Partagez | 
 

 Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Tss, loin de ta connerie !

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Ven 16 Déc - 8:25

Retour à il y a un moment. Moi et Akia étions partit de Verde pour rejoindre Giallo, mais trois personnes firent obstacle sur notre route, un trio de frères, des bandits, criminels, appelez-les comme vous le voulez, on les a combattu dans le désert de didgeridoos avec l'aide de Sylvia et nous les avons vaincu avec je l'avoue pas mal de difficultés, ils étaient entrain d'attaquer un type avec un gros chariot plein de trucs de valeur dedans. Après notre victoire, on a ramené le marchand et les trois bandits ligotés à Giallo, le marchand qui avait sur le coup une dette envers nous devait nous obtenir une sorte de rendez-vous avec la reine, le temps qu'il fasse ça, nous livrions le trio à la justice Gialloise avec pour récompense deux choses... La première n'était pas un truc offert par les gardes du royaume des arts, mais par le métaleux du trio, il voulait nous féliciter pour notre combat, ce type avait un vrai putain de sens de l'honneur, il me donna son arme, sa guitare à ondes.

La deuxième récompense était un putain de long moment de repos dans un hôtel très bien foutu, repas gratuits pour Akia et moi et ect... Bref, on nous avait offert une semaine de vacances. Le truc c'est que nous... C'était pas une semaine de vacance (dont on a tout de même beaucoup profité) qu'on voulait, nan, nous on voulait un plan d'attaque, une solution au problème Malvien, un moyen d'écraser l'adversaire sous peu, d'où le rendez-vous avec la reine que l'on a jamais eu car Aéris Maven était dans une période de deuil (qu'elle eu la force de ne faire durer que très peu de temps), le 'roi' d'Arancioni était un bon ami à ses yeux, dommage qu'elle ne soit pas sous notre angle de vue, dans le sens ou nous, nous savons qu'il la manipulait.

Donc, nous repartions de Giallo presque bredouilles, on avait juste une guitare en plus, pas mal de repos, et du temps perdu, trop de temps perdu, trop de temps passé, où est notre boss quand on en a besoin ?! Nera reste planquée à Rosa ou comment ça ce passe ?! Est-ce que Akia et moi devions aller la chercher ? Lui faire une surprise du genre "Coucou on est vivants !" ? La conne nous croit mort ou quoi ?! Ou alors... Nous la croyons juste encore vivante. Qu'est-ce que je veux dire par ça ? Peut-être qu'elle était encore à Arancioni lors de l'attaque, peut-être qu'elle n'avait pas eu le temps de quitter le royaume avant l'attaque pour aller à Rosa, peut-être qu'elle marche parmi les morts...

Akia et moi venions tout juste de penser à ça alors que l'on était dans le désert de didgeridoos pour choisir notre prochaine destination, alors ? Devions nous aller chercher Nera à Rosa pour la retrouver soit entrain de trouver un plan pour la guerre ? Tel que je la connais ça m'étonnerais pas, mais tel que je la connais, je suis aussi capable de la retrouver confortablement installée devant un jeu de poker. Mais devions nous aussi passer à Arancioni au passage, histoire de vérifier si nous allons la croiser en mode Dark Vador, histoire de voir si elle est passée du côté obscure de la force. Ce stress que l'on ressentait avec Akia nous énergisait comment le lapin de la pub pour la pile, sauf que là, nous étions assez chargés pour courir sans jamais s'arrêter.

Alors nous quittions le royaume de Giallo à pieds en direction d'Arancioni, une fois là bas, nous chercherons Nera, ainsi que notre ancien 'QG' qu'était la taverne du coin, peut-être qu'il y avait des affaires que l'on pourrait récupérer ? Et des souvenirs aussi, souvenirs que je pourrais rendre aux proches des défunts, enfin, si il en reste... Oui, c'était une grande question ça : Combien restait-il d'Arancioniens vivants sur Yume no Sekai ? Vraiment pas beaucoup, la plupart d'entre eux sont à Verde, il doit aussi y en avoir dispersés dans d'autres royaumes, je n'en ai pas croisé à Giallo je crois, en tout cas j'avais pas fais gaffe.

Tss, le royaume dont nous faisons partit était il y a un petit moment un royaume glorieux et puissant, certes grâce à un connard, mais regardez ce que nous étions avant et ce que nous sommes maintenant, les Arancioniens ne sont plus de grands lions, mais de petits chiots couinant pour la mort de leur môman, on est en putain de p.l.s. ! Enfin 'on', je dirais plutôt 'les autres', Akia et moi nous sommes encore debout, prêts à en découdre avec les morts, nous sommes juste sans plans. Nous resteront grands et nous combattrons, vous pourrez essayer de nous retenir de faire la folie de revenir à Arancioni, mais dans ce cas attendez-cous à un grand revers dans la gueule, rien ne nous fera reculer nous sommes... Des combattants Arancioniens. Si personne ne croit en nous, si tout le monde nous considère impuissants à nous deux, on va leur montrer à tous, on leur prouvera qu'ils ont tous tors, nous passeront tout les obstacles.

Enfin on en arrive à là où on est actuellement, nous arrivons afin à Arancioni après avoir fait un long voyage à pieds, non, on est même pas courbaturés, on est debout, en pleine forme, on a fait le plein pour notre combat, maintenant, allons pour cette balade suicidaire dans notre royaume, après tout, on est roi de son destin jusqu'à que l'on meurt ! Voici le début d'un show qui ne se terminera qu'à notre décès. Akia et moi parcourions la vallée des animaux, et bordel de merde, toute ces traces de bataille... On continuait de progresser sur ce terrain après avoir rapidement constaté les dégâts, quand on en aura finit avec cette foutue guerre, il va me falloir du monde pour nettoyer tout ça.

Après un nouveau long moment de marche, nous arrivions aux extrémités de Nadiria, là où nous vivions, là où l'on m'a 'adopté' au sein de la petite famille que formait Akia et Nera, peut-être que le pilier de la famille est encore debout, peut-être que Nera est encore vivante à Rosa, je l'espérais, autrement, nous allions devoir la... Libérer... Ici... Dans pas longtemps... A venir : Un combat aussi dur mentalement que physiquement.

(-Bref résumé, le duo quitte Giallo en route d'Arancioni, ils arrivent alors sur la vallée des animaux dévastée par les batailles précédant la chute d'Arancioni, après avoir regardé ici et là, il continuèrent vers Nadiria, et maintenant, il sont à l'entrée de la ville maintenant fantôme.-)

_________________
"J'avance sur un chemin dont les portes sont toutes déjà ouvertes, enfoncées, ou complètement détruites. Toutes, sauf les dernières ! Car tout ceux qui ont avancé sur ce chemin avant moi ne sont jamais allé jusqu'au bout ! J'ai pas de bombes pour faire sauter ces dernières portes, et simplement appuyer sur la poignée ne suffira pas, mais j'ai mon pied, et il sera plus que suffisant pour démonter ces portes ! Ces portes, et touts les crevards qui se foutrons devant !"

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielane Carlia
Nero - Rang 1
Nero - Rang 1
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/10/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Ven 6 Jan - 12:48

La petite habitation se dresse au milieu du plateau, d'un bois sombre surmonté d'un toit de chaume clair. Les volets sont grand ouverts - la porte, enfoncée et ne tenant plus que par un gond. Autour de la maison se trouvent diverses installations : à droite, un four dont la cendre noire a apparemment été éparpillée par l'air dans l'herbe verte et une petite forge ; de l'autre côté, un crochet de dépeçage recouvert de sang séché pendulant silencieusement au rythme du vent. Devant, une simple table de bois clair renversée, entourée de morceaux de tronc en guise de tabourets. L'odeur de menthe poivrée de cette vallée est ici supplantée par celle, à la fois rance et sucrée, de cadavre en putréfaction que même le vent frais semble peiner à éloigner : des cadavres, il y en a deux, agrippés l’un à l’autre devant le perron, comme une lutte post-mortem qui refuse de lâcher prise au-delà de la mort.

C'est bien ma veine putain... La première trace de civilisation que je trouve à la surface est un charnier pourrissant. J’en ai vu des cadavres dans les mines, tués par des explosions de gaz ou des règlements de compte entre gangs, parfois de ma propre main. Quatre… Les vieux contes disaient que la surface était un lieu paisible et rayonnant – mais à peine je la trouve que je tombe sur des cadavres, et il fait froid à en tuer un colpte. Pourtant, je n’arrive pas à m’en plaindre : j’ai vu les étoiles ! Elles sont encore plus haut, mais je trouverai un moyen de les atteindre. Et j’ai vu le soleil aussi, mais bien qu’il soit fascinant cinq minutes, il ressemblait juste aux torches qu’on utilisait pour s’éclairer, en plus gros c’est tout et qui fait mal aux yeux. Les étoiles elles… Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau. Rien d’aussi splendide, glorieux, grand. Et elles sont la promesse que j’ai faite à Simon.

Les cadavres sont morts depuis quelques jours déjà, s’il y en avait d’autres ils doivent déjà être partis, car cet endroit est bien visiblement laissé à l’abandon. M’approcher ne pose donc pas de réel problème. De plus près, je vois mieux ce à quoi ils ressemblaient : j’aurais pas dû. De véritables horreurs. Sérieusement ? L’un d’eux ressemble à une sorte de croisement entre un humain et un rat, et l’autre, je préfère pas tenter de le décrire. P’tet que j’ai bel et bien fini en Enfer finalement… Les Husslig étaient déjà quelque chose à voir avec leur peau si pale qu’on en voyait les organes derrière, mais eux, c’est un tout autre niveau. M’enfin…
Hé tiens!
Le rat a l’air d’avoir un couteau bien massif planté dans la cage thoracique. Ca devrait m’aider à ne pas finir comme lui… Me penchant, j’agrippe la poignée de l’arme et tire, et, rien ne vient. Ca reste solidement coincé dedans. Chiennerie… Vais devoir toucher cette chose… Posant ma botte sur son torse je retente, force… Et ca y est ! Je l’ai ! Un peu de sang séché dessus mais ça partira à l’eau. Et c’est une sacrée bonne lame, ça aurait coûté au moins 30 boîtes là-dessous.
Et dans la maison ?

Je rejoins alors le perron de la porte en boîtant et m’apprête à entrer… sauf que… sauf que rien. Je…. J’y arrive pas… j’arrive pas à entrer? Qu’est-ce qu’il me prend? Je me concentre et avance… et la présence du toit au-dessus de ma tête me provoque une sensation horriblement amère et répulsive. Mais quoi ? Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Je deviens folle ou quoi ? Je peux tendre les bras devant moi, rien de bloque…
Ma grande, aurait-tu été dégoûtée des profondeurs à ce point là ?
Au point de faire un blocage mental total sur un toit ? Un putain de toit ?
Chiennerie…
Bon.
J’avais pas besoin d’entrer là-dedans de toute façon.
En route.

~o~



Un bref regard par-dessus le bord du fossé. Toujours aucun signe de vie. Le champs de ruines, deux centaines de mètres plus loin, est silencieux comme une tombe – et à en juger par l’odeur, c’est probablement le cas. Mais quand on est une éclopée qui arrive à peine à se tenir correctement debout ou ouvrir les deux yeux, on n’est jamais trop prudente : s’il y a quelqu’un ici, autant voir avant d’être vu. Sinon, la moindre ressource ou information sur ce qui a pu arriver à ce lieu, qui semblait avoir été une ville, sera utile.

Sortie du fossé en rampant, traversée du terrain vague à quatre pattes, plaquage au sol au moindre bruit, reprise de la progression, instinctivement, automatiquement. Arrivant près d’un mur intact sur la bordure je me colle derrière et commence à le longer en direction d’une ouverture sur une rue à droite. Arrivée au niveau de la rue, je jette une regard de derrière ma cachette pour inspecter l'intérieur de la ville : rien. Mais la maison que je longeais a un mur à moitié détruit et le toit effondré, par lequel je peux entrer : observant bien les environs une seconde fois, je cours vers l’ouverture, serrant les dents face à la douleur qui me lance dans la hanche gauche, et me jette à corps perdu par-dessus le muret dans la bâtisse…

« Aïe ! »

…pour atterrir sur quelqu’un qui était accroupi là.
Immédiatement.
Je roule plus loin.
Sors mon poignard.
M’accroupis, tendue prête à bondir et en me tenant en garde.
Puis enfin regarde à qui j’ai affaire.
Deux jeunes personnes, un homme dressé en rouge et une femme dressée en pute. Au moins ils sont humains, du moins pour la plus grande part : je peux déjà apercevoir des éléments de leur corps étranges, notamment la femme avec ses oreilles mais je ne vois pas grand chose de l'homme, mais je suis prête à voir n’importe quoi maintenant. Et tant que c’est pas des Husslig lourdement armés je serai relativement contente ; mais ils sont armés quand même, et la rencontre est tendue.

« Qui êtes-vous ? Et quel est cet endroit ?»

_________________




Dessinateur de l'avatar: Omar Dogan (Image originale)

Dessinateur de la signature: s2ka (Image originale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Tss, loin de ta connerie !

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Lun 9 Jan - 21:09

Nous avions continué notre avancée dans Nadiria, nous passions les premiers bâtiments en miettes, nous voulions surtout aller visiter ceux que nous connaissions déjà s'ils existaient toujours comme la taverne, la maison des jeux, le marcher noir et ce genre d'endroits pour voir si il reste des traces de "nos" gens, qui sait, peut-être qu'avec une chouille de chance on trouvera un survivant Arancionien ! Au mieux une survivante... Vous savez, ce serait ce follower qu'on a dans les rpg ! Ce serait classe en vrai, mais j'imagine qu'il ne faut pas rêver, car ici, tout est.... Mort. J'ai limite l'impression d'avoir été envoyé dans Fallout après une bonne grosse guerre cette fois-ci non nucléaire, c'est vide, et les quelques êtres vivants qu'on va trouver vont tenter de nous bouffer, mh... Y a une petite touche de Resident Evil aussi du coup, et voila, je pense avoir fait le tour des quelques références en jeux vidéo que j'ai.

Akia : Hey... Ce serait pas la maison de Anz ?

L'Invocateur : Hein ? Ah ouais, du moins ce qu'il en reste... Anz, c'est bien le mec fourmi complètement musculeux ?

Akia : Si, allons y faire un tour.


La maison était à moitié détruite, quelques murs restaient en bon état tandis que d'autres étaient de vrais gruyères, et le toit ne se portait pas mieux, lui s'était complètement effondré. Je suivais donc Akia qui se dirigeait jusqu'à l'entrée de la maison, la porte était brûlée, il n'en restait qu'à peine la moitié, elle avait tellement été endommagée par les flammes que dès lors que l'elfe-chat posa sa main sur la poignée, la porte tomba en ruine faisant pas mal de boucan. Nous ne bougions alors plus du tout, nous restions figé, soit quelqu'un ou quelque chose nous avait entendu et allait nous attaquer, soit il n'y avait rien, et j'allais dans ce cas me permettre de gueuler "LES MALVIENS SONT DES FILS DE PUTE !!!" pour mon pur plaisir. Au bout d'une bonne et longue minute d'attente, aucuns bruit ne parvint à nos oreilles malgré notre ouïe un peu supérieur à celle d'un humain lambda, nous pouvions alors progresser dans les ruines de la maison de Anz, l'homme fourmi, ex-combattant de rue.

L'Invocateur : Je préviens tout de suite, on passe pas 100 ans à fouiller l'endroit, autrement vu tout ce qu'on doit visiter... On en a pour un moment.


Akia : T'inquiète, on ne fais que passer rapidement, on a juste besoin de fouiller très rapidement les chambres, le salon et la cuisine si elles sont encore existantes puis on passera au lieu suivant, et puis si il y a des décombres trop lourd mais qu'on voit qu'il peut y avoir des choses en dessous, on aura qu'à appeler Sylvia, elle sait s'y faire avec ce genre de problèmes.

L'Invocateur : Ok, en espérant partir rapidement de cet endroit, je commence déjà à avoir la dalle ! Oh et d'ailleu-


*VLAM*

Je venais de me faire couper dans ma phrase par quelqu'un ou quelque chose qui venait de me tomber dessus, un morceau de toit restant ? Une lampe volante ? Un insecte surpuissant ? J'en savais rien, je ne savais même pas d'où le choc venait ! Je savais juste que je tombais par terre avec autre chose qui roula sur le côté avant de se relever. Je me relevais au possible en même temps que j'observais le truc qui m'était tombé dessus, et en fait... C'était une foutue blondasse qui n'avait pas regardé où elle mettait les pieds ! Enfin... Je crois... Généralement les blondasses ne se trimbalent pas avec des couteaux de survie et elles ne se foutent pas dans des positions de combat et ect... La blonde nous posa alors une question.


Daneliane : Qui êtes-vous ? Et quel est cet endroit ?

Je finissais alors de me remettre sur mes deux jambes en soupirant de manière assez calme, je ne dévoilais pas encore ma lame secrète, mais Akia elle avait déjà sortit son arc et avait armé une flèche, elle avait fait de vitesse et souplesse ses alliés, elle connait très bien le maniement de l'arc, je sais que si je me fais attaquer elle arrivera à me défendre ! ... Enfin ça reste une elfe... Oh shit en fait c'est vachement risqué avec elle...! Mais bref, il fallait répondre aux questions de la demoiselle en grand gentleman. Je finissais de me dépoussiérer puis je répondais à la blonde.

L'Invocateur : Eh bien madame... Pour répondre à votre deuxième question : Nous sommes dans les ruines d'une maison au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Ensuite, je vais nous introduire mon amie et moi si vous le permettez : Je suis la personne que vous venez d'écraser, et elle est celle qui va vous en caler une entre les deux yeux si vous faites chier de par votre existence, et, pour faire chier de par votre existence, il vous suffit tout simplement de nous attaquer avec votre couteau ou alors de nous dire que vous êtes du côté des morts ce qui serait très très très très con de votre part ! *tousse un peu* Plus sérieusement, t'es qui toi pour sortir de nul part comme ça ? Une paumée ? Genre t'arrives de nulle part comme ça en demandant où est-ce que t'es ?

C'est à ce moment là qu'Akia me mit un coup de coude à l'arrière du crâne pour me faire comprendre que je n'avais aucun tact.


Akia : Laisses moi me charger de ça espèce d'abrutit écervelé en manque d'originalité à un tel niveau de médiocrité en question de diplomatie que tu cherches déjà à faire péter des culs. Ouch mon amour propre ! Pour faire le topo quasi-complet, nous nous trouvons dans le royaume d'Arancioni, dans les restes de la ville portuaire qu'était Nadiria avant l'assaut de Malva. Nous sommes tout simplement d'anciens habitants de cet endroit à la recherche d'une grande amie, et éventuellement aussi à la recherche de souvenirs de quelques uns de nos amis défunts. Et... Peux-tu maintenant à ton tour nous dire ce que tu fais ici ? Et qui es-tu ?

_________________
"J'avance sur un chemin dont les portes sont toutes déjà ouvertes, enfoncées, ou complètement détruites. Toutes, sauf les dernières ! Car tout ceux qui ont avancé sur ce chemin avant moi ne sont jamais allé jusqu'au bout ! J'ai pas de bombes pour faire sauter ces dernières portes, et simplement appuyer sur la poignée ne suffira pas, mais j'ai mon pied, et il sera plus que suffisant pour démonter ces portes ! Ces portes, et touts les crevards qui se foutrons devant !"

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielane Carlia
Nero - Rang 1
Nero - Rang 1
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/10/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mar 10 Jan - 1:55

Des menaces, et allez! Brasse, brasse. Et il se fout de ma gueule avec ça, il commence bien lui, pour quelqu'un qui se laisse défendre par sa donzelle et cache la moitié de son regard derrière une capuche. Pas mécontente qu'il m'ait servi d'amortisseur lui: premier type que je rencontre après avoir trouvé des cadavres et des ruines, je passe une journée gé-niale. Top humeur.
Bon madame oreilles-chelou se montre moins casse-couilles elle au moins, et répond réellement aux questions. Enfin... Arancioni, Nadiria, Malva... Jamais entendu parler. Pas étonnant étant donné que les Husslig prenaient soin de ne pas nous donner la moindre information au sujet de la surface, mais madame va devoir être un peu plus explicative là. Apparemment ce serait Malva qui a causé tout ce bordel, probablement un autre "royaume".

Au moins, je les sens tendus mais pas agressifs. J'ai l'habitude de sentir ça, et c'est en faisant un léger geste de la main gauche paume vers le bas que bien que restant aux aguets, je rangeais mon couteau à la ceinture.

"Bon déjà, merci pour toutes ces infos mon grand, si tu cherches à retrouver ta contenance après avoir mangé la poussière c'est bien essayé. T'en as toujours un peu sur la joue gauche au fait."

Bon je lui veux pas réellement de mal à lui, il est tout de même le deuxième visage le plus amical que j'aie rencontré aujourd'hui, et le plus beau avec ça, mais son ton m'a quand même gavée pour le coup.
Je regarde ensuite la fille, et enchaîne ma réponse, tout en m'approchant doucement d'un mur relativement intact.

"Moi, je suis juste une humaine, j'ai pas d'autre nom d'appartenance."

Le mur à côté duquel je suis à présent est à moitié effondré, et l'arrête fissurée trouve son sommet sur la bordure du trou dans le toit, et moi, j'ai besoin d'un point d'observation. J'agrippe une pierre saillante, teste sa stabilité deux secondes, trouve un appui pour mon pied gauche et entame précautionneusement mon ascension.

"Comme tous ceux qui disent être mon peuple, je suis une esclave dans les grandes mines souterraines des Husslig. Enfin, j'étais. J'y suis née, j'y ai grandi, et j'étais censée y mourir, mais ça, ils peuvent toujours s'enfoncer les quatre bras dans le cul jusqu'aux épaules pour que ça arrive."

J'atteins le trou dans le toit et me hisse douloureusement à plat ventre sur ce qu'il en reste, observant les alentour d'en haut: toujours la même chose. Cependant, les constructions au bord de l'eau sont plus dévastées encore que le reste, mais c'est pas ce détail qui va m'aider.

"Enfin bref, j'ai tenté de monter, je me suis faite tabasser, d'où ma gueule, et pouf je me réveille à la surface sans explication. D'ailleurs, les Husslig, ça vous dit quelque chose? Les bestiaux touts blancs avec quatre bras et des yeux aussi grands que ton décolleté?"

Me tournant vers la fille, je précise:
"Le prends pas mal hein, moi non plus le tact n'est pas vraiment mon truc."
Avant de lancer un regard neutre à l’encapuchonné.

Quelque chose attire alors mon regard au loin: un nuage de poussière soulevé entre des habitations plus loin, semblant se diriger sur nous. Et il me semble entendre comme de nombreux bruits de pas...

_________________




Dessinateur de l'avatar: Omar Dogan (Image originale)

Dessinateur de la signature: s2ka (Image originale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Tss, loin de ta connerie !

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mar 10 Jan - 10:12

Le coup de coude d'Akia m'avait une peu remit les idées en place, putain, généralement je ne me montre agressif ou menaçant qu'avec les gens qui me paraissent être des ennemis ou adversaires à l'avance, et là... Pouah, ça doit être à cause de cet endroit, je suis juste tendu j'imagine, faudrait que je me calme et que je laisse Akia faire, elle semblait gérer la chose avec l'inconnue... Si elle était pas là, je serais sans doutes partit pour me fritter avec la "nouvelle"...! D'ailleurs, celle-ci venait de me répondre de manière bien salée, je m'essuyais du coup la joue en esquissant un sourire, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu d'autres personnes qu'Akia et que Sylvia avec du répondant !

La fille disait juste être humaine et ne pas avoir de noms... C'est fort embêtant, je vais quand même pas l'appeler "Machin" pour le reste de la journée ? Car vu dans quel lieu on est et vu dans quel état elle se trouve, hors de question qu'on la laisse seule ici, c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop dangereux, je ne tiens pas à avoir une nouvelle mort sur la conscience, j'en ai déjà bien assez comme ça. La fille commençait alors à grimper un mur pour se retrouver un peu plus haut, elle cherchait soit à sortir d'ici, soit à avoir une bonne vue sur les lieux, les points d'observation ça me connait bien.

Pendant son crapahutage, la fille nous raconta rapidement son histoire, c'était en fait une ancienne esclave qui travaillait dans des mines des "Husslig", elle y serait née, y aurait grandi, et y aurait du mourir, et pourtant, la voici ici, si j'avais su ça dès le début, j'aurais sortit mon panneau "respect", mais pour le coup je l'ai pas avec moi, et puis cette expression "ils peuvent toujours s'enfoncer les quatre bras dans le cul jusqu'aux épaules pour que ça arrive", vivement que je trouve un peuple à 4 bras pour que je puisse leur sortir ça si jamais je leur fais une bonne vacherie et qu'ils essaient de me chopper !

La fille finissait de grimper assez douloureusement, elle doit morfler celle là, elle a des bleus partout, et son œil gauche est super gonflé... Peut-être qu'on devrait la ramener dans un autre royaume pour la faire soigner, Verde est pas super loin, on en causera avec elle du coup. Elle nous expliqua très rapidement sa fuite, l'origine de ses blessures, sa perte de conscience et le fait qu'elle se réveille à la surface d'un coup... Et là, Akia et moi on avait tout comprit...! On pense, si on est sur la même longueur d'ondes, que cette fille, lorsqu'elle aurait perdu connaissance sous les coups de ces "Hussligs", aurait été comme téléportée ou un truc du genre sur Yume no Sekai, un peu comme Akia, moi c'était juste sous un coup foireux d'une de mes anciennes camarades et invocations, foutue Lazuli... Elle me manque cette foutue fée. Quant à la question des Hussligs... Je commençais par pouffer de rire en entendant la comparaison entre leur yeux et la poitrine d'Akia qui rougissais en gonflant ses joues et en croisant ses bras, puis je répondais.

L'Invocateur : Sur le coup nan, on voit absolument pas ce que c'est, on a encore jamais vu d'êtres vivants comme ça, j'imagine qu'ils doivent avoir de beaux yeux du coup !
Toi ta gueule...! Mais pour le coup on a une bonne raison à ça et... Ce serait assez compliquer à expliquer en fait... Mais dis-toi pour le moment que tu te trouves bien loin de tout ça, c'est... Une bonne est longue histoire. Et t'inquiète pas pour le tact, on est juste vachement tendu ici, c'"est assez facile de tomber sur une horde de morts armés prêts à te déchiqueter à chaque secondes, j'imagine que pour le moment on est chanceux...

Akia : L'Invoc'... La prochaine fois... Fermes-la... J'entends ces pourritures arriver d'ici, écoutes.

L'Invocateur : Hein ? J'entends rien moi, t'es sûre de pas confondre avec quelques maisons qui s'effondrent ? Je crois que t'es aussi tendue que moi Ak-...


Et je restais bouche bée en regardant alternativement la blonde et Akia, je commençais à entendre un bon nombre de bruit de pas, c'était encore trop lointain pour que je puisse savoir combiens de... De je ne sais quoi allait nous tomber dessus. Je grimpais alors sur un mur tenant encore debout afin de pouvoir observer ce qui venait vers nous, je pouvais voir un beau nuage de fumée, en soit, je ne voyait rien. Deux choix s'offrent à nous, soit on arrive à se cacher ici et on attend que ce qui arrive passe son chemin, soit on prend nos jambes à notre cou maintenant sans plus attendre sur le dos de Sylvia, j'annonçais alors la chose aux deux femmes.

L'Invocateur : Alors, je crois mais je suis pas sûr que ce qui arrive droit sur nous est une bonne grosse horde de morts-vivants, on a deux choix :
-Soit on arrive à se cacher ici et on attend que la horde, si c'est bien ça, passe son chemin.
-Soit on monte sur le dos d'une invocation à moi et on se tire de là à toute vitesse au risque de se faire voir et poursuivre par ce qui semble être une horde.
Après, il peux y avoir un troisième option du genre "on reste et on se bat" mais ça relèverait plus du suicide, et puis... Peut-être que t'as une idée la sans nom ? Je te laisse décider pour ce coup-ci.

_________________
"J'avance sur un chemin dont les portes sont toutes déjà ouvertes, enfoncées, ou complètement détruites. Toutes, sauf les dernières ! Car tout ceux qui ont avancé sur ce chemin avant moi ne sont jamais allé jusqu'au bout ! J'ai pas de bombes pour faire sauter ces dernières portes, et simplement appuyer sur la poignée ne suffira pas, mais j'ai mon pied, et il sera plus que suffisant pour démonter ces portes ! Ces portes, et touts les crevards qui se foutrons devant !"

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielane Carlia
Nero - Rang 1
Nero - Rang 1
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/10/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mer 11 Jan - 2:19

Les Husslig, "avoir de beaux yeux du coup"... Ho l'enculé. Il a réussi à me faire rire. Pouf, envolée la crédibilité de lui en vouloir. Au moins, vu qu'on risque de devoir s'entraider bientôt, ça apaise un peu les tensions... Je sais pas si c'est cool ou pas. Je jette juste un petit regard désolé à sa copine, du moins ce qu'elle a l'air d'être, et me re-concentre.
Ha! Leurs noms. Ils ne me les avaient pas donné, mais ça a été prononcé là! Linvoc, ou l'Invoc mais ce serait un peu chelou, et Ak. Je n'avais pas voulu leur donner le mien tant qu'ils ne me donnaient pas le leur.

Mais attends... Il a dit morts-vivants?
"Morts-vivants"? Il avait bien parlé de morts tout à l'heure mais j'ai préféré ne pas relever, me disant que c'était probablement un surnom donné aux habitants de Malva ou quelque chose dans le genre, ou bien un nom orthographié différemment. Mais "morts-vivants", là, y'a plus aucun doute, et une horde... On qualifie rarement des humains de "horde". Comment... Le doute me prend: je suis donc bien au pays des morts? Voire en Enfer?
Non, non, calme-toi ma grande, tu deviens conne quand tu fais ta parano, si on était au royaume des morts on serait tous dans la catégorie dont l'Invoc parle. Ho c'est compliqué d'être jetée dans un lieu comme ça sans explications... J'ai bien vu une silhouette à mon réveil, dans un sorte de capuche noire, et il m'a dit quelque chose mais j'étais encore trop dans le gaz pour comprendre quoi que ce soit. J'ai songé à la possibilité que ç'ait été une hallucination, mais la seule possibilité que je vois là, c'est que ce soit lui qui m'ait porté jusqu'à la surface.
C'est super d'être paumée... Mais L'Invoc, ce qui doit bien être son nom vu sa deuxième proposition qu'il vient de prononcer, m'a promis des explications, et c'est la meilleure chose qu'on m'ait dite aujourd'hui. Alors ces deux-là, je les perds pas tant qu'ils m'ont pas dit plus précisément tout ce qu'il se passe ici - mais ça sera pas pour tout de suite apparemment.

"Bon, alors déjà, ok j'admets j'étais pas bien claire quand j'ai dit ne pas avoir de nom d'appartenance. Je voulais dire que vous vous parlez de pleins de royaumes et tout, hey bien moi je n'en ai pas, je suis juste humaine c'est tout. Sinon je m'appelle Danielane.
Ensuite bon... Se battre de front serait stupide si ils sont si nombreux que ça.
Fuir ne nous avancerait à rien car vous voudrez revenir un autre jour je me trompe?
Ou se cacher et attendre... C'est tout ce que mon "peuple" faisait. Attendre. Attendre que nos maîtres aux beaux yeux nous donnent de nouveaux ordres, récupèrent nos récoltes de minerai, nous filent nos rations et nos coups de bâtons, attendre la mort parce qu'il n'y a plus que ça à faire là-dessous. Et bien qu'ils attendent et meurent, ceux qui avaient les couilles de résister sont déjà morts de toute façon, moi j'en ai fini avec ça, je me suis pas faite tabasser pour recommencer à vivre comme ces larves.

Alors aujourd'hui vous deux allez apprendre une des premières choses d'ordre personnel qu'il y a à savoir sur moi: quand j'ai plusieurs options, j'aime pas choisir parmi celles qu'on me propose. Vous voyez ce bâtiment-là bas? Tout épais et fortifié? C'était un bâtiment militaire n'est-ce pas? Je pourrais y trouver des trucs intéressants, et de toute façon j'irai juste pour le principe. Vous voulez récupérer des affaires? Alors allons vers ce fort et récupérons-les en route. Les "morts", eux, ne seront peut-être pas aussi acrobates.
"

Je me relève alors de toute ma hauteur, le vent soufflant avec force dans mon dos sur la surface du toit en ruines. Enfin je peux me sentir un peu vivante de nouveau, enfin l'adrénaline et l'envie d'action affluent de nouveaux dans mes veines, ma chair et mes os. Je le sens! Allez!

Je m'élance d'un coup à pleine vitesse, courant vers le rebord, prenant le plus d'élan possible. La douleur dans la hanche? Ha! Du carburant pour la hargne! Lorsque mon pied gauche prend appui sur le rebord, et que ma jambe droite s'élance en avant d'un large mouvement, je décolle alors, dans un grand arc de cercle, presque lentement dans ma tête, voyant l'autre toit s'approcher de moi avant de percuter brutalement la semelle de mes bottes et d'envoyer un choc douloureux dans tout mon corps.

"Vous venez? Les appelais-je, avant de me retourner devant moi et continuer ma course aérienne."


[Dé de discrétion pour savoir si des malviens m'ont repérée sur les toits.]

_________________




Dessinateur de l'avatar: Omar Dogan (Image originale)

Dessinateur de la signature: s2ka (Image originale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mer 11 Jan - 2:19

Le membre 'Danielane Carlia' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Tss, loin de ta connerie !

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mer 11 Jan - 12:17

La blonde sans nom commençait à nous expliquer qu'elle n'avait pas été bien franche avec Akia et moi, elle continuait en disant qu'elle ne venait d'aucuns royaumes et qu'elle s'appelait en fait Daneliane. Donc elle en saurait tout de même un minimum sur Yume ? Nice, ça fera un peu moins d'explications compliquées ! Et "Daneliane"... Dès qu'on sera au calme, je devrais trouver quelques mauvais jeux de mots à faire avec son prénom, "liane"... Putain j'imagine déjà de grandes choses, que je suis magnifiquement con ! Daneliane continua donc à parler, nous expliquant qu'aucune des trois solutions ne lui convenait vraiment, elle en avait assez de se cacher, elle n'était pas assez conne pour aller se suicider au front, et fuir ne serait pas super utile puisqu'on reviendra ici de toutes façons, bonne analyse je suppose.

Première chose d'ordre personnelle sur madame : Elle aime bien prendre la 4ème option alors qu'on lui en propose 3, j'apprécie beaucoup cette mentalité tant que la 4ème option n'est pas stupide ! Elle nous montra alors le bâtiment en face, je me souvenais de cet endroit, c'était là où se trouvait la milice avant l'assaut des morts, la bâtisse avait été fortifiée par des survivants Arancioniens que ne sont plus là d'après ce qu'on voyait, les morts prendraient bien plus de temps si ils décidaient de venir nous chercher là dedans, on serait alors avantagés... Ouais, j'aime ce plan et Akia aussi on dirait bien, on est partant pour suivre la blonde !

Daneliane s'élançait à pleine vitesse vers le baraquement fortifié de manière vachement discrète malgré toute ses blessures, putain, être esclave ça devait payer en expérience pour la discrétion ! Ceci ne veut pas dire que je veux devenir esclave pour devenir plus discret, nan, j'y tiens à ma liberté... Raison de plus pour pas crever ici, j'ai déjà vu des potes se faire buter puis la seconde d'après se relever pour nous foutre des coups, si tu meurs, tu change de camp. Après que notre nouvelle camarade nous ai proposé de la suivre (comme si on en avait pas l'intention) nous tentions de suivre le même chemin qu'elle, Akia passait devant, moi j'étais derrière elle, soit j'étais aussi discret qu'un tank, soit j'étais le petit loupiot, comme Nera m'appelle ! Nous prenions notre élan et nous faisions donc le grand saut.

[Dé d'action 1 : Discrétion de l'Invocateur / Dé d'action 2 : Discrétion d'Akia]

_________________
"J'avance sur un chemin dont les portes sont toutes déjà ouvertes, enfoncées, ou complètement détruites. Toutes, sauf les dernières ! Car tout ceux qui ont avancé sur ce chemin avant moi ne sont jamais allé jusqu'au bout ! J'ai pas de bombes pour faire sauter ces dernières portes, et simplement appuyer sur la poignée ne suffira pas, mais j'ai mon pied, et il sera plus que suffisant pour démonter ces portes ! Ces portes, et touts les crevards qui se foutrons devant !"

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Mer 11 Jan - 12:17

Le membre 'L'Invocateur' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Danielane Carlia
Nero - Rang 1
Nero - Rang 1
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/10/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Jeu 12 Jan - 0:56

Sneaky bastards


Traversée d'un toit, saut, traversée d'un autre, contournement d'un trou, saut, traversée, chute, roulade, reprise de la course, saut, tout s'enchaîne d'une longue traite infatigable dans une fuite en avant aussi fluide que discrète. Les deux autres sont sur mes talons derrière moi, tenant parfaitement le rythme et sans faire la moindre bavure: trois véritables ombres.
Et tant mieux car on est sur le point de croiser le nuage de poussière.

M'arrêtant alors, je me mets à quatre pattes pour discrètement regarder par-dessus le rebord du toit: les deux zigotos vont vraiment avoir BEAUCOUP d'explications à me donner.
Car si ils me confirment que ce que je vois est bel et bien mort, je les croirai.
On dirait presque des cadavres ambulants, desséchés et au pas de trot maladroit. Il y en a bien une cinquantaine, et pas vraiment des humains de base: comme le cadavre trouvé à côté de la maison paumée, ils ont l'air d'être les rejetons d'unions entre d'animaux quelconques et humains aux tendances sexuelles dont je ne veux pas connaître les détails. Ils portent quand même des vêtements, tâchés de sang séché.
Derrière eux se presse une grande humaine qui semble déjà bien plus vivante, et obèse à en crever, tractée par quatre larbins attachés à un traineau. Elle agite dans les airs un immense fouet si long que j'arrive pas à en estimer la longueur mais qu'elle maîtrise si bien qu'il semble comme flotter dans les airs sans jamais tomber à terre: et elle le fait voltiger et claquer sur tout la horde.
Devant, volant au-dessus du sol, un crâne en lévitation fait le guide, se retournant constamment pour sortir des "Par là!" et des "Plus vite!" à sa suite.
A l'arrière de ce cortège courent plusieurs autres individus aux allures plus ou moins cadavériques, lourdement armés cette fois-ci et ayant l'air parfaitement conscients.

Tout ce petit monde passe, disparait derrière un coin, et je me permets de lâcher une gros "Putain de chiennerie de merde."
Mais sérieusement?
C'est quoi ça?
Ca devrait pas exister ça!
On avait un deal, Dieu! Pauvre con va. Tu m'as donné une vie de merde là-dessous, mais la surface devait être mieux, il devait pas y avoir... Ca. Comment veux-tu que j'appelle ça? Sérieux, ça me fait mal de l'avouer mais même les Husslig sont pas aussi laids que ce que tu autorises à exister là. T'as des idées chelou des fois, t'es un mec un peu flippant quand même... En fait je préfère ne pas savoir ce qu'il se passe dans ta tête, c'est assez dégueu.

Mais la rue est déserte pour le moment, et ça tombe bien, il fallait la traverser. Me relevant et reculant, je prends un grand élan, saute... et me prends le rebord d'en face, trop éloigné, dans le ventre. Mais par un réflexe presque instinctif, je réussis à m'accrocher avec mes mains, avant de me remonter à la force des bras sans avoir effectué la moindre respiration. A plat ventre sur le toit, je me force à débloquer mes poumons et respirer un grand coup, puis me relève... pour tomber.
Non pas dans la rue, mais à l'intérieur d bâtiment: le toit s'est effondré sous mon poids.

Je rouvre les yeux, toujours sonnée. J'entends des voix, et j'espère vraiment que c'est les deux autres.


[Dé de résistance pour savoir à quel point je me suis niqué]

_________________




Dessinateur de l'avatar: Omar Dogan (Image originale)

Dessinateur de la signature: s2ka (Image originale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Jeu 12 Jan - 0:56

Le membre 'Danielane Carlia' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
L'Invocateur
Nero - Rang 2
Nero - Rang 2
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Tss, loin de ta connerie !

Inventaire
Objet: Guitare électrique à vibration, 1 Potion de vie.

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Lun 16 Jan - 13:30

Ora, ora, ora. Comment passer d'un toit à l'autre comme un ninja ? Voici un gameplay irl de parkour HD, au skill indéniable ! Daneliane finissait par s'arrêter pour se mettre à quatre pattes au rebord du toit, je sais pas si c'est une invitation maiiiis... Je vais me dire que nan. On pouvait voir depuis le rebord ce qui produisait toute cette poussière, la horde de cadavre d'hommes-bête. Derrière tout ce beau bordel, une... Bouboule était tractée... What the fuck ? C'est possible d'être si gros que ça ?! Elle était assise sur une sorte de traineau conduit par les morts, elle était armée d'un fouet aussi grand que ma... Que ma batte de baseball. Bref, une énorme mocheté graisseuse à souhait, une personne que je n'apprécie pas trop de base (ce qui doit être normal j'imagine).

On pouvait aussi voir un autre truc chelou, c'était un crâne volant au dessus de la horde... Dead ?! La ressemblance est troublante ! Il donnait des ordres inutiles aux morts du genre 'par là !" et "plus vite !"... Il aurait tellement pu avoir la classe avec des "Gniaaakakaka, bonsoir !". Derrière tout ce troupeau de cadavres ambulants, on pouvait voir un autre petit groupe de gens en grosse armure avec les gros flingues, si vous me croyez pas, demandez à votre mère ! Bref les blindés de l'équipe, je pige pas pourquoi ils sont pas en première ligne, mais ils sont là. La horde avançait, partit, disparaissait de notre vue, ils s'éloignaient, ils ne nous avait pas vu.

Daneliane se relevait, elle allait continuer de nous guider pour ce coup, elle reculait, prenait de l'élan et... Wait wait wait, c'est trop loin là, enfin je veux dire qu'elle va se prendre le rebord et avec ses blessures elle va douiller, genre beaucoup ! Elle y va quand même, elle saute, et... Bam, je me disais aussi ! Elle s'était prise le rebord dans le bide, elle est quand même arrivée plus loin que je ne le pensais. Elle s'était hissée assez difficilement avec ses bras, puis elle finissait à plat ventre sur le toit, elle n'était pas tombée au moins. Après avoir respiré un grand coup, elle se replaça sur ses deux jambes.

L'Invocateur : Ca va ? Tu t'en sors avec tes ble-


*BOM*

... Le sol en dessous de Daneliane venait de s'effondrer, putain, elle est si lourde que ça ? Nan, je me la suis pris dans la gueule et je suis encore vivant, c'était juste le toit qui était trop fragilisé. Sans réfléchir, je prends mon élan et je fonce à toute vitesse jusqu'à l'autre toit, avec tout cet élan, je devrais normalement retomber dans le trou... ... ... Je passais à merveille ! Je traverse le toit, je tombe en dessous en atterrissant avec une roulade à côté de l'emplacement de Daneliane, puis Akia suivait de l'autre côté de Daneliane, elle s'était explosée la gueule.

L'Invoc : La vache, l'atterrissage... Ca va ? Pas trop dans les vapes ?


Akia : Attend, plus un mot.

Je tournais mon regard vers Akia et je tendais les oreilles sous ma capuche... On pouvait entendre... Des râlements, des petits bruits de pas non trop lointains. On ne devait plus faire un seul bruit pendant une bonne minute, autrement on allait avoir des marcheurs sur la gueule. Combien ils sont ? Où étaient-ils ? Akia me faisait des signes me disant qu'ils étaient trois et qu'ils étaient droit devant.

[Dé d'action pour voir si le petit groupe de 3 morts a été alerté par le bordel causé par le trio]

_________________
"J'avance sur un chemin dont les portes sont toutes déjà ouvertes, enfoncées, ou complètement détruites. Toutes, sauf les dernières ! Car tout ceux qui ont avancé sur ce chemin avant moi ne sont jamais allé jusqu'au bout ! J'ai pas de bombes pour faire sauter ces dernières portes, et simplement appuyer sur la poignée ne suffira pas, mais j'ai mon pied, et il sera plus que suffisant pour démonter ces portes ! Ces portes, et touts les crevards qui se foutrons devant !"

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Lun 16 Jan - 13:30

Le membre 'L'Invocateur' a effectué l'action suivante : Dé du destin


'Dé d'action' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Danielane Carlia
Nero - Rang 1
Nero - Rang 1
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/10/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Sam 9 Sep - 21:06

Those kills are long overdue... Let's hunt some zombie


"...rissage... va? Pas trop dans les vapes?"

Pas trop dans les vapes? J'ai l'impression que mon crâne va exploser là! Il s'est pris un sacré choc avec les retombées de morceau de toit. J'ai du mal à r'faire surface... J'ai presque l'impression de me réveiller d'un coma de 9 mois. De la poussière plein la bouche, et une poutre sur le torse. Ca fait un bail que j'avais pas eu aussi mal, genre... deux jours? Chiennerie ah, où qu'on aille le sel est une constante des lois de la physique.

Et puis mon dos HA PUTAIN il m'a fait sursauter ce con... Un de ces hybrides pantins vient de passer dans mon champ de vision, debout au-dessus de moi. Et il scrute les débris... Son regard vide se pose sur moi mais... Il tourne la tête, regardant au-dessus. Il ne m'a pas vue? Probablement grâce à la poussière qui me recouvre... Le gonze a dû être attiré par le bruit mais tant qu'il ne me voit pas, tant mieux, mon bras droit est coincé sous la poutre et je ne peux pas la soulever pour attraper mon couteau suffisamment rapidement.

Je tourne doucement la tête vers la porte d'entrée pour voir mes deux acolytes de fortune planqués, alors qu'un autre colosse passe par l'ouverture. Et... un chien. Un simple chien sans rien d'humain, du genre qu'on utilise pour détecter les poches de gaz dans les mines. Sauf que celui-là fait un mètre au garrot et est une montagne de muscle, et que... Putain oui il m'a sentie.

Vas te faire enculer, univers.

Il se dirige vers moi, museau contre le sol. Il m'a pas encore vue mais son grognement trahit ses soupçons, il faut que j'attaque avant qu'il ne s'y attende, mais avec le bras coincé...
Bam.
Allez.
Alors qu'il passe à portée, je balance mes jambes vers lui et lui enlace le cou avec. Et ce gros clebard a le réflexe de reculer, et avec sa puissance, de me sortir des débris en un seul élan. 100% calculé.
Je peux maintenant attraper mon couteau en faisant tout mon possible pour maintenir la prise de mes jambes. J'entends un des deux autres courir vers moi dans mon dos mais si je ne tue pas le chien maintenant, c'est lui qui me tuera, c'est une histoire de secondes avant qu'il ne me fasse lâcher. Le saut de la foi, on ignore totalement le gus, et balance le couteau vers la gorge du clebs.




[Petit échauffement d'après afk, après je te laisse voir si tu veux continuer en fufu, ou si on fait Assassin's Creed jusqu'au bout et rush en étant poursuivis et en tuant ceux qui nous barrent la route]

_________________




Dessinateur de l'avatar: Omar Dogan (Image originale)

Dessinateur de la signature: s2ka (Image originale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   Sam 9 Sep - 21:06

Le membre 'Danielane Carlia' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un loup hurlant aux Lunes [Pv|Le pnj d'Anumeh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taverne du Loup Hurlant à la Lune
» Kit de loup
» ♠ Le loup est un agneau.
» Patte de Loup | 4 lunes | Chaton | Pris
» [Coupable/Prise de la mairie/Niort] Loupphoque (14/11/1458)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: ArancioniTitre :: Nadiria-
Sauter vers: