Partagez | 
 

 Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 21/06/2016

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Amélioration Rang 2, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 8 Fév - 12:58

Lors de dernier épisode de "Nique ton mort", l'Invocateur faisait face au cavalier de feu avec sa chère invocation Sylvia pour le tester, voir si il était bel et bien le mort le plus beau que notre héro encapuchonné ai jamais croisé, le ressentit de l'Invocateur ? Le voici : "Il était hot, dommage qu'il soit partit si vite !" car oui, le cavalier de feu prit de trac fuit la scène alors qu'il arrivait au bout du chemin, l'Invocateur avait fail encore une fois.

J'aime beaucoup me faire ce genre de petit "previously in..." avant d'aller faire un truc épique, la meilleur habitude du monde j'imagine ! Bref, retour à Arancioni, à l'origine je me trouvais là bas avec Akia pour trouver et rapporter des souvenirs de nos confrères décédés et réanimés pour servir l'Empereur, mais sur notre chemin, nous avions croisé une femme, Daneliane, une ancienne esclave. Nous avons fait un bout de chemin ensemble mais nous avions dû nous séparer à cause d'une petite troupe de mort, nous avons tout les trois fuit les lieux, moi et Akia en direction de Verde, et Daneliane... Je sais pas pour elle.

Nous traversions plaines et montagnes avec Akia, le chemin était long, fatiguant, bref tout ce que je détestais, heureusement que Sylvia était assez sympa pour nous transporter la nuit lorsqu'on dormait. Nous arrivions non loin de Verde en moins de temps qu'il n'en fallait, et... Nous pouvions voir de la fumée flotter dans le ciel, un feu de forêt ? Sans doutes, mais il devait y avoir encore autre chose, d'ici, nous pouvions entendre des cris, des bruits de combats. Sylvia reprenait sa forme humaine et me regarda moi qui regarda Akia qui regarda Sylva qui regarda Akia qui regarda moi qui regarda Sylvia... PUTAIN.

Les morts ! Les esclaves de Kotei ! Obligé c'est eux ! Ils ont du venir attaquer un peu avant notre arrivée dans la forêt des fées, chiotte il fallait y aller ! Mais avec classe. Cette fois-ci, nous n'allions pas nous en sortir comme à Arancioni, nous allions être épiques, et ne pas failer comme des sous races, nous devions prouver notre valeur ! A qui vous demandez vous ? A nous même ! Je veux savoir à quel point je suis beau, grand et fort ! Bon, j'ai un peu l'idée de la réponse, "pas beaucoup", mais tant pis tant qu'on casse des culs !



Alors Sylvia reprenait sa forme de Sylvore et me faisait grimper avec Akia sur sa tête, et... Elle fonça droit vers la forêt ! Aller on va éclater du zonzon et des esprits ! Cette fois-ci, Akia ne se fera pas avoir par les esprits, et si je recroise le cavalier de feu, je l'explose ! Si ça se trouve c'est le combat que tout le monde attendait, il était l'heure de faire graver son nom dans l'histoire afin d'être appelé en tant qu'héro plus tard ! On se rapprochait de plus en plus de la forêt jusqu'à y entrer dedans, on se trouvait juste sur la ligne qui séparait l'armée de Verde de l'armée de Kotei, oh, voyez vous venir la belle entrée en scène ?


C'EST L'HEURE DU DRIFT !!!

Sylvia se mit sur le côté pour commencer à freiner tout en glissant sur le sol et en éjectant quelques gens au passage, cinq mètres, dix mètres, et plus loin encore, ET TOUJOURS PLUS LOIN !! Sauf qu'un gaz vint forcer Sylvia à reprendre sa forme humaine, elle étouffait à cause de cette connerie, elle retournait donc pour un petit moment dans la dimension de poche, mais.... C'EST PAS LA FIN DU DRIFT !!! Akia et moi atterrissions au sol, et nous glissions sur le sol avec nous deux pieds comme si on faisait du snowboard sur la terre tout en faisant une POSE !! Nous gardions la pose jusqu'à ce que nous soyons à 0 kilomètres à l'heure.



Et maintenant nous nous mettions à courir à travers le champ de bataille tout en cassant des bouches ! Akia entaillait au possibles des ennemis avec le bout d'une de ses lames secrètes et je faisais de même, bien sûr nous ne tiendrons pas toute la journée comme ça, c'est pour ça que nous prenions directement pour cible un gros boss ! Non pas cet espèce de zombi géant que je réserve pour Sylvia, mais ce cavalier qui semblait s'amuser dans son petite monde de massacre qui venait de sauter depuis son cheval ! Au passage, dans notre course, nous croisions Ahriana qui venait tout juste de tenter d'attaquer un type qui me faisait penser à un roi dernièrement mort alors sans m'arrêter et en espérant qu'elle nous ai vu, je lui faisais un petit coucou de la main, puis je me reconcentrais sur le cavalier.

J'AI ACTUELLEMENT UN PROBLEME AVEC LES CAVALIERS NOM DE DIEU !!!

Akia fonça droit sur un arbre afin d'y grimper sur une courte hauteur puis d'en sauter et prenant le tronc pour appui, elle allait tirer sur le cavalier en lui tirant une flèche ! Moi je fonçais directement sur le cavalier, prenant ma guitare dans mon dos, et en commençant à glisser parmi les gens sur mes genoux, je gratta d'un coup sec et métaleux les cordes, ce qui projettera une onde qui pourrait s'il n'est pas trop lourd éjecter le cavalier au sol !

[Lancés de dés 1 : Le tir de flèche d'Akia sur le Lieutenant Bohémond / Lancés de dés 2 : L'onde de la guitare qu'envoi l'Invoc sur le Lieutenant Bohémond]

_________________
"Je ne serais pas n'importe qui, j'ai un avenir et une identité à me construire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 8 Fév - 12:58

Le membre 'L'Invocateur' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 12 Fév - 18:52

La situation était instable, il suffisait qu'un camp prenne l'avantage pour que l'autre réplique et inverse la tendance. Cependant, si il y avait bien une zone où les morts avaient une avantage fou, c'était bien sur l'assaut central. La charge folle des Minotosaurus. Un assaut frontal, direct et violent. Il fallait s'organiser au plus vite pour trouver une solution à ce problème. Un groupe de Tréans, proche de la zone, établirent une ligne de défense, bien que précaire, ça avait une chance de fonctionner, dans le pire des cas, ils tenteraient le tout pour le tout au corps à corps, malgré leur maigres chances.

 Tous alignés, leurs grands et larges corps de bois se tenaient fiers dans la forêt qui les avaient vu naître. Aujourd'hui, il allait défendre leur mère et protéger leurs frères. Presque inaudible, il semblait un instant qu'une mélodie glissait entre leurs feuillages, un chant, peut-être guerrier, peut-être d'encouragement, ou peut-être de deuil, seuls ces êtres mystérieux en connaissent la véritable signification. Au loin, le bruit et les mouvements commençaient à apparaître, les monstres arrivaient au combat.

 Des prédateurs si puissants et si nobles, abaissés à obéir à un chef de guerre répugnant. C'était désolant, mais les Tréans devraient se défendre et défendre leur pays, qu'importe les sacrifices. L'un d'eux n'était pas dans les rangs, une longue barbe de mousse tressée pendait de son visage d'écorces usées. On le surnomme le vénérable Branche-ardente, sa sagesse et son courage sont un exemple pour tous les végétaux du royaume.

-A mon signal... Cria-t-il.

Les minotosaurus étaient proches, très proches, les hommes-arbres pouvaient maintenant les voir très distinctement. A présent, la stratégie pouvait s'appliquer.

-Maintenant mes frères!

Dans un seul et même mouvement, les Tréans frappèrent violemment le sol d'un coup de talon qui semblait faire trembler la terre. Dans la seconde qui suivit, des centaines de longues racines acérées jaillirent du sol pour venir se planter dans la chair des démons qui s'attaquaient à leur foyer. Restait à savoir si cette assaut s'avouerait efficace.

Pendant ce temps, au niveau du général-singe, Wellan enrageait d'avoir manqué sa cible, au moins, sa lance avait trouvé un endroit où se planter, mais le bougre avait réussit à éviter les serres de l'hippogriffe. En revanche, un nouvel intervenant entrait en scène, un titan de fer envoyé par Blu, c'était impressionnant, pour la première fois, le capitaine de la garde d'émeraude voyait un de ces fameux golems sans magie en action et le résultat était un véritable pour les yeux. Ce n'était pas pour autant qu'il fallait s'attarder à le regarder, il devait le soutenir, cependant, maintenant que l'assaut était engagé, s'approcher en hippogriffe serait dangereux.

 Une autre solution lui apparut. Wellan n'aimait pas beaucoup ce genre de pouvoirs, lui qui avait été templier de lumière dans son ancienne vie, mais ici, il n'y a pas de "mauvais" pouvoirs, uniquement des mauvais utilisateurs. Dans sa main droite, il concentra une quantité suffisante d'énergie chaotique et, une fois que la lame d'énergie fut assemblée, il lança le projectile en direction de l'homme-singe. Ils y arriveraient, ils parviendraient à l'abattre, magie et technologie, ensemble!

De son côté, Wukuri était toujours à Gaëa, à suivre, les déplacements des différentes armées. Il fut assez déçu de découvrir ce que la créatrice lui avait apparemment envoyé. C'était ça les renforts? Non ça devait être un malentendu, elle n'aurait jamais pris la situation à la légère à un tel point. Un métamorphe, très bien, et? Sur un champ de bataille ça n'allait pas changer grand chose. Au moins l'intervenant était de bonne volonté, c'était déjà ça, mais il devait comprendre que ce n'est pas avec de bons sentiments que l'on gagne une guerre.

-Ce n'est pas une question de confiance, c'est une question de moyen. Tu veux nous aider? Très bien, maintenant tâche d'être utile, ce que tu feras m'importe peu, tu peux toujours t'infiltrer sur le champ de bataille en te déguisant en mort, en espérant que nos propres alliés ne te tuent pas, ou même te jeter dans la mêlée avec un caillou et un bâton, ça ne changera rien pour nous, nous sommes toujours débordé, la prochaine fois, adresse-toi à une caserne de recrutement mais ne viens nous déranger en pleine bataille. Tu peux disposer. Lui répondit le druide d'un ton sec. Il était dur dans ses paroles, mais il ne devait pas faire d'exception, surtout en temps de guerre.

Wukuri était sur le point de reprendre son travail avec les autres, quand soudain, il s'arrêta un instant, quelque chose clochait, comme si... les énergies se distordaient étrangement pour... Une étrange forme apparut soudainement dans la pièce, sans crier gare.


"ROI DE VERDE. J'AI UN PLAN POUR ÉRADIQUER LES FORCES DE KOTEI"

trop tard, le coup était parti. Le poing du druide vint frapper avec violence ce qui semblait être une télévision? C'était une réaction normal, en temps de guerre, un être apparaît soudainement dans une salle où sont réunit une bonne partie des dirigeants, il est normal d'être sur la défensif. Comprenant son erreur, Wukuri aida le nouveau venu à se relever, il n'était pas désolé pour autant. Il était plutôt en colère d'ailleurs.

-Je commence à en avoir assez! Nous nous sommes réunis ici pour pouvoir réfléchir tranquillement à la stratégie à adopter! Pas pour que le moindre intervenant puisse venir proposer ses idées! Adressez-vous aux gardes et si c'est intéressant ils viendront m'en faire part, maintenant sortez d'ici avant que je ne vous fasse sortir moi-même! L'Archidruide commençait à s'énerver et avant qu'il ne puisse continuer, une voix résonna dans les voxilierres.

« Allo ? Est-ce que tout le monde m’entends ? Je voudrais commander une pizza jambon fromage s’il vous plaît. Non en faîtes j’aimerais surtout savoir la situation actuelle parce qu’ici c’est assez dangereux. Les morts ont été ralentis par l’action d’un héros squelettique de notre côté mais ils reprennent rapidement du terrain. Ah, et j’ai aussi repéré le défunt Monokuma dans la partie la plus au Nord de la forêt. Il poursuit les arpenteurs, faîtes attention, terminé. »

La voix enfantine qui résonnait était facilement reconnaissable. Le nom de Monokuma résonna comme un frisson glacial dans l'esprit de l'Archidruide.

-Maître Dead, c'est Wukuri. Se précipita le chaman. On s'est fait complètement débordé sur le flanc Nord, bien que le terrain joue en notre avantage, notre force sur place se font écraser. L'assaut central a contourné nos défenses et charge à une vitesse folle sur la capitale. Des tréans sont sur place mais on ne sait pas encore si les défenses tiendront. Pour ce qui est du Sud... Disons que ça se maintient, bien que je ne sache pas pour combien de temps encore... Comment ça évolue sur place?

Lorsqu'il eût terminé sa phrase, Wukuri observa la petite pièce sensé représenter Monokuma, entrer en collision avec celui qui représentait Ahriana. Il leva les yeux, lourds d'inquiétude, vers Aéris.

-Elle peut le faire, j'en suis sûr. Et si ça devient dangereux, on ira la chercher.

Il se voulait rassurant, bien que l'idée de quitter Gaëa ne serait-ce que quelques secondes le dérangeait, il ne pouvait pas laisser une amie se faire abattre... Par un ancien ami. Au Sud les cavaliers de Miyuko progressait, il était compliqué pour des fantassins de s'en prendre à cette cavalerie morbide. Cependant, les arpenteurs avaient une autre solution derrière la tête. Armés de frondes, ils lancèrent sur les forces ennemis des petites boules végétales. Lorsqu'elles atteignirent leur cible, elles éclatèrent et laissèrent s'échapper une fumée semblable à celle des champignons. Cependant, elles ne contenaient pas que des champignons. Des petites créatures bleutées et verdâtres. Les terrifiantes petites choses rongeaient les adversaires avec la fureur d'une fourmilière. La folie de Nilhus faisait son effet, la science destructrice d'un esprit rongé par la corruption venait d'être jetée sur le champ de bataille. 

[HRP]premier lot de dés : l'attaque des tréans sur les minotosaurus/ Deuxième lot de dés : l'attaque de Wellan sur le général homme-singe/ Troisième lot de dés : attaque des petites créatures de Nilhus sur les cavaliers/ Dé d'action : ralentissement des minotosaurus qui s'empalent sur les racines acérées[HRP]

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 12 Fév - 18:52

Le membre 'Wukuri Supirittsu' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 12 Fév - 19:27

Ourf, tant de bordel, c'est à en perdre le Nord (Quel jeu de mot, on vient de le perdre justement). Without avait volé de sa monture durant les coups de feu violents des tanks. Il échoua au sol, roulant sur quelques mètres avant de finalement s'arrêter. Les râles des bêtes, les cris de douleurs, la mort qui rasait les troupes. Without crut qu'il allait s'évanouir devant cette folie béante. Mais il força sur ses os pour se relever et observer le cimetière en cours de création. Ils avaient perdus ici, et ce qui restait maintenant fuyait. Il y avait Dead qui insistait à la fuite, et pour le coup, Without savait accepter que c'était impossible de tenir tête. Même déjà mort, celle-ci est encore capable de vous emporter une seconde fois.

Il courait, l'adrénaline coulant dans la moelle de ses os, comme si son cœur fictif battait la chamade. Les sons, ils étaient sourds, un petit son strident, un sifflement d'oreille. Il entendait sa respiration se mélangeant à des onomatopées de panique. Il fuyait vers la "sécurité".

Dans tout les cas, il pourra fuir. Car La Créatrice, même si elle n'intervient jamais, observait la scène depuis sa tour, et avait fait une prédiction absurde afin de s'amuser elle-même et déconcentrer un instant les troupes ennemis pour que son mari et son fils adoptif puissent décamper sans se faire atteindre avant d'être loin.

Un des tanks se mit alors à tourner sur lui même, et il fit des drifts en rond, cognant un peu ses camarades et ne s'arrêtant plus. Une mélodie venue de nulle part, et voici le moment comique crée par la plus gamine des femmes :



Et pendant une vingtaine de secondes, l'un des tanks driftait sans pouvoir s'arrêter dans la plus ridicule des situations.

Without ne faisait pas attention à ça, il avait vu les cadavres, il avait entendu les cris, l'odeur du sang, il manquait de trébucher sur ces braves soldats. Ses pupilles rétrécissèrent dans l'inquiètude. Il allait cèder à une petite folie. Car ces images allaient lui rester comme un traumatisme. C'était donc ça, le Monde des Rêves? Le Chaos, la Peur...La Mort?

Non, ça ne pouvait être qu'un horrible cauchemar dont il allait bientôt se réveiller. Les voix dans sa tête s'étaient tues un instant, comme si la mort s'était répandue partout. Mais ce n'était que le fruit du hasard, malheureusement ce fruit poussa Without à s'arrêter une fois loin, et à gémir, au bord du vomissement.

Que devaient-ils faire maintenant? Il ne voulait pas prendre d'initiatives, il avait encore la force de se battre, même si sa volonté n'était plus la même.En même temps, qui voudrait faire la guerre?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 15 Fév - 14:17

Nouvelle tactique

Le front Nord, cette bataille semble perdue d’avance, pourtant nous nous acharnons, peut être que quelques héros pourraient parvenir à faire pencher la balance. Les animaux sous notre responsabilité traversait les lignes ennemis jusqu’à ce moment fatidique. Lorsque les morts se rendirent compte de ce qu’il se passait, ils tournèrent les canons dans leur direction. Feu ! Les tirs, les explosions, se fut rapide et violent. Les troupes sur place se firent déphaser du combat, la puissance de feu grâce à la chimie orange récupérer donner des capacités aux morts bien au-dessus des nôtres. Without a disparut de ma vue, il faut que je le retrouve au plus vite, mais je dois aussi répondre à Wukuri. Je n’arrive pas à me décider, cette tension et le combat me demande beaucoup trop d’attention et de concentration, il m’est impossible de faire ce choix tout de suite, du moins, pas avec la plus grande sagesse. L’instinct paternel à agit sur mes idées, je devais retrouver Without et je le retrouverais. Je le sais, je peux le voir, ses mouvements, il vient de tomber de sa monture, et de mon côté, ça ne serait tarder.

Une explosion vint souffler ma monture et me projeter en direction de l’arbre le plus proche dans la direction opposé à Without. Le petit squelette se relève malgré tout, posant son pied au sol, fermement, pour pouvoir se tenir debout. Tremblant, il parviendra à se relever. Ils se relèvent, tous les deux, au même instant. Le livre en possession actuel de notre cher farceur ne lui permet pas d’en posséder d’autre. Ses seules capacités, sont donc les siennes, celle de l’oiseau en son cœur. L’espoir ne s’éteint, et ne s’éteindra jamais. L’oiseau traverse la forêt, les tirs et les morts, il subie les coups de sa transformation, mais n’abandonne pas. Des débris d’explosion viennent frapper son corps, le couvrir de blessures, mais ce n’est pas maintenant qu’il s’arrêtera. Armé de cet arc récupérer sur le corps d’un héro, il frappe ses ennemis. Sans les tuer, il les assomme d’un simple coup, frappant là où il présume être leur point faible, là où il pense, non, là où il croit avec ferveur qu’il fera le plus de dégâts sans abattre ses cibles.

« Without ! Vite, il faut partir d’ici, les morts sont entrain de nous abattre comme des lapins ! Replions nous pour pouvoir contre-attaquer avec plus de force ! »

J’étais finalement parvenue à rejoindre celui en qui je portais tous mes espoirs. Les écrits vous racontent certaines choses, mais ne croyez pas que tout est rose ou que tout es gris. C’est dans la plus profonde nuit que brille les plus beaux bijoux de la création. C’est malheureusement, grâce à ce genre de situation, que naissent héros, aventures et rencontres. Cette histoire forgera des caractères de simplets en un mental d’acier trempé. Cette histoire transformera des amitiés en amours. Cette histoire pourra changer le monde, des liens fragiles, cassables, devenant des chaînes indestructibles. Je n’aime pas la guerre, au contraire, je la déteste. Mais je ne peux nier les faits cité précédemment.

Alors que nous battions en retraite, nous observons le sol, joncher de cadavres alliés, la ligne de front recule à une vitesse considérable. Ces tanks ont fait des ravages monstres. Fort heureusement, ils sont lents, très lent, et grâce à l’intervention de la plus magnifique des créatures, nous, mon fils et moi, nous nous en sommes sorties saufs. Sain ? Je ne pense pas, mon jeune corps est parsemé de blessures, alors que je tire la main de mon fils, le traînant presque à cause des cauchemars qui le hantent. Mon regard se tourne légèrement vers lui, une fois que nous avons réussit à rejoindre un lieu plus sûr, une sorte de sanctuaire en pleine forêt. N’oubliez pas que ce monde est plein de surprises. Ce point ne devrait pas apparaître convenablement sur la carte magique, nous devrions même avoir disparut. La magie ici est aussi abondante qu’au dolmen des dryades, impossible de repérer ce lieu sans en connaître parfaitement l’emplacement. Des pierres jonchées de runes sur lesquelles étaient inscrites des partitions de musiques. Très légèrement, j’élevais ma voix pour chanter. Je ne suis pas le meilleur des chanteurs, mais j’espère au moins, que cela aura le mérite d’aider une âme en peine.




Ma voix s’emporte, dessine les notes que je récite. Sans véritable accompagnement, a capela pour les plus néophytes d’entre vous, je restais le dos droit, fier de mes actions. Ce chant continue, pour plusieurs instants, sans me presser, laissant mes émotions prendre le contrôle de mon corps. Vous devriez le savoir depuis longtemps maintenant, je suis quelqu’un de très sentimental, je pleure pour un rien parfois, je m’enrage très facilement, assez lunatique dans mon genre, mais ce que j’apprécie par-dessus tout, se sont ce genre de larmes. Ces larmes qui ne viennent que lorsque vous appréciez un moment de part sa beauté. Ces mêmes larmes, qui une fois tomber, vous font le plus grand bien, vous revigore. C’est ses larmes qu’aujourd’hui, je laisse tomber, dans un soulagement d’une peine passée. Suite à ce chant, je me devais de raconter cette histoire à Without.

« Cet endroit représente beaucoup de choses pour moi. C’est un endroit que j’ai demandé à ta mère de dessiner pour ce monde, de retranscrire le souvenir qui persistait en moi. Un caprice absurde d’un vieux squelette qui n’a plus toute sa tête. C’est ici, qu’un vieil ami s’en est allé. Un très vieil ami. Si tu le désires, une fois tous ses événements terminés, je te raconterais cette histoire. Mais pour le moment mon fils, tu dois rester fort, ce n’est qu’un cauchemar qui est sur le point de se terminer. Un mauvais rêve qui ne demande qu’à être achever. »

Réconforter les gens n’est pas mon fort, j’espère seulement que ce moment de calme aura pu le sortir de ces émotions de torpeur et de terreur. Nous en revenons donc où nous en étions. Les tanks se déplacent très lentement, l’armée au Nord est ralentie par l’assaut des motos bleues qui traversent les lignes ennemis par leur flan gauche, la surprise y est, mais la puissance laisse à désirer. Les dégâts sont moindres, les colosses de chairs continuent leur carnage et approche de nouveau. Ils sont encore bien loin de Gaëa, mais se serait dommage de ne pas utiliser ma carte maîtresse. Je contactais de nouveau Wukuri, peut être est-il inquiet, peut être ne l’est-il pas. Cela fait tout de même plusieurs minutes que la communication entre nous a été coupé. Je crois qu’il m’avait demandé comment ça évoluer ? Si c’est bien le cas, je lui expliquais la situation plus en détail. Les troupes adverses avancent au Nord, de façon lente, mais elles éradiquent tout sur leur passage. Je ne sais pas exactement comment s’en sont sortis les troupes bleues face à l’envahisseur, mais je doute qu’elles n’aient pu faire plus de dégât que cela, peut être un peu surpris nos ennemis et faire quelques dégâts ciblés, mais dans l’ensemble, cela reste très faible.

« Par contre Wukuri, je vais laisser mon communicateur à quelqu’un d’autre. Je pense qu’il sera plus apte à la suite des événements que je ne le suis. Oh, au passage, à tous les soldats, faîtes attention à vous et n’approchez pas les fées. »

J’approchais de Without, en grand sourire sur le visage pour lui remettre la petite plante oreillette. Cette plante te permettra d’avertir les troupes sur la situation actuelle, c’est ce que je lui expliquai au même moment qu’un bruit de galop s’entendit. Sortant des buissons et des feuillages, une créature mythique magnifique se présenta. Naturia, sous toute sa splendeur, représentant l’harmonie animale de Verde. Elle se mit à genoux devant le petit squelette, son regard plongé dans le sien, signifiant son intention. Je pense que Without a saisit ce que cela voulait dire, après tout, il est mon fils, lui aussi peut comprendre le vent s’il se met à l’écouter. Tends l’oreille, et tu pourras comprendre Without, toi qui peux entendre des voix venus d’autres mondes, d’autres dimensions, mais aussi, les sons des couleurs, de la lumière. Je suis certain que tu peux y parvenir, te focaliser sur une seule voix, sur une dimension dans laquelle, Naturia te parle à l’heure actuelle, dans une dimension, où tu peux la comprendre. Without, elle veut que tu sois son cavalier pour cette bataille et je suis certain que tu en es digne.

Bien, à présent que ces détails sont réglés, moi, j’ai encore un travail à faire. Et oui, car pour vous c’est facile, vous n’avez qu’à décrire ce qu’il se passe juste autour de vous, les aventures que vous faîtes à l’heure actuelle au milieu de la guerre. Et pour certain, ils n’ont qu’à regarder ce qu’il se passe sur leur plateau de pions, mais moi, je suis le narrateur ! Je n’ai pas le droit à des pauses, je suis obliger de tout décrire ! Absolument tout ! Pour pas qu’il y est de détails qui manquent ! Alors ceux qui se plaignent de se noyer dans les mots de mes écrits, vous avez qu’à faire mon travail et on verra ensuite. Bref, ce n’est pas le sujet. Nous allons donc continuer sur la suite de nos événements du côté du champ Nord.

Un ennemi puissant se retrouve en face de notre nouvel étendard orange. Celle qui porte fièrement sa patrie à l’heure actuelle. Cette même personne aux capacités similaires au roi déchu, Ahriana, femme d’Aéris, mais aussi, Arancionienne au cœur combattant. Elle fonce vers le souvenir de l’ours monochrome. Sa rage et la haine qui hante ses esprits l’empêchent de se concentrer sur ses pouvoirs, les ténèbres qui l’animent ne peuvent former une arme plus puissante qu’elle ne l’espérait. De simples dagues face au sabre d’Arancioni, je doute qu’elle parvienne à réussir à vaincre l’ours avec ceci. L’attaque fut portée avec la bonne attitude, mais sans succès. Le souvenir avait un seul et unique ordre, éradiqué la vermine, détruire tout ce qui se trouve sur son passage. Et c’est exactement ce qu’il fera. La lame ombragée de la dague vint frapper très légèrement au niveau de la joue du souvenir, la seconde lame s’approchait dangereusement de son torse. Mais cette seconde lame, disparut lors du choc contre la lame du roi déchus.

Que c’était-il passé ? Pourquoi les ténèbres qui composaient la lame de la renarde ont-ils disparus ? Connaissez-vous les capacités de ce sabre ? Non, je ne pense pas. Le sabre d’Arancioni fut forgé pour le tout premier roi de ce royaume, un guerrier mi-souris, mi-elfe qui refusait de blesser ses adversaires. La lame qu’il demanda au grand forgeron fut alors construite sur cette optique. Elle ne peut trancher, elle ne peut blesser, mais elle aspire l’énergie des corps. Peut importe la forme de l’énergie, celle-ci se dissipe au contact de la lame. Cette lame, est peut être le pire problème que nous ayons à surmonter, car elle arrêtera toutes les attaques magiques portaient sur elle. Monokuma porta ensuite son regard brillant vers sa "sœur", une jeune demoiselle d’Arancioni. Mais cela ne changea rien, ceux qui entendent la voix de l’empereur ne peuvent résister. La clef de Malva, oblige au souvenir du corps du roi, de frapper la jeune renarde tout en usant de son pouvoir lumineux. Dans sa main droite, celle qui va frapper la jeune aventurière, se trouve une boule d’énergie de lumière dévastatrice. Si celle-ci parvient à toucher, la situation risque d’être critique pour notre allié.

Comme dit précédemment, le centre ne m’intéresse pas, je ne m’en occupe pas particulièrement, mais j’ai tout de même quelques actions à vous décrire. Les minotosaurus-rex continuent leur avancer à travers la forêt. Leur force colossale déracine les arbres sur leur passage, ils ne font qu’aller tout droit sans réfléchir. Les actions de Verde consistent à tenter d’arrêter la charge des monstres, mais peut être qu’il y a un autre moyen de les arrêter, bien plus simple et sans perdre la moindre unité. J’espère que notre archidruide aura l’intelligence de trouver cette idée. Les forêts de Verde sont après tout un véritable labyrinthe, et ce n’est pas comme si un lac contenait un monstre terriblement puissant.

Reptile contre végétaux, le choc est puissant, les racines acérées furent une bonne idée, la carapace extérieure des reptiles les protège des coups venant du dessus, mais leur torse est bien plus vulnérable. Malheureusement, les minotosaurus chargent tête baissé et viennent briser les murs produits par les Tréans. Ils continuent leur course pour venir frapper les Tréans. Ils subissent des pertes, mais leur but n’est pas de s’arrêter pour combattre. Ils vont continuer, passer en force pour tenter de venir s’écraser contre la porte de Gaëa. Si rien n’est fait, ils y seront dans quelques minutes au vue de leur vitesse déjantée.

Au Sud à présent, il se passe un changement de situation. La couleur verte reprend le dessus sur la mauve, ils sont entrain de repousser les morts. Cela ne devrait plus être un problème d’ici plusieurs heures, se seront très certainement la première véritable victoire sur l’armée de l’empereur. D’autres cavaliers de la reine tombent au combat, celle-ci se retrouve contrainte de reculer. Mais elle recule pour accomplir le second ordre de l’empereur. La bataille au Sud, perdue d’avance au vue du faible nombre utiliser, n’était peut être là que pour une simple diversion ? Ou peut être, qu’ils changent tout bonnement de tactique.

« Lorsque les soldats du royaume de l’équilibre prendront le dessus, nous changerons de stratégie. »

Se sont les mots qui résonnèrent à travers l’armée. Les souvenirs changèrent de position, ils se placent de façon à entourer les cavaliers, afin de tous les protéger. Les cavaliers sanguinaires avancent désormais à l’aide d’une escorte macabre, une escorte faîtes des souvenirs des morts tombés lors de la bataille de Distopia. Ces morts, il s’agit des corps revenus à la vie des guerriers verts. Une tentative pour perturber les forces ennemies et continuer à faire de nouveaux dégâts. Il n’en reste que très peu, mais peut être que ce faible nombre changera le cours des choses. Miyuko Sakurai n’a pas encore bougé, et l’empereur est toujours introuvable.

« Où peut-il bien être ? »

[HRP : Premier dé d’action pour l’action des fées sur l’armée des morts au Nord seulement pour le moment / Premier dé d’attaque pour Monokuma sur Arhiana / Deuxième dé d’attaque pour le côté Sud et la nouvelle stratégie / Deuxième dé d'action pour le compteur de sang / Au passage, message dédié à Ahriana, je te propose de continuer le combat Monokuma vs Ahriana, dans un RP à part où nous n'aurions pas besoin d'attendre un tour complet pour répondre, afin d'éclaircir ce sujet et de l'alléger. Bien sûr, si tu fuis ce combat, je ne t'en voudrais pas vu les dés actuels x) Bref, envoie moi un MP pour que je sache ton avis s'il te plait o/]


Dernière édition par Dead le Mer 15 Fév - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 15 Fév - 14:17

Le membre 'Dead' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Aldrim
Malva - Rang 3
Malva - Rang 3
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 18
Localisation : Auprès de l'Empereur de Yume no Sekai !

Inventaire
Objet: Fragment de pierre des esprits. // Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Jeu 16 Fév - 21:36

Thème:
 

« En avant marche ! Pour l’Empereur ! Hurla le lieutenant Bohémond avant de sauter en direction des arpenteurs. »

Le chevalier était dans les airs l’épée et le bouclier à la main. Les archers de Verde tentèrent de répliquer. Hélas, les flèches attirent sur le bouclier du lieutenant de l’armée impériale. Soudain ! Alors que Bohémond venait à peine de poser les pieds sur cet arbre, celui-ci décapita un des arpenteurs. Sa tête voltigea et le corps du pauvre homme tomba à terre. Un autre tenta d’attaquer Bohémond l’épée à la main. Le chevalier eut le réflexe d’esquiver le coup. Celui-ci profita de cette situation pour lui donner un énorme coup de pied dans le torse pour le faire tomber de l’arbre.

Le chevalier se retourna, des archers l’avaient dans sa ligne de mire. Très vite, il sortit son bouclier pour se protéger de ces flèches. L’épée à la main, il commença à charger en direction des autres arpenteurs de l’arbre. Le troisième reçut un coup lame au niveau du torse. Le quatrième reçut un violent coup de bouclier et fut amputé de sa jambe droite. Le cinquième se vit transpercé la tête par le lieutenant. Tant qu’au dernier, celui-ci tenta de s’enfuir en se jetant sur une liane. Malheureusement, le lieutenant récupéra une dague sur l’un des cadavres avant de le jeter en direction de la liane. Très vite, sans la liane, l’arpenteur commença sa longue chute. Le destin s’acharna encore plus sur lui. En effet, celui-ci atterrit dans la bouche du Zombi géant qui le broya avec sa mâchoire avant d’avaler les restes de son cadavre.

En parlant du Zombi géant, celui-ci affrontait les ents. Le gaz asphyxiait les pauvres hommes-arbres, notre monstre profita de cette situation pour s’acharner sur plusieurs d’entre eux. Certains furent décapité par ce dernier, d’autre fut coupé en deux, le zombi géant utilisa même un ent plus petit que les autres pour faire office d’arme et frapper ces congénères. Depuis l’arbre, Bohémond utilisa un arc (qu’il avait pris sur l’un des cadavres des arpenteurs) pour venir en aide à son camarade.

Bien que nos deux personnages soient dans le « mauvais côté », ces derniers se considéraient comme des camarades et des frères d’arme. Chacun d'entre eux s’aidait et coopérait l’un avec l’autre. C’était très étrange de voir cet esprit de camaraderie entre ces deux personnages qui à première vue n’avaient rien en commun. Un esprit de camaraderie dans l’armée de Kotei ? C’était très étrange.

Deuxième Thème:
 

Pourtant, une bonne partie des Malviens qui étaient au service de Kotei (plus ou moins consentant) s'aidaient entre eux. Tous les soldats de Kotei n'étaient pas de vulgaires marionnettes au service de Kotei. Vous savez sûrement qu'une partie de l'armée était soumise à la clé de Malva.

On peut prendre par exemple ce pauvre squelette. Au début, il n'était qu'un simple vagabond avant l'arrivée Kotei. Ce dernier ne voulait pas participer aux massacres perpétrés par l'Empereur. Ils faisaient de son possible pour empêcher de massacrer des innocents. Hélas, une entité, une énergie sombre le poussait à le tuer. Néanmoins, il faisait de son mieux pour rater ses cibles. Tant d'événements l'avaient traumatisé …

Ce pauvre squelette se nommait Snardat, celui-ci avait un arc et des flèches. Il possédait des vêtements d'assassins avec une épaisse capuche violette. Ce dernier était sur le front, il combattait, il n'avait pas le choix, il savait très bien que c'était lui ou l'autre. Il avait peur de mourir. Peur surtout de perdre dans cette guerre stupide ses pauvres camarades, eux aussi obligés de combattre pour leur survie, ils étaient également soumis au maléfice de l'Empereur.

Soudain, alors qu'il était sur le front, il vit l'un de ces camarades tombés à terre sous les coups de flèches. Très vite, il décida de venir en aide à son ami. C'était une femme zombie, elle avait la peau grisâtre, les cheveux blancs et elle portait une armure légère en cotte de maille. Notre jeune garçon la fit dégager de la zone de conflit en l'abritant derrière un arbre. Tandis que notre pauvre bonhomme tentait de sauver sa camarade, celle-ci attrapa soudainement son bras. Elle le regarda dans les yeux avec un petit sourire. Sa dernière action fut de toucher son visage avec la paume de sa main droite avant de s'éteindre. Lentement, ses bras le lâchèrent et ses paupières se fermèrent à tout jamais dans un rêve éternel. Snardat n'eut d'autre choix de retourner au combat, ses maîtres lui hurlaient dessus :

« Retourne au combat ! Sale lâche ! »

Ainsi, telle une marionnette, il avança tout droit sans aucun moyen de sortir de cet enfer …


Tandis que la bataille continuait, deux héros (ou fous selon les points de vues) décidèrent de s'attaquer au Lieutenant Bohémond. Celui-ci reçut directement une flèche sur l'épaule droite, il regarda pendant un bref moment ses agresseurs. Celui-ci déclara à haute voix avec un petit rictus :

« Toi ! Je connais ta tête ! Tu es le célèbre Invocateur ! L'un des héros de Nadiria et celui qui nous a indirectement épaulé pour la bataille d'Utopia. »

Soudain, une onde énergétique fonça sur lui. Fort heureusement, ce dernier eut le temps d'esquiver cette attaque. Très vite, il décida de siffler avec sa main droite. Sortant des feuillages, un cheval squelettique fit son apparition, ce dernier chargea à toute vitesse en direction de l'archère. Pendant ce temps, Bohémond en profita pour prendre avec sa main gauche une liane d'un arbre. Avant de sauter, il déclara au Zombi géant :

« Giant Z ! Va rejoindre le Seigneur Khan, il faut le protéger à tout prix ! Ne t'inquiète pas pour moi ! Je m'occupe d'eux ! »

Sans poser plus de questions, le zombi géant décida de suivre les ordres du Lieutenant et il partit suivre la horde de minotosaures. Sur ces dernières paroles, le chevalier décida de sauter de son arbre, la liane dans la main gauche et l'épée dans la main droite. Son objectif était d’asséner un coup sévère à l'Invocateur et d'engager le duel.


Pendant ce temps, les minotosaures chargèrent en direction de la capitale, ces derniers traversèrent la forêt et écrasèrent tout sur leur passage. Des chimères les suivent pour les épauler, ainsi que quelques escouades de cavaliers. Alors que le Seigneur Khan Vong hurlait :

« Charger ! Foncez vers Gaëa ! »

Une espèce de robot géant lui bloqua le passage. Vong était surpris, mais il souriait en écoutant ses paroles :

"Salut, moi c'est Buq.
Et ça rime avec viens te battre fils de pute."

D’un ton calme, l’homme-singe déclara :

« Désolé, mais ce ne sera pas moi. »

Soudain, sortant des feuillages, le Zombi géant fit son apparition, celui-ci chargea à toute vitesse en direction du mécha Blunien en déclarant à haute voix :

« Ce sera moi ! »

Profitant de cette situation, le seigneur Khan-Vong tenta de s’enfuir à nouveau avec les autres minotosaures. Néanmoins, la progression des minotosaures se retrouvèrent ralentis par les tréans qui commencèrent à les attaquer. Les cavaliers, les chimères et quelques groupes de minotosaures commencèrent à affronter les tréans. En revanche, les autres continuaient leur chemin vers la capitale de Verde. D’ailleurs, il décida de prendre un étrange cor dans sa ceinture pour y souffler dessus. Toutefois, celui-ci devait s’occuper d’une bonne fois pour toute de cet étrange homme qui n’arrêtait pas de le harceler depuis son hippogriffes. Sous l’emprise de la colère, il hurla :

« Bon ! Tu commences à me taper sur le système ! »

Il commença à se mettre debout sur le dos de la bête. Malgré, la bataille qui faisait rage, il arrivait à se tenir en équilibre. Puis, c’est alors qu’il sortit de son armure organique, des créatures étranges, ces derniers ressemblaient à des espèces de mouches croisés avec des frelons et des moustiques. Très vite, le Seigneur Khan Vong décida de lancer une nuée de ces créatures en direction de cet étrange individu et de son hippogriffe. Telle une fourmilière face à un serpent, les bestioles commencèrent à l’encercler …


Loin de la bataille, vers la ligne arrière, des soldats morts-vivants s'activèrent. D'étranges créatures, des vargules, des espèces d’hybrides chauves-souris géantes se tenaient prêts pour la bataille. Sur le dos de ces créatures, on pouvait retrouver des soldats d'élites et des membres de l'ordre de l'hélice. Soudain ! Ils entendirent le son de la trompette de Vong au loin. C'est le moment ! Ces derniers commencèrent à prendre leurs envols.

Vargule:
 

Tandis que les vargules s'envolèrent dans le ciel, d'étranges dirigeables et montgolfières firent également leur apparition. Ils étaient faits de chair, ils étaient différents en fonction de la taille, du type d'engin, etc. Par exemple, certains de ces appareils étaient d'anciens navires Arancioniens transformés pour s'adapter dans le ciel. Néanmoins, la majorité ressemblait à des dirigeables classiques. Ces derniers transportaient de nombreux soldats et commencèrent à s'élever dans le ciel. Les vargules, les montgolfières et les dirigeables avaient chacun leurs objectifs. Les premiers devaient protéger à tout prix les seconds. Les deuxièmes devaient transporter des troupes en direction de Gaëa afin de surprendre l'ennemi.

Dans le ciel, les hippogriffes de Verde combattirent les nuées d'animaux infectés. Les chevaliers des cieux avaient des difficultés à toucher ces petits ennemis qui formaient des fourmilières de monstres. Aucun d'eux n'avait pour l'instant l'avantage. Néanmoins, les créatures arrivèrent à tenir tête aux chevaliers. Puis, c'est alors que les Verdéens virent les fameux dirigeables et montgolfières, ainsi que les vargules dans les cieux. Quelques groupes de ces monstres attaquèrent les Verdéens pour les occuper pendant une courte période, afin de laisser passer le gros des forces chargés en direction de Gaëa, (en suivant depuis les cieux la horde de Minotosaures).

La stratégie de Vong peut coûter cher. En effet, il peut perdre une partie de ses troupes si cette opération échoue. En revanche, elle pourrait garder un net avantage pour les forces impériales sur l'attaque de Gaëa.

[HRP] 1er lancé d’attaque/défense de Bohémond sur l’invocateur, 2ème dé du cheval squelettique contre son compagnon, 3ème dé pour le Zombi géant contre le mécha et 4ème dé des nuées de moucherons-mutants contre Wellan.
Dé d’action pour les vargules, les montgolfières et les dirigeables. Echec : Les dirigeables sont bloqués et une partie d'entre eux sont abattus. Réussite : Quelques dirigeables sont abattus, les autres continuent leur chemin tout étant protéger par les vargules. Parfait : Les vargules ont réussi parfaitement à protéger les dirigeables contre les hypogriffes, ces derniers foncent en direction de Gaëa. [HRP]

_________________
« La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes. »




Spoiler:
 


Dernière édition par Aldrim le Jeu 16 Fév - 22:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Jeu 16 Fév - 21:36

Le membre 'Aldrim' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 21/06/2016

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Amélioration Rang 2, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Ven 17 Fév - 13:22

(Alors oui bonsoir petit edit de mon précédent post parce que j'ai ENCORE putain de réussi à fail, donc mon perso se trouve bien sur le front central, il ne voit pas ce qu'il se passe ailleurs, il ne parcoure pas 150km en powerslide, et donc si j'ai bien comprit le Lieutenant n'était pas sur son cheval mais sur des arbres, et voila c'est tout. Puis c'est votre faute aussi fallait pas faire autant de trucs dans d'énormes pavés Very Happy !)

Bam, flop, on va dire que c'est un début pas trop mal niveau attaque, on va dire que ça nous servira d'intro. La flèche d'Akia était venue se planter dans l'épaule du lieutenant tandis que l'onde projetée par ma guitare passa malheureusement à côté de la cible, enfin nan pas vraiment, il l'a esquivé, mais je suis mauvais joueur donc non c'est passé à côté. Le type en armure s'était du coup à cause de la flèche d'Akia retourné vers nous afin de nous observer, puis il nous adressa les paroles suivantes.


Lieutenant : Toi ! Je connais ta tête ! Tu es le célèbre Invocateur ! L'un des héros de Nadiria et celui qui nous a indirectement épaulé pour la bataille d'Utopia.

C'est à ce doux moment là, qu'une veine de rage apparaissait sur ma tempe, il venait d'aborder un sujet dont j'avais horreur de parler, un sujet pour lequel j'avais déjà violament eugueulé Akia pour qu'elle arrête d'en parler et qu'elle se taise, un sujet qui me faisait exploser de rage à chaque fois que quelqu'un dans le coin l'évoquait... Mes fails. A Nadira, j'ai failer comme la pire des sous races lors de la recherche des minotausorus rex, j'aurais pu laissé des experts s'en charger, mais il fallait que je sois assez con pour leur dire depuis mes grands chevaux "Laissez moi faire et envoyez le moins de monde possible, je me charge de ça !".

Si ça se trouve, si j'avais été mon débile à ce moment là, Utopia serait peut-être encore debout, peut-être pas, on a plus aucuns moyen de le savoir maintenant. Mais... Ce que je sais... Ce qui est sûre à 1000%... C'est que je vais tellement baiser la gueule de ce type qu'il n'aura plus qu'un trou béant à la place du visage. Héro de Nadiria hein ?! Et en même temps celui qui les aurait épaulé pour Utopia ?! Il serait pas juste en train de me chercher cet enculé de première classe aux traits de Lancelot le Pédé ?! Je me relevais alors de mon powerslide afin de commencer à réponde à l'autre connard, mais...

Ce con avait déjà commencé une attaque depuis au dessus de moi, il prit une liane et la descendit avec son épée brandie afin de me mettre un gros coup d'épée bien visible à des kilomètres, il me suffisait d'esquiver tout simplement en faisant un bond en arrière, rien de trop dur, ça demande pas trop d'efforts, je le fais régulièrement... ... ...C'est qui ces deux crevards qui se battent derrière moi ?! J'allais faire mon bond arrière sauf que, mon dos heurte un homme qui en combat un autre mais mort, plus moyen d'esquiver maintenant, le gars en armure descend de sa position bien trop vite, même une roulade ne me sauvera pas, putain de malchance de merde !

La lame pénétrait tout d'abord mon gilet à capuche, puis ma chemise, puis ma peau, puis ma chair, et descendait en diagonale d'en haut à gauche jusqu'en bas à droite depuis mon point de vue, ce n'est qu'après cette attaque que je pus faire une roulade se le côté afin de sortir de cet espèce de cul de sac que formaient ces autres cons qui combattaient, je pissais le sang, c'était pas une blessure légère ça, hémorragie bonsoir...! De son côté, Akia ne l'entendit pas venir car elle était trop concentrée à viser de sa prochaine flèche le gars en armure, mais un cheval vint interrompre sa concentration en lui chargeant dessus.

Elle n'eût vraiment le temps d'agir et se prit la charge de plein fouet et vola sur quelques mètres sur le côté, elle su malgré tout se réceptionner en gardant ses armements en main, mais quelque chose m'inquiète quand même, la façon dont elle se tient les côtes avec sa main droite... Elles sont cassées ?! Merde ! Comme si c'était le moment ! C'est quoi cette espèce de journée malchance ?! Ca va tourner bordel de merde, la malchance je vais la prendre et l'envoyer en plein dans la gueule de l'adversaire ! Alors en lâchant ma blessure pour agripper une nouvelle fois ma guitare de mes deux mains, je m'adressais au gars en armure.

L'Invocateur : Alors déjà tu commences en me parlant de mes fails à Utopia, ensuite du continue en me blessant, mais le pire dans l'histoire, c'est que tu m'as bousillé mon gilet à capuche et je commence à en avoir sérieusement marre de m'en acheter des nouveaux, sachant que celui-ci m'a coûté très cher, tu... Tu te foutrais pas juste un peu beaucoup de ma gueule sale chiure de luxe ?! Ton armure je vais la polir rien que pour la mettre plus facilement dans ton cul, connard !! Tu vas pas quitter cette putain de forêt vivant, car moi, putain de faileur d'exception, je vais t'exploser ta putain de gueule de putain de noble avec ta putain de moustache de putain de sbire de ce putain d'Empereur de putain de sa mère la chienne !!! Et ne me dis même pas ton putain de nom car j'en ai putain de rien à branler !!!!

Je grattais ensuite ma guitare aussi fort que je le pouvais, malgré mon sang qui coulait dessus, afin de projeter une puissante onde vers le type en amure, je vais l'exploser, l'atomiser, l'éradiquer, le nucléariser, il va finir six pieds sous terre très vite ce con, il a TOUT fait pour me foutre en rogne cet enculé, et le prix de ses actions va être tellement élevé que sa tête décollera toute seule de ses épaules. Quant à Akia...

Elle pouvait toujours se débrouiller malgré ses côtes, elle devait se mettre en sécurité avant de faire quoi que ce soit, en haut de cet arbre, ça devrait faire l'affaire non ? Alors Akia prenait sa dague et commençait à grimper un arbre aussi vite que possible afin de s'y cacher pour récupérer, ça réparera pas ses côtes, mais reprendre son souffle pour une archère telle qu'elle est impératif.

[Lot de dés 1 : Attaque de l'Invoc sur le Lieutenant.
Dé d'action : Pour voir si Akia arrive à se mettre en sécurité assez vite, raté = Akia ne grimpe pas assez vite, et n'est donc pas à l'abris d'attaques, normal = Akia arrive à grimper et commence à se reposer, parfait = Akia arrive à grimper et se remet vite de ses émotion, ce qui la laissera attaquer au prochain tour.]

_________________
"Je ne serais pas n'importe qui, j'ai un avenir et une identité à me construire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Ven 17 Fév - 13:22

Le membre 'L'Invocateur' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Berserker
Rosso - Rang 3
Rosso - Rang 3
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 22

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Ven 17 Fév - 22:58



La bataille avait commencé.

Le colosse se trouvait dans la tente de commandement avec les autres dirigeants. Sur une table se trouvait une carte, indiquant en temps réel le déroulement du combat. On y voyait des pions avec des formes et des couleurs différentes, chacun représentant les forces militaires sur le champ de bataille, avec les mouvements des troupes, les attaques, les replis et autres…

Mais tout cela vous le savez déjà, se qui pourrait vous intéresser par contre, c'est le point de vue de Berserker. Après tout, il était présent à cette réunion la veille, et il est aujourd'hui présent dans cette tente, assis en tailleur sur le sol, son poing soutenant son menton tandis que son épée était posée sur le sol.

Et que faisait-il depuis le début de la bataille ? A-t-il ne serai-ce que regardé la carte ? Voulu donner quelques conseils ? Faire quelque chose ?

Hé bien non… Rien, en fait, c'est comme si il s'était endormie. Mais ne vous y trompez pas, car là où tout le monde pourrait penser que le colosse avait décidé de ne rien faire, la vérité était tout autre. En réalité, il attendait. Attendait quoi ? Mais le bon moment pour combattre voyons.

Soyons clair, jeter dès le début toutes ses forces dans une bataille est une stratégie risquée, cela peut tout aussi bien marcher contre certains ennemis qu'être un lamentable échec… À moins que le dirigeant en question n'ait comme stratégie d'employer la force brute, ce qui est une tactique comme une autre, si ça ne marche pas, c'est que vous manquez de puissance, inutile de chercher plus loin.

Mais je m’égare, aussi revenons au conflit. Des bébés s'étaient présentés à Wukuri, ils voulaient aider, mais ça ne servirait à rien si ils se contentaient de parler, parler et encore parler. Il fallait agir ! Et maintenant plus que jamais ! Les bébés se faisaient débordés par les morts-vivants, ils avaient besoin de renforts…

Et c'est là que Rosso intervient, si la stratégie actuelle ne concernait que les forces de Verde et Blu, il ne faut pas négliger, que dis-je, oublier, que le pays des volcans participait aussi à cette bataille.

Berserker sembla soudainement se réveiller, son corps se releva lentement tandis qu'il se saisit de son arme. Se déplaçant d'un pas aussi lourd que lent vers la carte, Berserker se fit un rapide résumé de la situation :

Les bébés verts semblent gagner au Sud, mais quelque chose n'allait pas, les bébés mauves changent de placement, ils ne se replient pas… Mauvais ça, très mauvais, il va falloir envoyer des hommes là-bas.

Au centre les bébés malviens semblent faire une percée à l'aide de Minotosaurus-rex zombifiés. Les bestiaux se dirigeaient directement, et rapidement, vers Gaëa. Difficile d'en vouloir aux forces de Verde pour ne pas les avoir empêcher d'avancer, quand on sait de quoi ces choses sont capables…

Quand au Nord...hé bien il semblerait qu'un ennemi puissant s'y trouve et y fasse beaucoup de dégâts, malgré l'intervention des fées. Berserker n'avait jamais rencontré l'ancien roi des bébés oranges, mais d'après les propos des autres, il serait très fort. Voilà un défi qui pourrait être intéressant…



Sans plus attendre, le géant de Rosso se tourna vers le Warboys qui l'accompagnait, ce dernier regardait lui aussi la carte magique avant de relever son visage couvert de suie vers le colosse. Il renifla un coup avant de sortir ce qui semblait un pistolet de détresse.

« Bien compris Boss. » Se contenta-t-il de prononcer d'une voix étrangement enjouée.

Le petit soldat sorti de la tente avant de pointer l'arme vers le ciel, puis il tira une fusée rouge.

Le coup eut pour effet de réveiller les autres Warboys qui attendaient un peu partout dans la ville, ces derniers commencèrent alors à s'activer pour prendre leur armement et rejoindre les remparts de Gaëa, et il faut dire également qu'ils avaient contribué aux défenses de la capitale… En y installant divers pièges explosifs et incendiaires par exemple...un peu partout.

Berserker sortit également de la tente, armé de son épée. Il regarda les quelques soldats qui se trouvaient ici… Trois cent cinquante, insuffisant pour aller au front, mais ce n'était pas leur objectif, ces derniers resteront ici pour protéger la capitale verte.

Le premier Warboy, que l'on va appeler Bomber Jack, sortit un autre pistolet pour tirer une nouvelle fois en l'air, mais il s'agissait là de plusieurs fusées de couleurs différentes : jaune-rouge-rouge…

Rosso partait en guerre, sur les quinze mille habitants du pays rouge, huit mille hommes sont à présent sur le sol vert, plus que prêt à en découdre.


Cela avait commencé par un léger tremblement du sol, imperceptible sur le champs de bataille, il devenait de plus en plus insistant, comme si quelque chose de très gros se déplaçait. Puis, alors que le sol tremblait de plus en plus et que les soldats des trois armées commençaient à le ressentir, un bruit commença à se faire entendre...non, pas qu'un seul bruit, d'autres venaient se joindre au premier. Des oreilles affinées pourraient discerner les vrombissement lourds des moteurs des chars de Rosso, mais à cela venait s'ajouter les cris de guerre des soldats, ainsi que les bruits des lance-flammes, ainsi qu'une guitare ?

Oui, une guitare… sur l'un des chars de guerre de Rosso, recouvert d'enceintes surpuissantes, se trouvait un homme accroché à des câbles. Il semblait aveugle à en juger par le masque sur son visage, mais cela ne l'empêchait pas de jouer frénétiquement la guitare électrique qu'il portait entre ses mains. Cette dernière était également attachée à des câbles, et on pouvait très bien y voir un lance-flamme sur le manche, ainsi qu'une sorte de lame de hache sur le corps. L'ensemble produisait une véritable cacophonie.

via GIPHY



Il faut savoir que l'armée s'était mise en marche depuis un certains temps déjà, mais il leur fallut traverser les frontières entre Rosso, Verde et Arancioni, de plus, au lieu de franchir l'immense et labyrinthique Forêt des Fées, les Rossois décidèrent de rouler le long des frontières entre Verde et Arancioni, l'absence d'arbre ne freinant pas leur progression.

On pouvait remarquer plusieurs choses : premièrement des lances-flammes et des mitrailleuses étaient installés sur presque tous les véhicules en plus de l'armement déjà présent, mais que même les chars de transports furent armés. Deuxièmement, les hommes de Rosso avaient remarqués les nués d'insectes dans le ciel, ainsi que le reste des chimères. Ne voulant pas avoir de mauvaises surprises (comme par exemple le coup du gaz mortel), chaque soldat était équipé d'un masque à gaz, il faut dire qu'en même temps avec tous les volcans à Rosso, les cendres, les gaz toxiques etc.
Bref, ils sont équipés.

Et troisièmement, l'armement personnel des Rossois était...particulier. Entre les « bâton-de-feu », des lances auxquelles sont fixés des explosifs, les lances-flammes, les grenades explosives et incendiaires, les marteaux, les mini-arbalètes qu'on fixe sur les avant-bras (avec des carreaux explosifs sinon c'est pas marrant), et….ben tout l'armement en fait. Rosso est le pays qui forge des survivants, et pour survivre contre les prédateurs, n'importe quoi peut devenir une arme…



À présent que vous savez ce qui va tomber sur le coin de la gueule de Malva, voyons comment les Warboys vont se répartir le travail.

Il faut savoir que les rouges avaient déboulés comme des sauvages sur le front Sud, qu'ils traversèrent rapidement en tirant quelques obus sur les morts-vivants...et en écrasant quelques-uns au passage. Vingt-cinq de chars armés, ainsi que cent chars de transport, restèrent sur place pour prêter main-forte aux alliés. Les chars de transports ouvrirent alors leur compartiment pour permettre à l'infanterie de sortir et participer au massacre.

Nombre de chars armés : 25, 8 hommes par char.
Nombre de char de transport : 80, 15 hommes par char.
Nb total d'hommes au front Sud : 1400


Vous croyez que ça allait s'arrêter là ? Hé bien non ! Sur le front Central, les minotosaurus-rex continuaient leur traversé, bousculant les Tréants qui leur gênaient le passage. Et c'est là que l'armée Rouge arriva. Des bestioles comme ça, on en trouve partout à Rosso, et les habitants ont trouvés un moyens simple (quand on a des chars) pour les arrêter : tirer dans les jambes à pleines puissance et les laisser se fracasser la tête par terre. C'est donc avec cet objectif principal (et le secondaire étant de retenir les malviens) que presque tout le reste de l'armée se déploya sur le front Central, avec le guitariste en prime.

Nombre de chars armés : 200, 8 hommes dans chaque char.
Nombre de chars de transport : 200, 15 hommes par char.
Nb total d'hommes sur le front Central : 4600


Dirigeons nous à présent au front Nord, là où se trouvent le spectre de Monokuma, ainsi que les char malviens. C'est la que tout le reste de l'armée rouge débarqua en fanfare, avec Berserker.

Nombre de chars armés : 150, 8 hommes par char.
Nombre de chars de transport : 30, 15 hommes par char
Nb total d'hommes sur le front Nord : 1650


Et à présent, c'est le moment de l'attaque. Berserker ne perdit pas une seconde pour lancer un puissant Cri de guerre pour terrifier les ennemis et galvaniser les alliés, tandis que sa Frénésie s'empara de lui. Il enchaîna avec une Onde de choc direction Monokuma, et les mort-vivants présents dans le sillage de l'attaque.

Sur tous le champs de bataille, quelque soit le front, résonnait le même cri de guerre, poussé par les milliers de Warboys de Rosso, et bientôt repris par les alliés.

WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRG !!!

- Premier jet d'attaque/défense sur le front Sud, cible : les cavaliers de sang.

- Deuxième jet d'attaque/défense sur le front Central, cible : les minotosaurus-rex zombis.
- Premier jet d'action pour connaître l'étendue des dégâts occasionnés sur les mino-rex.
- Deuxième jet d'action pour savoir combien de morts-vivants se font décimés par l'armée rouge.

- Troisième jet d'attaque/défense sur le front Nord, cible : armée de Rosso contre armée Malvienne
- Troisième jet d'action pour le Cri de Guerre de Berserker. Raté : les Malviens attaquent Berserker. Réussi : les alliés prennent courage et se battent mieux. Parfait : les Malviens se souviennent de la peur !

-Quatrième jet d'attaque/défense pour l'Onde de choc en direction de Monokuma.


Dernière édition par Berserker le Ven 17 Fév - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Ven 17 Fév - 22:58

Le membre 'Berserker' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Jakobs "Oculus"

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Localisation : Partout et nulle-part

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 19 Fév - 3:15

Un flash lumineux puis un énorme choc. Non je ne m'étais pas téléporter devant un mur mais plutôt un mur de muscles me réceptionna en plein vol. C'étais Wuruki, le roi vert.

Après l'uppercut il me releva pour engueuler Oculus qui n'était pas fier du coup qu'il se prit. Il était incertain et c'est sûr ce moment d'hésitation que je repris le contrôle de mon corps.

(NON JAKOBS T'AS PAS LE DROIT)


"Parle autant que tu veux j'ai appris à t'ignorer. De toute façon j'ai découvert qui tu es. Tu ne me fais plus peur Oculus. Maintenant observe et admire."

"Veillez me pardonnez, Roi vert, mais je souffre d'une pathologie qui me fait perdre le contrôle. Si vous avez bes..."


Il ne m'écoutais pas. Il était occupé à parler avec quelqu'un d'autre tandis que deux hommes bien taillés sortirent de la salle. Avec personne pour m'écouter, mis à part cet homme blond qui restait là sans rien dire, je m'approchai de la table avec les statuettes. Après inspection, la guerre était totale. Le nord était débordé, l'Est était confronté à des énormes colosses de chairs putréfiées mais le sud résistait grâce à des plantes bizarres. Si je voulais vraiment faire impact et peut-être humilié Kotei, il fallait que je trouve un plan pour les soldats de Verde autre que le napalm. Mais pour cela il fallait que je change d'identité et au plus vite. Bien qu'Oculus me boudait, j'arrivais toujours à faire les portails et je me glissa entre les différentes pièces, cherchant une tenue et de quoi cacher mon visage défiguré.

Après avoir trouvé un costard à ma taille et un tissu à me mettre sur la tronche, je cherchais à trouver des gardes pour leurs demander de l'aide.
J'espère avoir assez de chance et ne pas tomber sur LE même garde ou sinon ça va rapidement tourné au vinaigre.

"Excusez-moi messieurs. Je me présente, Jakobs Eisenhauer, grand chimiste venue proposer mon aide pour contrer les forces de Malva. Si la situation vous le permet, je peux vous raconter l'intégralité de mon plan"


"On est en train de chercher un fugitif ayant un cube sur la tête. Vous l'auriez pas vu par hasard? Il fait à peu près votre taille."


(Ah. T'es dans la mouise. Allez cours et va réaliser notre plan)


"Non je n'ai rien vu de tel. Si vous vous questionner sur le fait que je cache mon visage c'est à cause de cicatrices assez hideuses. Vous voulez que je raconte mon plan?"

"Si vous voulez."

"Merci. J'ai en tête la formule de plein de composants pouvant ronger les cadavres, si vous voyez ce que je veux dire."

"Vous voulez faire quoi très clairement?"

"Très simple, prenez des lames en argent et imbibez les d'acides fluorhydriques. L'acide réagit au calcium et au magnésium. Aussi faire des flèches avec des fioles d'acides pourrait aussi être une bonne idée. Par contre si vous touchez des alliés ils vont aussi souffrir mais après c'est pas moi qui tire à l'arc."

"Hmm Faut voir."

"Après je dis ça si vous le faites pas, j'irai le faire tout seul."

[HRP J'ai tout réécris à cause des incohérences multiples sur mon ancien poste Voila voila]

_________________
Oculus's Theme


Dernière édition par Jakobs "Oculus" le Mar 21 Fév - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 19 Fév - 3:15

Le membre 'Jakobs "Oculus"' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Ahriana
Arancioni - Rang 3
Arancioni - Rang 3
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 11/01/2017

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Lun 20 Fév - 18:44

Le destin n'avait pas envie d'être clément avec moi pour ce combat, mes ténèbres me donnèrent un simple couteau, noir, tranchant, dégageant une certaine aura malsaine, ce genre d'arme est sensée être utilisée pour les assassinats, même si je n'ai pas encore l'intention d'assassiner qui que ce soit, mis ce sera suffisant pour cette affrontement contre mon défunt roi. Je courais, courais à travers les guerriers qui s'entre-tuaient, à travers les champs de bataille de Verde, tel une ombre passerait sous tout ces gens, et ce pour atteindre la cible. Si jamais je venais à gagner ce combat, les troupes Arancioniennes pourraient enfin se battre à 100% de leur capacités, savoir que l'âme de leur roi est libre devrait leur faire un bien fou, mais... Si jamais je venais à perdre, si je venais à y passer, alors... Tant pis.

Je ne suis qu'un soldat parmit tant d'autre, quelqu'un qui peut être remplacé, un autre viendra combattre Monokuma, et peut-être que cette autre personne vaincra. La chose étant que je n'ai pas l'intention d'y passer, je ne veux pas mourir, personne ne souhaite véritablement une telle chose même si ils viennent à le crier, tout comme mes amis, eux qui combattent à mes côtés, j'ai une famille, enfin, celle-ci est encore incomplète, j'ai de très grands projets avec Aéris, et c'est bien pour ceci que je compte rentrer à la maison saine et sauve, il faut que Yume no Sekai gagne cette guerre, c'est impératif, car jamais je ne serais capable d'élever mon probable futur enfant avec Aéris dans un monde emplit de ténèbres et dévasté par la destruction et l'horreur de la guerre. Mph... Et encore, peut-être que notre enfant pourrait si jamais on perd devenir le sauveur ou la sauveuse de ce monde, celui ou celle qui fera revenir la lumière sur ces terres qui seront alors désolées, ce que je n'espère pas, loin de là.

Pour l'avenir de tout les êtres vivants, pour l'avenir de mes amis, pour l'avenir de ma famille, pour mon avenir, je combattrais jusqu'au bout. J'arrivais enfin vers l'ex-roi d'Arancioni, lui qui a vécu tant d'aventures, qui avait tant d'histoires à raconter, son expérience au combat était sans aucuns doutes plus grande que la mienne. D'un bond lumineux je m'éjecte dans les airs, tout en commençant à tournoyer sur moi même dans l'espoir d'infliger une attaque circulaire aérienne sur Monokuma et de continuer en l'enchainant avec d'autres entailles rapides. Le premier coup ne fit que lui trancher que légèrement la joue, j'étais partie trop vite ? Non, une telle attaque... Je me suis tant entraînée pour ce combo ! Pourquoi cet échec ?

Etait-ce une sorte... D'hésitation ? Encore ?! L'idée d'affronter celui-qui menait notre royaume avec une poigne de fer et des plans non des plus pacifistes m'effrayait-elle ? L'hésitation lors d'un combat tel que celui-ci n'est qu'une maladie, un virus dans mon coeur, et je ne possède aucuns remèdes pour m'en soigner, je suis affaiblie à cause de ceci, et rien ne semble pouvoir arranger cette espèce de situation, surtout ce qui arrive... Je peux le sentir... L'énergie de la lumière, elle se concentre, se réunit dans un endroit autre que mon propre corps, c'est... Dans la main de Monokuma ! Il possédait les mêmes pouvoirs que moi, mais jamais je n'ai pu le voir à l'oeuvre, seul Aéris m'a conté ses combats à ses côtés, je ne le pensais pas capable de réunir une telle quantitée d'énergie en un seul point ! C'est... Comme avec le grand démon de Blu !

Cet être qui m'a transpercé d'un coup d'un rayon de lumière alors que je tentais de sauver des civils de ses attaques, j'ai passé des mois dans un fauteuil roulant, contrainte de prendre des médicaments tout les jours, et torturée par le fait de voir mes pouvoir retourner à leur tout premier niveau, ça va... Recommencer... Alors que je venais d'atterrir à côté de Monokuma, ce dernier se retourna avec élan, le bras tendu, la main chargée d'énergie lumineuse, et sa paume vint frapper contre mon ventre, ce premier effet fut puissant, digne d'un grand coup de poing, mais ce n'était rien par rapport à ce qui allait suivre, l'énergie de la lumière commença à se libérer telle une grande explosion contrôlée en ligne droite, c'était un rayon laser blanc qui venait désintégrer ma peau, ma chaire, mes entrailles.

J'étais pour la deuxième fois de toute ma vie transpercée de part en part par un rayon de lumière. Une telle puissance... Je ne faisais juste pas le poids, comment pouvais-je imaginer une seule seconde que je pouvais combattre cet homme pendant plus d'une dizaine de secondes ? Le rayon laser devenait de plus en plus puissant, intense, il me déchirait, je ne faisais pas le poids, la différence de niveaux était bien trop grande, en un seul coup, j'ai été vaincue. Je me sentais bizarre, au tout début, j'avais tellement mal que je ne sentais rien, j'étais juste bloquée, comme si mes poumons avaient cessé de fonctionner, puis la douleur arriva petit à petit, de plus en plus rapidement, et même pas je n'eu la force de pousser un seul son de souffrance, il me fallait un moyen de m'extirper de cette attaque, un rayon de lumière si puissant... Je n'ai qu'à me servir de sa puissance avec mes forces restantes pour m'éjecter à une grande vitesse dans les airs en direction de Gaea. Alors je réunissais toute mes forces restantes dans le bas de mon corps, et je fis ce qui pourrait être le dernier bond en arrière de toute ma vie.

Tout le sang qui découle de ma nouvelle blessure... J'agonisais lentement dans mon vol, j'allais vite mourir à ce rythme, je perdais bien trop de sang, moi qui voulait revenir à la maison victorieuse, moi qui voulais voir la lumière du lendemain, moi qui voulais pouvoir réveiller Aéris dans son lit au petit matin... Tout ça, je vais devoir l'oublier, car jamais, jamais cela n'arrivera, puisque dans quelques instant, j'aurais disparu de ce monde en tant qu'être vivante, la probabilité que j'arrive à Gaea ainsi en un seul bond avec tant d'obstacles sur le chemin est des plus faibles, je vais mourir. Mais... Mais mourir revient à... Devenir le pantin de Kotei ! Jamais ! Jamais je ne le laisserais m'avoir ! Ni mon corps, ni mon âme, il n'aura rien ! Je devais survivre, je ne veux pas devenir une esclave de sa magie, je devais tout faire pour arriver dans le meilleur état possible pour survivre et ne pas rejoindre le camp adverse, même si les chances sont proches du zéro absolut ! Je ne devais pas m'évanouir dans mon vol, sinon, c'était la fin de l'aventure pour moi.

Mes camarades, mes frères, mes sœurs, pardonnez moi, j'ai échoué, je n'ai pas réussi à faire face à notre défunt roi, son âme est encore torturée, mais soyez courageux, l'espoir est une arme redoutable que l'armée des morts de doit pas sous-estimer ! Yume no Sekai, pardon, j'aurais tant aimer prendre part à ton sauvetage, mais il faut croire que le destin veuille que je reste en fauteuil pour le restant de mes jours, encore faut-il qu'il en reste. Pendant mon vol plané à la vitesse de la lumière au dessus des troupes alliées et à travers de nombreuses branches d'arbres, je commençais à perdre connaissance, mais je pouvais au moins déjà voir Gaea, qu'allais-je me manger ? Un mur ? Ou alors la fenêtre que j'ai ouverte pour sortir de la salle de réunion ? Qui me recevra ? Le bois ? Ou ma bien aimée ? Une fois encore, c'est au destin de décider, et vu la manière dont je perds de l'altitude, je pense deviner ses choix : Le mur et le bois...

Non... Mourir si près du but ? Hors de question. Dans un dernier élan de conscience, je concentrais tout ce qu'il me restais de ténèbres dans mes mains pour qu'une fois trop près du sol, je puisse le frapper pour reprendre de l'altitude, voila un plan bien farfelu, mais n'empêche que c'est un plan qui fonctionnera. Après avoir concentrée l'énergie négative dans mes mains, je fis ce qui était prévu, je frappa au sol avec mes poings qui se brisèrent et s'ensanglantèrent directement pour que je puisse retourner dans les airs. Ça y était, je me dirigeais bel et bien vers la fenêtre par laquelle j'étais sortie de la salle de réunion, cela relève du miracle, les chances que j'avais de bondir dans la bonne direction, et jusqu'à la bonne hauteur, étaient si maigres, si proche du zéro absolut... La chance dans la malchance, la lumière dans les ténèbres. Très rapidement, je passais par la fenêtre ouverte, et... Plus rien, je perdais conscience, je ne sentais plus rien, ne voyais plus rien, j'étais tombée dans un coma des plus profonds, m'étais-je écrasée contre quelqu'un ? M'étais-je prise le mur au fond de la pièce ?

Je n'en sais rien, je ne pourrais pas savoir avant un long moment. Je ne pourrais pas savoir si je suis vivante ou morte, si l'on a gagné ou perdu, si le monde est sauvé, ou si il est réduit en cendres. Je pouvais me souvenir que dans mon dernier coma, j'étais comme piégée dans un rêve dont je n'arrivais pas à sortir, ce rêve était comme une sorte de "vie intérieure",
je me trouvais comme dans un autre monde, et je devais y faire quelque chose pour en sortir, et une fois que j'avais fais ce quelque chose, je m'étais réveillée dans un lit d’hôpital... Est-ce qu'il va se passer la même chose ? Rien ne peut me le dire, ni le temps, ni l'espace, ni rien.

[HRP/ Je ne fais pas de dé pour le retour d'Ahriana à Gaea dans la salle de réunion pour la raison suivante : Vu le trou dans son ventre, dans 5 minutes ou beaucoup moins elle sera vidée de son sang, et si elle reste au milieu de l'armée adverse ça va très mal finir pour elle, je ne souhaite pas la mort de mon personnage donc je fais ceci pour la garder en vie, du moins, pour le peu qui lui en reste vu son état xD\HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 22 Fév - 17:51

Cette bataille était trop longue, le temps jouait contre les peuples libres, il fallait trouver Kotei, en mettant la main sur Kotei, on mettait la main sur la clef de Malva et ainsi, quiconque l'aurait en sa possession pourrait mettre fin à l'avancé des morts. D'un claquement de doigt. Mais la situation était chaotique, les morts étaient partout, comme si ça ne suffisait pas, ils semblaient faire apparaître des unités et des stratagèmes de nul part.


 Alors que les forces de Verde, de Blu, de Giallo et de Rosa accomplissaient chacune des tâches prédéfinis avec vigueur et volonté. Une organisation qui devait être appliquée à la lettre pour sauver le plus grand nombre. Lorsque les dirigeables de chair assombrir le ciel, c'est cette volonté de combattre, cette vigueur, cette amour pour la vie qui a permit aux chevaucheurs du ciel de bloquer l'avancé de l'envahisseur, faisant s'abattre les monstruosités volantes sur leurs propres unités. 


De son côté, Wellan était toujours au combat contre le général homme-singe qui, par on ne sait quel maléfice, avait fait jaillir de son armure d'ignobles petits monstres qui piquèrent le capitaine autant qu'ils le pouvaient. L'assaut le fit souffrir, son sang se répandait sur son armure, mais il en fallait plus pour abattre le plus grand des gardes d'émeraude. Tandis que les créatures maintenaient leur assaut, il chargea de nouveau, il devait tuer ce général, c'est en brûlant la ruche que l'on fait tomber un essaim.


 Se saisissant de son marteau, il le chargea d'énergie harmonique et le brandit en direction de son adversaire tandis que son hippogriffe se débattait pour éviter les insectes tueurs. Alors que la rage du combat l'envahissait, de son autre main, il serra une émeraude plus que symbolique entre ses doigts, aujourd'hui au combat, il n'était pas seul.

-Tu te crois sans doute puissant, voir invincible, mais je vais aujourd'hui te montrer qu'avec la force d'un peuple, aucune montagne ne reste fixe! Les monstres tel que toi doivent être jugés, et moi Wellan Bright de Verde, capitaine de la garde d'Emeraude j'en fais le serment, cette forêt sacrée sera ton tribunal et moi... Je serais ton juge! Scanda-t-il en plongeant sur son ennemi, laissant son hippogriffe s'éloigner avec la nuée. Le coup de marteau allait écraser la tête du singe, à moins que celui-ci n'ait encore des tours de passe-passe cachés dans sa manche?

Plus loin, les minotosaurus se rapprochaient dangereusement de la capitale. Les tréans tenaient bons, mais ils ne pouvaient pas prendre le risque de laisser la charge sauvage continuer vers l'arbre-monde... A moins que... 

-Repliez-vous! Suivez-moi, nous retournons à Gaëa! Hurla le vénérable branche ardente. Les tréans le suivirent mais l'un d'eux s'approcha de lui.

-Vénérable! Pourquoi partir maintenant?! Nous pouvons entre tenir! Ce n'est même pas la bonne direction!

-Je le sais bien jeune pousse, mais c'est là l'idée. Transmet l'ordre à nos frères, modifiez les sentiers, altérez les chemins, ces démons doivent penser que nous les guidons droit vers l'arbre-monde. Si ils se rendent compte de la supercherie, nous reprendrons le combat.

-Mais où allons-nous alors? 

L'écorce qui formait les lèvres de branche-ardente se plia pour former ce qui semblait être un sourire confiant.

-Nous allons quérir notre nouvel allié, au lac des esprits. 

Pendant ce temps, sur le front Nord, Berzerker affrontait le retour du roi Monokuma, un combat d’anthologie qui allait sans aucun doute marquer les esprits, mais hélas, la bataille ne s'arrêtait pas pour autant, les chars continuaient leur progression. Il fallait, en plus des forces de Blu et de Rosso, faire intervenir d'autres forces. Alors que le combat faisait rage, depuis les restes de la forêt ravagée, un bruit, puissant et violent se fit entendre, un bruit rappelant aux protecteurs des peuples libres que l'espoir jamais ne mourra, que même dans les situations les plus désespérée, il reste toujours la force de lutter à qui en a la volonté. Ce bruit, c'était un barrissement.

Spoiler:
 

 La cavalerie lourde de Verde venait d'entrer sur le terrain, des éléphants rapides, puissant et forts chargeaient sur les chars de chair, un nouveau choc des titans allait secouer le sol du peuple de l'équilibre. Au Sud, les morts avaient adoptée une nouvelle stratégie, heureusement, les forces résistantes ont vu clair dans leur jeu et se sont adaptées, les premières lignes venaient affronter les morts qui protégeaient les cavaliers tandis qu'a l'arrière, les gardes concentraient des projectiles d'énergie chaotique qu'ils projetaient comme des javelots sur les cavaliers macabres.

A Gaëa, la situation s’envenimait, comme Wukuri l'avait craint, un assaut frontal était lancé depuis Malva à travers les marécages. Des forces avaient été positionnées ici pour défendre l'avancée impériales, serait-ce suffisant? Avant qu'il ne trouve la réponse à cette question, un projectile vint traverser la fenêtre et percuter d'une rare violence la reine de Giallo, par réflexe, Wukuri voulu rattraper son amie, mais il fut lui aussi emporté par le violence du choc. Qu'est-ce que c'était? Une attaque directe? Un ennemi? Pire... Lorsque l'Archidruide comprit ce qui venait de se produire, il enfonça la porte.

-Guérisseurs! Dryades! On a une blessée ici! 

Il se retourna vivement, le chaman était désemparée, lui qui avait promit à Aéris qu'ils iraient la chercher si il arrivait quoique ce soit... La pauvre femme-renarde était maintenant au sol, un trou béant dans l'abdomen et les mains brisées. Wukuri apposa sa main sur le front d'Ahriana, se concentrant pour chercher la moindre énergie qu'il pouvait percevoir. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était inquiet, très inquiet.

-Elle est en vie, mais il faut agir rapidement. Nova, essaie de voir si tu peux cautériser quelques plaies le temps que les dryades arrivent. Dit-il d'une voix faussement sûre. On le désignait comme un leader dans de nombreuses situations, mais ici, il était désemparé. Il ne sut quoi dire à Aéris lorsqu'il croisa son regard, peut-être aurait dû-t-il retenir Arhianna? Peut-être aurait dû-t-il y aller à sa place... C'était maintenant sur Berzerker qu'il fallait compter, il ne restait plus qu'a prier. 

[HRP]Premier lot de dés attaque-défense pour Wellan qui affronte le singe,
Deuxième lot de dés attaque-défense pour la charge des éléphants sur les chars et
Troisième lot de dés attaque-défense pour l'attaque du flanc Sud sur les cavaliers.
Dé d'action pour savoir comment fonctionne la stratégie des tréans.[HRP]

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 22 Fév - 17:51

Le membre 'Wukuri Supirittsu' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 22 Fév - 18:55

Ressaisis-toi. Ressaisis-toi. Ressaisis-toi !!! Without releva la tête en reprenant ses esprits alors qu'il se sentait partir. C'était un enfant, il devait supporter plus qu'il ne le devrait. Et maintenant, voilà que Dead chantait, aaah, son crâne ressemblait à un gong qu'on avait sonné, il le tenait entre ses doigts osseux, serrant les dents et se retenant d'hurler au diable un peu de silence.

Il dû tenir jusqu'à la fin de la chanson pour arrêter de souffrir. Puis Dead vint lui parler, et l'esprit de Without lui revenait encore une fois doucement. Il l'écoutait sans vraiment comprendre, il hochait bêtement la tête. Puis Dead vint à parler en monologue, laissant Without dans ce qui semblait être de longues minutes de confusion.

Il avait reprit la forme pour combattre, mais pour combien de temps? Il se retrouva héritier de la plante oreillette qu'il aurait préféré refuser. C'était trop de responsabilité, la moindre erreur de communication de sa part pourrait mettre Verde en péril. Et cette simple pensée le fit angoisser d'avantage.

Il avait obtenue une nouvelle destrier qui était Naturia. Il l'avait déjà vu à la Tour de Cristal, et cette fois-ci il devra la chevaucher. Elle était si immense qu'il fallut quelques manigances pour parvenir à monter sur son dos. Il fallait maintenant aller aider au Centre.

Pourquoi au Centre? Car ici, au Nord, il y avait quelques chars Rossois et les Fées qui venaient à la rescousse du repli stratégique qui s'était formé pour attaquer les chars Malviens.

Without ordonna donc à Naturia de filer comme le vent direction du centre, tout en chargeant de ses bois géants sur les ennemis Malviens de tout genre qui se dresseraient sur leur route.

Without n'utilisera l'oreillette que si Wukuri a besoin d'informations.

Il n'entendait toujours pas ni Error ni Ink, ils n'étaient décidément pas présents auprès de Without actuellement, et l'enfant squelette ne tenait bon que grâce à l'adrénaline et la peur de l'échec. Comme chaque personne, il avait peur, il se sentait fléchir. Il avait toujours son fleuret en main et le tendait droit vers le ciel d'un bras tremblant.

(Les Dés sont pour la Charge de Naturia sur les ennemis Malviens tandis qu'ils foncent vers le Centre)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 22 Fév - 18:55

Le membre 'Without' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge, Permis de Création de Personnage.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Jeu 23 Fév - 15:39

J'observais sur la carte les trois grands fronts de cette bataille, au sud, une stratégie ennemie fut déjouée, au centre, toute les unités combattaient tant bien que mal la menace morbide dont un homme qu'Ahriana m'avait cité une fois lors d'un soir où elle me racontait tranquillement sa journée pendant que nous mangions, l'Invocateur, un jeune homme possédant le pouvoir d'invoquer des créatures pour l'épauler au combat, si l'on observait bien la carte, nous pouvions voir qu'il était encerclé mais qu'il combattait toujours à l'aide de deux personnes, était-il entrain de faire... Un duel ? Bonne chance à lui, lui qui comme d'autres Arancioniens à vu son royaume se faire ravager sans pouvoir faire quoi que ce soit.

Le front par lequel j'étais le plus préoccupée était le front nord, celui où nombre de chars avançaient, celui où Berserker était partit, et celui où se trouvait ma douce femme qui avait décidé de rejoindre ses camarades au combat dans un élan de patriotisme, j'avais beau regarder partout, de près comme de loin, je ne la voyais pas sur la carte... Où était-elle passée ? J'étais inquiète, mais je tentais de me rassurer en me disant qu'elle était toujours entrain de vaillamment combattre l'adversaire esclave de l'Empereur.

J'allais à la fenêtre pour regarder la forêt, son état était déplorable, cette sombre fumée s'élevant dans le ciel, ce feu qui ravageait ce royaume normalement paisible, la mélodie de la nature interrompue par le brouhaha de la guerre, ces sols verdoyants maintenant tâchés de rouge... Cette guerre devait se terminer, maintenant ou au plus vite, nous avons été informée de l'attaque des morts depuis le nord, la frontière malvienne, était-ce là bas que se trouvait l'Empereur ? Si oui, je pense que nous devrions envoyer nos troupes les plus puissantes, je suis sûre que Wukuri et tout les autres dirigeants ont prévu quelque chose à cet effet, car moi, moi et mon royaume pour ce qui est question de guerre, nous ne pouvons aider que par les soins que nous apportons aux blessés que l'on nous amène.

Le monde est avec nous pour combattre la mort, mais pourquoi le temps ne vient-il pas nous rendre service ? Pourquoi ce jour est un jour de soleil alors que Verde est un royaume ou la pluie est normalement ce qui devrait tomber tout les jours ? Tout ce qui tombe aujourd'hui, ce sont les hommes et le sang. Je me retournais, laissant la fenêtre ouverte, pour aller rejoindre à nouveau la table de stratégie, je devais me trouver une utilité, et vite. Avant même que je ne puisse commencer à me demander à quoi pouvais-je bien servir, quelque chose vint travers la fenêtre ouverte pour me frapper d'une force m'assommant presque.

Le projectile m'envoya au sol alors que Wukuri tentait de me rattraper, ma tête vint frapper le bois, me rendant alors confuse pour un certain moment. Dos au sol, je pouvais voir qu'il y avait quelqu'un sur moi, qui était-ce ? Des oreilles m'étant bien familières, et ces neuf queues... Ahriana ?! Je me redressais tant bien que mal avec ma femme, inconsciente, sur moi. Wukuri lui, se releva en vitesse et défonça la porte, hurlant aux soigneurs disponibles de venir en vitesse en vu de la situation urgente à laquelle nous faisions face ici.

Je retirais Ahriana de sur moi pour l'allonger à côté sur le dos, ses mains étaient brisées, son corps était mutilé, et son ventre... Comme il y a de nombreux mois... Était encore une fois ouvert, percé, il y avait... Un trou béant. Une telle blessure aussi nette, je ne connaissais qu'une attaque capable de faire ceci, un rayon de lumière, comme ce qui pour la première fois avait transpercé Ahriana, une telle blessure avait laisser ma femme pendant un moment dans le coma, et à son réveil, elle était obligée de se déplacer en fauteuil roulant, elle avait eu de la chance, elle aurait très bien pu ne plus jamais pouvoir marcher de sa vie.

Cette nouvelle blessure causée une nouvelle fois par un rayon de lumière se trouvait au même endroit que la première blessure qui depuis avait été soignée, si l'on oublie le fait qu'Ahriana était encore très sensible à cet endroit là, un seul simple coup ici pouvait la mettre au sol, mais un rayon laser... Son avenir était si sombre, mais il restait un espoir, je pouvais l'entendre en posant ma tête sur sa poitrine, son cœur battait encore, Wukuri affirma même qu'elle était encore brièvement vivante. Nova, la femme de Wukuri, commençait à cautériser ses plaies tandis que les premiers soigneurs arrivaient, moi, je n'arrivais à rien faire, ni à me relever, ni à écrire, ni à quoi que ce soit d'autre, je regardais juste mes mains et ma robe tâchées du sang d'Ahriana.

J'étais choquée comme abattue, je voyais ma femme mourante, entourée de soigneurs qui tentent tant bien que mal de la sauver, la placer sur une civière pour être transportée dans un endroit où elle pourrait recevoir des soins plus avancés, allait-elle encore tomber dans le coma ? Allait-elle encore à son réveil être en fauteuil roulant ? Allait-elle une nouvelle fois perdre toute l'expérience qu'elle avait acquise quant à la maîtrise de ses pouvoirs qu'elle eut tant de mal à obtenir ? Ou alors allait-elle mourir ? Je me souvenais qu'un jour, lors d'une discussion entre ma renarde et moi, elle m'avait enseigné une chose bien importante, le calme d'une personne était une grande arme, ce calme laissait à son utilisateur le moyen d'avoir des pensées claires, de pouvoir éviter de perdre la raison, ce qui dans le cas présent serait très mauvais pour nous tous.

Une personne calme pouvait calmer bien des âmes troublées de par sa respiration lente et douce, de par ses actions claires et nettes, et de par ses paroles sages et sensées. Tout le monde dans cette pièce était tendu, inquiet, apeuré, en colère, et je passe nombre d'états d'esprits présents ici. Il manquait juste cette personne calme qui aurait alors le pouvoir de calmer tout le monde ici, et de leur offrir un espoir encore plus grand de ce qu'ils ont déjà. Ahriana était aux frontières de la mort, c'était un fait, mais comme toujours, elle allait survivre, ce n'est pas ma renarde pour rien. Être inquiète, figée ici, assise au sol, à ne rien faire d'autre que de regarder mes mains ne servirait à rien, et n'aiderait personne.

Alors j'abandonnais ma respiration rapide et troublée pour me concentrer et me mettre dans un état de méditation, ma respiration ralentissait, devenait plus calme, douce, j'arrêtais de trembler, je n'oubliais pas Ahriana, je savais qu'elle allait s'en sortir, elle s'en sort toujours après tout. Je me relevais alors, je m'essuyais les mains, j'étais maintenant, calme, sereine, je pouvais focaliser mes pensées sur une seule chose.


Aéris : L'armée de l'Empereur est puissante, la preuve, regardez l'état de ma femme, cette blessure par rayon lumineux est à l'origine d'une attaque de Monokuma, je reconnaîtrais ce genre de blessures entre milles, Ahriana a déjà survécu à ça, elle survivra encore. Nous ne devons pas nous décourager pour autant, mais rester calme et confiant, de braves soldats combattent encore les troupes morbides, rien est perdu, si nous continuons de repousser la menace de l'est alors nous pourrons nous concentrer sur la menace au nord, nous soupçonnons la présence de Kotei sur ce front-ci, si il se trouve bien là bas, nous devons alors à tout prix mettre la main sur lui, lui reprendre la clef de Malva, et alors enfin nous mettrons un terme à cette guerre, enfin nous pourrons reconstruire ce qui a été détruit, enfin nous pourrons reprendre cette vie paisible qui nous a été prise. Bien entendu, nous n'oublierons pas ceux qui se seront battu pour la vie, nous mettrons beaucoup de temps à nous remettre de ce massacre indescriptible, mais si nous gagnons, nous pourrons alors commencer à soigner cette plaie qu'à causé la guerre dans le cœur de chacun, et plus jamais une telle guerre n'arrivera, plus jamais.

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiwakhan
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Localisation : Nul part et partout

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage.

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Ven 24 Fév - 20:42

L'archidruide venait de refuser ma proposition. Je la comprenais. Un homme débarqua de nul-part. Une connaissance ! Ce très cher Wilhelm Kuester venait de se faire réceptionner par Wukuri d'une façon assez violente. Cependant cela ne me tira pas de ma réflexion. Qu'allais-ja faire pour aider ? Aller au combat ? Non, c'était du suicide. Aller soigner des blessés ? Je n'y connaissais rien en médecine. Et je n'avais pas envie de créer une armée de Shiwa. Une caserne de recrutement ne me servirait à rien. Il fallait que je me rende utile. Que faire ? Que faire ?

"Hmm..Hmm... Vous devriez sortir Monsieur"

Cela faisait un moment que je réfléchissait. Je n'avais pas vu le temps passer, mais il n'y avait plus personne.

"Excusez-moi j'arrive"

Après être sorti. Je me dirigea vers les explosion, je n'allais pas me battre, mais faire quelque chose.

Arrivé un no-man's land. Des cadavres grouillait par-terre, je me méfiait qu'un ne m’attrape pas la jambe. Les explosions étaient plus loin et je vis passer un nombre impressionnant d'éléphant non loin de moi. Je vola l'épée sur un cadavre de soldat verdéen puis sa tenue déchirée et son équipement. Il me fallait un point de vue ou je pouvais voir ce que je pouvais faire. Je marcha un peu, puis observa un rocher ou l'on pouvais voir un petit peu ce qu'il se passait.

Je me faufila dans les herbes et plantes parfois brûlées. Un revenant archer était posté en haut de ce rocher. Je grimpa le plus silencieusement possible cette pierre. Avant d'arriver derrière lui, je shoota dans un caillou, il se retourna mais j'étais suffisamment près pour foncer et l'embrocher avec l'épée. Il tomba raide par-terre. Je lui trancha la tête par sécurité, c'était un mort-vivant après tout.

D'ici je pouvais voir pas-mal de chose, mais j'étais à découvert. Je ne voyais qu'une partie de la bataille. Et ce que je voyais n'étais pas joli. Tout reculait face des créatures étranges. Elle semblaient vivantes mais paraissaient inanimées. Je ne regarda qu'après la boussole volée pour voir où j'étais et il semblait que j'étais à l'Est de Verde. Je recula et me cacha dans la forêt le temps d'un réflexion. Qu'allais-je faire ?

_________________
Coucou Invité
Tu sais il faut
Toujours se méfier des inconnus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 1 Mar - 0:59



Entrons sur le champ de bataille !
Avec : La Liberté

~ Quelle absence... Le chef de Nero est vraiment un faible. Il ne s'est même pas battu une seule fois contre les armées ennemies alors qu'il se vantait pourtant de ne pouvoir en faire qu'une bouchée. Heureusement Marshaultt elle essayait de faire de son mieux pour coordonner les forces Nero, mais c'était en parti un échec, la plupart des groupes de la faction nomade refusaient de se plier à l'autorité de la générale. Par conséquent les membres de Nero sur le champ de bataille pouvaient facilement être compter par un seul Homme. ~

Pensiez-vous vraiment que j'avais passé mon temps à dormir après cette expédition et bataille dans la caverne des hurlements ?
Autours d'une table à mes côtés se trouvaient plusieurs des chefs de clans parmi notre faction, grâce à une vieille amie j'avais réussi à presque tous les rassembler. Bien sûr ils n'étaient pas du tout venu pour discuter évidemment, après avoir entendu parlé que je me trouvais dans un sale état ils voulaient tous retenter leur chance afin d'être à la tête de la seule faction presque totalement désorganisée.
Je préfère ellipser cette scène sans aucun réel intérêt et arriver directement à ce qui nous intéresse.

J'arrivais non loin des champ de bataille de la forêt des fées, accompagné de trois personnes, Captaine Grace Witlebot, cheffesse d'un des plus grand équipage pirate de Yume no Sekai. Cassim Larkin, le "roi des voleurs" lorsque cette homme passe à côté de vous, pensez à vérifier vos poches on sait jamais. Et enfin Nick Oldson, il s'agit du chef d'un groupe de déserteur.

"Bon c'est ici que je vous laisse, avant d'aller combattre il faut que je rende visite à quelqu'un. Rendez-vous sur le champ de bataille. Les voleurs essayez d'évacuer les blessés je pense que vous vous en sortirez mieux que quiconque."

Je pris une direction différente de mes alliés afin de rejoindre Wukuri avant d'aller combattre. Je me rendis à Gaea à grande vitesse, malgré les apparences cette armure me conférait une accélération bien supérieure à celle conféré par le sérum de mon monde.

"Wukuri, tu as l'air de bien te porter. Toi et tes troupes aller pouvoir vous reposer un peu, je suis là maintenant et avec du renfort. Mes hommes sont déjà sur le champ de bataille et le reste tente d'évacuer le maximum de blessé "

Je jetai un œil à la blessure d'Ahriana

"Hélas je ne peux rien faire pour elle, le mieux que je puisse faire c'est me battre aux côtés de nos armées c'est pour cette raison que j'ai obtenue la bénédiction d'Iridian

Je pense savoir où se trouve Monokuma. Il fait maintenant parti de l'armée de Kotei ? Je suppose que ça devait arriver. Je vais lui rendre une petite visite puis j’essaierai de rencontrer l'empereur en personne il ne doit pas être bien loin de lui."


Je pris la direction de la sortie de la ville. Je devais me rapprocher le plus rapidement possible de ma cible. Une fois dehors, je me mis à courir au maximum de ma vitesse, je ne pouvais pas me permettre de passer plus de temps sans rien faire, cette guerre à fait beaucoup trop de victime. Maintenant à proximité je bondis d'un coup dans la direction du défunt roi d'Arancioni, Monokuma cette personne que j'avais il y a peu combattu, il m'avait vaincu sans énormément de difficulté mais aujourd'hui c'était différent. Je possédais plus de puissance que je n'en avais jamais eu et je comptais bien m'en servir.
Je fis un piqué dans la direction de Monokuma, le but, l'écraser au sol afin de l’assommer.

À peine à terre je rebondis directement mais cette fois-ci en direction de la raison de ma présence ici, il était temps d'avoir ma première confrontation avec l'empereur de Malva !

[Hrp : Jet d'attaque/défense pour Monokuma. Le jet d'action définira la distance à la quelle Ryoushi se rapprochera avec son saut]


Dernière édition par Morino Ryoushi le Mer 1 Mar - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Mer 1 Mar - 0:59

Le membre 'Morino Ryoushi' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :


--------------------------------

#3 'Dé d'action' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   Dim 5 Mar - 15:49

La dernière heure

Le combat continuait, la bataille faisait rage sur les trois fronts. Pour un petit récapitulatif assez bref. Jusqu’à présent, le front Nord fut celui qui a semblé poser le plus de problèmes aux aventuriers, les stratagèmes des morts accompagnés des chars cadavériques ont pulvérisés les premières lignes de défenses. Les fées, n’ont pu que stopper très brièvement l’avancé des cadavres, elles ne sont pas des guerrières, ni même des êtres doués de conscience, impossible pour eux de véritablement faire de gros dégâts. Fort heureusement, deux arrivés vinrent sauver ce front de la défaite totale. Les chars de Rossos et les éléphants de Verde. Le combat put reprendre d’un pied plus égales, mais pour combien de temps encore ? Les tanks ne sont pas la seule surprise avec le roi déchus, quelque chose d’autres avait été préparés. J’ai précisé que toute la partie Nord était dans les flammes ? Car je pense que tous ont oubliés que les tanks ont créés un incendie avec leur tir enflammé.

Pour le front central, les forces des morts sont bien plus nombreuses et dangereuses. Des stratégies ont été déjouées, comme celle des dirigeables, même si ce fut à prévoir. D’autres ont très bien fonctionné, la charge des Minotosaurus-rex à travers la forêt des fées à porter ses fruits, les premiers parties sont arrivés à destination, mais il ne s’agit que de quelques-uns d’entre eux. Le reste, j’y reviendrais plus tard. Les hypogriffes affrontent les vargules dans le ciel, l’épidémie se répand, elle commence à toucher les soldats verts qui souffrent. Ne croyez-pas que j’oublie des actions mes jeunes amis, restons le plus fairplay possible, et j’ai pensé que ce dé devoir avoir sont utilités un jour où à un autre, c’est tout de même une action qui s’est produite au début de cette affrontement tout de même. Fort heureusement que nos aventuriers essaient de tenir du mieux qu’ils ne le peuvent face à cette avancée spectaculaire. Mais sans vouloir vous alarmez, je pense que vous devriez partir en retraite, ce n’est qu’un avis comme un autre, ne m’engueulez pas pour ce que je dis.

Et pour finir, le front Sud, ce front est en victoire pour les aventuriers. Les stratégies des morts ne fonctionnent pas et leur nombre ne fait que décroitre au fur et à mesure que le combat continue. Les cavaliers de l’enfer se retrouvent réduit à un seul d’entre eux, les morts ne tiennent plus face à l’arrivé des renforts. Bien joué mes amis, ici au moins, vous gagnez du terrain ! A présent que le résumé des événements déroulés jusqu’à maintenant se termine, j’espère que cela a put vous mettre au point sur ce qu’il s’est déroulé jusqu’à maintenant, et que les actions oubliés ne le seront plus à l’avenir.

Bon, après avoir brisé le quatrième mur et l’avoir traité comme une femme de joie, je reviens vers mon aventure à moi. Après m’être séparé de Without, je me devais de faire quelque chose, avertir sur la situation je le fais très bien, je fais quelques blagues décalés pour espérer faire rire nos troupes et les empêcher de sombrer dans la peur et le désespoir, mais tout cela ne semble pas trop fonctionner. J’ai même sentis que ce que j’ai fais a produit tout le contraire. Au final, j’aurais mieux fait de rester chez moi, je suis plus utile là-bas. Qu’est-ce que je raconte moi ? J’ai décidé de bouger pour une fois, et ce n’est pas ces quelques échecs qui vont me faire changer d’avis ! Très bien, rappelons-nous les cartes que nous avons encore en mains. Naturia se trouve avec Without, je suis certain que cela lui permettra de se ressaisir comme il se doit. Nova se trouve à Gaëa, je lui ai interdit de foncer sur la première ligne, oui, car elle l’aurait fait. Mais cela n’aurait été qu’inutile au vue des stratégies ennemis, j’ai eu raison finalement. Astro a préparé une petite surprise pour nos amis aussi, pour une fois qu’il a décidé de bouger ses grosses fesses de lui-même. Et Sylenz, est à Giallo depuis déjà une semaine, donc nous n’aurons pas d’aide de ce côté-là. Bref, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire moi maintenant ?

« Mais Dead, pourquoi tu n’utilises pas tes pouvoirs d’oiseau voyageur ? Non ! Mais… Tu te tais tout de suite ! D’accord… C’est bien. »

Et voilà que je recommence à me parler tout seul. Mais cette discussion me remet un peu de sourire et ravive ma flamme d’espoir. Mais ce n’est pas faux, je pourrais utiliser mes capacités d’oiseau voyageur, mais si je le fais, je risque de trépasser à l’heure actuelle. Comment expliquer que je me sentais pour le moins inutile, incapable d’aider véritablement j’ai préféré me retirer de ce combat. Les fées devraient agir au centre à présent, j’espère qu’elles feront des dégâts et non pas à nos alliés. Pour ma part, je vous retrouverais loin d’ici, je me dirige vers le Nord de Gaëa avec les renforts bleus. Il semblerait que la bataille est commencée là-haut, alors autant s’y rendre.

A présent, attardons-nous sur les cavaliers en furie. Les dinosaures colossaux traversèrent les défenses des arbres, trois d’entre eux parvinrent à rejoindre la capitale et sont entrain de marteler leur crâne contre les portes. Ils ne pourront entrer, ils sont trop peu, mais affaiblir nos défenses et ainsi permettront aux suivants de traverser sans le moindre mal. Mais, le reste s’est perdu en forêt. Le chemin modifié par les mouvements des arbres, des tréants les plaçant sur une mauvaise piste. Ils atteignirent le mythique, lac des esprits. Ni d’une ni deux, ils tentèrent un demi-tour rapide et efficace. Ce n’était pas sans compter le gardien de ces lieux qui pu enfin montrer sa puissance. Les Minotosaurus-rex se firent massacrer, jeter en l’air pour retomber dans l’eau du lac, un autre plaquer au sol par la mâchoire du monstre. Plusieurs fois, il subit les crocs et les griffes de ses bêtes adverses, une dizaine de tel colosse ne le laisserait pas s’en sortir indemne. Mais la victoire lui appartient, les tréants et le gardien des esprits ont très certainement sauvé Gaëa d’une attaque sauvage et dévastatrice. Ce qui se déroule au centre ne me regarde donc plus, je n’ai plus à vous narrez ce qui s’y passe. Si ce n’est vous rappelez l’herbicide attaquant les arbres de la forêt et donc, nos chers amis les hommes arbres.

Au Sud, je pense qu’il est temps de sortir le grand jeu pour l’armée macabre. Les cavaliers de la mort sombre les uns après les autres. L’arrivée des chars rouges vient ajouter une force supplémentaire, la victoire est assurée. Du moins, c’est ce que l’on aurait pu croire jusqu’à cet événement. Ce qui se produisit fut prodigieux, ou effrayant selon les points de vue. Alors que la guerre semblait finit de ce côté, que la bataille fut une victoire pour les aventuriers des rêves. L’ancienne reine, Miyuko Sakurai, s’éleva au dessus des troupes, le sang des cavaliers venants l’entourer et lui donner un corps physique. Super ! Enfin les flèches, les lames et les lances atteindront l’un des pions principaux de l’empereur. Mais, pourquoi est-ce que tous les autres soldats squelettiques, les souvenirs, les spectres et toutes les troupes du Sud sont entrain de se condenser en une chose. Dans les cris de douleurs et les hurlements de ses propres alliés. Une fois la condensation terminé, on pouvait très clairement observer un immense tas de formes cadavériques regroupé formant un corps de géant. Sur ce corps, deux crânes démoniaques d’une taille adapté au colosse et en son cœur, la reine de Malva servant comme d’une pompe pour irriguer le sang à travers le monstre.

Il semblerait que si ce monstre tombe, l’entièreté du côté Sud aura été nettoyée. Mais si c’est ce monstre qui travers jusqu’à Gaëa, alors nous avons un très gros problème. Surtout que la taille de ce monstre atteint bien la taille de l’Yggdrasil sans exagérer. Mais pour le moment, il avance à travers le lagon mystique, il semblerait suivre une stratégie imposé par l’empereur. Il semblerait néanmoins jeunes aventuriers, que nous ayons une chance. Le sang ne recouvre pas entièrement le corps du monstre, il possède moins de cinquante pourcent de sa vitalité maximale. Profitons de cela et concentrons nos attaques ! Nous avons notre chance, il ne faut pas la manquer, ne le laissons pas gagner plus de sang.

Pour finir, nous avons le front Nord. Le front se déroule jusqu’à maintenant sous le joug de l’empereur. Mais l’arrivé des chars de Rosso et des chevaucheurs d’éléphants à littéralement changer le cours du combat. Les quelques tanks restant finirent par céder, les nécromanciens périssent les uns après les autres, impossible de créer de nouveaux véhicules. Mais l’armée est bien plus grande que ce qui s’y trouve en face. Les éléphants et les chars empêchent de faire s’avancer les morts, mais ce n’est pas finit. Croyez-moi au contraire, que ce n’est pas finit. Car toutes les âmes des vivants qui ont perdus la vie au cours de cette bataille, se sont retournées vers la clef de Malva. Toutes ses pertes chez les aventuriers se sont réfugiées auprès de l’empereur. Les souvenirs de guerre se soulèvent de nouveau et viennent enfler le groupe au Nord de Gaëa, dans les marécages magiques. Toutes les troupes se trouvant ici ne peuvent malheureusement pas reculer. Si elles le font, la retraite sera un massacre, les morts reprendront l’avantage tout en se rapprochant dangereusement de l’arbre monde. Mais toutes les troupes se trouvant sur l’un des trois fronts ne pourront jamais revenir à temps à Gaëa pour protéger la capitale face à l’assaut final.

Sortant de derrière les lignes, le dernier atout Nord. Au plus proche géographiquement de Gaëa, il s’agit du seul front qui aurait été capable de reculer pour rejoindre l’arbre monde et le défendre. Mais à présent, c’est trop tard. Des mages noirs se soulèvent pour lancer un sort d’une grande puissance. Ce sort cherche à créer une prison magique empêchant autant d’entrer que de sortir. Personne, aussi bien sous les ordres de l’empereur que sous la bannière du monde des rêves, non, absolument personnes ne pourra sortir de cette bulle noire. Cette bulle s’ouvrira lorsqu’il n’y aura plus aucune personne d’un des deux camps à l’intérieur. Tuer les mages n’y changera rien, le sort est lancé. Nos héros enfermés à l’intérieur parviendront-ils à s’échapper avant qu’il ne soit trop tard ? Les flammes produites par les tanks ont produits un immense incendie, les arbres brûlent à l’intérieur de cette prison, un véritable fourneau.

Alors que notre combat entre le roi déchu et le colosse continue, quelque chose tomba du ciel, un homme courageux et bien téméraire. Une armure d’or sur lui, il vient de créer par son passage rapide une ouverture au colosse, mais j’expliquerais cela plus en détails dans une autre aventure. Est-il parvenu à s’échapper du sort des magiciens ? Ou est-il rester à l’intérieur et devra affronter le terrible sort qui s’imposera à sa destinée ?

[HRP : Dead s'en est allé vers les marécages magiques avec les renforts de Blu. Le premier dé sera pour les trois Minotosaurus-rex qui sont parvenus à atteindre Gaëa afin de savoir s'ils détruisent les remparts, s'ils font des dégâts à l'intérieur ou s'ils n'ont fait qu'égratigner les murs. La bulle des magiciens noirs n'aura pas de dé tout simplement car c'est autant un malus qu'un bonus pour les aventuriers que pour l'empereur. Le front Nord est de se fait coupé de tout le reste du monde tant que l'un des deux camps n'est pas en échec. Morino, je te laisse le choix de dire si tu te trouves à l'intérieur de la bulle ou à l'extérieur vu que tu as dédiés un dé d'action à un saut. Miyuko quitte ce RP pour continuer au lagon mystique avec le RP "La mort dans le sang" et du coup, le premier dé d'action est le dernier dé pour les compteurs de sang que j'explique dans l'autre RP. Au centre en rapport avec les dés, les morts continuent d'avancer et seront à Gaëa d'ici deux tours.  Deuxième dé d'attaque pour les morts sur le front Nord, et le deuxième dé d'action est pour les dégâts de l'incendie, que se soit sur les morts comme sur les aventuriers. Et troisième dé d'action pour l'attaque des fées sur le front central. Désolé du méga HRP, mais il y avait beaucoup de choses à expliquer XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les morts ne racontent pas d'histoire [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Les morts, ne racontent pas d'histoire" || Feat Aislinn
» -La nuit des morts vivants-(Pv Naoki Raidon et Libre)
» Un instrument, un morceau, une histoire. [Libre]
» Je veux faire partie de l'histoire .... (Libre à ceux qui veulent débattre)
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: VerdeTitre :: Forêt des fées-
Sauter vers: