Partagez | 
 

 Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solaiman Organa
Blu (Exploration) - Rang 4
Blu (Exploration) - Rang 4
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/02/2016
Localisation : Dans le Royaume de Blu

Inventaire
Objet: Livre des Ressources, Livre des artefacts, Eclat de pierre bleu, Amélioration Rang 2.

MessageSujet: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mer 23 Nov - 8:57

Rapport de l’expédition :

Cela va faire désormais trois heures que nous naviguons en Mer. Décidément, ce navire va plus rapidement que je le pensais, nos vaisseaux habituels mettaient deux heures de plus pour arriver de Waterfall vers la frontière de Rosa. Peut-être que nous avons sous-estimés la puissance de ce sous-marin et qu’il a encore des choses à nous cacher.

En tout cas, nous sommes arrivés à notre deuxième étape, Rosa ! Le royaume des casinos, des parcs d’attractions, des quartiers luxueux comme pauvres. Le capitalisme règne en maître dans ce pays avec le hasard. Là-bas ! Tout n’est qu’une question de chance et d’être au bon endroit et au bon moment.

Le vaisseau commença à remonter à la surface. De là, nous avons pu observer la splendeur de cette ville depuis nos vitres et nos écrans de caméras. Rosa ! Ville de rêve et de cauchemar. Le plus pauvre peut devenir le plus riche en un jour avant de retomber dans l’oubli le lendemain matin.

J’ai une très mauvaise image du capitalisme et de sa décadence. Tout n’est qu’une illusion, le consommateur est un déchet qui doit payer, travailler, acheter, retravailler et ainsi de suite. Sans oublier, l’exploitation par des patrons cupides qui ne pensent qu’à remplir leur estomac et qui se soucie peu de leurs travailleurs. Je suis certes pour la liberté de propriété, mais le capitalisme corrompt cette liberté pour la transformer en une course de la concurrence très médiocre …

Bref ! Je vais m’arrêter là ! Vous savez ce que je pense de ce pays et de son système politique. J’ai pitié pour les habitants gris qui sont condamnés à rester dans cette situation misérable sans possibilité de quitter le pays. Je ne me suis jamais rendu dans ce pays et c’est seulement la première fois en ce moment. Tout ce que je sais de Rosa, c’est via des écrits, des rapports ou des témoignages.

Bien assez parlé ! Il est temps de revenir à l’action, nous continuâmes de naviguer dans les eaux, mais à faible allure. Nous attendions une communication de la part des autorités de Rosa.

Alors que nous attendions, le géographe me déclara à nouveau :

« Il faut quitter cet endroit le plus vite possible, je ne pense pas que cela soit la meilleure solution ! »

« Vous n’avez rien à craindre, les Rosaniens sont certes isolationnistes, mais ils ne vont pas nous attaquer. »

Tandis que nous attendions pendant un certain temps, quelque chose apparut dans les radars du vaisseau …

_________________

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mer 23 Nov - 18:38

Décevance !

Cette expédition commence pour le mieux je dois dire, après l’embarcation, nous nous retrouvons nez-à-nez avec de belles méduses. Des métamuses comme qualifiées par les spécialistes à bord du vaisseau. Il s’agirait selon eux, d’une nouvelle espèce apparut il y a peu dans les mers du monde des rêves. Je n’en sais strictement rien à vrai dire, je ne connais pas tout ce que renferme ce monde même si je le pourrais. Ce banc de méduse effraya pendant plusieurs instants l’équipage, pensant à un monstre marin. Peut être que cela aurait pu être amusant à vrai dire. Nous entamâmes ensuite, une descente dans les profondeurs, nous sommes ici pour récolter des informations après tout.

Nous approchâmes des abysses lumineux, peut être ici trouverons nous de pétillantes informations. Je m’apprête à m’équiper pour rejoindre nos amis les poissons et analyser tout cela, faire mon travail en somme, mais l’on m’a interdit de m’exécuter. Pourquoi cela ? Nous ne sommes apparemment que de passage dans ces eaux. Pourquoi ? Je veux dire, c’est injuste, nous sommes ici pour vivre une grande aventure, une expédition sous-marine, des analyses, des données à récupérer et j’en passe. Alors pourquoi ne pas s’arrêter dans le bassin abyssal pour y faire des recherches ? Bien sûr, je ne laisserais pas cela se faire, de si belles perles perdues aux fonds des eux, comment osez-vous passer à côté d’elles ? Elles se sont faites belles pour votre arrivée, elles vont être déçues de vous voir partir sans s’intéresser à elles. Alors, dans un élan de rage intérieur, je m’apprêtais à venir discutailler avec le grand fondateur du royaume marin, si j’arrivais à le faire changer d’avis, je risquais surement d’obtenir un arrêt conséquent pour étudier la zone.

« Bonjour monsieur Anumeh Kherkzs, premier et grand fondateur de Blu. Dîtes-moi, êtes-vous au courant de ce qui se trame là dehors ? De somptueuses perles, des roches à analyser, des coraux aux propriétés miracles, tout ceci servirait à faire avancer la science, à faire avancer la patrie bleue. Alors dîtes-moi pourquoi on ne va pas les voir ? Après, moi je dis cela comme ça hein, mais vous savez, j’aime beaucoup ce que vous faîtes. Mais là ! Passer devant une si belle occasion d’en découvrir plus sur ce merveilleux monde, pourquoi passer à côté ? Cette expédition est bien celle que nous espérions tous n’est-ce pas ? Ce n’est pas juste pour faire votre Magellan des songes et faire le tour du monde par la voie marine ? Parce que je veux dire, oui, c’est amusant et tout le reste, mais le mieux, c’est tout de même de comprendre. Et comment voulez-vous que nous comprenons si nous ne pouvons réussir à étudier ce genre de merveilleux cadeaux ? Surtout qu’en plus, c’est loin du bassin des mosasaures, ces dangereuses et horribles bêtes. Vous savez, j’avais un ami avant, et bien il était complètement fou de ces choses. Le genre de personne assez folle pour croire que l’on pouvait apprivoiser ces choses pour faire des spectacles aquatiques avec. Vous savez comment il a finit ? En pâté pour poisson, oui, en grosse pâté écrasé entre les mâchoires de ces créatures gigantesques. Enfin, gigantesque n’est pas le mot, gargantuesque je voudrais dire. C’est tout de même l’une des bestioles les plus grandes que nous avons découvert dans ce grand aquarium baptisé Horloge par vous et d’autres grands aventuriers. Si je me souviens de l’histoire que l’on m’a conté, cela ne serait pas en hommage au grand gardien des animaux ? Verankekeuchose non ? Enfin, je dois vous ennuyer, je vais retourner au sujet principal du coup. Donc, comme je disais, vous êtes passé devant une perle mon cher monsieur, vous nous demandez de venir avec vous, de monter un équipage dans un vaisseau non-adapté à l’exploration sous-marine et en plus on ne peut pas travailler dans de bonnes conditions ? Je ne vais pas me plaindre, ce n’est pas mon genre voyons, je ne me plains jamais. Oh, vous savez j’avais une petite amie quand j’étais plus jeune, quand j’étais encore à l’université géothermique de mon monde. Un très beau monde d’ailleurs, si un jour nous trouvons un moyen de voyager je vous ferais faire le tour des sites touristiques les plus en vogues. Enfin, en vogue à mon époque, j’espère que tout n’aura pas trop changé le jour où nous parviendrons à revenir à nos mondes respectifs. Si on y arrive un jour du moins, et qu’on ne meurt pas bêtement ici, hein ? N’est-ce pas ? Enfin, ça doit vous faire une belle jambe ce que je vous raconte là, je vais du coup revenir au sujet principal… »

Bon, cela n’a pas marché comme je l’espérais, finalement, nous arrivâmes à la destination convenue, les docks noirs de Rosa. Je suis déçus, je dois dire, vraiment déçus, je m’attendais à mieux de cette expédition, à la place je termine dans mon laboratoire sans rien à étudier pour le moment. Devant ma paillasse vide de sens, je restais debout sans rien faire. Je ne descendrais pas à terre, ils peuvent tous crever ! Je ne bougerais pas d’un pouce d’ici ! Voilà ! Ils sont punit pour la peine, ils n’ont pas le droit de m’avoir avec eux ! Na !

Malheureusement, je suis bien obligé de remplir mon second job. Je suis conteur et narrateur de cette histoire après tout. Alors que nous approchâmes des docks noirs, un radar annonça la présence des côtes. Je ne sais pas comment vont réagir les membres de l’équipage, mais de son côté, Delta s’activait à rendre le pont le plus impeccable possible. Sur le port pendant ce temps, les cargaisons affluaient, Rosa n’est pas qu’un simple lieu de jeu d’argent, le royaume est aussi un grand centre commerciale. Des navires venant des divers royaumes, amenant les fournitures nécessaires au développement de cette économie étrange qui s’est créée. Des esclaves venant de chaque royaume, avec un nombre particulièrement grand d’homme bête. Des œuvres d’arts, volées ou échangées à Giallo, elles seront surement revendues à prix d’or lors de ventes aux enchères. Des ingrédients afin de concocter drogues et alcools pour des soirées trop arrosées à mon goût. Des meubles construit par des artisans, des bijoux encore, tout un tas de choses volées ou échangées.

Bien que nous sommes sur les territoires habituels de la famille Madeleine, il existe de nombreux gangs qui se sont soulevés contre les lois de la mafia. Ces gangs possèdent de mauvaises influences sur les quartiers gris, mais ils prennent peu à peu des territoires qui ne leur appartiennent pas. Bientôt, une guerre de gangsters devrait éclater, mais fort heureusement, d’autres événements viendront perturber le bon déroulement de ces idéologies. Justement, un groupe de ces gangsters avec un certain Pinstripe à leur tête, viendra perturber l’équilibre de l’expédition de nos aventuriers. Attendons pour le moment, leur arriver dans le royaume de Rosa.

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Jeu 24 Nov - 14:43

Danse hésitante, parade timide, un peu perdue et sans repères... La metamuse s'approchait aussi doucement qu'une voleuse, s'éloignait brusquement, une fois de plus et une fois encore, tentant d'abord l'aventure avant de repartir se réfugier avec ses sœurs. Ses sœurs elles, elles restaient en retrait, au fond de l'aquarium, semblant comme observer les aller-retours de l'aventurière curieuse - et courageuse. Cette longue et douce danse alla dans le plus grand des silences, et aucune des minutes qui s'allongeaient ne fut interrompue par la moindre remarque de la part des scientifiques présents: tous étaient totalement absorbés par ce spectacle offert par la petite créature à la robe orange sanguine.

Alors, elle finit par y aller pour de bon. S'approchant de la crevette qui lui était tendue, elle fit un premier geste auquel elle renonça, avant de recommencer et d'attraper sa proie de ses tentacules: le coup de jus tua la crevette sur le coup, sans violence ni souffrance. Les fils électriques qui étaient attachés au repas, eux, enregistrèrent l'intensité électrique délivrée et transmirent les informations au poste central, avant de se détacher.

"Neuf milliampères, annonça Lani Sini Cali, la biologiste insectoïde à la posture élégante et svelte, à peine plus que ce à quoi on s'attendait pour une créature de cette taille. Il vaut mieux éviter le contact, mais c'est sans danger grave pour la santé pour la plupart des espèces de notre taille."

A ces mots Anumeh regarda la metamuse quelques secondes, avant de retrousser sa manche droite et plonger la main dans l'aquarium. La créature eut un mouvement de recul devant ce nouvel élément, laissa planer une hésitation avant de revenir, timidement encore. S'étant approchée à quelques centimètres elle marqua encore quelques secondes d'hésitation, alors que Lani Sini Cali s'était approchée de la vitre à la droite d'Anumeh pour observer cela de plus près, et que Fba prenait des notes sur son calepin holographique à toute vitesse. La petite méduse se pencha alors en avant pour venir frotter son chapeau contre la main du Daru, comme un chat en quête de caresse.

Etrange situation que celle des méduses. Elles semblaient exister dans l'univers entier, sur toutes les planètes -ou presque- capable d'abriter la vie. Anumeh avait commencé à s'en rendre compte en lisant un bestiaire de la Terre écrit par un humain à la mémoire phénoménale: il y avait reconnu ces petits animaux à chapeaux et tentacules qui sillonnaient les fonds marins de Daru'Tel également. Ce pouvait être une simple coïncidence mais, par curiosité, il avait mené son enquête auprès de ses confrères. Et il s'était avéré que tous connaissaient ce genre d'être vivant également, peu importe leur espèce et leur planète natale, les méduses leur étaient familières. Et plus encore: dans tous les cas, c'étaient des animaux extrêmement anciens.
Pourtant, quel était le lien?
Pourquoi la nature et l'évolution auraient abouti à des animaux aussi similaires dans des mondes aussi isolés?
Elles restaient différentes d'une planète à l'autre, certaines très primitives, d'autres intelligentes et conscientes; certaines dotées de venin, d'autres d'électricité; et pourtant, la ressemblance restait incroyablement forte.
Serait-ce une sorte de forme de vie originale, "pure"? L'être vivant vers lequel tout tend, restant discrètement dans son coin en toute insouciance tel le monde lui-même alors que d'autres espèces naissent et disparaissent sans cesse. Peut-être qu'à la fin, seules resteront les méduses et leur simplicité presque spirituelle.
A moins qu'il y ait quelque chose d'autre, de beaucoup plus ancien que ce que même les premiers hommes ne pourraient avoir connu? Une civilisation déchue des premiers jours de l'univers, perdue dans les limbes du temps...

Quels secrets recelez-vous, les méduses?



Un tentacule flotta à en effleurer la peau d'Anumeh et soudain! envoya une décharge dans sa main. Il retira brusquement le bras en poussant un léger grognement de douleur alors que la petite méduse sursautait et se rétractait une vingtaine de centimètres plus loin. Le Daru fit rouler ses muscles à moitié tétanisés en regardant la créature: elle revenait timidement. Malgré son absence d'yeux, Anumeh aurait juré pouvoir la voir lui jeter comme un regard désolé. Il eut un léger sourire, et présenta sa main de nouveau: elle vint s'y coller avec plus de précaution.

"Nous y sommes! Nous voilà à Rosa! s'écria alors la voix du pilote dans les haut-parleurs."

Anumeh retira doucement sa main, ses responsabilités l'appelaient.

"Fba, restez ici et prenez le temps de les transférer dans un des grands aquariums une fois que vous aurez fini vos mesures. Prenez-les deux par deux si possible, évitez de les isoler."

Et il sortit de la salle en saluant les deux scientifiques.



Pour tomber sur...

"Bonjour monsieur Anumeh Kherkzs, premier et grand fondateur de Blu."

...putain.

Et le voilà parti. Encore. Lui aussi il va finir transféré dans un aquarium si ça continue.
Au sujet des méduses en plus. Bon sang, s'il ne devait pas s'efforcer de garder un semblant de cohésion sur ce navire il l'aurait déjà envoyé aux roses. En même temps, il serait difficile de lui dire au sujet des spécimens récupérés: dans son apparente insouciance, personne ne lui faisait confiance pour s'occuper d'être vivants, ou même en approcher des fragiles à moins de cinq mètres.
Alors Anumeh se contentait d’opiner.
Si un jour, Mole en venait à apprendre qu'en réalité ils avaient prévu de grands aquariums pour les espèces rencontrées, et qu'on lui avait caché, alors la plus grande catastrophe auquel se monde n'ait jamais fait face se produirait: il râlerait. Il était déjà l'homme le plus lourd de ce plan de la réalité quand il était joyeux, alors Anumeh n'avait absolument pas envie de savoir ce que c'est quand il est grognon.

"Bon, vous avez raison Mole, mais je dois vous laisser, il y a besoin de moi là-haut. On vous trouvera bien de la terre locale à analyser."

Et il disparut au pas de course dans les escaliers.

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L.A.R.A.
Blu - Rang 2
Blu - Rang 2
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2016

Inventaire
Objet: Porte-Clef Crevette

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Jeu 1 Déc - 1:32

Ce voyage n'était-il déjà pas assez long? Il fallait en plus que la joyeuse équipe décide de marquer un arrêt? Bouhoooouhooou~ Un gros poisson apparaît sur les radars et on a très très peur. C.L.A.R.A. en avait déjà assez alors que l'expédition venait de commencer. Bon sang, ils représentent le royaume de Blu, ils possèdent la plus puissante des flottes! Ce n'est pas un poisson pané sans chapelure qui va les effrayer tout de même! A ce stade de l'aventure, l'I.A. se comportait comme une adolescente en pleine crise. S'en était trop, elle ne pouvait pas supporter de sentir le navire à l'arrêt une seconde de plus, elle allait en toucher deux mots au pilote! Elle déposa un émetteur dans la salle de contrôle, histoire de pouvoir avoir un œil sur les caméras même en quittant la pièce.

 Elle était tellement frustrée. Tout ce potentiel caché en elle que le fondateur refuse de laisser s'exprimer. Non, il fallait qu'elle se calme, C.L.A.R.A. devait se montrer raisonnable, après tout, elle n'avait pas gagné la confiance de l'administrateur, ni celle du modérateur, ni celle de qui que ce soit en fait. C'était à se demander pourquoi elle était là... Non sa présence devait être une sorte de test, si tout se passait bien, normalement, elle devrait être en mesure de pouvoir opérer en pleine possession de ses moyens dans le futur... C'est certains n'est-ce pas? Le doute la rongeait quelque peu... Et si ils ne lui faisait jamais confiance? Et si ils décidaient de la garder "muselée" a vidam eternam?  Non non non C.L.A.R.A. Devait se ressaisir. Céder à la panique et être encore plus antipathique qu'elle ne l'était n'arrangerais la situation en rien.

 Elle resterait distante car il n'est pas question qu'elle se mélange volontaire à la plèbe organique, mais elle n'en rajouterait pas non plus, du moins elle essaierait. Tandis qu'elle marchait dans les couloirs en direction du poste de pilotage, ses capteurs visuels furent attirés par une étrange lueur orangée à l'extérieur. Se rapprochant du hublot, elle comprit alors ce qui avait attiser sa curiosité. Le magnifique spectacle de ces étranges méduses. La raison de leur arrêt. Alors c'était à cause de ces créatures que le voyage se prolongeait?... Malgré ça, elle n'arrivait pas à leur en vouloir... Quel était cette donnée que sa carte mère analysait? Étrange, elle n'avait tué personne pourtant, mais elle se sentait bien. La vue de ces animaux marins l'avait comme plongé dans un état second. Comme si un sentiment nouveau venait à elle. Pire, l'I.A. ne pensait jamais devoir avoir affaire à ce cas un jour, bien qu'elle en ai longuement entendu parler. Elle avait le complexe-robotique, le mal de la machine, ce questionnement soudain du "pourquoi suis-je en vie?". On l'avait prévenu que ce genre d'état "mental" rongeait parfois certains programme trop intelligent, mais elle avait toujours clamé haut et fort être bien trop antipathique pour avoir ce genre de faiblesse.

 Et aujourd'hui la voilà comme une idiote, à contempler l'absence de ses mains. Pourquoi ces méduses étaient ainsi faites et pas elle? Ces animaux étaient-ils plus en droit qu'elle d'être en vie? Son existence était-elle une anomalie? Ce sentiment nouveau... Était-ce de la peine? De la culpab... Brusquement, elle fronça ses sourcils synthétiques et s'infligea elle-même un choc électrique interne, de la même façon qu'un humain se secouerait la tête pour se remettre les idées en place. Elle ne devait pas se poser de telles questions, elle était C.L.A.R.A., le fleuron de la technologie de plus, le plus grand de tous les royaumes! Elle ne pouvait pas se laisser aller à la mollesse des chiens organiques. Sans se poser plus de questions existentielles, elle retourna à son poste et fit profil bas jusqu'à leur arrivé.

 -Nous y sommes! Nous voilà à Rosa!

-EEEEEENNFIIIIIN!! Se surprit-elle à crier, enfermée dans sa petite salle de contrôle. Sans demander son reste, comme une enfant sortant d'une voiture après un voyage de plusieurs heures en voiture, elle se mit presque à courir pour rejoindre le point de rassemblement. Au détour d'un couloir, elle fit la silhouette de l'administrateur Kherkzs. Bon, histoire d'être professionnelle, l'I.A. comptait lui faire un rapport du voyage jusqu'à présent, expliquant que tout s'était passé comme prévu et qu'elle se tenait prête à obéir aux prochains ordres. C'est alors qu'une deuxième silhouette apparut. C'est à ce moment très précis que C.L.A.R.A. put tester la flexibilité de ses rotors. Reconnaissant le manteau de Mole, elle avait littéralement glissé sur le sol pour faire demi-tour. Ses talons avaient dérapé pour lui donner le parfait angle de rotation, si bien que son corps semblait s'être affaissé un moment. Ainsi avait-elle fait demi-tour, évitant ainsi la cellule cancéreuse de l'équipage.

 Le chemin pour atteindre le point de rassemblement serait un peu plus long de là où elle était, mais honnêtement, ça valait le coup. Ainsi donc, elle rejoignit les autres, se tenant droite comme un pique, les "mains" derrière le dos. Elle attendait patiemment qu'on lui donne les ordres, elle remarqua tout de même la présence de Δ X-23 0476-1337, code Delta qui une fois encore était occupé à faire les corvées ménagères, pauvre de lui. Les êtres robotiques dominent de loin l'intelligence humaine, pourquoi serait-ce à eux de diriger?

 Enfin, il n'y avait pas de question à se poser, objectif premier : servir Blu, objectif second : mieux servir Blu. Tel était la devise de C.L.A.R.A. Ils approchaient du royaume rose et déjà l'I.A. était très mal à l'aise, non pas à cause de l'ambiance qui allait les attendre une fois sur la terre ferme, mais bien à cause des centaines d'émissions qu'elle recevait. Sa tête vibrait, dodelinait avec parfois quelques brusques mouvement de nuque. Si elle n'avertissait pas les gens autour d'elle, ils allaient sans doute la prendre pour un programme défectueux, et il n'y a rien de plus bas dans l'échelle d'estime robotique que C.L.A.R.A. s'était construite qu'un programme défectueux.

-Je capte beaucoup de signaux d'ici. Des musiques de très mauvais goûts, des communications sans doute illégales, du contenu visiblement pornographique (illégale aussi je l'espère, pour rien au monde vous ne souhaiteriez voir ce que je vois en ce moment), des deals de tueurs à gages, de la vente de stupéfiant, de l'esclavagisme, du trafic d'arme, d'humains... Rien que ça... Je m'attendait à une surprise, mais quel accueil! Vous savez vraiment bien choisir vos destinations messieurs... Commenta-t-elle.

Elle calma les mouvements de sa tête et canalisa le flux de données qu'elle recevait en masse.

-Inutile de préciser que je me porte volontaire pour assurer la protection de l'administrateur Kherkzs, au vu de ce que je reçoit, je préconise une garde rapprochée. Déclara-t-elle en restant à sa position initiale. Si elle avait été capable d'éprouvé des ressentis, elle aurait eût un mauvais pressentiment, mais C.L.A.R.A. se contentait de probabilités, probabilités qui étaient très élevées en ce qui concernait la potentialité qu'un événement fâcheux ne fasse irruption...  

_________________
Ho... Bonjour. Vous êtes réveillé? Dommage... Dans ce cas... Veuillez patienter pendant votre annihilation. Merci~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Jeu 1 Déc - 20:27

Ombrelle observait dans le coin en haut à gauche de son oeil droit le cadran minuteur qui affichait depuis combien de temps le navire avait commencé son épopée maritime. Elle clignait parfois de ses yeux bleus, et ses dossiers se mettaient à jour quant à ce qu'elle en retenait pour le moment de ce début de voyage qui avait mit du temps à se lancer. Où étaient-ils arrivés dorénavant? Rosa, disait-on à bord? C'est le royaume de la luxure, de la fantaisie, de l'or et du diamant, des injustices, mais pour Ombrelle, c'était un royaume comme un autre. Si il existe, c'est qu'il a tout bonnement sa place, comme tout chacun ! Mais que faisions-nous à Rosa? Ombrelle se posait effectivement la question et partit chercher quelqu'un capable de lui répondre en bonne et dûe forme. Elle tomba justement sur le géographe et monsieur Organa qui disaient qu'on ne devait pas y rester trop longuement. Mais pourquoi s'y attarder alors? Ombrelle est un robot, et comme elle n'a jamais besoin de rien, sauf d'affections, elle ne comprenait pas, et cherchait vaguement ses réponses.

Peut-être mademoiselle C.L.A.R.A le saurait, ou bien même Sempai ! Elle prit le partie de demander au premier qu'elle croiserait alors. Et devinez la surprise....


"SEEEMPAAAIII!!!"


Elle sautilla jusqu'à son idole bleu suprême qui discutait avec Monsieur Mole dont la langue ne semblait pas se déssécher de parlait aussi longtemps et aussi vite. Elle l'écoutait et enregistrait tout en bon ordinateur humanoïde et hocha la tête à chaque fois, sagement compréhensive. Puis Sempai semblait (et c'était complètement le cas) de se lasser de la discussion et décida d'y mettre un terme poliement. Il partit alors, et il vint à se trouver une ombre tandis qu'il partait. Une ombre de couleur grise métallique aux yeux bleus pétillants.

Elle le suivrait n'importe où, jusqu'au bout du monde et même dans les enfers si Sempai lui demandait. Elle était heureuse ainsi, elle ne manquait de rien, son guide était parfait. Si on lui parlait, elle n'écoutait pas, elle admirait de dos son Sempai, s'imaginant des scénarios dans sa tête si il venait à avoir besoin de son aide, si il était en danger.

Puis elle entendit C.L.A.R.A se proposer en guarde du corps pour Sempai, elle ne l'interdisait pas, à condition qu'elle puisse venir elle aussi ! Elle n'est pas non plus une Yandere possessive, son coeur mécanique est déjà à quelqu'un d'autre, mais Sempai est un maître d'esprit aux yeux de l'androïde au coeur battant minutieusement.

Elle l'annonça aussi :

"Je veux aussi protéger Sempai !"

Elle était très sérieuse dans son regard et dans sa posture chevaleresque, avant de demander d'un air enfantin et poli :

"Par contre, pourquoi nous sommes-nous arrêtés sur Rosa?"

Elle n'a pas la mémoire courte en étant un être artificiel, mais ses dossiers montrent surtout des images d'un grand homme en bleu...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaiman Organa
Blu (Exploration) - Rang 4
Blu (Exploration) - Rang 4
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/02/2016
Localisation : Dans le Royaume de Blu

Inventaire
Objet: Livre des Ressources, Livre des artefacts, Eclat de pierre bleu, Amélioration Rang 2.

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mer 14 Déc - 21:10

« Pourquoi cet équipage est remplie d'incapable ?! Cria le géographe. »

« Sous-lieutenant, vous devez tenter de garder votre calme, déclarais-je d'une voix calme. »

Nous sommes désormais près des côtes du royaume Rose, c'est à ce moment-là que le prototype Clara déclara :

-Je capte beaucoup de signaux d'ici. Des musiques de très mauvais goûts, des communications sans doute illégales, du contenu visiblement pornographique (illégale aussi je l'espère, pour rien au monde vous ne souhaiteriez voir ce que je vois en ce moment), des deals de tueurs à gages, de la vente de stupéfiant, de l'esclavagisme, du trafic d'arme, d'humains... Rien que ça... Je m'attendais à une surprise, mais quel accueil! Vous savez vraiment bien choisir vos destinations messieurs...

Puis, elle s'arrêta un moment avant de reprendre :

-Inutile de préciser que je me porte volontaire pour assurer la protection de l'administrateur Kherkzs, au vu de ce que je reçoit, je préconise une garde rapprochée.

« Nous sommes censés explorer, nous ne sommes pas venus pour … »

Tandis que je déclarais ses brefs mots via un microphone à Clara. Soudain, le pilote décida de déclarer à haute voix :

« Si ! Nous devons les attaquer ! Pour apporter la paix ! L’amour ! Et la démocratie ! »

Sous l'emprise de la colère, le pilote prit le micro à son tour en criant :

« Monsieur Jeff ! Madame Clara ! Nous ne voulons pas attirer trop de problèmes ! Alors, veuillez d’arrêter d’utiliser les microphones et retourner bosser ! »

« C’est ta mère qui doit retourner bosser ! D’ailleurs, je suis sûr qu’elle aura un job avec son gros cul ! »

« Qu’est-ce que tu as dit ?! »

« Ta mère est grosse ! Oui ta mère est grosse ! »

« Bordel de merde ! Déjà ! Vous ne connaissez pas ma vie privée ! Deuxièmement … »

« Ta gueule ! Ta gueule ! On s’en branle de ton avis ! Tu prends un bout de papier humidifié et tu peux te l’enfoncer profondément dans le cul ! »

« Espèce de fils de … »

La dispute s’envenima, les deux hommes se chamaillèrent et on pouvait les entendre partout dans le vaisseau. Pour éviter que cela dégénère, j’ai pris très vite la décision de couper tous les micros du vaisseau. Par contre, cela n’a pas été facile de calmer le géographe, ce dernier voulait aller au poster de pilotage pour régler ses comptes.

Décidément, cet équipage nous laisse encore des surprises ...


Un homme-lézard se promenait dans les couloirs du vaisseau, il sifflait très gaiement et il sortait un grand sourire. Tout le monde l'évitait, personne ne voulait le voir, on ne sait guère pour quelle raison. Il continua son chemin, il demanda aux autres membres d'équipage d'un ton très calme et posé :

Le médecin:
 

« Vous n'aurez pas vus le géologue ? »

« Euh ... il se trouve au troisième étage. »

« Merci pour cette information. »

Alors qu'il était sur le point de partir, il se retourna avec un grand sourire :

« Ah oui ! Au fait ! J'ai oublié de vous amputer la jambe droite pour votre blessure. »

Il commença à sortir une scie en déclarant calmement :

« Monsieur, vous n'avez rien à craindre, je suis un professionnel ! »

« Euh ... Non ! Merci ! Je vais très bien maintenant ! Au revoir ! »

Très vite, il commença à partir et à sprinter à toute vitesse pour échapper au lézard.
Le médecin ne fit que lever ses épaules en disant :

« Tant pis ! Il risque une hémorragie, s'il ne reçoit aucun traitement. »

Le reptilien continua sa promenade. Alors qu'il se rapprochait des escaliers, il vit le Fondateur de Blu courir à toute vitesse. Ce dernier commença à le regarder et il remarqua qu'il avait une légère brûlure sur sa main. C'est alors qu'il eut le réflexe de se retourner dans sa direction, il commença à pointer sa scie dans sa direction avant de déclarer à haute voix à Anumeh :

« Monsieur Kherkez ! Vous vous êtes blessé ! Je suis désolé, mais il va falloir amputer cela. Vous n'avez rien à craindre, je suis un professionnel ! Et un vrai ! »

D'ailleurs, il venait à peine de remarquer l'androïde Ombrelle qui venait également de faire son apparition.

Puis, soudain !

C'est le choc !

Il commença à laisser tomber le Fondateur.

Il commençait à se rapprocher lentement de l'androïde, il rangea sa scie à l'intérieur de son sac, il fouilla plus en profondeur celui-ci tout en continuant d'avancer en direction d'Ombrelle.
C'est alors qu'il commença à se mettre à genou devant elle, il sortit un objet étrange, un paquet de roses, des roses en ... métal.

D'une voix très étrange et calme, il déclara en regardant Ombrelle avec des étoiles dans les yeux :

« Vous êtes la plus belle que j'ai rencontré !

Vous êtes !
La plus belle !
Des plus belles !
Vous êtes mon printemps
L'aurore qui guide mon chemin !
Ma douce lumière !

Vous êtes !
Mon âme sœur ! »


Sur ces dernières paroles (assez dérangeantes), il attendait une réponse très importante de la part d'Ombrelle ...


Ailleurs dans le vaisseau ...

« Hey ! Toi ! Oui toi ! Hurla une vieille dame au géologue dénommé Gaëtan. »

Celle-ci s'arrêta pendant un bref instant pour montrer la grosse marmite qu'elle transportait, il y avait une odeur très forte et assez désagréable, la femme regarda brièvement le géologue avant de lui demander d'un ton plus fort :

« Tu es sourd ! Est-ce que tu peux m'aider à transporter cette marmite ! Ce sera bientôt l'heure du petit déjeuner ! »

La cuisinière:
 

C'était la cuisinière, elle portait une énorme toge ainsi qu'une grosse serviette autour de son torse, elle attendait tranquillement soulevant cette marmite qui faisait sans doute dix fois son pois et on ne sait pour quelle raison, elle arrive à le soulever sans montrer aucune forme de fatigue ...

_________________

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 738
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans ton c... Dans ma tour bien sûr

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mar 20 Déc - 2:14

Neo-Wolf Gang

Nos aventuriers, à bord d’une petite navette, se dirigèrent donc au port pour accoster et récupérer se dont le navire à besoin. Je ne connais l’équipe à l’heure actuelle, je me contente de faire mon travail de narrateur. Dead, sous la couverture du géologue portant le nom de Mole, ainsi que Delta, le robot ménager, restent tous les deux à bords du sous-marin d’exploration, ils ne veulent et ne peuvent prendre part à cette mission. La navette sera très certainement suffisante pour ramener divers marchandises, vivres et peut être, qui sait, armes pouvant servir au cours du voyage. Quelques minutes seulement, permirent à l’équipage de la navette de rejoindre la côte.

Les docks noirs, maillon principale du commerce illégal de Rosa. Le royaume du hasard ne peut dénier se fait, la mafia, les brigands et autres organisations de l’ombre utilisent ce marché pour faire de bonnes affaires, à l’étranger comme sur le sol rose. Peut être que Blu n’est pas d’accord avec ces pratiques, mais ainsi va la vie, et ainsi évolue certaines civilisations. A l’heure actuelle où je vous parle, le royaume est en pleine crise de guerre, se préparant au pire. Intervenir pour aller en aide au peuple de l’équilibre, peut être. Défendre en cas d’attaque surprise des morts vivants ? Très certainement. Personne n’espérait que cela arrive, mais il y a une chance pour qu’un tel scénario se produise, alors autant faire le plus de préparatifs possibles. Mais, l’époque où se déroule cette aventure, est encore naïve des événements futurs qui se dérouleront, dans le monde des rêves.

Sans la déclaration de guerre, le pays est en paix. Ce que l’on peut appeler paix du moins. Les inégalités restent impressionnantes entre les différents quartiers de la ville. Plus on se rapproche de l’or, plus la richesse coule à flot, plus les bâtiments fleurissent de divers merveilles, plus la beauté du lieu devient magique. C’est le mot, magique, cette face qui n’apparait qu’en extérieur pour éblouir les aventuriers cache en réalité, une part plus sombre. Cette face cachée que seuls ceux ayant visité les quartiers gris où les docks noirs peuvent comprendre. Cette face cachée de couleur grise, comme l’insalubrité et la poussière. Le gris de la pauvreté, de la maladie et d’une vie sans aucun plaisir. Nos explorateurs, à quai, peuvent à présent observer ces inégalités de leurs propres yeux. De gros poisson obligeant les petits à traîner des marchandises. Des sacs bien trop lourds, des caisses tirées par la force des bras. Surveillés par ces mesquins mécanismes mécaniques et magiques, les pauvres travailleurs n’avaient aucune seconde de pause, jusqu’à ce que résonne le son de la délivrance, jusqu’à ce que le son de la cloche retentira pour sonner l’arrêt du travail pour la journée.

Mais pour le moment ce n’est point le cas. Alors qu’ils venaient à peine d’accoster, un groupe d’homme, habillé dans un style assez provocateur. Un col relevé pour certain, une écharpe cachant leur cou pour d’autres. Des blousons en jeans, manches relevées jusqu’au dessus des coudes. Bandana ou lunettes de soleil, voir les deux. Leur bas va au même style que le haut, même ton de couleur avec quelques trous assumés dans leur pantalon. On pouvait très facilement observer à leur ceinture, des revolvers classiques. Chargeur de quinze coups, pour une puissance de feu assez limité, il semble assez rouillé en apparence, ils n’en prennent guère soin. Ils servent bien plus à l’intimidation qu’à une véritable utilisation. Le plus imposant des dix malfrats s’approcha de la troupe, crachant sur le côté avant de les interroger.

« Z’êtes qui vous ? Z’êtes pas du coin non ? Bref, j’vais pas faire de discours t’as vu. T’me files l’oseille dans l’instant et on oublie ‘kay ? Pour rester à quai, faut payer, t’vois l’genre cousin ? »

Une racaille comme il en existe des centaines. Il s’amusait à tenir entre ses mains un insigne qu’il montrait aux yeux des aventuriers avec un abus concret. Cet abus servait à bien signifier qu’il faisait partie d’un gang du coin. Une silhouette d’un homme tenant une tête de loup décapité dans la main, voilà leur blason. Neo-Wolf, c’était le nom du gang inscrit sur le blason. L’homme en question était un être couvert de la tête au pied, difficile de voir son visage et ses particularités physiques ou de devinez ces capacités magiques potentielles.

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mar 3 Jan - 19:03

Le malfrat était vraiment grand pour un humain, à peu près autant qu'Anumeh mais plus large encore. Sa posture et son attitude suffisantes et arrogantes accentuaient son aspect imposant, presque dans une certaine insouciance. Ou... Insouciance, réellement? La petite lueur qui luisant dans son regard et son très léger sourire semblaient presque moqueurs. Les avait-il reconnus? Exagérait-il plus encore son attitude volontairement face au dirigeant de la puissance voisine, comme pour tenter de se montrer plus haut des les rois?

Et le pire, et que c'était efficace. Car quel rôle cet individu tient réellement dans la société rosienne? Le système est en partie bâti par et pour des individus tels que lui, et la frontière entre officiel et officieux est souvent floue ici. Une hiérarchie de bandits, avec à sa tête les Maîtres de Rosa qui avaient dans les faits plus d'influence sur la gouvernance interne de ce pays que Dame Juliette elle-même. S'opposer par la force à eux ne garantissait en rien une immunité de justice, et certains pourraient prétexter que les visiteurs s'en étaient pris à des agents officiels de rosa afin que les tensions diplomatiques résultantes bénéficient à leurs intérêts personnels: le commerce entre les deux puissances voisines se porte mieux que beaucoup le croient et les ressources qui y passent ont beaucoup de poids dans leurs efforts de développement respectifs.

Cependant, il s'agit tout de même d'une provocation presque ouverte, un appel à la soumission. Les Bluiens ayant beau ne pas être en mission diplomatique, ils restaient tout de même des représentants, des figures derrière lesquelles se tenait l'image de l'autorité du pays de la mer. Et leur arrivée était loin d'être passée inaperçue... Malgré que seul le disque principal du navire soit émergé, celui-ci était assez grand pour attirer l'attention de beaucoup de monde, ce qui était la cause probable du silence qui était tombé sur le quai jusqu'alors plein de vie alors que tous les regards étaient tournés vers la rencontre qui avait lieu.

Ni l'opposition ni l'acceptation n'étaient de bonnes idées. D'où le recours à la troisième option!
Car Anumeh avait fini par apprendre quelque chose dans les remous diplomatiques de son poste de Fondateur. Quand on veut pousser quelqu'un à accepter quelque chose, il ne faut pas les convaincre que nos intérêts sont globalement bons ou justes: il faut les convaincre que nos intérêts sont dans leurs intérêts. Ce principe, pourtant d'apparence simpliste et presque évidente, était loin d'être toujours correctement utilisé une fois appliqué sur le terrain, dans le vif de la discussion. Mais bien maîtrisé, il était même capable de convaincre un Ultime de moisir pendant cinq jours dans une cellule de prison, alors un malfrat...

De plus, la connaissance que cet homme devait avoir de ce qu'il se passait dans le coin allait lui retirer une énorme épine du pied.



Anumeh adopta une attitude décontractée et avenante, et c'est avec entrain qu'il répondit au colosse en s'approchant à portée de bras de lui:
"Pour rester à quai? Ce n'est pas ce qu'il va se passer. Nous ne faisons que passer très vite, nous n'étions même pas censés venir ici en premier lieu, et étant en mission d'exploration on n'a presque rien à donner.
Seulement! Ecoutez-bien, un ingénieur naval bluien a volé de grosses quantités d'argent et tout indique qu'il a fui tout près d'ici, très récemment. John Patom, ça vous dit quelque chose? Par soucis de justice
(il appuya bien sur le mot "justice" non pas à l'attention du malfrat, mais à celle de la foule de civils) et de dissuasion, on vient le récupérer et le mettre derrière des barreaux. Aidez-nous à le retrouver et l'embarquer, et gardez son argent volé, ou quoi que ce soit qu'il ait déjà acheté avec. Ensuite, vous n'entendrez plus parler de nous."

[HRP: t'inquiète Evan je n'oublie pas les histoires avec l'équipage, je reviendrai juste dessus plus tard]

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L.A.R.A.
Blu - Rang 2
Blu - Rang 2
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2016

Inventaire
Objet: Porte-Clef Crevette

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Mer 11 Jan - 17:00

Nous y étions, le moment fatidique du débarquement à Rosa. C'était un événement car on parle tout de même de la visite, certes non annoncée, du fondateur de Blu en territoire étranger. Mais c'était aussi un événement un peu plus personnel pour C.L.A.R.A. qui allait affronter le monde extérieur aux frontières de Blu pour la première fois, du moins sans qu'elle n'ait l'ordre de tuer qui que ce soit. C'était une sensation étrange pour elle, un algorithme nouveau à travailler. Elle avait simulée la situation plusieurs centaines de fois et pourtant, la marge d'erreur restait élevée.

 Il fallait se montrer courtois, premier détail gênant, devoir plier l'échine devant la crasse organique n'était pas dans les projets de l'I.A. qui allait pourtant devoir obéir à la règle. La diplomatie devait être le mot d'ordre, mais il y avait pourtant tant de procédés bien plus simples! S'imposer par la force en faisait parti! Il suffirait tout simplement de passer et d'abattre les miséreux qui bouchent la voie. Mais non, ce n'était pas la volonté du fondateur. Obéir au fondateur, obéir à Blu. C'était bien le seul programme qui l'empêchait devenir folle dans cet équipage d'anomalies congénitales. Pourquoi fallait-il que l'intelligence artificielle la plus développée et sophistiquée du monde se retrouve bloquée avec des subordonnés incompétents, immatures et irrespectueux?

 Si un jour, avec beaucoup de chance et de patiente, C.L.A.R.A. pouvait obtenir un grade élevé officiel, elle enverrait ces crétins en cour martiale et sans traîner! Ce devait un test, ce ne pouvait être qu'un test sinon pourquoi la condamné ainsi? Qu'avait-elle fait de mal? Quelques vies et une jambe qu'est-ce que c'est dans l'absolu? Du matériel remplaçable, mais ça, la conscience de ses créateurs était encore trop immature et émotive pour le concevoir sous cet angle. La première chose qui fit trembler l'être robotique fut la violente odeur des docks lorsqu'ils quittèrent le vaisseau. Ses capteurs olfactifs lui rapportèrent des informations pas vraiment ragoutante. La puanteur semblait venir de partout mais en particulier de... Ha... Voilà le problème, un comité d'accueil... Ils ne donnaient pas vraiment une très bonne première impression à C.L.A.R.A.

Caractéristiques de l'intervenant :

-Laid
-Criminel vestimentaire (sérieusement comment peut-il se croire crédible habillé comme ça?)
-Hygiène douteuse (comme la majorité des personnes présentes dans cet enfer j'imagine.)
-En surestimation de ses capacités et en excès de confiance (cette arrogance...)
-Accompagné par 9 autres intervenants similaires
-Armement insuffisant.


Évaluation de la menace :

-Malfrat, racketteur, futur cadavre.

De tous les primates, celui qui ressemblait le plus à un gorille s'approcha, C.L.A.R.A. inclina le talon, prête à se jeter sur lui a tout moment. Elle n'avait peut-être plus de mains, mais ce n'est pas ce qui allait l'empêcher de protéger le fondateur.

« Z’êtes qui vous ? Z’êtes pas du coin non ? Bref, j’vais pas faire de discours t’as vu. T’me files l’oseille dans l’instant et on oublie ‘kay ? Pour rester à quai, faut payer, t’vois l’genre cousin ? »

*Un poète... vraiment je suis charmée...* se dit l'I.A. dans ses codes internes.

Bien que blasée par les douces paroles de ce grand littéraire, C.L.A.R.A. se préparait à tout. Elle échangea rapidement un regard avec l'autre automate. Rapidement, elle lui transféra le rapport qu'elle venait d'effectuer sur leurs opposants, peut-être que cette autre I.A. avait déjà analysé la situation, mais il valait mieux se montrer prudente et lui indiquer ce qu'elle avait déduit. Ombrelle s'était proposée pour elle aussi protéger l'administrateur? Alors elle devait se tenir prête car nul ne sait comment la situation pouvait déraper.

 Comme pour lui dire de se préparer, C.L.A.R.A. inclina légèrement la tête en s'adressant à Ombrelle. Finalement, le fondateur de blu avança vers le malfrat, le moment était venu. Pourquoi l'administrateur Kherkzs était-il si calme? Pourquoi était-il si détendu? Il savait quoi faire n'est-ce pas? Il savait comment réagir? Si il se blesse, C.L.A.R.A. serait accusée à coup sûr. Lorsqu'il avança, elle suivit son pas, soucieuse de se trouver assez proche pour intervenir en cas de pépin, elle espérait intérieurement qu'Ombrelle ait suivit. C.L.A.R.A. conservait une expression neutre, neutre mais haineuse, les yeux demi-clos, les lèvres fixes et le regard perçant. C'était le masque parfait pour palier aux questions qui se battaient dans ses circuits. C'est alors qu'enfin...

"Pour rester à quai? Ce n'est pas ce qu'il va se passer. Nous ne faisons que passer très vite, nous n'étions même pas censés venir ici en premier lieu, et étant en mission d'exploration on n'a presque rien à donner. 
Seulement! Ecoutez-bien, un ingénieur naval bluien a volé de grosses quantités d'argent et tout indique qu'il a fui tout près d'ici, très récemment. John Patom, ça vous dit quelque chose? Par soucis de justice 
et de dissuasion, on vient le récupérer et le mettre derrière des barreaux. Aidez-nous à le retrouver et l'embarquer, et gardez son argent volé, ou quoi que ce soit qu'il ait déjà acheté avec. Ensuite, vous n'entendrez plus parler de nous."

Cet homme... Cet homme était un génie, et ça coûtait très cher à l'I.A. de l’admettre mais l'administrateur venait de faire un coup de maître. Il parvenait à négocier avec ces raclures de bas-étages tout en gardant les pieds sur terre, enfin, le pied. C.L.A.R.A. se demanda alors comment allait réagir le modérateur Organa, allait-il ajouter quelque chose? Elle ne l'espérait pas, le moment était si... parfait. Malgré tout, elle prit la peine d'établir un canal avec lui, elle n'était pas sûr du résultat mais après tout, il était mécaniquement évolué alors qui sait? Peut-être pouvait-il percevoir les ondes qu'elle envoyait? De ce fait elle tenta de lui transférer son rapport, de la même façon qu'elle l'avait fait pour Ombrelle et attendit aux côté du fondateur de Blu, en surveillant chaque malfrat, et surtout en calculant lequel tomberait le premier...

_________________
Ho... Bonjour. Vous êtes réveillé? Dommage... Dans ce cas... Veuillez patienter pendant votre annihilation. Merci~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Créatrice
Rang
Rang
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans la Tour

Inventaire
Objet: Aucun

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Jeu 12 Jan - 18:09

Certes, on avait ignoré la question d'Ombrelle, chacun leur tour, personne pour répondre, mais tant pis, cette question sera pour plus tard, elle finira tôt ou tard par savoir la réponse même si on ne lui précise pas. Elle était sortie avec chacun d'eux et voulu prêter attention à ce qu'il se passait mais un membre de l'équipage qu'elle avait dû voir uniquement en coup de vent vint à son chevet, un genou à terre et des roses métalliques à la main, déclarant avec un regard pétillant au robot un discours très amoureux et romantique. Mais il y avait un hic pour Ombry.

Elle avait déjà quelqu'un dans son cœur (non ce n'est pas sempai je vous rassure) et puis c'était surprenant de se faire ainsi draguer si brutalement. On était en mission, pas en croisière romantique! La robot ne sût quoi dire aux premiers abords et tourna la tête vers son sempai plus loin et sans même répondre au lézard elle fonça sur son seigneur en criant ce petit surnom affectueux qu'elle lui avait attitré depuis qu'elle le connaissait.

Elle venait de mettre certainement le râteau le plus monumental du moment. En tout cas Ombrelle n'en loupa pas trop de l'histoire et put s'incruster dans la conversation en cours. Un groupe, de ce qu'Ombrelle appellerait de son expérience, de vauriens, qui était juste là non loin de l'accostage du bateau. Ombrelle analysa leurs nombreuses affaires, détails de vêtements, attitudes, tandis que l'un d'entre eux s'approcha pour questionner d'un langage très poétique et dont Molière serait fier :

« Z’êtes qui vous ? Z’êtes pas du coin non ? Bref, j’vais pas faire de discours t’as vu. T’me files l’oseille dans l’instant et on oublie ‘kay ? Pour rester à quai, faut payer, t’vois l’genre cousin ? »

Ombrelle ne répondit pas, car quelqu'un d'autre en avait ce rôle. Actuellement, elle se sentait plus comme un garde du corps avec son corps métallique solide. Sempai Anumeh répondit à cette vilaine troupe de vagabonds :

"Pour rester à quai? Ce n'est pas ce qu'il va se passer. Nous ne faisons que passer très vite, nous n'étions même pas censés venir ici en premier lieu, et étant en mission d'exploration on n'a presque rien à donner.
Seulement! Ecoutez-bien, un ingénieur naval bluien a volé de grosses quantités d'argent et tout indique qu'il a fui tout près d'ici, très récemment. John Patom, ça vous dit quelque chose? Par soucis de justice et de dissuasion, on vient le récupérer et le mettre derrière des barreaux. Aidez-nous à le retrouver et l'embarquer, et gardez son argent volé, ou quoi que ce soit qu'il ait déjà acheté avec. Ensuite, vous n'entendrez plus parler de nous."


Ombrelle aimait comment il parlait, si elle pouvait saigner du nez, elle le ferait. Telle une admirative, elle l'observait, la lumière qui tombait sur lui tel un Dieu. Il avait un tel don pour parler, pour tenir tête à n'importe qui. Elle ne voyait pas là le leader de Blu, mais carrément un don envoyé du ciel Yuméniens.

Mais elle n'allait pas perdre son sérieux dans une situation où il fallait mettre la pression à ces malfrats afin qu'ils comprennent qu'ils ne menaçaient pas n'importe qui. Elle prit un regard très neutre, s'inspirant de son expérience dans l'enquête et le crime pour leur montrer qu'ils n'avaient pas intérêt de faire de bêtises.

Il y en a un qui a une bien belle montre, ce serait dommage que son propriétaire ne puisse plus la lire lorsqu'il aura le visage explosé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaiman Organa
Blu (Exploration) - Rang 4
Blu (Exploration) - Rang 4
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/02/2016
Localisation : Dans le Royaume de Blu

Inventaire
Objet: Livre des Ressources, Livre des artefacts, Eclat de pierre bleu, Amélioration Rang 2.

MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   Ven 10 Fév - 19:00

Bordel de merde !

On est vraiment tombé dans une équipe de bouseux ...

Le Géographe voulait régler son compte avec le pilote, il n'arrêtait pas de faire son caprice d'adolescent et de hurler comme un fou dans la salle de contrôle. Alors que j'avais pour habitude de garder mon calme et mon sang-froid, je commençais à serrer les paumes de ma main droite. Tandis que le lieutenant continuait toujours de faire son caprice, quelque chose de fort et puissant atterrit en direction de sa bouche.

Un morceau de dent voltigea, il y avait également un peu de sang qui était rependu par terre et je vis le lieutenant allongé ... par terre ?

Surpris, je commençais à analyser la situation, mais un officier me déclara rapidement et honnêtement :

"Capitaine Organa, vous avez foutu un énorme coup de poing dans la gueule de Max."

Calmement, je commençais à observer les paumes de ma main droite. En effet, il y avait un peu de sang et le lieutenant était à terre face à moi. Pour la première fois depuis mon arrivée sur Yume no Sekai ... j'avais pété un câble.

Alors que je restais stoïque pendant quelques instants, l'officier me demanda avec une voix légèrement aiguë :

"Capitaine ?"

Très vite, je repris mes esprits en entendant ces paroles. Je commençais à le regarder avec un air étrangement calme avant de lui annoncer :

"Veuillez d'envoyer le lieutenant dans l'infirmerie, il se rétablira dans très peu de temps."

Sans dire un mot de plus, je décidais de quitter la salle de contrôle pour me rendre vers la surface. En effet, on venait d'arriver vers le port de Rosa. Parmi tout ce monde, je retrouvais le Fondateur Anumeh, la psychopathe Clara et la garde-du-corps Ombrelle. Ils n'étaient pas seuls, il y avait cette bande de malfrats. En les observant avec mon œil cybernétique, il était peu armé, il avait des habilles assez ... médiocres. Sans oublier, une hygiène inexistante. Alors que je continuais d'avancer pour me rapprocher d'Anumeh et des autres, l'un des malfrats déclara avec un accent très étrange :

« Z'êtes qui vous ? Z'êtes pas du coin non ? Bref, j'vais pas faire de discours t'as vu. T'me files l'oseille dans l'instant et on oublie ‘kay ? Pour rester à quai, faut payer, t'vois l'genre cousin ? »

J'étais sur le point de sortir mon sabre laser, je ne pouvais pas permettre l'une de ces racailles de s'en prendre à un des membres de l'équipage. Puis, c'est alors qu'Anumeh déclara d'un ton calme et réfléchis :

"Pour rester à quai? Ce n'est pas ce qu'il va se passer. Nous ne faisons que passer très vite, nous n'étions même pas censés venir ici en premier lieu, et étant en mission d'exploration on n'a presque rien à donner.

Seulement! Ecoutez-bien, un ingénieur naval bluien a volé de grosses quantités d'argent et tout indique qu'il a fui tout près d'ici, très récemment. John Patom, ça vous dit quelque chose? Par soucis de justice et de dissuasion, on vient le récupérer et le mettre derrière des barreaux. Aidez-nous à le retrouver et l'embarquer, et gardez son argent volé, ou quoi que ce soit qu'il ait déjà acheté avec. Ensuite, vous n'entendrez plus parler de nous."


Bien joué Anumeh !

Très rapidement, je profitais de cette situation pour allumer un hologramme dévoilant l'identité de l'ancien ingénieur :

Hologramme :
 

Toutefois, je me doutais de l’intelligence de ces malfrats, je préparais mon sabre laser, si ces derniers se montraient un peu trop agressif …

_________________

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez les papiers ? [Pv Anumeh, Clara, la Créatrice et Dead] [Partie 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: Rosa :: Les docks noirs-
Sauter vers: