Partagez | 
 

 Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Dim 24 Juil - 12:15

Je survolais Malva avec mes ailes de lumière, j'étais tel un archange passant au dessus des morts pour leur dire que le paradis ne serait jamais à eux et que leur péchés les avaient amenés ici... Mais je ne crois ni en dieu, ni au diable, je ne crois à aucune entité supérieur, il n'y a pas d'enfer ou de paradis, il n'y a que notre monde, car s'il y avait un enfer et un paradis, je serais obligé de choisir lequel conquérir...

Tout sera à moi, il n'y aura pas de concession.

Je me dirigeais vers Giallo, je n'aimais pas vraiment ce royaume d'artiste et de bon à rien ne sachant rien faire d'autre que critiquer le monde avec leurs arts à la noix, voilà bien une profession inutile à laquelle il faut se détacher, il faut créer une culture propre à Arancioni, une culture conservatrice et étant convaincu d'une chose « Les choses ne peuvent pas être autrement ». Ce filtre est sûrement le plus puissant qui peut exister et séparer le peuple de la pensée et des puissants. Il faut savoir protéger les gens d'eux même, car sans nous, il y aurait anarchie, guerre et toutes les infamies existantes.

Et maintenant que j'y pensais, je ne quittais Arancioni que pour les occasions politiques -presque-. Cela ne fait pas de moi un bon dirigeant, mais je suis pas comme ces laxistes qui préfèrent jouer à l'aventurier du dimanche plutôt que de se préoccuper de leur peuple. Arancioni et son peuple c'est important pour moi,

Du coup, comme me l'avait fait comprendre Aéris pendant la fête célébrant la mort du grand démon,  les relations entre Arancioni et Giallo devaient être mises à jour, en quelques sortes. Je survolais rapidement le désert, qui offrait une défense puissante pour le peuple de Giallo en cas d'attaque... Comme chaque royaume, j'imagine. La défense était plus avantageuse que l'attaque dans tout les cas, il allait falloir trouver un moyen de contourner cette gêne... J'arrivais rapidement au palais d'Elucia, j'attendis qu'on m'annonce avant de rentrer dans la salle du trone, ou du moins, l'équivalent  au royaume de Giallo. Le pouvoir ici était assez spécial, il était surtout symbolique et pas du tout aussi important qu'à Arancioni ou Blu, nous étions les seuls royaumes avec des dirigeants puissants.

- Comme promis Aéris, me voici. Et je pense que nous sommes tout les deux d'accord pour dire que nos relations ont besoin d'une mise à jour. Parlais-je de nos relations amicales ou celles entre nos royaumes ? Là était la subtilité qu'Aéris n'avait pas essayé de comprendre, pour elle, notre amitié devait être une pierre très loin d'être ne serait-ce que fissuré.

- Je suis d'accord, cela fait bien longtemps que nous ayons réellement discuter tout les deux.

- Mais avant cela, comment vas tu ? J'essayais d'être tout de même amical, pour la simple et bonne raison que j'appréciais Aéris comme une amie, nous avions combattu ensemble, nous nous étions rencontré au tout début de ce monde... La créatrice nous avait rapproché, était-ce parce qu'elle avait vu ceci arriver à la fin ? Je me demande si elle est omnisciente ou si elle ne voit que ce qu'elle veut...

- Tout va pour le mieux de mon coté, Giallo se développe merveilleusement bien, et toi Monokuma ? Depuis tout ce temps je suis sûre que tu as vécu de grandes aventures ! Surtout avec cette victoire contre le grand démon avec Wukuri~

-  J'ai quelque peu laissé l'aventure de coté, je me préoccupe d'Arancioni, surtout. Mais j'ai tué quelques pirates il n'y a pas si longtemps et bien sûr... Ce grand démon, qui se cachait dans le gouffre des hurlements. Je n'allais pas lui donner plus de détail, déjà, parce que je n'en avais pas envie... Et ensuite, parce que c'était inutile et superflue. Peut être avais-je peur qu'elle me sente mentir ?

- Un jour nous repartirons à l'aventure toi et moi, nous prendrons un peu de temps pour nous, ça nous fera du bien~! A ses mots je ris légèrement en coin, la voir m'écrire cela me fait un peut rire, cela m'étonne qu'elle veuille qu'on reparte à l'aventure comme cela, mais j'ai d'autre renarde à fouetter.

- Peut être...Peut être, je suis assez occupé en ce moment, nous verrons.

- Alors ? Maintenant que nous nous retrouvons, discutons ! Après cela, je l'ai suivis jusque dans une petite salle aménagé pour les petites réunions comme celle ci, Aéris était malgré elle, esclave des apparences.

- Tu sais, Arancioni s'est beaucoup développé depuis. Et Giallo a de la nourriture à profusion, c'est ce dont nous avons le plus besoin pour continuer notre développement

- De la nourriture ? Nous avons de quoi faire ici, nous pouvons vous en envoyer sans problème, mais nous avons un autre manque... C'est au niveau médical, nous avons des malades et des, mais peu de médicaments et de désinfectants... Ce genre de choses, puis-je te demander un peu d'aide pour ceci ? Le temps que nous trouvions une source qui pourrait nous fournir tout ceci à l'avenir. Quand elle me dit ceci, je bénis l'accord de recherche que je venais de faire avec Blu et me disait que le continent entier allait avoir besoin de nos services médicaux, tout le monde n'a pas confiance en la magie de hyppie des Véerdens.

- Très bien, je te promet des médecins Aéris et toi de la nourriture, je pense que c'est égal ?

- Oui, j'ai vu un enfant Giallois se plaindre de fièvre et de vomissements... Je ne tiens pas à en voir d'autres souffrir comme ça, et je ne vais tout de même pas laisser Arancioni avoir faim, si vous avez besoin d'aide au niveau de certaines ressources, vous savez tous que Giallo vous prêtera main forte si possible !

- Je suis content d'entendre ça, Aéris, très content. Nous continuâmes à parler un peu jusqu'au moment où un serviteur vint tout paniqué dans la salle.

- Reine Aéris, Reine Aéris... ! La caravane de flûte, elle n'est pas revenue de son voyage dans le désert, personne ne l'a vu !

C'était dans ces moments où il fallait se faire remarquer dans le bon sens du terme, heureusement, j'avais prit mes deux sabres. Je sentais que c'était l'occasion de revenir dans l'opinion de Giallo et aussi d'Aéris, je ne voudrais pas perdre sa confiance. Et aider Giallo me fera passer pour un sauveur dans tout Yume No Sekai, d'abord les pirates, ensuite la caravane, que sera la suite ?

- Aéris, je pense que ceci est une mission pour la reine de Giallo, mais puisque je suis là, je vais t'aider. Ton peuple ne me porte pas dans son cœur si je comprend bien, -ou une partie de celui ci-. Alors je vais te prêter main forte comme ça notre alliance pourra être scellé sans aucun risque que ton opinion auprès de ton peuple ne soit entachée.
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Dim 24 Juil - 14:50

Aujourd'hui je n'avais pas énormément de travail à Elucia, par rapport aux autres jours ou j'avais des tonnes de papiers à lire, remplir, signer... Cette fois-ci j'en ai que quelques uns, d'un côté, cela m'était bien agréable, un peu de repos durant le travail~... Mais cette journée ne sera pas complètement vide, Monokuma va venir me rendre visite ici dans à peine quelques minutes, enfin nous allions pouvoir à nouveau avoir une véritable discussion tout les deux~!

J'étais à la fenêtre de mon bureau, j'attendais son arrivée, comment allait-il venir ? Comme le roi de Verde, Wukuri ? Accompagné de diplomates ? Ou alors allait-il venir seul ? J'aimerais bien l'accueillir au théâtre musical comme je l'ai fait dernièrement à mon dernier rendez-vous politique/amical, mais je ne crois pas que l'art intéresse énormément le roi d'Arancioni, et puis... Je crois que c'était la première fois que Wukuri venait à Giallo, je me devais de l'accueillir comme il se devait.

Je le voyais arriver avec des ailes de lumière, ha, c'est vrai, il pouvait voler maintenant... Il n'a plus besoin de moi en combat à ce que je vois. J'avais beau essayer de faire de mon mieux pour ne laisser personne remarquer ça, mais moi aussi je voyais bien que nos relations amicales s'étaient bien amoindries, comme celle entre nos deux royaumes, en voila une de bien triste constatation.

Grimasn'vir remarque à son tour l'arrivée de Monokuma, je le remarquais grimacer un peu avant de l'inviter à me rejoindre dans le grand hall, là où je juge les criminels, l'équivalent de la salle du trône... Mon meilleur conseiller, comme plein d'autres Giallois n'étaient pas rassurés du fait que je sois amie avec Monokuma, ça, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, est-ce à cause de nos méthodes différentes pour diriger nos royaumes respectifs ? Je ne sais pas, je n'ai pas encore eu de raison de me mettre en conflit avec le roi orange, c'est le premier ami avec qui je suis partie à l'aventure...

Alors j'arrivais dans le Grand Hall, je me tenais non loin de l'entrée alors que Monokuma entrait, mon cher ami, ça faisait longtemps~.


Monokuma : Comme promis Aéris, me voici.

Aéris : Je suis d'accord, cela fait bien longtemps que nous ayons réellement discuter tout les deux.

Monokuma : Mais avant cela, comment vas tu ?

Aéris :  Tout va pour le mieux de mon coté, Giallo se développe merveilleusement bien, et toi Monokuma ? Depuis tout ce temps je suis sûre que tu as vécu de grandes aventures ! Surtout avec cette victoire contre le grand démon avec Wukuri~

Monokuma : J'ai quelque peu laissé l'aventure de coté, je me préoccupe d'Arancioni, surtout. Mais j'ai tué quelques pirates il n'y a pas si longtemps et bien sûr... Ce grand démon, qui se cachait dans le gouffre des hurlements.

Aéris : Un jour nous repartirons à l'aventure toi et moi, nous prendrons un peu de temps pour nous, ça nous fera du bien~!

Monokuma : Peut être...Peut être, je suis assez occupé en ce moment, nous verrons.

Aéris : Alors ? Maintenant que nous nous retrouvons, discutons ! Ecrivais-je en amenant Monokuma dans une salle préparée pour notre petite réunion.

Monokuma : Tu sais, Arancioni s'est beaucoup développé depuis. Et Giallo a de la nourriture à profusion, c'est ce dont nous avons le plus besoin pour continuer notre développement.

Aéris : De la nourriture ? Nous avons de quoi faire ici, nous pouvons vous en envoyer sans problème, mais nous avons un autre manque... C'est au niveau médical, nous avons des malades et des, mais peu de médicaments et de désinfectants... Ce genre de choses, puis-je te demander un peu d'aide pour ceci ? Le temps que nous trouvions une source qui pourrait nous fournir tout ceci à l'avenir.

Monokuma : Très bien, je te promet des médecins Aéris et toi de la nourriture, je pense que c'est égal ?

Aéris : Oui, j'ai vu un enfant Giallois se plaindre de fièvre et de vomissements... Je ne tiens pas à en voir d'autres souffrir comme ça, et je ne vais tout de même pas laisser Arancioni avoir faim, si vous avez besoin d'aide au niveau de certaines ressources, vous savez tous que Giallo vous prêtera main forte si possible !


Monokuma était heureux d'entendre ça... Je vais me dire qu'il c'est mal exprimé, ce n'est pas très grave, ce n'est qu'un détail~. Un homme entra dans dans la pièce tout paniqué, c'était un homme que j'avais envoyer remplacer l'un des travailleurs qui nous rapportaient notre bois du désert, nos flûtes.

* : Reine Aéris, Reine Aéris... ! La caravane de flûte, elle n'est pas revenue de son voyage dans le désert, personne ne l'a vu !

Hein ? Comment ça personne ne l'a vu ? Elle passe dans tout le désert puis revient une fois qu'il n'y a plus de place dans le chariot ! Je devais aller voir ce qu'il se passais dans le désert, jusqu'ici aucuns problèmes n'est encore survenu avec nos cargaisons... Peut-être est-ce juste une roue cassée ? Je l'espère.

Monokuma : Aéris, je pense que ceci est une mission pour la reine de Giallo, mais puisque je suis là, je vais t'aider. Ton peuple ne me porte pas dans son cœur si je comprend bien, -ou une partie de celui ci-. Alors je vais te prêter main forte comme ça notre alliance pourra être scellé sans aucun risque que ton opinion auprès de ton peuple ne soit entachée.

Oui, une mission pour moi, cette journée ne sera effectivement pas complètement vide, même si j'aimerais qu'elle se remplisse autrement, avec d'autres activités~. Monokuma allait m'accompagner, c'était bien gentil de sa part, mais je ne tiens pas à l'ennuyer avec ça, on devrait vite s'en occuper, ça ne prendra pas trop de temps je pense.

Je demandais au servant de prévenir Grimasn'vir, Monokuma et moi nous nous rendons dans le désert, nous allons rechercher ceux qui se chargeaient de la cargaison de flûtes. Techniquement, ils doivent être dans le désert, du coup je pense chercher ici en premier.


Aéris : J’accepte ton aide Monokuma, je pense que nous ponvons les trouver dans le désert, si tu as une meilleure idée pour nos recherches parles m'en, sinon, allons y~!

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mer 27 Juil - 19:27

- J’accepte ton aide Monokuma, je pense que nous ponvons les trouver dans le désert, si tu as une meilleure idée pour nos recherches parles m'en, sinon, allons y~!

Je hochais vivement la tête avant de tapoter d'un coin de la main mes deux sabres, en espérant qu'ils n'allaient pas être utiles. Je me retournais alors à nouveau vers Aéris alors que la lumière environnante s'amassait autour de mon dos, elle divaguait doucement et faisait l'effet d'un linceul. Doucement, elle prenait une forme concrète et précise, celles des ailes que j'ai pour habitudes de porter, avec, les déplacements se font beaucoup plus rapidement qu'avec n'importe quel animal encore dressé.

- Très bien Aéris, je ne vois aucune raison de rester. Suis moi ! Je commençai alors à courir comme l'impulsif dont on me connaissait pour aller dans la salle du trône puis dans les airs. Nous quittions Elucia dans un calme assez prononcé et le désert était maintenant notre objectif.

- Tu voulais qu'on reparte à l'aventure non Aéris ? Et bien je pense qu'une occasion comme celle ci ne se représentera pas ! Je t'avoue ne retirer plus aucun plaisir de ce genre de sortie mais peut être que tu pourrais me faire changer d'avis ? Aéris me regarda et nous nous sommes mit à voler à peu près au même niveau pour que je puisse voir ce qu'elle écrivait, elle me répondit rapidement.

- Dans ce cas, je ferais de mon mieux pour que cette sortie soit des plus divertissantes à tes yeux~!

- Ha bon ? J'espère bien alors, non pas que je m'ennuie en tant que roi d'Arancioni, mais je dois avouer que je n'ai pas eu de coup d'adrénaline depuis un moment... Je crois que le dernier remonte à Nova, et le premier contre Zéro. Elle ne tarda pas à me répondre, et sa réponse me laissa quelque peu perplexe, car je n'aurai jamais imaginé Winged s’entraîner à fond, surtout contre sa femme.

- Pour ma part, ça remonte à.... Elle marqua une pause en réfléchissant. Je crois bien que ça remonte à mon entraînement avec Ahriana, avant sa blessure~

- Si longtemps ? Tu dois être rouillée ma parole ! Dis-je en riant à voix haute. Aéris n'avait jamais été bien forte dans le domaine du combat, enfin, je dis ça en connaissance de cause, elle était forte à nos débuts mais contrairement à moi je ne sais pas si elle s'est assez entraîné pour être au niveau des autres rois actuelles. De ce que j'ai vu, le roi de Verde, Wukuri, semble lui aussi très puissant.

- Ne t'inquiète pas pour ça ! On s'entraîne toute les deux en cachette dès qu'on en a l'occasion ! J'espère bientôt être à ta hauteur~! Haha, la naïveté d'Aéris était toujours très drôle, mais à la fois, elle était pleine d'espoir.

- Ma puissance ?! Je ris légèrement. Je suis le plus puissant de tout Yume No Sekai, aucune chance que tu atteignes ma puissance Aéris !

- Peut être qu'à ce moment oui, mais je finirais par pouvoir te protéger, et non pas l'inverse" écrit-elle en rigolant

Je ne répondais pas, avais-je vraiment besoin d'une protection ? Il est vrai qu'avoir quelqu'un protégeant ses arrières était quelque chose de rassurant, qui mettait en confiance... Mais, n'était-ce pas aussi un risque que je prenais ? Si jamais elle découvrait tout ce que je lui cachais, notre amitié en patirait, et notre alliance aussi. Et peut être que ce bouclier que je sentais derrière moi ne sera finalement qu'une dague se glissant entre mes omoplates pour m'empêcher de réaliser mon but.

Était-elle vraiment dupe ? J'avais toujours du mal à croire qu'elle ne voyait pas la vérité derrière mon petit numéro, et pourtant... Elle continuait de faire sa naïve. Quoiqu'il arrive, un mensonge mène à un autre, et puisque je ne veux en rien risquer que notre relation amicale personnel et diplomatique ne s'aggrave, il faut que je pousse encore plus profondément dans mon numéro. Que je mente mieux, plus, que je la manipule, que j'aille jusqu'à fausser sa vision de Yume No Sekai sur qui sont les méchants et qui sont les gentils, car de toute façon, une fois que ce sera fait, les livres d'histoires parleront d'eux même et il sera trop tard pour réparer le tire. Je la regarda de mon air froid et sérieux habituel, avant de me remettre à fixer le désert, jusqu'à voir ce qui semblait être une horloge géante dans l'horizon.

- Tu sais ce que c'est, Aéris ? Dis-je en pointant du bout d'un doigt l'objet gigantesque.

- Je n'en ai aucune idée, enfin... Je vois une horloge, mais je n'ai aucune idée ce que cela fait dans le désert...!

- Tu penses que cela à un rapport avec ce que nous cherchons ?

- Peut-être, mais même si ce n'est pas le cas, je dois savoir ce que c'est, d'où ça vient, et pourquoi est-ce ici... C'est avec un mauvais pressentiment que j’approuvai ses dires. Ce bâtiment n'était pas là d'une origine naturelle mais bel et bien d'une cause magique, quelqu'un l'avait mit là, mais encore une fois, pourquoi...

- Allons dessus. Dis-je avant de donner un grand coup d'accélération tandis qu'Aéris me suivit à la même vitesse environ. Nous arrivâmes après quelques minutes de vol sur l'objet et nous nous posâmes dessus. La texture était parfaitement normal... C'était bel et bien une horloge au milieu du désert. J'allais me retourner vers ma partenaire d'aventure mais la surprise fut au rendez vous ! Un bruit de chaîne se fit entendre qu'à peine nous étions enchaînés

- UN PIEGE ! Lui criais-je, putain de merde qu'est-ce que c'était que ça ?! Un bruit de guitare se fit entendre alors qu'une voix démoniaque prit la parole.

- Rock TRAPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPEU ! Bienvenue à votre concert privé les rois. C'était un démon assez imposant et utilisant une arme musicale, comme Aéris, tandis qu'autour de nous, il y avait un tas de petit diablotins qui nous encerclaient...

- Aéris... Tu voulais  de l'adrénaline n'est- SHLACK, un coup de fouet venait de me heurter au visage. Je regardais d'un air haineux le petit monstre qui venait de me toucher, comment osait-il laisser une trace rouge aussi ignoble sur ma joue ? Je grognais en forçant sur mes chaines alors que mes ailes se décomposèrent en une dizaine de petites lames lumineuses, elles foncèrent toutes sur le petit démon et il finit empaler contre l'horloge par plusieurs fois.

- RAMENEZ VOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Jeu 28 Juil - 2:14

Monokuma : Très bien Aéris, je ne vois aucune raisons de rester. Suis moi !

Alors Monokuma couru er s'envola hors d'Elucia aussi vite qu'il était venu, toujours aussi pressé à ce que je vois ! Je le suis alors en courant comme je le pouvais dans ma robe, il fallait vraiment que je fasse quelque chose pour regler ce problème, on ne cour pas dans une robe ! Mais je pouvais m'aider de mes ailes pour avancer plus vite, puis suivre Monokuma dans les airs~.

Monokuma : Tu voulais qu'on reparte à l'aventure non Aéris ? Et bien je pense qu'une occasion comme celle ci ne se représentera pas ! Je t'avoue ne retirer plus aucun plaisir de ce genre de sortie mais peut être que tu pourrais me faire changer d'avis ?

Aucun plaisirs de ce genre de sortie ? He bien... Ce n'était pas vraiment au programme de sortir dehors aller chercher mes employés perdus, alors je ne sais pas si on devrait pouvoir s'amuser en y allant... Mais ce n'est pas grave, je suis sûre que je peux divertir Monokuma avec cette petite tâche~! Je me rapprochais donc de lui afin de pouvoir lui écrire.

Aéris : Dans ce cas, je ferais de mon mieux pour que cette sortie soit des plus divertissentes à tes yeux~!

Monokuma : Ha bon ? J'espère bien alors, non pas que je m'ennuie en tant que roi d'Arancioni, mais je dois avouer que je n'ai pas eu de coup d'adrénaline depuis un moment... Je crois que le dernier remonte à Nova, et le premier contre Zéro.

Aéris : Pour ma part, ça remonte à...


Mon dernier combat... A quand remontait-il ? Le premier était contre Zero avec Monokuma... Et le dernier en date... Je crois... Je crois que c'était contre Ahriana, avant qu'elle ne soit blessée. Oui, voila, c'était bien lui le dernier combat que j'ai fais ! Elle était si puissante avant ! Ahriana allait presque aussi vite que la lumière et pouvait frapper aussi fort que moi ! Elle est toujours impressionnante de par son endurance, elle a décidé il n'y a pas longtemps de reprendre l'entraînement avec moi, la pauvre avait perdu presque toute ses capacités depuis ce maudit jour...

Maintenant les entraînements avec elle sont malheureusement courts, elle souffre encore au ventre alors je veille à ce qu'elle n'aille pas trop loin et ré ouvre sa blessure, une fois c'est déjà arrivé, et j'ai carrément paniqué à cause de tout le sang qui coulait, il fallait vraiment faire attention lors de ces entraînement... Et c'est pour ça que j'ai eu la merveilleuse idée de faire combattre Ahriana le ventre à l'air ! Comme ça ça me fait plaisir aux yeux et en plus je vois si elle se blesse ! Bonne idée non ?

Après avoir cité mon dernier combat donnant des frissons, Monokuma se mit à rire.


Monokuma : Si longtemps ? Tu dois être rouillée ma parole !

Aéris : Ne t'inquiètes pas pour ça ! On s'entraîne toute les deux en cachette dès qu'on en a l'occasion ! J'espère bientôt être à ta hauteur~!


Je rigolais à ma propre phrase, je n'arriverais jamais à être à la hauteur de Monokuma, il venait lui même de le dire, il est la personne la plus puissante en Yume no Sekai (si on oublie la Créatrice et Dead) ! Je ne suis pas faite pour combattre comme tout les autres, je sais juste encourager en jouant de la musique et de temps en temps si nécessaire lancer une ou deux attaques, je n'ai et n'aurais aucun mérite à cela.

Aéris : Peut-être qu'à ce moment oui, mais je finirais par pouvoir te protéger, et non pas l'inverse~!

Cela me faisait rire, car je savais pertinament que les seuls moment où je pourrais protéger Monokuma de cette manière ce sera lorsqu'il sera attaché avec des milliers de chaînes aussi solides que la tour de cristal elle même, haaaaa... Je crois comprendre Ahriana, c'est peut-être parce qu'elle veut me protéger qu'elle ceut s'entraîner pour devenir plus forte que moi, dur dilemme, moi aussi je veux la protéger et pour ce faire, je devais rester plus forte qu'elle... Il me faut un juste milieu, ou je ne m'en sortirais jamais.

Monokuma tournait la tête vers moi et me regardait de son air habituel, trop froid et trop sérieux, un regard des plus normaux sur son visage, mais n'empêche le fait que je le détestais, ce regard, ça ne me disait rien, on y ressentait rien, ne pouvait il pas m'épargner ça ? Non, bien sûr que non, encore faut-il que je lui explique que je déteste cet air, mais on ne change pas l'air d'une personne comme ça, en un claquement de doigts, il n'y a qu'avec Ahrkana que ça marche, mais c'est réciproque avec elle donc ça marche~.


Monokuma : Tu sais ce que c'est, Aéris ?

Aéris : Je n'en ai aucune idée... Enfin, je vois une horloge, mais je n'ai aucunes idées de ce que cela fait dans le désert...!

Monokuma : Tu oenses que cela a un rapport avec ce que nous cherchons ?

Aéris : Peut-être, mais même si ce n'est mas le cas, je dois savoir ce que c'est, d'où ça vient, et pourquoi est-ce ici.

Monokuma : Allons dessus.


Alors Monokuma et moi allions au sommet de cette horloge, qu'est-ce que cette chose ? Ça n'a jamais été dans le désert ! Qui a fait ça là ? Comment ? Pourquoi personne n'avait rien vu ? Est-ce magique ? Nous nous posions maintenant au sol et... À peine eu-je le temps d'observer les alentours que je me retrouvais à genoux, enchaînée, ainsi que Monokuma ! Je savais que j'avais entendu quelque chose...! Il y avait cette chose, armé d'une guitare étrange, qui nous souhaitait la bienvenue, comme Monokuma me l'a hurlé, c'était effectivement un piège.

Il n'eu le temps de me parler que Monokuma se fit fouetter au visage, aïe ! La riposte ne fut que... Mortelle... Bien, ces diablotins... Ils vont comprendre que chaque être maléfique doit périre un jour ! Tuer, ce n'est pas dans mes principes, c'est à contrecoeur que mon silence retombera avec fraca sur vous, sachez-le~. Je ne pouvais forcer mes chaînes, même avec mon bras gauche, mais je pouvais m'en servir comme arme contre des adversaires peu doués, il ne me suffisait que d'en secouer un peu une avec mon bras gauche pour faire tomber un diablotin qui fouetta mon épaule gauche, vulnérable, juste devant moi...

Je fis apparaître mon instrument dans les airs pour qu'il retombe et écrase la tête du diablotin à terre, le travail était fait si j'en crois les belles traces des sang sur ma robe bleue. J'écrivis un petit texte dans les airs, et maintenant, en faisant un petit effort, je peux peut-être atteindre mon Guzheng avec ma main droite, il est juste devant moi, ma main est au niveau de mon ventre, il faut tirer un peu vers l'avant...! Victoire ! Je venais de rapprocher un peu mon instrument en plus d'avoir fait vibrer mes cordes pour faire lever mon texte plus haut dans les airs, et plus grand~!


Aéris : Pouvez vous desserrer mes chaînes s'il vous plaît ? J'aimerais vous faire profiter de l'une de mes mélodies~★

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Sam 30 Juil - 18:32

Pouvez vous desserrer mes chaînes s'il vous plaît ? J'aimerais vous faire profiter de l'une de mes mélodies~

Aéris pensait-elle sérieusement que nos adversaires allaient la libérer un peu pour la laisser jouer ? Ils devaient avoir un certain honneur mais pour nous avoir prit en traître comme cela il était évident qu'ils ne cherchaient qu'à nous tuer, enfin ils... Je pense que les diablotins ne sont que pions sans intelligence ou force particulière, qu'ils doivent être le sujet du vrai démon auquel nous faisons face, en parlant de ça... J'ai tué un grand démon, mais les "vrais" démons ne sont encore jamais passé à mon tableau de chasse, j'espère pouvoir remédier à cela aujourd'hui, histoire de rallonger encore un peu mon titre.

Ces saletés -les petits diablotins- commençaient sérieusement à réveiller une véritable haine en moi, premièrement, je déteste les surprises de ce genre, même lorsqu'elles sont positives et ensuite, je ne supporte pas qu'on me coupe quand je parle, cela faisait deux raisons en trop pour que ces abominations puissent encore être en vie. Bien souvent, les dirigeants redoutent la colère de leur peuple, mais c'est plutôt les petites gens qui devraient redouter ma colère. Je me débattais activement dans les chaines, comme une anguille dans un filet trop fin pour qu'elle puisse s'en échapper.

- RHAAAAAAAAAA, CETTE SITUATION COMMENCE SÉRIEUSEMENT A ME METTRE EN COLÈRE ! Je gueulais, comme à mon habitude en fin de compte, pendant que le démon centrale qui semblait être le chef de cette troupe était entrain de se foutre ouvertement de la gueule de la pauvre Aéris. Ces espèces de merdes -les petits diablotins, leurs surnoms changeront beaucoup au court du récit- se pensaient trop confiant et pensaient pouvoir s'approcher, ha... Erreur fatale, j'avais beau avoir les bras plaqué contre le corps et donc ne pas pouvoir me défendre au sabre, j'avais un autre atout de mon côté, mes pouvoirs. Lorsqu'un de ses fétichistes s'approchaient trop près, des piques d'ombres sortaient de sous ses pieds pour le maintenant à un endroit et une hache de lumière venait ensuite des airs pour le découper, ils aimaient la souffrance ? J'allais leur en donner, je ne suis pas du genre à recevoir mais plus à donner si vous voyez ce que je veux dire.

- Aéris, cet espèce d'enfoiré tout au bout, c'est lui qui les invoque, essaie de l'atteindre, moi, je m'occupe des petits insectes.

En fait, j'avais une petite idée derrière la tête, nous étions en hauteur, il y avait donc beaucoup d'ombre mais vers le bas, le meilleur moyen de les éliminer était donc d'utiliser la lumière, une grande quantité de lumière. En fait, la solution était d'utiliser une telle quantité de lumière que cela laisserait l'invocateur sans défense pendant quelques secondes, voir une minute entière, je savais largement qu'Aéris pouvait l'atteindre en ce laps de temps.

- J'ai une idée, Winged. Je me mettais même à l'appeler par son ancien surnom, peut être même que je me considérais comme étant dans une aventure à ce moment là, comme les combats que nous avions coutume de faire à l'époque contre les gardiens ou les grands démons ? La question pouvait se poser, mais il était difficile d'y répondre. Je vais allumer la lumière, alors j'espère que tu as prit ta crème solaire et tes lunettes. Je pense que vous avez déjà comprit mon plan, qui peut paraitre suicidaire vu la distance minimale qu'il y a entre les démons et nous, mais après tout, il faut savoir vivre avec le risque, et puis, Aéris pourra se soigner, mi j'ai le sabre pour me protéger des déflagrations.

- Ramenez vous bandes de petites pucelles !

J'attirai l'attention de nos adversaires et à mon action, le plus gros d'entre eux se mit à jouer plus rapidement de son instrument pour invoquer plus de petits soldats, il ne comptait en rien nous battre lui même mais bel et bien nous vaincre sur le long terme, en invoquant des petites créatures encore et encore, quel dommage que je possède des attaques de zones. En passant, j'avais du mal à entendre ce qu'il était entrain de jouer, mais j'entendais un air au loin.

Petite blagounette :
 


Du coup, je lançais un dernier regard à Aéris avant de préparer mon attaque, je lançais quelques projectiles précis de lumière, que je faisais le plus petit possible pour être précis et économiser de l'énergie. Je profitais de la hauteur, nous étions en haut au milieu d'une horloge géante qui elle même était au milieu d'un désert, le soleil nous tapait sur la face mais aussi le désert qui se laissait aller à refléter toute cette lumière. Je l'accumulais, encore et encore, la chaleur augmentait, devenait insoutenable pour moi, mais malgré tout je tenais tendis que les petites vermines, sûrement par la peur ou l'exaltation de penser pouvoir me tomber maintenant, se mettaient tous à me frapper, je recevais des coups de fouets sur le visage, sur les épaules, les chevilles ou les pieds et les quelques morceaux de mon torse ou des mes jambes qui n'étaient pas recouvert par les chaines finissaient eux aussi par être attaqué. Ces attaques étaient certes mineurs mais à force d'en recevoir, j'étais presque blessé réellement.

- IL EST L'HEURE POUR VOUS DE RETOURNER EN ENFER SALETÉS !

Toute l'énergie que j'avais jusqu'à présent accumulé allait faire beaucoup de dégât, elle était devant moi et je la laissais à présent s'éxalter vers le centre du rassemblement de nos adversaires tout en fermant les yeux. J'espère que Winged fait de même, cela pourrait être dangereux de perdre la vue pour une raison aussi bête que d'avoir oublier de fermer les yeux au moment clé. Une grande onde de choc frappa toute l'horloge et la fit trembler, le bout de nos chaines volaient à cause de l'énergie déverser et les ridicules cries de démons se faisaient étouffer par le bruit de l'explosion, la déflagration libérait une chaleur insoutenable... Après qu'elle eut explosée, il ne restait guère que quelques petits démons mineurs au sol, ainsi que des cendres, beaucoup de cendres accompagnant quelques os calciné, je me tournais vers Aéris, sans oser ouvrir les yeux à nouveau.

- C'EST LE MOMENT WINGED ATTAQUE LE !
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Dim 31 Juil - 16:31

Le démon musicien riait aux éclats, ne me sous estimez pas, j'ai certaines dissonances encore moins douces que la mort elle même... Que Dead rigole de mes pensées, on peut pas faire pire que lui~! De son côté, Monokuma s énervait, j'avais biens besoin de ça, quand il est en colère, il est capable de faire des massacres inimaginables. Il venait de tuer un autre démon qui s'était approché trop près de lui, haha~! Il n'a pas besoin de moi pour tous les éradiquer, sur le coup je fais un peu "point faible" !

Monokuma avait une idée, qu'allait-il faire ? Moi j'avais réussis à "dégager" mes ailes sous mes chaînes, je m'en servais comme boucliers pour me protéger des attaques frontales et latérales, mais mon dos... Je me faisais fouetter et couper alors que j'essayais de pivoter pour éviter de me prendre des coups malgré l'entrave et la protection des chaînes, ma robe ne devait tenir que grâce à mes ailes et aux chaînes maintenant, j'ai sacrément mal mais je devais tenir et montrer à Monokuma que je suis devenue plus forte, pourquoi chercher à prouver cela ? Je ne sais pas.

Il voulait allumer la lumière... Comment ça ? Il va attaquer avec des piques de lumière ? Aveugler tout le monde ? Il les provoquait, sans retenue, et les diablotins, aussi stupides qu'ils soient, avançaient vers lui, de plus en plus de diablotins arrivaient à cause de la musique du chef, cette musique était brutale, non pas que je n'aime pad ça,ais je ne suis pas d'humeur à écouter ce genre là, je vais bientôt baisser le son, il va passer de 100% à 0%.

Monokuma me jetais un dernier regard, je le voyais juste au dessus de mes ailes qui me protégeaient, qu'allait-il faire ? Cette question trouvera très vite sa réponse. Monokuma lançait des projectiles de lumière, sont ils explosifs ? Je pouvais deviner qu'il accumulait beaucoup de lumière, il semblait souffrir un peu, puis les diablotins vinrent le frapper sand que je ne puisse l'aider ! Que lui arrive-t-il ? Est-ce prévu ?

Je ne voyais plus, je m'étais cachée dans mes ailes alors qu'une énorme lumière se fit voir, même avec mes ailes je devais fermer les yeux, c'était trop lumineux, beaucoup trop lumineux même ! L'horloge trembla littéralement, qu'est-ce qu'il ce passe ? Je ne comprends plus rien ! Je venais d'entendre Monokuma me dire d'attaquer alors que je venais de tomber à genoux, entourée de mes ailes et les mains sur la tête, j'ai été effrayée...

Non, il ne fallait pas avoir peur, Monokuma m'hurle d'attaquer, je devais le faire ! Même si mes ailes me brûlent maintenant, et même si j'ai probablement le dos en sang, je devais le faire ! Alors je rouvrais mes ailes, une cible : le chef, mon instrument a été protégé par mes ailes, il me fallait préparer ma mélodie du guerrier, je veux faire un maximum de dégâts, je vais viser le ventre du démon guitariste, vu la longueur de la lame magique créée par la mélodie du guerrier, si je réussis mon coup, le démon devrait être tranché en deux.

Je ne pouvais pas me précipiter sur mon attaque, je devrais avoir une minute, peut-être un peu plus pour la lancer,il n'y avait plus aucuns diablotins sur la tour, ils étaient tous morts à cause de l'attaque de Monokuma, allait-il bien ? Était-il blessé ? Moi je n'ai presque rien, si je devais faire l'inventaire de mes blessures ce serait : Un coup de fouet sur l'épaule gauche, pleins d'autres sur le dos, quelques coupures faîtes par des couteau au dos aussi, et mes ailes n'ont subit aucuns dégâts de la par des diablotins, je crois que c'est l'attaque de Monokuma qui a dû me blesser aux extrémités de mes ailes, ça me brûle, j'avais mal...!

D'ailleurs, cette attaque a dû être vue par tout Giallo, et peut-être d'autres royaumes encore, peut-être que mes soldats viendront à la rescousse, j'étais sensée partir à la recherche de travailleurs perdus, mais je me retrouve à combattre un démon musicien... Qui est-ce au juste ? Pourquoi nous attaque-t-il ? Je voulais savoir, mais ça allait être dur de le laisser en vie, surtout que j'ai l'intention de le couper en deux...

Et Ahriana ? Elle se déplace rapidement, si ça se trouve elle est en route, elle va peut-être venir nous aider, non ? Ha... Mince... Je l'ai déposé à Arancioni, elle n'a pas du voir l'attaque de Monokuma... C'est peut-être mieux ainsi, au moins elle n'est pas en dangers ici, qu'aurait-elle fait ici ? Avec nous ? Elle aurait été enchaînée et blessée sans pouvoir rien faire, nous n'avons pas finit notre entraînement, elle n'est pas encore assez forte, mais ça ne saurait tarder, bientôt, elle sera aussi puissante qu'autre fois ! Mais ça n'empêchera le fait que je m'inquièterais toujours pour elle, c'est ma femme après tour, je tiens à elle plus qu'à n'importe qui ou n'importe quoi !

Ma mélodie est prête, je pouvais la lancer à pleine puissance, vitesse maximale ! Il ne me suffit que de tirer cette corde, et... C'est partit. La lame magique est projetée de mon instrument à une grande vitesse, de la poussière est soulevée du sol, je ne voyais plus ma cible ! Mais la lame continue sa route, j'entends un cri, ça l'a touché ? Effleuré ? Raté ? J'attendais que la poussière se dissipe, et... Il se tenait le ventre... Qu'est-ce que... Ma mélodie du guerrier à projeté une lame courte ! Ça n'a traversé que son ventre et encore ! Je crois que son instrument n'a été qu'effleuré ! Il n'est pas transpercé ! Me suis-je précipitée ?! Non, je suis sûre d'avoir fait la meilleur mélodie du guerrier que j'ai jamais faite, est-ce que je me suis juste surestimée...?

J'ai encore besoin de beaucouo d'entraînement, j'ai "raté" mon coup... Mais Monokuma saura réparer mon erreur...! Je lançais rapidement ma mélodie du courage, Monokuma, ta prochaine attaque sera plus puissante, je vais te le faire comprendre par cet écrit fait en seulement quelques secondes !


Aéris : Pardonne moi, je n'ai pas réussis comme j'aurais dû, ma mélodie vient de te rendre plus puissant, tu dois l'avoir senti, termine ce combat si tu le peux ! Je n'ai pas le temps de lancer une autre attaque !

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mar 2 Aoû - 11:54

Alors jeunes aventuriers, on s’en sort plutôt bien à ce que je vois, malheureusement pour vous je pense que ce combat touche à sa fin. Mais laquelle de fin ? Nous le verrons dans les prochaines secondes qui vont suivre. L’horloge gigantesque est entrain de s’effondrer, vous êtes accroché au sol, de se fait vous ne pouvez vous enfuir tant que vous n’aurez pas vaincu pour de bon le démon. Le démon invocateur semble s’épuisé de ses mélodies à répétition et de l’attaque qu’il a subit, surement pour cela que la magie de la tour ne tien plus avec ses simples pouvoirs. Vous sombrez et tomber de l’horloge, il ne vous reste plus que quelques secondes, je ne plaisante pas, le sol se rapproche dangereusement de vous et il sera peut être trop tard pour vous sauver des débris.

Mais peut être qu’un indice est dissimulé dans tout cela, le démon ne fuit pas alors qu’il le pourrait, bien au contraire, il entame une nouvelle symphonie pour vous projeter avec les chaînes contre le sol. Il tente de vous rendre la vie dure et de vous empêchez de pouvoir faire le moindre mouvement. La distance qui vous sépare se réduit et vous l’entendez chanter à travers les sons de cordes électriques. Plus il s’approche, plus la force se fait grande, mais peut être cela peut vous aider à vous en sortir ? Quoi qu’il en soit, bonne chance pour terminer cette quête en un seul morceau jeunes aventuriers que dis-je, jeune roi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mer 10 Aoû - 15:43

AHAHA ! Faisait-on encore le malin quand on était tout seul sale bête ? Il continuait de jouer pendant qu'Aéris cherchait son cosmos et sa puissance, les dégâts collatéraux de mon attaque ont été importants sur elle, je m'en veux un peu mais dans un sens, je ne voyais pas d'autre solution à cette impasse, je la regardais, elle se donnait malgré elle pour lancer son attaque, il fallait qu'elle se donne ! Je connaissais cette technique, elle l'avait déjà utilisé face à Zéro pour le faire tomber dans le gouffre sous les pierres de la citadelle de glace et pour le blesser à plusieurs reprises. Bien entendu, le sang n'avait pas coulé, mais la peau d'un dragon est dense et dur, alors que la peau de ce démon de pacotille ne tiendra pas longtemps. Maintenant que j'y pense, je me demande si on pouvait attraper cette vague d'énergie coupante et la renvoyer sur son adversaire à la Dragonball Z, mais si vous savez, la technique de Krilin. Enfin bref, le pauvre bougre allait sûrement avoir la surprise de sa vie avec ça, ou du moins, le croyais-je ? Elle partit comme une fusée, tel mon rayon de lumière, les dégats n'allaient être visible qu'après celle ci, elle pourfendit le vent et souleva la poussière, comme si les dieux eux mêmes auraient voulus nous épargner la triste destiné de l'immondice démoniaque. La musique s'arrêta quelques secondes mais l'ombre du monstre se releva derrière le rideau naturel, on voyait les gouttes de sang tomber derrière le voile sous une couleur presque noir, d'un gris profond. Il était blessé mais avait réussit à résister... Face à quel genre d'adversaire étions nous ? Il avait le ventre troué mais bougeait encore, malgré le fait que la musique recommença de plus belle sur une nouvelle mélodie, on put largement comprendre une chose à la façon dont il se tenait le ventre, il était finit et il le savait pertinemment. Il savait à partir de ce moment là qu'il ne sortirait pas de ce combat vivant, il le savait tout autant que ce pilote qui décolle du porte avion et qui détecte une défaillance dans l'essence de son appareil mais qui décide d'y aller quand même. Tu veux mourir au combat ? Tu ne vas en rien regretter de m'avoir choisit enfoiré, je vais te donner une mort unique ! A peine eu-je le temps de lire ce que Winged écrivit que le chapitre final de ce fou s'ouvrit. L'idiot acharné allait donc nous faire tuer avec lui ? Il nous projeta contre le sol avant qu'un son nous fit...Nous alarmer ? Si je peux le dire ainsi, un son à la fois inquiétant et paralysant, presque autant que celui du volcan se réveillant ou que la glace se fissurant sous nos pieds au milieu d'un lac gelée, la tour ne tenait plus. L'incompréhension me prenait, putain, elle avait pourtant résisté à un choc de taille avec mon attaque et là elle ne tenait plus ?

En fait, j'ai réalisé en une demi seconde la triste réalité, comme je l'avais dis, il savait pertinemment qu'il allait mourir, alors il voulait absolument nous emporter avec lui. Je déteste ce genre de personne, je déteste ces espèces d'orgueilleux qui font tout et n'importe quoi pour se faire remarquer, il pensait vraiment qu'une petite chute allait nous tuer ? Je ne sais pas pourquoi ces enfoirés font ça, que ce soit pour l'honneur ou pour mourir l'esprit tranquille.

- Rha... Je n'avais plus de force, mais après les blessures que j'ai fait à Aéris, je ne peux pas me permettre d'abandonner, nous avons déjà affronté bien pire, alors ce n'est pas un enfoiré de troisième zone qui va nous tenir tête ou nous blesser à mort, crève. Sans grande surprise, le haut de l'horloge commença à faillir légèrement sur le coté en écrasant tout les étages inférieur au passage, le vide se rapprochait dangereusement. Il n'y avait pas 36 solutions ni même une centaine d'attaque à faire pour sortir de ce cul de sac. Viser la tête, voila le point faible. Alors, je cherchais les moindres repères de lumière pendant ces ultimes secondes, les cordes de sa guitare, dès qu'il en battait, de minuscules aiguilles se faisaient projeter vers sa tête, le sol était trois loin. Le cadran de l'horloge m'aida dans cette initiative à le tuer, je concentra un rayon précis, à la façon du miroir d’Archimède, à la fois, j'utilisais la lumière qui se réfléchissait sur le sol de notre plateforme et celle sur mes vêtements blancs, la moindre parcelle était utile. Finalement, cet orchestre lumineux eut raison de lui, il saigna et finit sur la dernière note de sa mélodie, le concert était terminé enculé. Mais à la fois, je n'avais plus aucune force, les chaines nous lâchaient dans une chute vers le vide qui semblait à présent inévitable, ce n'était rien par rapport au combat contre Nova où j'avais puisé jusqu'à faire frontière avec la mort mais... Je me sentais vide quand même, j'avais perdu en puissance ? Ou en endurance, peut être, je fermais les yeux, le soleil tapait fort et faisait mal. Je sentais le vent à grande vitesse sur ma nuque et l'arrière de ma tête, le vide se rapprochait toujours et la peur était tellement grande qu'elle me paralysait dans un couple si morbide avec la fatigue. Je n'avais pas peur de mourir, dans ces moments, la seule chose dont on a peur c'est de perdre... Enfin, pour moi en tout cas... Mais je n'avais pas le droit de mourir ici, je savais que c'était égoiste et que j'aurai peut être pu essayer de faire quelque chose, mais j'étais faible, je le sentais. Dans un dernier élan de lucidité au cas où je finirais sous les débris, je pris ma forme peluche pour m'en protéger, peut être qu'une fois en dessous j'aurai survécu avec et que je pourrais remonter ? Je ne savais pas, c'était le jeu de la dernière chance, tout comme face à Zéro...
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mer 10 Aoû - 17:16

Dès lors que je terminais mon texte, la tour trembla, puis commença sa chute, le démon semblait avoir provoqué ceci d'une certaine manière, peut-être l'avait-il voulu ? Ou n'avait-il plus assez d'énergie pour faire tenir cette tour ? Ou alors c'était l'attaque de Monokuma qui faisait enfin effet sur la tour... Le démon joua une nouvelle mélodie, nous plaquant au sol avec de nouvelles chaînes, il allait essayer de nous tuer avec la chute de cette horloge ?

J'avais beau me démener, bouger dans tout les sens, essayé de casser les chaînes, il n'y avait rien à faire de mon côté, j'étais coincée, et en grand danger...! Monokuma lui aussi était coincé, la peur m'envahissait, j'étais prise de panique, je ne voulais pas mourir, je ne pouvais pas abandonner Ahriana, Wukuri, Giallo, et tout les autres ! Pas maintenant ! Ce démon ne m'emportera pas avec Monokuma dans l'autre monde, celui-ci ne nous convient que trop bien...!

Le haut de l'horloge s'effondrait, écrasant l'étage inférieur, qui écrasa l'avant dernier étage et ainsi de suite, le sol se brisa en multiples parties, je me trouvais toujours sur le même morceau que Monokuma et notre ennemi. Nous avions besoin d'un miracle, Monokuma ne pouvait pas se servir de la puissance que je venais de lui offrir si il était plaqué au sol ! Qu'allions nous fa-...?

Monokuma ! Il venait de se servir de la lumière nous entourant pour frapper le démon en plein dans la tête ! Son sang coula, et sa dernière note s'arrêta en même temps que sa vie, les chaînes se desserraient, j'étais libre ! Je pouvais maintenant m'enfuir ! Quitter cet endroit tombant en ruines ! Mais bien entendu, je n'allais pas oublier Monokuma, jamais de la vie ! Il fallait juste que je le retrouve, le sol c'était brisé en mille, il devait être caché de ma vue par l'un des débris en pleine chute !

Je venais de retrouver Monokuma, il était toujours entrain de tomber dans le vide, un morceau de sol entre lui et moi, je me servais de mes ailes pour ralentir ma chute, je prenais de l'élan tandis que le cadavre du démon arriva près de moi la tête en bas... Son instrument... Je le saisissais et je le faisais disparaître, il me sera sûrement utile plus tard, après avoir récupéré la guitare, je me mets à battre des ailes aussi fort que possible vers le bas.

Dans même pas 7 secondes, Monokuma allait s'écraser au sol si je ne l'attrapais pas ! Alors à l'aide de mon bras gauche et de ma vitesse, je pulvérisa le morceau de sol nous séparant d'un coup de poing, je le traversa littéralement ! Monokuma venait de reprendre sa forme de peluche, était-il épuisé à ce point ? Je le rattrapais et le serrais fort dans mes bras pour être sûre qu'il ne m'échappe pas, puis tout simplement, je me redirigea vers un mur de l'horloge, je fonçais dedans, je le traversais en me protégeant avec mes ailes quelques secondes, un passage fort déstabilisant !

Tout ce que je pouvais faire avec mes ailes maintenant que nous étions hors de l'horloge tombant en ruines, c'était ralentir notre chute, je ne pouvais pas m'arrêter ou me redresser pour retourner plus haut dans les airs, nous allions nous écraser dans le sable...! Je prenais donc une petite initiative, je me mettais dos au sol, j'allais m'écraser sur le dos en me protégeant autant que possible avec mes ailes, j'allais prendre tout les dégâts, Monokuma ne devrait rien subir, je le serrais toujours fort contre moi alors que je sentais la chaleur du sable se rapprocher de moi.

Je m'écrasais alors dans le sable une première fois, j'en profitais pour projeter Monokuma sur le côté, il n'aura pas mal, je l'empêche juste de rebondir sur le sable plusieurs fois avec moi, je finissais par m'arrêter en m'écrasant contre une dune de sable. Mes ailes me faisaient atrocement mal, et le sable m'avait éraflé la peau à plusieurs endroits, ma robe était fichue, le bas déchiré jusqu'aux genoux, et je devais tenir un peu le haut pour éviter que le tout tombe.

Je regardais encore l'horloge qui finissait de s'effondrer, il fallait croire que... Tout les combatsque j'allais mener avec Monokuma allaient se faire sur une tour qui s'effondrera à tout les coups ! D'ailleurs où était-il ? Je l'avais projeté sur le côté lors de mon premier rebond, il devait êrteà une dizaines de mètres, quoi que... Peut-être à une cinquantaine, j'ai fermé les yeux dans ma chute, je ne pouvais pas vraiment dire. Je m'asseyais alors, retirant la plupart du sable me recouvrant, puis je scrutais ensuite les alentours à la recherche de ma peluche préférée, peut-être était-il K.O ?

Je me relevais, puis j'avançais tant bien que mal, ma jambe droite me faisait aussi extrêmement mal... Mais je pouvais toujours marcher, même si je boitais un peu. Tout Giallo a dû voir le spectacle de l'horloge s'effondrant~! Je finissais par m'effondrer sur les genoux, mince... Je n'avais pas remarqué, je suis si épuisée que ça ? J'ai quand même traversé un morceau de sol en frappant de toutes mes forces dedans, et un mur aussi avec mes ailes, et cet atterrissage raté... Finalement, ça n'a rien d'étonnant, enfin je crois...

Je continuais de m'effondrer en fait, tomber sur les genoux ne suffisait visiblement pas, il fallait que je retombe ensuite sur le ventre, haaaa... C'est drôle, quand on est à bout de forces, même un sol en métal pourrait paraître confortable...! Sauf que même dans ce lit de sable douillet il m'était impossible de trouver le sommeil, je restais donc allongée sur le ventre, éveillée, j'attendais je ne sais quoi, le démon est mort, l'horloge n'est plus, le danger est écarté, les vent passe toujours dans les arbres en didgeridoo, le soleil brille toujours, et demain, normalement, je devrais pouvoir le voir se lever, je ne pense pas que je retournerais à la terre tout de suite, la paix est préservée, tout est en ordre~.

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Sam 13 Aoû - 17:26

Parfois, certains signes pourraient nous amener à penser qu'une entité divine et supérieur dirige ce monde et que pour cette unique et seule occasion, il a décidé de s'occuper de vous et de vous sauver de votre mauvais pas. Mais ce serait mal penser je pense. Un véritable ange était venu me secourir après avoir cassé plusieurs débris en métal sur le chemin, Putain... Cette situation me rappelait -en mal- le combat face à Naturia, le gardien de Verde. Où des satanés crocodiles de merdes nous avaient bloqués le passage et que la voie des airs était devenu obligatoire. Et si je me souviens bien, cela avait tout autant mal finit qu'ici, des piafs sans cerveau nous avaient prit pour cible et on avait du se poser au sol. Je passe les détails sur ce qui s'est passé ensuite, vous êtes sensé le savoir que je sache.

Bon, après, n'exagérons pas la métaphore de l'ange, car j'ai rarement vu des anges envoyer dans les airs comme un missile leur sauvé, même pour le sauver cela me parait quelque peu antithétique. Du coup, les souvenirs remontaient à nouveau, c'était environ le contraire, mais cela me rappelait le moment où la créatrice m'a littéralement envoyé valser à l'aide d'une tornade sur la plaine des animaux à Arancioni, me sauvant des loups bordant la frontière, il faut dire qu'à l'époque, je n'avais pas encore débloqué ma forme humaine. Et c'est à ce moment que j'ai rencontré Aéris, jouant à l'endroit où j'ai atterris, c'est amusant cette particularité de l'histoire... Que de se répéter. A ce moment précis, le roi repensa à sa défaite alors qu'il avait été réceptionné par le sable chaud, il se consumait déjà beaucoup avec cela, il détestait en parler, y penser ! En fait, cette défaite était comme une flamme qui le brûlait de l'intérieur et qui ne laissait que les cendres de la déception et du pessimisme.

Après quelques minutes de repos, la laine et le coton laissèrent place à la chair et aux stigmates du feu, ses habits étaient assez abimés, mais il pouvait largement les garder jusqu'à Elucia. J'étais tout de même blessé et en grand manque d'énergie. Mais Aéris m'inquiétait plus que moi sur le moment, la pauvre devait vraiment être épuisée après cette action de me lancer sur le coté, elle devait être en sale état.

Malgré tout, j'utilisais le pouvoir de Naturia sur mon corps et guérissait mes plaies, mes blessures et mes saignements, la fatigue me prenait toujours mais j'étais maintenant prêt à la chercher. Je me levais doucement, en soulevant du sable depuis mon dos comme un colosse se réveillant de son long sommeil. Je soupirais doucement en vérifiant que mes sabres étaient toujours là, c'était le cas, j'étais rassuré... Mais pas totalement. J'escaladais les premières dunes difficilement, je luttais contre mon propre corps et contre le manque évident de force, mais je devais me donner... Je devais faire abstraction de ça pour voir si elle allait bien, j'étais hors d'affaire mais pas elle. L'horloge qui semblait dominer tout Giallo était maintenant un tas de débris et une ruine sans nom. Elle n'était donc pas si solide que ça, qu'est ce qui l'avait fait s'effondrer au final hein ? Je ne savais pas.

Pour gagner en force et économiser en énergie, je me laissais glisser le long des dunes lors des descentes et j'essayais toujours de trouver le chemin le moins fatiguant pour monter, que ce soit par des détours plus long mais plats. J'haletai et mes pas se faisaient lourds, j'aurai pu m'arrêter 5 minutes pour reprendre mon souffle et ensuite aller la chercher frais comme une rose, mais 5 minutes sont largement suffisantes pour mourir quand on est dans un état critique. Le soulagement mêlé à une certaine crainte s'empara de moi quand je vis le corps, enfin non, le corps est pour les morts... Sans avoir la patience de glisser sur le sable à nouveau, je couru dans une légère accélération jusqu'à elle. Une fois devant, je me baissais et la prenais par les épaules pour la relever en même temps que moi.

- Aéris...Aéris... ça va ?

La seule réponse que je reçu fut un faible hochement de tête, elle allait mal mais je sentais malgré tout qu'elle mettait de la force dans le fait de s'accrocher à moi, était-elle hors d'affaire ? Cette question se posait trop tôt, il fallait foncer vers Elucia mais aucun de nous deux ne pouvaient voler, il allait falloir y aller à pied, avec un peu de chance, nous l'atteindrons avant la nuit.

- Je suis là, dis-je pour la rassurer. Tu peux marcher ? Elle regarda sa jambe et les nouvelles semblèrent mauvaises... Je peux te porter si tu veux. Un hochement de tête. J'avais un minimum de respect pour elle, alors je n'allais pas la porter comme un sac de patate. Je la pris comme une "princesse" en espérant qu'elle mette de la force sur mes épaules pour tenir aussi, elle n'était pas lourde mais elle faisait son poids.

Après quelques minutes de marche, je lâcha une phrase dans le vent du désert, je n'attendais pas de réponse mais je voulais juste penser à autre chose. - Ha... Quelle aventure ! Dis-je avant de rire. Bizarrement, la chose la fit rire aussi, elle écrit lentement une réponse du bout d'un doigt, me disant qu'elle savait que cette sortie allait me divertir. Ha ! On peut dire ça oui, un divertissement des plus étranges, il faut croire que j'ai perdu l'habitude des combats épique que les bardes content dans les fêtes, je suis devenu le politicien et le dirigeant d'état que les livres d'histoires retiennent comme une légende...

Mais au final, je me demandais ce que je voulais vraiment être, cette adrénaline du combat me manquait un peu en fait, je crois que j'ai perdu de mon âme pour Arancioni, en fait, je crois que contrairement à avant. J'ai peur de perdre tout simplement. La première défaite que j'ai subis fut déshonorante mais je m'étais battu jusqu'à la mort -ou presque-. Alors que maintenant, je ne veux plus me battre jusqu'à cet instant, je ne veux plus mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Dim 14 Aoû - 14:25

Monokuma : Aéris... Aéris... Ça va ?

C'était Monokuma, dire que j'étais partie le retrouver en pensant qu'il était inconscient, j'ai inversé nos rôles dirait-on. Il se baissait pour me relever en même temps que lui, je ne tenais pas, je m'accrochais alors à lui en hochant la tête à sa question.

Monokuma : Je suis là, tu peux marcher ?

Je secouais la tête après avoir jeté un coup d'oeil à ma jambe droite, elle était comme bloquée, je n'arrivais plus à la bouger, ni vraiment la sentir quand je posais le pied au sol par exemple, juste de la douleur, c'était la seule sensation qui me parvenait, ma jambe devait être fracturée. Monokuma me propose donc une solution toute simple.

Monokuma : Je peux te porter si tu veux.

Je hochais à nouveau la tête, je n'avais plus la force de m'aider seule en battant des ailes, il me fallait l'admettre. Il me porta donc telle une petite princesse, il lui reste encore tant d'énergie ? Je pèse quand même assez lourd avec mes ailes... Je m'accrochais donc un peu mieux à lui pour mettre un peu moins de poid sur ses bras. Il riat après avoir exprimé le plaisir qu'il a eu grâce à cette aventure, je levais alors un peu le bras gauche, je n'avais même plus na force d'écrire une petite phrase en peu de temps, mais je pouvais toujours dessiner mes mots dans les airs.

Aéris : Je savais que cette sortie te divertirait~.

Ça faisait longtemps moi aussi que je n'étais pas sortie de Giallo pour faire ce genre de choses, comme quand on était partis à Bianchi afin de combattre Zero, ou à Verde, pour combattre Naturia, je crois que c'est d'ailleurs le pouvoir de Naturia que Monokuma a dû utiliser pour soigner ses quelques blessures, si j'avais un peu plus d'énergie, je jouerais bien la mélodie du repos, mais même avec toute ma volonté, mon Guzheng refusait d'apparaître, j'ai besoin de repos.

Ou allions-nous au fait ? Monokuma nous dirige peut-être vers Giallo, Ahriana ne va pas être contente une fois à la maison, car je ne serais pas allée la récupérer à Arancioni, mais en plus je me suis blessée en son absence, je n'aurais pas été une femme bien sympathique aujourd'hui mais... J'accepterais de subir le courroux de ma renarde avec un sourir et quelques baisers.

Je fermais les yeux, sombrant momentanément dans l'inconscience, quand je les rouvrais de temps en temps, je voyais que l'on se rapprochais de plus en plus de Giallo, nous nous retrouvions en ville, une fois presque pleinement réveillée, j'entendais des gens questionner Monokuma sur ce qu'il c'était passé dans le désert, celui-ci répondait à leur questions, je n'étais pas encore assez lucide pour entendre les réponses.

Monokuma me passa à un des gardes qui me posa sur le sol, m'offrant de l'eau qu'une autre personne venait de lui passer, j'avais bien besoin de ça, le garde me porta ensuite à nouveau, la troupe invita Monokuma à nous suivre jusqu'au palais d'Elucia, où je pourrais être allongée, et où un médecin pourrait commencer à me guérir. Nous avançons alors en direction de la capitale, je pouvais remarquer que tout le monde nous regardait, certains enfants admiratifs, d'autres inquiets "Regarde maman ! C'est la reine Aéris et monsieur le roi Mo... Monotouma ?" "Ils vont biens ? Ils sont dans un sale état..." "C'est le roi qui a provoqué cette lumière dans le désert ? Quelle force !"

Au fur et à mesure que j'entendais les gens parler, je souriais un peu plus à chaque secondes, je venais d'imaginer un quelque chose de drôle et de très improbable : Monokuma se donner en spectacle "Oui ! C'est moi qui ai vaincu ce démon venu des enfers pour nous assassiner ! Mais je l'ai vaincu par la seule force de la lumière alors qu'il venait de nous enchaîner et d'ordonner à ses sbires de nous faire la peau ! J'ai sauvé votre reine ! Je suis puiiissant ! Je mérite votre respect maintenant, n'est-ce pas ?" Oui, ça, Monokuma ne le ferait jamais !

Mais il n'y avait pas que du n'importe que dans ce mini rêve, Monokuma commençait à être vu comme un sauveur vu que c'est grâce à lui que je suis encore là, il a gagné le respect de bien des gens qui n'avaient point confience en lui, c'était indéniable. Une fois dans le palais, les gardes nous conduisirent à l'étage, dans une chambre étant réservé exclusivement à la petite blessée que je suis, il me déposèrent sur le lit, et me laissèrent seule avec Monokuma pour partir à la recherche du médecin, probablement dehors. Ils laissèrent tout de même un garde au cas où avec nous.

Il n'avait pas besoin de rester là à s'ennuyer, j'avais une petite mission pour lui, je soulevait mon bras dans les airs, j'avais récupéré assez de forces pour écrire à nouveau sans m'épuiser en à peine quelques secondes, je voulais qu'il aille prévenir une certaine personne.


Aéris : S'il vous plaît, partez pour Arancioni et prévenez Ahriana, je ne tiens pas à ce qu'elle me fasse la boude en rentrant parce que je ne l'ai pas prévenue~.

Le garde s'exécuta alors en partant et en fermant la porte derrière lui, maintenant, il est l'heure de discuter avec Monokuma~. Je lui dois la vie sur désormais, sans lui j'aurais été taillée en rondelles par ce démon metalleux, j'avais envie de faire un cadeau à Monokuma pour ça, mais... Pas moyen de deviner ce qu'il souhaiterait !

Aéris : Merci encore de m'avoir sauvé la vie dans le désert, je t'en dois une, quoi que... Je te dois beaucoup en fait~! Dis moi ce que tu souhaites, et c'est en tant qu'amie que je me ferais un plaisir de te donner ce que tu voudra dans la mesure du possible~.

Je reposais ma main sur le lit, tel une plume sans encre, après tout ça Monokuma aussi doit avoir besoin de repos, il rentrera sans doutes à Utopia dans pas longtemps~.

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mar 16 Aoû - 15:19

J'ai porté Aéris jusqu'à Elucia, la bas, on nous prit vite en charge et les regards des civils nous bombardèrent presque. Toujours, il fallait toujours être près à être entouré de civil dans ces moments là. Du coup, je rebombais le torse, je me concentrais pour marcher droit, le regard sûr de moi, tout pour sauver les apparences. C'était le moment de remonter dans l'opinion de Giallo, c'était le moment de sceller notre alliance par l'aval du peuple et par la puissance symbolique de ces instant.

- Un démon très puissant nous a tendu un piège. Votre reine est blessée, laissez moi passer. C'était la seule réponse que je leur offrais. C'était la seule chose que je répétais rarement quand les têtes changeaient. Et puis, ils spéculaient, ils parlaient entre eux de ce qui c'était vraiment passé. Les rumeurs voltigeaient mais j'arrivais malgré tout à avancer. Une fois au palais, je l'ai laissé à un garde qui l'a amené dans sa chambre tandis qu'on allait chercher les meilleurs médecins de la ville pour soigner leur reine. Dès que je le pus, je ne cache pas que je me suis assit lourdement sur la chaise au chevet de la reine du royaume des artistes. Mon dos me faisait très mal maintenant et la chance de pouvoir souffler... Que c'était bon et presque divin, mon royaume pour une chaise et un coussin. Je me posais et regardait le plafond, pourquoi donc chaque sortit avec Winged finissaient toujours comme ça ? C'était désastreux, comme d'habitude, on était blessé, comme d'habitude, ça c'est joué à rien, mais comme d'habitude, on recommencera.

J'espère que les rumeurs de mon sauvetage vont vite atteindre Arancioni, je pense que mon voyage hors du pays ne doit pas être apprécié par la majorité, mais la solidification d'une alliance ainsi que le sauvetage d'une reine appréciée par le royaume devrait être bon pour l'opinion publique. Il faut toujours se préoccuper de l'opinion publique, c'est important d'avoir un peuple heureux, il n'y a que comme ça qu'on peut les diriger. Commander par la peur est possible, mais c'est la porte ouverte aux assassinats, aux trahisons, aux désobéissances futur et surtout à une place plus courtes. Non, mieux vaut diriger par l'amour, par la caresse, par la punition rapide et donc facilement oubliable. Un peuple qui aime son dirigeant le défendra et l'aidera en temps de crise, donnera sa vie pour lui, fera tout pour aider son pays et sera même peut être au courant des failles politiques de celui ci... Mais il aura décidé de les accepter et de défendre son pays quand même. Le patriotisme et le tempérament conservateur des Arancionien sera utile sur le long terme.

S'il vous plaît, partez pour Arancioni et prévenez Ahriana, je ne tiens pas à ce qu'elle me fasse la boude en rentrant parce que je ne l'ai pas prévenue~.

Je regardais Aéris, qui, malgré la situation presque désastreuse de son état, pensait à sa bien aimée. Et du coup, je me disais que moi aussi, je devrais peut être avoir quelqu'un à qui penser dans ces moments. Quelqu'un qui m'attendrait à Utopia... Je soufflais du nez, cela me faisait envie, mais à la fois, perdre du temps à m'occuper d'elle au lieu d'Arancioni était un danger pour cette fameuse opinion. Sauf si elle est appréciée du peuple, ce qui serait difficile... Ha, j'ai le temps, de toute façon. Je repensais à Haerys du coup, je faisais appuyer ma tête avec mon poings en utilisant l'accoudoir présent sur le fauteuil et je fermais les yeux. Ses petits yeux bleus, la petite flamme qui lui sert de queue, qui gigote toujours comme une danse de flamme, son teint exotique, son corps attirant. Je soupirai en rouvrant les yeux, il fallait que j'attrape cette renarde. J'avais envie de mettre en cage l'animal sauvage et de le rendre mien, c'était la première fois qu'on me tenait tête autant et dans un sens, cela me donnait un coup d'adrénaline.

Aéris releva sa main, elle écrivait trop pour son état, je n'allais rien dire mais la pensée de l'arrêter me frôla un moment l'esprit, je voulais la laisser après tout, cela aurait été violent pour elle, l'équivalent pour nous serait de nous mettre une main devant la bouche, vexant.

Merci encore de m'avoir sauvé la vie dans le désert, je t'en dois une, quoi que... Je te dois beaucoup en fait~! Dis moi ce que tu souhaites, et c'est en tant qu'amie que je me ferais un plaisir de te donner ce que tu voudra dans la mesure du possible~.

J'avais déjà une petite idée en tête du service que j'allais lui demander, mais à la fois, je n'osais pas le faire, j'avais peur de sa réaction, il est vrai que le ridicule allait sûrement être prononcé par la même occasion. Du coup, je la regardais et je souriais en coin, je venais prendre sa main pour l'empêcher de trop écrire pour son prochain message, je ne voulais pas qu'elle se fatigue trop non plus.

- Très bien Aéris, je vais te demander un service, mais puisque tu es mon amie, ne ris pas. Dis-je en plissant doucement les yeux de la sorte "ee", si elle osait le faire, j'allais sûrement m'énervé comme à mon habitude, et encore... Cela serait peut être suffisant pour la faire rire davantage. J'aimerai que tes meilleurs couturiers, puisque nous sommes au royaume des artistes, me fassent une tenue adéquat à mon rang, quelque chose qui imposerait le respect à mes hommes et qui montrerait ma puissance et mon rang à mes adversaires. Quelque chose qui me définirait. Je lâchais alors doucement sa main pour la laisser répondre. Après, je t'invite à Utopia, l'air des montagnes donne faim, tu pourras te ressourcer plus rapidement, et ce n'est pas quelque chose que tu peux décliner ! Une tenue adapté au rang de celui qui la porte est très important, que ce soit au niveau symbolique ou même au niveau psychologique. La présence d'un tel attirail sera aussi très pratique pour montrer au nouveaux arrivants qui sont les chefs dès leur premières heures d'apparitions.
Revenir en haut Aller en bas
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mar 16 Aoû - 18:06

Monokuma : Très bien Aéris, je vais te demander un service, mais puisque tu es mon amie, ne ris pas. J'aimerai que tes meilleurs couturiers, puisque nous sommes au royaume des artistes, me fassent une tenue adéquat à mon rang, quelque chose qui imposerait le respect à mes hommes et qui montrerait ma puissance et mon rang à mes adversaires. Quelque chose qui me définirait. Après, je t'invite à Utopia, l'air des montagnes donne faim, tu pourras te ressourcer plus rapidement, et ce n'est pas quelque chose que tu peux décliner !

Je souriais, ce n'étais pas un sourire moqueur ou un début de rire, mais plutôt quelque chose qui signifiait "Je sais ce qu'il te faut.", je n'excelle pas encore dans la couture, mais je connais quelqu'un qui est un grand fan de Monokuma, qui est un peu colérique sur les bords mais gentil, il saura quoi faire.

Monokuma lâcha ma main pour pouvoir me laisser écrire, avant ça, je sifflais assez fort pour appeler un garde, et lui écrire ceci : "
S'il vous plaît, allez chercher le meilleur de Giallo dans son art et sa manière, vous voyez de qui je veux parler n'est-ce pas ?" Le garde hoche alors la tête, il avait comprit, je finissais mon texte en écrivant à Monokuma que j'acceptais son invitation à Utopia, aller là bas devrait me faire le plus grand bien ! Ahriana m'accompagnera sûrement, elle ne me laissera jamais sortir d'ici seule vu mon état, je l'imagine déjà à mon chevet 24h/24

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Le tailleur:
 

C'était tranquillement assit sur sa chaise qu'il jouait de sa guitare électrique dans sa maison, il arrêta son morceau puissant pour aller répondre à la personne qui le dérangeait, un soldat envoyé par la reine elle même, le métalleux n'avait même pas vu la grande lumière venant du désert depuis sa fenêtre, trop occupé par son son.

*: Monsieur ? La reine Aéris vous demande, c'est pour....

*: TU POUVAIS PAS ATTENDRE QUE JE FINISSE DE JOUER ?! Que veut la reine ?


Comme c'était écrit plus haut, colérique, mais gentil. Le soldat explica la demande d'Aéris, seul quelques mots suffirent, "La reine voudrait que vous fassiez une tenue digne de roi Monokuma." en fait, si la phrase était tout simplement composée de "tenue" et "Monokuma", le tailleur aurait tout de suite comprit.

* : KEUUUHAAAAAA ?!

Le tailleur courut alors aussi vite que possible vers son atelier, une fois à l'intérieur, il saisit tout un tas de tissus et de métaux, les pose sur une table en acier, et saisit un énorme marteau.

*: JE SAIS EXACTEMENT QUOI FAIRE !!! QU'ON M'AMENE VOUS SAVEZ QUI !!!

De qui veut-il parler ? C'est ce que vous vous demandez tous, il parle de lui.

Le Musicien:
 

C'est après une dizaine de minutes d'attente que le tailleur vit le musicien arriver, après une forte poignée de main, le vieux musicien débuta une musique violente pour donner la force au tailleur de créer une tenue, non LA tenue, ce qu'il fallait, ce qui devait être, l'ultime chef d'oeuvre, la signification même de la vie des deux hommes !



Le marteau du tailleur brilla d'une étrange lumière rouge, et il frappa avec sur le tissu et le métal.


*: VOUS ALLEZVOIR CE QU'UN ANCIEN FORGERON SAIT FAIRE ! ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORA ORAAAAA !!!

Il frappait aussi fort et aussi vite que possible, il utilisait toute l'énergie dpont il disposait, puisant une grande partie de sa force dans la violence de la musique du musicien, qui lui, voyant l'acharnement du tailleur, ne faisait que jouer de plus en plus fort.

La tenue était déjà presque finie, l'ex-forgeron s'arrêta un moment pour regarder son oeuvre, il pouvait déjà être fière, mais.... NON ! Il manquait quelque chose un détail ultime ! Ce qui rendrait cette tenue aussi sublime que jamais, représentant Monokuma et Arancioni tout entier.


*: JE... JE SAIS... QU'ON M'APPORTE LE TISSU LE PLUS BEAU, ET LE PLUS RESISTANT QUE YUME AIT !!!
TOUT DE SUITE !!!!!


Après une longue heure d'attente, le tissu arrivait, le meilleur, le plus beau, le plus résistant qui puisse exister à ce jour, c'était avec ce tissu qu'allait être taillée la future tenue de la reine Aéris, mais là, il allait être utilisé pour autre chose, pour....

*: UNE ECHARPE ! Elle représenterais Arancioni tout entier, ils sont tous utour de leur roi, et ce même roi les chéris autant que possible tout en les endurcissents ! Ce qui explique la solidité de cette écharpe qui ne pourra être salie, ni par le sang, ni par autre chose... ALLER MAESTRO, C'EST LA DERNIERE ETAPE, LE BOSS FINAL DE LA PLUS GRANDE OEUVRE DU MONDE !!!

Les poils des deux hommes étaient hérissés, la hype n'était que de plus en plus grande, tout comme la puissance de la musique digne d'une dernière étape avant la réussite d'une vie !



Le tailleur frappa le tissu avec son marteau magique, le modelant, le transformant en écharpe un peu plus à chaque coups de marteau, il allait aussi vite que précédemment, il frappait sans relâche, avec une puissance qui ne cessait de croître avec la musique ! Au bout d'une demie-heure $, il s'arrêta alors que la musique atteignait un point d'epicness halucinant, le tailleur saisit la nouvelle écharpe orange et la tenue toute faîte, et il les leva en l'air, hurlant tout ce qu'il avait.


*: OUAIIIIIIIIIIIS !!!!!!

Il rangeait son marteau, quitta son atelier, et partit à la rencontre du roi Monokuma, très fier de son oeuvre, il venait de réussir sa vie, il se sentait capable d'aller jusqu'au bout du monde pour offrir cette tenue au roi, il croisa un garde et lui demanda où était le roi, celui-ci répondait qu'il était encore à Elucia, mais qu'il allait pas tarder à partir.

Le métalleux courut donc aussi vite que qu'une gazelle, il voulait lui donner cette tenue à tout prix, tant pis s'il il n'est plus là à son arrivée, il continuera de courir jusqu'à Arancioni si il le fallait, cette tenue, Monokuma la revêtira !


_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Mer 17 Aoû - 18:01

Bonjour à vous jeunes aventuriers, je suis ici pour vous féliciter pour avoir terminé votre quête. Bien que je sois quelque peu déçus étant donné que les deux tiers de la quête n'ont rien à voir avec le thème, ainsi que le fait que le démon n'a pas fait grand chose finalement. Mais, les faits sont les faits, vous avez valider les conditions, voici donc vos récompenses. Vous devez choisir chacun une récompense différentes, soit les soixante-dix golds que je vous propose ou alors cette pierre éclatante d'une couleur rose, douce et précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Aéris Maven
Giallo - Rang 3
Giallo - Rang 3
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : Très probablement entrain de composer une nouvelle mélodie~

Inventaire
Objet: Casque à Vision Infrarouge.

MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   Jeu 18 Aoû - 10:44

Aéris : Je prendrais la pierre écarlate, peut-être que ça plaira à Ahriana~.

_________________


~Yes, I will see you through the smoke and flames~
~And I 'll be there to support you~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alliance ou amitié ? [Mission avec Aéris]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En mission avec le caniche!
» Quatre mages, un bouquin, un vieux. [Mission avec Shina/Ken, Evangeline et Soren]
» brifing mission avec Daniel/nyphus
» Un ptit pet' pour Afro-boy [Mission avec Kirik]
» [Rp mission Avec Elsa Scarlet] Et dire qu'au départ c'était juste pour amuser la galerie.... Jerenn vs Elsa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: GialloTitre :: Elucia-
Sauter vers: