ou j'aurais besoin de cacher mon identité au maximum, d'où l'utilité de mon masque, oui, il est très ressemblant à celui de Rorschach, il est en laine blanche avec des tâches noires au niveau du visage.
(Mon Sebastian ressemble à celui de The Evil Within, mais pas totalement, donc ça c'est pour l'exemple):
 

Mental : Je suis un type froid et distant, typé "Pas amical avec les crevards", ce que j'aime, c'est lire de temps en temps, écrire si j'en ai l'inspiration ou si j'ai des notes à prendre, je précise rapidement que ça, c'est qu'un petit pourcentage de mon art, mon art, ce que j'aime le plus, c'est mes missions, étapes par étapes, enquêter, trouver des indices, avoir un nom, trouver le porteur de ce nom, si nécessaire le traquer sans relâche et lui faire dire ce qu'il a à dire au possible, et si il ne parle pas, je laisse mon instinct parler même si la loi veut que je ramène ma cible vivante pojr la juger et la mettre en taule... "Es-tu un assez gros fils de pute pour mériter l'une de mes balles ?". Et pour clore l'enquête, faire un rapport. Ce que je veux, c'est sauver un maximum de bonnes personnes, mais tisser le moins de liens possible, les liens... C'est douloureux.

Histoire :

Histoire très longue !:
 

Stats : Je répartirais mes points un peu plus tard.
[/quote]

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)   Dim 26 Fév - 23:13

PNJ :



Nom : Mademoiselle Aéris m'a renommé Sirnight jusqu'au moment où ma femme me donnera le nom qu'elle m'avait promit.
Âge : J'ai actuellement 19 ans.
Sexe : Femelle.
Espèce : Je suis un pokémon Gardevoir.
Royaume : Je suis une servante Gialloise depuis peu.
|-Équipements : Grimoire : Ce grimoire me permet de comprendre la langue des autres espèces, qu'elle soit mortelle, divine, ou autre, je peux aussi trouver des pages blanches sur lesquelles je peux écrire, bizarrement, ce grimoire possède toujours une page blanche à la fin, j'ai beau la compléter, c'est comme si une autre apparaissait, je ne sais pas encore qu'en faire alors je m'en sers simplement comme journal de bord. Je peux aussi grâce à mes quelques études faire apparaître des armes ou objets appartenant au grimoire, il faut pour cela que je déchiffre une sorte de langage que le grimoire ne contient pas mais que l'on peut déchiffrer grâce à une certaine force mentale, ce qui nous donne alors une sorte d'incantation, ensuite il faut que je réunisse plusieurs ingrédients, bref, c'est tout un rituel. Pour le moment, c'est avec plusieurs jours de recherche sur Yume no Sekai que j'ai obtenu la capacité de tirer une rapière du grimoire. Pour la rapière, je n'ai qu'à la tirer de la page sur laquelle elle se trouve pour la prendre en main.

||-Capacité : -Servante : Je sais faire tout ce qu'une servante doit savoir faire, comme la cuisine, le ménage, et ect. Je met tout mon âme dans chaque corvée que j'accomplie afin de ne jamais décevoir mes maîtresses.
-Protectrice dévouée : Je serais le bouclier de mes maîtresses, je suis prête à mettre ma vie en danger pour les protéger de n'importe quels attaques, sans elles ma vie aurait perdue l'un de ses sens, mon corps tout entier est à leur disposition.
-Lévitation : Grâce à l'organe rouge ce trouvant au centre de ma poitrine et grâce à mes capacités mentales développées, je peux faire léviter des objets de catégorie légère, comme des livres, et des couverts pour le moment.

Mental : Comme dit plus haut, je suis une servante dévouée prête à sacrifier ma vie pour préserver celle de mes maîtresses. Envers elles, je suis la plus serviable et la plus obéissante des Gardevoirs, il ne suffit que de quelques mots pour que je me mette à la tâche. Je suis toujours très concentrée sur les corvées que je fais afin de ne laisser aucune trace de crasse ou de désordre, une belle vie est une vie bien rangée et organisée. Mais n'ayez crainte, je ne suis point énervante avec toute ceci, je laisse un maximum de liberté à mes maîtresses, si elles veulent garder leur chambre en désordre, aucuns problèmes, leur désirs sont des ordres. A être dévouée comme ça, l'on pourrait me qualifier de soumise, ou bien même d'esclave, mais ces deux mots ne veulent rien dire quand on parle de moi, je travaille pour mes maîtresses car ce sont elles qui donnent le second sens à ma vie, le premier sens est dirigé vers les recherches et découvertes, en apprendre encore et toujours plus sur telle ou telle chose m'aide à remplir mon grimoire, c'est le travail dont je ne me lasserais jamais. De plus, je suis libre avec elles, je ne suis forcée de rien, je fais tout de mon plein gré et par pur plaisir, leur bonheur fait le mien, et vu leur tempérament, mon bonheur fait le leur. Par rapport aux autres Gardevoirs, j'ai une durée de vie anormalement longue, je serais donc aussi chargée de m'occuper de la descendance de mesdames si elles viennent à en avoir une, et je m'en occuperais comme elles m'auront dit de m'en occuper.

Histoire :

Je n'ai aucun souvenirs de mon enfance, j'ai perdu la mémoire alors que j'étais déjà devenue une Gardevoir, je ne me souviens ni de mes évolutions, ni de mon mode de vie étant petite. Ce jour où j'avais tout oublié, je me réveillais dans des sortes de ruines en plein désert, l'endroit était grand, tout était vieillit autour de moi, et tout au fond de la salle se trouvait un piédestal avec à son sommet un grimoire, celui dont je ne me sépare jamais aujourd'hui. Alors, après m'être questionnée sur ma perte de mémoire, je me levais du sol en pavé fissuré, et j'allais vers ce qui semblait être une relique.

J'avais mal partout, j'avais l'impression d'avoir mené la guerre, et pourtant il n'y avait ni cadavres, ni odeur de destruction, juste le vent qui portait les grains de sables au loin. Une fois au piédestal, je prenais le grimoire, prudemment, et... Rien ne se passait, je l'avais pris et c'était tout, je ne récupérais pas la mémoire, je n'avais aucun indices me disant ce que je faisais ici, j'étais livrée à moi même. Je m'asseyais sur les marches des escaliers que je venais de grimper pour récupérer le livre et je commençais à le feuilleter, la première page montrait un sommaire, je ne comprenais pas ce qui était écrit, et pourtant, je n'avais pas oublier comment lire. Je remarquais aussi qu'après le deuxième "chapitre" que le sommaire nommait, le reste était... Comme effacé.

Il était impossible pour moi de lire le reste, le temps avait fait ses dégâts sur l'écriture, et ce n'était pas ma langue, mais le grimoire était pourtant en très bon état si l'on oublie la poussière. Je commençais alors à essayer de lire le contenu du livre, j'espérais trouver des pages dans ma langue. Heureusement, seul quelques pages étaient écrite dans mon langages, ces pages disaient qu'il m'était possible de lire ce livre, il était écrit dans un langage que personne ne parle, il fallait posséder des capacités psychiques avancées pour pouvoir commencer à le déchiffrer, ainsi, je pourrais apprendre à parler la langue du grimoire, les autres langues qu'il contient, et je pourrais commencer à voir puis à réécrire les pages effacées par le temps lui même.

Des capacités psychiques avancées ? Je ne me souvenais même pas de mon nom, je pensais alors impossible pour moi de lire ce livre, mais il était tout ce que j'avais pour le moment, il fallait bien que j'essaie. Alors je me concentrais sur la première page du grimoire, le sommaire, et... Bizarrement... Je parvenais à lire les mots... Comme si ils se prononçaient dans ma tête et mon esprit, je comprenais approximativement ce que ça disait, la première ligne du sommaire disait "Races" et la seconde "Langues", j'essayais de lire la troisième... "Reliques" ? Je crois bien que c'était ça, le reste étant effacé, je n'étais pas encore capable de lire, ma force psychique ne devait pas être encore assez développée.

Je gardais le grimoire qui faisait son poids avec moi, et je commençais à me diriger vers la sortie des ruines, je n'avais ni chaud, ni soif, je n'étais pas fatiguée, le soleil tapait pourtant fort, et j'arrivais à avancer dans le sable tout en essayant de lire mon grimoire. Pendant combien de temps allais-je devoir marcher ? Seul l'avenir me le dira. Pendant ma marche, je tombais sur une page représentant une personne comme moi, une personne de la race des "Pokémons", ce nom me revenait, j'étais de cette race, une Gardevoir, pokémon de l'espèce "Étreinte", mais d'après ce que j'avais pu lire, ils étaient sensés être de couleur blanche, verte, et rouge au niveau de l'organe se trouvant à leur poitrine... Je n'avais absolument pas cette couleur, j'étais blanche, violette, et rouge-rose au niveau de l'organe sur ma poitrine, et encore, cet organe se met de temps en temps à... Briller, ça arrive à chaque fois que je me met dans un état d'esprit particulier, comme quand je me concentre.

Je continuais de lire, et ça disait qu'il existait de rares cas où les pokémons de mon espèce pouvaient être blanches, bleues, et avec l'organe jaune, mais ça ne parlait nul part de Gardevoirs violets... C'était étrange... Je me comparais alors aux autres descriptions de Gardevoirs, normalement ils et elles mesurent 1m60, j'en fais environ 1m80, elles vivent normalement un bon siècle, je n'avais aucune idée de mon âge, j'étais vraiment si différente ? Au point de ne pas me retrouver sur ce grimoire qui semble tout savoir ou presque ? A l'heure actuelle j'étais incapable de résoudre ce mystère, je devais y réfléchir plus tard.

Je fermais alors le grimoire tandis qu'au loin je pouvais apercevoir des gens venir vers moi, d'ici je pouvais bien les voir, alors j'ouvrais le grimoire et j'allais à la page de la race des deux personnes qui arrivaient comme si je connaissais l'emplacement de chaque page dans le livre, c'étaient eux aussi des pokémons, un Polichombre et un Magirêve, ils étaient entrain de flotter dans les airs quand tout d'un coup, ils prirent une forme humanoïde... Quel était cette sorcellerie ?! Leur démarche, leur regards, ils faisaient peur à voir... Ils commençaient même à accélérer dans ma direction, je pouvais dors et déjà dire qu'ils n'étaient pas amicaux ! Sachant que je ne savais pas comment les combattre, je tournais les talons et je prenais la fuite.

Le problème étant que j'avais encore mal partout, surtout aux jambes, j'avais beaucoup marché aujourd'hui. Les deux pokémons me rattrapaient trop facilement, ils se jetèrent sur moi et me plaquèrent au sol malgré leur petites tailles par rapport à la mienne, mon grimoire tomba plus loin.


Magirêve : Giiiiiigigigiiii ! Regardes moi ça Poli', on a enfin attrapé la servante de mademoiselle Dragmara !

Alors ils me lancèrent une espèce d'attaque tandis que l'un d'eux me tenait au sol, j'avais beau essayer de me débattre, je n'ai pas eu le temps de me relever pour prendre la fuite, j'avais été paralysée, et j'étais maintenant traînée par les bras.

Magirêve : Giiiiiigigigiiii...! Il est vraiment bizarre son livre, je comprends rien à ce que ça dit !

Polichombre : Ne cherche pas à liiiiiiire... Je parie que cette servante n'arrive pas à le lire non pluuuuuuuus... Et vu la tête du livre elle a dû le voler à mademoiselle Dragmaraaaaaa...

Magirêve : Giiiiiigigigiiiigigi ! Elle sera punie pour ses crimes !!


Je ne pouvais pas les laisser m'emmener comme ça, je ne pouvais pas les laisser prendre ce livre ! Servante de Dragmara ? Je n'ai ni le souvenir d'avoir été servante, ni le souvenir d'avoir connu cette personne, et je n'ai pas envie de la connaître ! Alors en faisant un certain effort, je me libérais de ma paralysie, et je reprenais rapidement le grimoire des mains des deux pokémons, et c'est après leur avoir mit un grand coup de livre que je prenais une nouvelle fois la fuite.

Magirêve : Giiiiiigigigiiii... Elle frappe super fort cette garce ! Elle n'a même pas prit la peine de nous lancer Hypnose la débile !

Polichombre : Tant pis pour eeeeeelle. Attrapons la encore une fois et mettons la hors-combaaaaat.

Dragmara : STOP ! Je m'en occupe ! Restez ici vous deux ! ... Mince, elle n'a pas encore de nom...! Hey ! Arrêtes-toi immédiatement !


Un grand pokémon à la voix féminine cria derrière moi, c'était un pokémon bleu mesurant presque trois mètres de haut ! Elle avait dit qu'elle allait s'occuper de moi ? Je me trouvais trop loin d'elle pour qu'elle puisse m'attaquer, je n'avais qu'à me cacher dans les ruines dans lesquelles je m'étais réveillée. Sauf que tout d'un coup, alors que l'on était en plein désert, une tempête de neige se déclenchait... C'était impossible et illogique ! C'était ce grand pokémon qui avait fait ça ? Dragmara ? J'étais déjà ralentie par le sable, mais maintenant j'étais ralentie par la neige aussi. Une grande lumière brilla au loin derrière moi, elle était entrain de préparer quelque chose, une attaque...!

Un grand rayon glacial fut projeté dans ma direction pour venir frapper mes deux jambes, j'avais déjà mal à la base, mais là... Ca devenait insupportable. Je tombais donc violament sur le sol et je glissais dans le sable sur plusieurs mètres, elle avait tiré un rayon depuis sa position... Les pokémons étaient capable de faire ça ? Je n'en avait pas le souvenir. J'étais entrain de tomber dans les pommes, j'entendais les bruits de pas de Dragmara, en tournant un peu le regard je pouvais aussi voir ses deux subordonnés, ils avaient reprit leur petite forme, puis... Je perdais connaissance.

A mon réveil, j'étais à l'intérieur d'une salle bien décorée, il faisait nuit, des bougies illuminaient la pièce. J'étais allongée dans une sorte de lit, l'air était humide, il y avait de la buée flottant au plafond, comme si quelqu'un prenait un bain... Et justement alors que je tournais mon regard dans une autre direction et je pouvais voir quelqu'un se dirigeant vers une baignoire, je n'étais pas dans une chambre mais dans une salle de bain, et je me trouvais sur une table de massage recouverte d'un drap. La personne qui entrait dans le bain était une femme aux formes humanoïdes mesurant dans les alentours de deux mètres, sa peau était bleue pâle, ses cheveux étaient long, un peu bouclés, faisant un dégradé de bleu du plus clair au plus foncé, elle avait au dessus de son derrière une queue partant un peu en boucles, elle avait comme moi trois doigts à ses mains, et pourtant ce n'était pas une Gardevoir, c'était autre chose. Une fois installée dans son bain de grande taille (3 mètres de longueur et 2 de largeur), elle tourna ses yeux azurés vers moi.


Dragmara : Tu en auras mis du temps à te réveiller, j'aurais aussi dû y aller plus doucement avec toi, tu étais déjà en assez mauvais état.. Et puis si ces deux autres incapables s'y étaient prit autrement, tout se serait passé différemment !

Elle me tutoyais, je la connaissais ? "Y aller plus doucement avec moi"... C'était... C'était Dragmara ?! Je m'asseyais alors sur la table de massage, j'avais été capturée ? Pourquoi ne suis-je pas attachée ? Que se passait-il ? Où est mon grimoire ?

Dragmara : Et bien... Tu ne viens pas ? En plus il est pile à la bonne température~! Ha, ne t'attends pas à recevoir de massages maintenant sur cette table, le personnel est entrain de dormir, ils ne bossent plus 24h/7j maintenant que j'ai réglé le problème.

Sirnight : ... Où suis-je ? Où est mon grimoire ?

Dragmara : Hein ? Et bien... Tu es dans le manoir Mara, dans la salle de bain... Toi qui connais cet endroit mieux que personne, tu devrais t'en être souvenu immédiatement mon amie !

Sirnight : Mon amie...? Je... Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Je ne me souviens de rien.

Dragmara : Comment ça tu ne te souviens de rien ? La reprise du manoir que l'on avait organisé et dirigé toi et moi, le moment où je t'ai dis de fuir le manoir en attendant que j'en finisse avec les Escrocos, t'as quand même pas oublié ça ?
Disait-elle en se levant de son bain.

Elle marcha ensuite lentement dans ma direction et se mit sur ses genoux devant moi en me prenant les mains, c'était assez gênant... Comment faisait-elle pour avancer nue comme ça aussi aisément ? C'est juste... Bizarre !

Sirnight : Tout ce dont je me souviens, c'est que je me suis réveillée dans les ruines dans le désert, j'y ai trouvé ce grimoire, puis quand je suis partie il y a ces deux pokémons qui sont arrivés et qui ont commencé à me foncer dessus, j'ai voulu fuir, ils m'ont capturé, je me suis libérée, je me suis remise à fuir, puis... Puis vous êtes arrivée ? Je ne me souviens de rien, sans ce livre, je ne me serais pas souvenue du fait que je sois une Gardevoir, je ne me serais pas souvenue du nom "Pokémon", mais... Il y a encore plein de choses que je ne comprends pas... Il était écrit nulle part dans le livre que les pokémons pouvaient faire... Ca, qu'ils pouvaient prendre d'autres formes, je savais pour les attaques du même genre que votre rayon que vous m'avez lancé, mais les métamorphoses...
Se lamenta-t-elle en se redressant et en passant derrière moi et la table. Je ne sais pas si je vais pouvoir te rendre la mémoire avec tout ce que je vais te dire, mais autant essayer. Déjà, à propos de ton grimoire que tu as trouvé, j'ai essayé de le lire, j'ai encore bien des difficultés, mais d'après ce que j'en sais maintenant, je sais qu'il vient d'une autre dimension presque similaire à la notre, une dimension où les pokémons n'ont pas de formes humanoïdes, une dimension où il existerait des humains, je le sais puisque ce grimoire en fait la mention. Elle continuait tout en commençant à desserrer les lacets du corset de ma robe.
Mais comment tu fais pour respirer avec un corset si serré ?! Ensuite, notre petite histoire. Avant que tu ne perdes la mémoire, ma famille t'avait trouvé dehors alors que tu n'étais qu'une Kirlia à la rue, ils t'ont recueillit à cause de/grâce à tes couleurs anormales, jamais ils n'avaient vu de Kirlia violettes, et puis tu étais si mignonne, ils étaient sûrs que tu ferais une amie parfaite pour moi, la petite princesse de la famille qui était là mais qui ne servait à pas grands chose. S'arrêta-t-elle alors qu'elle finissait de me retirer ma robe, elle m'amena par la suite vers le bain où l'on s'y installait tranquillement, elle continua de raconter notre histoire une fois que nous étions installées dans l'eau un peu trop chaude pour moi (presque bouillante en fait, mais je serrais les dents pour ne rien dire). Tout allait bien jusqu'au jour où mon grand père perdit la vie, laissant mon père diriger le manoir, la famille, et le reste de la ville. Tu vivais normalement avec nous tous, mais dès que mon père prit la direction, tu n'étais plus mon amie, mais ma servante. Mon père faisait travailler tout le personnel 24h/7j, du travail forcé, non payé, bref de l'esclavagisme. Toi et moi qui étions amies, et encore plus que ça, j'essayais d'être gentille avec toi, je te faisais venir dans ma chambre en faisant croire à mon père que je te faisais faire le ménage alors que je te laissais tout simplement te reposer. Et le temps passait comme ça, toi et tout les autres membres du personnel étaient maltraités, mon père avait prit le contrôle de toute la ville, tu vivais un véritable enfer alors que moi j'étais pourrie-gâtée à souhait, je faisais de mon mieux pour vous aider et pour vous rendre la vie un peu meilleur chaque jours, mais ça ne suffisait pas, je voulais tous vous libérer. Alors le temps passait, j'évoluais en Dragmara, et toi en Gardevoir, mon grand père n'avait même pas eu le temps de te donner un nom, et moi je voulais te laisser choisir, sauf que tu n'avais aucune idée duquel choisir, alors tu décidais d'attendre le jour où quelqu'un décidera de t'en donner un. Bref, nous organisions avec tout le personnel et quel-qu’autres personnes venant de l'extérieur une prise de pouvoir, nous allions faire chuter mon père de son trône, je m'étais beaucoup entraînée avec toi pour ça, alors si en plus de notre force nous avions la force du nombre, alors nous avions toute nos chances. Sauf qu'un imprévu arriva, mon père était bien plus fort que ce que nous pensions, il s'en prenait à tout le personnel du manoir, à tout les civils soutenant notre cause, il allait s'en prendre à toi, sauf que je te fis fuir du manoir en attendant que je batte mon père. A partir de là, tu ne peux pas t'en souvenir puisque tu n'étais pas là mais à ce que j'ai compris dans le désert. J'ai battu mon père et pris le rôle de dirigeante du manoir, j'avais libéré tout le personnel qui accepta de rester pour me servir, et je dû garder pour le moment les gardes qui servaient mon père, ils n'ont pas le cœur pur, alors je dois les remplacer et les mettre en prison pour leur crimes au plus vite, mais pour te retrouver alors que tu avais disparu, je n'avais pas trouver d'autres solution que d'en envoyer deux à ta recherche dans le désert, moi, j'étais encore en mauvais état, je ne pouvais pas partir à ta recherche, remarquant que les deux gardes mettaient trop de temps, je décidais de surmonter mes blessures pour venir te chercher, et on dirait que je suis arrivée à temps, les deux gugusses parlaient de te punir pour m'avoir volé quelque chose qui ne m'appartenait même pas... Heureusement que j'ai enfin trouvé des gens qui pouvaient devenir gardes à leur place ce matin, ceux de mon père sont maintenant entrain de poireauter en prison en attendant leur jugement ! Ha oui parce que tu as dormis plus de quatre jours, les médecins m'ont dit que tu te réveillerais ce soir du coup j'ai préparé l'endroit pour qu'on puisse fêter tranquillement notre victoire, mais bon, tu ne t'en souviens pas malheureusement...

Sirnight : J'ai... Oublié tout ça ? Qu'a-t-il pu m'arriver dans les ruines pour que je perde la mémoire aussi soudainement ?

Dragmara : Vu les blessures que tu avais, tu avais dû être attaquée par je ne sais quoi, et tu as dû prendre un grand coup sur le crâne. Les médecins hésitaient à te couper les cheveux pour voir si tu n'avais pas une plaie plus profonde ! Heureusement que je les ai convaincu que non, mon dieu... Je ne t'imagines pas chauve, holala le massacre !
Ria-t-elle.

Sirnight : Écoutez... Enfin... Écoutes, ce n'est pas que je n'ai pas envie de croire à cette histoire, mais... Si je ne peux pas m'en souvenir, cela reste bien difficile à imaginer... Mettez-... Mets toi à ma place, comment suis-je sensée de faire confiance ? Enfin j'ai envie de te faire confiance mais... Ho... C'est trop compliqué pour moi...


Dragmara se redressa alors que nous étions l'une en face de l'autre, puis en se déplaça à quatre pattes, elle vint se rapprocher de moi, au point de se retrouver sur moi, elle s'installait, laissait reposer sa poitrine sur la mienne et l'organe qui se trouvait au centre, et commençait à m'embrasser. Deux choix s'offraient à moi, soit je la repoussais, soit je la laissais faire. D'une part je voulais la repousser, car me faire prendre comme ça, alors que j'avais perdu la mémoire, je ne trouve pas cela très sympathique malgré la bonne intention derrière aussi étrange soit-elle, mais d'un autre côté... Mon corps me disait de la laisser faire, cette sensation... Je la connaissais, comme si ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait, c'était agréablement gênant.

Dragmara ne s'arrêtait par contre pas, elle était complètement focalisée sur ce qu'elle était entrain de me faire, et moi, je n'arrivais pas à trouver l'envie et la force de la repousser, je partais dans la même action qu'elle, jusqu'à que ce que l'on s'arrête.


Dragmara : Alors ? Des souvenirs ?

Sirnight : Heuuuu... U-un peu... J'ai l'impression d-d'avoir déjà vécu un moment comme ça mais je n'arrive pas à m-m'en souvenir...

Dragmara : Ha ? Parce que moi je me souviens très bien de la première fois où nous avons fait ceci, tu avais exactement la même voix tremblante... Nous n'étions pas qu'amies je te signal, et sachant que je suis maintenant la seule membre de la famille Mara, et que je suis désormais la dirigeante des lieux, tu es un peu comme ma reine~.


J'avais l'impression d'avoir quelques souvenirs de ça, mais ils étaient encore bien trop flous, mais... Est-ce que je pouvais du coup croire Dragmara ? Je pensais bien que oui. Mais...

Sirnight : Attends un peu, nous couchons ensemble et je ne t'ai jamais laissé me donner de nom ?


Dragmara se releva alors pour se pencher hors de la baignoire  jusqu'à une table en marbre où se trouvait dessus mon grimoire, c'était donc là qu'il était ? Je ne l'avais même pas vu. Dragmara resta sur ses genoux et ouvrit le livre cherchant un certaine page à l'intérieur, et dès qu'elle trouva cette page, elle me la montra.

Dragmara : Regarde, j'ai déchiffré cette page ainsi que quelques autres, et de ce que j'ai vu, c'est la "relique" la moins difficile à faire apparaître, tout ce dont on a besoin est d'un corps pour tenir l'objet, enfin, regarde la forme de la chose dans le cas où le sujet est une femelle, et regarde rapidement dans les textes ce que ça fait... Tu vois où je veux en venir...?

Sirnight : C'est... C'est un... C'est un...!

Dragmara : Oui, et avec ça, nous allons pouvoir avoir un œuf toi et moi...! Mais, bien que ceci se trouve être ton grimoire... C'est moi qui connait l'incantation, et c'est aussi moi qui l'ai déchiffrée ! Alors... Devines qui va être la porteuse ?

Sirnight : A-attends attends attends ! J-je n'ai pas encore retrouvé la mémoire ! Je ne suis pas sure qu-que faire ça maintenant soit une bonne-...

Dragmara : Trop... Tard~...


Dragmara avait déjà prononcé l'incantation alors que j'essayais de protester, ce qui fit apparaître au niveau de son intimité un... Enfin... Un "vous savez quoi". L'acte dura plusieurs heures, il était maintenant minuit passé, nous étions sortie du bain et Dragmara était partie dans notre chambre juste à côté pour aller se coucher, grâce à ce qu'elle m'avait fait, j'avais retrouvé un peu de ma mémoire, je me souvenais de deux trois moments de quand j'étais enfant avec elle, je me souvenais aussi de mon âge et de celui de Dragmara, j'avais 19 ans, elle en avait 21, et cela faisait 4 ans que nous étions ensemble, et... Je me rendais maintenant compte que j'étais encore un peu jeune pour avoir un œuf, mais vu comment Dragmara s'était débrouillée, je pensais qu'il était déjà bien trop tard.

Après avoir nettoyé la salle de bain par reflex et après m'être trouvé des vêtements, je reprenais mon grimoire et j'allais dans notre chambre m'asseoir au bureau, je voulais encore étudier le grimoire malgré la fatigue, si il était capable de rendre possible de telles choses, alors je voulais savoir ce qu'il pouvait faire d'autre, pour cela, je devais regarder dans le chapitre "Reliques", mais, alors que j'allais au début du chapitre, mes paupières commençaient déjà à se fermer, et je m'endormais sur mon grimoire.

Alors que je dormais, je pouvais entendre des oiseaux chanter, il était déjà l'heure de se lever ? Alors j'ouvrais les yeux, et... Je ne voyais non pas le plafond mais le ciel. Comment m'étais-je retrouvée dehors dans l'herbe ? D'où sort cette tour de cristal traversant le ciel ? Je n'étais plus en pyjamas, mais en robe de servante comme à mon réveil la dernière fois. Un squelette volant apparut d'un coup sous mes yeux, un pokémon ? Non, encore autre chose qui ne figurait pas dans mon grimoire. Ce squelette volant disait s'appeler Dead, il disait être l'un des deux ultimes de ce monde qu'est Yume no Sekai, il était entrain de dire que... J'avais changé de monde durant mon sommeil ?

Il continua son discours en me parlant un peu plus de ce monde, de multiples royaumes composaient ce continent, le reste était encore inexploré, et l'aventure, l'exploration, étaient des mots très important ici, c'était des métiers, des buts. J'avais le choix d'aller où je voulais, de faire ce que je voulais, de faire comme je voulais. Le squelette disparut ensuite suite à son discours, me laissant assise dans l'herbe avec mon grimoire et les oiseaux qui chantaient toujours. J'avais changé de monde... Était-ce le même phénomène dont Dragmara m'avait parlé ? Le fait que ce grimoire provienne d'un autre monde ? Attendez un peu... Et si...

Et si ce grimoire avait une conscience qui lui était propre, et qu'il aurait décidé de retourner dans son monde, et que du coup vu que je m'étais endormie dessus il m'aurait transporté avec lui ? Cela peut paraître complètement loufoque mais ça reste pourtant plausible. Dans ce cas, il devait exister dans le grimoire une relique me permettant de retourner dans mon monde, non ? J'avais beau fouillé le grimoire, rien ne ressemblait à quelque chose de ce genre, ni portails, ni clefs, ni rien. Dragmara... Comment allait-elle faire ? Je ne pouvais pas rester ici à tout jamais, elle doit pouvoir voir son œuf ! Peut-être qu'en faisant plus de recherches je trouverais un moyen de retourner dans mon monde ? En tout cas, j'ai neuf mois pour le trouver ce moyen, je veux que Dragmara puisse voir son œuf, puis son enfant.

En attendant, regardant dans une direction presque choisie, je décidais d'avancer jusqu'à trouver un endroit où vivre, où je pourrais effectuer mes recherches, et c'est après plus d'un jour de marche, après avoir traversé une énorme forêt et un grand désert que j'arrivais au royaume appelé Giallo, j'étais épuisée, je n'avais pas fait de pauses, j'avais marché et étudié mon grimoire sans m'arrêter. J'arrivais en marchant sur un chemin de sable plus solide que les dunes dans le désert au niveau d'un grand bâtiment entouré de plusieurs habitations et étalages où des marchands vendaient leur nourriture et leur babioles, j'avais si faim, si soif... Je voyais derrière le grand bâtiment une femme sortir, elle avait deux ailes, l'une noire et l'autre blanche, elle avait un bras gauche écaillé des plus étranges, émettant une lueur bleue, elle avait de très longs cheveux bleus, elle me fit premièrement penser à Dragmara à cause de la chaleur, puis ensuite non.

Elle semblait ramasser quelque chose par terre ressemblant à un journal en baillant un peu, et... Alors que je la regardais discrètement en avançant tant bien que mal, je perdis connaissance et je tombais au sol, je n'avais plus de forces. J'entendais pourtant les gens s'attrouper autour de moi, puis, une sorte de mélodie, et quelqu'un se mit à me porter pour me déplacer. Je n'avais plus vraiment chaud, comme si l'on m'avait faite rentrer dans une maison, puis l'on m'allongea et déposant assez rapidement un sac de glaçons sur mon front. A mon réveil, je me trouvais dans une chambre allongée dans un lit, j'avais toujours ma robe, mais plus mon corset, j'avais un de ces mal de crâne...

La femme aux cheveux bleus se tenait à mon chevet, elle attendait que je me réveille, elle était souriante à cause du fait que je me sois réveillée, et... Avec une sorte de magie, à l'aide de son bras gauche étrange et de sa lueur bleue, elle écrivit quelque chose dans les airs.


Aéris : Vous vous étiez évanouie dans la rue devant le théâtre, vous allez mieux ? Enfin... Pas vraiment j'imagine, vous avez une forte fièvre. Vous vous trouvez chez moi, au dernier étage du théâtre des arts, je suis Aéris Maven~.

Aéris Maven ? Je n'avais jamais entendu ce nom là, elle avait le visage d'une humaine, les formes d'une humaine, mais ces ailes et ce bras... Sachant qu'il n'y avait pas d'humains de là d'où je viens, je pouvais maintenant le confirmer, j'avais bien changé de monde. Mon ventre se mit à grandement gargouiller, c'était gênant mais justifié, je mourrais de faim et de soif.

Aéris : Ne bougez pas, ma femme est entrain de nous faire à manger, je vais vous apporter à boire.

Aéris partit donc quelques instants afin de me récupérer un verre d'eau, après avoir bu, elle m'apporta un plat composé de viandes et de légumes, sa femme devait être une excellente cuisinière, je n'avais jamais mangé ce genre de viandes et de légumes, la nourriture d'un autre monde... Pendant et après le repas, nous discutions avec Aéris tandis que sa femme, Ahriana venait nous rejoindre, elles mangeaient avec moi dans la chambre, je leur racontais mon histoire, ma perte de mémoire, ma très probable enfance, mon étrange arrivée dans ce monde, et d'autres détails de ce genre, dont le fait que j'attendais probablement un oeuf, sauf qu'Aéris me confirma quelque chose.

Aéris : C'est pour cela que je vous ai retiré votre corset, vous n'allez pas "probablement" en avoir un, vous "allez" en avoir un, il faut pas porter de corsets dans ce genre de moments aussi spécial soit-il~! Mais vous qui venez d'arriver et qui attendez un œuf, vous n'avez nulle par ou aller, si ?

Sirnight : Non, pas vraiment. J'avais l'intention de trouver un endroit tranquille pour étudier un peu plus mon grimoire pour trouver un moyen de retourner dans mon monde.

Aéris : Je crois que je vais devoir vous décevoir. Même avec l'aide de votre grimoire mademoiselle, j'ai bien peur que vous ne puissiez retourner dans votre monde. On entre et on ne sort pas de Yume no Sekai comme ça, c'est un endroit aussi étrange que spécial, je suis désolée.

Sirnight : Ho... Je... Je vois. J'espérais juste que ma femme puisse voir le visage de son enfant un jour, mais... Bon. J'imagine que je vais devoir attendre plus longtemps que prévu avant de trouver un moyen pour soit revenir dans mon monde, soit faire venir Dragmara ici.

Aéris : Peut-être arrivera-t-elle ici, peut-être ne viendra-t-elle pas, seul le destin nous le dira. Mais vu que vous n'avez nulle part où aller, vous pourriez rester ici en attendant la venue de votre œuf, et encore, vous pourriez rester même après, nous avons de la place, autant en faire profiter ceux dans le besoin~!

Sirnight : C'est vraiment très aimable de votre part, peut-être pourrais-je vous faire profiter de mes services pour vous remercier ? J'ai peut-être perdu la mémoire, mais j'ai longtemps travaillé dans un manoir en tant que servante, donc si vous le souhaitez je pourrais m'occuper de toutes vos corvées comme faire le ménage, la vaisselle, les courses, le repas si mademoiselle Ahriana n'a pas la volonté de la faire un jour, je peux aussi vous masser si vous êtes courbaturée, vous laver le dos si jamais vous n'y arrivez pas (même si j'imagine que votre femme vous y aide très souvent), et j'en passe.

Aéris : C'est une très belle proposition, mais... Ne devriez-vous pas plutôt vous reposer avec votre œuf ? Une femme lors de ce genre de période doit éviter de faire des efforts, non ?

Sirnight : Ne vous inquiétez pas pour cela, viendra bien un moment ou je devrais faire une longue pose car mon œuf sera trop lourd pour moi, mais en attendant j'aimerais pouvoir me rendre utile dans cette maison si vous me le permettez.

Aéris : J'imagine que c'est d'accord, à condition que vous n'alliez pas vous surmener bien entendu~! Bienvenue chez vous ! ... Je n'ai pas votre nom par contre...

Sirnight : Je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion d'en recevoir un, avant de rejoindre ce monde, le soir où ma femme et moi décidions d'avoir un œuf ensemble, elle m'avait dit qu'elle m'en donnerait un le lendemain, mais... J'ai disparut de mon monde... Mais vous, vous pouvez m'en donner un en attendant, et j'en serais honorée.

Aéris : Et que diriez vous de... Sirnight ? En raison de votre dévouement pour les corvées et pour votre sombre couleur~.

Sirnight : Sirnight ? J'apprécie ce nom, il sera mien jusqu'à que ma femme m'en donne un, je vous remercie mademoiselle Aéris pour votre générosité !


Et c'est ainsi que je me mis à vivre chez mademoiselle Aéris et mademoiselle Ahriana, ces deux femmes étaient d'une grande bienveillance, chez elles, je ne risquais rien de mauvais, et mon œuf ne craignait rien. J'allais pouvoir vivre tranquillement, étudier mon grimoire, et faire ce que je sais faire de mieux en attendant ma femme si jamais un jour elle rejoint ce monde.

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plume est plus forte que l'épée~! (fiche technique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La plume est plus forte que l'épée [ Batman - fini ]
» La plume est-elle plus forte que l'épée.
» Fiche Technique - Plume
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Créer votre aventureTitre :: Les personnagesTitre :: Fiche TechniqueTitre :: Giallo-
Sauter vers: