Partagez | 
 

 C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Dim 15 Jan - 3:21

Quelque chose de sourd me dis revenir à moi. Je me réveillais en sursaut, un tremblement ne venant pas que du froid, mais aussi de ma blessure, qui avait cessée de saigner grâce au froid. Cependant, la flèche était toujours là, plantée dans l'épaule comme si qu'elle voulait m'accompagner pendant mon sommeil. Je tentais de bouger, mais j'avais du mal pour plusieurs raison... La première était que je me réveille, la deuxième à cause de l'engourdissement par le froid... Cela me rassurait quelque part. Il paraît que c'est quand on a chaud que c'est la le pire. Je parvenais à me soulever, moi et mes vêtements couverts de neige. Je me rappelais vaguement ce qu'il s'était passé avant de pioncer... J'ai fuit heeem je veux dire j'ai effectué un repli stratégique vers ce fortin abandonné, à cause de la pagaille au combat... Et cette foutue flèche. Mais j'avais dormi combien de temps? Je n'en sais rien. De toute façon ce n'est pas important, il faut que je trouve un moyen de joindre la ville la plus proche afin de me faire soigner.

Cependant, retourner en ville allait être un défi incroyable. Je n'avais pas trop peur pour la nourriture, j'ai quelques rations sur moi, ainsi que de quoi boire mais je n'ai rien pour me réchauffer et encore moins pour me guérir. De plus... Je ne parvenais pas à bouger mon bras gauche convenablement, la flèche arrivais à gêner les mouvements avec ce membre... À la poisse. Observant les alentours depuis la fenêtre, je ne reconnaissais même pas par où je suis passé pour venir ici... Aucune trace de bataille en aval... Ni aucun bandit à des lieues à la ronde... Rien du tout? Mais c'est impossible... Les bandits n'iraient pas jusqu'à déplacer chaque cadavre ou objets, même pour retendre une embuscade, ils changeraient plutôt d'endroit pour ne pas se faire trop remarquer... Quelque chose ne tenait pas la route. De toute façon, je devais descendre de la montagne, mais éviter les congères, je ne dois pas être ralenti, j'ai pas envie de crever après avoir pioncé, non. Je bu un peu d'eau froide mais buvable depuis ma gourde et un morceau de ration pour avoir des forces. Seuls les idiots attendent le dernier moment pour manger, c'est la qu'ils ne peuvent plus récupérer, car ils attrapent froid et s'endorment, comme moi. Mais ils ne se réveillent pas après. Je sortais de la pièce où j'étais caché, et un détail. Non... Une putain de contradiction avec mon vécu se montrait à mes yeux... Le fortin était gigantesque ! C'est même un bastion de guerre avancé, de quoi tenir des semaine entières sans renfort en cas de siège ! Mais ce n'est pas possible, le fortin où je me suis dirigé ne possédais que trois petites tours... A peine un avant-poste... J'avais beau être blessé, je savais que je ne pouvais pas avoir rêvé... Est-ce que je deviens fou? Pitié non, j'ai pas envie de finir je ne sais où toute ma vie. Bon, quitte à être à l'abri l'une prochaine tempête de neige, autant voir s'il n'y a pas quelque chose pour m'aider, si possible une carte ou de quoi m'extraire cette flèche en urgence, je ne veux pas perdre l'usage de mon bras, j'ai beau être droitier, il m'est vachement utile.

[Ross' est dans un endroit casiment désert, car il viens d'apparaître ici conformément à son histoire... Il joue actuellement sa vie face à la nature, n'hésitez pas à venir RP ou que le staff rajoute du piment avec des interventions intempestives!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Jeu 19 Jan - 15:08

Y a pas à dire... être coincé dans une grotte pendant un nombre incalculable d'année, c'est pas ce qu'il y a de plus sain. Donc forcément une fois qu'on en sort, on a des idées un peu stupides.

-Bravo Djinn, non non sérieusement je m'impressionne...

La créature magique se parlait à elle-même, se félicitant de sa brillante idée.

-Se jeter d'un tapis volant depuis Indaco, c'est sûr c'est une solution constructive ça... MAIS T'ES VRAIMENT UN GÉNIE GROS DÉBILE!... Ho misère et voilà que je me remet à parler tout seul... J'ai peut-être l'air idée mais en attendant je fais de bon jeux de mots, héhé, génie... hé... hé... Je me hais.

La lampe magique faisait une chute libre dans les airs, à l'intérieur, Djinn osait par moment relever le couvercle pour voir ce qui se passait dehors. C'est lorsqu'une violente vague de froid lui gela le turban qu'il comprit qu'il venait de passer dans un nuage neigeux. 

-Bon, la bonne nouvelle c'est que la neige devrait amortir la chute.

En jetant un coup d’œil vers le sol, le génie put voir une grande construction, visiblement en pierre, et comme si ça ne suffisait pas, il se dirigeait droit de dessus.

-La chance c'est comme les raisins secs dans le couscous... C'est toujours moi qui en ai le moins... MAYDAY!! MAYDAY!!

La lampe perçait les nuages et tombait à toute vitesse vers la fortification, le choc allait sans doute la briser, ce qui serait vraiment dommage, surtout pour Djinn en fait, celui-ci se concentrait comme il le pouvait, se forçant à réfléchir à une solution. Soudain l'idée lui apparut sous le nez.

 Pointant le sol de l'index, il fit apparaître un large coussin oriental de couleur pourpre. Atterrissant au milieu de la cour du fort, la lampe s'enfonça dans le coussin avant de légèrement rebondir et de se poser au centre de celui-ci. Djinn soupira lourdement.

-Trop facile... Bon ben voilà, comme à la maison... MAIS ÇA CAILLE ICI!!

Ainsi, une fois de plus le génie se retrouvait dans un royaume perdu au milieu d'une vieille construction, sauf que cette fois ci, il était perdu au milieu d'un désert de glace, il fallait être fou pour venir jusqu'ici débusquer une lampe magique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Lun 23 Jan - 12:43

Le messager

Les royaumes bougent, ils se déplacent rapidement et préparent leurs défenses. La prochaine bataille pourrait bien être la dernière. Les troupes de l’empereur sont en marches, ils commencent déjà à s’avancer vers leur prochaine cible. Kotei Seishin, donner ses derniers ordres qui seront transmis par des messagers aux troupes poster en avant, sur les terres ennemis. Ces cavaliers spectrales montent des montures entièrement squelettique, prête à galoper à travers les cieux pour rejoindre les points indiqués par leur maître. Des cavaliers pégases venus tout droit de vos plus horribles cauchemars.

Mais cette histoire ne nous intéresse pas, avançons dans le temps, un jour ou deux après cet événement. L’un des messagers, chevauchant sa monture abominable, traverse le blizzard du royaume du froid. Couvert d’une longue cape assez lourde et chaude, il cache son visage avec sa capuche. Plusieurs milliers de soldats ont élus domiciles dans les terres enneigées, préparant une attaque furtive sur les petites fortifications habitées. S’ils sont repérés, les forces blanches n’auront aucun mal à les écraser, malheureusement, à l’heure actuelle, ils se terrent dans ses forts oubliés, laissés à l’abandon.

Le messager, oblige sa monture à se poser au sol. Ayant repérer quelque chose dans la neige, une âme errante, blessé, s’avançant dans le froid jusqu’à la fortification. La prochaine tempête de neige est proche, s’il ne se dépêche pas de se mettre à l’abri, il y passera. Il avisa sa descente, essayant de s’approcher le plus possible du vagabond sans pour autant tomber dessus. Une fois atterrit en toute sécurité devant l’aventurier, le messager retira sa capuche couvrant son visage pour communiquer sans effrayer. Après tout, Malva est l’ennemi actuel du monde des rêves, apercevoir un cheval de ce genre, pourrait immédiatement créer des tensions entre deux individus. Sous ce voile se cacher un jeune homme, approchant physiquement de l’âge des quinze ans humains. Regard mauve sous ses mèches d’un noir jais. Un léger sourire sur son visage montrant sa dentition quelque peu étrange, une seule et unique mâchoire. Ses dents ne se séparent pas lors de ses paroles. C’est à la fois étrange, et quelque peu amusant si vous voulez mon avis, bien que beaucoup trouve ceci effrayant.

« Monter vite vagabond, une tempête approche de notre position, il faut rejoindre le fort le plus proche et se mettre à l’abri. N’ayez crainte, nous sommes des espions à la solde de la reine blanche et nous revenons avec de nombreuses informations sur l’armée des morts. »

Qu’il est suivit le messager ayant eut l’intelligence de cacher son identité ou non, celui-ci continuera son chemin au moyen de sa monture pour atteindre le fort le plus proche, soit, celui à l’horizon à environ un kilomètre de leur position actuelle. Après avoir atteint le château en ruine, le messager chercha immédiatement un endroit où être parfaitement à l’abri d’une tempête de neige comme il s’en prépare. Il restait tout de même discret, ne pouvant savoir si une quelconque présence se trouve dans ses lieux a priori abandonnés, mais l’on n’est jamais sûr de rien. En direction du vagabond qu’il l’avait surement rejoint, ou suivit, il s’exclama.

« Nous pensons que ce lieu nous protégera de la tempête, mais tâcher de ne trop faire de bruit pour le moment. Nous ne pouvons savoir si nous sommes seuls ici. »

Il n’avait pas non plus oublié les blessures de l’individu, elles étaient aberrantes à vraie dire. Dans son tic de langage, il proposa son aide aux voyageurs et se présenta à lui sous le nom de Sir Galahad, fervent défenseur de la reine blanche et chevalier de ces terres enneigés. Avec les herbes dans sa petite sacoche, il commença à préparer un onguent pour aider l’aventurier à se porter mieux. Malgré le calme du désert blanc, ce château en ruine semblait plus habité que ne le pensais nos chers aventuriers.

[HRP : Voilà mon premier post depuis mon retour, soyez indulgent, je vois moi même que j'ai énormément perdue en niveau d'écriture depuis XD Pour ceux qui ont des RPs avec moi en cours, ce soir ou demain matin, tout est répondu o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Mar 24 Jan - 20:55

Je longeais les murailles de cet énorme fort, cherchant ses portes afin de pouvoir y entrer. Je n'avais pas peur de me prendre une lance dans l'autre épaule ou de me faire suriner car je n'entendais aucun bruit depuis l'extérieur: l'endroit est désert. Le bâtiment est d'ailleurs dans un triste état, le bois ayant pourris dans la plupart des structures en bois. Cependant, je ne parvenais pas à trouver les portes... Est-ce que je suis du mauvais côté? Peut-être bien. En tout cas je ne pouvais pas rester. Malgré ma blessure à soigner, le temps à perdre avec cette marche et le fait que je commence à me les geler ne me donne pas envie de rester d'avantage. Il faut que je quitte cet endroit au plus vite et descendre le plus rapidement possible. Que je me souvienne du trajet, cela faisait deux jours de marche sachant que les chars nous ralentissaient plus qu'autre chose... Avec un peu de chance, je ne perdrai pas de doigt de pied si je vais plus vite.

Alors que je mettais un pas devant l'autre péniblement dans la neige tassée au sol, mes oreilles entendirent un bruit de course dans mon dos. je n'ai pas réagi de suite car je pensais que c'était des morceaux de bois qui tombaient de l'une des tours... Mais cela durait trop longtemps et était trop régulier. Je me retournais lentement, priant pour que cela ne soit pas une avalanche... Et... Non, ce n'était pas ce cas mais cette fois, un autre bruit d'enfoncement dans la neige, plus sourd, me surpris de nouveau. Je me retournais de nouveau, et à ma vue, il était arrivé.

...

Non, je ne parle pas de Zorro, mais de celui qui a causé tout ce boucan. Un adolescent, plus jeune que moi au vu de son physique, ayant un sacré penchant pour le mauve. Je pris le temps de le dévisager après avoir serré ma main droite  sur la fermeture de mon manteau, la main gauche toujours dans la poche, je ne pouvais pas trop la bouger. Il n'était pas armé, du moins, rien dans sa main qui pourrais ressembler à un tome de magie, un bâton ou même un parchemin, des armes ou encore ces drôles d'éventails magiques... Je ne risquais pas grand chose, donc. C'est d'ailleurs lui qui se mit à parkler, sans vraiment ouvrir la bouche, mais au moins il est audible.


« Monter vite vagabond, une tempête approche de notre position, il faut rejoindre le fort le plus proche et se mettre à l’abri. N’ayez crainte, nous sommes des espions à la solde de la reine blanche et nous revenons avec de nombreuses informations sur l’armée des morts. »

Immédiatement après cette phrase, un de mes sourcils se leva grandement, ma main fit un mouvement pour exprimer mon incompréhension alors que je lui rétorquais une remarque qui me titillais tout juste, d'un air à la fois inquiet et dérisoire.

-Ross': «Euh... Je suis le seul à qui ça dérange? Je ne m'inquiétais pas trop jusqu'à ce que vous ouvriez la bouche.

...

Je ne parle pas de la dentition mais se présenter en tant qu'espion, ce qui est vraiment pas un moyen de me mettre en confiance,  à la solde d'une "Reine Blanche" que je connais pas mais que vous êtes plus proche du mauve qu'autre chose... ça fait un peu suspect, hein.

Hem hem.»


J'avais remarqué pas mal de choses étranges dans sa proposition... Il ne parle pas à la manière d'un humain, sachant que nous avons besoin d'une machoire inférieure pour nous faire comprendre,  de les faire bouger, mais ce n'est pas son cas. Ensuite, je ne peux pas avancer qu'il est difforme ou qu'il a une malformation. Je connais de par mes voyages tout un tas de gens plus bizarres les uns que les autres. Ensuite oui. Le fait de se dire "Bonjour, rejoins moi, je suis en violet et je suis un espion pour la reine blanche", c'est un peu foutre le doute à quelqu'un... Franchement, je ne connais personne qui irait dire à quelqu'un qu'il est un espion, c'est pas super furtif. D'autres questions me vinrent en tête: qui est cette Blanche Reine? Est-elle entourée des Sept Nains? Et c'est quoi cette armée de morts à la con, quelqu'un a encore déclenché un cataclysme pour détruire le monde? Bon, je n'allais pas poser de questions ici et maintenant, je ne suis pas vraiment en état de faire causette, surtout en risquant de perdre un bras. Et pis il était déjà en train de marcher vers le fort un peu plus loin, je devais peut-être le suivre. De toute façon, je ne devais pas remonter, ce serai me fatiguer pour rien. La tempête approchais à grand pas, je ne devais pas traîner. D'ailleurs, en me tournant vers l'autre fort qui était maintenant bien haut sur la montagne, je cru apercevoir quelque chose chuter en ligne droite dedans... Est-ce que j'ai des hallucination? Merde c'est pas bon du tout.

Un kilomètre plus tard, je dis ça comme ça mais en fait j'ai du forcer comme un malade pour passer les congères, nous arrivions à un fortin, après avoir descendu au moins une cinquantaine de mètres. Me posant sur un siège en pierre qui eu pour effet de me donner froid au derrière, le jeune homme sorti des herbes que je ne connaissais pas afin de m'aider à guérir cette blessure, dont j'ai retiré la pointe de flêche avant de retirer le bâton, ce qui évite de trop forcer et de faire mal pour rien. Il se présenta devant moi, mais franchement vu ce qu'il m'a dit juste avant... Bah c'était pas super convainquant. Enfin bref, j'allais peut-être me présenter.

«Je m'appelle Ross', aspirant stratège actuellement chômeur. Merci de m'avoir aidé, sieur Galaga.»

Oh mais pardon, mais j'avais tellement envie de me foutre de sa gueule, j'ai pas pu me retenir... Muéhéhéhé-hé-hé! Enfin bref. Après avoir sorti un rictus suite à cette blague que seuls les incultes ne peuvent pas comprendre, j'en revenais à mes questions de tout à l'heure. Je lui posais donc des questions, comme "Qui est cette Blanche Reine et les sept nains" et "une armée de morts qui tente pour la troisième fois de détruire le monde?"... j'étais loin de me douter que j'avais changé de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Dim 29 Jan - 13:52

La lampe des mille et une nuits

Assez amusant, je dois l’avouer cette blague m’a fait assez rire, même si ce cher messager ne put comprendre la blague. Pour l’information, Sir Galahad est l’un des chevaliers de la table ronde de la très célèbre légende du roi Arthur. Il est le petit-fils du roi pêcheur, le détenteur du Graal selon les rumeurs courant sur son nom. Mais ici, il n’est qu’un chevalier portant ce nom. Peut être son histoire sera dévoilé au cours de cette journée, ou peut être que non. Tout en soignant Ross’, cette personne qu’il venait de rencontrer, il lui expliqua les derniers événements qui se sont déroulés dans le monde des rêves.

« Vous venez à peine d’arriver n’est-ce pas ? Nous pouvons comprendre votre désarroi dans ce cas. Vous n’avez peut être pas rencontré le squelette à votre arriver, nous vous souhaitons dans ce cas la bienvenue à Yume no Sekai. »

Le récit qui suivit est assez long, mais il faut bien commencer par quelque part. Le messager, tout en parlant avec son tic de langage, expliqua en bref identité, le monde des rêves et ses royaumes. Verde, royaume de l’équilibre, Blu, royaume de la technologie, Giallo, royaume des arts, Malva, royaume des morts, Arancioni, royaumes des hommes bêtes, Rosso, royaume des survivants, Rosa, royaume du hasard, Indaco, royaume céleste et Bianchi.

« Bianchi, le royaume où nous nous trouvons. Dirigé par la reine blanche, elle protège la capitale, Blanche-ville, un peut plus au Nord de notre position. Il y a encore bien un jour de marche, mais impossible d’aller plus loin avec la tempête actuelle. »

Il expliqua ensuite pour l’armée des morts. Qui était à sa tête, un certain empereur. Peu de personne l’on rencontré, il se cache et n’apparaît que très rarement, même devant ses subordonnés. Il commande à une gigantesque armée et possède la capacité de faire relever les morts tombés au combat. L’espion de la reine blanche, expliqua qu’il pu l’apercevoir brièvement au cours d’une entrevue avec le général des troupes. Il ressemble à un homme plutôt âgé, au sourire satisfait de ses actes et portant une moustache. Notre mission, comme expliqua le messager, était d’infiltrer les rangs obéissant à l’empereur pour connaître ses prochaines cibles.

« C’est pour cela que nous nous sommes présentés immédiatement à vous sous ce rang d’espion. Vous comprendrez qu’avec notre accoutrement actuel, si vous faisiez partie de la garde du royaume de Bianchi, nous aurions été immédiatement attaqués. »

Après ses dernières paroles, il termina d’apposer l’onguent sur les blessures du nouvel arrivant. Il se releva pour observer l’extérieur par des brèches dans le bois et la pierre. Impossible de quitter le lieu à l’heure actuelle des choses. Ce château en ruine est entouré d’une tempête de neige abominable. Ces tempêtes de neiges à répétition ont coutés nombres de défaites à l’empereur, mais aujourd’hui, peut être que cela sera différent. Nous verrons bien comment les événements évolueront dans le futur. Le messager, sous sa couverture d’espion restait tout de même confiant dans son rôle. Il tourne parfois brièvement le regard vers son "compagnon" du jour en lui expliquant ses craintes quand à une possible arriver de l’armée dans les contrées du royaume glacé.

« Au passage, auriez-vous vu comme nous, une sorte d’objet tomber du ciel tout à l’heure à notre approche du château ? »

L’espion, après avoir obtenue réponse, commence à chercher l’endroit où l’objet aurait pu atterrir. En évitant de sortir la tête à l’extérieur des murailles, il cherche cet objet tombé du ciel. Que pouvait-il être ? La curiosité est un mauvais défaut ? Personnellement je ne pense pas. C’est la curiosité qui permet aux aventuriers d’avancer vers l’inconnu. Il y a peut être un trésor à la clef de cette recherche ? Moi aussi, j’en suis tout excité, en tant que narrateur, je devrai être omniscient, mais non, je préfère découvrir les secrets en même temps que vous cher lecteur. Après plusieurs minutes de recherches dans la forteresse, le drame arriva. L’objet tomber du ciel, n’était autre que la lampe magique du génie. La personne la ramassant, n’a aucune idée de ce qu’il vient de trouver au moment où je vous parle, mais je peux vous assurer, que c’est une catastrophe pour le monde des rêves.

« Cette lampe. Elle nous rappel les légendes des mille et une nuits. Et si, nous la frottions un peu. »

Il commença à frotter la lampe. Que se passera-t-il ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luthian & Raclaw
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/02/2016

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Dim 29 Jan - 21:09

Des voix réveillèrent Luthian.
Ouvrant les yeux, elle ne vit personne dans la cave où elle se trouvait: les voix semblaient venir du dessus, étouffées par la couche de pierre au-dessus de sa tête. Elle ne bougea pas pendant un instant, aux aguets, restant sous le bras de Raclaw profondément endormi. Puis les voix cessèrent. Elle referma les yeux, se concentra, trouver combien de personnes étaient là, elle ne pouvait pas prendre de risques... Une seule... Elle ne ressentait qu'un seul carrefour de flux vitaux. Soit cette personne était schizophrène, soit il y avait avec elle une des rares créatures à réussir à exister sans avoir besoin d'énergie vitale. Délicatement, elle repoussa le bras du colosse et se releva, sans le réveiller: il avait besoin de se reposer.

La jeune Faelle était de plus en plus désespérée au sujet de son frère. Depuis que l'Inquisiteur l'avait porté au bord de la mort avec sa magie de lumière qui avait brûlé le Thorran dans tout son être, il ne s'était jamais remis: la lumière, comme une sorte de rougeoiement sur du charbon ardent, ne s'était jamais réellement éteinte et consumait son énergie vitale à petit feu. Elle le sentait en lui, et c'était constamment douloureux bien qu'il ne l'admettra jamais. L'énergie se détruisait plus vite que son corps ne la recevait, et Luthian devait continuellement en pomper dans la nature pour l'alimenter ; mais ce n'était que rajouter du combustible.
Elle avait alors tenté de le mener dans divers environnements: d'abord rester à Verde pour s'entourer des flux d'énergies les plus intenses possibles. Puis Giallo où ils avaient passé plusieurs mois, pour voir si la température aiderait le corps du Thorran à combattre le mal, mais ce fut sans effets. Et maintenant l'inverse: Bianchi, au cœur du froid et de la glace. Et si jamais ça ne marchait toujours pas, ils contacteraient des mages sur place ; demander de l'aide à des mages humains l'horrifiait, mais elle était à court d'options, et à court de force, elle ne pourrait pas continuer ainsi indéfiniment. Elle ne disait rien de tout ça à son frère, inventant toujours des prétextes pour aller ici et là, évitant les questions gênantes, mais elle restait consciente qu'au fond il comprenait très bien ce qu'il se passait.

Elle se releva et resserra les fourrures grises dans lesquelles elle était emmitouflée. Elle se pencha sur la carcasse d'Auporoth qui gisait à côté et en tâta la chair à vif: à la température, elle estima qu'ils l'avaient tué une paire d'heures auparavant. Elle n'avait vraiment que très peu dormi. Pour ce que ça changeait... Elle qui ne tenait pas en place auparavant, elle était maintenant en état de fatigue perpétuelle face aux efforts faits pour maintenir Raclaw en vie. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils avaient emmené cet Auporoth avec eux depuis la vallée des animaux: même s'il augmentait le risque d'être repérés par le type qui foutait le bronx dans la région, elle avait besoin de garder un être vivant duquel puiser de l'énergie vitale pour la traversée du désert. Avant de devoir le manger...
Se mettant à quatre pattes dans l'obscurité, elle pencha sa tête jusqu'au sol pour boire dans la flaque de sang qui s'étalait sous la carcasse afin de prendre un peu de forces.

Puis elle prit les escaliers de pierre et poussa doucement la porte de bois de la cave. Le couloir était vide: elle referma la porte derrière elle et le traversa vers la droite, se retournant constamment pour surveiller ses arrières. Arrivée au bout, elle put apercevoir dans une pièce le dos d'un individu qui semblait observer quelque chose dans ses mains. Elle pouvait l'agresser facilement d'ici, mais elle n'était pas sûre d'en avoir la force. Ce qu'il lui était nécessaire, c'était de l'aide, et elle était forcée malgré elle de contenir sa nature violente.

"Hey? hasarda-t-elle d'une voix fatiguée tout en sortant son silex au cas-où. Salut. Vous vous y connaissez en magie?"

_________________
Dessinateur de l'avatar: http://breath-art.deviantart.com/
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Jeu 2 Fév - 17:30

Cette fois-ci combien de temps allait-il rester seul? Combien de temps avant qu'un aventurier ne pointe le bout de son nez et ne décide de frotter cette lampe? Un an? Dix ans? Cent ans? Mille ans? A croire qu'il allait devoir patienter un bon moment une fois de plus. Ce serait amusant de retomber sur Leon, problème étant, il ne pourrait pas lui donner son deuxième vœu.

 En même temps, ils se sont quittés il y a environ une demi-heure, comment pense-t-il que le génie aurait retrouver tout ses pouvoirs subitement? En bref, il était coincé ici, à attendre. Après quelques minutes, il lui semblait avoir entendu des voix, non, impossible? Déjà? Non, Djinn refusait d'y croire, son imagination lui jouait des tours. Pourtant, il y avait bien des bruits de pas à proximité. Alors peut-être que... Si ça se trouve ils vont...

« Cette lampe. Elle nous rappel les légendes des mille et une nuits. Et si, nous la frottions un peu. »

Un enfant avait trouvé la lampe? Ça ressemblait au début d'une légende "l'enfant qui avait trouvé la lampe du génie". En écoutant la voix, Djinn déduisit qu'il s'agissait d'une petite fille, quel genre de gamine pouvait venir se perdre dans un endroit comme celui-ci? OUI! Elle l'avait fait! Elle avait frotté la lampe! C'était un temps record! Jamais il n'avait changé de maître si soudainement. Dans un grand éclat de fumée, d'éclairs et de lumière, il s'extirpa de lampe à huile :

-QUUUUI OSE ME SOOOORTIR DE MON SOMMEIL MIIIIILLENAIRE?! Hurla Djinn en apparaissant comme un esprit gigantesque aux yeux incandescents. Certes, il mentait sur son sommeil mais que voulez-vous? Quand on est génie, on travaille la mise en scène. Son expression passa de la domination à la surprise. Ha c'était un garçon en fait? Assez jeune et... Grands dieux qu'il était laid.

 Une vraie tête à claques. Si Djinn avait été libre à ce moment là, il aurait surement ramener ce gamin perdu chez sa mère en lui mettant un sac en papier sur la tête. Djinn reprit son apparence normal et tourna autour de l'enfant pour le regarder de plus prêt, oui maintenant son constat était officiel : il est moche.

-T'inquiètes pas va, ça passera après la puberté... j'espère pour toi... Lui dit-il en lui tapotant l'épaule.

Comme si ça ne suffisait pas, ce gosse puait la corruption. La dernière fois que le génie avait ressenti autant de mal dans une personne c'était un grand vizir avec une longue barbe tressée.

*Les méchants ce n'est plus ce que c'était...* Déplora Djinn intérieurement.

Hélas, le business c'est le business, et il avait du travail.

-Alors mon p'tit qu'est-ce que je peux faire pour to... Houla... D'accord il y a du monde en fait... Heu... Va falloir vous arranger entre vous parce que ça risque d'être ric-rac là. C'est à dire que moi, je vais pouvoir vous offrir qu'un seul vœu pour vous trois, c'est tout ce que je peux faire pour l'instant... Dit-il en découvrant qu'il y avait encore deux autres personnes. Dans ce cas de figure, le code des génies veut que l'on accorde un souhait à chacun, après tout, trois divisé par trois, ça fait un, logique. Mais restait le problème de Djinn... Actuellement, il n'était assez puissant que pour exaucé un seul vœu. Avec un peu de chance ça n'allait pas être le prépubertaire qui allait l'obtenir...


Dernière édition par Djinn le Mer 22 Fév - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Sam 18 Fév - 14:51

Yume no Sékoi... C'est comme ça que s'appelle ce monde... En effet, jamais je n'aurai cru me retrouver dans un monde avec un nom aussi moche rien qu'en m'endormant, sachant que j'aurai du me retrouver au monde imaginaire de Peter Panda. Bref, il me racontait tout ce que je devait savoir, mantionnant le fait que je n'ai pas rencontré de squelette avant d'arriver ici, j'ai deux explications: soit il en avait rien à foutre de moi et il n'est pas venu, soit il a du se faire pourrir par quelqu'un d'autre avant mon arrivée.  Il enchaina avec une information plus intéressante cette fois: il n'y a qu'un jour de marche pour nous retrouver en ville. cependant il a raison, une tempête, c'est pas ce qu'il y a de plus sain pour une promenade de santé. Inutile de préciser qu'il fallait rester dans la forteresse. ce fut au tour de l'armée des morts de venir en scène dans la discussion, l'empereur devait soit être très moche pour se présente à ses soldats et au monde entier, soit, plus normalement, il préfèrerait rester à couvert, histoire de ne pas se faire assassiner pendant un repos. Je gardais le silence, me concentrant plus à serrer les dents pour ma blessure qui fait un mal de chien, et ce fut après cette phrase qu'il termina le soin, et que je pris la parole.

-Ross': La blessure mettra combien de temps à se refermer? C'est quand même un sacré trou.

L'avantage était que je restait entier et que je garde l'usage de mon bras, du moins pour le moment. Il avait lui aussi vu une chose tomber, et se mit en tête de la chercher, il la trouva non pas sur le sol, mais pil poil en plein milieu d'un coussin oriental, inspiré du style royal des royaumes du désert. En effet, on se croirait dans l'histoire d'Ali Ladin. Comme une voix féminine tonna avec un léger résonnement, je détournais mon attention du messager pour me tourner, la main gauche dans la poche et la main droite un peu plus proche de l'ouverture de mon manteau pour dégainer au cas où. et ce que je vis était une fille, habillée de manière, comment dire... Naturelle? Enfin, très emprunt à la nature, comme dans les pays tropicaux auxquels j'ai voyagé une fois ou deux fois. Cheveux noirs avec une très belle fleur accrochée. Le seul défaut, actuellement, c'est le silex qu'elle tenait dans la main, qu'elle ne camouflait pas. Je pointais du doigt sa caillasse en lui répondant que ça m'intéresse mais que je ne maîtrise rien, mais par contre pas besoin d'être un mago pour me défendre. C'était je pense une manière subtile de lui dire de ranger son arme pour parler tranquillement, mais la discussion fut interrompue par un grondement sourd et de la lumière orangée qui m'aveuglait l'oeil.

-QUUUUI OSE ME SOOOORTIR DE MON SOMMEIL MIIIIILLENAIRE?!

Fidèles aux contes bizarres, un être sorti de la lampe, ne possédant aucune jambe et flottant dans les airs. L'autre avait du essuyer la lampe... Et si je me souviens bien de cette légende, il est possible d'éxaucer trois voeux. Il poursuivis sa phrase en tapotant l'épaule de l'espion , avec une réplique que je m'empressais de noter.

-T'inquiètes pas va, ça passera après la puberté... j'espère pour toi...

Quand je relevais la tête après avoir noté cette répartie, je voyais le génie avec des lunettes sombres de chevaliers pégases, mais en plus... rectiligne. Il marmonna un truc dans sa barbe, parlant de méchant... Qui ne sont plus comme avant. Il faudrait peut-être que j'en sache plus. En attendant, il parlait de partager quelque chose, mais certainement pas les vœux, je suppose.



-Ross': Avant de parler de ta location et du prix, tu veux bien que la fille termine sa présentation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Dim 19 Fév - 15:43

L'annonce de la fin

Vous souvenez vous de ce que j’ai décris au commencement de cette aventure ? Lorsque nos deux héros se sont retrouvés devant la porte du fort, alors que la tempête les rattrapait. J’ai décris une chose qui fut peut être pour vous, que simple message, une simple ligne d’écrit et de lettres inutiles. Et pourtant, cette simple ligne, possédait une grande importance. Pour ceux qui ont la mémoire courte, voici cette phrase : "Malgré le calme du désert blanc, ce château en ruine semblait plus habité que ne le pensais nos chers aventuriers." Savez-vous ce que cela signifie ? Comprenez-vous le véritable message à présent ? Est-ce que l’indice est assez limpide pour vous ? Non ? Pas assez encore, peut-être ? Très bien, devenons limpide comme de l’eau claire dans ce cas.

Le messager, en face du génie fut tout d’abord surpris. Après tout, il ne s’attendait vraiment pas à ce que cela fonctionne ainsi. Il pensait que frotter la lampe, ne ferait rien d’autre qu’éjecter de la poussière. Et pourtant, pas qu’une simple poussière, mais un nuage aux couleurs chaudes, orientales, contrastant parfaitement avec ce lieu d’un blanc impeccable. Ce messager, eut un rictus les secondes qui suivirent. Son sourire, devint torsader, se tordant dans des sens impossibles, inimaginables. Ce même sourire qui terrorise le monde à l’heure actuelle, ce sourire qui hante les rêves. Finalement, après ce rictus, un rire machiavélique intervient, aucun regard vers les autres aventuriers, ni l’homme, ni cette femme associée aux couleurs du royaume de l’équilibre. Il tient la lampe entre sa main, se tourne vers eux avant d’élever sa voix. Un léger écho suivit ses paroles.

« A présent, la vie ne peut plus gagner ! Sortez de vos cachettes camarades ! »

Suivit de ses mots, des êtres fait d’os se soulève. Recouvert de neige, impossible de les distinguer sans bien observer. Mais si vous n’aviez pu comprendre mon message de détresse, je doute que vous ayez pu trouver leur position. D’autres spectres, se séparant des objets qu’ils hantent, afin de se présenter autour de celui qui se fait passer pour un messager. Des armures médiévales commencent à se mouvoir, à sortir de leur socle pour entourer les deux nouveaux aventuriers, armés d’haches médiévales brutes, sans affutage, mais elle reste dangereuse. Le messager, non, l’espion, pas tout à fait, l’empereur, Kotei Seishin est en face d’eux. Dans ce château attendait patiemment, une partie de son armée. Vous les pensiez à Verde ? Mais ils ne sont pas qu’à un seul endroit, sa prochaine stratégie, frapper le plus de royaume en même temps, afin d’installer un doute puissant dans le cœur des héros. Diviser pour mieux régner.

« Excusez-nous de ce dérangement. Vous comprenez la situation, vous ne pouvez gagner ou survivre à ce combat. Mais nous sommes magnanimes, nous allons laisser une chance à l’un d’entre vous. Prenez une arme et affronter vous. Amusez-nous de ce combat et peut être, nous vous laisserons la vie sauve. »

Il se retira derrière ses troupes, des spectres, des squelettes armés jusqu’aux dents, et des armures hantées. Ces troupes semblent particulièrement fortes, plus entraînées et mieux équipées que celles se trouvant sur les terres vertes et jaunes à l’heure actuelle où je vous parle. Une fois écartée de cette zone à risque, il se retourne vers le génie, imitant une révérence théâtrale et s’excuser de ne pas avoir répondu plus tôt à ses mots. Étonné par sa présence, mais aussi l’afflux d’idées traversant son esprit l’empêcha de se concentrer sur ce qu’il y avait autour de lui.

« Nous pensons qu’à présent, il n’y a plus de problèmes pour partager le vœu, n’est-ce pas ? Dans ce cas, nous allons l’annoncer. Génie de la lampe aux pouvoirs phénoménaux, nous te demandons si tu le peux, de faire apparaître devant nous, à ce moment même, la seule et unique graine de l’arbre monde, qui existe à travers Yume no Sekai ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Mer 22 Fév - 20:51

-Ross': Pas si vite!


Je me disais aussi. Il était extrêmement louche, ce gars. Et j'ai bien fait de sécuriser les arrières. Je ne pouvais pas combattre ces types, bien plus nombreux que moi et surement en meilleur état, c'est-à-dire sans être blessé au bras. la fille, elle, n'avait rien dit après, elle semblait en état de transe, comme si qu'elle perdait le fil de la discussion... Et c'est ce que je voulais. J'entendais le traitre faire sa demande... Qui n'allait surement pas être exaucée à cause de moi.

-Ross': Bravo, crétin, moi aussi je t'ai eu!

Je tendais le bras dans sa direction, la pointe du majeur vers le ciel, que je suis sur qu'il pouvait pleinement admirer au moment même où il se retournera. Je m'avançais vers lui, même si les soldats plus que chelous allaient m'attaquer au moindre faux pas, avant de reprendre la parole d'un ton sournois et avec un sourire moqueur...

-Ross': Héhéhé... c'est vrai, y'a plus besoin de le partager, ce vœu, je lui ai fait juste avant toi!

Ce vœu auquel je faisait référence, c'était celui que j'ai posé sans vraiment le formuler comme tel: "Avant de parler de ta location et du prix, tu veux bien que la fille termine sa présentation?". Certes, ce n'était pas une demande nécessitant un pouvoir incroyable, mais la condition était autrement plus embêtante: En effet, je lui ai demandé, malgré le fait que je ne tienne pas la lampe, d'attendre que la jeune femme qui venait d’apparaître se présente... Ce qu'elle n'a pas fait pour le moment, avant de négocier son pouvoir à l'un ou l'une d'entre nous. Il semblait ne pas trop bien comprendre le sens de ma phrase, alors je haussais la voix pou lui expliquer.

-Ross': Je viens de demander au Génie de réserver son pouvoir... Jusqu'à ce qu'elle se présente. il ne peut donc pas exaucer ton voeu tant qu'elle ne parlera pas,  j'ai déjà fait le mien, pauvre con! Et puis... Même si elle se présentais en fait, il ne pourrais pas t'éxaucer ton spectacle arboricole de chez Disney, car il ne peut exaucer qu'un seul vœu, peu importe sa puissance, il vient de nous le dire! Ah ahahah!

Grace à cette fille malgré elle et à ma méfiance, j'ai pu éviter juste à temps un problème supplémentaire, car actuellement, je suis sous le joug de pas mal de soldats dont un seul pourrait me perforer le crâne. Je souriais à mon tour à pleines dents, tremblant pour retenir le rire qui risquait de s'aggraver.

-Ross': Ah bouffon... Maintenant que je viens de pourrir ton cadeau de noël, tu ne vas pas me dire que tu m'as sauvé pour me soigner afin de me faire buter juste après, si?

[Edit pour mettre la vidéo en format vidéo et pas en lien tout moche]


Dernière édition par Ross' le Sam 4 Mar - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djinn
Indaco - Rang 2
Indaco - Rang 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Mer 22 Fév - 22:55

Oui oui tu peux t'incliner petite raclure, et plus bas que ça encore. Franchement, c'est ça la chance des génies? Pourquoi ça devait toujours tomber sur lui? Il y a des génies spécialisés pour ça! Les méchants c'est pas son rayon à Djinn! Lui ce qu'il aime, c'est rendre les gens heureux, faire rire les visages attristés, faire rêver les rêveurs!

 Mais nooooon il faut toujours que ça soit la même chose "Ho Djinn je suis le vizir et tu feras de moi l'homme le plus puissant de ce monde gnagnagna" combien en avait-il vu passé des despotes de ce genre? Il ne les comptait plus. Pourquoi ne rencontrait-il pas plus de gens comme Leon? Il était bien Leon! Un p'tit aventurier bien gentil qui ne cherche même pas la facilité! Bon et là le nouveau maître c'était cette petite crevure. 

« Nous pensons qu’à présent, il n’y a plus de problèmes pour partager le vœu, n’est-ce pas ? Dans ce cas, nous allons l’annoncer. Génie de la lampe aux pouvoirs phénoménaux, nous te demandons si tu le peux, de faire apparaître devant nous, à ce moment même, la seule et unique graine de l’arbre monde, qui existe à travers Yume no Sekai ! »

Rien que ça? Ce petit limaçon avec ses gardes du corps décomposés réclamait vraiment la graine de l'arbre-monde? Il exaspérait Djinn au plus haut point, si il n'était pas retenu prisonnier du sort de la lampe, il lui aurait filer une bonne paire de claque. Mais non, ce mioche répugnant au sourire frustrant était son nouveau maître et il fallait s'y faire. Pire encore, ce dernier mettait visiblement en place un plan pour détruire le monde avant d'avoir terminé sa puberté, c'est fou ce qu'un gosse mal-élevé peut faire avec de l'imagination. Mais il fallait s’exécuter et obéir. C'est sans sourire que Djinn accepta, il était sur le point de faire apparaître la graine lorsque...

-Ross': Pas si vite!

C'est honorable à lui de vouloir intervenir mais un génie doit obéir à son maître, c'est la règle. 

-Ross': Bravo, crétin, moi aussi je t'ai eu! 

Non mais arrête ça sert à rien ce que tu fais tu vas finir par te faire tu... Attends qu'il a dit? 

-Ross': Héhéhé... c'est vrai, y'a plus besoin de le partager, ce vœu, je lui ai fait juste avant toi!

Quand ça? Attendez il a jamais dit que... un instant...

-Ross': Je viens de demander au Génie de réserver son pouvoir... Jusqu'à ce qu'elle se présente. il ne peut donc pas exaucer ton voeu tant qu'elle ne parlera pas, j'ai déjà fait le mien, pauvre con! Et puis... Même si elle se présentais en fait, il ne pourrais pas t'éxaucer ton spectacle arboricole de chez Disney, car il ne peut exaucer qu'un seul vœu, peu importe sa puissance, il vient de nous le dire! Ah ahahah! 

ho... ho... HO!! Il l'avait fait! C'est vrai! C'est totalement vrai! Djinn n'en pouvait plus, il était euphorique. Alors qu'il flottait autour du gamin, il se décupla en plusieurs exemplaire vêtus de différentes tenues excentriques en se positionnant autour de lui en hurlant comme un fou et en riant.

-HOOOOOOOOOOOOOO! Prends-toi ça le chiard! Ria un double tandis que ce qui ressemblait à une voix off résonnait dans les ruines en disant d'un ton grave et profond "HUMILIATION".

-Alors ça pique? Enchaîna un autre.

-T'as mal? Répliqua un troisième.

-Ha bah tu peux sourire mon con tu viens de t'faire plumer et pas qu'un peu! Se moqua un quatrième.

-Aller, la bise ma poule, tu reviendras me voir quand t'auras du poil au menton. Termina l'original. Les doubles pointèrent alors du doigt le préadolescent en pleine crise en riant et en se moquant de lui avant de disparaître un par un. La lampe se mit alors à léviter et elle atterrie dans les mains du jeune aventurier qui s'était interposé. Djinn approcha tout de même pour lui murmurer à l'oreille :

-Par contre je sais pas c'est quoi ton plan, mais là je suis hors-jeu, je ne peux plus exaucer de vœux pour le moment moi...

Il reprit plus haut.

-Maintenant, il vous reste un choix, vous pouvez me garder jusqu'à ce que je retrouve la totalité de mes pouvoirs et qu'ainsi notre amie la jeune fille et celui qui ressemble à une jeune fille aient droit à leurs vœux, ou alors, vous pouvez décider de me lâcher dans la nature, je lancerais alors la lampe dans un endroit au hasard jusqu'à ce qu'un autre aventurier me retrouve. Enfin j'dis ça... Il se tourna vers son maître le sourire aux lèvres en lui adressant un clin d’œil. Je crois que je connais déjà la réponse.

[HRP]J'ai edit mon dernier post pour éviter une incohérence qui vendrait foutre le merdier o/[HRP]

_________________
Y a pas de petit plaisir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Mar 28 Fév - 15:18

Le bon perdant

Assez amusant tout ceci, est pourtant, je pense que je devrais aujourd’hui, ne pas intervenir. L’une des qualités du narrateur, c’est de s’éclipser lorsqu’un point de vue plus intéressant que le sien peut être mis en avant. C’est exactement ce que je me dois de faire ici.
Sans défaire mon sourire, j’observais cet homme peut être un peu trop sûr de soit. Son impolitesse, comme son arrogance dans cette situation sont déplorables. Il me suffirait d’un ordre, et il se ferait exécuter sur le champ. Sa blessure n’est pas cicatrisé, il ne semble pas porter d’arme à première vue, bien qu’il peut en cacher dans ses vêtements, mais même avec cela, le nombre de mes serviteurs est trop important pour un homme seul. Instantanément, le génie n’en perdit pas une miette. Je m’attendais à mieux de la part d’un être aussi respectable dans la forme et les actes. Mais l’habit ne fait pas le moine, j’ai baissé ma garde peut être un peu trop tôt.

« Bravo, nous ne pouvons que te féliciter. Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas subis de défaite aussi bien orchestré. Nous ne pouvons que nous en réjouir, grâce à vous, nous pourrons nous améliorer et étudier cette journée. Comme un certain dicton le dit, c’est dans la défaite que l’on ressort plus grand. »

Alors que les guerriers d’armures se préparaient à engager le combat, enfin disons l’exécution, je les stoppai dans leur avancer. Il faut savoir se retirer quand on a perdu, ici, j’ai été vaincu. Peut être ne comprennent-ils pas mon agissement. Me pensaient-ils mauvais joueur ? Ou bien traître ? Un gamin capricieux ? C’est souvent ce que j’ai entendu au cours de mes conquêtes. Ils apprendront à changer d’avis à l’avenir, du moins, je l’espère pour eux. Je n’ai jamais été ainsi, toujours bon joueur, peut être que mes stratégies vous exaspèrent, vous répugnent, mais c’est la guerre chers amis, non pas un jeu de récréation pour enfant. Le génie s’est ainsi déplacer jusqu’à la main de l’aventurier, la lampe suivant son trajet en flottant. Haussant les épaules et levant les bras de façon assez légère, les yeux fermés mais mon sourire toujours présent, j’allais avouer quelque chose.

« Vous savez, vous pouvez arrêter de croire que nous allons vous tuer. Après tout, le vœu de ce cher aventurier était de laisser la fille s’exprimer. Hors, elle ne l’a toujours pas fait, donc, en respectant les termes du vœu, mes soldats et moi ne vous attaqueront pas tant qu’elle ne se sera pas exprimer. Mais attention, si jamais vous jouez avec les mots, nous allons aussi jouer avec, et à partir de ce moment, nous pensons que vous n’aimeriez pas ce qu’il va se passer. »

Il est vrai qu’en suivant les termes du contrat et ces principes, nous ne pouvons rien leur faire. Mais s’exprimer ne veut pas signifier forcément par la parole. Il est possible de s’exprimer par bien des manières et si je le désirais, au moindre abus de cette loi j’attaquerais et il n’en restera plus rien. La lampe ? Je n’en ai que faire. Ce génie m’a terriblement déçu dans ses paroles et ses actes. S’ils veulent le garder, que leur vœu soit réalisé. Je n’accepterais rien de personnage aussi ingrat et impoli. L’empereur à parler, à présent, attendons de voir ce qu’ils comptent faire. Pour ma part, impossible de partir d’ici comme pour mes soldats. La tempête à l’extérieur empêche toute fuite du lieu, nous allons devoir attendre jusqu’au moment où ce blizzard se termine, ou alors, jusqu’à ce que cette jeune demoiselle se mette à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luthian & Raclaw
Verde - Rang 1
Verde - Rang 1
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/02/2016

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Ven 3 Mar - 21:47

Tout s'était enchaîné très vite après cette question; du moins, du point de vue de la jeune Faelle.
D'abord elle avait aperçu un jeune humain à côté qu'elle n'avait pas vu depuis le couloir: c'était de lui que venait l'énergie vitale qu'elle avait détecté depuis la cave et qui l'avait poussée à venir voir, car de l'autre, elle ne ressentait plus de vie. Pourtant c'était étrange: en se concentrant, elle percevait quelque chose, ténu mais réel, comme un... Comme une tache. Une tache noire. Une émotion, puissante, rayonnante, une émotion de douleur...

Mais elle n'eut pas le temps d'étudier le cas de plus près car la plus grande des surprises était encore à venir...
Sans raison apparente pour elle, de la lampe que tenait l'être étrange s'éleva une grande fumée ocre, tourbillonnante et bruyante, rayonnant de puissance comme un vent renversant que l'on ne ressent que mentalement.

-QUUUUI OSE ME SOOOORTIR DE MON SOMMEIL MIIIIILLENAIRE?!

Ce cri était sorti de la gorge d'un homme qui était apparu de la fumée, mais Luthian n'y prêta que peu d'attention: ce qui la captiva en ce moment-là, fut le grand orchestre d'énergies qui émanaient de cette créature. Quel vacarme! Quel bordel! Elle n'avait jamais rien vu de tel jusqu'à présent. Des effluves de magie qu'elle ressentait grâce à son don se mêlaient et s'entrechoquaient dans un grand tintamarre inexplicable. Et le meilleur dans tout ça, c'est qu'elle y détectait des choses qu'elle n'avait jamais détectées avant, des magies qui lui étaient inconnues: peut-être parce que celles-ci étaient mélangées à celles des flux vitaux qu'elle connaissait bien. Différentes magies mélangées? Ce barbu aux pectoraux saillants était-il capable de toutes les maîtriser? Cela expliquerait l'aura de puissance qui se dégageait de lui.

Mais à peine se concentrait-elle de nouveau sur ce qu'il se passait, qu'une horde de squelettes s'approchait d'elles et de l'humain.
Un silencieux "La con de ta..." siffla entre ses dents alors qu'elle se mettait en garde. Elle avait déjà combattu des revenants invoqués par un nécromancien dans son monde d'origine, et ils sont plutôt fragiles, du genre pratiques mais low-cost. Mais en sous-nombre, et sans Raclaw, c'était tendu...

"Pas si vite!"

L'humain venait de réussir à créer un silence pendant lequel tous furent attentifs. Il reprit son intervention avec ferveur:
"Bravo, crétin, moi aussi je t'ai eu! Héhéhé... c'est vrai, y'a plus besoin de le partager, ce vœu, je lui ai fait juste avant toi!
Je viens de demander au Génie de réserver son pouvoir... Jusqu'à ce qu'elle se présente. il ne peut donc pas exaucer ton voeu tant qu'elle ne parlera pas, j'ai déjà fait le mien, pauvre con! Et puis... Même si elle se présentais en fait, il ne pourrais pas t'éxaucer ton spectacle arboricole de chez Disney, car il ne peut exaucer qu'un seul vœu, peu importe sa puissance, il vient de nous le dire! Ah ahahah!
Ah bouffon... Maintenant que je viens de pourrir ton cadeau de noël, tu ne vas pas me dire que tu m'as sauvé pour me soigner afin de me faire buter juste après, si?"


Wow wow wow! Luthian avait loupé un épisode là, peut-être pendant qu'elle était trop captivée par celui qui se faisait appeler "le Génie" pour faire attention aux événements. Donc récapitulons... Ce type là, serait capable de réaliser un voeu, mais un seul... Mais l'humain l'a déjà demandé? Il a demandé qu'elle puisse se présenter?

Putain le con, il aurait pu demander bien plus!

Quoique... Hey mais en effet en tout cas, il était pas con du tout en fait, car ça leur laissait beaucoup de marge dans la situation délicate face aux squelettes du gamin. Et ce dernier reprit alors enfin la parole. Quoique, "enfin"...
Il était puant. Dès qu'il se mit à parler, elle avait déjà envie de lui faire du mal. Tout, tout dans ses paroles pouvait l'envoyer au tribunal pour "incitation à la haine" contre lui-même: le ton, la forme, le fond... Il était extrêmement poli, trop poli, mais tout respect était cependant absent... Pas qu'elle ne soit respectueuse elle-même, mais ces grands chevaux sur lesquels il montait et l'arrogance croissante de ses propos, surtout dans sa réaction au tour qu'il a subi. Tentait-il de se redonner contenance, ou bien ses chevaux étaient-ils grands au point que ce soit sincère?

"Mais attention, si jamais vous jouez avec les mots, nous allons aussi jouer avec, et à partir de ce moment, nous pensons que vous n’aimeriez pas ce qu’il va se passer."

C'était la cerise sur la gâteau. Il allait admettre au moins qu'il n'était pas en position de pouvoir ici? Il allait se remettre à sa place avant que quelqu'un ne le fasse? Parce qu'il aurait certainement la capacité de faire beaucoup de mal à ses deux cibles, s'il n'y avait eu le Génie pour renverser le rapport. Car celui-ci est probablement l'être le plus puissant qu'elle n'avait jamais croisé, elle le sentait, et il était maintenant leur garde du corps personnel jusqu'à ce que le voeu soit réalisé. Ce qui pouvait bien arriver dans plusieurs heures. Dormammu, je suis venue négocier!

Soudain! Ce regard! Ce regard dans les yeux du Génie, qu'elle perçut en ce moment de bref silence qu'elle avait volontairement fait planer. Elle sentait que cela voulait dire que quelque chose clochait...
Ho non.
Elle comprit.
Si elle faisait trop attendre, cela correspondait à un renoncement à la possibilité que lui donnait le voeu, et donc la fin du contrat avec le génie. Elle redeviendrait alors vulnérable... Ho merde il fallait commencer à se présenter rapi...

"BON!..."

Mais minute, si elle commençait à se présenter, alors le contrat était maintenu jusqu'à ce qu'elle ait fini. Tant qu'elle continuait activement à le faire et avait bien l'intention de le faire jusqu'au bout, c'était tout bon, il suffisait alors de le faire le plus longtemps possible.

"...joooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr..."

Et maintenant qu'elle pouvait gagner du temps, que faire? Réveiller Raclaw était le mieux à faire, même fatigué il pouvait ramener l'équilibre dans le rapport de forces, et la bagarre deviendrait beaucoup plus amusante.
Luthian commença à se déplacer vers le couloir, faisant signe à l'humain rusé de la suivre tout en se faufilant à travers les squelettes.

"... jjjjjjjjjjjjjjeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ..."

Sa voix montait à mesure qu'elle s'éloignait afin d'être toujours bien entendue par son interlocuteur tandis qu'elle marchait à moitié retournée afin de le surveiller.

"... MMMM'AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAA - ah, fuh, ah, fuh, aaaaaaah - PEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ...
"

Elle arriva au niveau de la porte de la cave dans laquelle dormait Raclaw, et sans cesser de parler, tambourina bruyamment la porte de bois.

"... EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE...
-Putain mais c'est toi qui gueule comme ça là? Mais ferme là! gronda la voix caverneuse d'un colosse qui sortit de la cave en défonçant la porte. Luthian, elle, continua la petite discussion sans coupure, seulement en lui faisant un clin d'oeil pour lui faire comprendre qu'il devait la laisser faire.

Mais ce temps gagné n'était pas infini, car sous la même logique que pour le silence, il fallait qu'elle garde l'intention de terminer sa présentation pour que le voeu continue de marcher: elle s'obligeait donc à changer de syllabe à chaque fois qu'elle avait besoin de reprendre son souffle, ce qui rendait, heureusement et malheureusement, la fin inévitable.

Peut-être cela laissera-t-il au moins à l'humain le temps d'élaborer quelque chose, malin comme il est? C'est pourquoi même une fois Raclaw réveillé, elle continua de faire durer ceci le plus longtemps possible.

_________________
Dessinateur de l'avatar: http://breath-art.deviantart.com/
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Sam 4 Mar - 22:51

Eh eh eh... Visiblement, j'avais raison. Le génie, complètement euphorique, rajouta sa petite couche personnelle sur ce que sa conscience voulait exprimer... il se lâcha complètement, ce qui me faisait presque mon contrôle à moi aussi. Cependant, ma vie était toujours en jeu, celle de la jeune fille aussi.

« Bravo, nous ne pouvons que te féliciter. Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas subis de défaite aussi bien orchestré. Nous ne pouvons que nous en réjouir, grâce à vous, nous pourrons nous améliorer et étudier cette journée. Comme un certain dicton le dit, c’est dans la défaite que l’on ressort plus grand. »

S'il savait, j'ai bien plus que ce tour dans mon manteau, il est peut-être très capable, mais il ne sait pas tout ce que j'ai en tête pour me sortir d'ici... Mais il le verra très bientôt. Il continua son discours, tandis que je rejoins la jeune fille qui semblait reprendre ses esprits.

« Vous savez, vous pouvez arrêter de croire que nous allons vous tuer. Après tout, le vœu de ce cher aventurier était de laisser la fille s’exprimer. Hors, elle ne l’a toujours pas fait, donc, en respectant les termes du vœu, mes soldats et moi ne vous attaqueront pas tant qu’elle ne se sera pas exprimer. Mais attention, si jamais vous jouez avec les mots, nous allons aussi jouer avec, et à partir de ce moment, nous pensons que vous n’aimeriez pas ce qu’il va se passer. »

Ben voyons... Il y à à peine une minute, il voulait notre mort, invoquer un arbre à la con et permettre à son armée de conquérir le monde. Franchement, ce genre de personne ne peut pas avoir de couilles, c'est comme les politiciens: je donne ma parole mais je la reprends. Il me faut donc trouver un moyen de me barrer au plus vite d'ici, avec peut-être la fille, vu qu'elle a bien jouée son rôle. Ils n'allaient pas nous tuer de suite, mais en effet, comme l'a dit le Spy, tenter de marcher ou de courir pour s'éloigner de ce fortin est une pure folie. entre-temps, le génie et sa lampe planèrent joyeusement vers mes mains, que je n'hésitais pas à attraper. Pourquoi? Hormis des voeux stupides, il est surtout la clé qui nous permettra de nous barrer d'ici plus facilement... Peut-être pas avec ses pouvoirs, maintenant qu'il a fait le mien, mais la condition tient toujours, je suis son maître, la contrainte est encore d'actualité. Mais... Elle n'allait pas tarder à s'arrêter, il fallait donc en finir vite.

"BON!......joooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...
...jjjjjjjjjjjjjjeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ...... MMMM'AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAA - ah, fuh, ah, fuh, aaaaaaah - PEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ...... EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE..."


Wow, je n'avait jamais entendu un ralenti aussi moche, mais il fallait faire avec. Je suivais la jeune femme , poussant légèrement les squelettes qui ne pouvaient rien nous faire afin d'arriver à un couloir, devant une porte... Qui... sorti littéralement de ses gonds?

...

Ah mais elle avait eu besoin d'aide, me disait aussi, une porte, c'est toujours très con. Celle-ci bascula avant de s’effondrer au sol, laissant un géant. Que-dis-je encore comme connerie, un colosse, un Donkey Kong en version sans poil, qui lui demanda à ma manière de se taire, merci, pas besoin de clasher deux personnes en un rp.


-Putain mais c'est toi qui gueule comme ça là? Mais ferme là!

-Rosstail: Nan, nan, laisse, je vais lui fournir des pastilles pour la gorge... Mais faut qu'on se casse d'ici ou sinon la jeune fille là -je la pointait de l'index car ne ne connais pas son prénom ni rien d'autre d'ailleurs- va finir en ratatouille pour les monstres derrière nous.

Tandis que sa présentation devenant quasiment insupportable pour les oreilles continuait, j'observais par l'une des meurtrières les environs: que de la neige, à perte de vue, derrière la tempête qui  allait masquer toute visibilité, mais nous nous trouvions sur un point en hauteur, descendre n'allait donc pas être trop un problème. Je me souvenais qu'à l'époque, dans mon monde, on avait plusieurs moyens de se déplacer en descente de façon rapide, surtout l'hiver: luge, skis, et par temps clément, des pégases. cependant, rien ici ne pouvais servir de moyen de locomotion... Du moins, rien de conventionnel...  J'observais la porte, complètement hors d'usage après cette ouverture magistrale, ce qui me donnait une idée complètement conne mais à essayer, il faut sauver nos miches après tout.

-Rosstail: Dis moi, Hulk, si tu tiens à nos trois putains de vie, coupe cette porte en deux et sert t'en d'un morceau comme planche pour glisser dans la neige. t'as l'air plus lourd, alors tu vas aller plus vite une fois bien lancé, du coup je vais aller sur l'autre morceau avec elle pour éviter que tu partes trop loin sans nous perdre.

Ce qui me poussa à faire confiance au colosse, c'est parce qu'il tutoyais la fille et qu'elle même m'avait emmenée ici: ils se connaissent. Ensuite, j’espère qu'il va pas croire que je vais faire trop le con avec, ça chaufferait pour mon matricule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotei Seishin
Malva - Rang 2
Malva - Rang 2
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Localisation : A l'aventure compagnon !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Mer 8 Mar - 14:23

Le début de la fin

Nous observions tous ces aventuriers faire leur cirque avec une tête véritablement hébété. Après tout ce que nous avions pu imaginer, c’est finalement ceci qui sortie par la tête de la jeune fille comme idée. C’était tout de même un peu ridicule, je dois l’avouer, enfin, oui, complètement ridicule. Courir tout en tenant les sons le plus longtemps possible pour s’enfuir. Soit, c’est une astuce comme une autre. Mon sourire toujours présent néanmoins, ne donner pas d’indice quand à mon humeur actuelle. Mes hommes de mains ne savaient quoi faire, ni comment réagir eux non plus.

Après ce petit moment de malaise intersidéral, j’ordonnais aux armures de se mettre en première ligne, bouclier pour ceux qui le peuvent vers l’avant, les épées passant entre les jointures des défenses. Si jamais ils chargent, cela en sera finit de leur pauvre vie. De même que, ils subiront l’assaut des flèches avant même d’atteindre nos défenses. Les archers se mettent en position, derrière les armures hantées, à mon signal, ils se préparent tous à tirer. Pour vous faire visualiser cette tactique, je vais vous en faire une brève explication. Si, ces aventuriers sont assez fou pour faire machine arrière, alors, les armures se baisseront pour laisser passer la première série de flèches. Une centaine de projectiles viendront traverser leur peau. Etant donné qu’ils n’ont pas d’armure, aucun moyen d’en réchapper. Et si, même malgré cela ils survivent, mes chevaliers n’auront aucun mal d’achever les restes. Que pourraient bien faire deux vivants face à une armée de morts ? Absolument rien, si ce n’est parvenir à amuser un peu la galerie. Bien que je dois avouer, que ce jeune homme fut terriblement courageux de nous défier ainsi.

« Très bien, tenez la position, s’ils s’enfuient, laissé les partir, inutile de poursuivre deux misérables vies. Nous avons d’autres projets pour vous, dès que le blizzard tombera, avancer jusqu’à Blanche-ville, massacrez tout sur votre passage et récupérer le plus de vie. »

Et c’est ainsi que s’acheva les aventures de Kotei avant le début de la grande guerre. Sans plus tarder, il chevaucha sa monture infernale et partie à même la tempête. Il ne craint pas le froid, ni le vent. Perdre quelques vies pour en récupérer bien des centaines plus tard, la stratégie de l’empereur est en place. Tremble monde des rêves, la guerre commence.

[HRP : Kotei quitte le RP, merci à vous tous pour cette superbe aventure o/ Comme vous vous en doutiez, ne restez pas là, fuyez pour vos vies, ils sont bien trop nombreux, voilà, voilà o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross'
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 19
Localisation : Dans le château en ruine de la Reine des Belges.

Inventaire
Objet: Permis de création de Personnage.

MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   Jeu 23 Mar - 19:22

- Bon bah vous êtes lents à la détente, hein.

Leur disais-je en passant ma main glacée sous mon menteau avant d'en sortir mon épée. Je ne la pointais pas vers eux, mais au contraire, je me maniais de maintenir la porte de mon poids en m'asseyant dessus, avant de donner des coups répétés de lame dessus aux mêmes endroits, dans le sens de la largeur. Ce ne fut qu'au bout d'une trentaine de secondes -d'intenses souffrances due à la voix qui suppliait qu'on l'achève de la fille qui se présentais de la manière la plus catastrophique au monde- que je put séparer les deux moitiés de ma seule main en parfait état. Je saisis la moitié de porte de sortie pour ma survie personnelle, leur laissant l'autre part pour m'imiter.

En pressant le pas, je pu voir au passage le p'tit salopard s'envoler à dos d'une créature à travers le blizzard. Si je comprends bien, il a une armée de maccabés et autres conneries morbides du genre, je suppose qu'il n'a pas à craindre le froid... S'il a une armée de cette taille dans un endroit si peu accessible, c'est qu'il doit avoir des renforts ailleurs. Ce faux Galaga... Il doit vouloir conquérir quelque chose pour vouloir faire naître un arbre-monde... Je ne connais pas cet endroit mais je me doute bien que ça doit être une sorte d'arbre sacré ou une connerie du genre, à moins d'être la représentation des écologistes dans ce monde, et qu'il veuille accéder aux élections en tuant tout le monde... Brrr... J'ai intérêt à prévenir les gens de coin s'ils ne sont pas encore marravés. Sinon ils iront surement se faire piller et ça me fera moins d'endroit pour survivre... Après tout, Je suis clairement contre ce gars. il veut me buter, eh bah je vais pas le laisser faire: rien que pour l'emmerder je vais rester en vie!

Je revenais vite fait sur mes pas, avant de m'adresser à eux et de les écouter.


- Ouais, c'est bon, l'autre con est parti. Merci pour ta coopération, au fait, j'm'apelle Ross', Stratège Chômeur... tu peux arrêter de hurler au ralenti par contre, une présentation à peu près normale est possible... Mes oreilles putain.

Cela fait, une fois son prénom et celui de Donkey Kong dans l'oreille, je repartais à l'entrée du fortin, plaçant ma porte de sortie au sol, avant d'y sauter dessus en prenant un peu d'élan, et ce une trentaine de metres devant les soldats complètement stun dans une position d'assaut... et ça glisse!


- Heeeeeeeeeeyaaaaaa!!!


Et oui, cette porte me sert de luge, ou plutôt de seul ski pour descendre la montagne le plus vite possible. Cela me permet de rester en mouvement, et donc d'être réchauffé. De plus, Je ne me fatigue qu'à essayer de voir où je vais... Ah mais au fait, si je veux emmerder l'autre con... Il est partit par là que je sache...

Je virais de bord, glissant toujours aussi vite sous la tempête.  étant plus bas et rapide, je me disais que je pourrais faire un truc, si jamais la garnison se dirige vers une ville ou quelque chose... Applaudissons pour voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pas conseillé d'hiberner comme ça [Libre/Environnement]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libre comme l'air (Libre)
» comme cendrillon ? ♠ libre
» Quelque chose comme une ombre [Libre]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: BianchiTitre :: Château en ruine-
Sauter vers: