Partagez | 
 

 (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leon Sorrow
Indaco - Rang 1
Indaco - Rang 1
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/09/2016
Localisation : Je me balade !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]   Mar 13 Sep - 23:12

Nom, prénom : Je suis Leon Sorrow
Age : J'ai 26 ans
Sexe : Je suis un homme
Origine, Race ou espèce : Être humain tout à fais normal
Royaume : Indaco
Pouvoirs, capacités et armes :

-Roue d'armes : C'est simple, ça ressemble à un engrenage ou à une horloge qui se transforme en arme blanche, pour le moment vu que je ne sais pas comment ça marche, je peux juste le lancer tel un boomerang, je suis pas capable de le faire revenir dans ma main, ben oui, faut du talent pour ça...

Roue d'arme:
 

-Chaîne en acier : Sur mon bras droit j'ai un mécanisme contenant une longue chaîne en acier de 15 mètres de long, d'après la marchande qui me l'a vendu, plus je deviens fort, et plus cette chaîne sera longue. Je peux l'utiliser au combat tel un fouet, je peux même l'accrocher à ma roue d'armes pour faire plus de dégâts à distance !

Chaîne en acier:
 

-Capacités d'humain un minimum intelligent : Je n'ai pas de pouvoirs magiques ni rien dans ce genre, je suis complètement humain, peut-être que je peux utiliser des parchemins pour lancer des boules de feu mais je n'en ai pas en ma possession, bref ! Je suis capable de créer des potions (pour le moment avec des effets mineurs) tant que j'ai les ingrédients nécessaires.

Physique : Je suis un homme mesurant à peu près 1 mètre 80, j'ai les cheveux blonds un peu hérissés et mi-longs, j'ai les yeux bruns, et pas d'accessoires au visage comme des boucles d'oreille, des piercing, et autre. Je suis habillé de vêtements normaux beiges, avec par dessus des parties d'armure à certains endroits comme les épaules, les avant-bras, les genoux, et c'est tout. Je possède aussi une longue écharpe, après que quelqu'un ai essayé de m'étrangler avec, j'ai décidé de la ranger dans mes sacoches (J'ai une technique de pliage ancestrale incomparable), sacoches que je porte à ma ceinture, j'en ai deux, elles ne sont pas très grande mais toujours pratique.

Mental : Je suis une personne assez calme, tranquille, je ne suis pas le genre de personne qui rage (sauf en cuisine), non, dans ma tête je me dis que tout va bien, tout est cool, je suis serein. J'aime aller à mon rythme et découvrir de nouvelles choses, et faire rire les gens que je connais bien, et je déteste avoir des restrictions, qu'on me pousse à faire certaines choses (comme la cuisine), et rester enfermé dans un endroit trop longtemps. Pendant les combats, je garde mon calme, je me met à paniquer que contre des ennemis trop impressionnants, et dont le moyen d'être tué m'est inconnu, ne vous moquez pas, je n'ai pas honte de trembler devant un géant ou un dragon, mais trembler ne veut pas dire abandonner, si j'ai le choix entre fuir et combattre contre un monstre bien trop fort, je fuirais, mais parfois il faut tout de même savoir surmonter ses peurs pour affronter la mort.



Histoire : J'ai vécu dans un monde ressemblant presque traits pour traits à d'autres, la seule différence était que dans mon monde, il y avait des secrets... Des plus étranges. Il y a eu une préhistoire, un moyen âge, et ect... Mon monde était peuplé d'humains, la magie n'existait pas, nous n'avions que la technologie et notre cerveau, sans oublier pour ceux qui ne réfléchissaient pas les armes. Tout se passait au milieu du XVIII ème siècle...

J'ai vécu une enfance normale, élevé par deux honnêtes parents (quoi que mon père était assez douteux... Je le soupçonnais d'être alcoolo vu toute les bagarres qu'il à provoqué dans des bars, mais ça restait un homme bon... BREF ! Avant que mes parents ne m'obligent à me marier à une fille riche qui était un véritable laideron et que je ne connaissais même pas, en plus, je n'avais que 18 ans, j'ai pris la fuite avec un couteau, j'ai quitté ma ville, et je suis tout simplement partit à l'aventure !

Vous vous demandez pourquoi ? Car c'est ce que j'ai toujours voulu, certains enfants rêvaient de partir dans l'espace, ou de devenir une grande personnalité de ce monde, moi, je rêvais tout simplement de partir découvrir tout les secrets de cette planète ! Il y a des livres dont certains chercheurs ce sont moquer, criant partout que ce qui était écrit n'étaient que délires, des histoires pour enfant, j'avais l'intention de tous leur donner tors !

Alors j'ai suivis toute les indications de ces livres, j'ai résolu leurs énigmes alors que je vivais à même la grande nature, le feu de camp était ma maison. Après avoir passé 2 ans à résoudre ces énigmes, je suis allé là ou m'indiquait le livre, ça me faisait suivre un chemin perdus menant a des temples cachés plus impressionnants et fantastiques les uns que les autres !

J'ai passé 5 autres années à parcourir ces temples, c'est de là que venait tout mon équipement, j'ai d'abord trouvé ce gantelet contenant une longue chaîne, puis mes bouts d'armure, et enfin cette étrange arme, il devait y en avoir une panoplie toute entière dans le monde, les temples étaient un peu partout, France, Allemagne, Espagne, Italie, Amérique, Russie, Chine, Japon, Australie.... J'étais loin d'avoir finit !

Maintenant, j'avais 25 ans, ça faisait longtemps que je n'étais pas rentré chez moi, en France, oh non je ne suis pas Français d'origine, je suis originaire de Suisse ! Ma famille avait juste déménagé en France parce que... Parce que je ne sais pas. Je venais de parcourir un temple, j'ai déjoué ses pièges, j'ai vaincu une sorte de maître des lieux comme dans tout les autres temples, j'ai pris sa relique, et je suis partis, direction la France.

La relique était une sorte de cristal jaune et violet, elle n'était pas mentionnée dans le livre, je n'ai aucune idée d'à quoi sert ce cristal, mais je le découvrirais une fois posé. Après un bon mois de voyage, j'arrivais enfin en France par le nord-est, c'était par là qu'était mon ancienne ville, mon ancienne maison, serais-je accepté ici ? La réponse était... Oui.

Mes parents vivaient encore dans cette maison assez grande, entre-temps j'ai même eu une petite sœur ! Mon père m'avait accueillit à bras ouverts, heureux de me revoir et en pleine forme, à ses yeux j'étais enfin devenu un grand homme, grand, beau (si on veut...), fort, et ma mère... Me traitait encore comme un nouveau né, et très franchement, j'appréciais, ça faisait si longtemps ! Une autre chose, les actualités de la France, politique et guerres, je refusais catégoriquement d'en entendre parler, je tiens à rester serein quand je repartirais.

Après un long séjour à la maison où j'ai passé mon temps à aider mes parents dans le travaux ou corvées, où j'ai apprit à faire connaissance avec ma petite sœur de 6 ans, et où j'ai raconté tout mes périples, je devais partir, mais pas directement vers les temples "terrestres", je voulais d'abord faire autre chose... Une balade en bateau, c'est pendant cette balade en bateau que j'irais aux temples, et oui, l'un d'entre eux se trouvait sous l'océan, et dans ce temple sous-marin, il y aurait de l'air !

Alors j'allais vers l'ouest de la France et... Je faisais ce qu'il fallait pour trouver un bateau, non pas m'en payer un, je ne suis pas assez riche pour, juste faire une balade, d'autres gens seront présents et ils me prendrons surement pour un fou vu que j'irais plonger sous l'eau ! Pendant que j'attendais à l'avant du bateau, je remarquais une femme, elle était jeune, jolie, et pas en bonne santé.

Elle avait les cheveux blancs, je n'avais encore jamais vu une jeune fille de mon âge avec des cheveux comme ceux-ci, je pensais que ce n'était que les personnes âgés qui en avaient. Son teint était très pâle, trop pâle, elle portait une robe blanche, elle avait des yeux bruns, et elle tenait dans sa main un mouchoir blanc... Tâché de rouge. Elle toussait et tremblait beaucoup, et à chaque fois elle s'essuyait la bouche, ajoutant encore plus de cette teinture rouge sur son mouchoir. Elle était sur le point de mourir ? Que lui arrivait-il ? J'allais m'asseoir à côté d'elle et j’entamais une conversation.

Leon : Je ne savais pas qu'une balade en mer pouvait provoquer des toux aussi intenses.

"Oh, cette balade n'est pas la cause de ma maladie... C'est autre chose sans importances."

Leon : Une chose si peu importante que vous glissez lentement des doigts de la vie pour tomber, et finir entre les mains de la mort ?

"*rigole un peu en toussant* Êtes vous poète ?"

Leon : Non, juste un homme se préoccupant de la santé d'une demoiselle.

"Je n'ai plus rien a perdre, donc je pense pouvoir vous expliquer...


L'histoire de la fille était simple à comprendre. Son nom était Uzur, elle était une bourgeoise à Paris, mais elle a été mariée malgré elle à un homme normand qui possédait un château, et dans les châteaux normands, il n'y a pas de quoi se réchauffer, avec la neige en plus... Son mari, qu'elle n'a jamais aimé, refusait catégoriquement de lui acheter un calorifère, c'est une sorte de petit chauffage. Pour se "venger", elle est sortie dehors et c'est rendue malade pour avoir son calorifère, ce qui explique donc cette atroce toux.

Leon : Est-ce que vous vous soignez au moins ?


Uzur : Hmph, non. Car une fois que j'irais mieux, mon mari vendra le calorifère, et je continuerais de vivre en souffrant de ce maudit froid, alors autant laisser la mort m'emporter.

Leon : Alors là, en voila une fille intelligente ! N'avez-vous donc jamais songé a devenir libre ? Regardez moi même si je ne suis pas un excellent exemple, mes parents ont voulu me marier à mes 18 ans, j'ai pris un couteau et je me suis enfuit ! J'ai vécu seul dans la nature, j'ai voyagé, j'ai exploré, la grande aventure je vous dis ! Et quand je suis rentré chez moi 7 ans plus tard, donc il n'y a que quelques jours, mes parents m'ont accueillit à bras ouverts. Aujourd'hui je me tiens sur ce bateau en homme libre de ses actes !

Uzur : La nature... Je suis bien mieux chez moi à Paris ! Et au moins là bas il y avait de quoi se chauffer plutôt que dans cette forteresse normande ! Mes parents ne me laissent pas revenir, ils pensent que je suis heureuse avec ce chasseur, que je vais me remettre de ma maladie ! Hors de question que je me soigne.

Leon : Ah oui ? Et si on faisait un paris ? Je vais essayer de vous soigner, et si j'y arrive, je vous rends libre, que ce soit famille, mari, ou château normand, rien ne vous privera plus de votre liberté ! De plus vous vivrez au chaud. Si je perds le paris, et bien... Vous devinerez pourquoi.

Uzur : *rigole doucement, et finit par tousser* Regardez moi bien... Il reste trop peu de temps, c'est gentil d'essayer de me venir en aide, mais c'est inutile, je suis heureuse, et je l'ai eu mon calorifère au moins...

Leon : Donc paris tenu, mademoiselle ?

Uzur : Ecoutez vous ce que je dis ?

Leon : Ecoutez vous ce que je dis ?

Uzur : Très bien ! Paris tenu ! Mais vous n'y arriverez pas, autant vous prévenir à nouveau !


Elle finit en toussant à nouveau assez violament, elle n'avait qu'a pas hausser le ton ainsi, ce n'était pas bon pour sa gorge. Je devais donc la guérir de cette maladie qui lui ravageait les poumons, j'ai peu de temps, mais une solution. Dans mes sacoches, j'ai des herbes médicinales, si je fais mon petit mélange avec les bons ingrédients, je devrais pouvoir faire plusieurs potions qu'aucuns médecins du monde ne serait capable de faire !

Je suis donc entré dans les cuisines, et j'ai fais mon petit travail, cela m'a bien prit une dizaine de minute ! Même que j'en ai profité pour ajouter quelques épices pour améliorer le goût et aussi un peu de miel, oui, je suis aussi un bon cuisinier. J'avais 5 potions contre une toux aussi terrible que celle de mademoiselle Uzur, je pouvais sortir dehors et lui offrir.

Leon : Voici plusieurs médicaments, buvez entièrement une de ces fioles chaque jours, et à la fin de la semaine, dès que vous irez mieux, retrouvez moi au port auquel nous avons embarqué, je tiendrais ma promesse, encore faut-il que vous me promettiez de faire ce que je viens de vous dire ! Ainsi je pourrais me prédire une victoire à l'avance !


Uzur : Eh... Oui, ne veux bien, mais c'est assez... Verdâtre...

Leon : J'y ai ajouté quelques épices et du miel, cela devrait avoir meilleur goût. Je vous avoue que sans, elles sont assez fades...!


Maintenant, je regardais à l'horizon, et je voyais... La France ? On fait déjà demi-tour ?! Depuis combien de temps ?! Mince !! J'ai raté mon arrêt ! Bon... Au moins j'ai sauvé une vie, et pas n'importe laquelle à ce que je vois, c'est quand même une belle bourgeoise de Paris... Non, l'argent de m'intéresse point, mais elle doit être importante, je me demande comment réagira sa famille et celle de son mari une fois que je lui aurais fait trouver la liberté.

Un an plus tard, Uzur était toujours vivante, et j'avais tenu ma promesse, je lui ai offert la liberté ! Nous sommes "partit" en Italie, à Venise, et nous menons une bien belle vie ensemble dans une maison assez grande pour deux personnes ! Non, nous ne sommes pas "ensembles", nous ne sommes pas mariés ni rien, juste amis, oui c'est possible ! Mais bon... Je sens que je ne vais plus tenir très longtemps avant de lui sauter dessus...

Je ne parcoure plus les temples, j'étudie autre chose, cette gemme jaune et violette que j'ai trouvé dans un temple il y a un an, je n'arrive toujours pas à savoir à quoi elle sert... J'ai demandé à plusieurs scientifiques de m'aider dans mes recherches, et justement, l'un d'entre eux arriva à notre maison ce matin même ! Je le fis entrer, et nous allions à mon bureau, où j'y menais toutes mes recherches.


"Monsieur Leon, votre relique n'était pas inscrite dans vos livres ? Et bien regardez celui-ci, du même auteur !"

Leon : Hmhmhm... Si on blablabla... "Zombificaction instantanée aléatoire" ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

"Ce que ça veut dire ? Ca veut dire que si un certain rituel maléfique des enfers ou je ne sais quoi est accomplit, nous deviendrons tous des espèces de morts vivants ! Une partie de la planète mourra dans d'atroces souffrances, et cette partie se relèvera pour nous emporter avec eux chez les morts ! J'en suis sûr, cela fait deux semaines que je suis sur ce détail !

Leon : Mon dieu... Et j'ai transporté ce truc avec moi pendant tout ce temps ?! ... Il faut la cacher !

"Non ! Il faut la détruire immédiatement !"

Leon : Non, regardez ces lignes, c'est codé, si on casse cette gemme, un gaz mortel s'échappera de l'eau et nous seront tous condamnés, êtes-vous sûr que votre livre dit la vérité ?

"Bien sûr que oui ! Et je suis sur que ce que vous dites c'est n'importe que quoi ! Où avez vous apprit à lire enfin ! Ce livre ne fait mention à aucune pages de ce gaz !"

Leon : Parce que c'est codé, imbécile !

"Foutaises, bastardo ! Vous avez l'intention d’éradiquer l'humanité c'est ça ?!"

Leon : Ne seriez-vous pas complètement dingue ?! Sortez de chez moi, cette comédie à assez duré !

"Ah ! Si vous pensez que je vais vous laisser accomplire cotre plan démoniaque !"


Le fou me sauta dessu afin de me prendre la gemme ! Si ça continuait, il allait la briser et nous seront tous condamnés ! Une bonne minute de chamaillerie, et le scientifique fou, réussit à saisir un marteau que j'utilisais pour tordre certains bouts de métal, et... Il l'utilisa sur ma tête, puis sur la gemme ! Je tombais par terre, assommé pour un long moment.


J'avais été assommé, à mon réveil, je n'entendais plus aucuns bruits dehors, ni dans la maison, Uzur était là, cachée sous une table, en larmes, et le scientifique fou allongé au sol, un clou dans la tête; mon dieu, que c'est-il passé ?! Je m'habillais de mes reliques après avoir retiré ma blouse, puis j'allais à la fenêtre voir un spectacle horrifiant. Il faisait nuit, je suis resté dans les pommes toute la journée, il y avait du feu partout, il devait y avoir eu une panique générale, même une partie de ma maison brûlait ! Et... Les morts marchaient dans une brume non noire, mais violette, toute l'eau du monde produisait ce gaz, nous étions cernés, fichus...

Leon : Merde !! Mais merde !! Pourquoi ai-je emporté cette maudite relique ! Tout ces gens...!


Uzur : Mo-monsieur était sortit d-dehors en courant, puis il est tout de suite revenu avec une espèce de fumée bizarre, je l'avais traîner ici en enfermant la brume dans le salon en fermant les portes, p-puis... Il c'est relevé, e-et il a essayé de me m-manger, alors j'ai pris l-le... L-le...

Leon : Pas la peine d'en dire plus, Uzur, c'est ma faute, tout ce qui arrive, ces morts, c'est à cause de moi, je n'aurais jamais dû touché à cette gemme de merde ! Maudits temples ! Maudits anciens ! Maudits livres ! ... Maintenant, on est... *se tourne vers Uzur*

Uzur : J-je ne tiens pas à me relever, avec cette brume, n-nous n'avons aucunes chances de survivre, alors... Vient avec moi Leon...! Allons au ciel e-ensemble !

Leon : Il n'y a plus de place là haut pour moi... J'ai fais venir l'enfer sur terre.

Uzur : Dieu s'y fera ! Je n'ai peut-être pas su faire un caprice à mon mari, mais je ferais tout les caprices qu'il faudra à Dieu pour qu'il te laisse venir avec moi !

Leon : *sourit* On fais un paris ? ... Le premier arrivé en haut ga-... Hein ?

Uzur : ... Tu n'avais pas prévu une égalité dans ton paris, n'est-ce pas...?


Uzur fonça vers moi, puis elle me plaqua contre la fenêtre en m'embrassant, puis elle ouvrit la fenêtre laissant la brume entrer ! Elle avait un revolver en main et nous commencions à suffoquer. Si nus ne voulons pas nous relever, il ne faut pas que notre cerveau ne nous le permette, c'est dans la tête, ou rien.

Je fermais les yeux alors que je sentais que je tombais au sol avec Uzur, j'avais chaud, puis froid, et... Plus rien. Quand j'ouvrais les yeux, j'avais le visage contre de l'herbe, je me relevais en m'essuyant tout le corps, c'est ça le paradis ? J'étais toujours avec la même apparence, pas de trou dans la tête, rien... J'allais bien ? Alors j'appelais Uzur qui n'était pas présente, où est-elle ?

AH !!!

Un squelette sortit de nul part arriva et me fit u, petit discourt, bon dieu, est-ce que je serais en fait en enfer ?! L'enfer serait-il en fait dans le paradis ?! Je.... Suis complètement perdu, après qu'il ai finit de parler, ce qui était normalement impossible vu que c'était un squelette volant... Il disparut, j'étais seul face à cette tour de cristal et livré à moi même...

Il fallait que je reprenne les bonnes vieilles habitudes dirait-on, exploration, voyage, découvertes... Je crois que je repars à l'aventure... Mais cette fois-ci plus de temples ! Je cherche Uzur !



D'autres personnages t'appartiennent sur Yume no Sekai ? : Oui, le beau, le grand, le fort, l'original Invocateur, et la belle, robotique, et belle encore une fois Hikaru DEUL !
Comment as-tu découvert ce forum ? : Mdr lol ptdr c'est marrant comme question ça !
Code caché : Bienvenue jeune aventurier à Yume no Sekai.
Un dernier mot ? : VIVE LES POIREAUX !!!


Dernière édition par Leon Sorrow le Sam 17 Sep - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Without
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 14/03/2016
Localisation : Tour de Cristal / En Voyage sur YNS

Inventaire
Objet: Un éclat de pierre rose, Philtre d'Aphrodite.

MessageSujet: Re: (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]   Mer 14 Sep - 18:14

Rebienvenue ^w^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon Sorrow
Indaco - Rang 1
Indaco - Rang 1
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/09/2016
Localisation : Je me balade !

Inventaire
Objet:

MessageSujet: Re: (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]   Sam 17 Sep - 17:59

Up pour dire que j'ai finis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morino Ryoushi
Nero - Rang 3
Nero - Rang 3
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/02/2016

Inventaire
Objet: Permis de création de PNJ, Clef de cristal (II).

MessageSujet: Re: (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]   Lun 19 Sep - 18:36

Rien à redire sur ta fiche tu es validé !

Ryoushi : "Tient bah tu fais ton travail toi ?"
Cyril : "T'as pas une faction à gérer toi au lieu de me gêner pendant que je fais semblant d'être utile"
Ryoushi : "Et comment je suis censé faire si tu me joues pas ?"
Cyril : "..." *s'échappe*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Finit) Un monde d'aventures... ENCORE ?! [Fiche perso de moi même]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche relationnelle de Blaise J. Zabini
» Imrik
» Dorian Ombrefiel
» Blaise Zabini
» [Idée de "campagne"] Shadowrun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Créer votre aventureTitre :: Les personnagesTitre :: Fiche ValidéeTitre :: Indaco-
Sauter vers: