Partagez | 
 

 Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Mar 26 Avr - 13:31

Vous ne l'auriez pas vu par hasard ?

J’y pensais justement après le grand évènement de la naissance, mais, je n’ai pas offert tous les artefacts royaux encore. Encore plus de travail pour ce pauvre squelette que je suis. Je n’ai véritablement pas l’envie de m’inviter face au roi pour leur donner leurs récompenses et partir, c’est vraiment quelque chose que je ne supporterais pas. Il me faudrait une idée, trouver un moyen de donner ceci au jeune fondateur, Anumeh Kherkzs, de façon logique mais amusante. Peut être que ceci pourrait faire l’affaire. Alors que je laissais dormir les deux enfants dans leur berceau, leur père soit moi, s’apprêtait à se rendre au royaume sous les océans. Peut être devrais-je m’éloigner de tout cela ? C’est étrange mais, je suis si heureux mais j’ai si peur pour eux. J’aimerais qu’ils deviennent tous deux, de grands aventuriers, mais j’ai peur de les laisser vagabonder dans ce monde alors que je sais que certains veulent ma tête.

Arrivé à Waterfall, j’oubliais toute ces questions que je me posais pour me tourner vers l’avenir et surtout, le présent. Savez-vous pourquoi passé, futur et présent ? Le passé est l’écrit d’antan, on ne peut plus le changer et le modifier reviendrait à oublier tout ce que l’on est jusqu’à maintenant. Le futur est l’avenir, ce qu’il ne s’est pas encore passé mais que l’on voit au loin, sans jamais pouvoir l’atteindre, il s’agit des rêves. Le présent est ce que nous sommes, ce que toute notre vie à fait de nous et le choix des directions que nous voulons prendre. Une infinité de direction pour qu’au final, tout ne s’éloigne et ne se rejoigne qu’en cas de très rare circonstances. Il s’agit du cadeau que la vie nous offre, le choix du chemin que nous prenons. Voilà ce qu’est le présent. Aucun des trois ne peut exister sans l’autre, il se commence et se termine chacun l’autre. Le présent ainsi que le futur ramène au passé, mais notre futur est fait de ce que nous avons vécu et ce que nous vivons. Le présent est néanmoins le moment le plus important.

Mon choix s’est fait, nous nous retrouvons dans une taverne, un bar de Blu dans le style assez opéra spatiale. Si vous voyez le genre, je n’ai besoin de vous l’expliquer, mais pour les petits nouveaux, voici ce que cela signifie. Une salle assez grande, un bar métallique où derrière se trouve une baie vitrée avec de nombreuses boissons différentes. Devant chaque boisson, un hologramme avec des écrits expliquant de quoi elles sont composées et le prix. Des robots flottent et apportent les boissons aux commanditaires grâce à un plateau posé sur leur tête. Le sol et les murs restent tout de même en pierre, pour se fondre dans l’univers de la ville sous l’océan. Contrairement aux pensées du royaume de Blu, leur ville bien que leur technologie le pourrait, n’est pas composé entièrement de métal et d’autres matériaux brillants, cette ville ressemble plus au peuple de l’Atlantide, des pierres aux couleurs bleutées, parfois vertes. Mais la situation n’est pas à cela, ce que je devais faire était d’attirer l’attention du roi. Un homme bourré assez fort pour tenir tête à n’importe quel soldat, cela devrait ameuter la populace mais aussi à ce que le roi se déplace en personne. Du moins, s’il est présent.

Après une bonne heure, alors qu’une écharpe enroulait mon coup et le bas de mon visage, que mes cheveux était attaché en queue de cheval tombant derrière ma nuque puis à l’intérieur de mes vêtements, j’avançais dans les rues, une bouteille de rhum bleu à la main à frapper le premier soldat qui passait devant moi. Il ne comprit pas tout de suite et vu mon état. Un ivrogne qui à l’alcool mauvais. Devant lui se tenait un homme aux allures presque de pirates, un cache œil noir bandant le côté gauche de son visage, vous savez, mon œil qui possède cette couleur si particulière. Le soldat remarqua aussi mon sabre à ma ceinture, une vraie tenue de corsaire, dommage qu’il manque le chapeau sur ma tête, j’ai donné mon tricorne à une amie. Veston allant bien aux couleurs de ce royaume bien que mon physique s’attrait plus à Nero qu’à Blu. L’homme en face de moi tenta de me tenir afin que je ne fasse pas plus de mal mais.

« Qu’est-ce que tu m’veux toi ? Ma ph’to ? Ten, la v’là ! »

Un second coup de poing adressait directement à son nez. Le reste des gardes que j’avais prévus ne tarda pas alors. Rapidement, une meute m’entourait. Mes déplacements étaient fluide comparais à ce que l’on aurait pu imaginer d’un homme saoul. Par exemple, je pouvais très bien esquiver, mimant que je tombais au sol avant de passer rapidement derrière l’un des gardes, lui voler son arme et assommer celui de derrière avec. Tout cela sans jamais me faire toucher, savez-vous pourquoi ? Car je lis les pensées des gens comme dans un livre ouvert, sachant grâce à leur écrit dans le passé, le choix qu’ils vont tenter de faire dans le présent. Et la technique de l’homme ivre fonctionne parfaitement lorsque quelqu’un réfléchit trop à la façon de vous attraper. Je continuais de faire mon vacarme, assommant simplement chaque personne sur mon chemin. Tout de même, je dois avouer que même avec mon pouvoir et mes techniques, j’ai pris un bon nombre de coup, en réalité, je ne pensais pas durée ainsi éternellement, même, j’aimerais bien que mon jeune ami se ramène tout de suite car avec les bleus et le sang que j’ai sur le visage, je devrais finir par retirer mon cache-œil pour voir quelque chose, et ma surprise serait un fiasco.

_________________

-You think, you have power over me ?-


Dernière édition par Dead le Sam 28 Mai - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Mar 26 Avr - 17:04

"Et vous pensez que ce serait fini en combien de temps?
-Sincèrement m'sieur, difficile de dire. On n'a jamais rien construit de tel, et travailler avec du métal changera ce à quoi beaucoup de nos gars sont habitués."

Du haut de son exosquelette de quatre mètres de haut, la femme qui lui avait répondu fit un vague signe de la main signifiant son incertitude - les bras de la machine étant contrôlés à l'aide de détecteurs de mouvements intégrés dans les gants de la pilote, celle-ci répéta le même geste.

"Essayez quand même."

Elle prit un peu de temps pour réfléchir, puis retira sa cigarette de sa bouche, geste encore une fois répété dans le vide par la machine.

"Si on nous donne les moyens, je dirais six mois à partir du lancement, mais j'promets rien. Il nous faudra plus de matériel de travail des métaux par contre.
-Ne vous inquiétez pas, beaucoup de choses sont à faire à Aurora et la production d'outils spécialisés est déjà bien en marche."

Alors qu'il disait cela, le regard d'Anumeh fut attiré par la patrouille de milice qui, après avoir reçu un message, changea subitement de direction au pas de course et disparu dans une ruelle. Des ennuis? Il fallait au moins aller voir.

"Bien, je retiens ça, j'y penserai, dit-il alors qu'il commençait déjà à trotter. Bonne journée à vous.
-Bien m'sieur, je suis toujours là moi."

Il s'engouffra dans la même ruelle que la milice, une petite rue serpentine sans grand monde, prit un escalier deux marches par deux marches, et déboucha sur le canal sud, à la périphérie de la seconde zone. Il revit enfin les miliciens... s'éloigner à bord d'un bateau militaire vers le centre. L'inquiétude du Daru grandit: si ils se dépêchaient autant, ce devait être important.

Ils sprinta aussitôt le long du canal pour s'y rendre au plus vite, slalomant entre les passants, évitant les étals de marchandise. Ils se retournaient sur son passage, s'écartaient quand ils le voyaient arriver. Mais si quelque chose d'important se passait, il était beaucoup trop lent ainsi...
Un ronronnement de moteur sur sa droite se fit entendre: c'était un autre véhicule militaire, remontant le canal. Il restait de la place dessus! C'était tout ce qu'il avait besoin de savoir pour sauter, et c'est ce qu'il fit sans plus attendre, atterrissant lourdement sur l'embarcation.

"Il se passe quelque chose de grave? demanda-t-il en se relevant sans perdre un instant, bien qu'il ait le souffle coupé et du mal à parler.
-Heu, peut-être, heu, monsieur... marmonna un rouquin perlé de taches de rousseur qui était sous le coup de la surprise de cette arrivée.
-Une bagarre qui n'arrive pas à être contenue dans l'avenue des Alexeïs, le reprit son collègue à la barbe blonde tressée, on n'en sait pas plus nous.
-Juste une bagarre? Mais combien d'ivrognes faut-il pour semer une telle agitation juste avec des poings?"




Un seul. Anumeh en était médusé de voir ça. Il se tenait là, à une cinquantaine de mètres du combat, à voir ses miliciens tenter de maîtriser un homme à l'apparence de bandit, et ce type était trop nombreux pour eux. C'en était humiliant, il apercevait même des voisins penchés à leurs balcon en train de prendre des paris. Soit il commençait à être être urgent que l'entraînement intensif de certains soldats arrive à son terme pour remplacer la milice temporaire, soit cet individu était un bien meilleur combattant qu'il ne le laissait paraître. C'était même probable en fait, ses coups étaient précis et ses esquives fluides malgré son air d'ivrogne, il retourna même le coup de taser d'un milicien contre l'un de ses collègues. Ah, tiens, c'était le rouquin.

Le Daru sortit son bâton et le déplia d'une pensée. Les lames étaient enduites de venin paralysant mais il ne pouvait prendre le risque de tuer quelqu'un qui ne présentait pas de menace majeure, et il laissa donc l'arme en mode non-létal.
Il s'avança entre les soldats, et prononça d'une voix portante:

"Cessez votre comédie le guignol. Vous vous battez bien, et nous ne vous tuerons pas si vous ne présentez aucun danger, mais nous avons d'autres moyens de vous immobiliser et vous arrêter."

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Mer 27 Avr - 14:32

Aventurier contre Héro

Dans la rue des Alexeïs, quel nom pourrit tout de même, le combat contre l’ivrogne continuer. Les soldats se faisant avoir les uns après les autres même si nombreux d’entre eux réussirent à atteindre l’homme qui se dandinait n’importe comment. Et pourtant, chacun de ces coups étaient précis, servant pour assommer sans blesser, faire perdre connaissance et n’utiliser la technique du poing saoul seulement afin d’éviter les coups adverses. Mais je n’allais pas longtemps pouvoir rigoler sous ce jeu du pirate bourré au rhum. Voilà un gros poisson, celui qui a brandit sa lance face à nombre gardien et dont le surnom résonne à travers chaque royaume où il fut acclamer en héro sous le nom d’Anumeh Kherkzs, héro du pic de l’aigle. Ici, ce n’était plus un simple jeu, si je devais l’affronter, je risquerais d’y laisser quelques os, étant un squelette je ne peux pas laisser grand-chose d’autre. Je vois qu’il reste tout de même indulgent, il n’utilisera pas de poison contre moi, j’en suis rassuré. Bien que le venin de certain serpent ne m’atteint plus, à cause des anticorps que mon corps a créés suite aux nombreuses morsures que j’ai subis, celui de Sylenz à un pouvoir paralysant bien trop puissant même pour moi.

« Bha, essayez pou’ voir s’vous en êtes capable les trois gars bleu là. »

L
a provocation, règle dans l’art d’obliger l’adversaire à commettre des erreurs, c’est assez lâche comme technique je dois l’avouer, surtout face à quelqu’un qui s’est toujours battu dans la loyauté. Mais je voulais tout de même avoir de quoi m’amuser avant de lui remettre sa récompense. Pourra-t-il me vaincre et récupérer mon cadeau ? Nous verrons bien, ici pour le moment, cela se jouer donc lui contre moi. Les autres soldats semblaient tout de même aux aguets afin d’intervenir au moindre danger pour leur chef, compréhensible, à la moindre de mes erreurs, je serais arrêté. Afin de continuer dans ma provocation, le regard directement dans ses yeux, je lui faisais un geste de la main l’invitant à attaquer en premier.

« Les femmes d’abords. »

Vas-y, attaque en premier Anumeh, j’attends de voir ce que tu peux faire face à véritable combattant et non face à un animal. Montre à ton royaume tout entier que tu es un véritable héro, j’en suis certains, de nombreux gamins te regarde en ce moment en espérant un jour devenir comme toi. Epate-les, épate-moi et combattons. J’ai bien compris comment tu fonctionnes, il est difficile de t’amuser car tu es une personne au sérieux qui ne peut être brisé par des mots. Il te faut des actes pour te réveiller, tu n'es pas un simple aventurier, tu es au-dessus, un héro. Les héros ne cherchent pas forcément à se retrouver en danger pour le plaisir, ils le sont par obligation. Ici, l'honneur de ta milice est en danger par ma faute, j'espère que tu es prêt à me donner une bonne correction pour laver leur fierté.

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Jeu 28 Avr - 0:19

« Bha, essayez pou’ voir s’vous en êtes capable les trois gars bleu là. »

Et forcément... Anumeh n'allait pas aller tabasser un ivrogne, encore moins devant son peuple. De plus qu'il y avait toujours de forte chances qu'il ne soit qu'un immense farceur au grandes capacités, il s'entendrait bien avec un autre tiens...

"C'est fini, vous êtes en sang, regardez-vous juste, j'ai presque envie d'appeler des infirmiers. Arrêtez votre jeu et tout ira mieux pour vous."

C'était très risqué. Du coup de poker. Tout ceci était dans le but de ne pas perdre la face et garder la confiance de la population, son sentiment de protection chez elle, mais si cet inconnu continuait et battait le Daru dans cet état, ce ne serait pas la même limonade.

« Les femmes d’abords. »

Perdu! Anumeh était coincé. Tous les regards étaient braqués sur lui, les miliciens, les passants, les riverains penchés à leurs balcons. Il se dit qu'il aurait presque mieux fait de rester sur le chantier. La pression était énorme. Mais il ne pouvait plus s'y déroger.

Gardant le bras tendu incliné vers le bas et le bâton presque à la verticale dans son dos, il commença à s'avancer en silence. Il fallait absolument éviter de le blesser, mais tout en le mettant hors d'état de nuire au plus vite, ce ne serait pas facile. Alors qui faisait son chemin entre les gardes inconscients, cette petite poignée de secondes lui permit de réfléchir à son attitude. Il avait vu le dissident faire n'importe quoi face à des miliciens trop sûrs d'eux pour les surprendre et les déstabiliser, il improvisait ses mouvements comme un artiste. Une sacrée intuition sans doute, savoir prévoir et s'adapter. Le Daru aurait donc besoin de plus de flexibilité également, d'improviser quitte à sacrifier de la puissance ou de la précision.

L'autre le regardait fixement, du moins c'est ce dont il avait l'air derrière ses paupières gonflées. Pas un mouvement, rien, seulement ce rictus qui ne le quittait pas.
Anumeh passa à l'acte. D'un geste qui se voulut le plus rapide possible, il fit décrire un arc de cercle horizontal à son bâton à niveau de hanche, arrêta le mouvement, fit pivoter le bâton dans l'autre sens de manière oblique comme pour frapper le côté de la tête, puis dévia le coup pour faire croire à une seconde feinte, et recommença en visant pour de bon cette fois le côté de la tête.



[Puissent les Dieux des Dés ne pas être des sales races]

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Jeu 28 Avr - 0:19

Le membre 'Anumeh Kherkzs' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Jeu 28 Avr - 11:18

Qu'est-ce que je raconte moi ?

Enfin le combat allait commencer, il me croyait assez faible pour accepter ses faveurs ? Je lui fais pitié ? Il va voir lui, je vais lui montrer moi comment je me bats. Il faut tout de même dire que même si j’abusais de la boisson sur le moment, je n’y étais pas principalement habitué. Cette art martial, le poing saoul est bien plus efficace sous un état de consommation assez grande d’alcool, donc j’ai joué le jeu, bien sûr sous l’emprise de la boisson, je ne vais pas être apte à accepter la défaite si facilement. Une fois lancé, c’est comme un train à vapeur, on ne s’arrête jamais, il faut le faire et toujours aller plus loin. Faut être à l’heure voyons. C’est à ce moment que j’eus un léger hoquet qui me fit perdre un certain sens de l’équilibre. Par pure chance, l’attaque de mon adversaire, le héro du pic de l’aigle était tourné dans ce sens à ce moment précis. Malheureusement, cela aurait été trop facile si c’était le cas n’est-ce pas ? Il ne s’agissait là que d’une supercherie, une ruse pour atteindre mon crâne et me mettre au tapis sans demander mon reste. J’ai réussis à éviter les plus gros coups depuis le début du combat afin que ce genre de situation ne m’arrive pas, mais heureusement, la clémence de mon adversaire fut de taille.

Son second coup était lui aussi une feinte, ce qui me dévia entièrement grâce à son moment d’hésitation de son assaut. Les effets de la boisson ont faillit me donner la pire des punitions, heureusement, j’ai tout de même réussit à m’en sortir par pur hasard. J’étais alors au sol, sur le dos, mon esprit tournant en vague dans mon cerveau. Tout cela devenait difficile à gérer, les effets apparaissaient les uns après les autres et je commence déjà à avoir des nausées. Bientôt, je vais rendre mon quatre-heure. D’un bon aidé de mes bras, je me relevais sec. Mais l’élan me fit perdre l’équilibre et je vins à me rapprocher du roi pendant ma course du funambule. Un piètre funambule, je vois à peine où se trouve mon adversaire et même si je peux lire ses pensées, cela ne signifie pas pour autant le localiser alors que ma tête bourdonne d’un mal abominable. Pour profiter de ce déséquilibre, je n’avais qu’une chose à faire, tenter de donner un coup de poing à mon adversaire, même si je ne pensais en rien le toucher. Espérons que j’ai encore toute ma tête après, afin de discuter tranquillement avec lui.

« Tu m’croyais si *hic* Faible ? J’vais t’apprendre moi à *hic* Insulter l’vieux. »


Qu’est-ce que je racontais moi maintenant ? J’espère que la Créatrice ne me regarde pas en ce moment, se serait bien ridicule. Puis, avec mon état elle me tuera surement si je rentre tout juste après. Je pense que je vais demander hospitalité chez quelqu’un avant de repartir pour la tour de cristal. Et oui les enfants, ne jamais conduire lorsque vous êtes bourré, et ne marchez pas non plus en faîtes. Posez-vous au sol en position latéral de sécurité, de préférence près des toilettes pour éviter de faire une bêtise. Et si vous ratez les cabinets, alors ça signifie que vous êtes vraiment bien saoul et que cette cuite sera une nuit d’enfer.

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Jeu 28 Avr - 11:18

Le membre 'Dead' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Lun 2 Mai - 15:19

Le coup avait été esquivé, mais l'adversaire d'Anumeh tomba dans la manœuvre. Alors que le Daru s’apprêtait à en  profiter pour l'immobiliser, il se releva rapidement d'un mouvement sec des bras. Il ne perdit ensuite pas de temps, s'approcha et attaqua pour la première fois: un direct du droit. Tout simple. C'en était tellement prévisible qu'Anumeh, s'attendant à de l'imprévisible, en fut presque surpris et failli se faire avoir de manière bien stupide. Mais ses réflexes de soldat étaient restés, et il put facilement dévier l'offensive de son avant-bras droit. Maintenant qu'il s'était engouffré dans l'ouverture et s'était rapproché de l'ivrogne, il pouvait offrir son coup.

Effectuant le geste, il fut pris à la dernière milliseconde de la peur que ce soit un piège.
Mais le coup de boule était déjà parti.



[Rien à raconter D= ]

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Lun 2 Mai - 15:19

Le membre 'Anumeh Kherkzs' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Sam 7 Mai - 12:58

Coup après coup

Dans le vif de l’action, je n’ai pu me douter  de ce qu’il adviendrait de mon élan. Stopper net, bloquer par la puissance de l’homme en face de moi. Il est vrai que la vitesse et l’agilité font le résultat d’un combat, mais elle ne détermine pas sur l’endurance le résultat final. C’est exactement ce qui est entrain de m’arriver, les nombreux combats que j’ai  effectué à la suite m’ont considérablement affaiblit, ma respiration se fait plus forte, plus rapide, mais aussi saccader. Je commence à avoir la vision complètement troublé par le sang et les différents coups que j’ai subis. Je ne sais combien de temps je tiendrais en plus avec la dose d’alcool qui doit parcourir mon corps Par ailleurs, quelle couleur vous attendiez-vous pour mon sang ? Du rouge ? Du bleu ? Et bien faux, la couleur de mon sang est un mélange de nombreuses nuances entre le noir et le blanc. Amusant n’est-ce pas ? C’est ce qu’il fait que je ne suis pas un "humain" comme les gens le penseraient, je suis autre chose. Mais pourquoi dévoiler cela ici ? Inutile n’est-ce pas ? Continuons donc à suivre ce merveilleux combat.

Bloquer dans mon élan, aucun moyen de m’échapper de cette prochaine attaque que je n’arrivais ne serait-ce qu’à prévoir. La rapidité ne me permit pas d’utiliser mon pouvoir, atténuer par les effets de la boisson, je me retrouver à simplement baisser la tête par reflex devant la taille de l’homme. Son front vint heurter directement le dessus de ma tête. Il vient de faire une sacrée erreur tout de même, un coup de tête face à quelqu’un bien plus petit que lui. Je profite de cette erreur pour moi aussi lui asséner un coup de boule à la suite. Mais étant largement plus petit, vingt centimètres de différences environ, je devais m’aider de mes jambes et me propulser pour heurter le dessous de son menton. En espérant de ne pas l’assommer tout de suite, je ne voudrais pas le couvrir de honte devant tout son peuple.

(HRP : J'ai pas fais mieux désolé D=)

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Sam 7 Mai - 12:58

Le membre 'Dead' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Sam 7 Mai - 13:51

Le réflexe avait été idiot. Un coup de boule ne se fait pas sur le sommet du crâne de quelqu'un, et les humains ne sont pas bien hauts... Cela avait totalement raté. Pire même, la tentative avait donné une ouverture facile à l'homme pour lui rendre le coup, de manière bien plus judicieuse cette fois-ci - bien placé, puissant, le Daru s'en sentit partir en arrière.
Il se maintint debout de justesse, évitant la chute, mais sa vue était brouillée et ses oreilles internes résonnaient. Tel était le crâne d'un Daru: épais et solide, il était difficile de le blesser, mais en l'absence d'oreilles externes il servait d'amplificateur en faisant résonner les sons, provoquant une forte vibration et donc une déroute sensorielle en cas de choc direct. Cette brève période, quoique ne durant que jusqu'à une quinzaine de secondes au pire, laissait une ouverture non négligeable pour asséner un dernier coup décisif, et Anumeh n'en avait que trop conscience: il lui fallait réagir pour au moins gêner toute tentative de prise d'opportunité. Mais il ne pouvait pas porter de coup précis dans cet état...

Et puis zut. Quitte à se battre salement, battons-nous salement mon cher. Le bâton alors tenu par la main gauche fut agrippé des deux mains et remonta à la verticale.
Entre les jambes.

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Sam 7 Mai - 13:51

Le membre 'Anumeh Kherkzs' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Mer 11 Mai - 11:36

Anculé !

« Ah putain, l’anculé de la con de sa mère la pute ! Ca fait putain de mal. »

Pour la petite explication, après le coup de boule que j’ai donné à la grande perche qui se trouvait devant moi, j’étais un peu sonné en plus des effets de l’alcool. Je tenais à peine de bout et là, un coup de bâton métallique dirigé en plein entre les jambes. Je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé, genre, vraiment pas. Je suis tombé à genoux au sol puis complètement au sol sans pouvoir rien faire à part me tenir au niveau de mes nounours qui pleuraient de douleur. Les autres soldats autour n’ont pas cherché longtemps avant de s’approcher, de m’immobiliser de m’attacher avec des menottes dont la chaîne centrale se trouvait être sous énergie. Bon, je crois que j’ai perdu le combat mais c’était plutôt amusant dans l’ensemble. J’espère au moins avoir réussit ce que je voulais faire. J’avais tout de même oublié le plus important, mais je pense pouvoir lui en parler même tout de suite. Les gardes m’emmenèrent alors, mais j’en profitais pour retirer mon cache-œil au moment de passer prêt du jeune roi de Blu, le héro Anumeh Kherkzs. Un long sourire pouvait tout témoigner de mes intentions et de qui j’étais. Mon cache-œil révélé, même ne serait-ce qu’une seule seconde lui a surement permit de discerner qui je suis réellement. Un œil rouge et un autre à la couleur si distingué, cette couleur que personne ne comprends, cette couleur dont l’imagination même dépasse l’entendement. Pour la comprendre, il faurait imaginer au-delà de tout ce que vous pouvez connaître, au-delà de ce que vous êtes. Bien sûr, il devait surement avoir compris qui était en face de lui. Tout en replaçant mon cache-œil et mon bandana sur ma tête, je m’exprimais à lui dans ce même laps de temps.

« Bien joué jeune aventurier, j’ai quelque chose à te remettre, on se voit plus tard ? »

Dans la plupart des cas, j’allais surement terminer en prison où du moins en garde à vue pour avoir fait ce que j’ai fais. Les prisons ne sont pas capables de me retenir bien longtemps mais cela me rappellera le bon vieux temps. Mes premières aventures, elles étaient si amusantes quand on y pense. Des aventures merveilleuses où je n’étais qu’un novice dans ce gigantesque monde. Je terminais souvent dans des cachots, des prisons ou encore des salles de retenues, mais je ne m’en lassais jamais, c’était la belle époque pour ce vieux squelette que je suis.

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Jeu 12 Mai - 12:12

Alors qu'il avait reculé d'un pas après son coup pour se remettre en garde, ses sens lui redevinrent plus nets. Il put ainsi contempler son accomplissement: un homme en position fœtale jurant en se tenant l'entre-jambe. Avant qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, les miliciens sautèrent sur l'occasion et mirent la main sur l'infortuné castrat, le menottant et le remettant sur pieds de force.

Anumeh soupira, et replia son bâton. Hey bien, ce n'était guère glorieux... Malgré ses évidentes compétences ou capacités cet unique individu avait réussi à humilier les forces de sécurité intérieures et le dirigeant lui-même, le forçant au passage à commettre un coup très bas pour s'en sortir. Face aux diverses créatures, intelligentes ou non, possédant des capacités terrifiantes qui parcourraient ce monde, le dirigeant voulait que les gens du commun, ceux sans pouvoirs et vulnérables, puissent se sentir en sécurité, protégés, et la milice citadine était là pour ça.
Il avait été témoin de fortes craintes de la part des humains lorsqu'il parlait de la remplacer par des soldats partiellement entraînés, le nombre d'anciens aguerris étant faible dans ce royaume. En effet cette espèce avait peur d'un trop grand pouvoir militaire sur sa population, et quand on y pense, c'est parfaitement légitime: selon leurs dires, il existe dans leurs sociétés individualistes des tyrannies de dirigeants sur leurs propres peuples.
Mais c'était à présent décidé. Il allait mettre en place cette alternance entraînement-garde chez les recrues de l'armée, renforcer la sécurité, et donner plus de budget aux recherches d'armes et appareils - non létaux si possible. Quand des êtres capables de manipuler les atomes se baladent en liberté, il faut avoir de quoi se défendre.

Les miliciens emmenèrent l'homme, tandis que certains allaient s'occuper de leurs camarades toujours assommés. Certains civils avaient déjà commencé à le faire. Pas tous: Anumeh vit l'un des deux voisins prenant des paris tout à l'heure tendre de l'argent à l'autre par la fenêtre.
Il regarda l'individu alors que celui-ci commençait tout juste à marcher, et c'est alors, alors que ce dernier relevait son cache-œil, qu'il comprit. Cet œil, cette... cette couleur, et ce grand sourire moqueur... Et ces paroles d'amusement.

"Bien joué jeune aventurier, j’ai quelque chose à te remettre, on se voit plus tard ?"


Anumeh était sidéré, ne sachant comment réagir; de toute façon, Il se détourna et laissa le Daru seul à sa stupéfaction.

"Vous allez bien monsieur? demanda une jeune femme déjà prête à user de son chiffon mouillé comme si cette question n'en était pas une.
-Ne vous en faites pas, merci beaucoup." répondit-il en repoussant légèrement le bras de la bluienne.

Puis il s'enfonça dans la foule qui s'espaçait déjà et disparu.



~~o~~



Au fond, Anumeh n’en voulait pas à Dead. Aucun des miliciens n’aurait la moindre séquelle, il avait été soigneux malgré son ébriété avérée, et ne s’en était à aucun moment pris à un civil alors qu’il en avait parfaitement eu l’occasion. De plus, il avait fini de le convaincre que la population civile était encore trop vulnérable face à certains êtres parcourant ce monde, et mieux valait que ce soit avec lui plutôt qu’avec quelqu’un de moins bien intentionné. Comme un vaccin en quelque sorte... Etait-ce voulu ou purement accidentel ? Le Daru ne saurait le dire.

La question des intentions de Dead était sujette à beaucoup de doutes dans son esprit. Un an auparavant, il le haïssait, pour ce jeu macabre qu’était le défi des Gardiens : devoir se battre à mort pour avoir le droit de survivre, tels des gladiateurs… Cela le répugnait. Puis le premier étage de la Tour fut ouvert, et la surprise de taille qui s’y trouvait… était que les Gardiens n’étaient pas morts. Tout cela n’était qu’une farce. Lin en avait été écœurée et l’a fait savoir sans le vouloir dans son manque de discrétion. Anumeh ne pouvait se cacher que son sentiment était exactement le même à ce moment, mais quand il y pensait, il se rendait compte que la farce était bien plus large que ça.

Car ce n’était pas seulement les Gardiens qui n’étaient pas morts, les colons les ayant croisés jouissaient du même sort. Silenz, Nova, Astro… En se penchant sur les faits les plus détaillés de la part des locaux, on se rendait compte que leur tableau de chasse approchait du néant. Ils avaient eu l’occasion de tuer des paysans, des voyageurs, des ‘’Chasseurs de Gardiens’’, mais, excepté pour Yuyuko qui ne serait apparemment qu’une créature carnivore en besoin de nourrir ses petits, ils ne l’avaient jamais fait.
Du vent, des masques, des épouvantails destinés plus à faire peur et au pire à blesser qu’à réellement occire. Et quel était le résultat? Il n’avait certainement pas été négatif. L’entreprise avait dynamisé, fédéré, unis autour d’un but commun que pouvaient se partager les populations.

Et pourtant la seconde crise, celle des Grands Démons, était de toute autre nature, radicalement différente. Ces êtres qui auraient reçu une partie de leur puissance des Ultimes eux-mêmes avaient semé le chaos, tué, détruit, et failli plonger deux nations naissantes dans une guerre prématurée. Ils étaient le contrepoids des Gardiens, prenant sans donner et divisant. Et ce n’était pas comme si c’était une simple "erreur", le résultat était plus qu’évident par avance.

Parfois Anumeh avait l’impression de commencer à cerner ces deux personnages que sont les Ultimes, mais cette impression déjà bancale était constamment fragilisée par ce qu’il apprenait et voyait à leur sujet. Une figure paternelle et amicale se mélangeait à une autre plus destructrice. Le jeune Daru se sentait parfois pris de sympathie pour eux à présent, surtout depuis qu’il avait été témoin de leur bonheur de parents, mais toujours persistaient ces lourds reproches qui pesaient sur eux.
Quoi qu’il en soit, la haine avait été remplacée par le doute, par l’espoir mêlé de méfiance – de peur peut-être ? Mais restait l’inchangée impression qu’il s’agissait d’une sorte, sérieux ou non, de jeu.



Il s’arrêta devant la cellule 45-14 qu’on lui avait désigné, seul. Derrière l’ouverture barrée de fer en haut de la porte de la pièce, il vit Dead l’attendre. Prenant une respiration, il entra, et referma derrière lui, par simple réflexe.

"Je suis désolé de la bassesse de ce dernier coup, déclara-t-il avec un léger sourire amical non forcé. Vous vous battez remarquablement bien et ne m’avez guère laissé le choix."

Le seul mobilier de la cellule d’environs neuf mètres carrés était un bloc collé au mur servant de lit et de commode, d’un autre collé au mur d’en face servant de banc et de commode également, ainsi qu’une petite douche dans une pièce adjacente. Les bords étaient largement arrondis – mesure de sécurité en cas de chute, les ivrognes étant parmi les principaux résidents de ces installations.
Dead, lui, semblait en contrôle de lui-même, les trois heures passées depuis l’incident lui ayant probablement permis de dessaouler en partie, et ses plaies avaient été soignées. Anumeh rit un peu intérieurement en voyant un pansement chevaucher la ficelle du cache-œil : il avait probablement refusé de l’enlever, même temporairement.

Il s’assit en face de lui et entama :
"Je dois avouer qu’à défaut de m’avoir étonné, vous m’avez bien surpris. D’ailleurs, merci de ne pas avoir fait tant de mal à ces jeunes gens que ça, et après tout certains aspirent à rejoindre l’armée, ça leur a donné un bon avant-goût."
Il marqua une pause, se massant le menton.
"Mais vous aviez également quelque chose d’autre en tête en venant ici?"

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Lun 16 Mai - 20:49

La boîte de pandore

Dead, Ultime de ce monde mais aussi plus grand clown que l’Histoire est connu. Vous me connaissez tous à présent, ou du moins en partie, personne ne sait qui je suis réellement. Après m’avoir obligé à me déplacer jusqu’au quartier d’isolement, on me donna de quoi panser mes blessures. Je ne m’y serais jamais attendu, j’étais prêt à subir moult blessures supplémentaires après ce que je venais de faire, mais finalement, ces jeunes gens ne semblaient pas rancunier. Peut être était-ce un ordre de leur supérieur ? Le grand héro fondateur, si c’est le cas, je pense que son avis à mon sujet à beaucoup changé depuis le temps où nous nous sommes rencontrés. Il y a maintenant un an, au pied de la tour de cristal, je n’aurais jamais pensé que tout aurait pu prendre une si grande ampleur. Des aventuriers capables de faire ressortir en moi mes plus profondes émotions. D’autres capables à eux seuls de faire relever une civilisation perdue par leur charisme et leur détermination. Et bien d’autres encore qui m’ont plus étonné les uns que les autres. Ils m’ont tous redonner le goût de l’aventure, bien que parfois idiot, ils sont tous présent dans ce monde tout comme moi.

Cellule 45 - 14, de rapide pensée venait en moi comme pour trouver par habitude un sens à ce chiffre. Pourquoi deux quatre et deux nombres, un et cinq font six, six, deux et quatre des multiples de la même famille. Si l’on garde le quatre, le deux et le un du second nombre, on obtient quatre vingt-et-un. Je réfléchis peut être trop par abstrait parfois, mais ces deux nombres m’intrigue, je voulais leur trouver une signification peut importe ce qui en adviendrait de mon cerveau. Une fois à l’intérieur de la cellule, je m’empresse de rejoindre le "lit" afin de continuer à réfléchir. Tête à l’envers, le dos sur le lit et les jambes le long du mur. Tout ceci ne me plait guère, je ne trouve aucune signification. Peut être par rapport au mobilier ? Tournant, virant mes yeux de chaque coin de façon rapide pour sonder ma chambre. Qu’est-ce que je cherchais ? Une solution à cette énigme. Un quatre, il se trouve quatre coin, seulement il existe deux chiffre quatre sur le numéro de cellule. Des murs au bord arrondi, on en définit donc le nombre fini pi. Petite explication, pi n’est pas un nombre fini je vous l’accorde, mais il le devient si tu crois qu’il l’est. La preuve, des mathématiciens l’ont simplifié par le significatif "3,14" que tout le monde connait à présent. Pourquoi ont-ils pu faire cela ? Parce que les lois des mathématiques leur permettaient ? Non, la mathématique ne permet aucune erreur sur un chiffre aussi petit qu’il soit. Ils ont pu le faire car ils ont imaginés une limité finit à ce nombre. Je m’égare tout de même très loin, je devrais surtout me concentré sur autre chose maintenant que mon hôte est de retour.

Il commence par une excuse au sujet du combat. Etrangement, je ne comprenais pas cette excuse, dans un combat, tous les coups sont permis pour venir à la victoire. De plus, il ne se serait pas excuser s’il ne savait pas qui j’étais. Ce n’est pas bien grave mais c’est une petite remarque que j’ai faîtes. Et puis, la suite de sa phrase remplit de compliment fait bien voir qu’il n’invente rien, il ne ment pas et il m’est inutile d’user de mes capacités pour le comprendre, bien que cette capacité de lire dans les pensées ne se désactive pas malheureusement. J’hésite à me remettre en place correctement, après trois heures dans cette cellule, je n’ai toujours pas réussit à trouver de signification à ce numéro. J’y réfléchirais plus tard, mais au moins, cela m’a surement permis de me remettre de la cuite que je me suis fais subir. La discussion continue alors qu’il s’assit en face de moi, je restais ainsi rien que pour savoir sa réaction mais aussi pour m’amuser un peu. Il devait surement penser à un truc du genre, "Jamais sérieux celui-là". Il n’a pas tord, mais la vie serait tellement morne sans un peu d’humour. Je lui répondis donc, toujours dans la même position.

« Je ne commettrais plus jamais de meurtre, je me le suis promis il y a bien longtemps et je ne veux déroger à cette règle. Voilà pourquoi, saint Maritain comme Satan, aucun des deux ne serait blessé par ma main. Mais si j’ai pu aider en faisant mon clown, alors j’en suis heureux. »
Un léger sourire se dessine sur mon visage alors que mon corps est gentiment entrain de se placer convenablement.
« Mais en effet, je ne suis pas venue juste pour m’amuser. Même si cela arrive avec un peu de retard, voilà un cadeau de la part du vieux squelette que je suis. »
Dis-je tout en pointant du doigt la direction de la commode sur laquelle était placée une boîte au motif tribal bleu et de dorure en relief.
« Ceci est pour être devenue Fondateur de Blu, toutes mes félicitations tout d’abord et ensuite, tu voudrais savoir à quoi elle sert j’imagine ? Et bien pour faire simple, cette machine permet de guérir n’importe quelle maladie en aspirant virus, bactérie ou poison en son sein grâce à une sorte de masque à gaz et d’aiguille filtrant le sang de la victime. Il s’agit de la plus grande technologie qui existe en matière de médecine. Bien qu’il y est un hic, lorsque la boîte se retrouve pleine, elle devient une ce que j’appel la boîte de pandore. Celui qui subira ce moment en mourra, car toutes les maladies aspiraient se déverseront dans son corps. Je te ferais noter autre chose, c’est qu’elle aspire la maladie ou la toxine d’un patient, mais ne remédie pas à la fatigue engendré par le problème. J’espère que je n’ai pas trop parlé mais il le fallait bien pour expliquer quelque chose aussi complexe que cette bestiole. »

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Anumeh Kherkzs
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
Blu (Ingénieurie) - Rang 4
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 20
Localisation : Le SUD

Inventaire
Objet: Permis de créations de PNJ.

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Lun 12 Sep - 15:34

Anumeh s'était levé pour prendre doucement la boîte dans ses mains, tout en écoutant Dead attentivement. Il se contentait pour le moment de la regarder sous tous les angles, la tournant et la retournant sans vraiment chercher à l'ouvrir. Un appareil soignant presque toutes les maladies... Il avait peine à y croire, mais après tout, en quoi cela était-il impossible? Mais qui aurait pu concevoir une chose pareille? Les Ultimes, ou les présumés Premiers Venus comme certains les appellent officieusement, ces individus disparus qui auraient bâti Waterfall et Aurora? Il faillit interrompre l'Ultime pour s'en enquérir, mais sa bouche ouverte ne prononça rien: le sujet de ces civilisations anciennes était encore plein de mystère et de méfiance, et il préférait en savoir plus de lui-même avant d'aborder le sujet avec l'un ou l'autre des gardiens de ce monde.

"Toutes les maladies aspirées se déverseront dans son corps."

Quoi? Quelle en était la raison? Toutes ces substances ne pouvaient-elles pas être tout simplement détruites ou extraites de l'appareil? Cela ne pouvait être dû à une limitation technique de la part de quelqu'un étant capable de réaliser un tel objet en premier lieu.
Quelle pensée perverse avait conçu cet engin? Construire une telle merveille pour lui donner un goût doux-amer avec cette dernière touche... Donner un poids sur les épaules de ceux qui ont été sauvés, comme pour dire "ç'aurait été trop beau" et tâcher le tableau. Ce n'était pas tant le nombre de morts le problème, au final si l'appareil marche il sauvera plus de vies qu'il n'en sacrifiera. Mais pourquoi cette gratuité?
A moins qu'il n'y ait une raison philosophique derrière tout ça, quelqu'un se jugeant sage voulant véhiculer un message à travers une métaphore à impact réel?

Il planta ses yeux dans celui de Dead, et s'apprêtait encore à l'interroger. Mais le regard le disait déjà aussi bien que des mots: il n'aurait pas plus d'informations. Le Daru fit une moue crispée en regardant de nouveau la boîte, puis, après quelques secondes de silence, décontracta son visage pour parler d'une voix presque neutre.

"Décidément, je ne vous comprendrai peut-être jamais."

Il se retourna vers son interlocuteur.

"Quoi qu'il en soit, cette machine pourrait nous aider immensément, des vies seraient... Enfin si ça marche bel et bien: merci. Ca n'a pas l'air d'être grand chose à dire, mais je suis sincère."

Il commença à se diriger à pas lents vers la porte.

"Bon par contre, on ne pratique pas la remise en liberté sous paiement d'amende. Le sujet est discuté et pourrait changer, mais ce que je veux dire, c'est que, vous comprendrez qu'il faille appliquer la loi dans ce monde instable. Pour un simple délit de la sorte on se retrouve avec une garde à vue allant de 8 heures à 5 jours selon l'ampleur de l'incident - dans votre cas, je vous laisse deviner ce qu'il en est."
Il ouvrit la porte et se retourna.
"Je dois vous laisser, les chantiers de constructions d'habitations battent leur plein et il y a beaucoup de choses à gérer. La procédure habituelle veut que l'on prévienne votre conjointe, mais dans votre cas j'ose supposer que ceci ne sera pas la peine.

Quant à vous, j'ai bien conscience que vous avez le pouvoir de partir d'ici à tout moment sous votre forme immatérielle mais, quitte à vouloir jouer dans ce monde...
"

Il esquissa un très léger sourire du coin de la bouche.

"...autant jouer selon les règles."

Et la porte se referma.

_________________
Thème:
 

Sans oublier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead
Rang
Rang
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Loin de ce monde.

Inventaire
Objet: 2 Permis de Création de PNJ / 2 Augmentations Rang 2 / Augmentation Rang 3

MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   Lun 3 Oct - 11:15

Quel génie ce salaud

Sa mine changeait à vue d’œil, pas besoin de lire dans les pensées, être empathique ou autre pour comprendre ce qu’il se demandait. Pourquoi ? Pourquoi cette machine possède une si grande contrainte ? La mort d’une personne pour celle de dizaines et de dizaines. N’est-ce pas merveilleux ? Non, c’est horrible et c’est bien cela le problème. L’un d’entre eux devra succomber aux maladies des autres, pourquoi avoir créé cette fonction ? Pourquoi l’avoir programmer ainsi ? C’est bien plus difficile de garder en vie virus, bactéries et toxines sans un corps vivants et nourritures, alors pourquoi ? Raison philosophique, des savants sachant ce qu’ils ont créés, décidant de placer une limite à cette utilisation, donnant le poids d’une mort à ceux qui ont survécus à celle-ci ? Peut être de l’égoïsme, ne voulant pas que d’autres l’utilisent, le créateur voulait faire peur à ses utilisateurs. Ils penseraient qu’au bout d’un certain nombre d’utilisation, il faudrait la jeter, devenue inutile. Ou alors de la pure folie ? Un homme qui créa par sa bonté une invention aux propriétés curatives exceptionnels, mais un cupide démocrate décida d’y installer cette fonction, le scientifique la programma comme telle à contrecœur. Tant de raison possible, mais je ne répondrais pas à cette question, je vous laisse dans le doute mes chers amis.

Assis, devant lui, debout me remerciant du cadeau que je lui offrais. Alors qu’il se dirigeait vers la sortie, je le suivis, tout content de ma bonne action, préparé à repartir chez moi bien sagement. Après tout, ma quête est finit, n’est-ce pas ? Il commença alors à parler, à m’expliquer que je devrais rester ici. Euh, non, je n’ai pas envie, je veux rentrer chez moi, j’ai des gosses et une femme à voir. Et même s’il m’enferme, je passerais grâce au squelette rieur que je suis, je suis un génie. Malheureusement pour moi, la suite devenait très contradictoire avec ma manière de pensée. Si je partais, je perdrais en crédibilité.

« Attends, t’es sérieux ? Je veux dire, pour les huit heures à cinq jours ? C’est juste énorme ! Qu’est-ce que je vais faire tout ce temps moi ? »
Il sourit avant de refermer la porte et partir, je frappais contre les barreaux avant de les tenir et d’hurler de toutes mes forces.
« T’es un salaud mais t’es un putain de génie Anumeh ! »

Par contre, j’allais vraiment me faire chier pendant le temps que je serais ici. Je réfléchissais alors à comment m’occuper. Repartant dans des théories et des calculs inutiles. Cette fois-ci avec le cinq et le huit des heures et des jours. Cinq et huit, si on ferme les boucles du cinq cela ressemble à un huit, est-ce donc la raison ? Jour, vingt-quatre heures, heures, soixante minutes, vingt-quatre multiplié par soixante, mille quatre-cent quarante. Mais putain, je vais vraiment me faire chier moi pendant tout ce temps passé ici. Ah, Anumeh t’es vraiment génial, je suis sûr que tu dois bien rire de mon sort à l’heure actuelle, attendant à être libéré. Le pire, c’est que je vais tellement souffrir lorsque je vais sortir. J’ai tellement peur de la réaction de la Créatrice quand à ma disparition de plusieurs jours. Mais je tiendrais, rien que par défi et pour respecter mon honneur et mes propos, je resterais jusqu’au bout !

_________________

-You think, you have power over me ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenosekai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? [Feat, Anumeh Kherkzs]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai perdu ma jumelle, vous ne l'auriez pas vu ?
» L'agrément de la vie, c'est de choisir en ayant l'air d'ignorer le hasard || Feat Arès
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Auriez vous vu passer un vampire ? [PV Dawan]
» "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" [PV Aisaka Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Sekai :: Le monde des rêvesTitre :: BluTitre :: Waterfall-
Sauter vers: