Partagez | 
 

 Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Dim 13 Nov - 18:07

Tant d'efforts pour si peu.



Notre amie ouvrait doucement les yeux, elle se trouvait au sol sur le ventre, la joue contre sol, son bâton de mage à quelques centimètres de ses doigts ainsi que son couteau, elle se relevait très lentement, une fois à quatre pattes, elle scruta les alentours et elle remarquait un cadavre calciné, qui était-ce ? Le précédent adversaire de la magicienne, un homme-poisson-lanterne qui faisait régner la mort sur ces terres.

Avant le passage de notre pauvre amie, la créature produisait une brume et elle y piégeait les vivants à l'intérieur, Mour avait faillit rejoindre ces personnes, mais elle avait préféré combattre plutôt que de se laisser dévorer par la bête, au bout d'un long moment de combat et de grands efforts, notre mage vint à bout de la monstruosité, et la brume disparut avec l'âme de l'horreur. Mour tomba par la suite dans un profond sommeil, elle avait utilisé bien trop d'énergie magique, elle avait même mit son énergie vitale en dangers.

Elle venait de se souvenir de tout ceci, et alors qu'elle se remettait debout un intense mal de crâne venait la remettre à genoux, c'était la conséquence du fait d'avoir utilisé trop de fois sa magie. Elle ramassa son bâton, son couteau, et se mit à marcher très lentement en s'aidant du bâton, sans celui-ci, elle ne pourrait pas avancer, elle tomberait en avant et ne pourrait sans doutes plus se relever. Elle marchait dans une certaine direction, pas la même qu'au départ...

Au début, elle allait inconsciemment vers Bianchi, mais maintenant, sans le savoir, elle retournait en arrière vers Verde. Il lui a fallut un très long moment de marche, elle avait si soif, si faim, si sommeil, mais elle ne pouvait pas s'arrêter pour faire une pause, elle n'avait pas de quoi se raviver, de plus, son mal de crâne intense l'empêchait de se reposer. Elle commençait à apercevoir une forêt, elle commençait à comprendre son erreur, qu'elle était revenue sur ses pas sans le savoir.

Elle arrivait à proximité d'un arbre et elle se heurta contre, elle n'arrivait plus à tenir debout, elle était bien trop faible, elle n'en pouvait plus. Elle quitta l'arbre et tenta d'avancer encore un peu mais au bout de quelques mètres, ses jambes ne suivirent plus et elle tomba en avant, son bâton quitta sa main et roula sur un bon mètre, elle était plus essoufflée que jamais, si elle ne trouvait personne pour l'aider, c'était sûr, notre amie allait y passer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Dim 13 Nov - 20:11

La brume était épaisse, humide mais entravait également la vue. Les belles couleurs qu'elle avait aperçue avait disparue, la brume glacée semblait la forcé à fermer ses yeux. L'enfant venant de naître, ne pouvant rien distinguer, ne pouvant plus distinguer les couleurs fermes alors les yeux alors que son corps reste encore à moitié allongé dans un petit ruisseau d'eau froide qui parcourait le sol et les pierres et racines qui le constituait. Néanmoins, malgré le fait que ses yeux soient clos, le rêve endormit était incapable de rêver ni de cauchemarder, elle même n'était qu'un rêve. Mais si le Néant réussit à rêver de l'abysse ? L'abysse n'était-elle pas elle aussi en droit de voir des images dans son esprit trouble des images se former ?

Elle voyait des couleurs, les quelques couleurs du paysage qu'elle avait vue avant que la brume n'apparaisse. Une couleur, puis deux puis des variantes à en couper le souffle de ses magnifiques couleurs. Plusieurs heures passent, finalement, la brume trépasse. Elle se retire petit à petit, dessinant alors le paysage qui entoure celle qui sommeille et et faisant également frémir la peau de porcelaine de cet être qui s'éveille de nouveau grâce à la lueur des deux lunes se posant sur elle.

Ses yeux s'ouvrent, s'émerveille de nouveau face à d’immenses silhouettes, hautes droites et fier sont ces silhouettes. Les arbres immenses de la forêt, voilà ce que c'était. La créature cherche à bouger, puis réalise que sous ses mains se trouve la terre, boueuse et salle, qui laisse des traces, qui peux se modeler et qui laisse jaillir un liquide similaire à celui où beigne ses jambes quand elle compresse ce qui se trouve sous ses mains. L'eau de la rivière mélanger à la terre pour former de la boue. Abyss s'émerveillait comme une enfant mais ne pouvait donner de nom à toutes ces choses qu'elle découvrait. Mais ce qui la fascinait le plus, étaient ses deux sphère géantes qui par un moyen qu'elle ignorait était haut, très haut dans le ciel. Elle regardait autour d'elle. Des feuilles, des arbres, un paysage très similaire, quelques brindilles sur le sol mais l'une d'elle attirait la jeune demoiselle qui tel un animal s'approchait de cette branche sur le sol pas comme les autres. Plus clair, plus lisse, moins rustre, des formes envoutantes en spirales. Abyss n'osait pas toucher cette mystérieuse branche, cet étrange bâton de mage perdu en pleine forêt. Puis en observant elle l'a vie. Cette silhouette immobile, où plutôt cette chose d'une couleur qu'elle n'avait pas encore vue. C'était du rouge, beaucoup de rouge, ce n'était pas une simple fleur, c'était similaire à une chose que Abyss avait autour de son visage, le vent caressait cette masse rouge au sol. Une chevelure écarlate, en s'approchant doucement, Abyss admirait alors une personne qui à ses yeux la ressemble. Elle aussi dormait à cause de la brume ? Non ce n'était pourtant pas ça...

Elle se penche, curieuse, s'étant approcher d'elle comme un animal en marchant sur ses mains et sur ses genoux, imitant une créature qu'elle avait crut entrevoir dans les buissons. Abyss restait à côté de cette personne hésitant à la toucher, finalement elle regardât de ses yeux jaunes vif chaque détails qui l'intriguait. Notamment les mains, par simple curiosité elle saisit alors une main de l'inconnue pour la comparé avec la sienne qui elle était couverte de boue et glacé. En ressentant la chaleur émanant de la main de l'inconnue, Abyss sursautât car son corps tout entier était de son côté froid comme de la glace. Par surprise elle lâchât un tout petit cris mais ne s’enfuit pas pour autant. Non, elle était bien trop curieuse pour ça.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Lun 14 Nov - 12:06

x Après notre rencontre avec le roi de Verde, Midnight et moi avons décidé de venir en aide au royaume de la nature, mais pourquoi donc et dans quel but ? Parce qu'il y a une guerre qui menace la paix de Yume no Sekai, et pour que moi et ma sœur puissions vivre en paix dans ce monde. Nous voyageons donc dans tout Verde en tant que gardes, notre travail est d'appréhender la moindre menace ennemie et soit la capturer, soit, si la capture échoue, exterminer la menace.

~°~ Jusqu'à présent, Soha et moi n'avons croisé personne, pas de morts, rien. La menace était normalement Malvienne et nous n'avons rien trouvé de notre côté durant nos tours de garde, peut-être que d'autres gens avaient eut plus de chances que nous et avaient trouvé quelque chose de leur côté, nous n'en savions rien pour le moment, nous allions de toutes façons pas tarder à retourner dans l'un des villages les plus proches pour nous y reposer.

x Nous marchions dans la forêt d'un pas assez fatigué, toute une journée de marche c'est épuisant, certes, ma sœur et moi nous sommes habituées à cela, et encore marcher ici était moins fatiguant que de marcher dans les déserts de notre ancien monde, ici c'est si... Paisible... Magnifique... On ne pouvait se lasser d'admirer tout ce que l'on voyait que ce soit arbres, plantes, ou animaux. Les seuls bruits que l'on pouvait entendre étaient le vent passant entre les arbres et les plantes nous entourant, nos bruits de pas, et les quelques cri d'animaux nous étant encore inconnus...

~°~ ...Jusqu'à ce qu'un nouveau bruit se fasse entendre, une sorte de petit cri venant de non loin de nous. C'était un son venant d'un être humain, enfin, je crois. Soha et moi décidions alors de nous cacher dans des buissons, l'arme dégainée et nous observions ce que nous pouvions observer, soit deux personne, une à terre vêtue de rouge et l'autre à genoux à côté d'elle vêtue de... De... De rien du tout. Normal.

x Que faisait cette personne nue à côté de l'autre à terre ? Qui avait poussé le petit cri ? Les deux personnes étaient des femmes, que devions nous faire avec Midnight ? Intervenir ou observer ? Je pensais à intervenir, demander ce qu'il c'était passé, si la femme en rouge allait bien et surtout, surtout... Pourquoi l'autre femme plus pâle que jamais était nue...? Alors nous rangions nos armes dans leur fourreau mais nous gardions une main sur la garde au cas où, et...

~°~ ...Et nous sortions de notre cachette en nous rapprochant jusqu'à un bon mètre des deux personnes, normalement elles devaient nous avoir remarqué à cause de nos bruits de pas, Soha leur posa ensuite ses questions tout en restant avec moi assez méfiante, il ne fallait pas oublié que si ça se trouve, ceci n'était qu'une sorte de piège et que peut-être que des morts allaient nous tomber dessus, oui, vive la paranoïa.

Soha : Hem... Excusez moi, vous allez bien ? Pouvons-nous savoir ce que vous faîtes ici au beau milieu de la forêt en pleine nuit ? Cette personne à terre ne semble pas aller bien non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mer 16 Nov - 12:27

Chaud/Froid.



Alors que notre pauvre amie était à moitié consciente, et encore, presque complètement évanouie, elle sentit et entendit quelque chose s'approcher, des bruits de pas semblants proches mais lointains... Ça se rapprochait d'elle, était-ce quelqu'un venu pour lui venir en aide ? Il lui fallait de l'eau, et de quoi la réchauffer... Ou la refroidir, la magicienne était elle même incapable de savoir si elle avait chaud au froid, sa tête brûlait, tout l'intérieur de son corps était bouillant, mais à l'extérieur elle avait l'impression d'être gelée alors que c'était tout l'inverse, elle était tout aussi brûlante.

Quelque chose lui touchait la main, c'était cette personne qui s'était approchée, qu'allait-elle faire ? Un petit cri féminin se fit rapidement entendre alors que la main de l'inconnue se retirait de la main de Mour, que ce passait-il au juste ? La magicienne avait l'impression de faire un mauvais rêve, elle avait beau vouloir bouger, se lever, ou autre, elle n'y arrivait pas, elle était bien trop faible, la mage de feu était à deux doigts de tomber dans un profond sommeil, plus profond que toute les siestes qu'elle à fait réunis.

Une voix se fit alors entendre, c'était une voix féminine et elle ne venait pas de la personne au près de notre pauvre amie, c'était une seconde inconnue. Elle demandait d'après ce que Mour arrivait à entendre si tout allait bien, puis la raison de la venue de l'inconnue, et enfin si Mour allait bien. La demoiselle des flammes n'était malheureusement pas en état de répondre, tout ce qu'elle put faire à ce moment là en guise de réponse, c'est à peine bouger un doigt en poussant un râlement, elle se sentait si lourde...

Ses yeux s'ouvraient alors complètement et elle se mit un genou et une main au sol, n'était elle pas sensé être au bord de l'évanouissement ? Si, c'est justement pour ça qu'après avoir tenté de se relever pour marcher, elle retomba lourdement en diagonale sur le sol, enfin sur le sol, plutôt dans les pommes, les yeux de la magicienne se fermaient et... Comme le dirait sa mère autrefois, "au dodo".


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mer 16 Nov - 23:27

Soha : Hem... Excusez moi, vous allez bien ? Pouvons-nous savoir ce que vous faîtes ici au beau milieu de la forêt en pleine nuit ? Cette personne à terre ne semble pas aller bien non plus...

Du bruit, des sons sort de ce gouffre sur la face de cette personne qui s'approche, la créature du Néant recule, ce petit rêve ne sachant rien regardait de haut en bas les deux nouvelles personnes qui venaient d'arriver, comme impressionnée par le fait qu'elle soit debout. Elle ouvrait, fermait sa bouche mais aucun son ne sortait, puis elle se rappelât du petit cris qu'elle avait lâchée, elle penchait un peu la tête sur le côté et fit des sons assez étranges avec sa bouche, ne formulant pas de mots, ni de phrase, rien, juste du bruit avant de s'arrêter et de regarder écarquiller la personne évanouie remuer, se redresser légèrement, se mettre à genoux puis tomber au sol. Abyss était très perturbé par tout ce qui se passait et réalisait petit à petit que les choses autours d'elle semblait interagir ensemble, tout comme toucher cette personne lui avait fait ressentir une étrange chaleur. La créature onirique essayât d'articuler avec une extrême maladresse quelques sons qu'elle avait entendue qui était en réalité des mots qui avait été prononcer à plusieurs reprises.

-Bi.... Bi.... Bihein... Vo.... vo.... Bien..... v.... vo... vou..hou.... vous... a...ha.... allé.... a....halé.... bien...vous...halé ?

Elle bégayait beaucoup, elle avait un mal fou à articuler les mots, à jouer avec les sons que la voix permettait de créer. A vrais dire c'était sa première fois qu'elle voyait le monde et aussi la première fois qu'elle l'entendais. Elle apprenais tout, tout sans exception, même le langage lui était inconnu. Abyss s'approchait très lentement des deux sœurs, et tendis en tremblotant une main pour toucher les pieds de celle ayant prit la parole. Quelque chose n'allait pas non ? Abyss regardât alors ses propres pieds, qui contrairement à ceux des personnes face à elles étaient nus et donc on voyait les orteils. Abyss s’imaginât alors que les personnes face à elle n'avait pas du tout les mêmes pieds qu'elle et regardât avec une extrême curiosité les bottes des demoiselles. La magicienne ? Ho... c'était un drôle d'élément pour elle aussi, mais elle n'avait pas parler jusque là, mais Abyss l'avait néanmoins observer quand elle essayait de se relever, et par une ignorance extrême, la créature onirique l’imitât, se mettant sur un genoux, poussant un peu sur sa jambe arrière et s’écartant au final parterre comme si elle avait juger que la chute était volontaire. Néanmoins, se faisant mal ainsi, Abyss comprit que les choses n'était peut-être pas forcément constamment volontaire et contrôler et se redressât, le visage couvert de terre et quelques brindilles dans les cheveux en se frottant ses bras égratignés et en regardant la teinte bleuté que prenait très lentement sa peau blanche sans bouger. Elle se contentât juste d'essayer de faire du bruit en répétant comme un perroquet infernal les mots que l'inconnue face à elle avait répété deux fois en l’interrogeant.

-Bi.... Bien... Vo....vou.... bien... allé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Jeu 17 Nov - 12:44

x Je voyais la femme en rouge commencer à se relever, dormait-elle ? Elle se mit à genoux et... Retomba à terre, les yeux fermés, elle semblait s'être évanouie dès lors que son visage heurta le sol. La deuxième femme fit exactement la même action pour une raison qui nous était inconnue, qu'essayait-elle de faire ? Est-ce que... Serait-ce l'une de ces personnes de notre monde qui avait été séquestré dans un laboratoire et qui avait subit nombre d'expériences ? Peut-être, dans notre monde, ce genre de personnes n'avaient plus la forme d'un être humain, tandis que elle semblait tout parfaitement humaine, enfin, si l'on oublie sa pâleur assez extrême.

~°~ La fille s'était mise à marmonner des choses, elle semblait répéter les paroles de Soha, que passer de ça à part "cette fille est amnésique, dans un sens vraiment extrême" ? Elle ressemble presque mentalement à un nouveau né qui imite ce qu'il voit, les précédant mouvements de la femme en rouge, ce que Soha disait... Elle semblait "apprendre" de nous. Enfin, pour le moment, il y a sans doutes un cas plus important dont on devrait s'occuper sœurette et moi, la femme en rouge ne semblait pas aller bien du tout. Je me rapprochais alors d'elle, je la plaçais sur le dos et je relevais sa tête, puis je demandais deux-trois choses à Soha tandis que j'ouvrais mon œil gauche.

Midnight : Je vois des traces de blessures sur son corps, regarde, ses vêtements sont un peu déchirés à certains endroits, elle a dû se soigner en utilisant de la magie, enfin, probablement. Ses lèvres sont très sèches, il te reste de l'eau Soha ?


Soha : Oui, une gourde presque pleine, tiens.

x Je passais ce qu'il me restait d'eau à Midnight afin qu'elle fasse boire la femme aux cheveux écarlates, puis je me tournais vers la femme aux couleurs froides, et... Je lui tendais la main, savait-elle marcher ? Peut-être, nous allons voir ça, si elle décide de se lever. Nous allons les mener dans un lieu plus chaud et plus sûr, il doit bien avoir un abri dans le coin, une petite cabane où les voyageurs passent pour se raviver. Ces femmes ne semblent pas être du côté des morts, on peut les prendre avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Sam 19 Nov - 13:58

Faiblesse.

[Warning : Dans cette réponse, il n'y aura ni images, ni gif, pourquoi donc ? Car je n'en trouve pas.]

Notre pauvre amie inconsciente commençait à se sentir déplacée, comment ça ? Est-ce que la première inconnue aux mains froides était en train de la faire bouger ? Ou était-ce alors les deux autres personnes qui venaient d'arriver ? Malgré son évanouissement, la magicienne pouvait tout de même entendre, oui, elle entendait la première inconnue marmonner des choses, elle semblait répéter ce que disait la deuxième inconnue qui s'était mise à discuter avec une troisième inconnue, elles semblaient faire un rapport de situation, elles s'organisaient ? Mour ne pouvait plus réfléchir correctement dans son état, elle ne pouvait plus rien faire sauf respirer et souffrir.

Elle se fit asseoir par l'une des trois inconnues, c'était très probablement la troisième, elle faisait l'inventaire des blessures de la mage de feu, il y avait des traces de blessures sur son corps, blessures causées par la monstruosité de la brume, soignées par la magie de la magicienne. L'inconnue insista sur un fait, le fait que les lèvres de Mour soient très sèche, oui, elle était assoiffée, c'était l'une des raisons de son évanouissement. la troisième inconnue demanda de l'eau à la deuxième inconnue qu'elle nomma "Soha", celle-ci lui répondit positivement, la pauvre mage pouvait entendre le bruit d'une eau frappant l'intérieur d'une gourde alors que celle-ci se faisait déplacer en direction de la mage, une gourde remplie d'eau, Mour en avait impérativement besoin.

La troisième inconnue fit boire la mage, c'était rafraîchissant, agréable, notre pauvre amie avait l'impression de ne pas avoir bu depuis des années, en tout cas ces nombreuses gorgées ne suffirent pas à calmer le mal de crâne intense de la mage qui reprit doucement conscience, elle ouvrait les yeux et regarda en premier la personne qui était en train de la faire boire. C'était une jeune fille encapuchonnée, elle avait les cheveux noirs avec quelques mèches grisâtres, son oeil droit avait une couleur normale que Mour ne sut définir à cause de l'obscurité de la nuit, mais elle put facilement voir son œil gauche, il était différant, rouge.

La magicienne tournât ensuite son regard en direction de la première inconnue, celle-ci était nue, sa teint de peau était extrêmement pâle, et elle possédait de longs cheveux noirs, c'était elle qui lui avait touché la main, qu'allait elle faire à Mour ? La magicienne pensait à des choses malsaines... Elle tournait enfin son regard vers la deuxième inconnue, une grande fille aux cheveux bleu foncé, elle tendait la main à la fille pâle. La magicienne finit de boire et referma ses yeux, son mal de crâne la faisait bien trop souffrir, elle était encore incapable de dire un seul mot, de se lever, elle pouvait juste... Respirer et souffrir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Lun 21 Nov - 1:08

Échange... on passe quelque chose d'une main à l'autre. Il y a du bruit, beaucoup de bruit, entre les faune sauvage et les paroles qui était un langage que le rêve ne connaissait pas, Abyss semblait petit à petit déboussoler, encore plus quand on lui tendis la main. Trop de chose se passait en même temps, la demoiselle à la chevelure semblait légèrement revenir à elle grâce à la bizarrerie que la personne face à elle avait donner à l'autre se trouvant à côté de la magicienne. Abyss avait le vertige et cet air perplexe se lisait clairement sur son visage. Sa tête commençait à lui faire mal, elle cessât de répéter les mots et préféra mettre ses mains sur sa tête, se courbant légèrement, semblant essayer de comprendre, de réfléchir. Voilà la problème, on lui tendais la main, que devait-elle faire ? Y Mettre la sienne ? Ne rein faire ? Passer un objet tout comme elle avait passer une "gourde d'eau" à la demoiselle s'occupant de l'inconsciente. Tremblant dans ses gestes, elle agissait de manière incertaine et attrapât le bâton de la mage que personne semblait avoir remarquer et le mis dans la main de la personne et marmonnât :

-Gou.... gourde ? pl...pleine.... g... gour ... goudre ...de.... gourde....

C'était loin d'être une gourde pourtant ce qu'elle donnait et désignait ainsi, c'était un spectre et c'est tout. Mais c'était presque comme si elle avait décider d'associer l'acte de donner quelque au terme "gourde". Abyss, au lieu de prendre la main de la demoiselle, y déposât le bâton de tout à leur, ce disant qu'il était très joli et que tout comme l'objet qui fut échanger plus tôt entre Soha et sa sœur, ce spectre magique était à ses yeux un objet inhabituel, car en effet, pour Abyss une simple gourde était quelque chose de pas banal puisque c'était la première fois qu'elle voyait un objet comme ça. En même temps c'était la première fois de plein de chose en même temps et Abyss se remettait à répété n'importe quoi...

-oooooo.......ohhhhhh........e...eauuu... eau....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mar 22 Nov - 9:45

x La demoiselle nue ne semblait pas comprendre mon mouvement, elle semblait se demander pourquoi je lui tendais la main, je voulais qu'elle utilise cette dernière pour se relever, mais au lieu de ça, elle saisit un bâton se trouvant sur le sol et le posa dans ma main. Elle répétait encore mes mots, "gourde pleine" et "eau", elle était vraiment comme une nouveau né mais... La grande différence, c'est qu'un nouveau né est stupide, il apprend les choses instinctivement pour devenir plus intelligent, et cette femme est intelligente, elle apprend rapidement des choses, et c'est ça le problème, en étant intelligeant on confond tout plus facilement, c'était ça son problème, elle croyait comprendre que ce bâton était une gourde remplie d'eau.

~°~ La femme rouge reprenait lentement connaissance, hourra ! Elle n'était pas complètement morte ! Enfin, si elle était morte, elle serait très probablement entrain de dégainer une arme pour nous tuer ou entrain de nous lancer des sorts comme des boules de feu. Sa respiration était rapide et son front était brûlant, moi et Soha avons déjà eu de la fièvre une fois, mais jamais nous n'avons été aussi brûlante que cette femme. Elle était donc malade, très malade, il lui fallait des médicaments, du repos, bref, la totale.

Midnight : Hey Soha, il faudrait trouver un abris et vite, et aussi des médicaments contre la fièvre, cette fille est brûlante. Je suis même pas sûre que nous puissions la faire tenir assez longtemps jusqu'à un village.


Soha : Oui, j'ai vu une sorte de cabane tout à l'heure quand on passait dans les bois, on aura peut-être de quoi faire dedans ? Porte la fille en rouge, je m'occupe de celle nue.

Midnight : Ha bha oui forcément...!

Soha : Ne soit pas jalouse~!

x Midnight saisit donc la femme en rouge dans ses bras et commença à la transporter, je lui indiquais la route à suivre et je la laissais passer devant, quant à moi, je devais m'occuper de cette fille pâle, je ne pouvais pas la prendre comme ça et la déplacer, sa réaction serait incertaine, elle pourrait se montrer violente... Ou pas. Je pointais donc le bâton dans ma main du doigt, il était étrange, il devait servir à lancer des sorts, j'allais apprendre à cette fille à "parler" ce serait un bon début.

Soha : Ca, c'est un "bâton". Tu comprends ? "Bâton".

x Par la suite, je lui prenais la main et je l'incitais à se lever, nous étions prêt d'un arbre, je ne m'attendais pas à ce qu'elle marche directement, je voulais au moins qu'elle tienne sur ses deux jambes. Je la faisais donc lentement se lever, l'arbre pouvait l'aider à tenir debout, elle n'avait qu'à se servir de son instinct si elle en a un, voyons ce que ça donne à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Ven 25 Nov - 11:01

Consciencieusement inconsciente.

C'était horriblement douloureux, elle ne pouvait pas se tordre de douleur et pourtant, les râlements que laissait s'échapper notre pauvre amie montraient bien son état dégradé, plus le temps passait, moins elle allait bien, et moins elle allait bien, plus l'aventure allait être courte pour elle, la magicienne devait être soignée, elle avait besoin de médicaments, de potions, et d'un endroit où elle serait à l'abri du froid de la nuit, et aussi une éponge froide sur le frond pour la protéger de sa chaleur corporelle. La demoiselle des flammes était prise en charge par cette jeune fille à l'oeil rouge.

Mour pouvait voir qu'il en était de même pour la femme blanche, c'était cette autre jeune fille, Soha, qui essayait de la faire se lever, elle semblait... Non pas victime d'une malédiction, mais "amnésique", comme si elle avait tout oublié, comment parler, marcher... Au moins, elle semblait apprendre vite, elle se mettait rapidement à répéter les paroles des jeunes filles. La fille qui me portait passait devant, laissant les deux autres derrière, elle marchait entre les arbres et à travers les plantes pour trouver un abri, Mour elle même en cherchait un de son regard épuisé au cas où la jeune fille n'en trouverait pas un.

La mage de feu finit par en voir un, un que visiblement la jeune fille n'avait point remarqué puisqu'elle avait tourné sa tête vers la gauche alors que l'abri se trouvait à droite. C'était une petite maisonette en bois que Mour fit remarquer la fille en lui tapotant faiblement l'épaule, une fois ceci fait, elle reposa sa tête sur l'épaule de la fille, en reprennant ses râles de souffrance incessants. Il n'y avait pas de lumière dans l'espèce de cabane, soit elle était inhabitée, soit ses occupants étaient partit se coucher depuis belle lurette.

(désolée pour le temps de réponse, je ne savais pas quoi écrire)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Sam 26 Nov - 18:32

Elle pointât du doigt le bâton et articulât très intelligemment ce que Soha essayait de lui apprendre. Mais, si elle avait bien désigne le bâton et appeler "bâton", elle réutilisa le terme pour toute les choses qu'elle désignait avec son doigt. C'était loin d'être gagné car la demoiselle avait cette fois-ci encore tout prit de travers et crut que "bâton" signifiait "montrer du doigt".

Quand Soha lui prit plus ou moins la main de force, la jeune demoiselle, eu une expression de surprise sur son visage. Là encore ce qu'elle touchait était chaud, la chaleur humaine touchant la froideur de l’inexistence, source du rêve. Abyss se sentait tirée vers le haut. Au début, elle fut très têtue, refusant de faire un effort, surement qu'elle ne comprenait pas ce que voulait faire Soha ainsi. Elle lâchait même des petits cris, puis encore des mots qui avait été répété au moins deux fois dont "Soha".


-Fi... Fille... Fiiiiiiiille ! So... soaaaaaaaaaaaaaaaaa... sohaaaaaaaaa...


Devinant alors une expression de surprise sur la femme qui essayait de la levé sur les deux jambes. Abyss se mit à répété plusieurs fois le prénom de la demoiselle. Elle là pointât même du doigt :

-So...a ! Soa ! Soha ! Soha ! Soha !  Bâton Soha ! Bâton Soha ! Bâton Soha !


Néanmoins, en ce qui concerne le fait de se mettre sur ses deux jambes, Abyss, pliait ses jambes en sentant son arrière se décoller du sol, ses jambes tremblait comme des brindilles, alors qu'elle tâtait l'arbre à côté d'elle en en comprenant pas, elle regardait également ses pieds, tout en continuant à répété le nom de Soha, néanmoins elle avait cesser de dire bâton dès qu'elle avait arrêter de pointer du doigt la demoiselle pour garder son équilibre en se soutenant à l'arbre. Une fois approximativement sur ses deux jambes, Abyss regardait du pied à la tête la demoiselle qui l'avait lever et compris alors ce qui se passait sur le moment. Elle s’agitât alors de nouveau, manquant un peu de perdre l'équilibre mais s'adosant avec son dos contre l'arbre pour désigner les jambes de la demoiselle puis les sienne, une fois encore en répétant bâton à tout bout de champ... Elle désignat aussi par la suite les deux autres s'éloigner à la recherche d'un arbis...

-Bâton !!  Bâton !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mar 29 Nov - 18:48

x La fille nue pointait le bâton du doigt et répétait ce que je disais, "bâton", je pensais qu'elle avait comprit, que cet objet s'appelait bâton, non pas gourde. Ensuite je la faisais se lever, elle ne semblait absolument pas comprendre ce que j'essayais de faire, ça aurait été tellement plus simple avec un bébé... Elle répéta mon non plusieurs fois alors que je réussissais lentement à la faire se lever, et elle ajoutait plusieurs fois "bâton" en me pointant du doigt, non, je ne suis pas un bâton ! Est-ce qu'elle aurait aussi une mémoire de poisson rouge ? A moins que... A moins qu'elle n'ai comprit que bâton était en fait "montrer du doigt", mon dieu, ne me dites pas qu'elle avait comprit ça, autrement j'allais entendre bâton à longueur de journée...! Elle avait finit par réussir à tenir debout en s'aidant de l'arbre à côté, ses jambes tremblaient comme des feuilles mortes, elle allait finir par s'habituer.

Elle finissait par comprendre ce que je venais de lui faire faire en pointant ses jambes du doigt puis les miennes tout en répétant encore "bâton", donc elle avait vraiment comprit que "bâton" voulait dire "montrer du doigt"... On était très mal barrés. Elle remarqua ensuite la départ de Midnight et de la femme en rouge, elle les pointait encore du doigt en répétant la même chose, est-ce que je devrais aider cette fille à marcher enfin qu'elle puisse nous suivre ou... Est-ce que je devais marcher tranquillement devant elle afin qu'elle puisse essayer d'elle même ? Je préférais l'aider. Je faisais donc passer l'un de ses bras par dessus mes épaules et j'avançais lentement comme ça, je tentais de ne pas brusquer la fille ainsi, normalement elle devrait bientôt comprendre que pour marcher il faut mettre un pied devant l'autre.


~°~ La femme en rouge venait de faiblement me tapoter l'épaule afin de me faire remarquer une espèce de cabane en bois à ma droite que je n'avais pas remarqué, super ! Je me dirigeais vers cet abri sans lumières puis j'ouvrais la porte sans frapper. L'intérieur était meublé, il y avait deux lits, un bureau, une armoire, une commode avec une bougie dessus, et une espèce de trappe au beau milieu de la pièce. Je déposais la femme en rouge sur l'un des deux lits et je fouillais tout l'endroit, je n'y voyais rien, il faisait trop noir pour regarder les éventuels détails.

Midnight : Soha ! J'ai besoin de feu par ici !

En attendant Soha, j'allais vers la trappe et je l'ouvrais, il faisait bien plus sombre là dedans, je n'y voyais absolument rien, il me fallait absolument plus de lumière. Ca sentait bizarre dans cette trappe, ça sentait... Le fruit fermenté. Peut-être qu'avec de la chance je viens de trouver un garde manger, et peut-être qu'avec de la chance on ne tombera pas sur des cadavres là dedans.


[HRP/désolé pour la réponse de mauvaise qualité, le brouillon a été supprimé je ne sais pas comment donc j'ai tenté de tout réécrire rapidement.\PRH]
Revenir en haut Aller en bas
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Ven 2 Déc - 8:28

Un flammèche réconfortante.



Notre amie était conduite dans l'abri fait de bois assez rapidement, la jeune fille à l'œil rouge semblait être bien consciente du mauvais état de la magicienne, elle n'avait pas qu'une simple fièvre, cette fièvre, c'était probablement la plus terrible d'entre toutes, la plus douloureuse, la plus compliquer à soigner, il fallait soit des potions spéciales, soit énormément de repos. L'intérieur de l'abri était peu meublé, il y avait deux lits couverts de couettes, un bureau rangé où rien ne se trouvait dessus, un armoire dont le contenu est encore inconnu, une commode où se trouve une bougie éteinte et enfin une trappe au beau milieu de la pièce presque invisible dû à la composition semblable au plancher de l'abri de bois.

La sœur à l'œil rouge appelât la deuxième fille qui était encore avec la femme nue, aussi blanche que la neige, pour pouvoir allumer la bougie sur la commode, elle avait besoin de flammes ? Notre mage de feu est capable de produire des flammes mais... Son énergie magique est déjà dans les chiffres négatifs... Mais pour elle, une flammèche ce n'était pas grand chose, elle aurait juste un peu plus mal au crâne. Alors que Mour était déposée sur le lit, elle forma une faible flamme au bout de son index, et elle projeta la minuscule boule de feu sur la bougie afin de l'allumer, puis... Elle fermât les yeux, commençant à se reposer, elle allait maintenant laisser la sœur s'occuper de tout, elle ne pouvait plus rien faire pour aider, elle ne pouvait que se faire aider.

Peut-être que plus tard les deux sœurs accompagneront Mour dans un endroit où elle pourrait se faire soigner plus rapidement, à tout les coups, il existe d'autres peuples dans cette forêt, autrement pourquoi ces deux sœur seraient là ? Et pourquoi cette femme nue aussi ? Mour est dans un nouveau monde, il lui faut le découvrir, ce n'est plus qu'une nécessité maintenant vu les dangers qu'elle a déjà parcourut dans le coin, c'est une obligation. Une fois reposée, notre amie prendra probablement la décision de partir explorer ce monde, peut-être prendra-t-elle une équipe avec elle, comme dans son ancien monde, ou peut-être décidera-t-elle de partir seule, afin d'éviter de faire courir des dangers à d'autres personnes qu'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Ven 9 Déc - 21:43

Un pas, deux pas, très lentement, doucement, d'abord frêle et craintif puis un peu plus rassurer. Elle faisait comme on lui montrait, et elle eu visiblement assez vite compris comment marcher. Certes ce n'était pas encore parfait, mais ce n'était pas catastrophique au point qu'il faille obligatoirement la porter vers la cabane qu'elles approchaient. Abyss regardait la mystérieuse structure, c'était la même matière encore. Même si les planches de la maison n'avait pas la même forme que les arbres, Abyss ressentait comme un lien entre la bâtisse et l'environnement où celle-ci se trouvait. Néanmoins, même si elle avait comprit qu'il fallait mettre un pied devant l'autre pour marcher, Abyss se prit les pieds dans des racines, ne réalisant pas qu'elle devait également faire attention où elle devait mettre les pieds, étant trop occupée à observée la cabane en bois. Elle titubât alors légèrement, mais grâce au soutient que Soha lui faisait pour apprendre à marcher elle ne tombât pas. La créature onirique regardât alors de la demoiselle d'un regard semblant exprimer de la gratitude mais sans aucun mot au bout des lèvres pour parvenir à la remercier autrement. Finalement les deux parvinrent à la cabane, Abyss entrait sans se poser de question, curieuse pas tout ce qui se trouvait à l'intérieur et surtout en observant la flamme de la bougie qui avait été allumée le tant qu'elles arrivèrent.
(pas inspiré après une semaine catastrophe sorry... je ferrais mieux au prochain post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Lun 19 Déc - 12:43

x Nous avancions alors lentement mais surement vers la cabane où Midnight avait amené la femme en rouge, je tenais la fille nue avec son bras par dessus mon épaule, plus l'on parcourait de distance, plus elle semblait s'habituer à marcher, c'était assez incroyable, une telle capacité d'adaptation à l’environnement... Mais peut-être qu'un jour elle avait déjà su marcher, et que actuellement ce ne sont que ses souvenirs qui font surface l'aidant ainsi à marcher. Elle manqua de trébucher sur une racine sortie du sol, mais je la tenais de sorte à ce qu'elle ne tombe pas donc elle ne s'étala pas au sol, peut-être qu'avec ça elle comprendra au passage qu'il faut faire gaffe à là où l'on met les pieds ? En tout cas, elle m'exprima un certain regard pour, je crois, me dire "merci". Nous entrions dans la cabane, on voyait Midnight qui faisait je ne sais trop quoi et la femme en rouge allongée sur un lit.

Soha : On est là, alors comment ça se passe ici ? T'as pas tant besoin de mes flammes que ça on dirait.


Midnight : Hein ? Ben, heuuuu... La femme en rouge semble aussi savoir faire des flammes, du coup elle a allumé la bougie pour moi, enfin bref, il va falloir l'aider et vite, la mettre au lit c'est pas suffisant. Je crois qu'il y a de la nourriture dans cette trappe, c'est justement pour ça que je voulais de la lumière, il fait vachement sombre là dedans. Fais donc s'asseoir la... Fille. Surveille ces deux là, je vais voir là dedans.

~°~ Alors Soha fit doucement s'asseoir la fille à poil sur le second lit, puis elle se mit à les surveiller. Je prenais la bougie que la femme en rouge m'avait allumé avec sa magie et je descendais dans la trappe, donc, cette femme est une mage... Dans la cave se trouvait des tas de caisses et de sac, je les ouvrais tous afin de vérifier leur contenu : Fruits bizarrement bien conservés, eau non identifiée (je ne sais pas si elle est potable ou non), légumes en masse, des bouteilles remplies de liquide rouge/violet et ce genre de chose... C'est effectivement un garde manger. Alors je remontais après avoir récupéré une serviette et de l'eau bien fraîche, puis j'en imbibais la serviette, et ensuite je la passais sur le front de la femme en rouge.

Midnight : Y a pas mal de bouffe en bas, de l'eau, des légumes, des fruits, et des bouteilles remplies de truc violet bizarre. C'est bien beau tout ça mais... Je ne pense pas que ça suffira pour soigner la femme en rouge. Il faudrait trouver de vrais médecins, à Gaea par exemple, il doit y en avoir de bons. Une fois prêtes, nous irons là bas.


Soha : Je vois... Très bien, on passe la nuit ici, puis on part demain matin.

x Alors je faisais en sorte d'expliquer à la fille nue qu'il fallait dormir, je ne pense pas réussir à me faire comprendre pour ce coup ci mais quand elle verra que personne ne fait rien dans la cabane, elle finira par s'endormir. Midnight et moi restions éveillées toute la nuit, nous surveillions l'extérieur comme l'intérieur de cet abri.
Revenir en haut Aller en bas
Mour
Bianchi - Rang 1
Bianchi - Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/10/2016

Inventaire
Objet: Permis de Création de Personnage

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mer 21 Déc - 12:36

De la vie.

Notre pauvre amie entendait la deuxième sœur arriver, elle releva légèrement la tête pour regarder la scène. Avec la sœur se trouvait la page vierge, elle tenait debout, Mour pouvait se souvenir que tout à l'heure ce n'était pas du tout le cas, tout à l'heure, elle était à quatre pattes, désormais, elle se tient grande, aidée de la sœur bleue sur ses deux jambes encore un tant soit peu tremblantes. La sœur à l’œil rouge tenta d'expliquer le fait que notre magicienne avait allumé la bougie à la place de la sœur bleue, est-ce que celle-ci maîtrisait elle aussi les flammes ? Si oui, une fois que Mour ira un peu mieux, elle aura une question à lui poser : quelle est l'utilité de ses flammes, consumer ou construire ? Mour posait souvent cette question à ceux qui étaient capable de dompter les flammes.

La sœur rouge, Midnight, demanda à ce que Soha dépose la page vierge sur le second lit afin de pouvoir la surveiller elle et la mage tandis qu'elle prenait la bougie et descendait par une trappe afin d'aller "explorer les environs". Elle y passa quelques minutes à l'intérieur, quelques minutes de silence, quelques minutes de repos en plus pour notre pauvre demoiselle des flammes. Une fois remontée, la rouge expliqua à la bleue ce qu'il y avait dans cette trappe qui était en fait un garde manger. Il y avait tout ce dont Mour pouvait avoir besoin, mais pourtant pas assez, il lui fallait... Du temps. Lors de la description du sous-sol, Mour pu identifier quelque chose rien que par les paroles de la sœur rouge, ces bouteilles remplies de liquide violet étaient en fait des bouteilles de vin, c'était facile de le deviner aux yeux de la magicienne, vu l'odeur de fermentation en bas, cela ne pouvait être que ça, dommage qu'elle ne soit pas en état d'en boire, la demoiselle en aurait bien prit une gorgée, elle avait l'impression de ne pas en avoir bu depuis... Un bon millénaire.

La sœur bleue, Soha, décréta alors que le "groupe" de filles qu'elles formaient à elles toutes allait passer la nuit ici, ce petit groupe partira de la cabane à l'aube vers un endroit tout simplement meilleur, un endroit où la magicienne pourrait être soignée, un endroit où la page vierge pourrait être examinée, bref, une ville. Midnight avait cité le nom d'une ville précédemment, "Gaea", dans le monde de la mage de feu, Gaea était celle qui avait inventé la magie de la nature, et certaines religions la voyaient comme la mère créatrice des planètes, Mour ne s'est jamais préoccupée des religions et de ce genre de choses, mais avoir un petit peu de culture générale ne pouvait pas lui faire grand mal, surtout si cette culture générale pouvait lui permettre de recouvrer un peu de sa mémoire.

Une nuit, c'est ce que Mour devait attendre avant d'être déplacée vers Gaea. Ces deux sœurs étaient très jeunes, et pourtant... Elles semblaient savoir ce qu'elles faisaient, qu'ont-elles vécu par le passé pour se débrouiller ainsi à cet âge là ? C'était une grande énigme, et ça allait très probablement le rester car une fois que la mage sera prise en charge par les soigneurs de la ville de Gaea, Mour n'aura peut-être pas l'occasion de revoir rapidement le duo de sœurs. Notre pauvre amie commençait alors à profiter d'un sommeil qu'elle n'espérait plus, mais... Pas du rêve qu'elle espérait avec. Elle était en plein cauchemars, elle voyait des flammes partout, elle au milieu de tout ça, d'un tas de maisons en ruines, de cadavres brûlés, des cris, des pleurs.

Dans son rêve, elle se leva et elle avança au milieu de flammes, son bâton à la main, elle écartait les flammes des quelques personnes vivantes qu'elle croisait, jusqu'à qu'au milieu de la fumée elle vit... Elle même. Elle voyait ce qui semblait être son double, double de la magicienne de feu qui disparut après avoir longuement regardé la demoiselle, elle allait a reculons dans les flammes alors que Mour essayait de la poursuivre, et alors qu'elle allait commencer à crier quelque chose à son double... Notre amie s'éveilla dans son lit en sursaut, tellement concentrée par ce cauchemars qu'elle en avait oublié quelques secondes son mal de crâne intense.

Mour se retrouvait alors assise sur son lit, la douleur à la tête lui revenait doucement et sûrement, elle scruta toute la pièce, elle regarda Soha, Midnight, et la page vierge, quelle heure était-il maintenant ? Mour se sentait un peu mieux au niveau de sa fièvre mais toujours mal en point, assez pour ne pas pouvoir utiliser sa magie avant un moment. Après avoir reprit un peu de son souffle, elle demanda à l'une des deux sœurs si elle pouvait être hydratée.

Mour : Est-ce... Est-ce que je peux avoir un peu d'eau s'il vous plaît jeune fille...?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 12/11/2016

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Sam 31 Déc - 17:52

Je ne comprends pas, des gestes... des mouvements... c'est étrange... que veut-elle dire ? Puis elle s'en va, me laissant assise sur cette chose de molle mais confortable. Je regarde tout autour, il a beaucoup de lignes, sur le sol, sur les murs... les petits espacement entre chaque planches de bois. Tant de chose que je regarde et dont j'ignore le nom "flamme"... elles ont dit flammes. Une fois chacune... qu'est ce donc ?

-Flamme.... flamme....

Abyss regardait ce qui se passait, elle écoutait également, répétait toujours de temps en temps les mots qui revenait assez souvent dans les discussions, mais elle remarquait aussi que l'attention était cette fois dirigé vers la demoiselle allongée sur quelque chose de très similaire sur quoi elle était assise. La page vierge regardait alors le lit sur lequel elle se trouvait, ce demandant si elle devait imité la position de l'autre demoiselle. Elle se disait que c'était peut-être cela qu'on tentant de lui expliquer. Mais, le petit rêve se montrât assez têtue, s’interrogeant cette fois sur l'utilité de faire cela.

Il fait de plus en plus sombre, l'une est dehors, l'autre à l’intérieur la dernière n'a pas bougée. S'installe un profond silence, sans m'en rendre compte je me mis à légèrement sourire, quand on n’entendis plus le crépitement du feux qui s'affaiblissait avec le temps, inconsciemment je souriais un peu plus. Ce qui caractérisait le silence, c'était qu'il était rien... peut-être que c'est ce que je suis ? Rien ?

Il faisait un peu plus sombre, la nuit avait bien avancée, mais le petit rêve n'avait pas fermée les yeux, elle ne c'était même pas couchée, ses yeux jaunes luisait légèrement dans l'obscurité, elle continuait d'observer, sagement assise, tout en passant ses doigts entre les lates de bois composant le mur contre lequel le lit ou elle se tenait se trouvait. Elle observait les formes sans faire trop de bruit. Elle n'avait pas envie de répétée les mots appris, le silence était bien trop enivrant pour le gâcher ainsi. Mais dans son esprit, elle essayait de retenir, de comprendre, de les liers entre eux, plusieurs choses sans qu'elle ne s'ne rende compte. Puis le silence fut briser, attirant son regard vers la source du bruit, vers la demoiselle allongée. Elle avait compris un mot. Ce mot qu'elle avait entendue.

"Eau"

Abyss se souvenait de la gourde d'eau, du liquide qui coulait plus tôt très doucement entre les lèvres de la demoiselle. Indistinctement, même si c'était pas à elle qu'on demandait d'en chercher, le petit rêve se glissât dans la cave mais n'y voyait malheureusement rien. Elle avait compris aussi qu'il y avait de l'eau ici à en croire ce qu'avait dit la demoiselle qui en était sortie plus tôt. Elle avait manquée de tombée en voulant descendre mais c'était accrochées à diverse chose et maintenant elle y allait à tâtant, répétant le mot eau plusieurs fois. Mais étant submergée dans l'obscurité de la cave, le petit rêve n'y voyait rien. Au bout d'un moment ce qui était prévisible arrivât, Abyss trébuchait encore une fois, s'étalant cette fois tout le long du corps sur le sol. Il n'y avait pas de flamme, donc pas de lumière... et donc pas d'eau visible pour la page vierge qui semblait presque déçue.

-Pas flamme... pas eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   Mer 11 Jan - 3:24

x Nous alternions nos tour de garde durant la nuit, à un moment je surveillais l'extérieur, à l'autre l'intérieur, et ainsi de suite pendant une grande partie de la nuit, maintenant ça allait être à mon tour d'aller dehors, je pouvais voir Midnight revenir de son tour de garde, nous étions fatiguée mais nous pouvions encore rester debout. La femme nue ne dormait toujours pas, elle observait encore et toujours l'environnement dans lequel nous nous trouvions, je commençais à me demander ce qu'elle était vraiment, une humaine très pale et amnésique ou quelque chose d'autre ? Elle était littéralement un mystère. Midnight ouvrait la porte de la cabane et rentrait à l'intérieur, elle annonça que c'était à moi d'aller dehors.

Midnight : Encore et toujours rien... Tu peux y aller Soha, mais vu à quel point on s'emmerde tu peux rester ici aussi, il ne va rien se passer cette nuit de toutes façons.

Soha : Okay, be pense que je vais rester là alors. Tu sais, je crois qu'on est trop tendues, nous devrions prendre congé dès qu'on en a l'occasion, certes nous avons fais le choix d'aider Verde dans la guerre contre les morts en patrouillant, mais... On a encore jamais croisé de morts, et puis on a l'occasion de carrément filer en douce comme si nous n'avions jamais été là.

Midnight : Tu... Tu te rends compte de ce que tu dis soeurette ? On va quand même pas laisser ces deux filles ici !

Soha : Mais non, idiote ! On les ramènera bien sûr à Gaea, mais après ça on s'en va, on va aller vers ce royaume, tu sais, comment que ça s'appelle déjà..... Giallo ! Le royaume des arts, on ira s'y installer et on y vivra une vie tranquille, loin des problèmes.

Midnight : C'est pas super cool de laisser Verde comme ça alors qu'on avait dit qu'on aiderait... Mais... Je suis d'accord, j'en ai assez de marcher toute la journée pour patrouiller, je veux marcher toute la journée pour m'amuser ! Ho, d'ailleurs, en voila une qui se réveille en sursaut...!

~•~ C'était la femme en rouge qui devait avoir fait un cauchemar vu sa façon de se réveiller, elle nous demandais à boire, bien entendu, on allait lui en passer ! Mais... Cette fille à poil est descendue avant nous, la chose étant qu'elle n'avait pas de lumière et que je n'étais même mas sûre qu'elle sache descendre une échelle, on attendait donc un peu et... Kadaboum ! Elle devait s'être vautrée dans le sous sol ! Maintenant elle saura que pour avancer, il faut voir où on met les pieds !


× Je descendais alors voir dans le sous sol comment ça se passait en prenant de la lumière avec moi, après avoir aidé la fille blanche à y voir et après lui avoir demandé si elle allait bien sans vraiment attendre de réponses, et aussi après avoir prit de l'eau, je l'aidais à remonter l'échelle, puis je la suivais, quelle vue...! HEM HEM ! Bref. J'allais m'asseoir sur le lit de la femme en rouge et je lui donnais son eau, j'espère qu'elle se remettra vite de sa fièvre... Suite à ça, l'aube se levait, nous allions pouvoir partir.

~•~ Nous prenions la fille nue et la femme en rouge avec nous puis nous partions pour Gaea, la marche fut longue, calme, ennuyante, bref, le genre de marche que j'espérais ne plus avoir quand Soha et moi nous serons à Giallo. Après de bonnes heures de marche, nous arrivions enfin à la capitale de Verde,et nous y cherchions alors des médecins ou des spécialistes pour s'occuper de ces deux femmes, et après les avoir trouvé, nous avions remit les deux femmes aux Verdéens. Enfin, nous pouvions partir pour Giallo, enfin nous allions pouvoir vivre...

Heureuses, tranquilles, et libres.

[Soha et Midnight quittent le rp après avoir déposé Abyss et Mour à Gaea, je supprimerais les deux soeurs par la suite puisque je ne m'amuse pas vraiment avec, elles sont faites pour un autre genre de forum.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux sœurs, une magicienne fièvreuse, et une page vierge.[Pv Soha & Midnight/Abyss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: VerdeTitre :: Forêt des fées-
Sauter vers: