Partagez | 
 

 [quête]Combat bestial, changement brutal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Ven 11 Nov - 16:02

Musique:
 

Depuis tous ce temps, depuis que Wukuri Supirittsu avait foulé le sol de Yume no Sekai pour la première fois, une nouvelle ère s'était écrite. Archidruide de Verde, rien que ça. En si peu de temps il avait gravit les échelons et c'était élevé au plus haut titre que pouvait lui offrir son royaume. Verde fut sa terre d'accueil, son foyer. Mais Yume no Sekai ne se limite pas à de grandes forêts et une faune aussi variée que mythique. Le monde est bien trop vaste pour qu'on le laisse inexploré.

 Wukuri fut l'un des premiers aventuriers à chercher des défis à sa hauteur, et il ne fut pas déçu... Combien de combats avait-il mené? Combien de monstrueux criminels étaient tombés sous ses griffes? Combien de fois avait-il rendu un service plus que fier à son royaume? Combien de litres de son sang s'était répandue sur le sol pour qu'il puisse défendre ses valeurs?

 Certes la vie du druide était loin d'être de tout repos, pourtant, il avait eût la chance de rencontrer deux des plus grands trésors que cette vie aie à offrir : l'amitié et l'amour. Il avait rencontré Nilhus qui, malgré leurs différences imposantes, était devenu son meilleur ami et son plus proche conseillé. Il s'était même hisser lui aussi sur le trône de Verde. Archidruide et Grand-Proliférateur, deux entités n'ayant rien de semblable. Quoi de mieux pour être à la tête du royaume de l'équilibre?

 En plus de tout ça, Wukuri avait eût la chance inouïe de rencontrer Nova qui aujourd'hui n'est autre que la femme de sa vie et la mère de son enfant. Ces trois-là formaient un trio hors-pair mais dont Yume no Sekai ne pourrait jamais se passer. Le gardien des esprits avait tout pour être heureux. Tout...? Il lui manquait un petit quelque chose, sans doute le moyen de se débarrasser de l'envahisseur impérial mort-vivant? Sans aucun doute.

 Il ne faut pas croire à cet air calme et posé que présente Wukuri, en réalité, il est comme chacun terrorisé et très rares sont les nuits où son sommeil n'est pas troublé par l'agression de cauchemar post-traumatique. La nuit, il rêve de la si sanglante bataille d'Utopia, il avait participé et avait vu tant de vies gâchées. Il fut néanmoins profondément atteint par la mort et l'humiliation de Monokuma, le souverain orange. Bien que son voisin Arancionien pouvait souvent sembler menaçant quant aux autres pays, il resterait malgré tout un ami de Wukuri et un des pionniers de Yume no Sekai.

 Presque plus une nuit ne passe sans que Nova ne se retrouve obligée de secoué l'élu de son cœur pour qu'il cesse de gigoter pendant son sommeil en suant à grosse goutte. Les cauchemars ne lui laissait pas le moindre répit. Il revoyait en boucle ces scènes sanglantes, ces cadavres qui jonchaient le sol du champ de bataille Arancionien. Il revoyait les statues le représentant lui et le souverain orange, brûler au milieu de la ville en ruine et Monokuma qui était là, Wukuri courrait pour agir, pour l'aider, pour le sauver, mais rien. Il ne pouvait rien faire. Il tentait de courir, mais c'est comme si le sol le faisait reculer. Il n'y avait aucune issue. Monokuma devait mourir.

 Wukuri s'en voulait, il s'en voulait terriblement. Que ce serait-il passé si il était resté avec Monokuma? Qu'il s'était battu avec lui jusqu'au bout? Peut-être l'aurait-il sauvé? Ou alors aurait-il été lui aussi capturé? Non. Wukuri se serait battu jusqu'à la mort, jusqu'à ce que son corps se détériore lui-même. Il n'aurait accordé à Kotei le plaisir de l'humilier ainsi. Une chose était sûre, ce que "L'Empereur" avait fait était impardonnable, il allait payer pour l'humiliation de Monokuma, mais aussi pour les milliers de morts qu'il avait causé.

 Malgré toute cette haine, il y avait encore un détails qui chiffonnait Wukuri, quelle était cette chose qu'il avait aperçu dans le regard de son adversaire? Pourquoi y avait-il tant de... peine... Au milieu de ce besoin de carnage? Hélas là n'était pas la vraie question... Le véritable défi n'était pas de savoir identifier la véritable nature de Kotei, mais bien de savoir comment le neutraliser. C'est pourquoi Wukuri s'était entraîné sans relâche. De jour comme de nuit, repoussant ses propres limites physiques et mentales.

 Sous le regard sévère de son maître Yoshizawa, il progressait, évoluait. Si bien qu'un jour, alors qu'il poussait ses efforts bien au delà de ses capacités, il parvint à ouvrir la dernière porte. Le dernier panthéon était maintenant sous son contrôle, il maîtrisait enfin les esprits aquatiques. Une seule étape le séparait alors de l'ultime sacrement. Continuant de s'entraîner, il apprit à maîtriser ses nouveaux esprits. A présent, sur terre, en mer ou dans les airs, il était prêt à se battre. L'effort ne lui faisait pas peur, mais la dure réalité était déprimante : si Wukuri seul pouvait aisément se battre contre une légion, ses hommes, eux, n'avait pas le luxe d'être protégés par les esprits.

 Son peuple n'était pas aussi entraîné et vigoureux que lui. Il y avait des gens simples, qui ne souhaitait qu'une vie de douceur et de clémence, il y avait des enfants, qui méritaient de grandir en paix, sans avoir à supporter le deuil de leurs parents. Verde était un trésor plus grand et plus cher que n'importe quelle richesse de ce monde. Un havre de paix qui allait devenir l'un des plus grands champs de bataille de Yume no Sekai. Wukuri connaissait l'objectif de Kotei : l'Yggdrasil, si l'arbre monde tombait entre ses mains, alors le monde brûlerait. Une grande coalition devait se former pour contrer la menace impériale. Wukuri fit voyager ses messagers à travers la quasi totalité des royaumes, le temps était à l'unification. Le combat final approchait bien trop vite.

 Nul ne pouvait se cacher désormais, une fois que Kotei aura posé les mains sur l'arbre-monde, il n'y aura plus le moindre endroit sécurisé sur Yume no Sekai. Il fallait un moyen de lutter, un moyen de combattre, un moyen de vaincre. Une idée était née dans l'esprit de l'Archidruide. Alors qu'il observait les jeunes hommes-serpents recueillis sur l'île au centre du lac, il comprit que leur entraînement et leurs capacité seraient du grande aide. Mieux, l'Archidruide se souvint d'une créature immense, d'un véritable monstre titanesque aux capacités terrifiantes. Si ils pouvaient faire enrôler la bête du côté du royaume vert, ce serait un avantage à ne pas négliger.

 Il devait pour ça retourner au lac et dompter l'animal. Wukuri devait prouver sa valeur à la créature. Il fit part de cette idée à son maître. Le baragas prit un certains temps avant de donner sa réponse, mais étonnamment, il acquiesça. Ce combat contre le gardien légendaire du lac serait la dernière épreuve de Wukuri, la fin de sa formation, si il réussit à dompter l'animal... Alors il sera prêt. La préparation fut rude, le chaman manqua plusieurs nuits de sommeil simplement pour finir ses exercices physiques et mentaux. Le jour de l'affrontement était arrivé, se réveillant avant l'aube, Wukuri ouvrit les yeux.

 Il était prêt. Aucun cauchemar n'était venu troubler sa nuit. Sa concentration avait prit le dessus sur la peur et la crainte. Il était déterminé. Se relevant en position assise sur son lit. Il tourna le regard vers sa femme assoupie. Elle faisait partie des plus belles choses qui lui soit arrivées sur ces terres. Elle dégageait une douce chaleur qui rappelait au druide pourquoi il se battait. Ses cheveux, sa peau et tout son corps luisaient d'une légère teinte rouge. Elle était ravissante. Le moine se leva, enfila ses vêtements. Tandis qu'il finissait d'enrouler ses mains dans ses bandages de protections, il approcha du lit. Il caressa l'épaule de Nova avant de déposer un baiser sur son front.

-Je reviendrais pour le petit-déjeuner, mon amour.

Sans la réveiller, il se dirigea vers le petit berceau qu'ils avaient fait fabriquer pour l’œuf. Il s'accroupit devant et observa la petite coquille pendant plusieurs minutes. Elle brillait comme sa mère. Il caressa le dessus de l’œuf du plat de la main.

-Prends soin de ta maman en mon absence.

Il était très certainement ridicule de faire une telle demande à un être qui n'est même pas encore né, pourtant l'oeuf était sans doute l'une des seules choses qui permettaient aux jeunes parents de penser à autre chose qu'à la guerre et aux massacres impériaux. Se couvrant d'un grand manteau de feuilles, il quitta sa chambre et sorti de sa demeure. Les gardes le regardaient, hésitants...

-Elle n'est pas au courant que je suis parti... Si vous entendez crier et que "ça commence à chauffer"... Fuyez.

Les gardes déglutirent en même temps.

-O... Oui maître Supirittsu...

Alors qu'il descendait les escaliers, Wukuri se remémorait son entraînement, les mouvements qu'il avait recommencé encore et encore, La force mentale qu'il avait concentré pour devenir un combattant parfait.

*Tu n'en as pas assez?* S'imposa Yuyuko.

*Que veux-tu dire?* Lui répondit le moine.

*regardes-toi, tu pars une fois de plus pour affronter une créature légendaire blablabla... Tu n'en as pas assez de combattre?*

*Je ne suis pas sûr de voir où tu veux en venir Yuyuko...*

*Sérieusement gardien, si je dois te parler sérieusement une fois, c'est maintenant, de la façon la plus neutre possible, sans essayer de te corrompre ou de te convaincre de me libérer, j'ai besoin de savoir. Pourquoi tu continus de te battre? Qu'est-ce qui te motives?*

*Ce n'est pas un choix. Si je me bats, c'est pour préserver ceux qui veulent vivre en paix, pour ceux qui n'ont jamais demandé cette guerre.*

*Et toi? Tu n'aimerais pas vivre paisiblement avec ta femme et notr... Ton enfant?* 

*C'est ce que je désire le plus au monde Yuyuko, mais ce n'est pas à propos de ce que je veux faire... C'est à propos de ce que je dois faire. Penses-tu un seul instant que si j'avais été celui qui choisi, j'aurais décidé de me couvrir les mains de sang?... De ton sang et de... leurs sang...*

*Ne vas pas croire que je t'ai pardonné, je dis juste que... peut-être devrions-nous abandonner...? La mort sous l'empire n'est peut-être pas si terrible? Peut-être que nous pourrions empêcher les souffrances de la guerre de se répandre ici en rendant les armes?*

Le ton de Yuyuko n'avait rien de manipulateur comme à son habitude, au contraire, elle semblait dans le doute, et en peine.

*As-tu seulement compris ce qu'il a fait à Monokuma? Au peuple d'Arancioni? Nous ne pouvons pas laisser ça arriver chez nous. Il a réduit Malva en cendres, annihiler la vie à Arancioni, mais il chutera à Verde, je t'assures que nous sortirons vainqueur de cette bataille, mon amie*

*Ne m'appelles pas comme ça. J'ai toujours envie de te tuer tu le sais?*

*Oui, mais tu es coincée dans mon esprit, et nous devons coopérer...*

*... Pour le bien de ceux qui nous entoure, je sais je sais. Mais toi tu as des gens que tu aimes et qui t'aiment, moi je n'ai plus personne à perdre.*

*Pourtant je la ressent, cette inquiétude que tu éprouves pour "notre" enfant. Tu n'as aucun lien avec l’œuf mais pour une raison qui m'échappe, tu sembles t'y être attachée je me trompe?*

*...*

*Tu n'es pas obligée de répondre maintenant.*

Alors qu'ils terminaient leur conversation mentale, Wukuri sorti du grand bâtiment et sorti dans les rues, éclairées par les plantes luminescentes. En plus des gardes, deux silhouettes l'attendaient à la sortie de la ville.

-Maître Yoshizawa, Wellan, je vous remercie de votre présence.

-C'est un honneur maître Supirittsu. Répondit le chef de la garde d'émeraude en s'inclinant comme on le lui avait appris, poing fermé contre paume.

-Tu mesures bien le danger auquel tu te frottes garçon? Si tu échoues, tu ne seras jamais remis sur pied à temps avant que les forces du mal ne s'en prennent à Gaëa... 

-Je ne vous décevrais pas, maître. Mon entraînement paiera.

Saluant ses deux interlocuteurs, Wukuri prit alors la direction du lac. Il était déterminé à réussir, l'échec n'était pas une option.

-Pensez-vous qu'il parviendra à dompter le monstre? Demanda Wellan au baragas alors qu'ils regardaient tous deux le druide partir.

-Le dompter n'est qu'une question de temps pour lui, c'est tout à fait dans les cordes de Wukuri...

-Alors pourquoi êtes-vous si inquiet?

-Parce que la véritable question n'est pas de savoir si il parviendra à dompter la bête, mais de savoir si il parviendra à se dompter lui-même...

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Sam 12 Nov - 2:01

Musique:
 


Les feuilles mortes craquaient sous ses pieds, la vent caressait son visage et la rosée du matin apportait quelque chose de poétique à la situation. Ses pas le guidait vers l'une des plus grandes épreuves que sa vie d'aventurier ai pu lui offrir. Ce matin, beaucoup de choses allaient se jouer. Sa victoire allait apporter une avantage de choix dans la guerre contre Kotei, mais sa défaite elle... Risquait de priver Verde de son meilleur défenseur. L'échec n'était pas une option, il n'avait pas le droit de perdre, il ne pouvait pas perdre.

 Il devait vaincre, devenir le plus puissant des hommes et protéger sa famille, ses amis, son peuple et son monde. Il espérait terriblement que les autres royaumes répondraient au plus vite et seraient présents pour la grande bataille. Alors qu'il progressait, Wukuri tentait déjà d'établir un plan de défense. Les forces de Verde sont résistantes mais face à une armée si grande et puissante, il ne tiendront pas seuls. Yume no Sekai regorgeait de combattants légendaires et chacun devait donner de sa personne pour offrir un avenir aux générations futures.

 Marchant au milieu de la forêt, il observait le ciel étoilé, la lueur matinale se faisait voir au loin. Il faisait froid ce matin là. la nature semblait assoupie. A travers les feuillages, mille yeux l'observaient, les animaux se taisaient sur son passage. Il sentait sur lui le poids des responsabilités et du doute. Il savait et comprenait que ce matin, au lac des esprits, allait se jouer un acte décisif de la guerre contre l'empire mort-vivant.

 C'était quitte ou double. Soit Wukuri revenait victorieux, soit il revenait en morceaux. Son pas était lent et lourd, comme si chaque mètre le séparant de la fin de sa formation était une nouvelle épreuve. Il prenait tout de même son temps pour respirer profondément et ressentir la nature qui l'entourait. Elle était si belle et douce, si innocente, il ne pouvait pas laisser Kotei lui prendre ce cadeau divin. Traversant la forêt des fées, il regardait autour de lui, reconnaissant les endroits qu'il avait déjà visité et les lieux où il avait combattu.

 Cette clairière qu'il traversait était l'endroit où il avait affronté un culte vénérant l'Empereur. Il s'en était sorti grâce à l'aide d'un petit squelette de Nero. Without, jeune aventurier plus que prometteur qui avait gracieusement offert son aide à Verde. Puis ce bosquet plus loin, c'était sous ces arbres qu'il avait combattu sans relâche un mage sombre qui voulait en attenter à sa vie et mettre le feu à la forêt.

 Ce tronc abattu, c'était l'arbre qui était tombé sur la jambe d'une petite fille, ce jour là, il avait réussit à sauver une vie, mais avait dû en enlever une autre. Il avait vécu tant d'aventures ici, il y avait tant d'histoire et de souvenir qui se bousculait entre chaque tronc, entre chaque brindille. Aujourd'hui il allait en écrire une nouvelle, au lac des esprits. Il devait s'y rendre seul et dompter l'animal sans le tuer. Une épreuve à la fois de force et de maîtrise de soi. Pourtant, malgré la première consigne, quelqu'un semblait le suivre. Wukuri s'arrêta net.

-Vous me suivez depuis longtemps, mère Tyrande? Demanda-t-il sans détourner le regard de sa direction.

-Depuis que l'envie m'en a prise Archidruide. Répondit-elle et sortant de derrière un arbre.

-Je suis attendu, madame, je crains de ne pas pouvoir vous accorder tout le temps que j'aimerais.

-Ce n'est pas grave, je peux bien suivre le même chemin que vous avant que vous ne passiez votre épreuve.

Elle fit danser les racines sous ses pieds jusqu'à arriver à sa hauteur, comme flottant au dessus de la terre. il semblait quelque peu surpris.

-Je vous en pris Archidruide, toute la forêt est au courant de l'idiotie que vous êtes sur le point de commettre.

Ils se mirent en route, suivant la petite route de terre menant au lac des esprits.

-J'en déduis que vous n'êtes pas vraiment d'accord avec la fin de ma formation?

-Je ne dit pas que vous n'êtes pas prêt, je dis simplement que vous êtes un imprudent voilà tout.

-Je ne vois pas en quoi faire le maximum pour protéger mon royaume et m'améliorer en vue de l'invasion des morts vivants est imprudent.

-Ce que je dis jeune homme, c'est que vous êtes stupide de vous jeter ainsi à l'abattoir alors que nous avons besoin de vous pour les événements à venir! S'indigna-t-elle.

-Donc vous avez peur vous aussi. Répondit-il d'un air sombre.

-Je... Comment ça?

-J'ai pensé que vous seriez de ceux qui resteraient sans craintes, pourtant je constate que vous aussi tremblez à l'idée d'affronter la mort elle-même.

-Si j'ai peur ce n'est pas pour mes vieilles feuilles, c'est pour ceux que vous m'avez confiés et ceux qui comme moi prient pour notre victoire. J'aime ces terres sans doute autant, si ce n'est plus, que vous. Alors je vous conseille de ne pas jouer au plus malin avec moi avorton ou votre accord avec le dolmen des dryades pourrait bien prendre fin ici et maintenant!

-Pourtant vous n'allez rien faire, même si ce que je fais aujourd'hui vous parait insensé et que je suis le dernier des imbéciles à vos yeux, vous maintiendrez notre accord.

-Et pourquoi ça?

-Parce que vous êtes une femme bien trop sage pour prendre une décision si importante sur un coup de tête.

-Vous êtes étonnamment calme aujourd'hui... Malgré ma menace vous n'avez même pas sourcilier... Moi qui pensait pouvoir briser votre concentration...

-Je suis bien désolé Mère Tyrande, mais aujourd'hui n'est pas le jour où je tomberais dans ce genre de piège, bien que subtile je vous l'accorde.

-Quoiqu'il en soit, ne faites rien d'irréfléchis jeune homme. Je ne vous ai pas envoyé ma petite fille pour rien.

-Naïa, c'est bien ça? J'ai été averti de son arrivé, j'avoue avoir été surpris. Une dryade qui intègre nos cours, c'est assez rare pour le souligner.

-Alors tâchez de vous montrer à la hauteur. Je ne tiens pas à ce qu'elle finisse aussi bornée que vous.

-Elle sera traitée comme tous les élèves, et deviendra brillante, comme chacun d'eux.

-Je l'espère Archidruide, je l'espère. J'ai à faire, je vous laisse sur votre "épreuve".

Elle tourna les racines et rebroussa chemin, avant de s'arrêter quelques mètres derrière.

-Wukuri...

Il s'arrêta lui aussi sans se retourner.

-Vous n'êtes pas un mauvais enfant, on vous a simplement écrasé sous les responsabilités. 

Et elle disparut sans ajouter un mot. L'Archidruide resta stoïque un moment. Son visage dissimulé par la pénombre matinale ne laissant transparaître aucune émotion. Il continua alors sa longue marche vers le lac, l'immense étendue d'eau était déjà visible malgré le manque de lumière. Il avait envie de courir, de se jeter à l'eau de tout donner dès maintenant!

 Wukuri voulait en finir avec cette formation, avec ce gardien, avec la menace de l'Empire. Pourtant, malgré le feu qui brûlait en lui, malgré la force avec laquelle son sang bouillait, malgré ce besoin impulsif de se battre, il restait calme et stoïque. Maintenant son rythme de marche à la même allure avec laquelle il était parti, Il arriva sur la berge du lac. Comme il l'avait demandé, une barque l'attendait à cet endroit. D'un geste lent et soutenu il poussa le petit bateau à l'eau puis il embarqua et se mit à ramer.

 A chaque coup de rame dans le lac, les souvenirs lui revenait, une légère et douce brume flottait doucement au dessus de l'eau, donnant à l'endroit son air si mystique. La dernière fois qu'il était venu ici, il n'était pas seul, loin de là. Nilhus était là. Contrairement aux apparences, Nilhus n'avait pas disparu une fois de plus dans une dimension parallèle et ne reviendra pas comme un météore. Mais il s'était enfermé dans ses laboratoires. Depuis qu'il avait mesuré la menace et le danger que représentait Kotei, il avait claqué la porte de son laboratoire et n'en était pas ressorti. En quelques rares occasions Wukuri pouvait rencontrer son ami, mais il semblait être un homme écraser par le travail. Wukuri le laissait faire, après tout, Nilhus était un homme de science, si il passait autant de temps à travailler, c'était pour offrir à Verde un nouvel atout face à la menace impériale. Le druide était confiant, Nilhus ne l'avait jamais déçu. Alors qu'il ramait, il observa des morceaux de bois flotter à la surface.

 Morceaux de bois... C'est ce qu'aurait décrit un simple maraudeur en voyant ces animaux. Wukuri les avaient déjà rencontré et savait de quoi il s'agissait. Ces paisibles herbivores ne représenteraient aucune menace pour lui... En revanche, à en juger par les remous de l'eau, quelque chose d'autre arrivait. Son objectif semblait avoir compris que le moment était venu. Wukuri serrait le poing, il se releva sur sa barque. Malgré le fait qu'elle tanguait entre les vagues, l'Archidruide restait droit et fier. Alors qu'une forme immense émergeait lentement de l'eau, il fit glisser doucement son manteau de feuilles le long de ses épaules et de ses bras. Celui-ci tomba mollement dans le fond de la barque. L'aube s'était levé, la lueur solaire au loin éclairait enfin le visage fermé du druide, ses yeux étaient fixes, droits et sévères.




Les vagues donnaient l'impression que les deux lunes de Yume no Sekai dansaient au dessus du lac. l'énorme quantité d'eau tomba de la forme géante qui sortait de l'eau. Enfin, la bête était visible. Ou plutôt sa tête, son énorme crâne s'élevait dans les airs. Il était immense, majestueux et dangereux. Son immense mâchoire rappelait bien des souvenirs au druide, il s'était tenu sur cette langue, debout, aux côtés d'un certain raclaw. Tous les deux avaient réussis l'ultime effort de maintenant la gueule du monstre ouverte, en forçant sur son palais, le druide aurait-il la force de le faire seul aujourd'hui?

 La violence qu'il était prêt à déverser ce matin contre son adversaire n'attendait qu'à être libérer pourtant il se devait de rester concentré sur lui-même, là était le véritable but de l'épreuve. Affronter un ennemi bien trop puissant pour ses capacités actuelles, pour qu'ainsi, il atteigne un état de concentration si élevé qu'il parviendrait à dépasser ses propres limites, à devenir plus fort, plus puissant, plus rapide. Wukuri n'avait jamais fait autant d'effort sur sa personne que jusqu'à présent. Il ne s'était jamais autant concentré sur ses émotions. Il ne s'était jamais imposer autant de barrières mentales.

 Comme si le danger n'existait pas, il s'était dessiné un plan de bataille, une évolution des coups et des techniques qu'il allait utiliser contre cet adversaire bien trop grand pour lui. Dire qu'il avait déjà affronter ce monstre, cela pourrait être un avantage de connaître son adversaire à l'avance, mais justement, en connaissant la force brute et la violence du gardien du lac, Wukuri savait que l'affrontement s'avérait être un véritable défi.

 A cinq, ils avaient à peine réussit à affaiblir la créature, or ce matin, le chaman était seul, et il allait devoir le dompter. Un combat sans relâche était sur le point de commencer, un combat qui allait marquer l'histoire de Verde et qui, sans le moindre doute, tournerait une nouvelle page de l'histoire de Yume no Sekai. Le gardien du lac faisait face à l'Archidruide, un instant, il l'observa de ses pupilles verticales. Puis sans crier gare, il ouvrit sa large gueule et poussa un rugissement qui fit trembler l'eau elle-même, rugissement auquel le druide n'accorda qu'une réponse simple et précise : Il se projeta vers la créature. 

Cependant, dans la lueur de l'aube et des lunes, une nouvelle lumière apparut, les éclairs d'énergie parcouraient tout son corps tandis que sa peau luisait de cette même couleur devenue si célèbre dans le royaume vert. Ses poings et ses pieds se chargèrent de cette énergie dorée. Son lien avec l'Yggdrasil lui permettait de charger son corps tout entier d'énergie de l'harmonie, ainsi, il était plus fort, plus rapide et plus résistant que dans son état normal, mais ce n'était là que le début d'une longue série de transformation...

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Sam 12 Nov - 15:31

Musique:
 



Ses pieds le propulsèrent dans les airs. Brillant comme une étoile filant comme une comète, le druide traversait le vent, avec un calme déconcertant.

-Mon nom est Wukuri Supirittsu, gardien des esprits et premier moine du temple de lumière, je suis né dans l'imagination d'un petit garçon et maître Dead m'a jugé digne de fouler le sol de Yume no Sekai. Pendant ces deux années, je me suis entraîné, j'ai évolué et Verde, mon royaume d'accueil à fait de moi son souverain. Déclara-t-il comme si de rien n'était, comme si il s'adressa simplement à une personne qu'il n'avait pas à craindre. 

Son visage se durcie alors soudainement, tandis qu'il flottait dans les airs, il pointa du de l'index la créature.

-Je suis l'Archidruide du royaume de l'équilibre et je ne partirais pas d'ici avant d'avoir fait de toi notre allié.

Était-il devenu fou? Ou son inconscience allait-elle avoir finalement raison de lui? Seul l'avenir nous le dira, car c'est bien un combat d’anthologie qui était sur le point de se jouer. On parle bien ici du gardien du lac des esprits, l'une des créatures les plus puissantes qui règnent sur Yume no Sekai. Ici la difficulté n'était dans l'affrontement en lui-même mais bien dans la réflexion et la façon d'agir. Le gardien devait survivre, Wukuri n'était pas là pour l'abattre mais bien pour le rallier à sa cause. Il fallait dompter le monstre, le dominer, lui prouver que Verde avait bien choisi son roi.

 La large mâchoire du monstre titanesque claqua dans l'eau, il avait manquer sa cible, de peu. Le chaman profita de ce coup de nez dans l'eau pour asséner un violent coup de poing dans la joue de la créature. La force qui se dégageait de l'énergie concentrée dans les phalanges du druide était énorme. Son poing se logea là où il avait ciblé mais... Rien, absolument rien, le coup était bien trop faible pour atteindre un tel animal. Un monstre de cette taille et de cette force ne craignait pas de petite pichenette de ce genre. C'est à peine si il avait réussi à faire sauter une écaille.

 Wukuri vit alors les muscles du coup du gardien se tendre et compris qu'il risquait d'essuyer un violent assaut. D'un coup de tête d'une rare violence, la bête envoya volé le moine plusieurs dizaines de mètres plus loin. Son corps disparut derrière une vague. Alors c'était ainsi? Il avait suffit d'un seul coup, d'un seul et unique coup pour vaincre l'Archidruide? Tout ce temps passé, tous ces efforts accumulés, toute cette énergie dépensée...

 Pour rien? Son corps devait sans aucun doute couler comme une pierre au fond du lac, assommé par la rudesse du choc. C'est ce que ce serait dit quelqu'un qui analyserait la situation d'un point de vue logique et rationnel... Et ce serait là bien mal connaître Wukuri Supirittsu. Lorsque la vague se dissipa, sa silhouette dorée apparue. Debout, droit comme un pic, les bras croisés devant lui, ces derniers fumaient, ils avaient encaisser le choc et avaient permis au moine de limiter les dégâts.

 Cependant, le druide était debout sur l'eau, l'énergie de l'harmonie qui parcourait tout son corps avait envahie la plante de ses pieds et les éclairs courraient non seulement sur ses jambes mais aussi sur l'eau. Cette énergie lui permettait de maintenir le liquide stable, comme une mer d'huile et le laissait marcher dessus. Il s'était former comme une petite plateforme d'eau sans remous, les vagues venaient vers lui se fracassait devant ses yeux, comme si un mur invisible le protégeait. Wukuri décroisa les bras et les secoua pour les faire refroidir. 

-J'avoue avoir oublié que tu frappais si fort...

*Je ne vois donc aucune raison de me retenir! L'énergie de l'harmonie seule ne suffit pas, j'ai besoin d'invoquer un esprit!*

Une énergie orangée l'enveloppa doucement, avant de disparaître comme elle était apparue.

*Non. C'est ma dernière épreuve, je ne peux pas me permettre d'échouer. Je dois me maîtriser et garder le contrôle de moi-même. Je dois combattre de manière évolutive, si je commence directement en donnant tout ce que j'ai, c'est moi serait épuisé, alors qu'au contraire, si je parviens à le vider de son énergie, je pourrais plus facilement l'amadouer sans trop le blesser* Pensa-t-il.

Sans se presser il avança alors sur l'eau, en direction de son adversaire. Il est facile de croire que dans un monde comme Yume no Sekai, se déplacer en marchant sur du liquide est chose aisée, mais il n'en est rien, Wukuri devait se plonger dans un état mental sans faille si il ne voulait pas finir à l'eau. De la même façon que lorsqu'il est monté à Indaco, si il perdait sa concentration, le chemin céleste s'effondrait.

 Ici, en plus devoir maintenir son attention sur ses pieds, il devait en plus mener un combat en s'assurant de toujours avoir l'avantage. L'exercice était dur, mais son entraînement n'avait pas été long et complexe pour rien, il maîtrisait son esprit et, merci à Nilhus, son mindscape. Cet espace mental avait été créer par son compagnon de toujours lorsque celui-ci avait récupéré la corruption qui rongeait le corps de Wukuri lors des cinq mois où l'aventure elle-même semblait avoir quitté ce monde. Grâce à ce cadeau, pour une fois pas empoisonné, il était plus simple pour lui de faire le vide dans ses pensées et de faire un tri des détails auxquels il devait faire attention ou non.

 A ce propos il y avait un détail auquel il devait prêter attention. Un gros détail. Qui fonçait dans sa direction. Le gardien nageait sous l'eau à une vitesse déconcertante, son dos titanesque était la seule chose qui dépassait de l'eau, ce monstre semblait littéralement scinder le lac en deux parties. Wukuri lui continuait d'avancer en réfléchissant à la meilleure façon d'agir. Lorsque la bête surgit devant lui, sa large gueule grande ouverte, prête à dévorer le druide. Ce dernier se plongeait dans une réflexion intense, si bien que le temps lui-même semblait s'être arrêté. Quelles solutions se présentaient à lui? Quelles options avaient-ils pour se sortir de cette situation plus que dangereuse?

 Il pouvait se servir de sa barque? Non, elle avait aucun doute été détruire après la première attaque, il lui fallait autre chose... Les herbivores au corps de bois? Non, ils avaient dû fuir dès que le monstre avait surgit. Alors que faire? Comment pouvait-il agir? Il était coincé, seulement entouré d'eau, il n'y avait rien qui puisse faire. Rien ou presque. Comme si le temps avait repris son cours au moment où sa réflexion s'était terminée, Wukuri concentra l'énergie de ses jambes dans une seule pour se faire pivoter sur le côté et se maintenu du bout des doigts sur les écailles de l'animal.

 Utilisant son pied droit comme un pivot il s'était simplement décalé et avait prit appuie à l'aide ses doigts sur le côté de la bête pour s'échapper, mais il était trop proche, la taille du monstre jouait en sa défaveur et il allait être frappé. Pourtant, il n'en était rien, il s'éloigna le plus naturellement du monde et ce, grâce au gardien du lac lui même. Les vagues qu'ils avaient créées en se déplaçant à une telle vitesse avait permit au druide de fuir, utilisant l'eau comme une planche, maintenu grâce à l'énergie de l'harmonie. Ainsi il dériva plus loin, son plan avait été ingénieux, de plus il n'était pas parti sans rien. Lorsque le terrifiant animal sorti la tête de l'eau pour voir où était passé sa proie, il vit le druide, les bras croisés devant son visage.

-L'énergie de l'harmonie est très faible face à toi visiblement, je ne peux qu'arracher des écailles...

D'un mouvement brusque des mains, il montra les écailles qu'il tenait entre chacun de ses doigts, à la façon d'un éventail.

-Mais si c'est tout ce que je peux faire, alors c'est tout ce qu'il me faudra pour exposer tes faiblesses.

Le long du cou du gardien du lac portait en effet comme des rayures, des lignes parallèles sans écailles, à l'endroit exact où les doigts du chaman avaient courus. Desserrant les doigts, Wukuri laissa les écailles tomber à l'eau. Visiblement enragée, la bête poussa un rugissement qui fit vibrer l'eau elle-même. Sans crier gare, le gardien du lac envoya sa queue pour frapper le chaman. Celui-ci se rendit alors compte de la réelle taille du titan aquatique qu'il affrontait. Voyant le coup arrivé Wukuri prit appuie sur l'eau et sauta en l'air pour esquiver l'assaut. On pouvait tromper le gardien une fois, deux fois, mais pas trois. 

D'une geste étonnamment rapide, il releva sa queue et l'envoya à la hauteur du druide qui essuya l'attaque de plein fouet, comme si ce n'était pas suffisant, le monstre appuya le coup en avançant sa queue à une vitesse effroyable au dessus du lac et en maintenant le druide plaqué entre lui et l'eau. Si ce misérable humain comptait se frotter au gardien légendaire du lac des esprits, il allait en voir de toute les couleurs. Wukuri sentait son dos s'ouvrir sous la violence de l'attaque, il laissa une traînée rouge derrière lui ça y est, le premier sang avait coulé, dommage pour lui, c'était le sien. 

Malgré la douleur il maintenait sa concentration et serrait les dents, la créature voulait le maintenir plaquée contre son membre? Soit, mais il n'avait certainement pas prévu la suite. Lorsque le gardien se mit à ralentir, Wukuri profita de la seconde qui lui était accordée et se hissa sur le monstre. Même en usant de l'énergie de l'harmonie, les écailles étaient extrêmement glissantes et la bête était instable. L'Archidruide se doutait que l'animal sentirait dans quelques secondes qu'il courrait sur son dos, alors Wukuri profiterait au maximum de ces quelques secondes d'avantages, frappant aussi fort qu'il le pouvait il faisait sauter des écailles ici et là.

 Le monstre n'était pas blesser le moins du monde, pas la moindre goutte de sang ne s'échappait de son corps, pas le moindre signe d'affaiblissement, pas le moindre mouvement de douleur. La légende du gardien du lac était fondée sur des faits. Ce n'était pas un simple animal dangereux, c'était un titan à la force divine. Roulant sur lui-même, il projeta le druide qui rebondit sur l'eau comme si il chutait sur du ciment.

 Son corps était éraflé et son dos avait été violemment atteint, mais il refusait de courber l'échine pas question d'abandonner maintenant. Il se releva doucement, ses pieds commençaient à couler et il avait de l'eau jusqu'aux chevilles, il serra le poing et repris la pleine possession de ses moyens. Ses pieds émergèrent et frappèrent l'eau pour se repositionner.

*Pourtant ne serais-ce pas plus facile?* Intervint soudainement Yuyuko dans ses pensées.

*Ne remets pas ça tu veux bien?*

*Ha mais je dis juste que tu es en train de de faire démolir là, je suis peut-être une simple spectatrice, mais en attendant, si tu me laissait faire, on pourrait lui faire sa fête ensemble*

*C'est vrai que tu as des capacités et des atouts qui me seraient très utiles contre lui... Je devrais sans doute libérer ta force...*

*C'est vrai?! C'est vrai?! Tu vas le faire?!*

*Bien évidemment que non voyons, c'est ma dernière épreuve pas question que je gâche tout en te laissant faire le travail.*

*Pfff, abruti, tu m'as fait espérer l'espace d'un instant...*

*Une prochaine fois d'accord?*

*Si il y a une prochaine fois... On est d'accord que la bestiole est bientôt sur nous là? Elle va nous écraser.*

*Ne t'en fais pas pour ça, je suis en état de me défendre.*

*Te défendre? Avec quoi? Ta pathétique énergie? Je t'en pris regarde un peu, tout ce que tu fais c'est lui enlever des écailles, wouuaaaaaw je suis teeeeeellement impressionnée olala! Franchement ça fait cinq minutes que tu t'acharnes sur lui avec la même attaque qui ne fonctionne pas, tu es vrai le pire des crétins pour penser avoir une chance.*

Étrangement, le chaman se mit à sourire, mieux, son expression devint soudainement plus calme et confiante. Il se permit même un très léger rire tandis qu'il se tenait le menton.

-Le pire des crétins hein?

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Dim 13 Nov - 16:52

Musique:
 
-Le pire des crétins se serait jeté dans la mêlée sans avoir de plan en tête, ce qui n'est pas mon cas.

*C'est à dire?*

La créature se rapprochait toujours plus, la violence du choc risquait d'être fatale au druide si il ne faisait rien.

-Penses-tu réellement que j'ai laissé quoique ce soit au hasard dans une épreuve qui compte autant à mes yeux? J'ai joué avec la faiblesse de mes assauts.

*Tu ne vas pas me faire croire que tu as trouvé quoique ce soit d'utilise en arrachant des écailles?*


-Et pourtant regarde mieux... 


Wukuri pointait du doigt l'animal qui les chargeaient tandis que Yuyuko apparaissait derrière lui comme si il l'avait invoquée. Son visage était étonnée, se posant mille et une questions.

-Je n'ai pas frappé au hasard lorsque j'étais sur son dos.

-Les omoplates... Les épaules... le long du dos... Le dessus du crâne... la nuque... Je crois que je commence à comprendre...

-J'ai exposé des points qui peuvent être sensibles.

La bête n'était plus qu'à quelques mètres du druide.

-Et tu comptes te servir de ça pour...

-KUMA!!

Alors que la mâchoire allait se refermer sur eux, une force colossale se planta dans la joue du gardien du lac. Celui-ci fut alors décalé et rata une fois de plus sa cible. Cible qui elle, avait changé d'aspect... La lueur dorée produite par l'énergie de l'harmonie n'était plus concentrée sur ses pieds, le maintenant encore à la surface. Cependant, le reste de son corps avait évolué. Ses muscles semblaient avoir triplés de volumes alors que sa peau prenait une teinte bleutée et que des tatouages runiques venaient recouvrir son dos, son torse et ses joues. De larges pattes d'ours étaient venues remplacer ses mains et la fourrure bleue foncée recouvrait la totalité de ses avants bras. Alors que l'esprit de l'ours, esprit représentatif de la force, apparaissait derrière lui, formée d'une énergie bleue et imitant le moindre de ses mouvements, ses yeux semblaient s'allumer, briller de la même et unique couleur bleutée. L'esprit de l'ours, avait été invoqué.


-Je pense qu'on s'est assez échauffé, il est temps de passer aux choses sérieuses...

Alors que la bête semblait revenir à la charge, le druide ne perdit pas la moindre seconde et se mit en position de blocage. Ses pieds se "plantèrent" dans l'eau et les éclairs d'énergies avaient l'air de s'intensifier. Ses bras se gonflèrent et ses muscles se contractèrent tandis qu'il inspirait le plus d'air possible. L'immense animal surgit alors et se lança tel un tsunami sur le chaman qui ne bougeait pas d'un cil. La collision projeta des trombes d'eau en l'air, cachant le résultat d'un véritable choc des titans. Le corps du gardien du lac était immobile, comme si il forçait sur quelque chose qui refusait de céder.

Wukuri était là, se tenait debout et droit, les veines de ses bras semblaient prêtes à exploser d'un moment à l'autre. Il forçait, appuyait, tendait, mais refusait de plier. Ce n'était pas la première fois qu'un monstre géant se frottait à la force de l'ours. Il n'y a pas si longtemps que ça, un peu plus d'un an environ, il avait fait de même avec Silenz, le serpent géant et gardien de Giallo, dans le désert des didgeridoos. Tenant d'une main chaque mâchoire, le moine maintenait la charge du monstre, ses pieds dérapaient sur l'eau et il commençait à reculer sans le vouloir. Pourtant il ne flanchait pas.

Pendant ce terrifiant rapport de force, les regards des deux combattants se croisèrent et ils purent lire chacun dans les yeux de l'autre la même détermination fulgurante et brûlante qui leur dictait de ne rien lâcher. C'est après de longues secondes de confrontation que Wukuri fit pivoter toute la force de son corps et fit chuter la créature dans l'eau. Fier d'avoir réussi à ne pas tomber lui-même dans le lac, il n'avait cependant pas remarqué l'immense patte qui venait le frapper dans le dos. Il fut littéralement écrasé et projeter sous l'eau à son tour. Quelques secondes passèrent sans qu'il ne puisse réagir et finalement, il toucha le sol rocheux du fond du lac.

Non, en réalité il était tombé sur un rocher élevé, mais le fond n'était pas encore atteint. Lorsqu'il reprit pleine possession de ses moyens, son cerveau surchauffa, il devait trouver une solution plus que rapidement, si il restait piéger ici, le monstre ne perdrait pas le moindre instant pour le trouver, le débusquer et en finir avec lui. Il était l'ours, il devait penser comme l'ours, user des atouts de l'ours. L'idée lui vint alors comme une solution simple et aisée. D'un puissant coup de pied, il se propulsa vers la surface, brisant la tour minérale sur laquelle il avait atterri. Il resurgit de la surface, passant au dessus du gardien du lac qui pensait devoir plonger pour retrouver sa proie, mais il n'en était rien. Le feu qui brûlait en lui allait bientôt pouvoir faire effet.

Wukuri se repositionna sur l'eau et observa l'animal qui allait une fois de plus relancer une charge. Malgré la difficulté de la situation, il était toujours aussi calme, pourtant il avait bel et bien été blessé, son dos le faisait toujours souffrir et ses hématomes ne se comptaient plus. Avait-il encore une fois une nouvelle idée en tête? Alors que la bête se rapprochait, le moine semblait se mettre en position de frappe, il n'allait tout de même pas tenter de stopper la charge d'un seul coup de poing?

Si fort soit l'esprit de l'ours, la taille et le poids du monstre le dépassait largement. Wukuri attendait, il devait être à la bonne portée pour pouvoir frapper. Lorsque enfin il jugea le moment idéal pour lancer son poing, il frappa... Dans l'eau. Il avait lancé son assaut trop tôt? La violence de son attaque souleva devant lui un véritable mur d'eau. Alors là était son plan? Se protéger avec de l'eau? Face au gardien du lac? La mère Tyrande avait peut-être raison après tout, il n'était peut-être qu'un enfant ignorant et inconscient.

La facilité avec laquelle la créature se déplaçait dans son élément était bien là la faille de ce plan de protection. On n'arrête pas des racines avec une haie. Comme si il n'avait s'agit que d'une légère brise, le gardien du lac traversa le mur d'eau à une vitesse fulgurante et referma sa mâchoire qui claqua sur sa proie... Proie qui n'était pas là! Il avait mordu dans le vide? Encore?! La solution ne se trouvait pas dans l'eau mais bien au contraire... Dans les airs. Un hurlement d'aigle résonna au dessus du lac et lorsque le gardien leva les yeux, il vit le druide entouré d'une énergie rougeoyante, déployant de larges ailes dans le ciel à peine éclairé par la leur de l'aube. Le dessus de son corps s'était recouvert de plumes rouges. L'aura de l'aigle s'illuminait au dessus de lui.

D'un rouge intense il imitait la position du druide à la perfection. Avant qu'il n'ai le temps de réagir à ce qu'il avait compris, la bête vit foncer sur elle des plumes à toute vitesse qui se plantèrent dans sa chair, tranchantes comme des lames de rasoirs, elles s'étaient incrustés dans les endroits dépourvus d'écailles. Mais là n'était pas la fin de l'action du druide, bien au contraire ce n'était que le début. Comme un explosion secoua alors les cieux et une nouvelle fois, une aveuglante lumière bleue brilla. L'esprit de l'ours était de retour et de là où il était là, la chute sera rude.


-KUMA!

Poing fermé, légèrement en arrière, il rugissait en tombant sur la bête et vint planter son bras dans le premier poing des pourvus d'écailles, enfonçant un peu plus la plume et infligeant des dégâts de choc à l'animal. Ce n'était pas terminé, il devait continuer, se maintenir malgré la difficulté de marcher sur le dos d'une créature en mouvement. Il visait point après point. Frappant dans le dos à plusieurs reprise, puis il frappa à la base des pattes, les épaules, les omoplates, il était sur le point de chuter mais se rattrapa in extremis, il y était presque...

Il infligea un puissant coup de poing dans la nuque du monstre avant de courir sur le dernier point, alors que son pied dérapait et qu'il était une fois de plus poussé vers l'eau, il profita de l'instant où il flottait dans les airs pour asséner un puissant choc sur le dessus du crâne de l'animal. Il tomba alors lourdement, relevant l'eau autour de lui. Il sorti rapidement sa tête de l'eau pour reprendre une large bouffée d'air frais et constata que son plan avait fonctionné à merveille. D'abord il avait fait sauter les écailles du gardien du lac pour dénuder des endroits qui pourrait être sensibles, des points faibles, comme par exemple les articulations ou les points vitaux. Lorsqu'une zone sensible du corps est attaquée, toute notre énergie se concentre pour la "réparer" ou la protéger.

C'est pour ça que l'on a cette impression de "fatigue", comme si le coup nous avait drainé notre force. Visiblement, c'était le cas pour le monstre qui s'agitait un peu moins, mais restait toujours dangereux à l'extrême. La créature semblait avoir retenu la leçon, combattre de front n'était peut-être pas la meilleure idée... Il se contenta alors de donner de violent coup de queue dans l'eau et le lac semblait subir un véritable tremblement de terre. Le terrible gardien avait peut-être subit des blessures, il avait peut-être été atteint, mais il n'allait certainement pas abandonné dès maintenant. L'heure était à la survie pour le moine qui nageait entre les vagues, les mouvements de l'eau l'empêchait de se hisser sur une "plateforme" qu'il aurait pu bloquer avec l'énergie de l'harmonie.

Il se retrouvait écrasé par des trombes d'eau et secouer par des vagues immenses, plusieurs fois il buvait en la tasse et s'étouffait, la noyade n'était pas loin, il fallait qu'il trouve une échappatoire et vite, sinon son épreuve allait se terminer ici et Verde ne pourrait pas compter sur son meilleur défenseur lorsque le moment sera venu. Profitait des rares moments où il avait l'occasion de respirer il se focalisa de nouveau sur ses souvenirs, sur ce qu'on lui avait appris. Les esprits aussi étaient riches d'enseignements. Lorsque l'on défend leurs valeurs, lorsqu'on représente un animal, il ne faut pas simplement prendre l'un de ses atouts, il faut savoir utiliser tout ce que ces nobles esprits peuvent vous offrir. Wukuri avala une énorme quantité d'air et plongea sous les vagues.

Nageant comme il le pouvait jusqu'à atteindre l'animal, ses larges pattes d'ours lui permettait d'avancer un peu plus rapidement sous l'eau, bien qu'il lui serait bien plus simplement d'invoquer un esprit aquatique... Non pas encore, bientôt, mais pas maintenant. Il se contentait de nager et de retenir sa respiration du mieux qu'il le pouvait, il avait besoin de quelques instants, seulement quelques petits instants, ses poumons allaient devoir forcés mais il y parviendrait. Il arrivait enfin là où il voulait être, sous la créature qui l'avait perdu de vue. Saviez-vous que les tigres étaient de terrifiants prédateurs sur terre comme dans l'eau?

Les pêcheurs imprudents peuvent parfois se retrouver avec une drôle de surprise sous leur bateau... L'eau se mit à briller d'une intense couleur orange, de longues griffes poussèrent entre les phalanges du chaman et des rayures parcouraient son corps. L'esprit du félin rayée flottait derrière lui tandis qu'il lançait ses bras vers le ventre du gardien du lac. Pendant ce temps à la surface, si l'on tendait l'oreille et qu'on écoutait bien, malgré le boucan créé par le remous des vagues et les cris de la bête, il y avait un son que l'on pouvait reconnaître aisément, un son bien connu de tous ici à Verde, mais aussi bien connu des aventuriers qui ont combattu à ses côtés, devenu sa marque de fabrique, sa signature, un cri de guerre, tiré de son langage d’origine, le druide hurlait en ce moment même, tandis que ses griffes venaient frappée la peau du ventre du monstre.


-TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA TORA !!!

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Mar 15 Nov - 0:53

Musique 1:
 


L'eau remuait, les courants se croisaient, la créature se tordait dans tous les sens. Avait-elle enfin trouvé un adversaire à sa mesure? Le légendaire gardien du lac avait-il enfin trouvé un être à la force, l'intelligence et la vitesse assez grande pour le battre? Sous l'eau le druide usait de toute son énergie pour asséner le plus de coup possible au monstre sous-marin. La créature n'en avait pas fini, bien que partiellement blessée, elle refusait de se laisser faire et se débattait continuellement, si bien que, une fois son enchaînement terminé, le druide se retrouvait en grande difficulté pour reprendre sa respiration à la surface. Subissait-il la réponse de l'animal à son assaut?

 Ou souffrait-il tout simplement d'un manque flagrant de chance et son adversaire n'avait pas conscience de ce qu'il faisait? Non, Wukuri le savait. Le gardien du lac était bien trop malin et rusé pour se comporter comme un simple animal, il savait parfaitement ce qu'il faisait, mieux encore, il prévoyait. Tout comme le chaman, lui aussi échafaudait des plans et calculait à l'avance les coups de son ennemi. L'Archidruide le comprit, mais cette information ne lui serait pas d'une grande aide, il était toujours bloqué sous des tonnes d'eau et il allait bientôt manquer de suffoquer. Il se débattait, il remuait, perdant peu à peu son sang froid et laissant la panique grimper dans ses nerfs, si il ne faisait rien il allait...

 il allait survivre... C'était bien ça la solution, ne rien faire. En se débattant pour retrouver sa position initiale, Wukuri ne faisait que se battre contre le courant et se bloquait tout seul, alors qu'en lâchant tout... Il se fit violemment emporté par un courant qui le projeta à une vitesse folle, il s'était laisser guidé par un des mouvements aquatiques générés par les mouvements de la bête. La fulgurante douleur qui déchira alors son dos lui indiqua qu'il était enfin entré en contact avec le douloureux, mais revigorant air frais.

 Se laisser emporter par un courant ascendant n'était pas une mauvaise idée loin de là, il s'était ainsi garanti une issue de secours vers la surface et avait pu prendre une grande bouffée d'air. Cependant, pendant qu'il était là à tenter de remplir ses poumons, son adversaire voulait toujours l'abattre et la dernière chose que Wukuri vit clairement fut une rangée d'écailles venir le frapper en plein visage. La créature lui avait donné un violent coup d'épaule qui l'avait propulsé sous l'eau. Son corps avait retrouvé son aspect normal, sa liaison avec l'esprit du tigre était rompue. S'en était terminé.

 Le combat pouvait s'arrêter là, si Wukuri se retrouvait ainsi plongé sous l'eau sans pouvoir faire appel aux esprits, alors il n'avait pas la moindre chance. Comprenant l'avantage certain que lui offrait la situation, le légendaire gardien du lac fonçait sur lui la gueule grande ouverte. Enfin, après tant d'échec, l'une de ses attaques allait finalement fonctionner. Le moine n'avait aucune possibilité de fuir, c'était à peine si il était conscient. La gueule titanesque du monstre s'ouvrit devant lui dans un claquement rude et sec, enferma sa cible. La créature ne disposant pas de crocs, Wukuri ne serait pas blessé, mais l'épreuve s'arrêtait ici pour lui.

 Il avait perdu. Il s'était fait aspirer par la bête qui le conservait dans sa bouche le temps de remonter et de le recracher au loin, son énergie allait être aspirée et ses blessures ne se compteraient même plus, il ne seraient jamais prêt pour la grande bataille de Gaëa. Mais alors que le corps aquatique de l'animal nageait à toute vitesse vers la surface, il s'arrêta net. Comme si il avait... senti quelque chose? Quelque chose sur le bout de sa langue... Quelque chose de rond... Quelque chose... D'extrêmement douloureux!! 

Ne comprenant pas ce qui était en train de lui arrivé il se secoua en tout sens et senti une espèce de boule se déplacer dans sa bouche, pire, chaque paroi que la forme étrange semblait toucher devenait intensément douloureuse si bien que finalement, la bête rouvrit sa gueule et recracha son contenu. Une grosse sphère aux couleurs rayées blanches et marron-orangées flotta alors mollement dans l'eau. Quelle était cette chose? Qu'est-ce que cet objet à l'allure si étrange faisait dans sa bouche? A en juger par les petits piquants qui parcouraient la surface de la sphère, c'était bien d'elle que venait la douleur.

 La boule semblait composée d'une sorte de carapace arborant des piques qui apparemment devaient être venimeux. Mais une fois de plus, la même question revenait : pourquoi cette chose était-elle sur sa langue... Le druide... Où était le druide? Si il parvenait à reprendre ses esprits (sans mauvais jeu de mots) il reviendrait sans doute à la charge. Le regard de la bête balaya plusieurs fois le fond du lac, puis les alentours et même la surface, pourtant il n'était nul part, le gardien du lac s'inquiétait... Se pouvait-il que...

Un "crack" résonna dans le fond de l'eau, Une fissure s'était formée sur la carapace de forme oblique. Toute l'attention de la créature se porta alors sur l'objet qu'il avait recraché. La bête eût soudainement un très mauvais pré-sentiment. Une nouvelle fois, la coque craqua mais cette fois, un morceau tomba et se mit à couler vers le fond des eaux, mais ce n'était pas sur lui qu'il fallait se concentrer. Un œil apparaissait dans la fissure qui s'était formée. Un œil fixe, droit et sévère. L'animal poussa un hurlement lorsqu'il comprit qui se cachait à l'intérieur de la coquille empoisonnée. Jamais personne jusqu'à présent n'avait réussi à résister à son aspiration. Comment était-ce possible?! La carapace se brisa et alors en sorti un être que personne n'aurait reconnu du premier coup d’œil.

Musique 2:
 


Jaillissant de la sphère tel une gravure quittant son mur de pierre, Wukuri se tenait comme si il volait, mieux, il nageait, mais il était bien trop... A son aise, il n'avait jamais nagé de cette façon auparavant. C'est comme si son corps était fait pour vivre sous l'eau. En parlant de son corps, il avait lui aussi subit quelques changement. Sa peau elle-même avait changée de couleur délaissant le teint mate qu'il arborait habituellement pour s'orner d'une teinte blanche aux rayures marrons-orangées.

 Ses cheveux n'était plus bruns et ne se dressaient plus sur sa tête, au contraire, ce qui ressemblaient à de longues tresses tombaient en masse sur ses épaules et dans son dos, presque comme des dreadlocks à un détail près, il ne s'agissait aucunement de cheveux. Ils avaient été remplacés par des piquants de rascasse, l'animal spirituel qui avait ici été invoqué. La rascasse est connue pour faire couler dans ses piques et sa carapace un venin extrêmement douloureux, bien que son effet soit fulgurant, il n'est en rien létale. Les extensions de ses articulations tel que ses coudes et ses genoux portaient aussi des piquants acérés. L'esprit de la carcasse nageait derrière le druide, imitant sa position.

 L'image psychique brillait d'une intense lumière orange, beaucoup plus foncée que celle du tigre. Ses yeux s'étaient illuminés de la même façon. Mais là où l'avantage était plus que certain, c'était sur le cou du chaman. Deux larges entailles s'étaient ouvertes de chaque côté. Cependant, elles ne saignaient pas, et n’importunaient en rien le druide qui ne les sentaient même pas. Car en réalité il ne s'agissait pas de blessure mais de simplement branchies, grâce à elle, Wukuri pouvait enfin combattre sous l'eau en toute liberté sans avoir peur de remonter à la surface pour reprendre sa respiration.

-J'avais hâte de tester cette forme je dois bien l'avouer, mais pour ma défense tu m'as tout de même forcé la main. Déclara l'esprit de la rascasse en s'adressant au gardien du lac, au nom de l'Archidruide.

Evidemment, sous l'eau, parler relève du défi, même avec des branchies, la répercussion des sons est différente de la surface et le bruit n'est pas capté de la même façon, or ici, le chaman parlait au travers de l'esprit qu'il avait invoqué.

-Mais ne va pas croire que j'ai déjà terminé, mon entraînement n'a pas été si douloureux pour rien, je dois être évolutif.

Wukuri avait raison, certes, la rascasse lui offrait une protection aisée mais elle était trop lente et ses attaques étaient trop faibles De plus, le gardien du lac finierait par s'habituer au venin qui n'aurait plus aucun effet sur lui. Non... Le chaman avait besoin d'autre chose. Si il voulait survivre sous l'eau sans air, il n'aurait droit qu'aux esprits aquatiques, autrement, c'était la suffocation, il lui restait donc l'esprit du requin et de l'anguille, ça ne lui laissait pas une grande marge de manœuvre, mais après tout pourquoi pas? Il eût même une petite idée qui lui vint en tête, le gardien du lac risquait de passer un sale quart d'heure. L'eau se mit à vibrer autour du druide, si bien que son image devint floue.

 Perplexe, le monstre n'osait pas bouger pour le moment, il se doutait qu'un piège était tendu quelque part. Les vibrations de l'eau s'intensifièrent si bien que maintenant, l'on pouvait clairement distinguer les courants électriques qui remuait le lac. Inutile d'en dire plus, il était facile de deviner qui serait le prochain esprit invoqué. Son corps se recouvrit de petits éclairs si bien qu'on ne distinguait plus qu'une silhouette brillante. Lorsque finalement, l’électricité se dissipa, le corps de l'Archidruide avait subit de nouveaux changement. 

Ses cheveux n'étaient plus long et colorés, mais avait retrouvés leur taille et leur couleur normales. En revanche, au lieu d'être dressés sur sa tête comme à son habitude, ils étaient plaqués en arrière sur sa nuque, comme si ils avaient été coiffés à la gomina. Sa peau avait elle aussi retrouvée son teint naturellement, mais elle semblait beaucoup luisante qu'auparavant.

 Par endroit, si l'on prêtait attention, il était possible d'apercevoir des petites écailles sur les bras, les jambes et les joues du druide. L'esprit de l'anguille était présent lui aussi et flottait tout autour du moine, comme s'enroulant autour de lui à la façon d'un serpent. Cet esprit s'illumina d'une couleur verte grisonnante, de même pour les yeux incandescents de l'Archidruide du royaume de l'équilibre.

-Quand on adopte la forme d'un animal, il faut savoir en prendre tous les atouts... Dit l'esprit, transmettant ce que voulait dire Wukuri.

En une fraction de seconde, il traversa les flots, comme une balle de revolver traverserait du papier. Sa vitesse était impressionnante. Si il était possible de stopper cet instant pour observer la façon dont laquelle le druide se projette ainsi à une allure toute aussi époustouflante, l'on observerait ses jambes comme collées entre elles par des chaînons électriques. Ses membre inférieures se contractent et se décontractent pour le faire avancer, à la façon d'une sirène.

 Arrivé sur sa cible, il donne un coup de poing tout ce qu'il y a de plus banal, cependant, une impulsion électrique se déverse alors sur le point d'impact. Répétant l'opération de plusieurs fois, la scène se décrivait ainsi : le gardien du lac était là, étonné et ne comprenant pas un traître mort de ce qui était en train d'arriver tandis qu'il se faisait frapper en tous sens par des éclairs fulgurants qui semblaient venir de toutes les directions.

 En réalité, c'était le moine qui, grâce à la vitesse que lui accordait cette esprit, venait le frapper à différents endroits, les assauts n'étaient pas inutiles car les chocs électriques épuisait la bête, bientôt, il ne serait plus en état de se défendre. En revanche, la force de l'anguille était ridicule, seul son atout électrique jouait en la faveur du chaman. Il était temps de passer à autre chose. Profitant de l'accélération que lui donnait l'anguille, Wukuri se propulsa une dernière fois et soudain, alors qu'il se rapprochait de l'animal. Une lueur bleue foncée se mit à briller au fond de ses yeux.

 Le changement fut rapide, ses cheveux ne formait maintenant plus qu'un aileron au dessus de son crâne tandis que ses bras s'étaient couverts de larges pointes. Ainsi fonctionnait l'esprit du requin, Les bras du druide symbolisait ses mâchoires il devait les refermer sur son ennemi et ce dernier subirait alors la morsure du requin. L'esprit quant à lui nageait à toute vitesse juste au dessus du chaman, ils s'approchaient de la patte du monstre. D'un large claquement de bras, la mâchoire de l'image spirituelle se referma sur la patte et arracha un hurlement à la créature.

 La force du requin était terrifiante, cependant, Wukuri avait peut-être jouer un peu trop vite, car en se positionnant ainsi, il était la cible parfaite pour l'autre patte du monstre. Pire, lorsque ce dernier se mit à bouger, il parvint à coincé le chaman entre ses pattes et tenta de l'écraser, sa proie forçait sur ses bras pour ne pas se faire broyer mais hélas, l'animal était bien trop puissant. Les pattes se refermèrent sur le druide et un "crack" résonna sous l'eau, ce n'était pas là le son que faisait la carapace de la rascasse.

 C'était le bruit que faisait des os brisés. Lorsque la bête desserra son emprise, un corps mou et inconscient tomba d'entre ses griffes. Coulant dans le fond du lac. Wukuri avait reprit sa forme basique et était inconscient, une traînée rouge de sang s'échappait de son corps et semblait former une longue écharpe qui ne cessait de grandir. La totalité de son dos avait été broyé par l'attaque. Sa colonne vertébrale avait cédée. Dans un état pareil, l'Archidruide de Verde ne pourrait plus jamais marcher...

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Mar 15 Nov - 23:42

Musique:
 


Son corps sombrait dans les eaux profondes du lac, disparaissant dans les ténèbres aquatiques. Ni ses bras ni ses jambes ne répondaient. Le fait que la dernière attaque du monstre l'ai rendu inconscient était une chance pour lui. Car si il avait été conscient, il aurait connu la véritable panique. Non pas celle générée par une intense douleur mais bien au contraire, celle créée par l'absence totale de douleur. Son dos et ses vertèbres en miettes, il était condamné.

 Le luxe de défendre son royaume contre l'empire des morts vivants lui avait été enlevé, non pas par le légendaire gardien du lac qui lui avait infligé ces blessures, mais par son inatteignable détermination, si il avait abandonné plus tôt, si il s'était rendu compte de l'erreur qu'il faisait en défiant une telle créature, alors il aurait survécu. A défaut d'être plus puissant et d'avoir un véritable titan comme allié, il aurait au moins pu combattre et mourir au front, mourir pour défendre sa patrie, ses amis, sa famille.

 Son corps avait été démoli par le choc qu'il avait dû encaissé, tout ce temps gâché. Il aurait pu profiter de ses derniers instants, profiter du temps qu'il lui restait pour vivre comme un homme lambda. Un homme comme tous les autres. Wukuri se demandait parfois ce que ressentait une personne normale. Une personne qui n'avait aucun pouvoir, aucune responsabilité, une personne qui n'avait personne à décevoir. Une personne qui n'avait rien à perdre. Peut-être était-ce ça le véritable bonheur? Peut-être valait-il mieux vivre de soi-même et s'occuper de sa petite famille plutôt de jouer les grands héros devant le peuple?

 Il lui arrivait parfois de s'imaginer vivre comme un fermier, sans avoir d'entraînement à suivre, sans avoir de conflit à régler et sans avoir de relations politiques à gérer. Aurait-il été aussi heureux si aucun de ses privilèges ne lui avaient été accordés?... Non. La réponse était tout simplement non. Il le savait, rien ne pouvait lui retirer ce besoin de se battre pour dépasser ses limites, d'avancer plus loin, de frapper plus fort, de tenir plus longtemps. Le goût de son propre sang était presque devenue comme une drogue pour lui.

 Devenir plus fort était plus qu'un objectif, à ses yeux, c'était sa raison de vivre. Chaque respiration le rendait plus tenace, chaque pas le rapprochait un peu plus de son maximum qui semblait s'éloigner un peu plus à chaque instant. Mais maintenant s'en était fini, l'Archidruide de Verde n'était plus. Le royaume de l'équilibre avait perdu son meilleur défenseur, le temps était compté pour le peuple vert, l'armée des morts n'allait faire qu'une bouchée des forêts verdoyantes. Ainsi se terminait l'histoire du gardien des esprits.

-Alors tu en es vraiment arrivé là? Dit une mystérieuse voix.

-Qu'importe mon parcours, c'est terminé désormais...

-Que veux-tu dire?

-J'ai été vaincu, j'ai perdu, ma détermination m'a poussé dans la tombe.

La voix se mit à rire.

-Tu ne comprends donc pas? Ce n'est pas un échec, c'est une victoire!

-Une victoire? Mais je suis en train de mourir...

-Tu n'es pas mort, tu es dans la véritable "épreuve" tu vas être jugé et je saurais alors si tu es digne...

-Digne de quoi?

-Digne de moi.

Le noir qui les entouraient disparu soudainement, laissant place à une épaisse jungle sur une île. Wukuri était debout, sans la moindre blessure devant un être gigantesque, haut comme trois montagnes, il était là devant lui, l'esprit du lion le toisait de toute sa hauteur.

-Ton corps coule actuellement au fond du lac, ton épreuve se décline ainsi : si tu réussi alors je t'offrirais ma puissance, si tu échoues alors tu mourras.

C'était une épreuve mentale sans précédent qui attendait le druide.

-Je suis prêt à passer l'épreuve.

L'image titanesque du lion partie en fumée et s'envola comme une volée de nuages. Plus bas, sur le sol de la jungle se trouvait un lion, à taille normale cette fois-ci.

-Si tu souhaites faire appel au souverain sacré des animaux tu vas devoir le battre.

-Je suis sensé vous... battre?

-C'est le but d'un duel oui.

-T... très bien...

Wukuri se mit en position de garde, il comptait laisser l'animal attaquer en premier pour pouvoir riposter mais il n'en fut rien. Le félin restait assis devant lui à attendre. Refusant de perdre son temps le chaman envoya son poing vers la tête de la bête qui disparut alors comme si il n'avait jamais été là. L'instant suivant le moine senti une pression intense derrière son crâne et se retrouva le nez dans la poussière en une demi-seconde. Relevant la tête et crachant la terre qu'il avait avalé.

-Pourquoi cette violence? Que cherches-tu à prouver? Que tu es le plus fort? Tu ne l'es pas.

-Mais je dois le devenir, je n'ai pas le choix.

-Tu marques un point, mais tu n'y es toujours pas, tu ne battras pas par la force, mais par la raison. Je vais t'énoncer un problème...

Le décor autour d'eux se mit à tourner sur lui-même, la lumière semblait être aspirée et Wukuri se retrouva une fois de plus dans le noir complet. Un pilier de lumière apparut soudainement et fit découvrir au moine une femme. Immobile devant lui, au teint mate et à la chevelure rose, elle fit frissonner le chaman.

-Je te présente Nova, ancienne gardienne de Rosso et grand Phoenix des volcans. Elle a dédier toute sa vie de gardienne à la protection de ceux qu'elle aimait et au développement de son peuple. Elle t'as offert son cœur et ferait tout pour toi. L'amour qu'elle te porte est sincère, comme le tiens d'ailleurs. C'est aussi bien évidemment la mère de ton enfant.

Juste à côté d'elle, de la même façon qu'il y a quelques secondes apparut un jet de lumière. Une silhouette masculine s'en détachait.

-Voici Nilhus... Nilhus, Nilhus, Nilhus... Comment décrire une personne à la personnalité si tordue? Il est étonnant que tu considères cet être comme ton meilleur compagnon. Il porte en lui la corruption, tu n'as pas conscience de la limite de ses pouvoirs, à vrai dire, tu ne sais même pas si lui-même est informé. Malgré son attitude rêche et ses aptitudes sombres, son cœur t'es loyal et tu sais que quoique tu fasses, il fait parti des rares personnes en qui tu peux avoir une confiance infinie.

De nouveau, la même douche de lumière s'alluma.

-Cette petite coquille par terre est ton enfant, il est né, mais n'a pas encore éclot, ironique n'est-ce pas? Créé à partir de l'union entre le légendaire Phoenix de Rosso et le glorieux gardien des esprits, cet enfant est destiné à de grandes choses, le trône de Verde sans doute, mais aussi bien d'autres, tu n'as pas idée de ce que ce petit être va accomplir dans le futur...

Finalement, une dernière lumière fit son apparition.

-Ce petit arbuste représente ton peuple Gardien, celui qui t'as nommé souverain vert, celui qui t'as fait confiance et qui te fais confiance, tu es pour eux une lumière dans la nuit, tu es leur guide. La foi qu'ils te portent est grandiose. Certes tous ne te soutiennent pas, mais aucun d'eux ne doute de ta victoire face à l'envahisseur.

Wukuri s'interrogeait.

-Pourquoi me faire une telle liste?

-Tu vas en choisir un.

-Pardon?! 

-Tu m'as bien entendu, l'épreuve est ainsi constituée : tu dois en choisir un parmi ces quatre choix. Imagines une situation où tu ne peux en sauver qu'un, un et un seul. Tous les autres mourront. Si ton choix est juste et sage alors je t'offrirais ma puissance, dans l'autre cas, tu disparaîtras dans les profondeurs du lac des esprits.

La nouvelle foudroya le chaman. Comment pouvait-il choisir entre sa femme, son meilleur ami, son enfant et son peuple? Comment un seul homme pouvait-il être confronté à un choix si dur et déchirant? Il passa devant chacun des choix. Un par un il les analysa pour être sûr de ce qu'il allait répondre.

Nova était resplendissante comme à son habitude, son regard était si doux, si compréhensif, elle portait en elle une grande sagesse et une force écrasante dont le moine pouvait confirmer la puissance. Son cœur battait à tout rompre pour elle, il en était follement amoureux. Il ne pouvais pas la sacrifier, il ne pouvais pas imaginer la perdre, mais qu'en était-il des autres?

Il passa devant son ami de toujours, Nilhus, ce sourire narquois gravé sur son visage donnait au Grand Proliférateur cet air de bourreau d'enfant. Même après deux ans, il était dur de distinguer la raison exacte qui liait les deux amis entre eux. L'un était un exemple de droiture tandis que l'autre était un véritable déchet social. Pourtant, malgré de nombreux conflits et malentendus, les deux compères finissaient toujours pas s'entendre et coopéraient. Nilhus était le gardien des énergies chaotiques, sans lui, l'Yggdrasil mourrait sur lui-même, ils en avaient déjà fait l'expérience. Wukuri avait encore besoin de réfléchir.

Ce petit œuf n'était rien pour l'instant, simplement une coquille destiné à devenir quelque chose de plus grand, de plus important. Cependant, Wukuri l'aimait déjà, c'était son enfant! Il ne pouvait pas simplement le considérer comme un simple "bébé en préparation", quoique devienne cet enfant, Wukuri était son père et devait le protéger et l'éduquer... Il ne pouvait pas simplement choisir de le sacrifier...

Le peuple de Verde avait accordé toute sa confiance. Au souverain vert. Il ne pouvait pas décevoir tous ces gens qui comptaient sur lui, mais devait-il sacrifier sa famille pour protéger le plus grand nombre? La situation avait beau être une simulation, de sa réponse allait dépendre la suite des événements. Sa vie pendait littéralement au bout de sa langue.

Le lion était allongé quelques mètres derrière lui. Il attendait patiemment la réponse de l'Archidruide. Ce dernier hésitait, tremblait. Comment pouvait-il débattre sur un tel sujet? Comment pouvait-il faire ce choix. 

-Je... je ne sais pas qui choisir... Je ne peux pas choisir...

-Pourtant il va falloir... 

Wukuri devint soudainement très calme, ses tremblements avaient cessés et son regard était redevenu déterminer à vaincre. Il pivota lentement vers le félin.

-J'ai fais mon choix.

-Ha... C'était plus rapide que je ne l'avais prévu, alors Gardien, quel est ton choix? Qui sera celui qui vivra?

La pression était grande, de son choix allait dépendre sa vie et sans doute celle de son royaume. 

-Alors?

-Je choisie de sauver ma propre vie.

-Ha? Et pourquoi donc?

-Parce que si je survit, je serais en mesure de tous les sauver, je serais assez fort pour leur venir en aide et tous leur permettre de vivre.

La tension était à son plus haut point. Toutes les lumières s'éteignirent au même moment, un grondement sourd résonna dans le noir complet où était piéger le druide. Un flash lumineux l'aveuglait quelques instants et lorsqu'il retrouva enfin la vue, l'immense image du lion le toisait une fois de plus, mais cette fois-ci avec un petit sourire aux lèvres.

-Tu as bien joué Gardien, je ne m'attendais pas à ce que ta réussite soit si soudaine, tu as réellement progressé. Très bien, je t'accordes mon énergie, elle réparera ton corps meurtri mais consommera une immense quantité d'énergie. J'espère que tu es prêt, car la puissance que tu es sur le point de recevoir dépasse tout ce que tu as pu imaginer jusqu'à présent, et attention, je t'offre ma puissance, mais tu vas devoir travailler un peu avant d'accéder à ma forme, si tu déversais toute l'énergie nécessaire à mon invocation sans t'y prendre correctement, je ne donnerais pas cher de l'environnement qui t'entourerais, de même pour ton corps. Maintenant prend ma force, et prouve au légendaire Gardien du lac que Verde a bien choisi son roi...

Wukuri se senti alors investi d'une énergie nouvelle, les flux lumineux l'entouraient, le parcouraient. Il absorbait cette force qui lui semblait infinie, il se sentait si puissant! Pendant ce temps, au fond du lac des esprits, le corps du druide se mit à briller, ses os se réparèrent les uns après les autres et ses plaies se refermèrent. Et alors que l'eau se mit à vibrer dans tout le lac...

 L'Archidruide ouvrit les yeux.

_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wukuri Supirittsu
Verde (Harmonie) - Rang Final
Verde (Harmonie) - Rang Final
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
Localisation : Dans un temple en train de travailler mes jojo-poses!

Inventaire
Objet: Attrape-Rêves / Ticket pour le One Man Show de Dead.

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Mer 16 Nov - 22:04

Musique:
 


Les vagues se multipliaient, le gardien du lac était ballotté dans tous les sens. Ce n'était pas lui qui créait ces remous, alors qui? L'étendu d'eau vibrait mais n'avait rien à envier à la berge qui était secouée par de violents séismes. Une intense lumière fit alors briller les fonds aquatiques, pire, l'eau elle-même se mit à luire tant la concentration lumineuse était intense. Elle avait dépassé la densité de la lumière de l'aube. Tandis que le titanesque gardien tentait de se maintenir stable malgré les remous qui le tournaient et retournaient dans tous les sens, il se figea lorsqu'il senti un mouvement inhabituel dans l'eau depuis le fond du lac, quelque chose remontait à une vitesse déconcertante.

 Ce ne pouvait pas être le moine, impossible, ce dernier s'était lui même condamné et avait choisi de finir sa vie au fond des eaux cruelles du lac des esprits. De plus, l'énergie que dégageait cette chose dépassait largement celle du moine, de loin. Avant même que le monstre ne puisse réagir, il ressenti une deuxième impulsion, le corps non identifié venait de faire une nouvelle accélération fulgurante si bien qu'avant qu'il ne puisse choisir quoi faire, quelque chose s'enfonça dans son ventre, d'une force divine et d'une vitesse dépassant l'entendement. Sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi ni comment, la force dégagé par cette frappe si puissante envoya son corps tout entier plusieurs dizaines de mètres au dessus du niveau de l'eau. Il retomba lourdement dans le lac, secoué par ce qui venait d'arrivé. Qu'est-ce que c'était que cette chose?

 Comment un objet si petit pouvait-il atteindre un tel taux de puissance? Jamais auparavant quelqu'un n'avait frapper le gardien du lac avec une si grande violence. Ses yeux sautaient rapidement de points en points, cherchant où se trouvait son attaquant, où se trouvait la chose qui avait réussi à le soulever d'une seule frappe. Son regard croisa alors celui d'un être qu'il refusait de reconnaître, celui d'un homme ayant repoussé la mort et acquis de nouvelles habilités, mieux, une nouvelle façon de penser. Le soleil se levait enfin, l'aube était achevée, le grand astre solaire dans son dos, l'homme qui flottait dans les airs devant le gardien du lac restait immobile comme une statue. Son corps était caché par les flots de lumière dégagée par l'énergie qui jaillissait de lui.

 On pouvait distinguer sa silhouette, comme une ombre, seul des formes noirs laissaient deviner des bras, des jambes, un buste, une tête et des cheveux. Son corps n'avait rien de spécial, il avait une apparence tout ce qu'il y avait de plus humain. Seul ses yeux brillaient comme des flammes immaculées. Nous y étions enfin ce moment tant attendu, ce moment que tout le monde souhaitais voir arriver depuis des mois. Ce moment qui déterminait enfin l'arrivé en haut de l'échelle d'un des premiers aventuriers de Yume no Sekai. L'être de lumière leva le bras et tendit l'index vers la créature qui le regardait ahurie.

-Mon nom est Wukuri Supirittsu, gardien des esprits et premier moine du temple de lumière, je suis né dans l'imagination d'un petit garçon et maître Dead m'a jugé digne de fouler le sol de Yume no Sekai. Pendant ces deux années, je me suis entraîné, j'ai évolué et Verde, mon royaume d'accueil à fait de moi son souverain.

A travers la lumière intense que dégageait les yeux du moine, la bête cru apercevoir un instant des pupilles, des pupilles qui le toisait et le noyait sous un regard fixe, droit et sévère.

-Je suis l'Archidruide du royaume de l'équilibre et je ne partirais pas d'ici avant d'avoir fait de toi notre allié.

L'instant d'après, l'eau fut frappée par une violente impulsion qui creusa l'équivalent d'un cratère dans le liquide et le chaman, investi de la force de ce nouvel esprit, s'écrasa sur le monstre qui poussa un hurlement. Ce dernier ne comprenait pas. Jamais, jamais il n'avait rencontré un tel adversaire, jamais il n'avait affronté quelqu'un de plus fort que lui et pourtant aujourd'hui il était bien obligé de l'admettre, le légendaire gardien du lac des esprits avait trouvé son maître. Il ne pouvait pas se laisser faire, il devait se ressaisir. Le moine devait tomber, il ne pourrait jamais dominé la bête, jamais!

 Celle-ci se retourna dans tous les sens et chargea plusieurs fois sur l'être de lumière qui ne semblait même pas esquiver. C'est comme si il disparaissait pour réapparaître plus loin. Idem pour les vagues, chaque coup de queue dans l'eau projetait plusieurs tonnes d'eau vers le druide qui se contentait de passer au travers le bras en avant. Comme si l'eau se séparait au moment-même où elle entrait en contact avec le tranchant de sa main.

 Pendant ce temps, quelqu'un observait ce combat, sans doute était-il amusé de constaté comment le gardien des esprits avait évolué, mais il n'était pas le seul spectateur. Sur la berge, cachée derrière les arbres, une paire d'yeux vieux mais inquisiteurs ne perdait pas une miette de l'affrontement. La mère Tyrande constatait qu'elle avait sous-estimé cet "enfant imprudent". Pour une fois souriante, elle acceptait volontiers d'avoir eût tord et reprit peu à peu espoir.

-Madame par la cime de l'Yggdrasil je vous en pris revenez!

Le garde désespéré était sur le dos d'un hippogriffe que son collègue dirigeait. Les garde d'émeraude poursuivaient un grand oiseau de feu aux couleurs rougeoyante. La créature filait à travers le ciel à une vitesse folle qui demandait aux hippogriffes de fournir des efforts considérable pour continuer la poursuite. Derrière les deux gardes et la dame inquiétée et enragée, se trouvait un troisième oiseau volant, un autre hippogriffe.

-Pensez-vous qu'il aura terminé avant que dame Nova n'intervienne? demanda Wellan visiblement tendu.

Le baragas accroché à son dos pris le temps de réfléchir. Comme si il sondait quelque chose.

-Je ne peux rien affirmer petit, les énergies sont trop insta...

-M... Maître? Maître Yoshizawa?

Le vieillard était comme pétrifié, comme si il avait ressenti quelque chose d'intense.

-Nous n'avons plus à nous inquiéter mon jeune ami. Il a terminé. Affirma-t-il le sourire aux lèvres.

Pendant ce temps dans le lac, un combat d'une rare violence secouait la terre et le ciel. Chaque choc entre le druide et le gardien du lac générait une impulsion qui semblait remuer la terre jusqu'aux frontières des autres royaumes. Wukuri venait et disparaissait, venait et disparaissait, encore et encore. Il frappait et son image s'évanouissait dans la lumière.

 Puis il revenait à la charge mais d'un autre côté. L'animal commençait à s'épuiser, mais il n'avait certainement pas dit son dernier mot, dans un dernier geste de désespoir, dans un véritable baroud d'honneur, il ouvrit sa large gueule et se lança sur le chaman, l'attaque était tout sauf prévisible, jamais Wukuri n'aurait pu prévoir un tel retournement de situation, il n'aurait jamais pu croire que le gardien puise dans ses dernières limites pour lancer cet assaut final. Il le sentait! Il avait réussi! Le gardien du lac sentait le corps du druide dans sa gueule, il l'avait coincé! Avec toute la force qu'il lui restait, il tenta de faire claquer sa mâchoire pour piéger le moine et le vider de son énergie.

 Pourtant, rien de ça ne s'était passé, il se retrouvait là, à forcer dans le vide. Sa mâchoire ne se refermait pas. De son côté, Wukuri avait posé son pied gauche sur la mâchoire inférieure de la créature tandis que de son bras droit, il tenait en respect la mâchoire supérieure, tendant les doigts pour à peine l'effleurer, c'était comme si elle était juste posée sur sa main qu'importe la puissance et les efforts que la bête offrait. Sans crier gare, le chaman donna une puissante impulsion de son pied gauche et la créature se vit alors plongée sous l'eau à une vitesse sensationnelle.

 Impossible, comment ce changement pouvait être aussi brutal? Le gardien du lac avait dominé lors de ce début d'affrontement, mais soudainement, il se faisait écraser par la nouvelle force de l'Archidruide. Il ne pouvait pas abandonner, il devait résister. Le combat ne pouvait pas se terminer ainsi. Forçant sur lui-même l'animal nagea jusqu'à la surface. Lorsque sa tête transperça l'eau, lorsque ses yeux jaillirent du lac et qu'il vu ce qu'il avait vu, alors il comprit qu'il avait été vaincu. Filant vers le dessus de son crâne comme un météore, Wukuri chutait à toute vitesse.

 Le gardien compris alors la manipulation du druide, ce dernier n'avait pas bêtement frappé au hasard, il voulait montrer à la bête qu'une nouvelle force l'envahissait dans le but de l'enrager et de lui faire prendre des risques. Risques qui se présentait sous le piège de la mâchoire. Il s'était laissé pendre dans la gueule du monstre dans le seul et unique but de pouvoir l'attraper aisément et de l'envoyer sous l'eau. Ainsi, la bête tenterait de ressortir le plus rapidement possible pour revenir à la charge, exposant ainsi sa tête et son front.

 L'erreur était fait, la victoire du druide était acquise, il ne manquait que le coup final. Il n'était plus qu'à quelques mètres la violence du choc serait suffisante pour faire craquer la terre. Pourtant, il n'en fut rien, de longues secondes passèrent sans que la terrifiante collision ne survienne. Lorsque la bête osa rouvrir les yeux, elle constata que le chaman était debout sur sa tête, les bras levés au ciel. Il concentrait entre ses paumes une quantité massive d'énergie de l'harmonie. Une boule d'éclairs vibraient entre ses paumes tandis que l'énergie de l'esprit du lion se concentrait pour amplifier cette sphère.

 Sans attendre que la bête réagisse, il écrasa alors la boule d'énergie qui semblait fondre sur la peau de l'animal et pénétrer son crâne. Il s'attaquait directement à son cerveau. La quantité d'énergie déversée forma littéralement une déflagration lumineuse qui fit un grand flash à travers tout le royaume de l'équilibre. Lorsque l'assaut fut terminé, Wukuri avait reprit son apparence normale, la lumière ne s'échappait plus de son corps et ses yeux s'étaient éteints, en revanche, la quantité d'énergie qu'il avait dépensé l'avait complètement épuisé et il glissa lentement, tombant de la tête de la créature. Cependant, son corps ne toucha jamais l'eau, il fut rattrapé dans l'une des paumes des pattes du gardien du lac, celui semblait avoir changé. Il était en paix. La dernière attaque du chaman lui avait révélé quelque chose. En réalité, cet assaut final ne lui avait causé aucun dégâts, en revanche, des images lui étaient apparues. A travers son énergie, le moine avait partagé avec le monstre certains de ses plus beaux souvenirs.

 Il lui avait montré la beauté de Yume no Sekai. Les endroits magnifiques et pleins de vie que Wukuri avait visité pendant ses nombreux voyages, il lui avait montré les peuples fiers et forts qui évoluaient ensemble main dans la main dans ce nouveau monde qui était le leur. Il lui avait aussi montré la terrifiante armée qui avait marché sur Malva et Arancioni, il lui avait montré ce que l'empire pouvait laissé sur son passage, il lui avait montré la destruction et la mort et ça, le gardien du lac ne pouvait l'accepter. Ainsi, il nagea paisiblement jusqu'à la rive, portant le corps inconscient du druide.

 Il arriva sur la bordure de sable en même temps que les gardes d'émeraudes, Wellan et Yoshizawa. Ces derniers furent surpris de voir ainsi le gardien du lac porter leur souverain, mais ne se permirent aucun commentaire. L'animal déposa le chaman sur la rive et resta à ses côtés, la tête hors de l'eau. Wukuri se réveilla quelques minutes plus tard.

-Je... J'ai...

-Oui garçon, tu as réussi ton épreuve. Lui répondit son maître.

Wukuri se relevait un peu, restant tout de même en position assise.

-Alors c'est fait? Le gardien sacré du lac des esprits est notre allié désormais?

-Oui, et surtout, tu as gagné un autre grand allié, cet allié c'est toi.

-Grâce à vous et à vos actes, Verde saura se tenir droit et fier lorsque l'ennemi sera à nos portes et nous saurons l'accueillir! Encouragea Wellan.

-Kotei... Où que tu sois saches le, cette ère est celle de ta chute...

Wukuri venait de relevé l'un des plus grands défis de sa vie, il avait vaincu un adversaire légendaire et en avait fait son allié. Cependant... Le gardien du lac n'était pas la seule créature mythique que le chaman allait affronter aujourd'hui. Le petit groupe vit marcher vers eux, d'un pas lourd qui lui faisait planter ses pieds dans le sable, un véritable démon. Voyant que son aimé n'était pas trop blessé, son inquiétude s'était envolé laissant ainsi la furie de Nova le terrible Phoenix de Rosso prendre le dessus...

-Fuyez pauvres fous...


_________________

IT'S A GIRL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   Jeu 17 Nov - 13:07

Combat bestial
Une quête Ultime pour les plus grands aventuriers.
      Accomplissement Ultime
Que dire de plus ? Un combat merveilleux, faisant battre le cœur d'un pauvre squelette. Ton entraînement et toutes tes rencontres t'ont menés jusqu'ici. Peut être que la fin n'est pas aussi proche qu'on ne peut le penser, peut être que de véritables héros sortiront de leur tanière comme tu l'as fais aujourd'hui. Peut être que le monde des rêves n'est pas perdue.

Trêve de bavardage, une quête Ultime réserve le droit à celui qui me défie de choisir sa récompense. Bien entendu, la limite du possible est exigé. De ton côté, j'imagine que tout est déjà réglé n'est-ce pas ? Le légendaire gardien du lac des esprits se ralliera à ta cause. Mais sache une chose, ton tant attendu "Rang 6", ne peut être encore atteint à ton niveau actuelle. Un monde de puissance te sépare de cette récompense. Lorsque les événements liés à l'empereur seront terminés, et si tu es encore vivant, alors rejoint moi au dixième étages de la tour de cristal. Ici t'attendra un secret que tu n'es pas prêt de regretter.

   Fiche (c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [quête]Combat bestial, changement brutal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[quête]Combat bestial, changement brutal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Changement de tapisseries
» Un combat dans la NFL !!!!
» Changement de msn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: VerdeTitre :: Lac des esprits-
Sauter vers: